Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 janvier 2018
Antananarivo | 00h15
 

Répondre à un commentaire

27 novembre 2017 à 17:55 | diego (#531)

Bonjour,

Les Institutions judiciaires et l’Armée, ici la Gendarmerie, ont les mêmes combats :

- stabilité, fiabilité, légitimité et indépendance, une séparions clairement définie et effective, vis-à-vis de la politique et des partis politiques et leurs leaders respectifs, qui ont été mandaté pour exercer le pouvoir.

- et garantir une sécurité et une justice fiable à toutes et tous les citoyens, partout, dans le pays.

Les protocoles peuvent être brisés pour diverses raisons, une situation d’urgence par exemple ou une sécurité nationale etc....et souvent les femmes et les hommes de Loi prennent bien cette liberté, mais les lois doivent être, en tout temps, observrées.

Alors une gestion à deux vitesses, je ne crois pas que cela pose, en soi, des problèmes.

Le problème de Madagascar ne vient pas du tout de l’incompétence ou l’inexpérience des femmes et des hommes, responsables des nos institutions, mais l’illégitimité permanente des élus et des dirigeants.

Et cette situation, c’est aux élus justement et aux politiciens de la corriger.

Aussi longtemps que les élus et les dirigeants de ce pays n’obtiennent pas une légitimité venant du peuple, autrement dit venant des élections, le président et le gouvernement, qui ne sont en principe que des locataires, le pays continue à s’interroger sur leurs véritables intentions en fait et doute tout simplement de leurs pouvoirs.

C’est terrible et désespérante comme situation, car le pays va continuer certainement à s’appauvrir.

Chacun a ses priorités. Avec un titre peu flatteur d’un des pays les plus pauvres du monde, occupant le 5e dernier rang, cela doit être amplement suffisant pour aiguiser l’intelligence politique et NY HAMBOMPO des politiciens et des élus pour remonter ce rang.

Plus désespérant encore, les politiciens se battent en fait pour obtenir le pouvoir, pour pouvoir faire des affaires, s’enrichir donc, aucunement pour exercer un pouvoir politique, conduire des réformes afin de trouver de l’argent pour résoudre les problèmes touchant la Santé, l’Eau, les Infrastructures, la Sécurté, la Justice, sujet du jour, et l’Éducation.....une seule preuve très parlante, point besoin des explication, l’arrivé massif des citoyens chinois dans l’Ile.

Qu’est-ce qu’ils viennent faire à Madagascar cette population, qui ne parle même pas la langue du pays, qui n’a rien à partager d’historique avec les Malgaches et dont la langue est loin, loin, d’intersesser les élites locales. L’explication se trouve à Iavoloha et à Mahazoarivo. Les pouvoirs Exécutif et Législatif et Judiciaire doivent des explications au peuple....qu’on sache ce qu’ils font, leurs intentions, leurs programmes.

Et on apprend que le déficit commercial avec la Chine ne cesse de s’aggraver.....on regarde la carte du monde, ce que les politiciens devraient faire plus souvent, où est-elle la Chine ? Est-ce que les élites et dirigeants malgaches connaissent les systèmes judiciaires de la Chine ? En tout cas, je n’ai pas entendu, pas encore, des juges Gasy et des hommes de Loi malgache faire de stage en Chine.

On entend, souvent, dire, les politiciens africains et malgaches, imitent, bêtement en fait leurs collègues européens et nord américains, la Chine est incontournable. Les pays riches veulent pénétrer les marchés chinois, asiatiques, qui sont, à ce jour, relativement fermés encore....et pour réduire les coûts de fabrication.

L’Afrique et Madagascar ne sont pas à ce niveau.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 181