Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 janvier 2021
Antananarivo | 15h03
 

Coopération

USAID

100 millions de dollars pour renforcer la lutte contre le kere

mardi 15 décembre 2020 | Mandimbisoa R.

L’ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar, Michael Pelletier a annoncé lundi à Iavoloha, lors d’une rencontre avec Andry Rajoelina, trois projets financés par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). Ces projets apportent un engagement supplémentaire de 100 millions de dollars de la part des Etats-Unis pour lutter contre l’insécurité alimentaire à Madagascar. Ce financement devrait fournir des solutions à long terme à l’insécurité alimentaire dans les zones les plus touchées par ce fléau dans le pays.

Ces trois projets apporteront une aide alimentaire immédiate et des solutions à long terme face l’insécurité alimentaire dans le Sud et le Sud-Est de Madagascar. Le projet « Firangà » apportera une aide d’urgence à plus de 167.000 personnes dans les régions d’Atsimo Andrefana et Androy et le traitement de la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans. Le projet « Maharo », à hauteur de 45 millions, étalé sur cinq ans, répondra aux besoins nutritionnels à long terme de plus de 279.000 personnes vulnérables dans ces deux régions.

Le troisième projet dénommé « Fiovana », avec un financement à hauteur de 45 millions de dollars sur cinq ans vise à réduire l’insécurité alimentaire chez plus de 428.000 personnes dans les régions Vatovavy et Fitovinany et Atsimo Atsinanana

Ces projets seront mis en œuvre par le Catholic Relief Services (CRS) et l’Adventist Development and Relief Agency (ADRA), en étroite collaboration avec le programme d’actions et les efforts de développement à long terme du gouvernement malgache.

« Nous sommes des frères qui cheminent à travers bois ... Vous pouvez toujours compter sur les États-Unis d’Amérique, comme nous savons que nous pouvons compter sur Madagascar », a lancé le diplomate qui revient juste d’un voyage dans les régions affectées du sud et n’a pas manqué de faire part de ses impressions sur les défis qu’on y rencontre.

Andry Rajoelina a indiqué, pour sa part, qu’outre les actions d’urgence nutritionnelles et médicales à court terme, l’État œuvre également pour la mise en place de projets à long terme pour l’éradication de la malnutrition et l’autonomisation des familles. Il a entre autres mis l’accent sur le projet « Titre vert » qui permettra aux familles les plus vulnérables d’avoir accès à un terrain cultivable et avoir une source de revenu. « Nous devons unir nos forces et coordonner nos actions pour apporter des résultats concrets, quantifiables et mesurables afin d’éradiquer la famine dans le sud », a-t-il réitéré.

L’année dernière, le total des aides de l’USAID s’élevait à 114 millions de dollars, dont 62 millions dans des activités du secteur santé où les États-Unis sont le plus grand pays donateur. Les 52 millions de dollars restants ont financé un éventail de programmes qui visent la promotion de la croissance économique et les opportunités d’emploi, la protection et le développement des ressources naturelles et humaines, des ressources marines et forestières et la promotion d’une agriculture durable et de la sécurité alimentaire.

95 commentaires

Vos commentaires

  • 15 décembre 2020 à 09:28 | elena (#3066)

    Bye, bye Trump, les shithole countries ne vous disent pas merci.
    On ne refusera pas les aides.Non, nous ne sommes pas sous tutelle, simplement sous perfusion.

    • 15 décembre 2020 à 09:54 | vatomena (#8391) répond à elena

      cela fait donc 100 millions de dollars que les américains pauvres ,n’auront pas à se partager. Les minorités sans job sans revenus ont surement voté anti Trump pour cela.A Biden de rendre à ses électeurs le bon dollar américain.!

    • 15 décembre 2020 à 11:39 | kartell (#8302) répond à elena

      ...On ne refuserait pas les aides !...
      Cela se saurait dans une société où le vola est son poumon silicosé faute d’une gestion saine d’une économie aux mains de lobbyistes souvent détenteurs d’une position dominante sur un marché unique !...
      Mais au-delà de ce contexte peu favorable à une bonne utilisation de ces aides, la question de leurs importances pose problème en mettant en évidence les quelques 300 000 personnes en détresse face à un décaissement de cette importance...
      Des questions restent sans réponse à savoir : à quoi ont pu bien servir les aides passées dans un environnement de désolations avec l’absence de toutes infrastructures existantes qu’elles auraient dues créer ?....
      Serviront-elles essentiellement à rémunérer les personnels appelés à intervenir sur le terrain, à acheter des 4x4 estampillés du logo du donateur, le solde restant dans les tiroirs de l’état ?...
      Une fois encore, le prétexte prend ici une certaine hauteur avec ce financement américain qui donne à cette campagne un sérieux apparent qui apporte au pouvoir en place une bouffée d’oxygène alors qu’un certain nombre de projets lui pète entre les mains !...
      Faudrait-il rappeler que Rajoelina a fait partie de cette cohorte de potentats africains qui ont salué avec un certain enthousiasme l’investiture de Trump à la Maison Blanche !...
      En contrepartie, on pourrait ajouter que Macron, lui a fait mieux en faisant de Trump son invité d’honneur au défilé de son premier 14 juillet de président !...
      Il est vrai aussi qu’une certaine similitude de comportement peut être relevée notamment au cours de cette pandémie où chacun d’eux,Trump et Rajoelina se défende d’être, aujourd’hui, à l’origine ? du remède miracle après avoir été des soutiens indéfectibles du clan des complotistes, sans-frontière !...
      La ronde des aides se poursuit, sans résultat notoire sur le plan économique, le pouvoir se nourrit de ces transfusions d’andafy, mais cette situation factice n’aura qu’un temps et demain, il faudra mettre le bleu de travail, délicat lorsqu’on a l’habitude de porter le costume-cravate en résolvant les problèmes à partir d’un clavier d’ordinateur et d’une com, hors-sol !.

    • 18 décembre 2020 à 17:04 | Ngeda (#10235) répond à elena

      Idiote, velo-ndataka faona. Mba menatra.

  • 15 décembre 2020 à 09:33 | Noue (#2427)

    De l’aide , de l’aide , de l’argent , de l’argent , mais pour qui exactement ? On va voir encore un petit kilo de riz , un peu d’huile pour chaque famille et on va dire que ça va être partagé équitablement ces aides ?
    On sait d’avance que ça va être de l’aide minime encore pour le kere mais ce sont les poches des autres qui seront bien remplis.
    Efa mahazatra io eee ! Raha ireny fanampiana voaray hatramin’zay ve tsy tokony tsy ho mafy be tahak’izao ny kere ? saingy efa hay ny tohiny.

    • 15 décembre 2020 à 12:33 | dominique (#9242) répond à Noue

      t’inquiète pas pour ça , il y en a qui s’en frottent déjà les mains ..et distribueront 1 kg de riz aux pauvres pour le spectacle ..

  • 15 décembre 2020 à 09:36 | nez_gros (#10715)

    Gaspillage alimentaire en france ,
    https://www.fne.asso.fr/dossiers/gaspillage-alimentaire-d%C3%A9finition-enjeux-et-chiffres

    Mobiliser cette gaspillage, et le deplacer à Madagascar ne nécessite même pas 100 millions de dollars

    et on veut faire croire que ces 100 millions seraient arrivées à destination... sans parler le processus de déblocage, dans combien de temps, partielle aussi peut-être, sur un temps long ?

    Il faut revoir le politique et le mécanisme d’aide, et surtout il faut que la banque Mondiale nous fasse un rapport, avec témoin, et dans un an sur le résultat et l’impact de cette aide de 100 millions de $...

    Nous exigeons la sincerité de la banque mondiale la dessus ...

    Et une aide ne doit pas être remboursée, sinon appelons le autrement

    Nez-gros : chercheur multicarte..

  • 15 décembre 2020 à 09:54 | Besorongola (#10635)

    par Besorongola

    COMMENT RAJOELINA POURRAIT-IL
    PARVENIR À L’AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE POUR MADAGSCAR ?

    Nous ne restons pas à LA simple posture de critique. Nous aimons Madagascar et nous avons aussi le devoir de proposer des solutions...
    Une vraie Révolution ne consiste pas seulement à choisir une couleur orange ou à se spécialiser à déloger un régime en place mais surtout trouver et mettre en place une POLITIQUE qui change complètement les manières de production de richesses du pays. Le PSY reconnaît un fou quand ce dernier persiste et insiste in sur un système qui ne marche pas.
    La Révolution vraie doit ABOUTIR d’abord à l’autosuffisance alimentaire du pays et à l’industrialisation par la suite . Dieu a donné suffisamment de terres cultivables à chaque pays et Il donne à chaque peuple la capacité de mettre en valeur "SON JARDIN" mais la différence dans les performances ou les réussites selon le pays réside dans la manière de CONDUIRE ET PRATIQUER UNE POLITIQUE AGRICOLE RADICALE VERS RENDEMENT CONSEQUENT POUR POUVOIR NOURRIR TOUTE LA POPULATION. MAIS ON N’OBTIENT PAS DE L’OMELETTE SANS CASSER LES ŒUFS !
    Passer DES CULTURES VIVRIÈRES comme maintenant à LA CULTURE INTENSIVE est l’une des politiques agricoles qui ont réussi dans les pays riches et autosuffisants alimentaires actuellement. Il ne suffit pas de déclarer que Madagascar connaîtra l’autosuffisance alimentaire en 2021 tout en mettant l’argent dans des reaisations futiles...
    Si on veut franchir cette étape à Madagascar il faudrait trouver des surfaces cultivables répondantes à la mise en œuvre de la mécanisation agricole...
    Le système de lopins de terres individuels existant à Madagascar actuellement empêche de réaliser la mécanisation de l’agriculture d’une manière intensive à fort rendement.. Les millions de km de lisières de 30 à 50 cm de large des rizières constituent une OCCUPATION STÉRILE DU SOL SUSCEPTIBLE D’AUGMENTER ÉNORMÉMENT LES RÉCOLTES SI ELLES SONT DEMANTELEES
    C’est L’OBJET de notre étude et de notre proposition pour rendre Madagascar autisufisant alimentaire.
    Dans la situation actuelle qui est une pratique ancestrale et que personne ne veut changer alors que le nombre des BOUCHES À NOURRIR progressent inexorablement chaque annee , Madagascar ne connaîtra jamais l’autonomie alimentaire et dépendra éternellement des autres pays. Et si on dirait à ces petits paysans :VOUS NE GALÈREREZ PLUS À TRAVAILLER VOS RIZIÈRES ET POURTANT VOUS OBTENDREZ LES MÊMES RÉCOLTES QUE MAINTENANT ET MÊME PLUS. AINSI VOUS AUREZ D’AUTRE TEMPS LIBRE POUR FAIRE AUTRE CHOSE.
    Qui dirait NON devant de telle proposition ?
    8 millions d’ha de terres sont potentiellement cultivables dans ce pays mais 3 millions d’ha seulement sont exploités. Le gouvernement devrait mettre un BUDGET CONSEQUENT POUR DEFFRICHER CES Terres. ET ACHETER DES MATÉRIELS AGRICOLES D’EXPLOITATION INTENSIVE..
    Sachons que un tracteur de 30 à 60 CV convient si la surface agricole est inférieure à 5 hectares. Au delà, il vous faudra retenir un tracteur de plus de 70 CV. Pour effectuer des travaux sur une petite surface et sous les tunnels (sous serres) pour obtenir des récoltes toute l’année , le motoculteur (avec ses roues tractées) est souhaitable...
    Ainsi pour RÉVOLUTIONNER le monde agricole malgache il faudrait pratiquer sur initiative de l’Etat LE REMENBREMENT DES TERRES en enlevant les VALAM-PARIHY enfin d’obtenir un minimum de surfaces cultivables de 5 ha. Le but c’est de pouvoir UTILISER DES TRACTEURS ET DES CHRRUES LAVA LELA. Au delà de 5 ha on utilisera les tracteurs plus puissants de 70 CV.
    Pour réaliser cette RÉVOLUTION AGRICOLE, il va falloir commencer par un recensement des lopins de terres existants et CHAQUE PETIT PROPRIÉTAIRE Terrien À LA GARANTIE DE GARDED LA JOUISSANCE EN RÉCOLTE DE SA PART MISE EN REMEMBREMENT.
    Les participants devraient se METTRE EN COOPÉRATIVE AGRICOLE et les 3 à 4 tracteurs DONNÉS PAR L’ÉTAT à chaque District selon l’importance des surfaces remembrees permettent de mettre en commun l’organisation de l’exploitation dès terres.
    Si par exemple 100 petits propriétaires de lopins se terres décident de remember (mettre en exploitation commune) leurs terres, l’avantage c’est que ces 100 paysans ne sont plus obligés de labourer leurs terres de manière pénible avec des outils rudimentaires comme les bêtes de trait et les Angady. 2 ou 3 personnes suffiraient pour faire le job en un temps très court et d’une manière largement plus rentable.
    À la période des moissons, chaque membre jouit de sa part de récolte selon le rendement /ha de sa cobtribution en surface remembree et les surplus de récoltes dûs aux SURFACES ÉLARGIES grâce aux démolitions des VALAM-PARIHY reviennent À L’AUTOFINANCEMENT POUR L’ORGANISATION, LE FONCTIONNENT DE LA COOPÉRATIVE ET DE PAYER LES SALAIRES DES CONDUCTEURS DES TRAVAUX.
    On pourrait aussi élargir ce système chez les pêcheurs en mettant à leur disposition des. BATEAUX DE PÊCHE plus grands et plus rapides...
    Évidemment des ESSAIS PILOTES seraient mis en œuvre pour tester L’EFFICACITÉ du projet avant de le généraliser.
    Nous savons tous sue6le système DE MATEYAGE est encore courant à Madagascar. Le métayage est un type de bail rural dans lequel un propriétaire, le bailleur, confie à un métayer le soin de cultiver une terre en échange d’une partie de la récolte. Le métayer ne perdront pas leurs avantage car il recevrait sa part comme maintenant et ce sera une OBLIGATION pour le propriétaire de respecter cette clause

    À bon entendeur Salut !

    • 15 décembre 2020 à 10:21 | betoko (#413) répond à Besorongola

      Certainement pas en remblayant les rizières des pauvres paysans comme faisait Ra8 au mois de décembre 2007 du côté de d’Andohotapenaka et suivit de son arrogance en disant "S’il reste encore des rizières à remblayer je le ferais "
      Traduction " Raha mbola misy tanimbary hazoko ho totofako dia hotitofako "
      J’y étais ce jour là et j’avais eu du mal à contenir ma colère en voyant les larmes et la détresse des ces pauvres paysans .
      Si un jour Ra passera à Alarobian’Ambatomanga je lui dirai en face ce dont ces paysans ont vécu

    • 15 décembre 2020 à 11:11 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Betoko.
      Tay laninao foana ny resaka ! Qui vous dit de remblayer les rizières comme il a l’intention de faire Rajoelina à Ambohitrinimanjaka ?
      Non Betoko je parle de REMEMBREMENT DES TERRES... IZANY HOE ATAMBATRA NY TANIM-BARY KELY BE DIA BE MBA HO LASA TANIM-BARY BE VELARANA AZO HAMPIASANA TIRAKITERA satria 5 ha farafahakeliny vao mety ny fampiasana TIRAKITERA.
      Mais je sais que chez vous aussi le symptôme d’un fou existe c’est à dire GARDER CE QUI NE MARCHE PAS !
      Mpitondra roa no sahy nampiasa ny terme RÉVOLUTION teto dia i Ratsiraka sy Rajoelina kanefa ireo indrindra no mpamotoka Firenena. Ils ne savent même pas ce qui signifie une RÉVOLUTION. C’est une transformation en profondeur du système existant pour obtenir un meilleur résultat.

    • 16 décembre 2020 à 05:57 | aromedespoir (#8959) répond à Besorongola

      Yes we can besorongola !

    • 18 décembre 2020 à 17:45 | Ngeda (#10235) répond à Besorongola

      Bac + 24... et tu crois qu’un mec pareil pour ton pamphlet perdra le temps de te lire ! Et qui ne va croire que tu ne fais pas partis aussi de ces Mafiosos. STP dégages.

  • 15 décembre 2020 à 09:58 | citoyendumonde (#4292)

    Il y avait l’IEM, le plan Marshall et maintenant le "titre vert". Que du blablabla. Mba mangataka re !

    • 15 décembre 2020 à 10:22 | betoko (#413) répond à citoyendumonde

      C’est un don , pas une quête

    • 15 décembre 2020 à 10:53 | Besorongola (#10635) répond à citoyendumonde

      Rajoelina en tant qu’homme de spectacle est spécialiste aussi en la matière de donner des noms ronflants à ses projets qui ne voient pas le jour...
      IEM, TITRE VERT, ROVAN’I MANJAKAMIADANA, KIANJA BAREA, HÔPITAL MANARAM-PENITRA, TANAMASOANDRO, MIAMI BEACH, GASYCAR, ARENA PISCINE, TOSIKA FAMENO, FITIA,Et maintenant.. Le projet « Firangà » . Le projet « Maharo », le projet dénommé « Fiovana »,.. ’ouf Nez gros j’en peux plus.. ’ j’en peux plus.

    • 15 décembre 2020 à 12:56 | citoyendumonde (#4292) répond à citoyendumonde

      Betoko,

      Ton mentor n’a-t-il pas fait appel à l’aide aux autres pays la semaine dernière ? pfff

  • 15 décembre 2020 à 10:29 | lé kopé (#10607)

    Depuis plus de cinquante années , les aides arrivent à Madagascar ,mais le Pays reste parmi les plus pauvres du Monde .Cherchez l’erreur ! Les anciens Dirigeants de la première République avaient crié haut et fort ,qu’ils avaient de quoi nourrir toute leur descendance jusqu’à la quatrième génération .Mais l’argent mal acquis ne profite jamais , et le Pays sombre de plus en plus dans la misère à cause de la vénalité des régimes successifs . Alors , quand on parle de nouvelles aides de l’oncle Sam , on devrait revoir la copie , car jusqu’à preuve du contraire , la masse populaire n’a jamais pu en profiter .Le principe est simple . Rien que le paiement de la logistique pour mettre en place ce système (Paiement des fonctionnaires expatriés, dotation de matériels mobiliers et roulants...), une grande partie du Budget est déjà bien entamée . Ensuite , l’entretien de tout ce dispositif doit toujours être suivi d’une maintenance qui est comprise dans le" package" clés en mains .Bref tout est conçu pour que cette manne revienne à son pourvoyeur , avec l’éternel droits de passage, ou cuissage en faveur des dirigeants . On ne compte plus le nombre de projets avortés dans le Sud (Eléphants blancs), mais on continue dans la même lancée .On ne change pas une équipe qui gagne .Il n’y a que le Sieur Betoko qui croit encore au Père Noël , mais qui a dit que le Père Noël est une ordure ...

    • 15 décembre 2020 à 11:28 | vatomena (#8391) répond à lé kopé

      Est ce le gouvernement malgache qui vient secourir les affamés du sud ou tous les étrangers depuis l’Amérique de Trump jusqu’ à la toute petite Ile Maurice ! Nos gouvernants font ils honneur à notre indépendance accordée il y a 60 ans .Ils ont mis l’ancienne "ile heureuse ’’ sous perfusion.

    • 15 décembre 2020 à 11:34 | Besorongola (#10635) répond à lé kopé

      Le Kope bonjour.
      Vous avez raison de soulevez que depuis des décennies Madagascar reçoit des millions et des millions de dollars mais le problème reste intact. L’année dernière 140 millions de dollars, cette année 100 millions et auparavant c’était pareil.. ’
      C’ est normal parceque Rajoelina passe son temps à trouver des noms ronflants pour des projets qui ne verront jamais le jour. Le seul domaine où il est capable c’est de batir des bâtiment et des endroits de loisirs et les fêtes . Regarder en 26 juin dernier il est arrivé à faire danser du break dance les militaires avec son apparat de sultan mais qui ne possède pas de pétrole. A l’inauguration du Rova il portait des habits de couleur rouge plus proche du roi de l’Indonésie que d’un président d’un des pays le plus pauvres de la planète. S’il aurait mis un MALABAR ce jour là , je l’aurais applaudi mais là avec cet accoutumance d’origine inconnue ça frôle le ridicule. Il n’a pas de politique sociale claire pour donner un pouvoir d’achat conséquent aux ménages malgaches mais il est fort pour le paraître !

  • 15 décembre 2020 à 11:39 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Vendredi dernier, il y avait eu cette fameuse réunion avec les PTF au cours de laquelle un besoin de financement immédiat de USD 60 millions a été formulé par la partie Malagasy eu égard à la situation préoccupante dans deux Régions dans le Sud du pays…

    Et hier, au cours d’une cérémonie érigée dans le cadre d’une coopération bilatérale Américano-Malagasy, trois projets d’un montant global de USD 100 millions ont été engagé du côté du partenaire US AID…

    Il y en a sûrement quelques uns qui vont faire le raccourci rapide en mettant en exergue le promptitude de ce PTF à donner réponse à la requête de la partie locale, pourtant, ce n’est pas le cas, car la cérémonie n’est qu’une manière diplomatique de marquer tout simplement la présence américaine et mettre en valeur la contribution américaine déjà sur place, et de façon discontinue depuis de longue date dans cette partie méridionale du pays…

    On garde encore en mémoire l’affaire « Nancy Coutu », cette volontaire du Corps de la Paix qui avait été violée et assassinée par un bandit de grand chemin dénommé Sombila à Ranohira il y avait plus de trente ans déjà…au cours de la laquelle la diplomatie américaine avait pesé avec tous ces moyens pour que le meurtrier soit capturé et remis à la justice…

    Là où nous voulons en venir, c’est de mentionner que les ONGs américains sont déjà à l’œuvre et bien présents dans cette partie de l’île depuis longtemps dans les secteurs sociaux du développement en coopération, et avec ce don d’une valeur de USD 100 millions, ADRA et CRS en sont les principaux gestionnaires du financement mais non pas du tout l’Etat Malagasy, avec leurs propres manuels de procédure et leurs approches…ainsi que leurs objectifs…et l’Etat Malagasy ainsi que la population cible seront les bénéficiaires…en somme, c’est une donation gérée par la partie américaine directement.

    Techniquement, la formulation d’un nouveau projet nécessitera au moins six mois de préparation théorique et pratique, depuis l’identification et passant par la formulation de la structure d’objectifs, les séries d’évaluation avant-projet, la validation auprès des bénéficiaires et des partenaires locaux, et la finalisation du document final du projet, les négociation et préparation du financement, la mise en place de la structure d’exécution…pour dire que ces trois nouveaux projets sont déjà en cours de préparation, bien longtemps avant cette réunion du vendredi dernier…et la cérémonie d’hier n’est, pour la partie américaine, qu’une formalité pour informer et matérialiser sa contribution, déjà effective depuis longtemps, par rapport à la réduction des effets de la tragédie et catastrophe humanitaire dans le Sud du pays…mais non pas une réaction prompte et spontanée en réponse à la réunion du vendredi dernier…
    Par ailleurs, relevons quelques extraits issus de l’article auxquels il faudra apporter des remarques :
    « Ce financement devrait fournir des solutions à long terme à l’insécurité alimentaire dans les zones les plus touchées par ce fléau dans le pays… »
    « …répondra aux besoins nutritionnels à long terme… »
    « …une aide alimentaire immédiate et des solutions à long terme face l’insécurité alimentaire… »

    Il faudra d’emblée mettre les points sur les « i » avec de telles excès de langage et d’affirmation, car la présence et les actions de ces projets de coopération ne sont que des aides visant à atténuer les impacts de la situation de malnutrition et d’insécurité alimentaire, et réduire la vulnérabilité de la population locale face à ces fléaux…sans pour autant permettre de résoudre de façon durable pour le long terme les problèmes existants…car cette responsabilité et attribution incombe entièrement à l’Etat Malagasy…les régimes successifs au pouvoir dans le pays depuis celui de Ratsiraka, de Ravalomanana, et de Rajaonarimampianina, et le régime actuel, n’ont jamais été capable ni de formuler ni de mettre en œuvre de grand chantier visant à résoudre ces problèmes à travers des projets intégrés durables et compatibles avec les attentes et les préoccupations de la population de cette partie de l’île, entre autres, le développement d’un système agraire adapté au contexte, d’u système hydraulique et d’actions d’assainissement, et de santé communautaire pérenne, appropriés et gérés par les bénéficiaires locaux…

    Présents depuis au moins trois décennies sur place, ces ONGs n’avaient pas pu endiguer l’apparition et la rémanence continuelle de ces problèmes, des faits qui doivent attirer beaucoup plus l’attention des responsables étatiques Malagasy à tous les échelons, sur les réalités et le contour de ces problèmes, ainsi que le cadrage et suivi des actions de coopération dans ce sens…

  • 15 décembre 2020 à 11:57 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    RAS à part merci Vazaha de cette aide directe (USAID-CRS et ADRA) donc sans passage au niveau de l’état n’est-ce pas ?

  • 15 décembre 2020 à 12:05 | betoko (#413)

    Besorongola
    Andry Rajoelina ne s’était pas imposé concernant le projet d’Ambohimanjaka comme il a fait Ra8 sur les rizières D’Andohotapenaka et le projet d’Andry Rajoelina a été saboté par les élus de TIM et fût abandonné et c’était d’utilité publique contrairement à Ra8 à usage personnel

  • 15 décembre 2020 à 12:15 | arsonist (#10169)

    Et encore100 millions de dollars que Bokassa gasy et ses complices peuvent détourner en partie ou en totalité !
    Dîtes donc ! Ça rapporte bien ce kere , hein !
    Pas étonnant que çà perdure indéfiniment .

    • 15 décembre 2020 à 12:22 | ANTICASTE (#10704) répond à arsonist

      Ces projets seront mis en œuvre par le Catholic Relief Services (CRS) et l’Adventist Development and Relief Agency (ADRA)

    • 15 décembre 2020 à 12:25 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Est-ce que l’éventuelle autosuffisance alimentaire gasy ferait gagner autant de dollars à Bokassa gasy et ses complices ?

      Alors, où exactement se trouvent les intérêts perso de Bokassa gasy et ses complices ?

      Une explication de la pérennité du kere peut bien se cacher derrière les réponses à ces questions ?

    • 15 décembre 2020 à 12:45 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      # Anticaste

      It’s well known the bishop OMAR is one foza leader.
      He doesn’t care about Southern starving people.

    • 15 décembre 2020 à 13:12 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Arsonist,

      Il est pratiquement impossible de détourner des financements auprès de US AID et AFD et GTZ...les procédures internes sont rigides au niveau de ces organismes, et les grandes décisions sont la plupart du temps prises à Washington, Paris, et Berlin...

      Les passoires se trouvent au niveau de la Banque Mondiale...et des trous énormes soit dit en passant...

    • 16 décembre 2020 à 13:29 | bekily (#9403) répond à arsonist

      QUI ASSURE LE CONTROLE DE DESTINATION de ces aides ?

      espérant que madame "CORRUPTION" ne s’en gave pas !!!(souvent à tous les niveaux politiques et administratifs)
      Espérant un PLAN REEL de lutte contre la famine : irrigation, forage , REDISTRIBUTION DES TERRES DOMANIALES CULTIVABLES surtout aux Antandroy

      Revoir les TERRES DOMANIALES acquises de manière épouvantables pare DE HEAULME, DE GUITTO etc...sous la colonisation , avec bénédiction de vTsiranana et suite...
      Ces terres ont servi uniquement à des intêrets particuliers (sisal, puis réserves pour lémurien !!!)

      les intérèts nourriciers des N’DATY étaient écartés avec insolence n colonisateurs et néo-colonisateurs les ont toujours MEPRISES !!!

      QUAND SERONT ILS CONSIDERES COMME DES CITOYENS avec droits et obligations comme chacun ???

    • 16 décembre 2020 à 13:30 | bekily (#9403) répond à arsonist

      QUI ASSURE LE CONTROLE DE DESTINATION de ces aides ?

      espérant que madame "CORRUPTION" ne s’en gave pas !!!(souvent à tous les niveaux politiques et administratifs)
      Espérant un PLAN REEL de lutte contre la famine : irrigation, forage , REDISTRIBUTION DES TERRES DOMANIALES CULTIVABLES surtout aux Antandroy

      Revoir les TERRES DOMANIALES acquises de manière épouvantables pare DE HEAULME, DE GUITTO etc...sous la colonisation , avec bénédiction de vTsiranana et suite...
      Ces terres ont servi uniquement à des intêrets particuliers (sisal, puis réserves pour lémurien !!!)

      les intérèts nourriciers des N’DATY étaient écartés avec insolence n colonisateurs et néo-colonisateurs les ont toujours MEPRISES !!!

      QUAND SERONT ILS CONSIDERES COMME DES CITOYENS avec droits et obligations comme chacun ???

    • 16 décembre 2020 à 13:31 | bekily (#9403) répond à arsonist

      QUI ASSURE LE CONTROLE DE DESTINATION de ces aides ?

      espérant que madame "CORRUPTION" ne s’en gave pas !!!(souvent à tous les niveaux politiques et administratifs)
      Espérant un PLAN REEL de lutte contre la famine : irrigation, forage , REDISTRIBUTION DES TERRES DOMANIALES CULTIVABLES surtout aux Antandroy

      Revoir les TERRES DOMANIALES acquises de manière épouvantables par les familles DE HEAULME, DE GUITTO etc...sous la colonisation , avec bénédiction de vTsiranana et suite...
      Ces terres ont servi uniquement à des intêrets particuliers (sisal, puis réserves pour lémurien !!!)

      les intérèts nourriciers des N’DATY étaient écartés avec insolence n colonisateurs et néo-colonisateurs les ont toujours MEPRISES !!!

      QUAND SERONT ILS CONSIDERES COMME DES CITOYENS avec droits et obligations comme chacun ???

  • 15 décembre 2020 à 12:21 | Isandra (#7070)

    C’est qui ce Président qui a reçu de l’argent sans avoir besoin de sillonner le monde comme ses prédécesseurs ? Qu’est qu’il a de particulier ce Monsieur ?

    Même les Américains réputés grands amis de son rival, arrivent avec des mallettes pleines de dollars, 100 millions be zao.

    Bien sûr, les détracteurs ne sont pas du tout heureux, les socles de Rajoelina se rajoutent et se renforcent plus en plus.

    • 15 décembre 2020 à 12:41 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra.
      Un mendiant malin choisi un endroit stratégique pour mieux obtenir des aumônes et n’y bouge plus que pour aller manger.
      Contrairement à ce que vous dites c’est une honte d’attendre juste le RA-KENA. Les autres au moins ont le mérite de se donner la peine de toquer aux portes des donateurs.
      Pandémie Covid-19 obligent Rajoelina ne peut pas aller où il veut au risque d’être refoulé aux frontières. Alors arrêtez de trouver toujours une occasion de cirer la pompe à ce jeune homme de spectacle. D’ailleurs assister à une négociation en haute sphère financière et politique risque de le ridiculiser car il n’en a pas la capacité. Heureusement la pandémie a permis à Rajoelina d’éviter cette situation !

    • 15 décembre 2020 à 12:52 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ces financements et ces aides qui affluent actuellement démentent les justifications de La somptueuse force one, 60 millions et le plus de 15 voyages par an de Rajao,

    • 15 décembre 2020 à 13:00 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra

      Il n’y a pas de quoi à être faire l’aumône, peu importe l’endroit où on le fait. Les Comores peuvent très bien nous aider, ça fermera le clapet à ce clown.

    • 15 décembre 2020 à 13:01 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra

      l n’y a pas de quoi à être fier de faire l’aumône, peu importe l’endroit où on le fait. Les Comores peuvent très bien nous aider, ça fermera le clapet à ce clown.

    • 15 décembre 2020 à 14:22 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Isandra

      Et c’est quoi le pays qui survit grâce aux aides des autres pays ? Et ça s’appelle comment : un pays mendiant...Et qui est fier de recevoir des sous de la mendicité, cette clique dirigeante sans foi ni loi et sa clique qui n’a même pas honte de cet état, cette clique ose même se glorifier de cette mendicité qui lui profitera personnellement...Cette mentalité de m.... ne de voit que dans les "hautes sphères"
      de madagougou...

    • 15 décembre 2020 à 14:23 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Isandra

      Et c’est quoi le pays qui survit grâce aux aides des autres pays ? Et ça s’appelle comment : un pays mendiant...Et qui est fier de recevoir des sous de la mendicité, cette clique dirigeante sans foi ni loi et sa clique qui n’a même pas honte de cet état, cette clique ose même se glorifier de cette mendicité qui lui profitera personnellement...Cette mentalité de m.... ne se voit que dans les "hautes sphères"
      de madagougou...

    • 15 décembre 2020 à 15:28 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Isandra,
      Comme vous dites , l’argent coule à flots , vous avez toutes les institutions à vos bottes , ainsi que les retourneurs de vestes ,et les amis des vainqueurs .Avec toute cette Armada , vous n’aurez plus aucune excuse pour ne pas atteindre l’IEM , malgré les problèmes engendrés par le COVID . En plus , vous avez les médicaments qu’il faut pour éviter la deuxième vague , et que votre Calife a refusé les vaccins gratuits proposés par la Communauté Internationale . Tout va très bien , Mme La Marquise ! Nous voulons tous la réussite pour la dignité de notre population , mais cela vous a échappé...On ne touchera pas un centime de rétribution si le Pays se porte bien , et on pourra enfin avoir la tête haute , devant le Monde entier .Mais pour le moment ,il n’y a que les BAREA qui montrent l’exemple , avec des joueurs qui mouillent les maillots sur le terrain , et , en dehors , en envoyant des aides aux plus défavorisés .Voilà , de vrais sportifs au bon sens du terme , contrairement aux dirigeants (sportifs ou pas ) qui ne font que s’enrichir sur le dos des pauvres hères .

  • 15 décembre 2020 à 12:29 | dominique (#9242)

    encore 100 millions de dollars envoyés pour remplir les poches de qui ? exactement ici ?
    toujours a la remorque des aides et le peuple continue toujours a crever de faim dans le sud ; de qui ce fout t’on ? .. et le pharaon se pavane pas géné c’est incroyable la mentalité

    • 15 décembre 2020 à 12:34 | arsonist (#10169) répond à dominique

      Trump frappe lâche ses derniers coups avant de laisser la place à Biden , afin de placer son successeur dans toutes sortes d’embarras.
      Ça promet.

  • 15 décembre 2020 à 12:32 | Isandra (#7070)

    Les projets présidentiels avancent, en même temps que les résolutions des toutes les crises.

    Ce qui est sur ce régime aura fièrement pas mal des réalisations à présenter au Peuple lors du RDV de 2023,

    • 15 décembre 2020 à 12:37 | dominique (#9242) répond à Isandra

      demeurée tu avance toi en zigzaguant arrête de te bourrer tu vas finir internée

    • 15 décembre 2020 à 13:06 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra

      Bien sûr quand tous ces mendiants et affamés qui pullulent les rues vont voir les stades et autres délires de l’autre, ils ne pourront que jubiler. Aza mba maivan-doha ihany

    • 15 décembre 2020 à 15:49 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      On vous attend pour le RV de... 2023 si vous ...finissez votre mandat , mais apparemment vous préparez le terrain pour prolonger le règne du Calife , car le quart des objectifs ne sera pas atteint ; le COVID aura bon dos. Cette Pandémie servira de rempart pour justifier l’échec inévitable de vos projets , et déjà , comme je l’ai mentionné hier , des zones d’ombre subsistent sur le financement ,et le changement du contrat sur les travaux du Canal de Pangalane , ainsi que toutes les autres futures réalisations .Bizarrement , le passage du Laitier , avec Fidel ...Castro crée toujours l’attroupement de la foule durant leur passage . Raison pour laquelle , le pouvoir en place les surveillent ,comme du lait sur le feu ! Ils hanteront toujours vos cauchemars .

    • 15 décembre 2020 à 15:59 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      citoyendumonde,

      Aza maivan-doha,

      « En France, 3,6 millions de personnes sont soit privées de domicile personnel (895 000 personnes), soit vivent dans des conditions très difficiles (privation de confort ou surpeuplement) (2 880 000 personnes), soit sont en situation d’occupation précaire (hôtel, caravanes…) selon la Fondation Abbé-Pierre. 

      Cette situation n’a pas empêché ce pays de gagner la coupe du monde, d’organiser les jeux olympiques qui coûtent plusieurs milliards.

    • 15 décembre 2020 à 19:02 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra

      Isandra,
      vous confirmez que vous et toute votre bande êtes des "maivan-doha". Vous comparez la France à Madagascar mais quoi que l’on dise de ce pays, on ne meurt pas de faim comme chez nous dans ce pays. Il y a le revenu minimum pour les nécessiteux. Les Français ne vivent pas des aides internationales, le Président Macron n’appelle pas les partenaires financiers de la France pour nourrir les Français.

    • 15 décembre 2020 à 19:26 | Patrick le lyonnais (#1439) répond à Isandra

      « En France, 3,6 millions de personnes sont soit privées de domicile personnel (895 000 personnes), soit vivent dans des conditions très difficiles (privation de confort ou surpeuplement) (2 880 000 personnes), soit sont en situation d’occupation précaire (hôtel, caravanes…) selon la Fondation Abbé-Pierre.
      Alors là, je pouffe ; j’en ai mal au côtes. Les conditions difficiles, dont fait état la fondation Abbé Pierre, sont sans communes mesures avec ce que vivent environ les 3/4 de l’humanité. Ces conditions sont comparées à la moyenne des habitants du pays.
      Le montant des aides sociales en France étaient de 31,5% du PIB en 2018, le plus élevé du Monde. Soit un total de 741 milliards d’Euros. La moyenne d’aides sociales, en France, est donc de plus de 11 000€ par habitant. On n’y meurt pas de faim, à moins d’être anorexique et suicidaire. Les plus misérables en France, vivent mieux que 90% de la population mondiale.
      Vous devriez cesser de comparer Madagascar, dont le PIB est de 11,5 milliards d’Euros, avec un pays dont le PIB est de 2 200 milliards d’Euros. Ramené à la population, ça fait un rapport de 1 à 77. Vous seriez moins risible.
      Pour info, je vous conseille de consulter ce site : https://www.mes-allocs.fr/guides/aides-sociales/

  • 15 décembre 2020 à 13:02 | arsonist (#10169)

    Qui croiraient que ces 100 millions de dollars vont faire vaincre même provisoirement le kere ?
    Qui ?
    Même les foza qui salivent déjà aux idées qu’ils vont faire de ces 100 millions de dollars ne croient pas à la disparition du kere ?
    Non ! Bokassa gasy ne va pas tuer sa poule aux oeufs d’or !

  • 15 décembre 2020 à 14:34 | arsonist (#10169)

    Remarquez !
    Les foza du forum crient en filigrane dans leurs posts :
    "Vive le kere !"
    "Pourvou que ça doure !"
    "Put...n ! Encore 100 millions de dollars !"

  • 15 décembre 2020 à 15:04 | kartell (#8302)

    C’est un très vieux débat que celui de la dépendance financière, elle date de 1895, si mais souvenirs sont bons...
    La chasse aux papillons est devenue culturelle, elle est intégrée dans la constitution et a toujours fait les beaux jours des comptes offshore et des replay jusqu’au bout de la nuit ...
    Dernier exemple : à peine reçues ces locomotives-dons pour le TCE, pour lesquelles, on attend les formateurs d’andafy visiblement peu rassurés sur l’efficacité du Covid-Rajoelina pour tenter de marcher au mieux ces mastodontes sur rails tandis que le responsable en chef du TCE parle déjà des aides futures pour développer un réseau ferré dans un maximum de rentabilité !...
    Avec cerise sur le gâteau, on notera le tarif spécial pour touristes d’andafy, une double peine qui mérite d’être signalée, d’où la morale implacable qui en découle : plus tu donnes, plus, t’es taxé sur place !....

    • 15 décembre 2020 à 16:41 | arsonist (#10169) répond à kartell

      Kartell.
      La dépendance financière de l’Imerina date du règne de Lehidama.
      Même pour ses fringues il écrivait des lettres en anglais et qu’il avait adressées à ses "protecteurs" anglais.
      Vous vous rendez compte : même pour ses fringues, il demandait l’aumône.
      Pour vous convaincre de ces demandes royales vous pouvez consulter les copies des lettres manuscrites de Lehidama allant dans ce sens.

    • 15 décembre 2020 à 16:44 | Rainingory (#11012) répond à kartell

      Arsonist,
      izy aza mba mahay miteny anglisy, tsy toy ireto foza ireto

  • 15 décembre 2020 à 15:17 | arsonist (#10169)

    << 15 décembre à 13:06 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra ^

    << Bien sûr quand tous ces mendiants et affamés qui pullulent les rues ...
    << Aza mba maivan-doha ihany

    Rappel :
    Souvenez-vous de ces terribles photos diffusées par la com’ de Bokassa gasy sur les médias du monde entier,
    montrant [au mépris de leur dignité d’êtres humains] ces victimes du kere encore vivantes mais déjà réduites en état de loques !

    Souvenez-vous ! Le coeur des Réunionnais n’a pas supporté d’avoir vu ces photos, et tout de suite ils ont généreusement fait don pour secourir ces victimes. Les deux foza de ce forum, au lieu de témoigner leur reconnaissance aux Réunionnais, ont écrit des posts méprisants au regard de ces donateurs. Quelle mentalité !

    Nos voisins, les Comores, les Seychelles et l’île Maurice, sont à des années lumière de la misère très sévère que les Gasy vivent à l’heure actuelle.
    Où sont passés la fierté , l’orgueil et le complexe de supériorité des Gasy d’il y a 50 ans vis-à-vis des habitants de ces îles voisines ?

    Actuellement, sous la férule de Bakassa gasy, les Gasy font pitié à tout le monde !
    Mais cela n’empêche nullement Bokassa gasy de fanfaronner !
    Au contraire.

  • 15 décembre 2020 à 15:26 | Rainingory (#11012)

    Hé, il ne faut pas faire de raccourcis ni midedadedaka hoe mahazo vola tsy nangatahina (Isandra) !
    Le discours a été bien clair : une aide d’une VALEUR de 100 millions de dollars US, mis en oeuvre par Catholic Relief Services, et Adventist Development and Relief Agency exécutera le projet.
    Voici l’extrait qui détaille ça, et aussi le lien sur l’ensemble du discours de l’ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar.
    <<
    A travers le nouveau projet Firangà, l’USAID fournira une aide alimentaire d’urgence de 10 millions de dollars à plus de 222.000 personnes dans les régions Atsimo Andrefana et Androy. Le projet traitera également la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans. Firangà sera mis en œuvre par Catholic Relief Services.
    L’USAID lance aussi le projet Maharo, d’une valeur de 45 millions de dollars. Ce projet de développement, d’une durée de cinq ans, répondra aux besoins nutritionnels de plus de 279.000 personnes vulnérables dans l’Atsimo Andrefana et l’Androy, les aidant à améliorer leur santé, à devenir plus résilientes et plus prospères. Par ailleurs, le projet apportera une aide alimentaire immédiate aux familles vulnérables de ces régions. Maharo sera aussi mis en œuvre par Catholic Relief Services.
    Enfin, le troisième projet de l’USAID est dénommé Fiovana. Il s’agit d’un autre projet de 45 millions de dollars d’une durée de cinq ans pour la réduction de l’insécurité alimentaire chez plus de 428.000 personnes dans les régions Vatovavy-Fitovinany et Atsimo Atsinanana. Adventist Development and Relief Agency exécutera le projet.
    >>
    https://mg.usembassy.gov/fr/discours-de-lambassadeur-pelletier-lors-de-lannonce-des-projets-de-securite-alimentaire-dune-valeur-de-100-millions-de-dollars/

    • 15 décembre 2020 à 15:48 | Isandra (#7070) répond à Rainingory

      Rainingory,

      Il faut réfléchir un peu, pourquoi cette cérémonie a été faite à Iavoloha, mais, pas au siège de CRS à Madagascar ?

    • 15 décembre 2020 à 16:16 | Isandra (#7070) répond à Rainingory

      Rainingory,

      "A travers ces efforts, le gouvernement des États-Unis aux côtés de l’État malagasy, répondra aux besoins urgents des familles souffrant de la famine et apportera des solutions à long terme à l’insécurité alimentaire dans le sud de Madagascar."

    • 15 décembre 2020 à 16:42 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      ça c’est ce qu’on appelle faire de la politique Isandra !
      ny asa tiana asiana lanjany (ho an’ny amerikana) tsy fonosina anjoron-damba na kobonina anaty akanjo akory fa abaribary ho fantatry ny rehetra

    • 15 décembre 2020 à 17:10 | Vohitra (#7654) répond à Rainingory

      Elle est vraiment à côté de la plaque cette enivrée, vraiment !

      De prime abord, rien que dans les Régions Anosy et Androy, il existe au bas mot dans les 2.000.000 de personnes en état d’insécurité alimentaire critique…alors que les informations partagées hier affichent que les bénéficiaires de ces nouveaux projets sont de :

      • 167.000 personnes pour le projet « Firangà » sur la réduction de la malnutrition dans les Régions Atsimo Andrefana et Androy (Anosy est exclu !)

      • 279.000 personnes pour le projet « Maharo » sur les traitements nutritionnels, encore dans les deux Régions supra, hors Anosy

      • 428.000 personnes pour le projet « Fiovana » sur la lutte pour la réduction de l’insécurité alimentaire dans différentes Régions, notamment Vatovavy, Fitovinany, et Atsimo Atsinanana

      Pour dire clairement, que ces trois projets ne traitent qu’une infime partie des problèmes cruciaux vécus actuellement par la population du grand Sud, au maximum avec 800.000 bénéficiaires, et encore incluant d’autres régions en dehors des périmètres les plus touchés par la famine et ne couvrent qu’environ 450.000 bénéficiaires sur les 2.000.000 en situation de besoin critique dans les Régions Androy et Anosy…

      Par ailleurs, avec des projets qui arrivent à termes au bout de cinq (5) ans, l’enivrée s’y est plongée carrément, tête baissée au niveau de ses postérieurs, en considérant que ce sont des actions sur le long terme…Mais qu’est-ce qu’elle a à la place du cerveau cette dévergondée ?

      On rappelle encore que CRS et ADRA sont présents depuis quelques décennies dans ces Régions, avec les mêmes objectifs et activités…mais si les actions continuent encore jusqu’à maintenant, c’est parce que, soit les problèmes ne cessent de s’étendre sur le plan géographique et humain, soit que c’est la pérennisation des actions par le transfert de moyens de gestion aux bénéficiaires qui fasse défaut…soit les deux à la fois…

    • 15 décembre 2020 à 17:26 | Isandra (#7070) répond à Rainingory

      Vohitra,

      C’est plutôt vous qui n’admettez pas la réalité !

      Extrait du discours de ce Ambassadeur, loin d’être Niels.

      "Aujourd’hui, au nom du gouvernement et du peuple américains, j’ai le plaisir d’annoncer trois nouveaux projets financés par l’Agence des États-Unis pour le développement international, marquant un engagement supplémentaire de 100 millions de dollars de la part des États-Unis pour relever le défi de l’insécurité alimentaire à Madagascar. A travers ces efforts, le gouvernement des États-Unis aux côtés de l’État malagasy, répondra aux besoins urgents des familles souffrant de la famine et apportera des solutions à long terme à l’insécurité alimentaire dans le sud de Madagascar."

    • 15 décembre 2020 à 17:29 | Isandra (#7070) répond à Rainingory

      Vohitra,

      "Le Président Rajoelina a souligné dans son allocution lors du dernier Forum de Paris sur la paix que la sécurité alimentaire était, pour lui, une priorité absolue. Je rentre d’une visite d’évaluation de l’aide du gouvernement américain à la sécurité alimentaire dans le sud, et je peux témoigner du fait que la sécheresse cette année est particulièrement grave et représente un défi énorme. Je suis ici pour dire que le gouvernement des États-Unis est prêt à relever ce défi aux côtés de l’État et du peuple malagasy."

      Mpirahalahy mianala...hoy izy

    • 15 décembre 2020 à 18:35 | Vohitra (#7654) répond à Rainingory

      Elle est tellement ignare cette enivrée, oui, elle ne peut pas s’en empêcher d’en faire une démonstration à chaque fois qu’elle intervienne !

      C’est un diplomate et représentant de son pays qui parle ici, il ne peut que faire le jeu du diplomatiquement correct come il se doit, en parlant de la promotion de la coopération bilatérale avec le pays le hôte, l’Etat en l’occurrence…et c’est son rôle et fonction, et c’est la réalité !

      Alors que l’enivrée essaye de faire pencher la balance du côté des foza en s’aventurant de manière hasardeuse à dire que ce sont des actions en faveur de l’IEM…c’est une catastrophe et tragédie humaine pardi !

      Et l’enivrée est amnésique par-dessus tout ! elle oublie qu’après le coup d’Etat perpétré par le calife en 2009, l’AGOA était suspendu, et les donations et appuis techniques et financiers à travers le Millenium Challenge Corporation (MCC) avait été interrompu brutalement pour ne plus revenir, et qui avait été mis à profit par d’autres pays africains pour recevoir le financement du MCC, notamment le Maroc, le Sénégal, et la Côte d’Ivoire entre autres…et c’était le régime démocrate de Barrack Obama au pouvoir à l’époque qui avait pris ces décisions sous forme de sanctions politiques… et les démocrates sont maintenant au pouvoir aux Etats Unis…

      L’enivrée oublie aussi que l’ambassade américaine avait fait des déclarations en 2017 rien que pour des questions de…vaches laitières affamées quelques parts à Andranomanelatra !

  • 15 décembre 2020 à 15:29 | Isandra (#7070)

    Voici le discours intégral de ce diplomate qui a fait des efforts pour y insérer des proverbes Malagasy en Malagasy. Publié sur Madagate :

    « Mesdames et Messieurs,
    Miarahaba anareo namana sy mpiara-miasa.
    Voninahitra ho ahy ny mijoro eto anilan’ny Filohan’ny Repoblika androany, tahaka ny ijoroan’i Etazonia eo anilan’ny vahoaka malagasy miatrika ny haintany sy ny tsy fanjarian-tsakafo izay mianjady amin’ny vahoaka any atsimon’i Madagasikara.
    Depuis 2015, le gouvernement américain est le principal fournisseur d’aide alimentaire et d’intrants agricoles dans le sud, apportant une aide d’urgence de plus de 100 millions de dollars qui a permis à plus de 1,5 million citoyens malagasy de survivre à une sécheresse dévastatrice qui frappe le sud de Madagascar depuis les six dernières années.
    Le Président Rajoelina a souligné dans son allocution lors du dernier Forum de Paris sur la paix que la sécurité alimentaire était, pour lui, une priorité absolue. Je rentre d’une visite d’évaluation de l’aide du gouvernement américain à la sécurité alimentaire dans le sud, et je peux témoigner du fait que la sécheresse cette année est particulièrement grave et représente un défi énorme. Je suis ici pour dire que le gouvernement des États-Unis est prêt à relever ce défi aux côtés de l’État et du peuple malagasy.

    Monsieur le Président, comme le dit un proverbe malagasy :
    « Mpirahalahy mianala isika ; ianao tokiko, izaho tokinao. »
    Pendant les dix dernières années, les États-Unis s’est tenu aux côtés de l’État et du peuple malagasy pour faire face aux cyclones, à la peste et à la rougeole ; et au cours de cette année difficile, nous avons collaboré pour lutter contre la pandémie de COVID-19.
    Et aujourd’hui, nous sommes confrontés à une sécheresse dévastatrice qui affecte plus d’un million de personnes. Je reviens tout juste du sud où j’ai vu de mes propres yeux un paysage desséché et entendu des gens parler de leurs combats quotidiens contre la faim. Monsieur le Président, je peux vous assurer que nous partageons votre profonde préoccupation et votre engagement à assurer la santé, la nutrition et la sécurité alimentaire des familles dans le sud. Vous pouvez toujours compter sur les États-Unis d’Amérique, comme nous savons que nous pouvons compter sur Madagascar.
    Aujourd’hui, au nom du gouvernement et du peuple américains, j’ai le plaisir d’annoncer trois nouveaux projets financés par l’Agence des États-Unis pour le développement international, marquant un engagement supplémentaire de 100 millions de dollars de la part des États-Unis pour relever le défi de l’insécurité alimentaire à Madagascar. A travers ces efforts, le gouvernement des États-Unis aux côtés de l’État malagasy, répondra aux besoins urgents des familles souffrant de la famine et apportera des solutions à long terme à l’insécurité alimentaire dans le sud de Madagascar.
    A travers le nouveau projet Firangà, l’USAID fournira une aide alimentaire d’urgence de 10 millions de dollars à plus de 222.000 personnes dans les régions Atsimo Andrefana et Androy. Le projet traitera également la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans. Firangà sera mis en œuvre par Catholic Relief Services.
    L’USAID lance aussi le projet Maharo, d’une valeur de 45 millions de dollars. Ce projet de développement, d’une durée de cinq ans, répondra aux besoins nutritionnels de plus de 279.000 personnes vulnérables dans l’Atsimo Andrefana et l’Androy, les aidant à améliorer leur santé, à devenir plus résilientes et plus prospères. Par ailleurs, le projet apportera une aide alimentaire immédiate aux familles vulnérables de ces régions. Maharo sera aussi mis en oeuvre par Catholic Relief Services.
    Enfin, le troisième projet de l’USAID est dénommé Fiovana. Il s’agit d’un autre projet de 45 millions de dollars d’une durée de cinq ans pour la réduction de l’insécurité alimentaire chez plus de 428.000 personnes dans les régions Vatovavy-Fitovinany et Atsimo Atsinanana. Adventist Development and Relief Agency exécutera le projet.
    Toutes ces activités travailleront en étroite collaboration avec l’Etat malagasy pour lutter contre la sécheresse et promouvoir le développement durable dans des régions ciblées.
    Ces projets s’aligneront sur les activités d’urgence déjà en cours dans le sud, d’une valeur de plus de 10,5 millions de dollars, financées par le gouvernement américain. Elles comprennent une aide alimentaire d’urgence de plus de 8.300 tonnes et le traitement de la malnutrition d’une valeur de 2,5 millions de dollars chez les jeunes enfants, que le gouvernement américain fournit à travers le Programme Alimentaire Mondial et l’UNICEF. Une aide alimentaire supplémentaire apportée par ADRA et CRS portera le total de l’aide alimentaire fournie par le gouvernement des États-Unis pour le sud et le sud-est de Madagascar à plus de 16.000 tonnes.
    La durée de notre partenariat avec l’État malagasy et le degré de notre engagement en faveur de la prospérité et de la santé du peuple malagasy témoignent de l’amitié durable entre nos deux nations.

    • 15 décembre 2020 à 15:30 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Nous sommes fermement convaincus qu’une population en bonne santé est le gage d’un pays prospère. Rien qu’en 2020, l’aide de l’USAID à Madagascar s’élevait à 114 millions de dollars, dont 62 millions pour soutenir le secteur santé où les États-Unis d’Amérique est le plus grand pays donateur. A travers ces activités, nous avons aidé plus de 4 millions de mères et 2 millions d’enfants à rester en bonne santé, avons fourni à 76.303 personnes un accès à l’eau potable, avons amélioré la qualité des soins dans les centres de santé, et avons formé un personnel médical au service de centaines de milliers de citoyens malagasy à travers le pays.
      À travers nos autres programmes, nous travaillons aux côtés de l’État et du peuple malagasy pour promouvoir la croissance économique, développer durablement les ressources naturelles et humaines et soutenir une gouvernance forte et responsable. Et nous continuerons à travailler ensemble, comme des frères qui marchent à travers la forêt, pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans le sud de Madagascar.
      Monsieur le Président,
      Les temps sont difficiles, mais c’est dans les moments difficiles qu’on reconnaît les vrais « mpiara-dia ». Les États-Unis d’Amérique et la République de Madagascar ont une longue histoire de confiance, de collaboration et d’amitié. Que vous ayez à affronter une tempête, une maladie grave ou une sécheresse dévastatrice, sachez que les États-Unis sont derrière vous.
      Ianao tokiko, izaho tokinao, fa isika toa ny mpirahalahy mianala ka hiara-hiatrika ny olana ara-tsakafo any atsimo, tahaka ny efa niarahantsika niatrika ireo olana maro teo aloha.
      Misaotra Betsaka »./.

    • 15 décembre 2020 à 15:43 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Monsieur le Président, comme le dit un proverbe malagasy :
      « Mpirahalahy mianala isika ; ianao tokiko, izaho tokinao. »

      Je répète tous les temps ici, ce n’est guère l’argent qui est plus important, mais, la confiance envers nos dirigeants que notre partenaire nous manifeste à travers ces aides.

      En lisant ce petites phrases, ce diplomate veut signifier que les États Unis sont prêts à travailler avec n’importe quel Président. C’est une nouvelle étape de la relation entre les deux pays.

      Je sais que cela peut attiser la jalousie de certains, surtout, hasard de calendrier, cette cérémonie a eu lieu à la veille de l’anniversaire d’un célèbre pro-Amercain.

  • 15 décembre 2020 à 15:36 | arsonist (#10169)

    Souvenez-vous !
    J’ai écrit et réécrit plusieurs fois ici :
    Bokassa gasy et les foza ignorent le sentiment de honte .
    Le contenu des textes des foza de ce mardi en est une fois de plus une preuve flagrante de ce défaut de sentiment de honte chez Bokassa gasy et chez les foza.

  • 15 décembre 2020 à 15:56 | Vohitra (#7654)

    Un HS

    Entre temps, en attendant les jugements du tribunal pour son cas, le nabab des affaires louches francaises en Afrique francophone avait eu le temps d honorer de sa presence la ceremonie de prestation de serment pour l exercice d un troisieme mandat anti-constitutionnel de Allassane Ouattara...

    E.Macron avait au mois d octobre refuse de cautionner cette candidature controversee, mais le nabab avait pu exercer ses influences odieuses et execrables...

    Le Foccart des temps modernes...une nouvelle version plus destructive pour l Afrique...et son valet calife des iles eparses...

  • 15 décembre 2020 à 16:27 | diego (#531)

    Bonjour,

    Une nouvelle qui vient des USA, et non de la Présidence ou du Parlement, ou encore de la Société Civile.

    Si j’étais un politicien ou un élu malgache, j’aurais honte.

    Il n’y a rien de glorieux dans l’annonce d’un aide venant d’un autre pays, pour lutter contre la famine dans un pays où les dirigeants ne cessent de faire croire à la population qu’ils ont des projets économiques pour faire leur pays un pays émergent.

    Mettons la chose de cette manière, voilà un pays indépendant qui n’a pas visiblement pas un budget, en tout cas, ne dispose pas un moyen financier de venir en aide d’urgence une de ses six Provinces, une de ses 22 régions !

    Madagascar ne dispose visiblement pas la moindre stock de riz, hitsinjovana ny vodiandro ho merika.

    On comprend mieux le lenteur du gouvernement, les mains vides tsy atolojaza.

    Velirano, velirano,....on brasse l’air !

    Les projets économiques n’ont aucune sens que si vous disposiez des financements tompoko. Et comment trouver des financements ?

    Il faut trouver des financements avant de faire des projets et l’annoncer par la suite. Voilà comment on procède pour gesticuler et annonce des projets.

    Voilà pourquoi, Mr R. Hery s’est aventuré à dire pouvoir régler en trois mois les délestages et Rajoelina poursuit avec son rêve de faire Madagascar un pays émergent.

  • 15 décembre 2020 à 17:00 | Isandra (#7070)

    Doit on avoir honte cette aide ? Oui et Non.

    Oui, parce qu’elle dévoile l’échec de toutes les politiques de dirigeants qui se succédaient dans ce pays, et l’inertie de nos élites y compris des andafy qui cherchent des tany malemy ailleurs, au lieu de hiasa ny tany mafy pour créer des richesses dans leur pays, dont Andry Rajoelina a hérité les fruits.

    Non, parce que même les pays développés doivent recourir aux financements extérieurs pour financer leur crise, mais, les leurs sont appelés emprunts, qui se constituent dettes.

    • 15 décembre 2020 à 17:36 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra
      Personne n’a obligé Rajoelina à y aller pour cet heritage. Il l’a voulu et il a même provoqué des morts innocents en 2009 afin de "jouir" de cet heritage amer... Il a même fabriqué un cercueil pour quelqu’un qui était encore au pouvoir et bien vivant. Il est trop machiavélique assoiffé de pouvoir et de voninahitra ce jeune homme de spectacle Ainsi nous ne pouvons pas le laisser régner tranquillement, nous ui rendons la monnaie de sa pièce. Il nous a appris LA MÉTHODE et Rajielina est comme un MPAMOSAVY MILEVINA AMIRONDALANA MAINTENANT KA MAHATANTESA VALIN-KITSAKA... HO BOROSIANA TOY NY SOVALY HATRAMIN’NY FARANY IZY KA REHEFA TSY MAHATANTY MIALA.

    • 15 décembre 2020 à 17:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Il est bien de le rappeler, car certains ses détracteurs font semblant de l’oublier, essayer de répandre une fausse idée que tous les maux qui sévissent ce pays n’existent que depuis le mandat de Rajoelina.

      Par contre, celui-ci ne se plaint, il est élu pour apporter les solutions de ces maux d’où ils viennent.

    • 15 décembre 2020 à 17:56 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Quant à vos attaques, il a assez de carapace pour se protéger et assez d’armure pour vous contre attaquer,...!

      Mais, faites attention, parce qu’à force de trop attaquer, vous pourriez vous trébucher et à ce moment là, ils vous cueilleront comme fruits trop mur.

  • 15 décembre 2020 à 17:11 | betoko (#413)

    Je ne comprends pas l’attitude de ces opposants , Madagascar n’est pas le seul pays du tier monde qui reçoit fes aides de toute part , mais comme c’est Andry Rajoelina qui dirige le pays , tout est bon pour le denigrer
    Selon certains les aides seront ou été détournées , j’aimerais que vous nous publier ici toutes les preuves de ces détournements , si non C’est de la diffamation et un procès d’intention

    • 15 décembre 2020 à 17:23 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Betoko,

      C’est un problème de mentalité. La jalousie doublée par la haine !

  • 15 décembre 2020 à 17:12 | betoko (#413)

    Je ne comprends pas l’attitude de ces opposants , Madagascar n’est pas le seul pays du tier monde qui reçoit fes aides de toute part , mais comme c’est Andry Rajoelina qui dirige le pays , tout est bon pour le denigrer
    Selon certains les aides seront ou été détournées , j’aimerais que vous nous publier ici toutes les preuves de ces détournements , si non C’est de la diffamation et un procès d’intention

  • 15 décembre 2020 à 17:13 | betoko (#413)

    Je ne comprends pas l’attitude de ces opposants , Madagascar n’est pas le seul pays du tier monde qui reçoit fes aides de toute part , mais comme c’est Andry Rajoelina qui dirige le pays , tout est bon pour le denigrer
    Selon certains les aides seront ou été détournées , j’aimerais que vous nous publier ici toutes les preuves de ces détournements , si non C’est de la diffamation et un procès d’intention

    • 15 décembre 2020 à 17:45 | Besorongola (#10635) répond à betoko

      Vaky izany KAPILA izany Dadanaivo a !

    • 15 décembre 2020 à 21:16 | Rainingory (#11012) répond à betoko

      hé le betoko, c pas parce que tu nous la fades 36 fois qu’on va te le répondre à ton post, on te connait sans te lire, on s’économise

      — 
      foza bashing

    • 15 décembre 2020 à 21:17 | Rainingory (#11012) répond à betoko

      Vaky izany KAPA izany Dadanaivo a !

  • 15 décembre 2020 à 17:56 | Vohitra (#7654)

    Essayons de dresser la géographie des interventions des coopérations bilatérales du pays avec ses partenaires…

    La coopération allemande, à travers le GTZ et GIZ, est active dans la partie Nord du pays…

    La coopération française, à travers AFD, est active dans la partie Sud Ouest et Ouest, le Centre avec les hautes terres, et dans la partie Est…

    La coopération nippone, à travers JICA, dans une partie du Centre et dans la partie Est…

    La coopération américaine, par le biais de US AID, dans la partie Sud du pays…

    Les ONGs, qui sont les gestionnaires des financements alloués par ces organismes de coopération supra, sont présent sur le terrain, à titre d’appui et de soutien aux besoins et actions prioritaires identifiées sur le plan humanitaire, en particulier en faveur des secteurs sociaux…avec des contributions louables et d’appoint…mais les grandes actions d’envergure, du domaine du développement classé de « hard », restent encore sous la responsabilité directe de l’Etat, surtout quand la menace est certaine et précise et recouvrant une grande partie du territoire du pays…

    Et quand des ONGs américains interviennent, avec des financements provenant de l’administration américaine, il est clair que le renforcement des droits humains et la démocratie ainsi que la liberté civile n’y échappent pas et en constituent une partie intégrante…le calife est ainsi prévenu avec les interventions de ces ONGs…

    Et sur un autre plan, au mois de février 2020, le chef du gouvernement avait parlé, au cours d’une descente dans le Sud, de l’installation prochaine d’une base militaire dans cette partie du pays, précisons le terme, une base militaire mais non pas d’un camp ou d’une caserne militaire…et jusqu’à maintenant, rien n’a été fait et entamé dans ce sens, toujours est-il que la coopération du pays avec la Chine et la Russie s’annonce progressivement dans plusieurs domaines depuis…mais il se trouve qu’avec les problèmes cruciaux d’insécurité alimentaire dans cette partie de l’île, la Russie et la Chine restent aux abonnés absents…tandis que la présence américaine se renforce progressivement…

    • 15 décembre 2020 à 21:40 | Rainingory (#11012) répond à Vohitra

      Vohitra, Arsonist,
      je saisis la balle au bond pour ressortir l’embryon d’idée sur l’appui de nations étrangères pour sortir de l’ornière rapidement et durablement.
      Tags :
      - tuteur mais pas tutelle ;
      - souveraineté <-> gouvernance démocratique ;
      - commerce équilibrée ;
      - développement durable ;
      - force et stabilité régionale.
      L’objectif étant de s’assumer démocratiquement et rapidement sans que le peuple en galère.

    • 15 décembre 2020 à 22:26 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Rainingory,

      Sache qu une fois destabilisee, pour une raison ou une autre, le calife et sa bande de malfrats n hesiteront pas de mettre ce pays a feu et a sang, dans le chaos total...

      Aucune entite etrangere ne voudra s y imiscer tant qu il n y aura pas d affontements...

  • 15 décembre 2020 à 18:04 | betoko (#413)

    Besorongola
    Kapilan’iza noho vaky ? Ny an’y Dadanareo mpamolo olona sy mpangalatra ve ?

    • 15 décembre 2020 à 19:34 | Shalom (#2831) répond à betoko

      Sao dia sendra ny namono biby tsy nahafaty e !

  • 15 décembre 2020 à 18:05 | arsonist (#10169)

    On doit avoir honte
    quand on n’arrive pas à nourrir les populations de son propre pays
    quand on n’arrive pas à leur donner de l’eau potable
    quand on n’arrive pas à éradiquer la peste
    quand on n’arrive pas à assurer les bases même de la sécurité des populations contre les vols, agressions, y comprises celles faites par les forces de l’ordre elles mêmes
    quand la corruption gangrène tous les rouages de l’État du plus bas de l’échelle jusqu’au sommet
    Et surtout quand tous ces malheurs perdurent malgré les demandes d’aumône faites sans aucune honte, ni dignité aux Étrangers et aux organismes internationaux.
    Et tout çà, accompagné de ridicules fanfaronnades.

    • 15 décembre 2020 à 19:31 | kartell (#8302) répond à arsonist

      Oh !, non, plus maintenant, lorsque les addictions sont devenues culturelles, la question ne se pose plus de la sorte, un pays ami est un pays qui sponsorise, sans être trop regardant ....
      Mais parfois, on est pris à son propre jeu en anticipant trop cette habitude, un exemple ?’..
      Madagasikara avait été exclu du monde de la pétanque pour ne pas avoir honoré ses dettes de remboursements aux frais à certaines compétitions internationales !..
      Pendant une année, le monde de la pétanque Malagasy a rongé son frein et feint l’affront subi.
      Sauf que l’année suivante, les arriérés ont été remboursés rubis sur l’ongle et tout est rentré dans l’ordre normal des choses....
      Un détail qui mérite d’être mentionné, ces instances internationales sont cornaquées par les créateurs du jeu !.....

  • 15 décembre 2020 à 20:09 | Besorongola (#10635)

    QUI HERITE VRAIMENT LES MAUVAISES GESTIONS DES AUTRES ?
    PARLONS DE GROS SOUS QUI CONDUIT À 8% DES VOIX !

    Excédée par la spirale de la pauvreté et les scandales à répétition, la population conduit par Andry Rajoelina renverse Marc Ravalomanana en 2009.
    Ce dernier cède alors son fauteuil à Andry Raojelina. Un homme de paille, non élu, dont la nomination est considérée comme contraire à la constitution malgache par la communauté internationale, qui décide de réduire de 30% les aides dont bénéficie l’île. L’économie de Madagascar étant sous perfusion des fonds internationaux, la pauvreté explose, encore aggravée par des coupes sombres dans le budget de l’Etat.
    En 2013, quatre ans après le coup d’Etat, la Banque mondiale estime que le pays compte 4 millions de pauvres supplémentaires et que plus de neuf Malgaches sur dix vivent avec moins de 2 dollars par jour. 600 000 élèves sont déscolarisés, de nombreux enfants souffrent de malnutrition.
    Le régime de Raojelina se révèle incapable d’entretenir les infrastructures publiques (routes, approvisionnement en eau et en électricité), de faire respecter l’ordre public et de garantir la sécurité. Mauvaise gouvernance dans l’exploitation des ressources naturelles, absence de transparence dans la gestion des ressources publiques, sous-investissement chronique, baisse des recettes fiscales, augmentation des fraudes… plombent les finances de l’Etat et font de Madagascar l’un des pays les moins performants au monde.

    6,4 milliards de dollars pour « un nouveau Madagascar »
    Elu en janvier 2014, Hery Rajaonarimampianina prend la tête d’un pays exsangue. Sa première priorité est de faire le tour des bailleurs de fonds étrangers pour convaincre les institutions internationales de réactiver les aides financières. Un défi remporté en décembre 2016, lorsqu’au cours d’une « conférence historique », le président malgache annonce que la Banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAD), l’Union européenne (UE), les agences des Nations Unies (ONU) et certains pays, comme la France, s’engagent à aider son pays à hauteur de 6,4 milliards de dollars.
    De fait, l’aide extérieure, conditionnée à un certain nombre de critères drastiques (solidité des projets, transparence des procédures, etc.), devient le principal outil de financement des politiques publiques malgaches. Après l’ambitieux plan national de développement (PND) 2015-2019, Hery Rajaonarimampianina promettant de bâtir « un nouveau Madagascar », le président a annoncé en janvier dernier le lancement d’une nouvelle stratégie de croissance économique, baptisée « Fisandretana 2030 » (émergence et renaissance, en malgache). L’objectif : tripler, en douze ans, le PIB du pays, ramener le taux de pauvreté à moins d’un quart de la population, créer 5 millions d’emplois et atteindre la 70e place du classement mondial de l’Indice de développement humain (IDH).
    Le plan « Fisandretana 2030 » détermine plusieurs secteurs économiques prioritaires, parmi lesquels l’agriculture, les mines et pierres précieuses et le tourisme. Il est soutenu par un large programme d’infrastructures de transport, d’énergie et de santé. « Nous devons mettre un terme au paradoxe malgache, celui de la pauvreté malgré les potentiels économiques immenses » de l’île, a promis Hery Rajaonarimampianina, qui estime « avoir remis le pays sur les rails » après la grave crise de 2009-2013.
    Mais, dans un pays aussi déstabilisé, ces réformes prendront du temps à porter leurs fruits. C’est pourquoi le président juge que son « rôle, aujourd’hui, est de travailler. On a beaucoup de projets à mettre en œuvre », rappelant que Madagascar n’a commencé à recevoir les fonds internationaux qu’en 2017. « Le plus important, après 55 ans de pauvreté, est de travailler pour l’économie et le développement. La lutte contre la pauvreté est la priorité de tous », conclut celui qui a bien l’intention de poursuivre le travail entamé au-delà de son premier mandat" mais il a été recalé des le premier tour avec 8% de voix seulement. Visiblement le Bilan Économique d’un régime aussi positif soit-il ne joue pas dans le choix des Malgaches aux élections . Les malgaches sont t ils un peuple immature politiquement ou tout siimplement aveugles par ce qui brille et les hommes de spectacles ou les 2 en même temps ?
    La semaine dernière un français a gagné la bagatelle somme de 200 millions d’euros à l’Euromillion... J’ai dit à ma tendre que seul ceux qui ne jouent pas qui ne gagnent pas et si je gagne de telle somme je serais candidat en 2023 à Madagascar. Comme programme je ferais venir les meilleurs chanteurs internationaux pendant ma campagne et j’organiserais tout les jours des concerts des meilleurs chanteurs locaux et des bals poussières jusqu’au dernier jour de la campagne électorale... Avec tout ça, Rajoelina se fera tout tout petit ! Et je serai élu dès le premier tour.

    • 15 décembre 2020 à 20:40 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Seriez-vous plus riche qu Al Capone pour se permettre de gagner dans une election ici, meme avec l Euromillion en poche ?

      Je crois que non...

      Et la part des bidasses ?

      Et la part des faiseurs de fantomes dans les listes ?

      Avez-vous combien de Ragova dans vos poches ?

      Et vous auriez besoin de stades et palais pour vos spectacles gratuits, et qui gere l utilisation de ces stades ?

      N oublie jamais que le calife est le chef spirituel des cupides...et les fonctionnaires Malagasy sont membres actifs dans cette secte dirigee par le calife...

    • 15 décembre 2020 à 22:49 | Turping (#1235) répond à Besorongola

      Besrongola
      C’est la réalité ce que vous dites .Par contre ,cela me fait sourire en lisant vos derniers propos que si vous étiez le gagnant du jackpot à l’euromillion ,vous seriez candidat pour battre Rajoelina ( l’euromillion existe toujours bien sûr et c’est un rêve de gagner le jackpot ).Mais bon le rêve est permis à tout le monde .Assurer l’économie par le travail c’est encore mieux et d’épargner au fil des ans pour bâtir et construire des patrimoines solides .
      - L’élection de Rajoelina au pouvoir ,je pense s’élève à une somme astronomique dépassant même les 200millions d’euros car derrière lui ,il y a les karana indo-pakistanais ,les hommes d’affaires qui le sponsorisent et attendent le retour de l’ascenseur en dehors l’argent récolté de gauche à droite voire même en provenance de la communauté internationale qui l’a placé au pouvoir .C’est une affaire de gros car les enjeux sont énormes pour les intérêts restrictifs .
      Il ne suffit plus d’être un Homme honnête ,intègre tia Tanindrazana du genre Ratsimandrava qui n’avait que deux gardes du corps et une 404 peugeot non blindée pour servir l’état , le peuple.

  • 15 décembre 2020 à 21:31 | Vohitra (#7654)

    L Afrique et les anciennes colonies francaises ne cessent jamais...de faire des histoires...

    A 82 ans, Alpha Conde venait encore, lui aussi, de faire une prestation de serment pour diriger la Guinee pour un troisieme mandat anti-constitutionnel...

    Les damnes de la terre se trouvent-ils en Afrique francophone ?

  • 15 décembre 2020 à 21:41 | Besorongola (#10635)

    Vohitra.
    Mes actions commenceront dès le mois d’avril 2023. Je paierais 10 000 Ar par personne les gros bras des Ambani Tanana pour préparer le cercueil de Rajoelina à la place du 13 mai... Je donnerais des sous aux gardiens des temples pour qu’ils trahissent Al Capone.
    Je ferais rentrer des armes de guerre factices pour impressionner les bidasses recalcitrants. Je crierais haut et fort que je dois être élu à tout prix. Je louerais le Grand Palais mais pas le Petit pour annoncer mon programme. Je réunirais tous les foromistes de MT pour une conférence sur la Tour Eiffel. Je louerais 25 hélicoptères Afrique du Sud et à l’île Maurice. J’annoncerais que je suis épaulé par des éminents scientifiques et des centaines d’experts en énergie et dans tous les autres domaines de développement.... Vous pensez qu’avec tout ça, ça ne va pas passer ?

    • 15 décembre 2020 à 22:11 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Le mandat de Jean Eric prend fin en 2022, donc, il vous faudra d abord trouver quelqu un de plus servile et obeissant sinon...azo raisina no sady mitombina...

      Prevoyez-vous combien de tonnes de vatsy tsinjo au frais de l Etat...a distribuer par vos soins ? 20.000 tonnes ?

      Ah ! Il faudra prevoir de faire revenir pour quelques jours joanna et ses larmes de crocodile pour toucher les emotions...

      Et des combats de jiolahimboto bourres avec des tiges de rongony et de bota au colisee...

      Et l Association qui distribue de toaka gasy...pardon d ethanol aupres des menages, apres les seances photos, ils peuvent s abreuver avec...

      Surtout, surtout, il faut gagner, quitte a tricher, pendant les jeux des iles...

      Ca marche ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS