Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 6 décembre 2016
Antananarivo | 10h54
 

Editorial

Vivre dans une société à somme nulle

lundi 15 décembre 2014 | Soamiely Andriamananjara

Sommes-nous coincés dans le cercle vicieux d’un jeu à somme nulle et à croissance nulle ? Personnellement, je ne le pense pas. Mais qu’en pensez-vous ?

Un de mes amis (qui restera anonyme afin de protéger le lascar) m’a récemment raconté une blague qu’étrangement, j’ai trouvé à la fois drôle et offensante. Cela se passe un peu comme ça. Il était une fois un homme politique mauricien qui a été approché par un mpamosavy malgache qui lui a offert de réaliser gratuitement un voeu, mais à une condition : quelle que soit sa demande, son principal rival politique obtiendrait le double. Après réflexion et consultation d’un grand nombre de personnes, l’homme politique dit au sorcier : « j’accepte, donnes moi s’il te plaît 100 millions de dollars et 200 millions de dollars à mon adversaire. Nous avons conclu un accord et avons convenu de partager l’argent ». Quelque temps plus tard, le même mpamosavy a rendu visite à un politicien malgache et lui a proposé la même affaire : un souhait accordé gratuitement, mais son principal rival obtiendrait le double de ce qu’il demande. Après réflexion et consultation de ses conseillers les plus fiables, notre politique a accepté et a dit au mpamosavy : « S’il te plaît, j’aimerais que tu me coupes la main gauche. »

Après m’avoir raconté cette histoire, mon ami a fait la remarque que beaucoup de Malgaches avaient une « mentalité à somme nulle » et que Madagascar était en train de devenir une « société à somme nulle ». Comme tout Malgache qui se respecte le ferait en entendant de telles allégations, je me suis mis sur la défensive et l’ai accusé d’être offensant et rempli de préjugés. Comme je commençais à livrer mon coup de gueule « Masina ny Tanindrazana », j’ai réalisé que je n’avais pas idée de ce que ces expressions signifiaient exactement. Donc, j’ai arrêté mon monologue et lui ai demandé de m’expliquer ce qu’il entendait par « mentalité à somme nulle » et « société à somme nulle ».

Selon mon ami, une personne avec une mentalité à somme nulle se comporte comme si chaque interaction qu’elle a avec les autres était un jeu à somme nulle. C’est à dire, toute interaction déboucherait ​​soit sur « je gagne et vous perdez », ou sur « vous gagnez et je perds ». Une telle personne ne croit pas à l’existence de situation « gagnant-gagnant » résultant d’accords de coopération mutuellement bénéfiques. S’il est impliqué dans une transaction donnée et voit que l’autre partie se porte bien, il pense automatiquement que c’est à ses dépens. Une mentalité à somme nulle peut rendre une personne défensive, méfiante, et même paranoïaque. Sa principale préoccupation est d’empêcher les autres de profiter de lui (« dominer ou être écarté »). Il essaie de deviner les motivations cachées de l’autre, estimant que celui-ci essaie d’abord de l’avoir. Dans certains cas, il empêchera activement quiconque d’avancer trop loin, estimant que l’on ne peut prospérer qu’au détriment des autres. Mon ami prétend connaître beaucoup de Malgaches, y compris des politiciens, qui correspondent à cette description. Et vous ? J’en connais peut-être quelques uns.

Le vrai problème, c’est que cela peut effectivement conduire à un cercle vicieux et méchant, dans lequel une mentalité à somme nulle est à la fois la cause et la conséquence des perspectives de croissance zéro (ou faible). D’une part, un climat de méfiance et de concurrence destructrice peut facilement émerger dans une société où ce type de mentalité domine. Cela risque d’étouffer les initiatives personnelles, de décourager la coopération mutuellement bénéfique, et de freiner la croissance économique. D’autre part (en supposant que cette part n’a pas encore été coupée par le mpamosavy), une société à somme nulle et une mentalité à somme nulle sont davantage susceptibles d’émerger dans un environnement de pénurie où les perspectives de croissance sont perçues comme étant limitées. L’accent est mis sur la course pour obtenir une plus grande part du gâteau (« plus de gâteau pour vous signifie moins de gâteau pour moi »), et non pas sur comment augmenter la taille du gâteau.

Alors, que pensez-vous ? Madagascar est-elle vraiment en train de devenir une société à somme nulle, comme mon ami (qui est en fait un type très sympa) l’a affirmé ? Devenons-nous coincés dans ce cercle vicieux « somme nulle, croissance nulle » ? Personnellement, je ne le pense pas - il y a dans notre société beaucoup de collaborations mutuellement bénéfiques qui se passent. Mais si je me trompais, nous aurions vraiment besoin de nous sortir de ce cercle. Nous avons besoin de nous sortir de la mentalité « votre gain est ma perte » pour adopter une attitude « vous gagnez, je gagne, et nous avons tous à gagner ». Nous devons croire en l’existence d’une complémentarité positive entre les membres de notre société, et que le succès d’autres personnes puisse nous bénéficier. Nous devons apprendre à tolérer, apprécier, et célébrer la réussite des autres.

Maintenant, si un mpamosavy s’approche de vous dans le milieu de la nuit, et vous fait la même offre qu’il avait faite aux politiciens, que diriez-vous ?

40 commentaires

Vos commentaires

  • 15 décembre 2014 à 09:26 | Isambilo (#4541)

    Illustration vaseuse de théories du management à la mode dans le cadre du néo-libéralisme. Ce ne sont que des instruments idéologiques pour légitimer les idées réactionnaires de Friedrich Hayek.
    Ce n’est pas parce que Dago est une île que le pays n’est peuplé que d’ignorants.

  • 15 décembre 2014 à 11:23 | alamady (#6775)

    I Soamiely Andriamananjara dia tokony hamerina indray na handalina bebe kokoa ny momban’ny Zero-Sum Game Theory sy ny Theory of Comparative Advantage. Eritis sicut Deus, scientes bonum et malum.
    alamady

    • 15 décembre 2014 à 14:09 | bijakely (#8673) répond à alamady

      Mahavariana ny fitiavantsika mampidera fahaizana. Mampahtsiaro ahy an’i Radidy (fahiny) rehefa manomboka mikabary dia teny latina no alefa dia mibitaka ery ny bandy kely voazanaka miteny hoe « mahery lery e ». Tsy nahita na tsy mahalala ohabolana malagasy mety manambara ny tiany ho lazainy izy na dedaka hampidera fahaizana, Efa-polo taona lasa izany ary tsy niova hatramin’izao. Ilay fahaizana anefa tsy milaza inona fa fandrehofana ny kolo-tsaina vahiny izay levon’ny vavony. Ho anareo tia miteny ny teny tsy fiteny intsony, indro ny voalazan’i Deba (Radidy) tamin’izany : « Timeo Danae dona ferentes »

    • 15 décembre 2014 à 19:16 | alamady (#6775) répond à bijakely

      Fa ny teny frantsay tokoa angamba dia « teny fiteny » ho solon´ny teny Malagasy ho anareo andevon´ny Lafrantsa. Tsy kolon-tsaina vahiny angaha io ? Koa « dedaka hampidera fahaizana » teny frantsay ve ireo andevo-saina maro be eto ?

    • 15 décembre 2014 à 22:12 | bijakely (#8673) répond à alamady

      Mba tsy hisian’ny resaka lava mba hadikao eto ny tianao hambara amin’ny teny latina fa tsy fantatry ny be sy ny maro. Afaka lazainao amin’ny teny malagasy na teny frantsay (ho anay antsoinao hoe andevon’i lafrantsa) na teny anglisy fa ilay teny latina ry sakaiza tsy misy miteny intsony raha tsy angaha hanahirana ny Papa ray masina ianao handika azy ho anay. Io no nahatonga ahy niteny hoe hampita hevitra ve ianao sa.......

    • 16 décembre 2014 à 00:20 | alamady (#6775) répond à bijakely

      Sapere aude !

    • 16 décembre 2014 à 14:30 | bijakely (#8673) répond à alamady

      Misaotra anao mananatra anay hoe « sahy ho hendry » na koa angaha « mba misaina ». Azonao lazaina tamin’ny teny malagasy ihany io saingy tsy hanazava hevitra angamba no kendrenao fa hanadina na hamerin-desona ho an’ny olona nianatra teny latina 45 taona lasa. Nefa na izany aza isaorako anao manokana fa ianao anisan’ny olona farany izay vitsy mbola mampiasa ny teny malagasy eto. Mankasitraka fa tohizo.

  • 15 décembre 2014 à 13:39 | Paulo Il leone (#6618)

    Ce n’est pourtant pas nouveau : c’est un atavisme malgache d’être jaloux, envieux au point d’être suicidaire !
    Le Mauricien en question se trompe : la société malgache n’est pas à somme nulle.... c’est une culture à somme négative : tout le monde est perdant !
    ... et tout le monde se résigne à ce triste état de choses, et même s’en accommode, de crainte que le voisin ou le cousin ou le frère s’en tire un peu mieux !
    Madagascar c’est le triomphe de l’entropie culturelle !

    • 15 décembre 2014 à 14:18 | Isandra (#7070) répond à Paulo Il leone

      Effectivement, non...

      Certains politiciens ont cette mentalité, tel que Ra8, ayant tout accaparé,...tout verrouillé afin que ses adversaires aussi bien sur le terrain politique qu’économique,... puissent gagner leurs parts,...car il voulait tout avoir tout seul,...et même s’il a quitté le pouvoir, il fait en sorte que ses prédécesseurs en même temps adversaires ne réussissent,...

    • 15 décembre 2014 à 14:19 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      ne puissent pas gagner leur parts,...

  • 15 décembre 2014 à 13:40 | Gérard (#7761)

    c"est hélas tellement vrai

    un exemple récent en 3 étapes

    1 je vais chez un menuisier avec une chaise , lui demande d’en faire une copie et indique que si sa copie est bien j’en ferai faire 4 , Le prix est convenu,80000 ar

    2 une semaine plus tard la copie est correcte et je commande 6
    le menuisier voyant son client satisfait essaye de renégocier le prix unitaire à la hausse (c’est plus compliqué que prévu etc.... etc)

    3 il fait les 6 chaises, les bacle tant et si bien que le n’en accepte que 3 et en refuse 3

    pour un commerçant « normal » un client satisfait et régulier c’est quelqu"un que l’on va essayer de conserver
    pour ce commerçant un client satisfait c’est quelqu"un que l’on va pouvoir essayer de bai... dont on va pouvoir essayer de profiter un peu plus

    • 15 décembre 2014 à 18:44 | Isambilo (#4541) répond à Gérard

      Je reconnais-là le côté petit joueur, épicier de certains Malgaches. C’est cette mentalité qui est à la base des détournements de fonds et des petites magouilles : certains préfèrent détourner 1 million tout de suite au lieu de gagner 1000 ariary d’abord honnêtement puis plus sur un temps long en se basant sur la qualité du travail et la fidélisation des clients. On ne se débarrasse pas en quelques années de la mentalité de chasseur-cueillieur.
      Par contre Paolo il leone a tord de généraliser. Il y a des familles riches et puissants depuis des générations à Dago mais elles ne sont pas du genre bling bling,m’as-tu-vu.
      Ramanandraibe s’est enrichi en restant discret au début du 20e siècle. Et les chocolats Robert sont toujours là. Ce n’est pas le seul.
      Je souscript totalement à tout ce qui est dit plus haut à propos de certains qui se réclament d’idées exotiques et mal assimilées.
      Cela me rappelle ce que j’ai vu au Gabon il y a quelques années : des hommes se sentaient fiers de trimbaler d’énormes trousseaux de clés croyant ainsi montrer qu’ils avaient du pouvoir alors que c’était des gardiens d’immeubles.
      Et ceux qui se targuent de parler plusieurs langues !!! Bons pour être des agents d’accueil dans les hôtels, ils oublient qu’il y a des interprètes pour ça.

    • 16 décembre 2014 à 09:54 | Gérard (#7761) répond à Isambilo

      chasseur cueilleur ? étranger naïf« que je suis, qui croyait que la culture du riz avait conduit à une si remarquable organisation sociale ! moi qui croyait aux belles histoires du »tantara ny andriana" et à l’unification d’un pays entier sans presque verser de sang ....
      mais mon « commerçant » , petit aigrefin maladroit aurait plutôt des racines du coté de Mumbai

    • 16 décembre 2014 à 11:46 | Isambilo (#4541) répond à Gérard

      Oui. C’est le grand handicap de Madagascar : le niveau de développement social n’est pas le même et certains ayant un mode de vie et de pensée archaïques cohabitent avec ceux qui utilisent le net. Donc..comment faire prendre la mayonnaise ou la pâte sans avoir des grumeaux.

    • 18 décembre 2014 à 12:07 | rayyol (#110) répond à Gérard

      vraiment vrai Mon beau frere a louer un local pour faire un petit commerce Quand le proprietaire du local a vu que sa marchait il a doubler son prix de location Depuis ce temps son local est vide .

  • 15 décembre 2014 à 14:44 | Turping (#1235)

    - Si Madagascar vit dans une société à somme nulle ,la question se pose sur les modes de gouverances successives où se remplir les poches ,la corruption ,... des valeurs loin d’êtres des valeurs ancêstrales sont ancrées dans la mentalité des malgaches où la survie est l’ultime étape de l’existentiel du faît que la notion de « solidarité » ne reste que chez les naifs ,naives où monter les uns contre les autres ,marcher dans la g.ueule des autres en se pavananat avec son 4X4 ,apercevoir des enfants comme des vieillards cherchant à manger dans les poubelles restent des choses banales dans l’indifférence totale ,hélas !

    - Le manquement des visions collectives sur le long terme où décrocher le pouvoir n’est pas un concours de circonstance pour combattre les misères ,l’avancement sociétal mais plutôt un concours pour améliorer ses intérêts personnels .En quelques sortes ,le pouvoir jouant le rôle « d’usurpateur » depuis des lustres.
    - Les malgaches en général sont habitués aux débrouillardises
    ,se livrer à eux mêmes où les dirigeants considérés comme précurseurs ,promoteurs de la croissance ,de productions sur plusieurs domaines sont absents car ces derniers les endorment sur des promesses logorrhéiques non tenues .Faire la politique c’est faire le business où les mafieux malgaches ,Karanas ,comme tous étrangers richissimes sont derrière pour s’enrichir ,les pauvres s’appauvrissent (c’est un rapport de force ) où les vrais protecteurs de la nation ,la vraie révendiqcation de la révolution sociétale sont encore dans la phase de latence. On attend le réveil ! un endormissement qui risque de perdurer encore pour renverser la tendance !

    • 15 décembre 2014 à 14:49 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : gouvernances ; en se pavanant...

    • 15 décembre 2014 à 17:33 | Mihaino (#1437) répond à Turping

      Les théories et images contenues dans cette légende sont sujettes à discussion ! Personnellement , je ne suis pas convaincu de l’exactitude de cette histoire , ni dans le fonds, ni dans la forme . Bref , toutes les affirmations & supputations n’engagent que l’auteur !

      Si vous me le permettez TURPING , je voudrais ajouter ceci :
      - Les partisans de l’AREMA ont idéalisé Ratsiraka .
      - Les partisans de TIM ont idéalisé Ravalomanana .
      - Les partisans de TGV, Mapar ont idéalisé Rajoelina
      et croyez-moi que les politicards, retourneurs de vestes & partisans de HVM vont bientôt idéaliser Rajaonarimampianina ! Seul objectif : intérêts persos et non intérêts de la NATION.!

      Au lieu de tourner en rond et afin d’éviter l’éternel cercle vicieux de notre Histoire , je proposerais une tangente pour sortir de notre crise récurrente : Laissez plus de place aux jeunes générations et que les anciens ne jouent que le rôle de Conseillers dans leur domaine de prédilection ! Vœux sincères en cette fin d’année 2014 !
      Wait and see ....

    • 15 décembre 2014 à 17:41 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Mihaino

      On va laisser le pays aux jeunes générations par l’âge ou par l’inexpérience en politique ?
      C’est l’épée de Damoclès pour le pays car c’est l’apprentissage et l’amateurisme qui sont à l’origine de nos maux actuels.

    • 15 décembre 2014 à 20:02 | Mihaino (#1437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Personne n’est né président évidemment ! Je voudrais juste insister sur le fait que les jeunes générations devraient prendre la relève de ces vieux briscards en politique qui boudent encore la scène politique !Des descendants de famille célèbres veulent perpétuer les écarts de leurs parents !
      Je suis certain que nos jeunes talents dépassent de loin les anciens en raison de leur formation et de l’évolution de notre société et des nouvelles technologies ! Ne perdons pas de vue que les jeunes d’origine paysanne peuvent apporter aussi leur part de briques pour la reconstruction de notre beau Pays ! Bonnes fêtes de fin d’année !

    • 15 décembre 2014 à 21:38 | tsimahafotsy (#6734) répond à Mihaino

      Vœu pieux !
      Mihaino !
      Qui parmi nous, ne rêve de voir accéder au pouvoir des gens neufs, compétents, honnêtes, soucieux de l’intérêt supérieur de la Nation ? OUI ! çà existe !
      OUI , il y a des Malgaches de cette espèce, n’en déplaise à tous ceux qui mettent tous les Malgaches dans le même panier ! Je pense à certains forumistes ici présents dont la seule occupation consiste à faire du malgache-bashing, sans jamais faire du distinguo entre les pourris et l’honnête homme malgache !
      Je dis vœu pieux et pourtant je souscris totalement à ce que vous dites.
      Il faut démolir cette société féodale qu’est la société malgache actuelle pour permettre aux hommes et femmes compétents, quel que soit leur origine ethnique ou religieuse de s’exprimer, d’accéder au pouvoir démocratiquement.
      Ces hommes et ces femmes existent, disais-je, mais dans la situation présente, ils n’ont aucune envie de vendre leur âme au diable et d’être le jouet de l’oligarchie administrative, des pouvoirs religieux, des galonnés d’opérette, des politicards mafieux. Ils préfèrent consacrer leur énergie à leur carrière, à leur famille.

    • 15 décembre 2014 à 23:23 | Mihaino (#1437) répond à tsimahafotsy

      Je rêve ??!! Un SCOOP en écoutant les infos des TV malgaches ce soir :
      HERY & RA8 se sont rencontrés à Nossi-Bé aujourd’hui ?!
      Wait and see .....

    • 15 décembre 2014 à 23:53 | Mihaino (#1437) répond à Mihaino

      Ecoutez surtout les infos de TVPLUS en malgache et en français .

    • 18 décembre 2014 à 14:58 | nash (#4185) répond à Mihaino

      On aurait pu penser qu’effectivement la solution est là ! Malheureusement Ratsiraka, Ravalomanana, Rajoelina ont justement été « la jeune génération » de l’époque de leur arrivée au pouvoir ! Ils ont été « porteurs sincères de projets à la mode de leur époque », « socialiste » pour l’un, « libéral agro-industriel » pour l’autre, « libéral orange affairiste » pour le troisième ; et ils ont mis en oeuvre leurs projets respectifs avec l’efficacité que l’on sait...
      Alors, le problème est peut-être ailleurs au-dessus de leurs personnes, et les solutions aussi ? Nous sommes déçus à chaque fois comme comme ces contribuables qui croyaient que le départ de l’ancien percepteur allait faire disparaitre les impots !

    • 18 décembre 2014 à 21:35 | DIPLOMAT (#846) répond à Mihaino

      Une question Mihaino : Une seule . Croyez vous que lorsque Rav8 entreprend de lancer la rehabilitation et la construction de 9000 km de route, dans tout M/car c’est pour SA personne ?

    • 20 décembre 2014 à 00:38 | jeanlinna (#8629) répond à DIPLOMAT

      Désolé, je te donne mon point de vue...l’arrivée de MR Ravalomanana en 2002 a sonné comme une claque pour la France. Enfin l’ouverture à d’autres investisseurs en échange de prêts ,de dons et d’aides en matériel.... Qui tenait la bourse ? La France... Il y a longtemps que la France n’a plus les cordons de la bourse... C’est Bruxelles sous direction USA..Et les soubresauts de l’incapable rajoelina ont laissé venir doucement un président sans charisme, sans voix et sans voie..et MR Ravalomanana va aider HERY à se faire discret et a dormir tranquille... La France est toujours derrière ces idées de règlement de crise avec Zafy et Deba qui ne représentent qu’eux même et leurs proches...qui détient les cordons de la bourse ??? Qui appâte Madagascar avec l’AGOA ? De quelles nationalités seront les entrepreneurs ??? Les précédents y ont laissé quelques plumes ! La pénétration du pays par les églises évangéliques américaines, par les témoins de Jéhovah ( création CIA )

  • 15 décembre 2014 à 15:14 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    La société malgache est à la fois celle :
    - d’IFARAMALEMY et IKOTOBEKIBO entre les ruraux et les urbains/les étrangers et les malgaches/les gouvernés et les gouvernants/les salariés et les patrons.
    - d’IKOTOFETSY et IMAHAKA entre les urbains/les politiciens/les élites.

    • 15 décembre 2014 à 17:33 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      lire ...citadins... au lieu de...urbains.

  • 15 décembre 2014 à 15:52 | Gérard (#5118)

    Mais tout se passe comme prévu... Pourquoi chercher midi à quatorze heures ce qui est évident.
    Voir ci dessous un économiste qui parle :
    https://www.facebook.com/video.php?v=10204569192140196&fref=n

    • 15 décembre 2014 à 18:57 | Isambilo (#4541) répond à Gérard

      J’ajouterai Lordon.
      Qui a financé la campagne de Rajaonarimampianina. Qui paie ses voyages en avion à l’intérieur du pays ? Et vous aurez les noms de ceux qui décident à Dago. Et ce ne sont pas uniquement des karana de Filatex ou de Telma ou des Chinois de Morondava ou d’affreux colons français du genre Bolloré, Colas.
      Et pendant ce temps Soamiely glose sur le gagnant-gagnant qui est une abbération dans le commerce. Quand il y a gagnant-gagnant c’est que rien n’avance parce que personne n’a dégagé de plus value.

    • 16 décembre 2014 à 13:45 | Gérard (#7761) répond à Isambilo

      oui il est séduisant Etienne Chouard
      Il a raison dans la dénonciation du systéme, mais les quelques solutions qu’il évoque sont elles applicables

      pour ceux que ça intéresse !, le coup de gueule contre les excès d’une pensée libérale unique est là
      http://www.atterres.org/page/presentation

      Mais est ce que dénoncer un excès suffit à apporter une solution ? est ce que la dénonciation des excès du régime en 2009 , a conduit une amélioration dans les années de transition ?

    • 16 décembre 2014 à 18:40 | olivier (#7062) répond à Gérard

      Vous résumez tres bien le problème...

      Les riches vont checher à faire perdurer leur position dominante...et les pauvres demeureront des incrédules mal informés..quel scoop !
      C’’est NATUREL !

      quid des solutions apportées par notre génie Etienne Chouard ? !

      RIEN

      LA REVOLUTION ? on casse tout comme à Morondava ?

      MAda souffre de trop de « gauchisme »...et pourtant je viens de ce milieux...

      Amicalement
      OR

  • 16 décembre 2014 à 23:50 | falifaly (#8675)

    Veritas odium parit, obsequium amicos... zany hono ry Soamiely a... Raha nanao pôlitika aho ka novangin’i Christine...oups...ilay pamosavy mantsy e- dia ny fahendrena no nangatahako maro. Mirary soa antsika rehetra mba hanaporofona ny namatsika Môrisinanina fa tsy dia tena marina foana io./.

  • 17 décembre 2014 à 21:24 | takaka (#8449)

    Tu as bigrement, plutôt foutrement raison. Çà fait mal, surtout là d’où vient le président. C’est sa façon de penser. Et je le crains fort.

  • 18 décembre 2014 à 21:45 | DIPLOMAT (#846)

    « et vous fait la même offre qu’il avait faite aux politiciens, que diriez-vous ? »

    Réponse :
    Il faut se réveiller et se mettre à apprendre le mot : partenariat ;
    Apprendre le contraire du mot : JALOUSIE.
    Apprendre le contraire de : Vénale

  • 19 décembre 2014 à 19:54 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
    - 1er travail du Président et du 1er Ministre = UNIR les MALAGASY .
    - Nos gros défauts notre DIVISION et notre mauvais mentalité .
    Que des blablabla ça suffit la récréation depuis 50 ans .....
    QUE DIEU NOUS GUIDE

    • 19 décembre 2014 à 19:59 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :
      - nos politiciens ont ils un programme pour vaincre la pauvreté ? est ce que le peuple adhère à ce programme ?
      - 1 seul Ethnie = GASY .
      - 1 seul ennemi = la pauvreté .
      Quand vous aurez adhérez à ces 2 phrases nous ferons un grand pas vers le développement de MADAGASCAR .
      QUE DIEU NOUS GUIDE

  • 20 décembre 2014 à 06:31 | lanja (#4980)

    Article stupide !

  • 20 décembre 2014 à 10:46 | mandrozeza (#5123)

    Cher journaliste,
    vous faites semblant de découvrir ce qui est connu de tous ceux qui ont vécu ou sont nés à Madagascar.
    Le jeu de cartes préféré des malgaches est le rami.
    Dans ce jeu, les meilleurs (et ce sont souvent des femmes) sont ceux qui bloquent le plus les situations en construisant mentalement la main des autres et en rejetant les cartes les plus inutiles pour le successeur.
    A la limite, une façon de détourner ce jeu est le positionnement relatif des participants et leur ordre de passage.
    Beaucoup de choses se passent ainsi à Madagascar.
    Pour mettre plus d’adrénaline dans l’exercice, il y a bien sûr le vola qu’on peut y déposer à chaque tour.
    Certains y mettent d’ailleurs plus que du vola ...

  • 25 décembre 2014 à 16:30 | caro (#7940)

    A toutes et a tous, joyeux noel !

    Que l’apaisement revienne a Madagascar pour la renaissance de l’espoir des malgaches qui meritent mieux que la vie presente,

    Et que l’esprit de concorde regne dans l’ame de chaque participant a ce forum ou l’animosité ne fait qu’eloigner la recherche des voies susceptibles d’etre utiles a ce beau pays.

    https://youtu.be/CUpqdlvlI7Q

    Mifalia fa Malagasy / Njakatiana

    http://youtu.be/5b_yD0B1lu4

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 406