Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 13 avril 2021
Antananarivo | 00h56
 

Société

Care International Madagascar

2 900 ménages bénéficiaires d’un projet de relèvement économique

vendredi 8 janvier | Mandimbisoa R.

2 900 ménages issus des 6 fokontany du 1er et du 4e arrondissement d’Antananarivo vont bénéficier d’un voucher équivalent à une somme allant de 100 000 ariary à 150 000 ariary pour leur permettre de reprendre leurs activités. Ce projet de relèvement économique dans la région Analamanga de Care International Madagascar a comme objectif d’atténuer les effets négatifs liés à la crise sanitaire de Covid-19 pour les ménages les plus vulnérables.

Les ménages bénéficiaires ont été sélectionnés en fonction de leur seuil de vulnérabilité, notamment sur la structure du ménage, les conditions d’habitation, l’accès à l’eau potable, le statut du chef de ménage et le type d’activités. 85 % des ménages bénéficiaires sont issus des différents secteurs du commerce comme les gargotiers, les épiciers, les lavandières, etc., et le reste sur les métiers indépendants comme l’artisanat, la couture, la coiffure...

Dans le cadre de ce projet, l’ONG commence à distribuer des coupons auprès des bénéficiaires de chaque fokontany, avec l’aide des équipes locales de secours, depuis le 28 décembre. À partir de cette semaine, ces bénéficiaires vont ensuite récupérer des matériels, des intrants, ou des matières premières qu’ils souhaitent avoir pour pouvoir reprendre leurs activités quotidiennes auprès des fournisseurs.

« À ce jour, l’impact économique de la Covid-19 à Madagascar et notamment, à Analamanga, l’épicentre de l’épidémie, est fort. Cette activité de relance économique est une étape essentielle pour que les ménages vulnérables puissent répondre aux besoins quotidiens de leur famille », affirme Miara Rajaobelina, coordinatrice du projet d’urgence à CARE International Madagascar.

Avec le confinement et les différentes mesures de restriction prise par les autorités lors de la pandémie de Covid-19 qui a touché le pays au mois de mars de l’année dernière, une frange de la population notamment la couche la plus vulnérable a connu une baisse tangible de leurs sources de revenus. Plusieurs n’ont pas pu reprendre leur activité quelques mois après le confinement, d’autres ont dû se reconvertis dans d’autres d’activités majoritairement informelles.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 8 janvier à 10:28 | Shalom (#2831)

    ONG ...
     ????

  • 8 janvier à 13:08 | anhuro (#10667)

    Bonjour, 150000 Ariary....!!, c’est la "Java" assurée 🍾🍰🍼🥖🥩🍗, je sais pour ces personnes sélectionnés es !! 🤔 cela permet de donner à manger aux enfants mais, les malgaches étant *habitués es * a vivrent au jour le jour je crains que le père oublie le partage de la famille et consomme trop avant 😤🤕.
    2900 nécessiteux sur TANA ??, plus de 2 millions d’habitants es........!! 👎🙈🙈.
    Bonne journée, Velomo

  • 8 janvier à 14:56 | dominique (#9242)

    IL NE faut mieux rien dire ou pardon écrire ...on a tout compris

  • 8 janvier à 17:51 | tiryco (#9153)

    Waouh
    Même pas 50euros
    De quoi faire la fête ;après plus rien
    Vaut mieux être fourni que cigale

  • 8 janvier à 21:33 | Ra-Jao (#282)

    "Les bénéficiaires sont issus des différents secteurs du commerce comme les gargotiers, les épiciers, les lavandières, etc., et le reste sur les métiers indépendants comme l’artisanat, la couture, la coiffure..."
    Ne croyez vous pas que ce n’’est qu’un coup de pouce pour aider ces activités à redémarrer l : un épicier par exemple peut s’approvisionner avec 150000 ariary en cartouches de cigarettes, en bidon d’huile etc...
    Une ONG n’a pas vocation à financer la relance des secteurs d’activité en faillite, c’est le rôle de l’Etat qui ne fout rien dans ce sens. Les efforts de cette ONG est louable au lieu de subir les critiques malsaines de ceux qui sont réduit à blablater derrière leur écran à longueur de journée.

  • 8 janvier à 21:37 | Ra-Jao (#282)

    2900 ménages * 150000 ariary = 435 000 000 ariary
    Qui parmi les moqueurs donneraient une telle somme à ses compatriotes dans le besoin ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS