Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 25 juin 2022
Antananarivo | 11h01
 

Economie

Projet ACCA

4 régions d’intervention sur les systèmes agraires

lundi 22 décembre 2008 | Rianalazo

Analanjirôfo, Boeny, Atsimo Andrefana et Alotra Mangoro sont les quatre régions d’intervention sur le projet ACCA ou Adaptation aux Changements Climatiques en Afrique. Ce projet a comme thème « vulnérabilité et adaptation des systèmes agraires aux changements climatiques à Madagascar », et d’après, Lilia Rabeharisoa, « ces quatre régions représentent la variabilité climatique à Madagascar : Boeny, une région tempérée qui pratique une culture de décrues (riziculture), est le 2ème grenier de Madagascar. Analanjirofo, avec un climat chaud et humide et des passages fréquents de cyclones, adopte les cultures de rente comme le girofle, la vanille et le café. Atsimo Andrefana a un climat sec et procède à l’agro pastoralisme comme l’élevage de bovins. Alaotra Mangoro est semi-humide et devient de plus en plus sec à cause de l’insuffisance de pluies, est le 1er grenier à riz ».

Objectifs

Mieux connaître la vulnérabilité aux changements climatiques des systèmes agraires malagasy, catalyser la réflexion et le dialogue entre les chercheurs et les acteurs du changement climatique, diffuser les résultats pour un meilleur partage des connaissances relatives à la vulnérabilité des systèmes agraires aux changements climatiques, renforcer les capacités nationales en matière d’adaptation aux changements climatiques, tels sont alors les objectifs de ce projet.

Missions

Mener une recherche action avec les communautés rurales, acquérir et de partager des connaissances pour d’aider les décideurs à explorer les scénarios et stratégies d’adaptation aux changements climatiques, catalyser les réflexions et les échanges entre les différents partenaires, mettre en place un pool d’experts formés, accompagner les organismes d’appui à l’intégration des pratiques d’adaptation et antirisques dans leurs activités, ce sont les principales missions de cette étude. Afin de les mener à bien, deux méthodologies sont mises en œuvre de manière complémentaire, d’un côté, les doctorants et les étudiants masters entreprennent une recherche fondamentale et de l’autre côté, les ingénieurs de Projet entreprennent un programme de Recherche Action Participative (RAP).

Projet

Le Centre de Recherche pour le Développement International du Canada finance ce projet. 16 pays ont reçu l’aval du Centre parmi les 250 demandeurs. 5 ateliers se tiennent chaque année dans les pays membres. Le premier atelier National pour Madagascar s’est tenu le 18 décembre dernier à l’hôtel Panorama. Ce projet a débuté en 2007 et prend fin en 2010.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS