Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 19h57
 

Santé

Covid-19

24 nouveaux cas, une femme décédée à Toamasina

jeudi 11 juin | Fano Rasolo

Madagascar vient d’enregistrer son 10ème décès lié au coronavirus, selon le dernier bilan du CCO-Covid-19, hier. « Il s’agit d’une femme âgée de 61 ans hospitalisée au Centre hospitalier universitaire de Morafeno, à Toamasina. Elle était classée comme un patient à risque, étant à la fois diabétique et hypertendue, et présentait la forme grave de la maladie depuis quelque temps », selon le professeur Hanta Marie Danielle Vololontiana. Neuf (09) de ces décès sont ainsi recensés à Toamasina et un (1) à Anosy Avaratra, Antananarivo.

Par ailleurs, vingt-quatre (24) nouvelles contaminations viennent d’être enregistrées parmi les deux cent quarante et un (241) tests réalisés durant la journée du mardi.

Sur quatre-vingt-dix-sept (97) prélèvements effectués à Toamasina et envoyés à Antananarivo, seize (16) ont été confirmés positifs. Le laboratoire mobile de l’IPM à Toamasina a également découvert deux (02) cas positifs sur les trente-cinq (35) tests réalisés. Le laboratoire de l’hôpital HJRA Ampefiloha a aussi détecté deux (02) nouveaux malades sur soixante-quatre (64) analyses passées. Enfin, le Centre d’infectiologie Charles Mérieux (CICM) d’Ankatso a enregistré quatre (04) nouveaux cas sur quarante-cinq (45) prélèvements.

Une vingtaine de guérisons

Ainsi, les personnes contaminées depuis le début de l’épidémie atteignent mille cent soixante-deux (1 162) dans le pays. Mais les cas de guérison ne cessent non plus de se multiplier ces derniers temps, surtout à Antananarivo et Toamasina. Hier, le CCO-Covid-19 a annoncé une vingtaine de patients guéris dont six (06) à Toamasina et seize (16) au CHU de Befelatanana.

La Grande Ile totalise ainsi actuellement deux cent quatre-vingt-seize (296) guérisons. Cependant, il reste huit cent cinquante-sept (857) malades sous traitement dans tout le pays, avec huit (08) personnes en détresse respiratoire, dont trois (03) à Toamasina, quatre (04) au CHU de Befelatanana, et une autre au CHU d’Andohatapenaka.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 11 juin à 08:26 | betoko (#413)

    Selon TV+ infos d’hier soir ,nombreux sont qui sont soupçonnés d’être contaminés se sont enfuis dès qu’ils aperçoivent l’équipe de médecins qui veulent les tester On se demande pourquoi ?

    • 11 juin à 08:41 | betoko (#413) répond à betoko

      Une précision cela se serait passé dans la ville de Tamatave .Est ce que à cause des rumeurs ou à cause de Rolland Ratsiraka le quel est contre le confinement ?

  • 11 juin à 11:10 | dominique (#9242)

    Mais pourtant tout a bien été résolu avec la potion magique du druide président ? tiens donc ; on ne l’entend plus celui la ; au sujet de sa potion magique peut être en a t’il trop pris et est resté collé aux WC ????

    • 11 juin à 11:48 | Behantra (#9165) répond à dominique

      Le 26 juin approche Dominique

      bôkalaïkon1er ne pense plus qu’à çà

      Vous comprenez pourquoi le nain(a) de l’hôtel de ville s’agite comme un ver dans le c.a.c.a avec ses démolitions .. c’est comme , pendant la venue du pape : peindre les façades des maisons qui bordaient la rue , vite goudronnée ...

      Ce sont des adeptes du m’as tu vu , c’est moi que je suis , je p.è.t.e plus haut que mon cou

  • 11 juin à 11:29 | Stomato (#3476)

    « Il s’agit d’une femme âgée de 61 ans hospitalisée au Centre hospitalier universitaire de Morafeno, à Toamasina. Elle était classée comme un patient à risque, étant à la fois diabétique et hypertendue, et présentait la forme grave de la maladie depuis quelque temps »

    Alors sont cas n’est pas significatif.
    Son décès peut être qualifié de "normal".
    Circulez...

  • 11 juin à 11:36 | lanja (#4980)

    Une vingtaine de guérisons !!!!

    oh la la,
    l’ efficacité du CVO, à très grande vitesse, enfin !
    Tout est maîtrisé tompoklah sy tompokvav,
    ekena sa tsy ekena ?

  • 11 juin à 13:28 | Besorongola (#10635)

    JACK MA JACK MA, POURQUOI NOUS ABANDONNE TU ?

    Le milliardaire chinois Jack Ma avait promis d’aider les pays africains à combattre le Coronavirus avec un don de 100 000 masques et 20 000 tests pour chaque pays. Les dons pour Madagascar étaient arrivés le soir du 25 Mars à Ivato. Le président de la république en personne, ainsi que des représentants de l’Organisation Mondiale de la Santé étaient allés accueillir les matériaux à l’aéroport.

    Les tests seront utilisés avec les 3500 passagers qui sont venus d’autres pays, en plus des tests de l’institut pasteur. L’objectif serait de finir de tester tous les 3500 passagers avant la fin de la période confinement de 15 jours que l’Etat avait prévu.

    Rakotofrancky de Madaplus.

    UN MOIS ET DEMI PLUS TARD.

    Madagascar : le personnel médical en manque de moyens face au coronavirus

    Publié le : 11/06/2020 - 04:19

    Le centre hospitalier du district d’Ambalavao, dans le sud de Madagascar. Laetitia Bezain/RFI
    Texte par :
    RFI

    Le pays compte 1162 cas et 10 décès. Un vingtaine d’infirmiers, sages-femmes et aide-soignants ont été contaminés indique le syndicat des paramédicaux mais ce chiffre pourrait être bien supérieur puisque peu de tests sont effectués. Face à l’augmentation du nombre d’agents de santé infectés, le syndicat lance un appel aux autorités.

    Avec notre correspondante à Antananarivo, Laetitia Bezain
    La majorité des paramédicaux atteints du Covid-19 se trouvent à Tamatave, dans l’est du pays et à Antananarivo, les deux villes les plus touchées par la pandémie. De nombreux centres de santé du pays sont sous-équipés, principale raison de la contamination du personnel médical, explique Jerisoa Ralibera, infirmier dans un hôpital de la capitale et président du syndicat des paramédicaux.
    Madagascar : la tension monte à Tamatave, entre pandémie et grogne sociale
    « Les conditions de base ne sont pas remplies pour faire face à la pandémie. Il y a parfois une rupture d’équipements de protection dans les centres de santé ou le centre réutilise les équipements de protection à usage unique, comme les sur-blouses ou d’autres équipements, que l’on peut décontaminer. Il y aussi une insuffisance en nombre pour nous paramédicaux qui nous occupons des malades dans la communauté. »

    Ces agents de santé n’ont pour la plupart pas été formés à la prise en charge de patients atteints du Covid-19 : « Nous, paramédicaux du ministère de la Santé, sommes environ 7000 et moins de 1000 d’entre nous ont bénéficié de la formation. Pourtant, le Covid-19 se propage dans les communautés actuellement et on ne peut pas dire qu’il n’y a pas de coronavirus dans d’autres villes que Tamatave et Antananarivo puisque les tests de dépistage sont vraiment limités. »
    Des conditions de travail rudes qui n’ont pas été compensées. Le personnel de santé traitant les malades du coronavirus indiquent ne pas avoir reçu leurs indemnités de réquisition et peu ont bénéficié de primes de risque. Contacté, le ministère de la Santé n’a pas donné suite à nos questions.
    Le syndicat des paramédicaux a annoncé la tenue d’une manifestation devant l’hopital HJRA dans le centre d’Antananarivo et devant les centres de santé des autres régions ce vendredi pour alerter les autorités sur leurs conditions de travail.

    • 11 juin à 16:29 | lanja (#4980) répond à Besorongola

      encore une fois, le problème posé par COVID 19 dépasse non seulement la capacité intellectuelle de DJ, mais aussi de tout son entourage , et peut être même , la majorité de ses partisans........ le confinement bête atteint sa limite quand les gens meurent de faim.... on ne peut pas nourrir longtemps 90% DE LA POPULATION avec des aides , c’est pas trop compliqué de comprendre çà ....gérer un pays, c’est pas gérer le problème d’une semaine.....actuellement, le nombre des malades et des morts contraste clairement avec la pub quotidienne à grande vitesse du CVO , nos dirigeants ne veulent rien comprendre, ils sont incapables d’élaborer DE STRATEGIE ADAPTEE A LA SITUATION De notre PAYS.....pourtant , la solution existe, et il n’est pas encore trop tard !!!!!

    • 11 juin à 18:01 | Shalom (#2831) répond à Besorongola

      "Le syndicat des paramédicaux a annoncé la tenue d’une manifestation devant l’hopital HJRA dans le centre d’Antananarivo et devant les centres de santé des autres régions ce vendredi pour alerter les autorités sur leurs conditions de travail."

      Mais ils vont se faire canarder par risara bômba !

  • 11 juin à 19:43 | Shalom (#2831)

    Ary ahoana ity mpitsabo iray vao maty tany Toamasina ity indray ?
    Tsy mahazo mijery ilay razana ny fianakaviana ...

  • 12 juin à 12:19 | lé kopé (#10607)

    En attendant on met en prison le jeune Médecin Berija Ravelomanantsoa pour atteinte à la sûreté de l’Etat et d’autres chefs d’inculpation .C’est comme cela que l’on remercie les grévistes pour service rendu . Où est la suite de l’instruction du Pr Ralandison ,doyen de la faculté de Médecine et Médecin chef du CHU de Toamasina . L’un des moyens pour asseoir une Dictature est de faire taire les intellectuels . Nous nous y acheminons , lentement ,mais sûrement ...

    • 12 juin à 13:03 | bekily (#9403) répond à lé kopé

      i’auroritarisme a de beaux jours à Mada....même avec un DJ funky et souriant !!!!!!!!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS