Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 19 avril 2019
Antananarivo | 03h26
 

Société

Épidémie de rougeole

266 décès depuis septembre, réunion d’urgence à Mahazoarivo

lundi 4 février | Arena R.

Une réunion d’urgence concernant l’épidémie de la rougeole a eu lieu au Palais de Mahazoarivo dans l’après-midi de samedi. En effet, la situation épidémiologique de ces derniers temps a de quoi alarmer plus d’un. Le bilan y afférent, présenté par le ministère de la Santé fait état de 266 décès notifiés et vérifiés depuis le 3 septembre 2018 jusqu’au 1er février 2019. La plupart d’entre ces décès sont des cas communautaires, c’est-à-dire que les familles des personnes malades hésitent à rejoindre les hôpitaux ou centres de santé et préfèrent approcher des tradipraticiens ou procéder à l’automédication.

En cinq mois, 39 366 cas ont été enregistrés. 665 d’entre eux ont été confirmés IgM+, c’est-à-dire des cas directs, et 38 701 cas par lien épidémiologique. 86 districts sur 114 soit 75% des districts de santé de Madagascar sont touchées par cette épidémie. Si toutes les 22 régions de l’île sont concernées par cette épidémie, les parties Est et Nord de la Grande île, notamment les régions Atsinanana et Diana sont plus vulnérables d’où la tenue de cette réunion d’urgence à la Primature concernant particulièrement ces deux collectivités.

Les statistiques du ministère de la santé révèlent que 31% des cas enregistrés se trouvent dans la tranche d’âge de 5 à 14 ans, 25% de 1 à 4 ans et 13% de 15 à 19 ans. 56% des cas signalés sont par ailleurs des sujets non vaccinés et de statut inconnu. Et à l’heure actuelle, quatre cas de rougeole importés de Madagascar ont été enregistrés à La Réunion qui présente vendredi 22 cas confirmés, selon le bilan de l’Agence de la santé de l’Océan indien (ARS OI).

Mobilisation des partenaires techniques et financiers

La réunion à Mahazoarivo, dirigée par le Premier ministre, a vu la mobilisation des partenaires techniques et financiers de Madagascar à l’instar de l’OMS, PNUD, UNICEF et OCHA ainsi que quelques membres du gouvernement à l’instar du ministre de la Santé, celui de l’Intérieur et de la décentralisation, le ministre de l’Economie et des finances ainsi que le ministre de la Communication et de la culture. Pour faire face à cette situation alarmante, les équipes d’intervention rapide du ministère de la Santé publique, mises en place au niveau de chaque commune, ont été réactivés dès hier même pour identifier les malades dans les communautés et leur faire bénéficier des kits de prise en charge, même s’ils ne vont pas à l’hôpital.

Les autorités comme les partenaires semblent avoir reconnu à travers cette réunion que le ministère de tutelle manque d’information et de données sur la situation réelle des cas déclarés. Cette situation aurait rendu difficile les tâches du ministère de la Santé, car elle « ne permet pour le moment de déterminer les besoins globaux sur la prise en charge des malades ». Ainsi, Christian Ntsay a donné l’instruction claire à ce que ces données soient disponibles au plus tard mardi prochain où une nouvelle réunion d’urgence sera organisée afin d’arrêter toutes les décisions nécessaires.

Reprise de la campagne de vaccination dès cette semaine

Cette réunion a permis, entre autres, de fixer une stratégie et un plan de communication de sensibilisation de la population sur la nécessité de rejoindre des établissements de santé dès la manifestation des premiers symptômes. Cette stratégie et ce plan restent à valider par le ministère de la santé publique qui assure la Présidence du comité de coordination nationale dans le cadre de la lutte contre cette épidémie de rougeole. Ainsi, Christian Ntsay a préconisé la transparence dans la gestion de la communication avec les médias nationaux et internationaux, sans pour autant être alarmiste, vu la stratégie de riposte déjà menée.

Les consignes ont également été données sur la reprise de la campagne de vaccination contre la rougeole dès la semaine prochaine, dans quinze nouveaux districts prioritaires, avec le stock actuellement disponible. Cependant, de nouvelles commandes ont été effectuées pour plus de 4 millions de nouvelles doses de vaccins, besoins identifiés jusqu’au mois d’avril 2019. Une grande partie de ces commandes est supportée par les partenaires techniques et financiers, notamment à partir des fonds nouvellement mobilisés.

Le Premier ministre a souligné lors de cette réunion que la commande des médicaments nécessaires pour la prise en charge gratuite des malades devra être faite immédiatement après la deuxième réunion de mardi. L’achat sera effectué auprès de la société Salama qui dispose des stocks nécessaires. Le ministère des finances et celui de la santé publique se concertent sans délai pour le financement de cet achat, les partenaires techniques et financiers étant également disposés à y participer. Le déploiement de ces kits de prise en charge se fera dès le mercredi prochain sur l’ensemble du territoire.

21 commentaires

Vos commentaires

  • 4 février à 11:32 | rayyol (#110)

    Pouah Loin de la vérité Reel désastre Comment peut t on en arriver a ce point Pour une maladie telle la rougeole

  • 4 février à 11:37 | rayyol (#110)

    Depuis decembre qu elle agit dans le Sud les morts ne se comptent plus Comment un gouvernement peut t il en arriver a etre aussi inefficace Et qui blamer sinon l incompetence totale des dirigeants L’État d urgence aurait du etre proclamer il y q a 1mois et demi Délestage ayant cause de multiple mort ,manque de medicament et surtout manque d information et de sensibilisation

  • 4 février à 12:05 | kartell (#8302)

    La stratégie des pouvoirs reste toujours identique, quel que soit le président élu : attendre le seuil critique pour faire réagir les instances internationales pour qu’elles crachent au bassinet.
    L’épidémie de peste en a été le « meilleur » exemple...
    Dénoncer sans cesse et tous azimuts, les manquements à population en danger ne fait que tomber dans une banalité étouffante au point de « trouver normal » que des instances gouvernementales tirent la sonnette d’alarme en direction de l’extérieur.....
    Le renouveau a du pain sur la planche en espérant qu’il ne mangera pas celui destiné aux malades, faudra voir !.....

  • 4 février à 12:31 | Behantra (#9165)

    Lys
    Asa dia mamakiloha amin’izay vavan’i nandra , ny azy ny mitsetsitra ny volontogotr’i bôkatsaka ihany no fantany

  • 4 février à 12:51 | Behantra (#9165)

    La guèguère fait rage !!!

    Je ne sais pas , si c’est du bon ’français’ , mais toujours est t’il que je viens de lire l’artcle à la une de Madagate à propos de la com présidentielle .

    Je vous invite à y faire un tour et de relater ici vos ’impressions’

    • 4 février à 13:12 | Jipo (#4988) répond à Behantra

      https://www.madagate.org/politique-madagascar/dossier/7060-andry-rajoelina-un-entourage-a-la-communication-nombriliste.html
      Pétard , la chetron du winner a franchement perdu de sa superbe, perso, je ne miserais pas 1/2 ariary sur ce tocard, mais bon ...

    • 4 février à 13:40 | kartell (#8302) répond à Behantra

      Effectivement cet article est intéressant pour ne pas dire révélateur de ce qui nous attend...
      En fait, cette première esquisse présidentielle fait penser à un copié / collé du macronisme de la première heure où il incarnait le renouveau de la politique, ni droite, ni gauche mais au-dessus des partis....
      A privatiser sa com en donnant l’exclusivité à ses amis, il dévoile dès le départ son côté partisan qu’il avait astucieusement masqué pendant sa campagne en s’autoproclamant devenir le président de tous les malagasy ...oups !...
      Le secret dont il veut s’entourer est loin d’être un signe de transparence qui pourtant devait être le fil rouge de son quinquennat qui vire vraisemblablement à l’orange sanguine....
      A-t-il de bonnes raisons d’agir de la sorte ?.....
      Rien ne permet de l’affirmer mais plutôt de craindre que ce quinquennat ne sera qu’un culte de la personnalité avec toutes les conséquences qui en découleront forcément...
      Le danger d’avoir choisi un président champion du copié / collé fait courir de gros risques car qui sait si demain son inspiration n’ira pas voir du côté de chez Bolsonaro voir de Trump ...
      Cette addiction à la contrefaçon ne peut venir que de son inexpérience et son manque évident de formation politique aggravés par le seul fait qui se soit entouré de conseillers étrangers à la réputation sulfureuse...
      L’élection du moins pire avait-on écrit hier, en est-on encore vraiment sûr ?.....

    • 4 février à 14:20 | Isandra (#7070) répond à Behantra

      Jeannot Ramambazafy : Un franc-parler constructif

      "Son choix de l’adjectif « nombriliste » est opportun et devrait faire réfléchir toutes celles et tous ceux qui sont concernés par la communication de la Présidence de la République. Les propos de Jeannot Ramambazafy peuvent paraître durs, mais ils sont surtout empreints de sagesse bienveillante. Il est un ami fidèle et un supporter de la première heure d’Andry Rajoelina, mais il n’est pas un flatteur. Andry Rajoelina a témoigné sa gratitude (ou son ingratitude) envers celles et ceux qui ont contribué de près ou de loin à son accession au pouvoir. Il en assume la responsabilité, mais il ne doit pas être induit en erreur par les parvenus de son entourage qui ont déjà la grosse tête et qui ont perdu le sens de l’autocritique. C’est le sens du message de Jeannot Ramambazafy qui en a vu passer des dirigeants et des courtisans. Mishou Randimbiarisoa, Rina Rakotomanga et Lalatiana Rakondrazafy très « m’as-tu-vu » parce que siliconée, pour ne citer qu’elles, ne doivent pas répéter les mêmes erreurs qu’Annick Rajaona pendant la Transition. Si Jeannot Ramambazafy ne ménage personne dans l’entourage du nouveau Président, c’est pour mieux aider et protéger celui-ci. Comme Jeannot Ramambazafy l’écrit lui-même dans son article « qui aime bien, châtie bien. » Esprit libre, Jeannot Ramambazafy est adversaire de la pensée unique et apte à prendre du recul. Dans la mesure où il ne réclame rien à personne, Jeannot Ramambazafy ne doit rien à personne et ne craint personne, surtout pas les lâches qui lui passent des appels anonymes. Il n’a pas besoin ni envie de faire des compromis. Certes, il arrive qu’il s’exprime maladroitement, ou qu’il soit mal compris, mais son franc-parler est constructif. Il ne lapide pas pour le plaisir de critiquer. Il y a toujours quelque chose à retirer de ses coups de gueule. Jeannot Ramambazafy s’est toujours exprimé librement et ce n’est pas à son âge respectable qu’il va s’en priver. Gageons qu’Andry Rajoelina appréciera à sa juste valeur les interpellations positives émanant d’un des tous premiers lanceurs d’alerte de Madagascar." D.R Lagazette

    • 4 février à 15:06 | spliff (#5871) répond à Behantra

      Il me semble Isandra que le vrai sujet à creuser dans ce que rapporte Jeannot Ramambazafy est celui de savoir s’il s’agit d’incompétence de la part de ceux/celles « de la façade » qu’il incrimine, ou s’il s’agit de procédés de coulisses conçus à dessein à plus haut niveau dans la ligne de ce que suggère kartell. Le futur nous en dira plus.
      Maintenant, en ce qui concerne la supposée « bonne foi détachée » de Jeannot dans le fait qu’il se fasse rapporteur de la chose, perso j’ai du mal... Si tel avait été le cas, son ton aurait été professionnel. Or là, dans la continuité de son narcissisme connu de tous, il met en scène ses griefs personnels en tant que supposée potentielle partie prenante dans l’affaire... ce qui objectivement n’intéresse que sa petite personne. Un journaliste se tient en retrait et relate... Cela sent plutôt donc le alahelon’kanina de sa part, c’est à dire un truc bien dans nos traditions dont le ton qu’il utilise pour le dénoncer indique qu’il se vautre lui-même en plein dedans. On n’est pas sortis de l’auberge avec des gens de ce niveau...

    • 4 février à 15:30 | Isandra (#7070) répond à Behantra

      Spliff,

      Vous avez sans doute raison, seul Papy Jeannot lui-même sait ce qu’il a dans sa tête,...néanmoins, son article devrait faire réfléchir les gens qui ont l’intention de reprendre les mauvaises habitudes de leur prédécesseurs,...et n’oublient pas qu’on est dans une nouvelle ère où le OYE OYE est démodé.

      Moi, personnellement, par ex pas plus tard que samedi dernier, j’ai eu une discussion franche mais presque virulente avec un ami récemment nommé à un poste qui a manifesté une attitude un peu arrogant et de parvenu,...Comme dit Papy Jeannot, "ce qui aime bien, châtie bien", mais, cela ne veut pas dire qu’on devient un adversaire, loin de là,..."Tsy mijery arina an-tava".

      Dans cette phase de la reconquête de l’adhésion populaire, ce qui sont nommés dans des postes de responsabilités devraient faire attention dans leur comportement, sinon, nos efforts seront vains,...

    • 4 février à 16:05 | punchline (#9673) répond à Behantra

      ANDRY est victime, mais un victime de luxe. ceux qui lui ont donné l’argent lui tient la barbichette.
      Les sponsors veulent tout verrouiller, c’est connu ça, mais attendons , nous ne sommes pas encore au bout de notre surprise.
      Ceux là lui impose tout. c’est connu d’avance et nous ne sommes pas au bout de notre surprise
      Papy-Jeannot est un pseudo-Journaliste sans épaisseur, un quelconque Journaliste sans argent ; alors et donc une fois la victoire acquis, on les oublie.

      Jeannot, si tu es un vrai journaliste, faites nous une vraie production, mais pas des vocifération dont seul tu as le secret de faabrication

    • 4 février à 16:15 | rayyol (#110) répond à Behantra

      Comme je l ai dit Andry va etre scrute a la loupe Il ne peut se permettre de faire du Hery .
      La communication est le fer de lance Hery n avait rien comprit
      Il s agit de ne pas faire la meme erreur
      Toute question qui inquiète le public doit avoir une réponse
      Il ne peut absolument pas laisser celui ci dans la noirceur
      C est cela la communication Prend t il la peine des son lever de lire les journaux ou de se faire pointer les articles importants
      Ceux auquels il ne peut passer outre
      Normalement ce doit etre ses ministres qui épluchent tout ce qui est susceptible de deranger et de reagir en consequence Rien ne doit etre laisser sans réponse et avec suivi jusqu a conclusion Et celle ci bien connue du public Ne jamais laisser celui ci dans l ignorance et le doute

    • 4 février à 16:18 | spliff (#5871) répond à Behantra

      Isandra,

      Vous êtes certainement consciente que dès lors que la motivation de chacun est celle du service dévoué à une cause correcte, tous ces problèmes de comportement disparaissent d’eux même au profit du travail rėel. S’il faut apporter une attention particulière à son comportement, c’est que déjà à la base il y a un problème d’inadéquation de profil et de motivation. Quel proportion de l’entourage d’ANR correspond à cette description ? À chacun d’évaluer.

  • 4 février à 12:52 | Jipo (#4988)

    bonjour .
    Epidémie de rougeole dans l’ Ile rouge ?
    Cela pourrait presque paraitre anodin et passer inaperçu, si grâce au ministère de santé nous n’ avions pas été informés des statistiques ôh combien interessantes de connaitre les tranches d’ âges des postulant peaux-rouges ...
    Je note un oubli inacceptable : une statistique selon les sexes, toute aussi capitale que les tranches d’ âges ou régions ?
    A moins que la comptabilisation ne soit pas encore terminée sous l’ oeil attentif & impératif du ministre du budget ? quant à celui de la Santé : de voir rouge ... (mais que fait le doctory honoris causa Robinson ???)
    Dans la rubrique chiens écrasés, et chats disparus , H1 N1 répandu au cheptel pucé, la rougeole est-elle systématiquement mortelle ?
    Souvenir de l’ avoir eu pourtant , pas de quoi rougir ...
    Occasion opportune pour ce ministère de compter les morts, pousser le bouchon à en différencier les âges, voir régions, de se rendre compte de leurs priorités , compétences, nécessités, et foutage de gueule et le pire : payés pour ça !

  • 4 février à 13:01 | punchline (#9673)

    266 morts après, Le PM est reconduit à son poste. celui qui l’a nommé et celui qui est designé sont tout les 2 IRRESPONSABLES

    • 4 février à 13:16 | Jipo (#4988) répond à punchline

      Eh "gros" ! peux-tu me dire en quoi les dirigeants sont responsables, d’ épidémies, de cyclones et catastrophes naturelles ?
      En admettant que tu les licencies, qui vas-tu mettre à la place : le père Pedro ?

    • 4 février à 18:45 | FIPOZ (#2162) répond à punchline

      Responsables mais pas coupables à leurs yeux car il y avait d’autres priorités, gagner les présidentielles à tout prix ...

  • 4 février à 16:00 | Behantra (#9165)

    On a parlé de l’inauguration du nouveau rova en 2019 !

    Question à raborisy ?

    Tu pourrais nous dire ici combien l’UNESCO a ’donné’ pour reconstruire ce ’rova’ ?

    Et surtout : qui a reçu ce ’fric’ , et ce qu’il en est advenu ???

    Mais c’est vrai que tu n’es pas le ’seul’ , car beaucoup de ’fric’ venant d’autres donateurs se sont volatilisés pour attérir dans la poche de je ne sais qui ??

    Mais maintenant Bôkatsaka est là ... vive Bôkatsaka 1er !!!

  • 4 février à 16:20 | lanja (#4980)

    Tsy dr ny tena fa raha tsy diso Dia avy@ virus ity aretina ity, n’y vahaolana a grande vitesse Dia fizarana fanampitsakafo haingana n’y sahirana s’y n’y Marary rehetra mba hampiakatra ny hery fiarovana voajanahary, n’y resaka com handanian n’y sasany fotoana Etsy ambony Dia mazava, n’a misy Marina aza n’y voalaza, n’y fomba s’y n’y teny ampiasaina Dia mampiseho miharihary fa alahelokanina no bé

  • 4 février à 19:20 | lysnorine (#9752)

    Tsy ny fitombon’ny vita vaksiny ve no vao mainka nampitombo ny fihahaky ny kitrotro sy ny isan’ny matiny ?

    « Les statistiques du ministère de la santé révèlent que...56% des cas signalés sont par ailleurs des sujets NON VACCINÉS et de statut inconnu »

    Izany hoe : 44 %-n’ny fantatra fa voan’ny kitrotro izany dia olona NATAO VAKSINY, izany hoe TSY NIARO azy ireo izany ilay vaksiny. Koa mety ho ireo VITA VAKSINY ireo - kanefa tsy naharitra ny fiarovany- no NAMINDRA ny aretina tamin’ny MANODIDINA AZY TSY VITA VAKSINY.

    Na dia izany aza dia toa vao mainka hiroborobo ny fivarotana orinasa ilay vaksiny :
    « L’achat sera effectué auprès de la SOCIÉTÉ SALAMA qui dispose des stocks nécessaires. »
    Ny ahìna dia HIARA MITOMBA amin’ny fanaovana ny vaksiny fanefitra aza ny mponina, ny isan’ny ho matin’ny kitrotro.

    Efa nisy fampahalalam-baovao vitsivitsy momba izany nataonay teto vao haingana ao amin’ny « Epidémie de rougeole : un bilan de 80 morts », jeudi 24 janvier 2019 :
    https://www.madagascar-tribune.com/Epidemie-de-rougeole-un-bilan-de-80-morts.html?id_article=24544&id_objet=24544#formulaire_forum
    . lysnorine 24 janvier (2019) à 10:56 & 21:34
    .

  • 5 février à 01:53 | SNUTILE (#1543)

    Les vaccins contre la tétanos sont aussi de base préventive pour les parents et les enfants.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS