Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 17 novembre 2018
Antananarivo | 06h02
 

Société

Monde carcéral

11 000 personnes placées arbitrairement en détention préventive à Madagascar

mercredi 24 octobre | Arena R.

L’enquête menée par Amnesty International pour décrire le non-respect flagrant des droits de l’homme dans les prisons malgaches est très alarmante. Des défenseurs des droits de l’homme dénoncent les conditions carcérales des détenus. « Des milliers de personnes sont maintenues en détention préventive, injustifiée, excessive et prolongée dans des conditions qui mettent leur vie en danger », lance cette instance internationale de défense des droits de l’homme hier au Carlton à Anosy. Ces personnes en attente de procès, et non encore condamnées, constituent 55% des prisonniers.

Dans ce rapport intitulé « Punis parce qu’ils sont pauvres. Le recours injustifiés, excessif et prolongé à la détention préventive à Madagascar », Amnesty international révèle que 11 000 personnes ont été placées arbitrairement en détention préventive, souvent pour des années. Une situation à l’origine de la surpopulation des prisons malgaches qui contient 8 à 9 fois plus de prisonniers que sa capacité d’accueil.

Dans 9 établissements pénitentiaires visités par Amnesty International, l’effectif des détenus dépassait largement la capacité officielle et les conditions de détention y sont effroyables : sombres et sales, en manque d’aération et de lumière, pas de toilettes, infestés de rats et de cafards… Une situation qui met sérieusement en péril le bien-être physique et mental des détenus. Dans la prison de Manakara, par exemple, environ 700 personnes sont maintenues en détention en septembre 2018, alors que la capacité officielle est de 121 détenus.

129 détenus décédés en 2017

Sur les 129 détenus décédés en 2017 dans les prisons malgaches, 52 se trouvaient en détention préventive, indique l’organisation. Un autre rapport du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) révèle de très mauvaises conditions d’alimentation dans le milieu carcéral malgache, car en 2015, l’organisation a fait été de 27 décès dus à la malnutrition dans ces établissements pénitentiaires du pays.

En octobre 2017, 70 % des femmes et 80 % des mineurs, de 13 à 17 ans, qui composent la population carcérale étaient en attente de jugement. Mais le rapport précise que la majorité des détenus en attente de procès sont des hommes. A l’origine de ce recours abusif à la détention préventive, la pauvreté. Parce que les accusés ne sont pas en mesure de rémunérer les honoraires d’un avocat. La plupart d’entre eux ne savent même pas à quoi sert un avocat.

Les détenus se retrouvent souvent en détention préventive prolongée pour des infractions mineures et non violentes telles que le vol de poulets ou de téléphones portables, ou la contrefaçon, constate Amnesty International qui souligne toutefois que « De telles infractions ne devraient en aucun cas conduire à la détention préventive, encore moins à une détention prolongée dans des conditions abjectes. Le droit international relatif aux droits humains, dispose que la détention de personnes qui attendent de passer en jugement ne doit pas être de règle et ne peut avoir de fonction punitive ».

Mauvaises conditions de détention

Amnesty international dénonce également les mauvaises conditions de détention qui affectent aussi bien les femmes que les hommes ou encore les enfants. Mais l’accent est particulièrement mis sur les femmes enceintes ou accompagnées de leurs bébés qui ne peuvent recevoir les soins de santé dont elles ont besoin. Les mineurs n’ont accès à aucune offre éducative ou de formation, en dépit du droit national et international.

Amnesty international est alors loin d’être tendre envers les autorités malgaches en lançant que « par le recours injustifié et prolongé à la détention préventive, les autorités malgaches enfreignent également la législation nationale, notamment le droit d’être présumé innocent »

Construction de nouveaux établissements pénitentiaires

Deprose Muchena, directeur du bureau régional pour l’Afrique australe d’Amnesty International, de déclarer que « Nous demandons instamment aux autorités malgaches de libérer les prisonniers en attente de jugement dont le maintien en détention est injustifié, arbitraire ou prolongé – à commencer par ceux incarcérés parce qu’ils sont poursuivis pour des infractions mineures, ou simplement parce qu’ils sont pauvres. Les autorités doivent également accorder des réparations aux victimes de détention préventive illégale et prendre des mesures en faveur de la mise en place d’un dispositif de justice pénale efficace, qui respecte les droits humains. »

Comme pour répondre à ce rapport et à cette dénonciation d’Amnesty International, lors d’une table ronde organisée par la Commission nationale indépendante des Droits de l’homme (CNIDH) à Ankorondrano, hier, le ministère de la Justice a annoncé la construction de nouveaux établissements pénitentiaires à Avaradrano et à Atsimondrano. Il a également évoqué l’amélioration des conditions des détenus par l’augmentation du budget alloué aux établissements pénitentiaires.

38 commentaires

Vos commentaires

  • 24 octobre à 09:18 | tiryco (#9153)

    les prisons reflétent toujours l image du pays

    • 24 octobre à 16:50 | mintsud (#728) répond à tiryco

      Je voudrais vraiment être d’accord avec votre affirmation.Cependant nous pouvons tout de même reconnaître quelques circonstances atenuantes à Madagascar. La première étant la persistance d’une énorme pauvreté. Tant de priorités non ? et du coup les extrêmement pauvres restent sur le carreau.
      J’ai vécu de 93 à 2003 à Antsirabe et suis passé plusieures fois devant la maison d’arrêt le coeur serré !
      Que faire, comment faire pour que ces êtres humains enfermés là généralement par ce que au minimum ils n’avaient pas respectés leurs voisins. Mais tout de même, ils restent des êtres humains or leurs conditions de vie dans ces centres de détention n’ont plus rien d’humain.
      Comment faire ? Que faire lorsqu’il y a ou semble y avoir tant de priorités !
      J’aimerais crier ce drame ici dans mon monde européen. ..mais qui écoutera (encore)
      Si vous avez une idée. ...

    • 25 octobre à 19:16 | mintsud (#728) répond à tiryco

      Est-il immaginable qu’un mouvement citoyen voie le jour et se mette à exiger de la part des candidats à la presidentielle qu’ils s’expriment sur la question ?
      Débat très instructif non ? ne fût ce que pour vérifier la pertinence de votre affirmation disant que« les prisons reflètent toujours l’image du pays. » à suivre de près.

  • 24 octobre à 09:45 | benantsa (#10178)

    Pendant que d’autres, corrompus de haut-vol, courent toujours. N’est-ce pas,... ? Pour une fois je ne dirai pas son nom mais certains auront compris de qui je parle (hormis certains candidats). Mais, c’est une certitude, le prochain changement de Régime lui sera fatal !

    • 24 octobre à 10:02 | Isandra (#7070) répond à benantsa

      Avec un commanditaire de la tuerie, déjà condamné.

    • 24 octobre à 10:11 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à benantsa

      Benantsa ,
      Il faut se rendre a l’évidence,les premiers délinquants de ce pays occupent les plus hautes fonctions !
      La prise de conscience collective doit commencer par là ,car c’est le collectif qui patine grave !

    • 24 octobre à 10:44 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à benantsa

      Isandra,
      Vos réactions démontre votre inanité !
      Tous ces histoires ,depuis 1973 démontre l’incapacité collective de vos champions à gouverner ce pays de façons modernes !
      C’est le moyen age féodal vos histoires ,la honte quoi !

    • 24 octobre à 12:31 | Isandra (#7070) répond à benantsa

      Ali,

      Cela nous confirme que ceux qui étaient censés nous civiliser, ont échoué de leur mission, ils étaient distraits par autres choses, par ex nos richesses.

    • 24 octobre à 12:31 | justice-madagascar.org (#10460) répond à benantsa

      Pour Isandra - un président de la République malgache a été condamné par un simple tribunal correctionnel d’Antananarivo. Que dit la loi malgache ?

    • 24 octobre à 13:16 | vatomena (#8391) répond à benantsa

      Isandra — L’histoire démontre plutot que la leçon donnée par le Colon était au delà des capacités du peuple . Il croyait la leçon bien assimilée mais il se trompait ; ce n’était que du vernis ...
      Cela me rappelle Gallièni à Mantasoa .Des qu’il fut ostracisé ,les ouvriers détruisirent tout ,emportèrent tout .Il n’y eu plus de fabrications . Et les betes du petit Zoo que Galliéni avait crée pour la distraction de la Reine furent aussi mangées .

    • 24 octobre à 13:23 | vatomena (#8391) répond à benantsa

      Isandra ,Avant 1895 ,les seules richesses de Madagascar étaient le zébu et l’esclave . La vraie richesse ,le grand commerce est venu plus tard avec les colons.

    • 24 octobre à 18:10 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à benantsa

      Isandra,
      Vous civilisez ?
      Mission impossible en si peu de temps ,il aurait fallut 3 siècles de plus !
      Le plus navrant ,ce sont tous ces soit disant zéduqués ,qui se comportent comme des sauvages !

  • 24 octobre à 09:54 | corruption à madagascar (#10238)

    27 ans en détention préventive à Antanimora
    Lors de la visite de la MC d’Antanimora, l’équipe de recherche d’Amnesty International a rencontré Cyril, 55 ans , accusé d’homicide et maintenu en détention depuis 27 ans, mais toujours enregistré comme étant en détention préventive, d’après le registre de l’établissement. Les agents pénitentiaires le considéraient comme un détenu en attente de jugement, et il ignorait lui-même
    qu’il avait été jugé par contumace. Cyril a expliqué : « Je suis ici depuis 27 ans. J’ai été arrêté en septembre 1990. Tout ce dont je me souviens, c’est qu’aucun membre de ma famille n’est venu m’apporter à manger. En prison, on ne me donne que du manioc, en 27 ans j’ai beaucoup souffert […] J’ai déjà été entendu par le tribunal, mais je ne sais pas quand ma prochaine audience aura lieu. Je n’ai pas d’avocat, je n’en ai jamais vu […] Je ne savais pas que j’avais droit à un avocat. »
    « Tout ce que je souhaite, c’est sortir d’ici, aller à Antsirabe et chercher ma fille. Elle avait deux ans lorsque j’ai été arrêté. » justice-madagascar.org

  • 24 octobre à 09:58 | reglisse (#6117)

    "Selon que vous serez puissant ou misérable,
    Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."
    Jean de la Fontaine

    Le FJKM a fait amnistier Ra8

    Et les autres ???

    AMNISTIE POUR TOUS LES PRISONNIERS, VIDONS LES PRISONS

  • 24 octobre à 10:05 | justice-madagascar.org (#10460)

    ‘‘À l’intérieur, les détenus sont malheureux. Ils ne par manque d’espace, alors ils s’allongent chacun à leur tour. Dans la cellule six, ils sont actuellement 133 détenus, presque la
    capacité de l’ensemble de la prison’‘.
    Le directeur régional responsable de la MC de Manakara, 25 août 2017
    Celia n’avait que 17 ans quand elle, son mari, deux de ses frères et sa belle-sœur ont été arrêtés et
    inculpés pour meurtre67. Trois ans et trois mois plus tard, elle attendait toujours son jugement à la MC d’Antsirabe. Elle a déclaré à Amnesty International qu’elle ne comprenait pas ce qu’on lui reprochait.
    Comme la plupart des personnes en détention préventive interrogées par Amnesty International, Celia vient d’un milieu pauvre. ‘’Je ne sais pas lire. Nos parents sont très pauvres, ils n’avaient pas les moyens de nous envoyer [à l’école]. » Celia n’avait jamais rencontré d’avocat : « Je n’ai pas d’avocat parce que nous n’avons pas assez d’argent’’ Elle ne pouvait donc pas remettre en cause la légalité de sa détention prolongée et elle se sentait perdue :
    ‘’Je suis passée six fois devant le tribunal. Deux fois, quand notre mandat de dépôt a expiré, le tribunal nous en a donné un nouveau […] Nous ne comprenons pas de quoi on nous accuse. [Les policiers] nous ont simplement conduits devant le juge sans aucune preuve. Nous sommes tellement tristes que nous ne pouvons rien faire […] Mes parents me manquent beaucoup. Ils ont déjà 70 ans. Ils sont seuls à prendre soin de nous maintenant, tous mes frères sont ici. Alors mes parents s’occupent de la maison et travaillent la terre pour survivre’’

  • 24 octobre à 10:28 | arsonist (#10169)

    Les puissants et les forts, quel que soit la quantité et la gravité de leurs crimes, ne sont jamais emprisonnés.
    Surtout à Mada.
    Au contraire, ce sont les forts et les puissants qui directement ou indirectement emprisonnent les petits et les faibles.

    Récemment, les « pour l’instant » petits et faibles Pety et Rainidina ont été emprisonnés par les « pour l’instant » forts et puissants.
    Pour l’instant.
    Je ne me souviens plus qui a dit « la roue tourne » .

    Des esprits éclairés exposent publiquement la très mauvaise morale qui pourrit ces présidentielles gasy.
    Je n’ai pas dit « l’absence de morale ».
    Car la « morale » existe bel et bien dans ces élections.
    Mais uniquement et exclusivement « la mauvaise » . La mauvaise morale.

    Hier, j’ai publié ici même un texte concernant les « dérives des candidats dénoncées par les veilleurs de la Charte de bonne conduite ».

    Hery laisse des cadeaux matériels dans les localités qu’il visite .

    Le lapinou bac-(combien déjà ?),
    pour attirer les braves gens à venir à ses meetings,
    engage des chanteurs et danseurs professionnels chèrement payés
    et distribue à tours de bras du vola à toute personne qui daigne venir à ses meetings.

    Ce jour, dans le numéro du quotidien « L’Express de Madagascar » on lit un article intitulé « Campagne électorale - L’argent biaise le jeu démocratique ».

    Si je parle de la mauvaise morale ,
    cet article de presse, lui, met l’accent sur l’inexistence de la morale chez les « gros » candidats.
    [Chez les « gros » candidats ? Pas que ! Pas que !]
    L’article démontre que le pourrissement de la classe politique gasy a déteint sur les personnes qui assistent aux meetings de propagande.
    [Ben ! C’était couru d’avance, non ?]
    Toute honte bue, les gens réclament des cadeaux aux candidats qui les réunissent, en leur disant clairement : « Mametraha kely » .
    Ils demandent aux candidats de leur laisser un « p’tit quelque chose » .
    Que ce soit de l’argent ou des cadeaux.
    Devient quand même de plus en plus fréquente la formule « prenez l’argent dont les propriétaires sont bêtes, mais ne votez pas pour eux » .
    [Une traduction libre et dans le sens du : « Raiso ny vola fa adala tompo, kanefa aza mifidy azy » !]

    Conclusion :
    Je me demande toujours si ce pays et ses populations sont maudits pour de vrai .

  • 24 octobre à 11:21 | Jipo (#4988)

    Bonjour et pendant ce temps notre honoris causa inaugure, promène, se fait décerner des diplômes aussi fictifs que sa prétention de titres sortis d’ on ne sait ou, autre que peut etre obtenus grâce aux quotas .
    En attendant la construction de la nouvelle prison et dont les doigts démangent déjà pour une inauguration en grande pompe comme il sait le faire avec ses ciseaux et admirateurs de ses talent d’ apprenti coiffeur en attente de mention ...

  • 24 octobre à 11:48 | kartell (#8302)

    No comment.
    Témoignage d’un vahaza, emprisonné, à la prison de Manakara en 2015.

    Parmi les détenus, les plus terribles sont les dahalo, voleurs de bétail, mais, aussi, bien souvent, assassins.
    Ces gens sont couverts de cicatrices ou borgnes, d’un oeil, ou, amputés de plusieurs doigts, fruits de nombreuses batailles contre les forces de l’ordre, mais, bien souvent, contre les habitants de village ou les propriétaires des bêtes.
    Ils vivent en clans dans la prison et ils sont craints des autres détenus.
    La peine pour vol de bovins est de cinq ou dix ans…
    Les plus malheureux sont les petits voleurs de marmites ou de poules. Ce sont les plus pauvres en haillons. Leurs principales préoccupations, dans la journée, c’est de trouver à manger.
    Ce sont aussi les plus punis. La peine est de un an à deux, s’il y a récidive.
    C’est parmi eux que l’on trouve ce que j’appellerais les ’’Zombis ’’.Tous extrêmement maigres , décharnés, de vrais squelettes ambulants, ou, au contraire, pieds et ventre gonflés, très souvent atteints de tuberculose.
    Ici ,c’est la mort assurée, à brève échéance... .
    Les morts sont allongés dans la partie toilette, dans les excréments et l’urine. Un linge ou un lien empêchant la bouche de s’ouvrir. Quelques détenus, anciens camarades, entonnent, alors, des chants religieux.
    Ça dure toute la journée, le temps qu’on vienne chercher le corps pour l’amener, je ne sais où .
    Un jeune homme est mort après un tabassage, en règle .Son corps est resté allongé, là, dans l’urine et la pestilence des excrément.
    En fin de journée, la famille est venue chercher le corps, à l’intérieur de la détention ;
    La mère du gamin était là, en pleurs, devant les gardiens ;
    J’ai dit, à cette mère, qu’il s’agissait bien d’un meurtre, qu’il fallait qu’elle dépose une plainte et que je pourrais témoigner.Elle m’a remercié, mais, elle n’a pas donné, suite.
    Je suis écoeuré de voir dans quelle indifférence les gens, ici, sont torturés et tués, où, ils se sont endurcis ou ils n’ont pas de coeur.
    Je me croyais dur, mais, je me trompais. Ces gens me donnaient une leçon .

    • 24 octobre à 13:04 | vatomena (#8391) répond à kartell

      L’enfer n’est pas dans l’au delà . Il est sur terre .Il est dans la prison de Manakara.
      Chez Lucifer ,au diable , seuls les criminels souffrent la géhenne. A Manakara ,l’innocent vit aussi en enfer.

  • 24 octobre à 12:22 | arsonist (#10169)

    Iza ary ireo tsy valahara manaza-dratsy izay olona tonga manatrika ny famoriam-bahoaka ataon’ny mpanao politika te ho lasa filoha,
    ka mahatonga ireny olona ireny hangataka amin’ilay mpanao politika namory an-dry zareo
    dia milaza hoe : « Mametraha kely ! »

    Iza izany tsy valahara manazatra ny olon-tsotra hivaro-batom-pifidianana izany ?
    [Tsy izaho mihitsy kosa aloha, an ! Fa ianao mpamaky io no asa !]

  • 24 octobre à 12:39 | zanadralambo (#7305)

    Oups, je me suis trompé de rubrique. Je remets mon post au bon endroit.
    11000 personnes, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Combien d’innocents dans le lot, ne dit-on pas, de toute manière, qu’avant d’être reconnu formellement coupable, tout prévenu est présumé innocent ? Des innocents qui pourrissent en prison, des femmes enceintes, des mineurs qui ne savent même pas souvent pourquoi ils y sont ; et quand on sait la situation inhumaine du milieu carcéral malgache, il y a de quoi se révolter. Pendant ce temps, nos braves magistrats (un des corps les plus corrompus du pays avec celui des gendarmes, des policiers et des douaniers) s’adonnent aux joies de la politique politicienne, vendent leurs charmes aux puissants…Claudine, Houcine, pour ne citer que les 2 gangsters les plus connus… sont libres comme l’air parce que des juges l’ont bien voulu. Des copains que j’ai connus à la fac de droit à Ankatso avec moi ont réussi à construire des villas cossues dans des quartiers huppés de Tana, roulent dans des voitures qu’ils ont payées cash… je l’ai vu. Comment ont-ils fait, ce n’est pas avec leur solde quand même qu’ils arrivent à vivre comme des nababs.
    Et les bonimenteurs de continuer à promettre la lune dans des élections dont l’issue ne fait guère de doute. Et dont on sait que le vainqueur le sera par la seule triche et qu’il continuera, quel qu’il soit du reste ( avec l’ aval des ses concurrents qui auront leur part du gâteau), son entreprise de vol du pays. Un hold-up en bande organisée est en train de se dérouler sous nos yeux, et nous, pauvres de nous, nous assistons, sinon complices, au moins complaisants. Un tee-shirt, une casquette, 10000 ariary, des artistes félons…le prix de sa présence… Je ne vais pas insulter ces pauvres hères qui assistent au cirque médiatique des 3 bâtards de mon Imerina. Dignes successeurs d’un officier de marine côtier qui a mis le pays sur la paille. La bande des quatre a volé les espoirs de tout un peuple, j’ai bien peur qu’ils finissent par avoir son âme.

    • 24 octobre à 15:07 | FINENGO (#7901) répond à zanadralambo

      @ zanadralambo (#7305)
      Bonjour Frérot.
      Tes dénonciations me renforcent dans mon Choix et ma conviction.
      Toi, tu avais des copains qui se sont enrichis sur le dos de la Nation, pour ne pas dire du Peuple.

      Mais moi Frérot, j’ai quelqu’un de ma Famille un Cousin par alliance qui lui au su et au vu de tous du temps de la Transition s’en ai mis plein les Poches, les coffres et que sais-je encore, son enrichissement avait débuté au Port de Tamatave.
      Il y a une dizaine d’années maintenant, je l’avais interpellé assez violemment sur son Page Facebook, il ne m’a jamais répondu.
      Je te donne son identité : Pierrot BOTOZAZA qui était le Directeur du Port de Tamatave dans le temps et qui était vice-premier ministre de l’industrie et de l’économie sous la période transitoire.

      Ce gars là a viré son épouse, avec laquelle il était Marie depuis plus de 20 anset avec laquelle il avait eu 2 gosses je crois, pour se foutre avec une Gamine de 20 ans plus jeune que lui et il l’a foutu en ceinte. Son fils de sa Première épouse, à l’ile Sainte Marie est un Drogué, à qui le Pierrot a ouvert un Hotel Restaurant à Andapanangoy à l’ile Sainte Marie et le Complexe s’appelle CHEZ PIERROT.
      D’ailleurs le Fils à eu un accident relativement Grave il y a deux ans avec néccesité d’évacuation sanitaire sur Tamatave ou Tana. Ce que tout le monde ne peut se permettre à Madagascar, à moins que. Tu me comprends.

      Je ne te dirais que ça, mais dans mes Proches du côté de Ma Mère ils ne sont pas mieux pour certains. Alors comprends tu pourquoi j’ai fait le rejeté de ma Nationalité, elle était trop lourde à porter. Mon épouse qui est de Vavatenina a gardé la sienne et les enfants feront ce qu’ils voudront, leur mère pourra leur transmettre la nationalité, si ça leur dit, ils ont 43 ans, 39 ans et 33 ans donc assez grand pour en decider, mais j’ai des doutes.

      Ah !! Ce pays, est un pays de tous les Maux, oublié des Dieux et des Razana.
      Et Quand je lis Diego, il me donne envie de gerber, et pour un Pilote de ligne je trouve tout de même qu’il a plus de temps à consacrer au Forum de MT que d’être dans un cokpit. Bizarre, bizarre NON ! ! !

      Et le RAMBO qui nous saoule avec ces Post de propagande, et ne dit mot sur le milieu Carcéral Malgache qui est au-dela de l’inhumain, et ni de l’esclavage des enfants à Madagscar. Ce sont des sujets d’ aucune importance ni pour RAMBO et certainement encore moins pour le Nasique de Hery.
      Et pendant ce temps la l’ignoble RAMBO nous déverse des versées Biblique, pour nous faire croire le contraire de ce qu’il est exactement, le Jumeau de JUDA, et encore c’est peu dire.
      Quel ingnoble personnage.

      Aller, passe une Bonne journée Frérot. Bises et Homages à la Famille.

  • 24 octobre à 12:51 | SNUTILE (#1543)

    Pour 9 pénitenciers 11 000 prisonniers de faute mineur. Comme le voleur de poulet aurait pu être lynché par la justice populaire. Qu’est-ce qui n’est pas mise en place pour mieux ordonner ?

    Quel est l’effectif total des prisonniers à Madagascar ?
    Pour quel pourcentage du nombre total de la population malgache estimé à 25 000 0000 ?

    Comment puisse t-il nourrir ces gens sans l’aide de leur famille qui rampe chaque matin, midi, et soir à attendre devant la porte de la prison avec la maigre cantine de nourriture ?

    • 24 octobre à 15:46 | zanadralambo (#7305) répond à SNUTILE

      Bonjour, Finengo, je suis en congé pour la semaine et, donc, ai un peu de temps pour me promener sur le forum. Pour une fois qu’on ne parle pas de la politique politicienne gasy qui me fait gerber…je pense, comme toi, que ce sont tous des pourris et des voleurs.
      Je connais le fameux Botozaza de réputation, ce que tu racontes ne m’étonne guère. C’est ce genre d’individus (merina ou côtier, il y a des salops dans les deux camps) qui a fait la faillite de notre pays. Je comprends la haine que tu ressens, ta rancœur, mon frère. Mais que tu le veuilles ou non, ce pays reste le tien, tu as le droit de renier ceux qui l’ont vendu, mais il ne faut pas généraliser. Notre peuple est, lui-même, victime des turpitudes de ceux qui l’ont trahi. Je reproche assez souvent aux vazaha du forum de mettre les victimes et leurs bourreaux dans le même sac, ne tombons pas nous-mêmes dans le piège, Finengo.
      C’est la terre de nos ancêtres, Finengo, toi et moi on est des privilégiés, on vit dans un pays libre, il ne faut pas oublier, pour autant, d’où l’on vient. Je ne te fais pas la leçon, je suis mal placé pour le faire, moi le traître, le renégat… St Jo et Isandra me l’avaient assez répété, il fut un temps. Juste pour te rappeler que tu le voudrais, tu ne pourrais pas renier tes racines. Elles sont là, elles te crachent à la figure… la couleur de ta peau, ton accent, ton nom font que tu es malgache. Français, mais d’origine malgache.
      Amitié sincère, Finengo, à toi et à ta famille.

  • 24 octobre à 12:58 | zanadralambo (#7305)

    « Des copains que j’ai connus à la fac de droit à Ankatso avec moi », lire « Des copains que j’ai connus à la fac de droit à Ankatso ».

  • 24 octobre à 13:53 | arsonist (#10169)

    Fahatsoram-be ve hisy hihaotra an’itony ?

    << 24 octobre à 12:58 | (#10461) répond à Mihaino ^

    << Ho hita eo izany @ 7 novambra , ny mandresy tsy hobiana ny resy tsy akoraina e, ary aoka hahay hatanty izay resy.
    << X, Y, Z ve no hifamonoana eto, izay mieritreritra rà mandrika kosa ts hisy an’izany eto , satria masina ny tany Madagasikara ka ts azo andatsahana rà.
    << Mifankatiava e.>>

    1°)
    Izahay indray kosa, fa indrindra ny tenako manokana, dia hanabaty izay resy , no sady koa haneso izay mandresy .

    2°)
    Oadray ! Olona mody adala sa olona vao teraka ny omalin’ny omaly ilay naroratra an’io ?
    Raha ny fotoana nanomboka tamin’ny volana aprily 1971 no makaty fotsiny aza no zohiana , dia tsy nisy rà nandriaka sy tsy nisy aina nafoy mihitsy noho ny fifanandrinana ara-piadiana sy ny fifamoretana ara-kery ve teto anivon’ity Nosy ity ?

    3°)
    Eny e ! Mifankatiava amin’ireo namono nahafaty ka nandripaka ny havanao sy ny sakaiza tsy foinao no sady koa naka sy nandevona izay rehetra fanananao ianao io.

    Fehiny : Ilaina dia ilaina mihitsy ny olona toa anao io, mba mba hamilian-dalana hakany aminao ireo olon-dratsy mpandripaka vahoaka sy ireo mpandevona fananan’olon-kafa koa.

  • 24 octobre à 15:28 | Christianna (#10313)

    Miasa mafy ihany anie izany ireo mpitandro ny filaminana matoa feno ny fonja, fampiharana ny lalàna izany, fanjakana mandray andraikitra.

    • 24 octobre à 16:45 | benantsa (#10178) répond à Christianna

      Vas dire à Mbola que ça ne sert à rien de se « cacher »...

  • 24 octobre à 19:10 | arsonist (#10169)

    Ce que je trouve surprenant sur ce forum mais qui, à la réflexion, coïncide fort bien à la mentalité gasy, c’est cet acharnement collectif contre RAMBO.

    Depuis le début des pré-campagnes électorales hors temps officiellement autorisé donc illégales et jusqu’à ce jour, tout le monde tape sur RAMBO.

    Or, il y a deux ans et demi trois ans, j’étais le seul à affronter RAMBO sur ce forum. Vraiment le seul et l’unique. Et comme j’étais résolument anti lapinou bac-(combien déjà ?) à l’époque, comme je le suis toujours aujourd’hui, je m’opposais aussi farouchement à l’illuminée foza besileo de l’Isandra.
    Et figurez-vous qu’il y avait alors concordance de vues entre l’Ambaniandro et la Besileo pour faire front commun contre moi.
    Les deux s’entendaient fort bien pour m’affronter. Avec une très grosse différence quand même : RAMBO était beaucoup plus prudent et plus poli.

    Une chose dégueu que l’illuminée foza besileo de l’Isandra avait insinuée à l’époque, c’est le fait que devant ma constance à répliquer à tous les écrits sans exception de RAMBO, cette foza avait insinué que cette constance était le signe irréfutable que le mâle que je suis serait amoureux du mâle qu’est RAMBO.
    Oh ! Cette foza dirait encore une fois de plus que je mens en dévoilant cela. Mais ce ne sera pas étonnant. C’est bien du niveau des adeptes du lapinou bac-(combien déjà ?).

    Cette foza avait même tenté de façon ridicule à poser des questions pour essayer de me faire dire si je suis marié. Et si oui, avec une Gasy ou une non Gasy.
    Quelle abrutie !
    Ne vous inquiétez pas, elle va encore dire que je mens.

    Actuellement, je ne contredis plus ce que RAMBO écrit sur ce forum.
    Car le faire serait superflu puisque tout le monde lui tombe dessus.
    Même son ancienne alliée, l’illuminée foza besileo de l’Isandra, est de la partie.

    Je dis simplement que si Hery ne sera pas désigné filoha au terme de ces simulacres d’élections, c’est que le HVM n’est même pas fichu de bourrer les urnes, comme l’avaient toujours fait tous les partis au pouvoir depuis le temps des PSD.

    PS : Un kem qui se prend pour ce qu’il n’est pas croit que le Betsileo lapinou bac-(combien déjà ?) est un Merina.

    • 24 octobre à 19:20 | Maestro (#7313) répond à arsonist

      @ Arsonist

      Bonjour.

      C’est pas de l’acharnement médicalement parlant mais quand on voit comment le Mec pollue une espace d’échange sensée être conviviale avec ses Posts à rendre Sourd un Aveugle on peut quand même se demander s’il n’a pas des problèmes. C’est comme le Mec qui va tout le temps parler pour essayer de se justifier ou de se rassurer qui se crée une Vie parce qu’il a peur de quelque chose. Moi personnellement il m’amuse car il n’a rien à dire en fait il pioche juste des discours par ci par là pour exister, triste vie.

    • 24 octobre à 20:15 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      En fait RAMBO,
      comme la plupart des Gasy qui misent exclusivement sur la bienveillante faveur à leur égard du pouvoir politique gasy
      pour assurer leur besoin de confort
      (je n’ose pas dire leur minimum de besoins)
      se comporte en conséquence.

      Je suis convaincu que, si RAMBO pouvait se passer des faveurs des personnes au pouvoir pour assurer son confort à lui et celui de sa femme et de ses enfants, il se serait passé de ses alignements successifs intéressés sur Ravalomanana d’abord, sur le lapinou bac-(combien déjà ?) ensuite et sur Hery enfin.
      Le bonhomme défend son bout de gras.

      Pure fiction : je me demande si, me trouvant à la place de RAMBO avec les conditions personnelles qui pèsent sur lui, je ne me serais pas comporté comme il le fait.
      Me poser cette question me met mal à l’aide.

    • 24 octobre à 21:05 | FINENGO (#7901) répond à arsonist

      @ arsonist (#10169)
      Je ne pense pas que vous étiez le seul à s’acharner sur RAMBO.
      Par contre je peux vous dire que depuis un Bon Moment vous vous êtes abstenu.
      Bien sûr, vous allez me dire vous êtes occupé par le Bac-7.
      Oui mais Hery, Ravalomanana est aussi POURRIS que le Rajoelina à moins que vous avez un trou de mémoire.
      De Ratsiraka au dernier des Présidents tous ont oeuvré pour ruiner Madagascar et ça continuera même après la Présidentielle, car un autre Pourri aurait pris la place.

    • 24 octobre à 22:22 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Il est possible que j’ai des « trous de mémoire ».
      Il est surtout certain qu’il y a des gens qui m’intéressent plus que d’autres.

    • 24 octobre à 22:59 | rayyol (#110) répond à arsonist

      Le probleme c est qu il n y a pas le choix comparez la médiocrité voila le choix Essayer de trouver un avenir pour Madagascar dans ces personnages Aucune reference on en perd ses repaires

  • 24 octobre à 21:03 | ratiarison (#10248)

    Izany no hatao hoe :tany tsy misy fanjakana fitondrana ny be SANDRY, vivement R8 !!raha tsy eto @ny tanana tsy MAHITA ny MARINA

  • 24 octobre à 23:44 | zanadralambo (#7305)

    Bonsoir, Kartell. Vous avez raison, nos prisons sont des mouroirs… Et entre nous, pour les malheureux qui y croupissent alors qu’ils n’ont rien à y faire, qui subissent la double peine que vous évoquez, il vaut mieux peut-être ne pas en sortir. Il n’y a rien de cynique dans ce que je dis, juste un rappel à la réalité sordide d’un pays pour qui, hélas, le sort de ces prisonniers sera toujours le cadet de ses soucis. On n’aura rien fait pour leur réinsertion, ce sont des bêtes blessées, à la limite, qu’on risque de jeter sur la route. La faute à une société qui s’est perdue elle-même depuis qu’on lui a volé son âme..

    • 25 octobre à 10:35 | kartell (#8302) répond à zanadralambo

      C’est grâce à votre témoignage, critique, mais, jamais obséquieux comme, certains en font leur tasse de thé, ici, que, vous nous régalez de vos souvenirs passés, d’une patrie qui a perdu son âme, au seul profit, d’une oligarchie, rapace et prédatrice...
      Cette élection n’apportera pas le renouveau, escompté par une majorité et c’est de cela que le sort du pays est préoccupant et qui concentre nos interventions qui ne sont et ne seront qu’un coup de cure-dent dans l’eau !..
      Le sort des plus faibles et des misérables sont préoccupants parce qu’ils n’ont aucun défenseur, en dehors, de quelques ong ; ces laissés pour compte souffrent et meurent dans l’indifférence générale, permettant au pays, parmi les plus pauvres, son merveilleux prétexte du laisser-faire ou plutôt, du rien faire !..
      L’avenir est porteuse d’espoirs, mais, quelle tournure, prendront les nôtres ?..
      Le fameux « « vivra, verra » prend ici, toute sa valeur, entre inquiétude et désespérance...

  • 25 octobre à 14:53 | zanadralambo (#7305)

    Bonjour Kartell. Vous savez, on vient souvent sur ce site pour épancher notre âme, pour soulager notre conscience de nanti. On est là à blablater, je me demande si on sert à quelque chose, on n’a même pas le droit de voter. Les problèmes de notre pays, au fond c’est quelque chose d’abstrait, on ne les vit pas au quotidien, nous qui sommes bien emmitouflés dans le confort douillet de cet occident sur le quel nos nationalistes crachent… alors qu’eux-mêmes y sont tous planqués.
    Les dirigeants de ce pays nous refusent le droit de voter, certes, mais quand il s’agit de récolter des fonds pour leur campagne, les candidats savent où nous trouver. Des lustres qu’on nous promet voix au chapitre, andraso eo i Paoly.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 147