Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2016
Antananarivo | 19h26
 

Société

Assainissement de la capitale

Valable pour les marchands ambulants et les transporteurs

mardi 30 août | Randria M.

Après les affrontements avec les marchands ambulants d’Analakely la semaine dernière, l’assainissement d’Antananarivo continue pour la Commune d’Urbaine d’Antananarivo (CUA). Cette dernière est ferme sur ses travaux, en collaboration avec la police nationale et la gendarmerie nationale mais également avec les différents responsables du marché comme le Ministère du Commerce. Le but étant de faire régner l’ordre dans la capitale et de réduire les embouteillages.

La CUA collabore ainsi étroitement avec les six arrondissements de capitale. L’assainissement ne s’applique pas seulement aux marchands ambulants mais également aux voitures qui stationnent sur les trottoirs, aux voitures d’occasion à vendre et aux commerces non autorisées dans des véhicules sur les parkings, aux pousse-pousse et aux chariots qui circulent entre 6 heures du matin et 19 heures du soir. Les moyens de transports seront envoyés en fourrière avec une peine d’amende, pour ceux qui continuent d’entraver la loi. La CUA continue également le recensement des transporteurs urbains dont les Taxi-ville et les Taxi-be dans le but de normaliser le transport urbain. Un arrêté municipal fixant les normes sur la circulation de ces derniers va sortir bientôt.

Concernant l’assainissement du marché à Analakely, la discorde entre les marchands et la CUA n’est pas encore résolue. Rappelons que la Commune a proposé aux marchands le jardin d’Ambohijatovo mais ces derniers ont refusé car selon eux, ils s’éloigneront des acheteurs. Ils ont demandé l’esplanade mais la Commune a rejeté cette réclamation car des travaux de réhabilitation y seront effectués. En outre, les marchands expriment leur mécontentement par rapport aux procédures de la commune dans la confiscation des marchandises, qui ne sont récupérés qu’après le paiement des amendes. Ils se plaignent également du fait que la CUA continue de les chasser alors qu’il y a ceux qui payent les quittances de marché.

Malgré tout, les marchands continuent d’errer dans les rues avec leurs marchandises. La poursuite entre la police municipale et les marchands ambulants constitue le quotidien d’Analakely et ses environs. « Derrière tout ce chahut, les magasins qui acceptent de fournir les marchandises vendues dans la rue sont tous aussi responsables, on devrait également les poursuivre. Aussitôt que les marchands seront placés dans un lieu approprié, les acheteurs s’adapteront et se donneront la peine de les approcher. Ce n’est pas la peine de voir les exemples dans d’autres pays, il suffit de voir tout près dans les autres régions de Madagascar » dixit Naly, un père de famille.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 30 août à 11:24 | Eloim (#8244)

    C’est cet esprit de contestation permanente de « CERTAINS » malgaches qui est à l’origine de ce « SOUS-DEVELOPPEMENT » latent qui s’abat sur le pays. Aucun développement sans la moindre discipline.

    • 30 août à 11:44 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Eloim

      Marina zany !

      Ny tenako dia mamporisika ny ekipa izay tarihin’i Neny Lalao RANAVALOMANAMANJAKA 1 mba hanohy ny ezaka ho fanadiovana ny tanana fa manjary mampandihy fitombenana indray r’inandra sy ny forongony raha sanatria ka tsy mahomby eo isika !

      Ireo mpivarotra amoron-dalana dia tena diso hevitra tanteraka ary tsy misy antony azo hanamarinam-pototra ny fivarotana eny amoron-dalana !!!

      Ny olona no manantona ny mpivarotra fa tsy ny mpivarotra ny manantona ny olona !

      Mila manaja ny filaminana sy ny fandaminana ny vahoaka rehetra indrindra indrindra fa ny mponina ao andrenivohitra !

      Samia velon’aina !

  • 30 août à 12:38 | Twinkie (#9611)

    C’est surprenant de voir des choses bouger comme ça avec une forme de détermination.
    Oui, il y a aura toujours des explications légitimes pour justifier le bordel. Mais le laisser faire n’est certainement pas la solution, au contraire !
    Ça n’aboutira pas à un miracle mais un début d’assainissement de cette ville n’est absolument pas un luxe.
    Alors pourvu que cette détermination aille jusqu’au bout.

  • 30 août à 14:57 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le jour où les tenants du pouvoir ont les mêmes états d’esprit (détermination-abnégation-savoir saisir toutes les opportunités et loin des 8h quotidiens et 30j pour un mois : 30andro fanjava raiky, etc...) que ces marchands ambulants, Madagascar sera sur la bonne voie pour son développement.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 264