Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 novembre 2017
Antananarivo | 10h37
 

Transport

Taxi-Omavet

Une partie, prête à collaborer

vendredi 27 octobre | Ny Aina Rahaga

Une rencontre entre la Commune urbaine d’Antananarivo et des chauffeurs de taxi dans la Capitale a eu lieu hier 26 octobre à l’Hôtel de Ville Analakely. Une centaine de chauffeurs étaient présent à cette rencontre afin de discuter des questions liées à l’OMAVET. Ainsi, quelques représentants de ces chauffeurs ont effectués une visite à l’OMAVET afin de connaitre réellement les travaux de cet organisme auxquels ils seront soumis. Selon ces derniers, les taxis n’auront rien à redouter de l’OMAVET et de cette nouvelle organisation de la Commune Urbaine d’Antananarivo, parce que les travaux qui y sont effectués concernent essentiellement la vérification de l’état des véhicules employés comme taxi ou « visite de conformité ». D’autre part, la CUA a déclaré que les taxis pourraient désormais effectuer un ban d’essai gratuit auprès de l’OMAVET et ce jusqu’au mois de décembre prochain afin de savoir réellement de quoi il retourne. En parallèle, une autre association des taxis de la ville d’Antananarivo s’est formée pour rassembler ceux qui vont désormais se conformer aux dispositions prises par la CUA ; pour la simple raison selon eux qu’ils cherchent eux aussi à protéger leurs emplois et pour contrer les menaces dont ils seraient victimes.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 27 octobre à 15:22 | manga (#6995)

    Est-ce un article qui n’intéresse personne ou tout simplement le fait de reconnaître (qui ne dit mot consent) qu’OMAVET agit tout simplement dans l’intérêt des professionnels.
    On n’a jamais su faire la différence entre un abonné et un usager, permettant à ce dernier de s’immiscer dans des affaires qui ne le concernent guère, et se servant de la représentation syndicale pour assouvir ses propres caprices.
    Une guerre est une guerre, il n’y a aucune règle, donc tout est permis.
    Mais quelque chose me dit que le FTAR n’a jamais bénéficié de l’aide de l’état en martelant que la grève continue.
    Comme si le syndicat promet aux membres de rembourser tous les manques à gagner durant toutes les manifestations.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 420