Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 13 avril 2021
Antananarivo | 16h47
 

Politique

Roland Ratsiraka

18 mois d’emprisonnement avec sursis

samedi 6 octobre 2007 | Felana, Gilbert R.
Enfin réunis ! (Photo d’Archives)

« Le droit de l’homme est piétiné à Tamatave. Ce régime m’a harcelé depuis 2002 ». Roland Ratsiraka a ainsi parlé devant le juge de la cour criminelle ordinaire hier. Quoi qu’il en soit, l’ancien maire de la ville de Tamatave est purement et simplement lavé de tout soupçon par rapport à trois dossiers sur les quatre procès qui lui ont été intentés. Un seul verdict sur les quatre le condamne à dix-huit mois avec sursis et ses compagnons à 3 ans.

Détournement de denier public pointé du doigt

Toutes les affaires de Roland Ratsiraka tournent autour du détournement de denier public. Le traitement de son deuxième dossier a duré toute la nuit du jeudi. Le verdict a été prononcé hier à six heures de matin : 18 mois d’emprisonnement avec sursis. Ses six compagnons écopent chacun de trois ans d’emprisonnement avec sursis également.

Ils sont ainsi apparemment lavés des soupçons de détournements de deniers publics évalués à 77 millions 900 mille Ariary , de complicité, de prise d’avantage injustifiée et complicité, de faux en écriture publique, de faux et usage de faux en écriture de commerce qui sont tous les motifs d’inculpation pour ce deuxième dossier.

Les factures relatives à ces accusations datent de 2004. En d’autres termes, les paperasses sont incohérentes, le suivi des travaux n’a pas été réalisé, les contrats de marché sur le ramassage d’ordure s’affichent ambigus, le prix du carburant excède le normal et des reçus de la commune ont disparu. Tels sont brièvement quelques aspects du dossier.

Acquittement pur et simple pour les deux derniers dossiers. Leur traitement a duré respectivement 45 minutes et environ 7 heures durant. 78 millions 543 mille 847 Ariary sont en apparence la totalité des fonds détournés par cet ancien maire et ses compagnons. En sus, il faut considérer et évaluer l’exonération fiscale à laquelle le troisième dossier a trait. Mais sur ce point, la commune n’a pas demandé réparation. Les accusateurs ne s’étant pas manifestés, la Cour criminelle ordinaire a jugé les inculpations non évidentes. D’où l’acquittement pur et simple des inculpés.

Le dernier dossier fait encore état de détournement de denier public de 300 millions d’Ariary et complicité. Pour les 12 personnes impliquées, elles sont aussi acquittées. En tout , Roland Ratsiraka est sanctionné à18 mois de sursis pour les quatre dossiers traités. A-t-il été harcelé ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS