Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 septembre 2016
Antananarivo | 19h58
 

Coopération

Coopération bilatérale Sino-Malagasy

Une discrétion qui endort

mercredi 27 janvier | Bill

Arrivé en fin de mission, l’ambassadeur chinois à Madagascar, Yang Min, qui a effectué ce 26 janvier 2015, sa visite d’adieu au président de la République malagasy, a fait l’objet de la part des services de communication de la Présidence de la République de Madagascar (en fichier attaché), d’un communiqué en apparence banal mais qui par son caractère diplomatique, laisse croire un certain approfondissement des relations bilatérales ; au profit de qui et au détriment de qui parmi les soit disant partenaires ? Nul ne le sait. Toujours est-il que parmi les chancelleries présentes dans le pays, celles de la Chine et du Royaume uni figurent parmi les plus discrètes et les moins médiatiques, aux côtés des représentations issues des pays islamiques ou arabes dont les comportements sont compréhensibles en raison d’une opinion internationale et nationale très alertes sur les traitements et pratiques religieuses mais surtout au terrorisme qui leur est assimilé à tort il est vrai.

Les Chinois sont partout

En tout cas, en dépit de sa discrétion la Chine est très visible à travers le commerce d’effets vestimentaires secteur dans lequel ses articles défient toute concurrence dans le paraître du quotidien ou pour les habits de cérémonie, tellement ils sont très bon marché. On est même tenté de croire que ce serait la raison pour laquelle les friperies en provenance de l’Union européenne aient été exonérées de droit de douane. Les Chinois sont aussi des débouchés assurés pour les revendeurs et exploitants des pierres aussi bien industrielles que semi-précieuses de Madagascar - sans plus insister sur la réputation de la Chine comme étant la destination privilégiée des cargaisons de bois de rose et principal débouché des ressources naturelles illicitement exportées par Madagascar (tortue et hippocampe… concombre de mer).

Côté cour, la Chine est depuis les années 2000, entrée dans le secteur stratégique et sensible des formations et équipements des armées malagasy et côtoient les partenaires traditionnels dans ces domaines. Elle est entrée la cour des grands à Madagascar. Elle offre des stages et formations aux officiers supérieurs de nos forces armées, au même titre que les pays occidentaux (France, USA), en plus des équipements de télécommunications high-tech. Certes, Madagascar n’a pas bénéficié comme les Seychelles, de navires de surveillance de ses côtes ; mais des compagnies chinoises sont très actives dans nos mers. Elles travaillent comme sous traitant en recherches en hydrocarbures dans nos mers pour le compte de grandes compagnies d’exploration et d’exploitation pétrolière ; voire pour de grandes compagnies européennes dans le bâtiment et les infrastructures. Aussi, quand l’ambassadeur chinois, Yang Min, déclare que : « Concernant les relations bilatérales, la coopération et les projets entre les deux pays vont bientôt apporter leurs fruits », que faut-il entendre ? Car apparemment cette coopération est plutôt silencieuse.

La Chine comme modèle ?

Le temps des tapages médiatiques autour de l’arrivée/départ de missions des médecins chinois est très loin dans les mémoires du citoyen malagasy. Aujourd’hui, le commun des Malagasy voit le Chinois comme le prédateur des ressources naturelles. Il est en même temps perçu comme l’alternative devant l’intransigeance ou les défis qui se dressent devant la marche pour sortir de la pauvreté. Le modèle de développement chinois ou asiatique vient depuis quelque temps ébranler les acquis dans l’esprit formaté à l’occidental de nos élites. Avec la dégradation de l’éducation, la grande majorité des Malagasy sont aujourd’hui très perméables à tout ce qui est nouveau et en particulier à tout ce qui provient de l’Asie et tout particulièrement de ce que la Chine leur fait découvrir.

PDF - 237.7 ko
Communiqué de presse

14 commentaires

Vos commentaires

  • 27 janvier à 09:58 | Noue (#2427)

    Il a fait ses adieux ? en espérant qu’il n’a pas oublié de ramener avec lui tous ces chinoix qui envahissent partout !

  • 27 janvier à 10:00 | Gérard (#7761)

    Bonjour

    toujours ce bug qui fait demander un titre « obligatoire à nos »commentaires", lequel titre s’évapore entre l’envoi de notre baratin et son apparition à l’écran....

    mais, ne chinoisons pas, cette nouvelle mise en page est beaucoup plus claire

    Savez vous qu’il entre chaque année dans les universités chinoises plus d’étudiants que Madagascar ne compte d’habitants ?

    Malgré leur « morale » chrétienne, leurs ONG bien pensantes de toute nature, les occidentaux se sont avérés ici de bien voraces prédateurs, c’est dire ce à quoi il faut vous attendre de la part de partenaires chinois, infiniment plus nombreux, féroces et dénués de scrupules !

    sauf à comprendre , à votre tour, qu’il vous faut éduquer une part suffisante de votre population, pour être en mesure de défendre vos holoturies, bois de rose, or, saphir et autres ressources, si jamais il en restait

    • 27 janvier à 10:11 | Gérard (#7761) répond à Gérard

      pas assez précis, mon laïus :

      il entre chaque année dans les universités chinoises plus de -nouveaux- étudiants que Madagascar ne compte d’habitants

      bonne journée

  • 27 janvier à 10:03 | Dadabe (#9116)

    Les Chinois ne sont pas des humanitaires. C’est un luxe qu’ils ne peuvent s’offrir avec près d’un milliard de concitoyens très pauvres chez eux (une bombe à retardement) et un régime politique parmi les plus débiles du monde. Les Chinois font des affaires. Un point c’est tout. Et ils pillent Madagascar comme une bonne moitié de l’Afrique, sans aucun état d’âme. Et la lâcheté occidentale se met à quatre pattes devant cette grande puissance économique et militaire mondiale. Voilà la réalité.
    PS - Des « pays islamiques ou arabes » qu’on assimilerait « à tort » au « terrorisme » ? Dites-moi Bill, où avez-vous lu cette fable ? Et l’Arabie Saoudite et le Qatar, et le Yémen, et l’Iran et l’Irak et la Syrie et la Libye etc, etc... Vous n’avez jamais entendu parler des financiers du terrorisme international ? Vous ignorez les pseudo associations humanitaires musulmanes qui sont en fait les officines de recrutement, de propagande et de financement du terrorisme ? Et elles existent et agissent désormais sur le sol malgache !

    • 27 janvier à 15:00 | takaka (#8449) répond à Dadabe

      Ne le massacrez pas ce pôvre Billy the Kid. Il est seulement devant son portable.
      C’est cher de voyager dans ce continent Dago où il fut un pays nommé LIBERTALIA.

    • 27 janvier à 16:41 | Dadabe (#9116) répond à takaka

      Mais même sur internet et à la télévision (sans parler des autres réseaux sociaux) on peut en apprendre beaucoup , recouper et vérifier des informations. Et puis Majunga n’est pas si loin que cela, Morondava non plus...

  • 27 janvier à 13:28 | DIPLOMAT (#846)

    La chine a comprit que garder des Chinois sur leur sol revient plus cher que des les expatrier. Si certains pays comme Madagascar ; mais aussi la France, et les USA ont adopté à leur égard la politique de l’Autruche, la Chine de son côté, a adopté depuis des décennies , la politique du Coucou .
    Ainsi , des filières mafieuses, avec la bénédiction de l’Etat, prêtent de l’argent avec un taux d’intérêt prohibitif à des familles entières.
    Avec ce capital , les migrants chinois d’Europe, des USA, du Canada, d’Asie du Sud Est s’installent et commencent alors à travailler, et bénéficient de toutes les structures sociales locales : scolarité, soins... etc...tout en continuant à rembourser avec assiduité et pendant de longues années leurs bienfaiteurs en devises !
    Le raisonnement est donc simple . Un Chinois a l’étranger rapporte, un chinois en Chine coûte !

    Tout le monde sait, mais personne n’agit !

    • 27 janvier à 14:56 | takaka (#8449) répond à DIPLOMAT

      Ha ha ha ! Woaoooh !
      Terrible comme déduction. Les chinetoks ne vont pas aimer.
      De plus je vais ajouter que la présence de leurs pairs ici, va faciliter le rapatriement des richesses et surtout, d’assurer la pérennité du business.
      Et le plus terrible, il s’intègre vite : apprendre au plus vite le teny gasy, flirter et même épouser des Gasy, etc.

    • 27 janvier à 16:42 | Dadabe (#9116) répond à DIPLOMAT

      Très juste et vérifiable tous les jours.

    • 27 janvier à 16:47 | Dadabe (#9116) répond à takaka

      « Et même épouser... » Ouais, un peu mais pas trop. Ils sont quand même très partisans d’un communautarisme fermé, tout comme les Karanas. En revanche, depuis des décennies, des milliers de Chinois se sont fondus dans le paysage malgache avec une réelle proximité de voisinage (petites épiceries etc...) et bien mieux que les Karanas. Je connais à Tana quelques Chinois tout à fait remarquables et d’une scrupuleuses honnêteté. De même à Antsirabe, Ambositra et Fianarantsoa. Gare aux amalgames, comme on dit.

    • 27 janvier à 17:02 | DIPLOMAT (#846) répond à Dadabe

      C’est exactement la faille du système.
      Les chinois se fondent dans l’économie locale au bout de 2 générations.
      Une fois leurs dettes remboursées, AUCUN ne pensent à revenir revivre l’experience du retour à la patrie !
      Oui pour y faire du Business mais JAMAIS pour y revivre l’expérience du bon petit chinois servile.

      D’autre part, les Chinois ne sont pas aussi communautaristes que les autres communautés (désolé Dadabé), et l’on retrouve assez vite leurs enfants avec des prénoms qui ne sont plus du tout chinois .En France il est très courant de trouver des couples franco/Chinois !

      A Madagascar, la Famille CHAN est parfaitement intègrée , on y retrouve des Malgacho/Chinois , des Franco/Chinois et même des Canado/chinois !!!

    • 27 janvier à 22:03 | vatomena (#7547) répond à takaka

      le chinois du continent peut se régaler à Madagascar où tant de femmes sont disponibles.Là bas ,c’est le plus souvent ’tintin ’ .La politique de l’enfant unique a crée un profond déséquilibre hommes _femmes . Des millions de chinois sont condamnés au célibat .

  • 27 janvier à 15:47 | SNUTILE (#1543)

    La Chine sait penser à ses milliards de peuples à nourrir. Elle donne, mais elle récupère en retour plus. Elle s’adapte à tous les modes de vie dans le monde. La période de la révolution meurtrière, la Chine en garde encore les séquelles qui la rend très protectrice et intransigeant en politique intérieure, contrairement à la politique extérieure https://fr.wikipedia.org/wiki/Mao_Zedong

  • 28 janvier à 02:15 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661)

    ...Sachant que des accords bilatéraux incluant Madagascar,c’est plus Madagascar qui supplie pour récolter le plus de miettes possibles (qui seront rapidement investies en commodités destinées aux politiciens et autres proches du pouvoir)

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 325