Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 septembre 2020
Antananarivo | 23h12
 

Santé

Santé publique

343 cas de paludisme recensés dans 3 districts d’Analamanga

mardi 18 août | Fano Rasolo

Le paludisme sévit dans la région Analamanga. De janvier en juillet, 343 cas de paludisme ont été recensés dans trois districts d’Analamanga, à savoir, les districts d’Antananarivo Renivohitra, d’Atsimondrano et d’Avaradrano, selon le bilan recueilli auprès du ministère de la Santé publique.

Pour Antananarivo Avaradrano, 97 cas ont été enregistrés durant ces sept mois. Pour le district d’Antananarivo Renivohitra, 82 ont été enregistrés entre janvier et juin, avec zéro cas pour juillet. Dans le district d’Atsimondrano 164 cas ont été dépistés à la même période selon le rapport du ministère. Tous ces cas recensés seraient des cas de paludisme importés des zones endémiques à la maladie.

Durant la saison froide entre mai et juillet, 46 cas de paludisme ont été enregistrés dans ces trois districts. Le recrudescence du paludisme en pleine saison hivernale est attribuée au changement climatique. Le climat joue en effet un rôle très important sur le développement du paludisme, les températures élevées sont favorables à la croissance rapide des moustiques et la forte occurrence du paludisme est centrée plutôt en période chaude et humide.

Par ailleurs, des cas de paludisme autochtones ont été constatés dans les Hautes Terres Centrales pourtant classées zones de préélimination de la maladie. A Antsirabe, 4 cas autochtones ont été recensés entre fin juin et mi-juillet. Des cas non-importés ont été également détectés à Faratsiho et à Ambohidratrimo.

La distribution des moustiquaires et le traitement des malades restent la priorité du ministère dans la riposte contre la malade. Pourtant, de son côté, un épidémiologiste soutient que la lutte anti-vectorielle qui consiste à éliminer les moustiques vecteurs des parasites est le seul moyen efficace pour éradiquer le paludisme.

Lors de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, le 25 avril dernier, le Ministère de la santé a annoncé 487 décès liés au paludisme sur les 463 689 malades déclarés durant le premier trimestre de 2020 dans tout le pays. En 2019, la paludisme a affecté plus d’un million de personnes (1 016 327), et a conduit (657) décès.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 18 août à 09:14 | Vohitra (#7654)

    Esperons que le calife fera encore appel au talent de l actrice bresilienne joanna pour produire une scene theatrale emouvante avec des larmes de crocodile pour indiquer des plantes repulsives aux moustiques afin de sauver l Afrique de la malaria.

    Cette fois ci, pour la coordinnation des efforts nationaux dans ce sens, compte tenu de la forte incidence de la maladie chaque annee, il ne faudra plus se contenter d un General pour diriger le Centre y afferent, il faudrait innover et oser faire un grand bond...un Marechal ou un Amiral fera l affaire...surtout a l ere du plan Marshal...

    • 18 août à 09:39 | elena (#3066) répond à Vohitra

      Ils sont déjà prêts : Palu Organics à base d’... Artemesia ! Nous attaquons la saison 2.

    • 18 août à 09:41 | elena (#3066) répond à Vohitra

      Be continued..

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS