Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 19h21
 

Economie

Financement - France-Madagascar

250 millions d’euros pour Madagascar

lundi 16 juillet 2007 | Ax’s

Une aide de plus de 250 millions d’euros sera accordée d’ici 2010 au profit de Madagascar, ceci faisant suite à la signature du Document Cadre de Partenariat (DCP) en 2006. Les grandes lignes de ce DCP, soulignons-le, concordent parfaitement avec les objectifs ambitieux du MAP, le Plan d’Action pour Madagascar que la France soutient fortement. Certes la France demeure et de loin le premier donateur d’aide bilatérale et bailleurs de fonds bilatérales à Madagascar, mais elle a fait du développement de la Grande île l’une de ses plus grandes priorités.

D’innombrables programmes et projets ont été financés par la France, dans le secteur des infrastructures, des programmes de développement urbain, de voirie. Citons entres autres, le programme de réhabilitation et d’assainissement des quartiers sud-ouest d’Antananarivo avec la RN1 dont le financement s’élève à 7 millions d’euros, un programme de développement du grand Tana qui prévoit des investissements physiques tels que la poursuite de la rocade nord, du marais Masay jusqu’à la RN2, le désenclavement des différents quartiers, au total la France financera ce projet à hauteur d’envion 10 millions d’euros. Sans oublier la réhabilitation et le réamenagement du port de commerce de Diégo et celui de Morondava pour plus de 12 millions d’euros. A cela s’ajoute le don de 8 millions d’euros pour soutenir le plan de redressement de la JIRAMA.

Des milliers d’emplois

Le secteur de la Microfinance un des secteurs clés bénéficie également de plus grands financements, en particulier par le soutien au développement des 4 réseaux « ADEFI », « CECAM », « MAHAVOTSE » et « VOLA MAHASOA » pour plus de 11 millions d’euros, ainsi que le fonds de garantie « ARIZ », bien connu des PME de Madagascar. Ce dernier entre dans le cadre de la promotion des exportations malgaches en liaison avec 3 opérateurs, à savoir les centres de solution PME, SFI, BAMEX soutenu par l’USAID et de la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Madagascar.

Les nombreuses entreprises françaises petites ou grandes implantées dans la grande Ile contribuent à l’apport de dizaines de milliers d’emplois. Cela devrait s’amplifier si l’on se refère aux 70 entreprises du pavillon français durant la Foire Internationale de Madagascar, entreprises toutes intéressées à investir ou à échanger avec Madagascar. Le secteur de l’éducation, la santé, les formations culturelles ont, quant à eux, leurs part d’investissement également.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS