Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 22 janvier 2018
Antananarivo | 17h13
 

Répondre à un commentaire

30 novembre 2017 à 09:45 | Eloim (#8244)

Qu’est ce qu’on cache derrière ce titre : « Des interrogations tardives » ? C’est le sens du terme « gouvernement » qui pose problème. A propos, « gouverner c’est prévoir », est-ce que ceci a un sens ? Sans entrer en détail sur comment fonctionne la machine au sein de l’Assemblée Nationale, le fait de lire un document d’un millier de page en quelques jours, sans tenir compte de l’agilité ou de la faculté de chaque député de comprendre tout ce que contient ce texte de loi relève d’une attitude utopique. Une telle attitude qui se caractérise par une irresponsabilité manifeste de la part de nos élus, d’une part et d’autre part, l’imposition - pour ne pas dire forcing, de façon exprès de faire passer comme une lettre à la poste, l’adoption de ce LFI 2018 tout en profitant cette nonchalance ou incapacité de certains responsables étatiques, de prendre à la légère l’importance des enjeux dépendant à ce LFI.
Quoi qu’il en soit, les électeurs malgaches commencent à en avoir marre des pratiques politiques malsaines qu’ils dénoncent comme l’origine de nos malheurs. Refaisons vivre nos espoirs en votant pour quelqu’un qui pourrait nous faire l’affaire. Nos élus doivent s’en rendre compte que s’ils n’ont pas la capacité de relever le défi, d’améliorer le sens du bien-être de la population, qu’ils s’abstiennent de se porter candidat, car ils deviennent des parasites qui appauvrissent la société malgache. Qu’ils en soient CONSCIENTS !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 397