Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 3 août 2021
Antananarivo | 22h47
 

Coopération

Banque mondiale

490 millions de dollars pour soutenir le développement dans le pays

jeudi 22 juillet | Mandimbisoa R.

La Banque mondiale a alloué 490 millions de dollars pour soutenir le développement de Madagascar. Ces financements ont été approuvés par le Conseil d’Administration de la banque au mois de juin, confirme Marie-Chantal Uwanyiligira, sa représentante à Madagascar. Mais la signature des accords de partenariat entrant dans ce cadre n’a eu lieu que mercredi au palais d’Iavoloha, entre le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandranto, représentant de l’Etat malgache et le numéro un de l’institution financière.

Ce soutien financier est attribué à quatre projets structurants de développement qui viendront soutenir les efforts engagés par le gouvernement, à savoir le projet d’acquisition de vaccins conte la Covid-19 et au renforcement du système de santé à hauteur de 100 millions de dollars, le projet de transformation économique pour la croissance inclusive (PIC3) à hauteur de 150 millions de dollars, le projet de développement durable du secteur routier de Madagascar à hauteur de 200 millions de dollars et un fonds additionnel de 40 millions de dollars qui viendra consolider celui du projet d’agriculture durable pour une approche paysage (PADAP).

Le déblocage de ces financements dépendra entre autres de l’urgence des projets et de la durée, explique la représentante de la Banque mondiale à Madagascar. Pour les vaccins et la santé, il y a urgence en la matière vue que le taux de vaccination en Afrique est de 1% cette année et que l’objectif sur le continent est d’atteindre 60% dès 2022. Le PIC3 s’étale par ailleurs sur cinq ans et le déblocage des financements se fera au fur et à mesure de l’avancement de la mise en œuvre du projet.

Concernant le secteur routier, le principe des bailleurs de fonds est de ne pas injecter beaucoup de financements dès le début des travaux. Dans ce sens, il fallait donc se patienter. En tout cas, plusieurs travaux d’entretien routier sont prévus dans le cadre de ce projet et concerne un total de 1 200 km de routes à l’instar de la RN2, la RN4 et la RN7.

« Nous avons le devoir et l’obligation de laisser à nos enfants et petits-enfants un héritage d’espoir et de prospérité dans l’esprit de la durabilité, les routes et les infrastructures, les améliorations que les fonds empruntés auront apportées pour le développement durable du pays », a déclaré le Président de la République.

Pour donner un cadre légal à ces conventions et à l’utilisation des financements, les parlementaires sont convoqués à une nouvelle session parlementaire extraordinaire à partir du 3 août avec un ordre du jour focalisé sur la ratification de ces conventions de partenariat. Cette décision a été prise en conseil des ministres mercredi après-midi.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 22 juillet à 10:05 | vatomena (#8391)

    Avons nous vraiment le devoir de laisser à nos enfants et petits enfants des dettes pharamineuses___Interrogation :Qu’est de donc que la croissance inclusive ? Détaillez svp_

    • 22 juillet à 15:52 | Guybary (#11095) répond à vatomena

      Encore ????????????????????????

    • 22 juillet à 16:31 | Ngeda (#10235) répond à vatomena

      - POSEZ cette Question à nos DEPUTES ! Devant l’histoire ils en seront les seuls RESPONSABLES. Hiaraha Mahalala faha Olon’ny Fitondrana ny Maro amin’izireo ny ADIDINTSIKA Malagasy dia ny Midradradradra : Ny Tarana-kareo koa dia ao anatin’izany ho Tsapa eo naha Alika-Fisainana izireo kaha tsy mijery afatsi’ny Tombo-Tsoa an’izireo Fotsiny naha mba Olon’ny Vahoaka kaha Mitsipaka ny Fanan-katoavin’io TROSA be io. Maro ny HARENA antsika Malagasy hafaka Manan-totosa ireo Fotodr’Asa resahana eto. Asaivo Sokafan’izireo tsara ny Sofin’izireo ary koa Hisokatra ny Mason’izireo. Ity Filoha lazaina faha Mamim-Bahoaka tsarovy faha tena TIA VOLA sy VONINAHITRA be kaha raha efa Vita ny Fitondrany dia iny izy lasa Mihonona any Ivelany, isika sy ny Taranaka noho Handoha ny Trosa r’izareo Hitsotsotra eny aminy Plage Tora-pasika Fotsy ny MIAMI. Samy Soavan-tsara daholo oooh !.

  • 22 juillet à 10:10 | Isandra (#7070)

    "Nous avons le devoir et l’obligation de laisser à nos enfants et petits-enfants un héritage d’espoir et de prospérité dans l’esprit de la durabilité, les routes et les infrastructures, les améliorations que les fonds empruntés auront apportées pour le développement durable du pays », a déclaré le Président de la République.

    Je vois bien que nos bailleurs ont changé leur méthode de travail avec ce régime, loin de leur méthode à l’époque des ajustements structurel et le flottement,...Ils ne font que financer les projets établis par le régime en place,...comme font les financiers professionnels,...

    • 22 juillet à 10:21 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ces deux ans et demi suffisent pour les bailleurs pour accorder leur confiance totale à ce régime, et en face, celui-ci a su démontrer qu’ils la méritent, tous les financements alloués sont bien utilisés en bon escients avec transparence,...

      C’est le plus important dans ce genre de relation.

    • 22 juillet à 16:42 | Ngeda (#10235) répond à Isandra

      - Ny Mpampindra-Bola r’i Tsisy Saina Isandra dia ny Mampiditra ny TSY MISY SOLAITRA tohin’ireo miaraka aminy ity Fi-Lou ity sodoka homena Commissions en Devises dia Mitsobaka tant pis pour les Malagasy. Idiote.

  • 22 juillet à 10:34 | Isandra (#7070)

    La réponse de la bergère(BM) au berger(RMDM France),...

    Cette approbation de la BM dément une fois pour toute, toutes les accusations de détracteurs,...parce que ces bailleurs ne sont pas fous de financer les projets de gens non crédibles ne sont pas dignes de confiance,...!

  • 22 juillet à 10:40 | efa ela (#4563)

    • 28 juillet à 14:16 | bekily (#9403) répond à efa ela

      heuuuuuuuuuuu
      elle enrichira surtout les corrompus veules et avides comme MAMY RAVATOMANGA , le compère/compice et les KARANA qui soutiennent Rajoue à bout de bras et ’arrosent chaque fois au passage !!!!!!!!!
      AAAAAAAAAAAAAAAMEN !

  • 22 juillet à 11:56 | Vohitra (#7654)

    Hafez Ghanem veille aux grains en coupant l’herbe sous le pied de l’empire du milieu avec de nouveaux engagements qui vont structurer l’architecture de la dette publique, et remodeler en conséquence les capacités d’absorption de financement extérieur du pays, dont les conséquences immédiates restent une redéfinition de la solvabilité du pays vis-à-vis du marché financier…

    PIC 3, signifie la troisième phase du projet PIC…et dont les deux phases précédentes avaient été contractées du temps du…laitier !

    PADAP, dont la première phase a été développée sous le mandat du…prestidigitateur, as des chiffres !

    Et le calife dans ces schémas de coopération multilatérale ?

    Avec son sourire, il croit que c’est une confiance manifestée à son égard ! Pauvre de lui ! Mais il n’a encore rien compris du tout !

    Ce sont tous des projets ayant démarré avant même son coup d’épée dans l’eau à lui !

    Quoi qu’il en soit, sil la situation socio-économique du pays ne fait que s’empirer avec le temps, c’est que les appuis et financements octroyés dans le passé n’avaient pas produits les changements et initiatives de progrès voulus et définis autrefois !

    Avec un taux d’endettement avoisinant les 50 % du PIB actuellement pour un Etat fragile avec une capacité de remboursement aléatoire, il est impératif de redéfinir les cadres de coopération avec la BM pour éviter les écueils du passé…

    D’abord, avant de passer l’accord pour approbation devant la représentation nationale, il faudra traduire en langue Malagasy la totalité de son contenu et les conditionnalités ainsi que les clauses de sauvegarde qu’il renferme…

    Ensuite, traduire en langue Malagasy les différents indicateurs selon les niveaux d’objectif des projets, qui matérialisent les critères d’appréciation de la réussite de ces projets…

    Et enfin, avant de faire passer pour approbation devant le Parlement, il est impératif et indispensable de présenter les déclinaisons régionales et interrégionales de la mise en œuvre de ces projets…

    Bref, qu’avons-nous fait de l’usage des USD 1 milliard de l’année 2020 au titre de la coopération multilatérale ? Jusqu’à la date d’aujourd’hui, aucun « reporting » fiable et crédible dans ce sens n’a été disponible et exploitable…ainsi face à de telle situation déplorable, que pèsera USD 490 millions, déjà négocié auparavant dans le même cadre et pratique, et approuvé en juin 2021, avant le sommet d’Abidjan ?

  • 22 juillet à 17:18 | Ra-Jao (#282)

    Croissance inclusive : cet objectif ne se contente pas de vanter seulement l’augmentation du PIB, indicateur insuffisant pour mesurer le progrès social. : le niveau de la sante, l’éducation, la qualité de vie, bref le bien etre de la population. A ces indicateurs s’ajoutent la prise en compte des inégalités : comment le revenu est réparti entre les citoyens. je vous laisse constater le fossé qui sépare le revenu des 77% de nos compatriotes ( moins de 2$ par jour) et celui d’une poignée d’individus dont la grande majorité est composée des tenants du pouvoir auquel s’ajoute quelques entrepreneurs bénéficiant du marché public obtenu par copinage avec nos dirigeants.
    Enfin, le pib ne tient pas compte des effets négatifs de la croissance, tel la dégradation de l’environnement.
    Il ne suffit donc pas de chanter que la BM fait confiance à notre filou, car ces financements seront débloqués au fur et à mesure du développement des projets. Une batteries d’indicateurs doit être mis en place pour en suivre la réalisation., aussi bien par le pouvoir que par l’opposition.

  • 22 juillet à 19:06 | lysnorine (#9752)

    VERBIAGE APPARENTÉ À DES-SLOGANS PUBLICITAIRES DE BAS ÉTAGE TOUT À FAIT NÉGATIF POUR L’ALLÉGEMENT DE LA MISÈRE DE LA MASSE DE LA POPULATION MALAGASY

    "490 millions de dollars pour SOUTENIR (?) le DÉVELOPPEMENT (?) de Madagascar" (EN QUOI ?)
    – PRÊTS À QUELLES CONDITIONS ? et en CONTREPARTIE DE QUOI ?

    . « quatre projets STRUCTURANTS de développement :
    (ça veut dire QUOI « structurant » ? et COMMENT ? en particulier eu égard à la SOUS-ALIMENTATION, la MALNUTRITION, et la FAMINE qui affectent la majorité des Malagasy)
    « qui viendront soutenir les EFFORTS (!) engagés par le gouvernement »

    1) projet D’ACQUISITION DE VACCINS contre la Covid-19 (ne s’agit-il pas des PSEUDO-DONS du vaccin « JOHNSON-JOHNSON » mis au rebut par les États-Unis :

    (« Johnson & Johnson : des millions de doses du vaccin vont être jetées
    12 juin 2021 ;
    https://www.capital.fr/economie-politique/johnson-johnson-des-millions-de-doses-du-vaccin-vont-etre-jetees-1406258
    et de « l’ASTRA-ZENECA rejeté par le Danemark et autres mais à exporter dans les pays « pauvres » et « mendiants rituels » : https://www.rt.com/news/521138-denmark-astrazeneca-covid-vaccine-poorer-countries/

    “Denmark TO SHARE ASTRAZENECA COVID VACCINES WITH POORER NATIONS after declaring jabs too dangerous for Danes – WHO ”, 15 Apr, 2021 13:34, https://www.rt.com/news/521138-denmark-astrazeneca-covid-vaccine-poorer-countries/

    « L’Autriche abandonne à son tour le vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19 »
    18 mai 2021, 13:29, https://francais.rt.com/international/86833-autriche-abandonne-son-tour-vaccin-astrazeneca-contre-covid-19 ;

    2) « renforcement du SYSTÈME DE SANTÉ à hauteur de 100 millions de dollars, » : par quels projets concrets ? et dans quel domaine exactement et prioritairement compte tenu des maigres ressources comparées aux besoins immenses : : « médecine de SOINS ? » ou « médecine de PROPHYLAXIE ?

    3) « projet de transformation économique pour la croissance INCLUSIVE (PIC3) à hauteur de 150 millions de dollars ». Çà veut dire quoi « inclusive », comme s’interroge vatomena 22 juillet à 10:05, à juste titre - et qu’est-ce qui n’est PAS INCLUSIVE ? ; « croissance » DE QUOI ? en termes concrets : la SEULE croissance qui importe actuellement pour la population et l’économie de Madagascar, c’est, avant tout, la CROISSANCE DE LA PRODUCTION DE RIZ ET DE PRODUITS VIVRIERS, notamment ceux indispensables à une industrie alimentaire ! Tout le reste c’est SUPERFÉTATOIRE.comme

    4) « le projet de DÉVELOPPEMENT DURABLE DU SECTEUR ROUTIER de Madagascar à hauteur de 200 millions de dollars » ou

    5) le mystérieux « projet d’AGRICULTURE DURABLE pour une approche paysage (PADAP) » dont les fruits sont inconnus, appelé à bénéficier encore d’ « un fonds additionnel de 40 millions de dollars »

    Comme le rappelle judicieusement un forumiste : Ngeda 22 juillet à 16:31 |répond à vatomena : « Maro ny HARENA antsika Malagasy hafaka Manan-totosa ireo Fotodr’Asa resahana eto ». Continuer la politique d’ENDETTEMENT PERPÉTUEL auprès de la Banque Mondiale et autres « usuriers professionnels » appartenant à l’auto-proclamée « communauté internationale » est non seulement négatif et inutile mais DANGEREUX pour l’avenir de l’existence même des « entités Madagascar et Peuple Malagasy »

    • 28 juillet à 14:22 | bekily (#9403) répond à lysnorine

      Tant que l’on veut rendre les Malgaches crédules et crétins SANS INSTRUCTION , plus facile à faire gober les crétineries des annonces du gouvernement Rajouelle ...
      ===> je ne croirais JAMAIS à un développement du pays sans projet solide pour l’enseignement public et GRATUIT !!
      Le développement commence par la formation , l’instruction du peuple GRATUITEMENT ET A BON NIVEAU !
      Voyez comment pullullent les collèges privés à niveau nullissime : des MARCHANDS DE REVE

  • 22 juillet à 19:21 | Ra-Jao (#282)

    Verbiage comme vous dites Lysnorine ! je ne sais pas si Isandra en est consciente.au lieu d’applaudir par ce qu’on a obtenu ces « Trosa manandevo ». On n’ira pas loin avec 490 Millions de $ pour financer 4 projets soit disant, structurants de développement. La seule voie possible pour un pays qui possède des richesses que nous vantons sans arrêt, c’est d’avoir une bonne stratégie pour les exploiter optimalement. Je ne vois rien venir de celui qui se prétend de prêter aux Comores et qui est convaincu que même dans 30 ou 50 ans, notre pays ne pourra jamais s’en sortir en faisant toujours l’ aumône pour financer des projets qui ne vont pas dans ce sens !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS