Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 22 janvier 2018
Antananarivo | 17h10
 

Répondre à un commentaire

29 novembre 2017 à 09:21 | Voltaire (#10108)

Les gens de peu...

Les temps sont durs... Mais, à la demande générale, je poursuis mon hors-sujet.
Je connais assez bien la plupart des ’’concerti grossi’’ de Georg Friedrich Haendel, interprétés par ’’Les Arts florissants’’ sous la direction de William Christie. Mais j’ignorais la version qu’en donna Karl Richter avec le Münchener Bach-Orchester, en 1970. Mes dix-neuf ans d’alors s’accommodaient certes de ces rendez-vous manqués. Mais, hier soir, ce manque a été heureusement comblé et j’en fus... comblé ! Un peu de beauté dans ce monde de brutes et surtout d’incultes ne peut faire de mal, n’est-ce pas ?
Il se trouve que, quelques heures auparavant, sur le quai de la gare TGV d’Avignon, mon ami ex-diplomate m’avait accueilli par ces mots : ’’Tu en as encore fais de belles, toi !’’, référence faite à mes billets du matin sur ce forum. Et nous deux de rire et de nous embrasser en vieux frères, désormais complices en ce qui concerne MT.com (les petites synthèses, vous savez...).
Nos dames, désapprouvant ces ’’pertes de temps à ironiser sur les gens de peu’’ (une expression un rien désuète et désobligeante, me semble-t-il...) ont toutefois prononcé un diktat : ordinateurs interdits jusqu’à mon retour à Paris. Bon. Dans ce cas-là, nous, les hommes, on se montre plutôt conciliants. Que voulez-vous, quand deux excellentes cuisinières haussent le ton, on se tait. Que faire d’autre ? Et puis, en réalité, j’étais bien d’accord et n’avais d’ailleurs pas rangé mon ordinateur dans mes bagages.
Cela dit, je suis, nous sommes incorrigibles. Et, nous échappant dans son bureau peu avant le dîner, mon ami et moi-même n’avons pas résisté au plaisir de lire les réactions à ces petits billets plutôt ordinaires... Un plaisir relatif, d’ailleurs, car autant de malveillance, de contre-vérités et de mauvaise foi en si peu de temps, cela devient vite pesant.
Bref, ce matin aux aurores, avec l’accord tacite de mon complice, j’ai donc profité du silence de la proche campagne avignonnaise pour user de son ordinateur... Et, en toute sympathie, je dédie ces quelques lignes suivantes à Elena, en espérant que cela ne lui vaille pas des tombereaux d’ordures de la part de forumistes vengeurs...
Naturellement, nul n’est contraint de me lire, faut-il le rappeler ? Je décline donc toute responsabilité en cas d’accidents vasculaires ou autres petits ennuis cardiaques à la lecture de ce qui va suivre. Allez, on respire et on se calme.
A suivre...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 413