Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 15h03
 

Economie

Finances

« L’Africa50, la nouvelle structure financière »

mardi 9 décembre 2014 | Valis
JPEG - 127.7 ko

Le président Hery Rajaonarimampianina a reçu ce 8 décembre 2014, une mission du Senior Management de la Banque Africaine de Développement conduite par Mme Tas Anvaripour, directeur de la Commission béninoise du développement durable (CBDD) et administrateur délégué de l’Africa50, M. Amadou Kane, conseiller du Président de la Banque Africaine du développement (BAD), et M Axel Acakpo-Satchivi, conseiller juridique, en présence du représentant-résident de la BAD à Madagascar, Abdelkrim Bendjebbour, ce 8 décembre 2014.

Le gouvernement malgache va apporter son soutien et sa contribution financière à la constitution des ressources de l’initiative Africa50, en sa qualité de pays membre fondateur. La mission apportera également son soutien à Madagascar, pour la satisfaction des conditions légales préalables à la signature des documents légaux du Fonds en marge des travaux des assemblées annuelles prévues pour le mois de Février 2015.

Africa50 est une nouvelle structure financière à caractère commercial de la BAD et son siège est à Casablanca au Maroc. Africa50 est une réponse aux attentes exprimées en 2012 par des chefs d’États africains pour des solutions innovantes qui facilitent et accélèrent la construction d’infrastructures ; c’est un fonds dont la mise en place a été approuvée en avril 2014 et il promeut le partenariat public privé. Une des conditions exigées pour bénéficier des prêts qui peuvent aller jusqu’à 500 millions de dollars est que le projet soit bancable et bouclé en moins de trois ans.

Africa50 se donne comme objectif crucial d’écourter le temps entre la période de l’idée du projet et celui de la clôture financière – passer de 7 ans en moyenne actuellement, à 3 ans - pour ainsi fournir un nombre important d’infrastructures en Afrique à court et moyen terme. En tant qu’institution financière à caractère commercial, Africa50 cherchera aussi bien à préserver et fructifier son capital de base qu’à fournir des dividendes aux actionnaires. Il y aura trois grands groupes d’investisseurs : i) les pays africains, ii) la BAD et d’autres acteurs financiers du développement, et iii) les investisseurs institutionnels, comme les fonds souverains et les fonds de pension.

La question est de savoir, sous quelle forme ou comment Madagascar pourra-t-il faire partie des actionnaires s’il faut déposer sa part de contribution alors que le pays a du mal à boucler son plan de développement et que son budget national est dépendant des aides étrangères ?

8 commentaires

Vos commentaires

  • 9 décembre 2014 à 08:32 | betoko (#413)

    Africa50 se donne comme objectif crucial d’écourter le temps entre la période de l’idée du projet et celui de la clôture financière – passer de 7 ans, en moyenne actuellement, à 3 ans - pour ainsi fournir un nombre important d’infrastructures en Afrique à court et moyen terme. En tant qu’institution financière à caractère commercial,
    Mort de rire , passer de 7 ans en 3 ans , m’étonnerai que chez nous pays de mora mora arriverai à le concrétiser

    • 9 décembre 2014 à 08:41 | Eloim (#8244) répond à betoko

      Quoi qu’il en soit, Africa50 c’est en fait une BANQUE COMMERCIALE dont le taux n’a pas encore été fixé ni divulgué lors de cette rencontre, sinon ça revêt de la HAUTE POLITIQUE, malgré la réjouissance des autres Chefs d’Etat Africains lors du lancement de ce Projet.

    • 9 décembre 2014 à 09:05 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à betoko

      Tout s’accellere à l’heure de la nouvelle technologie ICT où les procedures financieres peuvent se passer des tonnes de paperasseries

      Il faudrait que l’admnistration gasigasy engage des REFORMES pour etre la premiere servie sur les opportnités de financement qui deviennent de plus en plus rare dans un monde en contexte de crise

      Mais parle-t-on de REFORME à Madagascar actuellement ?? on perd trop de temps sur des NOTIONS CREUSES de RECONCILIATION BIDON !et on s’arrete là en tournant rond oubliant l’essentiel !

      Car on a un PRESIDENT TORTUE....le PND ne voit toujours pas le jour ( au moins officielement)

      Boris BEKAMISY

    • 9 décembre 2014 à 09:26 | betoko (#413) répond à Boris BEKAMISY

      Quelqu’un de la présidence me disait il y a 15 jours de cela qu’ils n’arrêtent pas de se réunir , mais jusqu’ à maintenant , rien de concret , et cela le démotive d’autant plus que c’est la zizanie en seins du régime en lutte d’influence sans arrêt . Henry Rabary-Njaka verrouille tout

    • 9 décembre 2014 à 09:41 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à betoko

      Le Probleme c’est que RABARY MACHIN exelle dans la POLITIQUE POLITICIENNE et il n’a rien dans le coco sur la VISION/NOTION DE DEVELOPPEMENT

      La presidence manque un veritable manager pour concevoir et mettre en eouvre UNE VISION DEVELOPPEMENT claire et volontariste alors que les opporutinités commencent à nous sourir ( SINGAPOUR et AFRICA50 ect ...)

      Mr RIVO devrait jouer le role de Mr Developpement de la Presidence , un peu comme Mr Zaza du temps de RAVALOMANANA mais finalement RIVO n’est pas de ce registre il est NUL à ce niveau ,

  • 9 décembre 2014 à 09:50 | RAVELO (#802)

    bonjour,
    « Madagascar va apporter sa contribution financière »
    Avec quoi ? des noix de coco,aliments essentiels des BABAKOTO ?

    • 9 décembre 2014 à 10:47 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAVELO

      En 2 010,le déficit public de la France s’est élevé à 136,5 Milliards d’Euros,soit 7,1 % du Produit Intérieur Brut (-PIB-) mais cela n’empêche pas la FRANCE,un Pays-AMI, de participer à des mouvements d’aides financières.
      Madagascar est « PAYS » membre fondateur d’AFRICA 50,le Gouvernement Malgache honorera ses « ENGAGEMENTS » financiers.Point barre.

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 9 décembre 2014 à 10:57 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Ne vous en faites on va y contribuer comme d’habitude sans aucune politique pour pouvoir bénéficier des opportunités offertes en contrepartie de notre adhésion (FMI/BM/COI/SADC/FRANCOPHONIE/BAD ? etc..).

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 273