Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 29 mai 2022
Antananarivo | 10h31
 

Enseignement

Enseignement-Supérieur : Système d’accréditation

45 jours pour sa mise en place

jeudi 25 octobre 2007 | Lanto

Depuis 2005, des études ont été menées par le cabinet Fred Hayward sur la mise en place du système d’accréditation à Madagascar. A partir du 22 octobre dernier, les membres de ces cabinets accompagnés par des experts nationaux procéde à l’élaboration des textes y afférents, aux guides et aux manuels de procédures. Ils ont 45 jours pour le faire. Par ailleurs, une commission sera instaurée et des évaluateurs provenant des différents établissements seront identifiés.

Le 14 décembre prochain, un atelier de validation sera organisé sous la tutelle de la direction générale de l’éducation post fondamentale, du service d’accréditation et d’assurance qualité et la direction de l’enseignement supérieur. Mais auparavant, une réunion avec les institutions se tiendra dès ce lundi à Fiadanana à la Salle de Conférence.

Le système devrait être adopté avant la fin de l’année. Tous établissements privés ou publics qui dispensent des formations supérieures au niveau Bacc + 2 sont soumis à la régularisation. A fin 2009, seuls ceux qui obtiennent l’accréditation peuvent exercer. Soulignons que le PIC (Projet Pôle Intégré de Croissance) finance à hauteur de 80 000 dollars cette mise en place.

En parallèle, avant le 31 décembre 2007, le « National Training Agency » sera aussi instauré. Il s’agit d’un organisme de régulation de la formation professionnelle à Madagascar. Sa mission étant d’établir les normes, de mettre en place l’organisation globale et l’harmonisation de ce secteur. L’objectif visé est d’établir un cursus, un programme, des sanctions et des examens communs pour certaines filières. Toujours sous le financement du projet PIC.

====================

Homologation et Agrément : historique

A un certain moment, trois ministères étaient en charge du secteur de l’éducation à Madagascar. Il s’agit du ministère de l’Enseignement technique et la formation professionnelle (METFP), le ministère de l’Enseignement supérieur (Min Sup) et le Ministère de l’Enseignement secondaire et de l’Education de base. Les établissements privés d’enseignement supérieur avait le choix entre le MEFTP et le Min Sup. Ils étaient aussi libres d’intégrer les deux en même temps car aucun texte ne différencie les deux formations. Cependant, le Min Sup a délivré, l’homologation, une reconnaissance de la formation tandis que l’agrément délivré par le (METFP) équivaut à une autorisation d’exploiter la formation. Donc c’est l’école même qui est agréée mais plus la formation.

Actuellement où le système a changé, l’accréditation remplacera en même temps l’homologation et l’agréement. En adoptant cette démarche, les institutions d’enseignement supérieur, technique et de formation professionnelle acquièrent une reconnaissance officielle à Madagascar et sur le plan universel.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS