Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2016
Antananarivo | 23h19
 

Socio-politique

Village de la Francophonie Andohatapenaka

Une marche exploratoire de démonstration bling bling

vendredi 30 octobre 2015 | Bill

Ce jour, 30 octobre 2015, sera marqué par une grande marche exploratoire de la Francophonie. C’est le ministère de la Communication et des Relations avec les institutions qui l’organise. Il s’agit d’une marche depuis le ministère des Affaires étrangères à Anosy et qui traversera les quartiers d’Ampefiloha, Andavamamba, Cenam, 67 ha, jusqu’à Andohatapenaka, sur le site qui va abriter le village de la Francophonie. Le représentant du ministère appelle les autres responsables des ministères mitoyens à autoriser leurs agents à étoffer cette marche qui doit démontrer la volonté de Madagascar à héberger ce sommet en toute quiétude et dans un environnement sain. Une marche de démonstration de force après les dissensions avec le groupe Tiko Agri à propos de la propriété foncière de l’ancien abattoir. Interdit d’accès à quiconque voici quelques jours, le site va accueillir les participants à cette marche après que la Seimad, nouveau propriétaire et adjudicatrice du marché des infrastructures à mettre sur pied, ait procédé à la démolition des vestiges des gros œuvres sur les lieux. Il est à remarquer que parmi les entités citées par le représentant du ministère organisateur de la marche, le Comité d’organisation du sommet de la Francophonie ou encore la Délégation générale du sommet ont brillé par leur absence. Ils sont apparemment muets depuis le sommet d’Erevan en Arménie et sont invisibles alors que les projets présidentiels de construction de routes sont au point mort. Annoncées en grande pompe, citons l’élargissement de voies de communication depuis Soarano (Marché Pochard) jusqu’à Antanimena, Ankorondrano-Ambodivona-Besarety ou encore la bretelle qui joint Andohatapenaka au Boulevard de l’Europe. Quant aux ponts qui enjamberont l’Ikopa du côté d’Anosizato et du côté d’Ampasika, ils sont tus. Le forum économique de la Francophonie a-t-il touché mot sur ces projets ?

27 commentaires

Vos commentaires

  • 30 octobre 2015 à 08:32 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tokony androany ry james Ratsima sy ry Andrianjaka dia manararaotra mitarika vahoaka hitondra lamba fandroahana ilay vevavy masoivoho iny sy manery ny fitondrana fratsay hamerina ny fananan’ny Malagasy izay bodoiny !

    Samia velon’aina !

    • 30 octobre 2015 à 09:59 | Noue (#2427) répond à I MATORIANDRO

      Je suis entièrement d’accord avec ça ! puis il faut profiter de cette opportunité de mettre des banderoles partout pour ces satanés de délestage !

    • 30 octobre 2015 à 17:38 | Zama (#3497) répond à Noue

      des gouvernants à la merci des colons.

  • 30 octobre 2015 à 09:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - « Le sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (-OIF-) aura lieu à Madagascar,en 2016 ».
    - « NOUS RELEVONS LE DEFI POUR SA REUSSITE AU BENEFICE DES JEUNES FRANCOPHONES et DES JEUNES MALGACHES ».

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 30 octobre 2015 à 10:11 | Eloim (#8244) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      La France, les français, la langue française, la francophonie !
      Nous sommes au XXIème Siècle. Pas de guerre d’Algérie.
      A mon humble avis, Madagascar s’adhère à cette organisation pour SES INTERÊTS. Donc, ce qu’il nous faut c’est de la Francophonie économique.
      Pour la XVIème session - assemblée de la Francophonie qui se tiendra chez nous à Madagascar, nous préférons qu’on ouvre le dossier sur les îles Eparses car ce sujet relève de notre souveraineté malgré notre malheureuse histoire nous rendant aussi faible face à la brutalité des AUTRES pays. Ensuite, nous devrons réclamer une francophonie plus active qui va dans le sens économique que culturelle et historique. A ce moment là, notre commerce pourrait être développer dans l’espace commercial de la francophonie qui occupe une grande place dans le système commerciale mondial qui représente 20% du commerce mondial.
      Malgré la colonisation historique et culturelle qu’a subi Madagascar, la langue française est devenue la langue de référence de QUOTIENT INTELLECTUEL à Madagascar. Alors quand, j’ai eu un entretien privé avec le Pr Ratsimamanga, une figure emblématique du progrès scientifique, en 1994, moment où on a réceptionné les « SCINTILLATEUR LIQUIDE et SPECTROGRAMME DE MASSE » qu’il utilise dans son laboratoire à Avarabohitra, il a insisté qu’il faut développer le pays avec la langue maternelle, le « malagasy ». Pourtant les décideurs politiques de l’époque ont choisi autrement. Madagascar s’est attaché beaucoup à la France, car la plupart de nos Dirigeants à part Ra8, ils ont reçu des formations en France. Pourtant, seulement 1% des malgaches parlent la langue française à Madagascar. Une matière à réflexion !

    • 30 octobre 2015 à 12:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Eloim

      Eloim
      Profiter de la Francophonie pour les îles éparses ,ce n’est pas bête !
      Mais pour MOI,Basile RAMAHEFARISOA-1943 b.ramahefarisoa@gmail,mon option est définie pour les îles éparses :
      - « La FRANCE conserve son rôle et son pouvoir ».
      - « Madagascar==possède==un certain pouvoir (-économique et environnemental-) et est largement représenté dans le Conseil d’Administration ».
      La gestion administrative des « ÎLES EPARSES » est confiée ==à la fois==à la FRANCE et à Madagascar.
      - « FAÎTES L’AMOUR PAS LA GUERRE » pour les intérêts de nos jeunes.

    • 31 octobre 2015 à 10:42 | sanois (#8546) répond à Eloim

      Ca fait 20 ans passes

      ce cadeau du scintillateur (en milieu liquide)

      j ecris (copie) a quoi ca sert

      Les techniques de mesure d’activité par scintillation liquide sont apparues il y a une cinquantaine d’années et se sont imposées dans les domaines des sciences de la vie et de la terre, de la surveillance de l’environnement et en métrologie fine de la radioactivité.
      Ces techniques consistent à mélanger la solution radioactive à mesurer à un liquide scintillant et à transformer les rayonnements ionisants, consécutifs aux désintégrations radioactives, en lumière, détectable et quantifiable.
      Les principaux avantages de la scintillation liquide sont la facilité de préparation des sources radioactives, l’efficacité géométrique de détection de 4π et l’absence de barrière physique entre le radionucléide à mesurer et le détecteur, autorisant la détection de rayonnements de faible énergie. La mesure d’activité par scintillation liquide est une des seules méthodes permettant de mesurer l’activité de radionucléides bêta purs, où la désintégration radioactive n’est pas accompagnée de rayonnement gamma détectable par d’autres techniques. C’est également l’une des seules méthodes de mesure des radionucléides se désintégrant par capture électronique, surtout ceux conduisant à l’émission de rayonnements ionisants de faible énergie.
      La scintillation liquide peut également être utilisée comme méthode absolue de mesure d’activité, c’est-à-dire sans faire appel à un étalon.
      Les appareils modernes de comptage par scintillation liquide peuvent avoir des limites de détection extrêmement faibles autorisant la mesure de microactivités. Une des applications est la datation au carbone 14 et le traçage géologique.
      Les inconvénients principaux de cette technique résident dans son rendement énergétique global qui est faible et variable en fonction de la composition de la source scintillante. Cela impose de calculer le rendement de détection pour chaque condition de mesure.
      La maîtrise des techniques de mesure d’activité par scintillation liquide passe d’abord par la compréhension des phénomènes physico-chimiques intervenant dans le processus d’émission de lumière, de détection et d’analyse des impulsions. Elle repose ensuite sur la qualité des sources scintillantes, la détermination de leur rendement lumineux, l’étalonnage des détecteurs et l’appréciation de l’incertitude de mesure. Elle suppose enfin l’utilisation d’appareils de mesure fiables et vérifiables.

      je n ai pas trouve le mode d emploi en malgache mais en francais et anglais

      1 - DU RAYONNEMENT IONISANT À LA LUMIÈRE
      1.1 - Interaction rayonnement‐matière
      1.2 - Transfert d’énergie dans le scintillateur
      1.3 - Quenching
      2 - COMPOSITION DES SCINTILLATEURS
      2.1 - Solvant
      2.2 - Scintillateur primaire
      2.3 - Scintillateur secondaire
      2.4 - Surfactant
      2.5 - Extractant
      2.6 - Solvant secondaire
      2.7 - Produits quenchants
      2.8 - Sécurité et environnement
      3 - COMPTEURS À SCINTILLATION LIQUIDE
      3.1 - Photodétecteurs et chambre de mesure
      3.2 - Électronique de coïncidence, temps mort
      3.3 - Spectroscopie
      3.4 - Mesure de paramètres de quenching
      3.5 - Systèmes de réduction du bruit de fond
      3.6 - Système de discrimination
      4 - MESURE D’ACTIVITÉ AVEC ÉTALON
      4.1 - Préparation des sources
      4.2 - Étalonnage du compteur
      4.3 - Temps de comptage, seuil de décision et limite de détection
      4.4 - Calcul de l’incertitude de mesure
      5 - MÉTROLOGIE D’ACTIVITÉ
      5.1 - Méthode du rapport des coïncidences triples à doubles
      5.2 - Méthode CIEMAT/NIST
      6 - CONTRÔLE DES COMPTEURS À SCINTILLATION LIQUIDE
      6.1 - Sources de constance
      6.2 - Test de répétabilité et de reproductibilité
      6.3 - Test de linéarité
      7 - DÉVELOPPEMENTS FUTURS
      materiel des labos Curie

  • 30 octobre 2015 à 11:35 | joba (#1217)

    Pour raison de sécurité, on peut pas le faire la nuit ?

  • 30 octobre 2015 à 12:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Enfin !
    - « ANDOHATAPENAKA » servira à quelque chose d’intéressant !
    VIVE LA FRANCOPHONIE
    VIVE LA DETERMINATION DE NOS DIRIGEANTS !
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 30 octobre 2015 à 12:30 | Mihaino (#1437)

    Encore une journée de perdue pour cette marche inutile et inopportune !
    Revenez travailler dans vos bureaux SVP Mrs & Mmes les marcheurs car vous êtes payés pour servir les citoyens . A notre connaissance , ce 30 Octobre n’est pas férié , ni chômé mais payé !!??Bling bling oblige !!!

    • 30 octobre 2015 à 14:31 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Mihaino

      - « Je ne suis pas un adepte de la »MARCHE" sur la voie publique.
      Mais pour une fois,j’encourage cette « MARCHE » des Malgaches qui s’extériorisent pour le soutien de ce « SOMMET de l’OIF »,à Madagascar,en 2016.
      VIVE MADAGASCAR,
      Vive la Francophonie économique et/ou culturelle.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 30 octobre 2015 à 18:32 | Mihaino (#1437) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mieux vaut faire cette marche le dimanche ou un jour férié mais pas un jour ouvrable où tous ces fameux fonctionnaires devront travailler normalement ! Comment voulez-vous que notre Pays avance avec tout ce bling-bling !?? Le sommet de l’OIF se tiendra dans un an et il n’y a pas encore le feu à Andohatapenaka pour alerter tout le monde au passage !?
      Dès maintenant déjà , certains hauts responsables sont ridicules et ridiculisent même leurs subordonnés ! En 2016 , le pire paraît être devant nous car même si le Peuple soutient ce sommet , semble-t-il, il RISQUE DE montrer au monde entier son mécontentement et son ras-le-bol à cause de la FAMINE , de la PESTE , de l’INSECURITE , du délestage peut-être qui a trop duré ,....La nouvelle force de Hery et de ses compagnons serait à même de régler tous ces problèmes en une année ?? Ah bon ! Tant mieux et :
      Qui vivra , verra....

    • 30 octobre 2015 à 20:42 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      T’est quand même un suceur de première !

    • 30 octobre 2015 à 21:30 | rakotoson (#8023) répond à ATAVISME PREMIUM

      GROS PLAN SUR LES ILES EPARSES

      >>>> En réponse à la servitude notoire de Basile Ramahefarison envers la France , « SA » mère patrie , j’ invite tous ceux et toutes celles qui apprécient ce qu’ est du journalisme d’ investigation à lire ce lien de Jeannot Ramambazafy ( Madagate ) sur les Iles Eparses .

      http://www.madagate.org/politique-madagascar/dossier/5333-veronique-vouland-aneini-iles-eparses-oui-de-gaulle-nest-pas-encore-mort.html

    • 31 octobre 2015 à 08:58 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Mihaino

      Mihaino,
      Bonjour,
      Je ne vais pas loin pour lire votre commentaire mais je me presse de vous répondre sur la « QUESTION » du DIMANCHE".
      Pour Moi..OUI ! pour le Dimanche.
      Mais à Madagascar,on ne fait « RIEN » le dimanche,sauf pour aller à l’église ou au temple.
      C’est sacré !
      BON W-E

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 31 octobre 2015 à 10:18 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à rakotoson

      Bien sûr !
      Je souhaiterais que chacun lise ce commentaire de Madagate.
      C’est intéressant !
      A chacun de prendre une option.
      LA DECISION REVIENT AUX AUTORITES LEGITIMES « française-malgache ».
      Je suis pour :
      — « LA COGESTION/co-gérées (-économique et environnemental- » c’est-à-dire :
      - LA FRANCE CONSERVE SON RÔLE et SON POUVOIR"
      - MADAGASCAR POSSEDE UN CERTAIN POUVOIR (-économique et environnemental-)et LARGEMENT REPRESENTE AU CONSEIL D’ADMINISTRATION.
      La gestion administrative est confiée,à la fois :
      - à la France
      - et à Madagascar.

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 31 octobre 2015 à 11:08 | Mihaino (#1437) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Normalement , les cultes du dimanche à l’église ou au temple se déroulent en une demi-journée , soit le matin , soit l’après-midi à quelques exceptions près . Comme en France , le week-end est sacré , n’est-ce-pas ?
      Il faut relativiser Basile car beaucoup de personnes travaillent le dimanche ! Ces marcheurs d’hier devraient rattraper leur journée ce dimanche par exemple puisqu’il y a toujours des dossiers en instance sur leur bureau !« Andraso eo i Paoly » , hoy ny fiteny .
      Excellent week-end .

  • 30 octobre 2015 à 13:08 | Isambilo (#4541)

    Drôle de méthode de communication !
    Ce ministère veut jeter de l’huile sur le feu en voulant montrer ses muscles. Comme d’habitude, ceux qui vont participer à cette marche vont être payés.
    J’espère que la population de la capitale ne va pas tomber dans le panneau en y allant.

    • 30 octobre 2015 à 14:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Isambilo

      Payés ou pas !
      Qu’importe !
      L’important c’est que MADAGASCAR veille à la réussite du sommet de l’OIF,en 2016.Point barre !

    • 30 octobre 2015 à 17:46 | vatomena (#7547) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Général de Gaulle avait proposé aux « colonies » le choix entre une Communauté française ’’ et la totale indépendance . L’Indépendance a fait l’Unanimité . Chacun a pris son destin en mains (. pour le meilleur ).Tout comme la Communauté française ,il y a risque d’échec . Il manque un véritable fédérateur .

    • 31 octobre 2015 à 10:24 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à vatomena

      C’est le « PERE Philibert TSIRANANA » qui est l’auteur du terme « COMMUNAUTE » française ou à la Française,face à la communauté anglaise ;
      C’est DE GAULLE qui a officialisé « LA COMMUNAUTE FRANCAISE »,devenue le Senat français,....après le départ des « NOIRS ».

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 31 octobre 2015 à 11:58 | vatomena (#7547) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Tsiranana et le Padesm ,ils n’étaient pas Kouillons !Ils savaient mesurer les dangers et les écueils . Ils avaient un bon sens de paysans . Ils n’avaient pas la téte farcie d’idéologies . Ils étaient pragmatiques ;

  • 30 octobre 2015 à 18:40 | Jipo (#4988)

    A quand une marche de démonstration contre les délestazes ???
    Contre l’ insécurité, pour la culture et santé pour tous !

    • 30 octobre 2015 à 22:33 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à ATAVISME PREMIUM

      trop bien ton descriptif moutarde j aimerai bien faire ta connaissance !!!! t oubli juste de mentionnee qu en plus de ces nombreux defauts la plupart on des petite bite ce ki n arrange pas leur cas ah ah ah

  • 30 octobre 2015 à 22:43 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    trop bien ton descriptif moutarde j aimerai bien faire ta connaissance !!!! t oubli juste de mentionnee qu en plus de ces nombreux defauts la plupart on des petite bite ce ki n arrange pas leur cas ah ah ah

  • 31 octobre 2015 à 10:24 | tanguy37 (#7699)

    La franco- folie !!encore un truc qui ne sert a RIEN !!!sinon qu’a « bouffer » du pogon pour rien !!
    Quant a vos ile eparses,prenez les de force,et sincerement les français ..on n’en a rien a F...
    On a bien d’autres choses a faire !!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 161