Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 7 décembre 2016
Antananarivo | 23h05
 

Lu ailleurs

Pétrole

Vers une remontée des cours ?

lundi 19 octobre 2015

La valse baissière des cours du pétrole pourrait-elle bientôt connaître un retournement ? Du côté de l’OPEP, le temps est à l’optimisme. Réunis du 11 au 14 octobre à la faveur d’une conférence sur le gaz et le pétrole à Koweït City, les dirigeants de l’organisation se sont exprimés sur la question.

« L’OPEP est confiante dans le fait que le marché sera davantage équilibré en 2016 », a déclaré Abdallah El-Badri, son secrétaire général, même si pour l’heure « l’offre reste excédentaire » concède-t-il. Deux raisons sont avancées : « la contraction » de la production du pétrole non-OPEP et une augmentation de « la demande mondiale ».

Un avis soutenu par le ministre koweitien du Pétrole, Ali al-Omair, qui a affirmé lundi, en marge de la conférence, qu’« il y a des signes montrant que le pétrole produit à des coûts élevés commence à quitter le marché et cela va aider à améliorer les prix », ajoutant « les producteurs dont les coûts d’exploitation sont trop élevés par rapport aux prix du marché devraient renoncer à une partie de leur production ». En effet, l’offre mondiale a enregistré l’entrée en production de champs pétroliers normalement non rentables en raison de coûts d’exploitation prohibitifs, mais qui étaient devenus compétitifs avec l’envolée des cours ces dernières années. Une épopée bien revolue avec des cours du brut qui ont baissé de plus de 60% sur un an.

Du côté de la demande, les tendances seraient bien à la hausse. Pour El-Badri « la demande mondiale de pétrole doit passer de 93 millions de barils par jour aujourd’hui à 110 millions d’ici 2040 ». Dans un communiqué publié ce dimanche, Mohammed Ben Saleh al-Sada, ministre de l’Energie et de l’Industrie du Qatar et par ailleurs président par intérim de l’OPEP, avait expliqué qu’avec une croissance « de l’économie mondiale de 3,4% en 2016, contre 3,1% en 2015 », il fallait s’attendre à une hausse de la demande dès 2016. En outre a-t-il précisé, avec la chute des cours, « le faible niveau actuel des prix a poussé les compagnies pétrolières à réduire leurs investissements de 20% en 2015 », ce qui aura du coup pour effet de limiter une éventuelle hausse de la production.

En somme, selon les dirigeants de l’OPEP, deux certitudes qui viennent une fois de plus plébisciter « La main invisible » d’Adam Smith : la chute des cours entraîne inéluctablement une baisse de l’offre, et avec la remontée attendue de la demande, le marché devrait revenir à un « équilibre ».

L’organisation est donc conforter dans sa posture de maintenir son niveau de production, à environ 30 millions de barils, convenu depuis novembre 2014. Le 21 octobre, une réunion technique est prévue avec les principaux producteurs mondiaux à la demande du Venezuela qui tente de son côté convaincre sur la nécessité de baisser la production.

Par JEAN-MERMOZ KONANDI (Financial Afrik)

6 commentaires

Vos commentaires

  • 19 octobre 2015 à 09:12 | Noue (#2427)

    baisser la production va surement monter au maximum le prix ! où va-t-on ?

    de toute façon , un jour ou l’autre il n’y aura plus de pétrole qui n’est pas éternel !

  • 19 octobre 2015 à 10:36 | Isambilo (#4541)

    Disons que l’Arabie Saoudite a réussi son coup pour arrêter le danger représenté par l’exploitation du gaz de schiste aux USA et au Canada. Tant mieux pour l’environnement.

    • 19 octobre 2015 à 14:03 | DIPLOMAT (#846) répond à Isambilo

      La réalité est tout autre .
      Aujourd’hui Daesh ou EI , détient des puits de pétrole et de gaz en Irak et écoulent à vil prix des millions de barils de pétrole.
      Avec l’argent obtenu, Daesh achète des armes.
      Afin de limiter les ventes via le circuit Daesh, l’OPEP , et la CI a décidé de sacrifier leur coût d’exploitation.
      La fin de Daesh se traduira par une hausse de prix du pétrole.

      A ce jour, et depuis l’isolation PROGRESSIVE de DAESH grace l’intervention Russe et Iranienne, Jordanie, Syrie , Turquie conjuguées aux occidentaux, ses jours sont comptés.

      Donc en effet, le pétrole devrait repartir à la Hausse , très forte hausse même , car il s’agira de récupérer les baisses depuis presque 1 an.

  • 19 octobre 2015 à 12:15 | valoha (#7124)

    Ka tsy isika ve no tokony ahazo vahana @ ny fampiasana ny herin’ny masoandro, rivotra, tohodrano @ izao !?! Sa iveravera koa manoloana ny toe-javatra toa izao e ?
    Aleo ho ao aloha mandra-pahadion’ny resaka Nosikely manodidina antsika aloha ny solika sy ny entona fandreatra, fa aleo mampandroso ny herim-baratra azo avy amin’ny fomba madio sy mora ho an’ny daholobe sy hialana @ ny haizin-dava mahazo !
    Izany ve tsy zavatra mazava ! Na ny garabola aza mahazo an’izany ! Fa mba ahoana kosa isika mpitantana manolohana izao ? Sa dia ny tsisy vola lava no atatatata mba hialana sirika ? Sa koa efa tena tsy te-hamaha ny olan’ny Gasy ry zalahy noho ny baiko mahazo avy any ivelany ka dia voatery manakipy ny masony manoloha ny fandrosoana tokony ho trandrahana ?!!
    Mbola ho ela isika, ra namana isany, raha mbola hiandry an-drazaka sy paoly lava !
    Miala miara-mifandinika sy mifampikaon-doha isika mba hiavotantsika samy isika ! Izay ny vahaolana mahomby voalohany ! Ny ambiny hanaraka eo ihany !

  • 19 octobre 2015 à 13:39 | sanois (#8546)

    A LA POMPE MALGACHE
    Rien n annonce une baisse !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Que les cours montent ou baissent ca augmente toujours..............
    et ca va augmenter sous tres peu !!

    • 20 octobre 2015 à 00:15 | Sorobila (#9239) répond à sanois

      Entièrement d’ ACCORD...!!!
      J’ai fait la mème constatation que vous... et ce au nom de la < VERITE des Prix > à la malgache !!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 207