Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 12h13
 

Politique

Communales

6 061 candidatures pour les maires et 4 558 pour les conseillers

samedi 14 septembre | Arena R.

La ruée de dernière minute vers les Organes de vérification et d’enregistrement des candidatures (OVEC) pour déposer les candidatures aux élections tend à devenir une habitude pour nos politiciens. Finalement, Les 800 communes qu’on craignait ne recevoir aucune candidature ont en eu. Le rapporteur général de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Fano Rakotondrazaka, a indiqué qu’au total 6 061 dossiers ont été reçus à travers le pays pour les élections de maire.

Il y aurait des candidats dans tous les 1 695 communes de Madagascar soit une moyenne de trois concurrents par commune. Pour les conseillers, 4 558 candidatures ont été déposées. Seules deux communes n’auraient pas de candidat conseiller. Ce sont les communes Antsangasanga et Amparihintsokatra dans le district d’Ambatondrazaka.

Le rapporteur général de la CENI explique que le premier bilan rendu public jeudi n’était que le rapport reçu auprès des OVEC au moment où ils devaient fermer leurs portes. Mais chaque démembrement de cet organe aurait enregistré une longue file d’attente qui n’aurait terminé que jusqu’au petit matin de vendredi. Par ailleurs, les candidats ont bénéficié d’un délai de 48h, expiré aujourd’hui, pour compléter leurs dossiers de candidatures.

Le nombre total des candidatures reçues et validées ne seront connues que 72 heures après la réception des dossiers, le délai fixé pour l’étude des dossiers par l’Ovec. Après le tirage au sort des numéros, pour l’ordre d’apparition des candidats dans le bulletin unique, la CENI procèdera à l’impression des imprimés électoraux. L’imprimerie nationale qui assurera l’impression des bulletins uniques, les procès-verbaux ou encore la liste électorale, dispose de 41 jours pour tout boucler.

Fano Rakotondrazaka explique qu’en cas de carence de candidatures comme le cas dans les deux communes du district d’Ambatondrazaka, des élections partielles seront organisées, trois mois après après la constatation d’inexistence de candidatures par le tribunal administratif et le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 15 septembre à 13:29 | Jipo (#4988)

    @rena, un sujet fort intéressant comme souvent !
    Commentaires = O !
    3 mois pour constater !!! ils ne vont pas se faire de tendinite !!!
    si non : ils sont payés à quoi ???

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS