Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 5 mars 2021
Antananarivo | 14h24
 

Société

Promesse présidentielle

10 000 Ariary par famille pour les sinistrés

lundi 25 février 2008 | Felana, Manjaka Hery

Les sinistres d’Andohatapenaka ont reçu 10 000 Ariary d’aide par famille hier. « Il s’agit de la promesse présidentielle », selon les explications du député du premier arrondissement Razakaharinosy. La distribution s’est déroulée au bureau du fokontany d’Andohatapenaka I. « 642 familles devront bénéficier de cette aide », d’après toujours l’élu du premier arrondissement. Une liste des sinistrés et des démunis a été déjà établie par les chefs fokontany avant qu’ils ne passent à la caisse. Elle a été envoyée aux chefs de district, puis aux délégués au maire, aux députés pour atterrir chez le chef de région Analamanga.

Insuffisante

Celle-ci se charge ensuite de partager la somme promise par le président de la République Ravalomanana Marc à chacun des 6 arrondissements de la Commune Urbaine d’Antananarivo en fonction de cette liste pré-établie. « Le montant de l’argent distribué varie en fonction du nombre des sinistrés et des démunis dans chaque fokontany », explique le député du premier arrondissement.

Dans certains fokontany où peu de sinistrés sont enregistrés, l’allocation se fait per capita, à raison de 5 000 Ariary par individu quel que soit l’âge. Naturellement, les bénéficiaires trouvent cette dotation « largement insuffisante ». Ils réclament plus.

===========================
- Que valent 10 000 Ar pour une famille de 8 personnes ?

Pour une famille de huit personnes, une somme de 10 000Ariary est consommée au bout de deux jours tout au plus. Du riz, quelques poignées de charbon, des produits de première nécessité (PPN). Et voilà qu’on se retrouve avec 0Ariary. Il fallait par conséquent la répartir sagement pour que tout ce qui est prioritaire soit acheté. Autrement dit, on peut tout acheter mais tout en très petite quantité.

Pour les bénéficiaires qui chôment à l’heure actuelle cependant, obtenir cette somme c’est déjà mieux que rien. En effet, pour deux kilos de riz, il faut débourser 2 400 Ariary. Alors qu’avec cette quantité, la ration de chaque individu est de 250 Les légumes qui ont en ce moment connu une hausse, ne peuvent suffire à toute la famille qu’à raison de1000Ariary. La quantité obtenue avec cette somme ne peut non plus assurer que le déjeuner. Forcément, ils ne consomment pas de la viande car le prix de celui-ci est hors de leur portée. Du charbon à 1 000 Ariary, et déjà, la famille ne dispose plus que de 600Ariary pour acheter des PPN dont, le sel, l’huile, l’allumette, le pétrole ou la bougie, le savon, le sucre. Il va donc sans dire que cette somme ne peut procurer ni satiété ni aliment complet pour ces personnes démunies. Cela ne les épargne que de la sous-alimentation. Car les deux kilos de riz par jour donnent une ration de 250g de riz par individu. Par ailleurs, le nombre des membres de familles sinistrées dans les tentes excède souvent les 7 personnes. Ce qui veut dire qu’ils ne peuvent pas se contenter des mannes mais doivent travailler pour survivre. Ces sinistrés sont en général des éleveurs, des cultivateurs, des marchands ambulants et des employés de la zone franche dont les activités génératrices de revenu ont été anéanties par les cyclones qui doivent chercher d’autres emplois pour pallier ce manque.

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS