Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 21 septembre 2019
Antananarivo | 08h04
 

Société

Education nationale

30 EPP, 8 CEG et 6 lycées à construire cette année

jeudi 12 septembre | Arena R.

Une trentaine d’écoles primaire publique (EPP) seront bâties cette année dans les quatre coins de la Grande île, d’après une information lors du dernier conseil de ministres hier à Iavoloha. Normalement, chaque fokontany était censé disposer d’une EPP selon un projet remontant de la deuxième République, sous le régime de l’Amiral Didier Ratsiraka.

Sur les 22 régions dans le pays, 19 régions vont bénéficier ainsi de ces nouvelles infrastructures scolaires : Vatovavy Fito Vinany, Atsimo Atsinanana, Menabe, Atsimo Andrefana, Diana, Vakinankaratra, Alaotra Mangoro, Haute Matsiatra, Analamanga, Amoron’i Mania, Itasy, Anosy, Bongolava, Sofia, Analanjirofo, Alaotra Mangoro, Boeny, Ihorombe et Sava. Chaque nouvelle EPP comprendra une douzaine de salles de classe, soit une capacité d’accueil d’environ 500 élèves. Notons qu’au niveau national, la moyenne est de 2,6 salles de classe par EPP.

La construction de 8 nouveaux Collège d’enseignement général (CEG) comprenant 24 salles de classe chacun installés dans les régions d’Analamanga, Itasy, Atsinanana, Vatovavy Fito Vinany, Diana, Boeny, Anosy et Menabe et de six lycées de 12 salles de classe chacun dans les régions d’Analamanga, Vatovavy Fito Vinany, Boeny, Atsinanana, Diana et Atsimo Andrefana fait partie de ce projet.

11 centres agricoles de 12 salles de classe seront également à créer cette année dans les régions de Vakinankaratra, Atsinanana, Betsiboka, Haute Matsiatra, Sovia, Atsinanana, Ihorombe, Androy, Bongolava, Diana et Alaotra Mangoro. A cela s’ajoute des centres de formation aux métiers de base de deux salles de classe chacun dans les régions d’Ihorombe, Haute Matsiatra, Vatovavy Fito Vinany, Analanjirofo, Alaotra Mangoro, Androy, Menabe, Atsinanana, Sofia, Atsimo Andrefana, Boeny, Melaky, Betsiboka et Sava.

L’objectif dans la mise en place de ces infrastructures éducatives reste effectivement l’augmentation du taux de scolarisation et l’amélioration de situation éducative dans le pays. Cela implique toutefois un renforcement de l’effectif et de la formation des enseignants. L’amélioration des conditions de travail des enseignants, tant réclamée ces dernières années, devra aussi aller de pair avec le développement des infrastructures.

On constate en effet que malgré la présence des infrastructures scolaires, certains établissements publics ne sont tout simplement pas opérationnels, faute d’affectation d’enseignants ou tout simplement parce que l’enseignant titulaire refuse de rejoindre son lieu d’affectation en milieu rural ou s’absente régulièrement de son poste.

35 commentaires

Vos commentaires

  • 12 septembre à 10:24 | nez_gros (#10715)

    Encore des promesses ? tu n’es plus en campagne de propagande gros ! tu n’as pas encore capté apparemment ! là c’est mort pour le peuple !

    Répondre

    • 12 septembre à 10:30 | Hery Rak (#10294) répond à nez_gros

      C’est facile de critiquer pour quelqu’un qui ne fait rien et qui n’a pas de responsabilité. Calme et regarde l’accomplissement du VELIRANO

    • 12 septembre à 11:21 | Isandra (#7070) répond à nez_gros

      Nez-gros,

      Ecoutez la squelette, ce n’est plus un promesse, c’est un ordre de réalisation, doit être suivi d’exécution.

    • 12 septembre à 17:00 | dahalo (#8794) répond à nez_gros

      Et moi qui m’attendait à ce qu’on améliore le système existant. Faire un effort sur le traitement des enseignants, rehausser le niveau de ces mêmes enseignants mais bon, il y a là quand même un effort même si ce n’est pas ce à quoi on s’attend

  • 12 septembre à 11:23 | I MATORIANDRO (#6033)

    TSY MISY DIKANY NY FANAMBOARANA IZANY FOTODRAFITR’ASA IZANY.

    AVERINA IHANY FA TSY MISY DIKANY

    Sa atao otran’reny hopitaly nanmboarina feno matoatoa ireny ???!!!

    maninona raha ny karaman’ny mpampianatra no atao mendrika sy maha-te hiasa.

    Mivovo be ndray zao inandra sy ry kelitoko fozaorana dondrona lohan’angidina.

    Na de zany aza de :

    Samia velonaina.

    Répondre

    • 12 septembre à 11:27 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Mpiesona antoandro,

      Ka tay ary ianareo ? Tokonyizany no nataon-dRavalo, vao nanao kits, cantine scolaires.

    • 12 septembre à 12:00 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ inandra

      "Ka tay ary ianareo ?" Azo ekena ny fahadisoan-tsipelina. Miboiboika loatra ny FANKAHALANA de manjary manoratsora-poana.

      Efa lazaina nareo fa tsy "puce" no tadiavin’ny vahoaka fa "peace", tsy "building" fa " cantine".

      Misavoan-danitra fotsiny ny resaka ataonareo, "TENY IERANA" no mety manoloana ny velir... zay lasa toa DELIRA.

      Atao inona efitrano ianarana nefa ny ankizy tsy mihinan-kanina sy tsy mitafy ary tsy manana fitaovam-pianarana.

      Tena miharihary mihintsy ny maha lohan’angidina anreo mianakavy tafaray ao.

      Samia velonaina.

    • 12 septembre à 12:13 | Vohitra (#7654) répond à I MATORIANDRO

      Matoriandro,

      Fa inona marina moa izany ilay atao eny amin’ny EPP e, parking sa cantine e ?

      Ary ilay coton ve fambolena sa fiompiana e ? efa akaiky ny fahavaratra fa tapao izay tena hevitra marina moa e !

    • 12 septembre à 12:47 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ Vohitra

      Io zany efa fomba fanaon’ny forongon’izy mianakavy io mampifangaroharo zavatra sy resak io e !! De matoriandro daholo koa ry fozaorana isany rehefa miteny ilay iraikalahy !!!

      Indrindra indrindra moa fa ny zavatra tsy hainy nenazy no tena ibitabitahany.

      De variana tokoa ny mpitazan hoe " INONA ARY TY ???"

      Angamba kosa mety tsy nihinana ilay pilina fihinany i bonaparte de nifangaro kely fotsiny ny resaka nataony e.

      Sa ahoana r’inandra sy ry kelitoko a ???!!!

      Samia velonaina.

    • 12 septembre à 13:05 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Mpiesona,

      Mba elafaso alavitra ny fisainana, fa aza variana miesona.

      Tsy misy dikany ny hamporisihana ny zaza hianatra, raha tsy misy trano ianarana.

    • 12 septembre à 18:23 | Ibalitakely (#9342) répond à I MATORIANDRO

      Efa izany ihany t@ 2009, nisy ny hôpitaly izay tokony [personnel, infrastructure, matériels, etc] fa nalehony nanamboatra hôpital manaraka penitra [1]* hono !! Dia sahy milaza eto ve ry zareo foza fa tsy mahafahtatra hoe @ izao fotoana betsaka ny sekoly zary misy mpampianatra ara-dalàna tsy misy tafo & dabilio ??
      [1]* t@ 2010 ny Sce oncologie (momba ny cancer) tao @ HJRA noterena nifindra teny Andohatapenaka manaraka penitra, fa vao tonga ny 2014 dia niverina etsy @ HJRA indray ry zareo !!

    • 12 septembre à 18:25 | Ibalitakely (#9342) répond à I MATORIANDRO

      ... tokony natsaraina ...

    • 12 septembre à 19:26 | Ibalitakely (#9342) répond à I MATORIANDRO

      & ny tena mapme dia izao : raha vao tonga nigadona teto Madagasikara ny Pàpa Fransoa dia teo foana izy mivady na teny @ seranana Ivato na Akamasoa na Soamandrakizay, angamba izy mihevitra fa hoe tena tsy fantatry ny Pàpa izy hoe katôlikalika (tsy tena katôlika) fotsiny rehefa ilainy & indrindra voapasoky môpera Pedro tsara ny daomy @ alalan’ireo bitsibitsika tsindraidray, asa na t@ teny espanòla na angalisy na farantsay, fa na samy Argentin aza ny Pàpa & damôpra Rapedy, tsy atakalon’itsy voalohany any Nonce Apostolique satria ny any Vatikano no nanendry ny Nonce izay maso ivoho rahateo, no eo ihany koa adinon’ny foza ve fa efa lasa lavitra anie ny teknôlaojia tahaka ny NTIC [Nouvelle Technologie de l’Informat° & de la Communicat°] ka izay mitranga eran’izao tontolo izao, indrindra ny firenena ho tsidihany, dia voarainy & hainy tsara isaky ny segondra. Izany hoe tsy efa tonga teto ny Pàpa Fransoa izay vao niezaka nahalala any Madagasikara.

  • 12 septembre à 11:47 | Vohitra (#7654)

    Pour un pays dont les niveaux de Collectivité Territoriales sont composés de 22 Régions avec 119 Districts, 30 EPP-8 CEG-6 Lycées à construire ne sont pas vraiment aptes à générer le grand changement annoncé partout il y a neuf mois de cela…

    Et encore, est-ce que ces infrastructures seront adaptées à résister aux intempéries et saison cyclonique à venir ?

    Mais la rentrée, après rejet du calendrier scolaire du PSE, aura lieu d’ici un mois, et le début de la construction des ces nouvelles infrastructures aura lieu quand ?

    Bref, après la présentation de la PGE par le Chef du gouvernement au niveau du Parlement, personne n’a vu jusqu’à aujourd’hui la fameuse PMO, le plan de mise en œuvre de l’IEM…c’est où ça ?

    Répondre

  • 12 septembre à 12:17 | Vohitra (#7654)

    Fa iza indray aloha ity hoe prestataire namely ny mpivarotra teny Soamandrakizay ity e ?

    Resaka saosy ihany indray io izao e !

    Répondre

    • 12 septembre à 12:29 | ratiarison (#10248) répond à Vohitra

      Tany mena ny Soamandrakizay no ajaran’ny Mpivarotra ry NAMA A ??? ny PRESTATAIRE : i OMAR no résponsable fantatr’i ISANDRA sy BETOKO tsar izany ??? samy tsara

  • 12 septembre à 12:24 | ratiarison (#10248)

    Resaka ambony latabatra toy ny mahazatra izany ry ZAREO O ?? Izany no hatao resaka man-damoka **** VELIRANO**** na coup d’EPEE dans l’eau ****DELIRA dra-filou****samy tsara

    Répondre

  • 12 septembre à 12:44 | NTMO (#10005)

    Le gouvernement se ridiculise en annonçant des chiffres aussi faible.
    Le taux de scolarisation va donc encore se réduire, c’est inéluctable.
    Ne savent-ils pas calculer ?
    Le taux d’accroissement de la population est de 2,7 %, c’est à dire qu’il y a 700 000 nouveaux écoliers chaque année...
    Donc c’est pas 30 epp qu’il faudrait...
    Il faudrait construire plus de 10 000 classes.
    Chaque année.

    N’importe quoi.

    Répondre

    • 12 septembre à 13:11 | Isandra (#7070) répond à NTMO

      NTMO,

      On ne sait plus quoi faire avec les détracteurs, quand on annonce un chiffre faible, ils aboient que c’est ridicule, et quand on annonce chiffre ambitieux, ils les accusent de rêveur,...

      De toutes façons, quoiqu’on fasse, ils trouvent toujours de critique à faire, heureusement, ça n’atteint pas ce régime, qui continue tranquillement sa route pour émergence de Mcar.

    • 12 septembre à 13:22 | betoko (#413) répond à NTMO

      Avant tout cela faudrait trouver des instites et des profs bien formés
      Paraît que qu’il y a deux priorités qui sont prioritaires pour un état , l’éducation et la santé .En France le poste d’enseignants n’attire plus les jeunes diplômés et n’en parlons pas du désert médical aussi bien à la campagne que dans grandes villes

    • 12 septembre à 13:39 | NTMO (#10005) répond à NTMO

      Isandra,

      Votre réponse est ridicule.
      Les chiffres que j’avance, tout le monde peut les calculer.
      Mais il n’y a pas d’argent, donc on ne peut que faire quelques % de ce qu’il faudrait faire...

    • 12 septembre à 14:29 | hafatse (#9818) répond à NTMO

      bien dit NTMO !

      Il manque beaucoup plus d’ecoles et de maitres du coup ! et non 30 EPP avec 2 classes !!!

      porte nawak

    • 12 septembre à 16:18 | Isandra (#7070) répond à NTMO

      NTMO,

      Savez-vous lire ou pas, 30, c’est juste pour cette année des élections, mais, cela ne s’arrête pas là, il aura encore 52/60 mois devant lui, pour en construire plus.

  • 12 septembre à 15:40 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    Saisfaite de la visite du pape ,malgré le savon qu’il a mis a la caste dirigeante ?

    Répondre

    • 12 septembre à 15:53 | ANTICASTE (#10704) répond à ANTICASTE

      Isandra,
      Elle vous pendait au nez ,celle là !
      Le plan de com est complètement foutu !
      Et les 90 milliards de l’ IEM, ils sont ou ?

    • 12 septembre à 16:15 | Isandra (#7070) répond à ANTICASTE

      Anticaste,

      Révisez votre archive, qui vous a parlé de 90 Milliards pour l’IEM ?

    • 12 septembre à 17:49 | ANTICASTE (#10704) répond à ANTICASTE

      Isandra,
      C’est vous qui avez la mémoire courte ,c’est vous qui en avez parlé et ici même sur MT !
      Qu’a cela ne tienne ,quel est le financement prévu pour les montagnes de promesses, de votre candidat devenu président !

  • 12 septembre à 15:43 | diego (#531)

    Bonjour,

    Ce sont des projets très important. Un pays doit former, éduquer ses enfants s’il veut avancer, se moderniser et se développer.

    Dans les pays modernes, l’Education occupe une place exceptionnelle, et le ministère de l’Education, avec celui de la Défense et de la Santé, qui sont dotés d’un Budget assez important.

    Je note que Madagascar est donc en retard. L’Etat n’a donc pas fait un investissement dans l’éducation.

    Dans quels domaines que les gouvernements successifs ont essayé d’investir en fait ? A noter, depuis 2002, Madagascar a connu, au moins une 10e de PM ! Ne nous dites pas que ces gouvernements étaient inutiles ?

    Aucun grand investissement donc !

    Pas dans l’Education, on a la confirmation, pas dans l’Energie, il y les délestages un peu partout, pas dans les Infrastructures non plus, regardons dans quel état la Capitale se trouve, et enfin, pas du tout dans les Élections, ce sont la CI et les pays étrangers qui ont organisé et financé les élections à Madagascar, autrement dit, ce n’est plus un pays souverain.

    Par ailleurs, pour faire comprendre à ce monde politique, élus et partisans qui croient être capables de faire émerger économiquement Madagascar, il faudrait qu’ils comprennent les rôles de la Banque Centrale Malgache. Les élus et les dirigeants n’en touchent pas un mot. Un oublie et carrément de l’ignorance ?

    Pour ne pas rentrer dans les explications complexes que peu de monde comprendrait, il y a un mécanisme que les élus et dirigeants malgaches doivent absolument comprendre. D’une manière générale, les Banques Centrales sont les accélératrices et les freins dans l’économie, autrement dit, elles contrôlent les taux d’intérêts par exemple, c’est elles qui prêtent de l’argent aux ménages, aux pays.

    Et d’une manière ou une autre, peu importe la provenance des fonds, des aides, qu’un État reçoit, pour des investissements ou pour faire face aux besoins urgents, ou catastrophes naturelles, cela provient des Banques.

    Alors construire oui, je suis 100% derrière des grands investissements, des endettement, il faut que Madagascar s’endette lourdement, mais il faut budgéter tout cela, il faut que Rajoelina, le gouvernement et les élus expliquent en détail comment vont-ils s’y prendre et est-ce qu’ils savent s’endetter ? Pas sûr !

    Répondre

  • 12 septembre à 16:08 | Jacques (#434)

    Ce qui est fascinant chez le bac-3 c’est cette toquade permanente à prendre ses concitoyens pour des babakoto. 30 EPP, 8 CEG et 6 lycées avant la fin de l’année. Avez-vous bien noté ? Avant la fin de l’année. Rien que ça. On est au mois de septembre, la fin de l’année c’est quasiment dans un peu plus de 90 jours. À moins de construire des écoles en préfabriqué qui seront démolies au moindre passage d’un cyclone, ce délai "avant la fin de l’année" ne sera jamais respecté. L’idée en soi, celle de construire des infrastructures scolaires, est bien sûr louable et vertueuse mais pour autant cela n’autorise pas le bac-3 et ses pieds nickelés à encore et encore endormir la populace.

    Répondre

    • 12 septembre à 16:13 | Isandra (#7070) répond à Jacques

      Jacques,

      De toutes façons, comme j’ai écrit plus haut, vous trouverez toujours des critiques à faire, quoi qu’il fasse et décide,...! C’est pathétique dirait BB.

    • 12 septembre à 16:58 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Jacques

      Hi3 !!!

      Miantso vonjy @ bo.b.le man iem.an ndray inandra le oaza !!!

      I bo.b .le man.iem.an efa nahazo toerana ao am-bodin’ malamaloha de minono tsy afa-mikopoka tsony.
      Fa naninona aloha no i sary vazah ndray no narotsaka eto @ tanàna e ???!!! Tena lany olona hoah nareo mba tena marina ne zany kozy zany e. Farafaharatsiny mba ilay mpisora-tena ho mpanjakan’ny baomanga no natao tao.

      Samia velonaina

    • 12 septembre à 17:01 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Jacques,

      Au début, on parle de nouvelles constructions, mais il se peut qu’on parle en fait de réhabilitation qui aurait dû être déjà achevé quelques années plus tôt, et après le passage de cyclones, on proclame une situation d’urgence et on demande l’aide provenant des amis du pays, et ce n’est qu’après, en 2020, qu’on lance les procédures formelles pour les nouvelles constructions déjà prévues en 2019.

      Personne ne s’aventurera à faire le calcul de nombre de salle de classes construites à travers le pays, déjà il y a quelques années, en 2017 je crois, personne n’arrive à compter le nombre de députés ayant voté une motion de déchéance au sein de l’Assemblée nationale...

    • 12 septembre à 17:26 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Matoriandro,

      Tsy nahomby angamba ny fitetezana ny vazantany efatra nivarotana ny velirano nataon’ny diplaomasia mivolomboasary lozitra dia mihevitra ny hiorimpaka eo Analakely indray aloha e

  • 13 septembre à 09:52 | lysnorine (#9752)

    @ betko 12 septembre 2018 à 13:22 répond à NTMO ^

    1) « AVANT TOUT cela faudrait trouver des INSTITES et des profs BIEN FORMÉS »

    Voalazanao tsara ny tena tokony ho ZOKIN-DRAHARAHA dia : fanefena sy fanazarana mpampianatra « avo lenta » hampianatra any amin’ny ambaratonga voalohany no tena ilaina ary averinay tsara eto, mpampianatra mampianatra ny ampianarainy MISAINA TSARA amin’ny fisainana malagasy, MAMAKY TENY, MANORATRA, MANISA, sns., sns, amin’ny TENY MALAGASY, izany hoe amin’ny tenin-drazana mahazatra azy any an-tokantranon-dray aman-dreniny.
    Tena tsy fantatray aloha na aiza ho aiza ankehitriny no toerana misy ny « Écoles normales » fanomanana « instituteurs » sy « institutrices » fahizay, fa ireo « Instites » ireo aloha no tena ilaina lavitra noho ny manana izao sy izao mari-pahaizana izao avy eny amin’ny Oniversité. Ary KARAMAINA LAFO sy omena tombontsoa manokana izy ireo eo amin’ny FONENANY . Soso-kevitra : ny manana diplôma ambony avy eny amin’ny Oniversité, indrindra ny tsy manana asa, no ilaina sarihana hanaraka fanofanana ho MPAMPIANATRA amin’ny ambaratonga voalohany - na aiza na aiza eran’ny Nosy - ka tsy maintsy mahafehy ny TENY MALAGASY tsara aloha izany.
    Torak’izany ihany koa ny pôlitika harahina mba hahazoana mpampianatra MARO ambony fahaizana amam-pahalalana ho an’ny sekoly AMBARATONGA FAHAROA . Miara-dia amin’izany fanondrotana tsy tapaka ny fari-pahaizan’ireo mpampianatra ireo ny fanavaozana ny zavatra kendrena ho hain’ny ankizy tsara mandra-pahatapitra ny fe-potoana hianarany na amin’ny ambaratonga voalohany [izay tsara ho faritany ho ny FOLO taona voalohany nandiavany sekoly, izany hoe mandra-paha-feno azy dimy ambin’ny folo taona eo ho eo izany], na amin’ny ambaratonga faharoa izay azo ferana ho TELO taona ny fianarana aminy. Ny mari-pahaizana fandanian’andro ankehitriny tahaka ny CEPE sy ny BEPC aloha dia ilaina foanana na havaozina mba hifanaraka tsara amin’ny teknôlôjia misy ankehitriny ny fahaizana amam-pahalalana tokony hananan’izay rehetra nahafaka ny fanadinana.

    2) « Paraît que qu’il y a deux priorités qui sont prioritaires pour un état , l’éducation et la santé . »

    Mifanindran-dalana ireo kanefa ny FAHASALAMANA no mila tandrovana VOALOHANY : Rehefa tsy salama ny ankizy sy ny olon-dehibe, tsy afaka hianatra sy hamokatra tsara. Ko miainga any amin’ny fitsimbinana ny vehivavy mitondra vohoka izany sy ny zaza mena vava. Asa izay niafaran’ny nantsoina hoe « centres de protection maternelle et infantile » izay tokony ho nampitomboina ny fielezany eran’ny ambanivohitra. Miaraka amin’izany ny fampianarana ny ANKIZY any an-tsekoly sy ny vahoaka hitandrina ny fahasalamany HISOROHANY ny aretina mety mamely azy (médecine préventive, fahadiovana na hygiène, nutrition na fitaizana momba ny sakafo sy ny hanin-kohanina). Mazava ho azy fa mila mpandraharaha amin’ny fahasalamana MARO KARAZANY ny amin’izany eo anilan’ny dokotera mpitsabo (mpampivelona, infirmières, ny nantsoina taloha hoe « infirmières-visiteuses », nutritionistes, manam-pahaizana manokana amin’ny « laboratoires » fandefa MIVEZIVEZY [laboratoires ambulants], etc....Mazava ho azy fa TSY MAINTSY TSARA KARAMA daholo koa ireo.

    Raha ny politika nampiharin’ny mpitondra nisesy teto no zohiny dia toa nataony zandrin-draharaha ny fanefena ireo mpampianatra sy mpitsabo mpanampy ireo.
    Koa tsy mahagaga raha nitambotsotra izaitsizy ny Malagasy ary miharihary izany amin’ny tsy fahaizan’ny vantotr’olona na olon-dehibe ankehitriny manoratra tsy misy diso (na ny tsipelina na ny gramera) sy maneho mazava tsara ny heviny sy ny tiany holazaina amin’ny teny gasy... na amin’ny teny frantsay rehefa io no ampiasainy.

    Répondre

    • 13 septembre à 12:53 | Ibalitakely (#9342) répond à lysnorine

      à #(9752),
      indrindra vao tamin’ity taona ity no nisy izany hoe ny LFI namboarina antsokosoko ka any @ LFR no misy izany hoe ny tetimbola ny fampianarana & ny fahasalamana nanesorana nafindra any @ prezidànsa, asa amin’izay angamba, miala any be zesta any depiote Tsiliva !!, ka ho lasa misimisy kokoa ny prôze prezidansiela dia hisy indray ny hôpitaly manaraka penitra, kianjan-gidro & ho amboariny fanintelony ny làlana Ankorondrano ?? Ny tsy fantatra mantsy hoe mbola misy BDR vao lafo ve sa ny fitantanana fifty fifty ny Nosy Miparitaka efa nahazaoana toky.

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS