Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 janvier 2018
Antananarivo | 00h15
 

Répondre à un commentaire

2 décembre 2017 à 04:56 | diego (#531)

Bonjour ETHAN,

En vous lisant, j’ai l’impression que vous vous adressez en fait à quelqu’un d’autre.

Comme on y est, les pouvoirs Exécutif , Législatif et Judicaire sont peu efficaces, c’est un fait, sinon le pays n’est pas en crise.....c’est un critique, à partir de cette constatation, il faut présenter un, des solutions !

Et je me demande bien si vous preniez le temps de bien me lire......je m’exprime sur les solutions que je crois possibles et à la porté du pays et de la classe politique, point ! Je ne fais pas les bilans des uns et des autres.......

Il faut prendre la situation comme on la trouve. C’est un pays, indépendant, en crise, vivant 22 millions d’âmes, où le droit est loin d’être parfait, mais bien perfectible.

Un réveil collectif dans un pays qui se trouve aujourd’hui au 5e rang des pays les plus pauvres de la planète est un mot en l’air. Dans un pays où 80% de la population est pauvre, ce serait la révolte, désordre et insécurité qui gagnerait tout le pays.

S’appuyant justement sur le Droit est une des solutions le plus efficaces, à court, à moyen et à long terme. Un pays de non droit n’est pas vivable.

Il ne faut pas inventer des solutions, le pays a un système politique. Il y a bien en place, je le répète, l’État et les Institutions. Les pouvoirs sont bien séparés, la Constitution du pays est en place. Qu’est-ce qui manque ? Les femmes et les hommes visiblement.

Je ne sais pas si vous compreniez ce que veut dire un pays rural à mutation lente ?

Les élections, on ne pourra pas, plus, refuser au pays et son peuple ces expressions, qui à terme, conduiraient le pays vers la démocratie. C’est une question de temps. En fait, le mot juste pour Madagascar n’est pas la réforme, mais l’adaptation.

Enfin, il y a une différence entre relater les problèmes et proposer des solutions. Dire que tout le monde ne respecte pas les lois ne veut rien dire. La majorité de la population malgache respecte les lois, ce sont les dirigeants et les autorités politiques, censés défendre les lois qui ne les respectent pas. Voilà pourquoi, il y a crise. Ce n’est pas une raison de ne pas commencer de respecter les lois aujourd’hui....

De toutes les manières on sera obligé de respecter, tôt ou tard, les lois. Les futurs dirigeants ne pourront pas faire n’importe quoi avec l’argent des autres.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 184