Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 24 juillet 2017
Antananarivo | 01h36
 

Tribune libre

Lettre ouverte à SEM. Andry Nirina RAJOELINA, Président de la Haute Autorité de Transition

Une Constitution à huis clos ?!

lundi 20 septembre 2010 | Joël Andriantsimbazovina, Patrick Rajoelina

Le 18 septembre 2010

Monsieur le Président,

Nous n’aurons donc pas l’honneur de participer, aux côtés de nos collègues du Comité consultatif constitutionnel (CCC), aux travaux de finalisation du projet de Constitution à l’issue de la Conférence nationale qui vient de se tenir.

Notre mission est donc brisée en plein milieu d’un processus de retour à l’ordre institutionnel et donc de fin de crise que, comme vous, nous avons toujours appelé de nos vœux.

Ainsi en a « décidé » votre entourage administratif immédiat, en contravention flagrante avec vos instructions.

En effet, nous sommes « restés à quai », en Europe… à cause de sombres problèmes comptables (qui n’existent bizarrement pas, dès lors qu’il s’agit de payer des dizaines de milliers d’euros aux « consultants » occidentaux et africains venu apporter leur « expertise » à notre pays… pourtant plongé depuis près de deux ans dans une crise sans précédent !).

Monsieur le Président, votre entourage administratif immédiat s’est joué de vous (peut-être par zèle, par peur ou par incompétence ?!) et n’a pas cru bon de tout mettre en œuvre pour nous permettre de participer à cette grande œuvre issue de la Conférence nationale que nous avons toujours appelée de nos voeux : offrir à nos Compatriotes une Constitution qui nous permettra, tous ensemble, d’aller vers l’apaisement de notre Société, le retour à l’ordre institutionnel et surtout la reconnaissance internationale.

Et c’est ce que votre entourage administratif immédiat n’a peut-être pas saisi : l’élaboration de ce projet de Constitution ne peut pas souffrir d’une quelconque opacité. Il doit être une œuvre collective, élaborée dans la plus grande transparence… avec tous les Malagasy de bonne volonté. Nos Compatriotes, la presse malagasy ainsi que la Communauté internationale seront très attentifs au mode d’élaboration de cette Loi fondamentale.

Sachez que ce comportement désinvolte de votre entourage administratif nous a extrêmement choqués, beaucoup peinés et particulièrement meurtris. Nous sommes surpris par cet affront.

Alors, quel est le sens réel de notre exclusion du processus de finalisation du projet de Constitution ?

Lorsque nous avons été nommés au sein du CCC, c’était, comme pour nos sept autres collègues, en vertu de compétences précises et reconnues. C’était aussi pour traduire en actes neutres et techniques (bâtir un projet de Constitution) notre engagement patriotique au service de l’intérêt général et de la Nation toute entière. Pour ce qui nous concerne tous les deux, c’était aussi pour apporter notre regard personnel (peut-être original), forgé par nos expériences professionnelles occidentales, avec notre cœur et notre âme malagasy.

Nous avons naturellement accepté d’être nommés au sein du CCC au nom de l’idée que nous nous faisons de la Démocratie. Nous avons accepté d’y travailler loyalement en conservant notre liberté de penser, notre statut professionnel et, évidemment, notre résidence en Europe ! Notre engagement au sein du CCC était pour nous un acte patriotique, civique et pour tout dire, une mission sacrée à l’égard de nos Frères et Sœurs Malagasy et de la Terre de nos Ancêtres.

Aujourd’hui, à cause d’un vulgaire problème comptable qui, nous le répétons, n’existe pas dès lors qu’il s’agit de faire venir, pour un coût particulièrement élevé, des « spécialistes » et autres « consultants » étrangers au chevet de notre Nation blessée, nous sommes traités sans aucun respect. Nous sommes ainsi écartés sans ménagement de notre mission à laquelle nous nous consacrons loyalement et dans la plus parfaite neutralité.

Monsieur le Président, nous sommes amers, mais déterminés à travailler pour la sortie de crise en vue d’une reconnaissance internationale et confiants dans l’avenir de notre Pays.

Sachez que là où nous serons, nous mettrons tous nos efforts au service de notre Patrie, dans le même esprit de loyauté, de neutralité et de liberté que nous avons mis à travailler fraternellement, avec efficacité et avec assiduité avec nos collègues du CCC, dès notre nomination en mai dernier. Le travail remarquable effectué par le CCC dans la préparation et au cours de la Conférence nationale est le fruit de cette collaboration exemplaire entre les neuf membres du CCC.

Nous sommes au service de notre Peuple dont le sort nous préoccupe au plus haut point.

Nous sommes au service de la Paix car nous estimons qu’il faut aller maintenant vers l’apaisement de notre Société.

Nous sommes au service de toutes celles et tous ceux qui travaillent pour le Madagascar de demain, « Madagasikara vaovao. Ho an’ny taranaka sy ny faramandimby », comme le dit le spot télévisé du CCC !

Ho an’ny Tanindrazana !

Joël ANDRIANTSIMBAZOVINA,
Professeur agrégé de droit public, Président délégué du Cercle des constitutionnalistes

&

Patrick RAJOELINA,
Professeur de Droit à l’Ecole supérieure de Journalisme (Paris)

Membres du Comité consultatif constitutionnel (CCC)

11 commentaires

Vos commentaires

  • 20 septembre 2010 à 08:44 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Je suis surpris de vos réactions pour « NON FINANCEMENT » de vos voyages-touristiques à Madagascar :

    « En effet,nous sommes restés à quai,en Europe..à cause de sombres problèmes comptables ».

    A ma connaissance,il y a 138 questions-guides pour la Conférence Nationale du 13 au 18 Septembre 2010.La présence de CCC est prévue pour répondre à certaines questions par les représentants de toutes sortes à la conférence nationale.

    Est-il question de finaliser le texte de la « CONSTITUTION ».

    « NON » et « NON », alors la présence de tous les membres de CCC n’est pas utile.

    Vous voulez faire comme Raymond RANJEVA,intimidez les "MALGACHES,bacc moins 5,avec vos cursus universitaires.

    Les Malgaches (une fraction des représentants du Peuple) ont donné leur avis,reste à vous ,les spécialistes de finaliser cette décision en langage juridique-administratif pour le sous mettre au référendum.

    Savez-vous que pour 100 000 ariary/6jours d’indemnité pour ces représentants sans diplômes ou avec diplômes (bacc+10) il a fallu un mouvement d’humeur .Ces personnes méritent aussi les hôtels à 4 et 5 étoiles mais réservés aux cravatés et des diplômés ou aux intervenants-touristes internationaux.

    Je ne ne suis pas d’accord de vos réactions :

    « choqués,peinés et particulièrement meurtris »

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 septembre 2010 à 10:17 | ratiarivelo (#131) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Miarahaba anao Atoa Basile : mba mieritrereta aloha vao MAMALY , fa aza finaritra ny mamaly be faritany no sady efa tena mirediredy !! Manaova aloha fadiniana LALINA ?? ok Masina io Tanindrazana io

    • 20 septembre 2010 à 10:36 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à ratiarivelo

      ratiarivelo

      merci de votre conseil,ma réaction est spontanée,sans regret.

      Amicalement.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 septembre 2010 à 14:27 | che taranaka (#99) répond à ratiarivelo

      "Nous sommes au service de notre Peuple dont le sort nous préoccupe au plus haut point.
      Nous sommes au service de la Paix car nous estimons qu’il faut aller maintenant vers l’apaisement de notre Société.
      Nous sommes au service de toutes celles et tous ceux qui travaillent pour le Madagascar de demain, « Madagasikara vaovao. Ho an’ny taranaka sy ny faramandimby », comme le dit le spot télévisé du CCC !
      Ho an’ny Tanindrazana !"

      Joël ANDRIANTSIMBAZOVINA, Professeur agrégé de droit public, Président délégué du Cercle des constitutionnaliste & Patrick RAJOELINA,
      Professeur de Droit à l’Ecole supérieure de Journalisme (Paris)
      Membres du Comité consultatif constitutionnel (CCC)

      Ratiarivelo,

      Ben oui je sais plus qui doit tourner sa langue 7 fois sous son palais buccal avant de s’exprimer ?

      Les officiers maintenant sont obligés de demander une autorisation à leurs supérieurs avant de se manifester..certains ne s’expriment plus...mais c’est vrai que nous les internautes comme les braqueurs armés ne demandent l’avis de personne pour s’introduire souvent dans les « affaires qui nous dépassent » ou qui ne nous regardent pas !donc je m’exprime , et je ne retourne pas ni ma veste ni ma langue, bien à l’abris de mon clavier !

      Pour la première fois ratiaray je suis d’accord avec Basile(ça arrive..une fois n’est pas coutume !).De quoi ils se plaignent nos intellectuels dilambato tia tanindrazana des perdiems ou d’être oubliés,exclus..??

      A deux endroits dans leur lettre ils évoquent le « problème comptable » à plusieurs fois ils expriment leur amour pour leur patrie..etc..

      A nul endroit à par leur compétence ils n’ont pas annoncé l’aumône qu’ils peuvent donner à Mamasily pour s’acheter son paraky car au plus haut point c’est celà qui intéresse Mamasily !!!....et c’est là que le bât blesse Ratiarivelo !

      On en a marre de ces gens...l’avenir du pays c’est le paysan qui bêche la terre pour nourrir les siens ,les éduquer pour ne pas en faire des braqueurs ou des mendiants !

      Excusez moi..hein...

    • 20 septembre 2010 à 18:12 | basyvava (#4699) répond à che taranaka

      Tena mba miombokevitra amin`i Bazily sy che taranaka ny tenako. Ireo manampahaizana dia tokony handinika tsara : na izy ireo mankatoa ny fanonganampajakana natao dia miasa ho an`i Andry Rajoelina, na izy ireo tsy mankatoa dia tokony hanohitra hatrany izay zavatra aroson`i Andry sy ny tariny ka tsy tokony hanampy azy (toy ny ray amandreny mijoro) hanova ny lalam-panorenana. Iza kay no nilaza fa tokony hovana ny lalam-panorenana ? Ary ny fanovana an`io ve dia tena hiteraka filaminana tanteraka eto amin`ny tanana ? Izaho manonkana aloha tsy mino e. Lalaovin`ny mpanao poliika fotsiny ireo milaza azy ho avara-pianarana dia izao mitabataba izao. Ny tena mapihomehy dia olona tena ngeza lahy be roa izao no voa. T@ zoma teo dia nisy naman`ireo roa lahy ireo, ramatoa sahondra rabenarivo, mpanoratra eto amin`ny tribune-mada, nanome ohatra koa amin`ny lalana hazo diavina @ fanovana lalam-panorenana, izy rahateo koa hono toa tena juriste avo lenta. Amiko dia tsotra, raha tsy mankatoa ny fitondrana ankehitriny ireo olona manampahaizana be ireo dia tokony hanohitra ny zavatra haroson`ny FAT dia vita kabary. Raha tena tsy faly moa ry zareo dia tokony hilatsaka ho fidiana, manao politika ohatra ny sasany. Ny tena mapihomehy dia ity : raha tena tia tanindrazana ireto profesora roa ireto dia tokony ahafohy 1000 euros andehanana aty Dago. Raha tena te-hanavotra an`i Madagasikara dia tokony hiady eto antoerana fa tsy mihanahana any ivelany any, `le terrain commande la bataille` hoy ny stratezy. Ijeneraly de Gaulle koa ange afaka nijanona tany Londres dia avy any izy no manome ny stratezy hiadiana amin`ny rainiboto e ! Tsarovy fa hatramin`izao aloha dia ny `loi de la jungle` no manjaka eto, ka raha tiana hiova izany dia tokony hody ny sasany fa tsy mipetraka ela any @ ny `zoo` any andafy any.

      Ando Rabekoto

    • 20 septembre 2010 à 18:52 | Billy the Kid (#4664) répond à basyvava

      Ah tena marina mihitsy ka ! Iza marina tokoa no nilaza fa tsy maintsy ovaina ny Lalampanorenana ? F’angaha rehefa tsy mifanaraka @ zay reven-dRajoely ny anaty Lalampanorenana dia tsy maintsy asiana fanovàna ? An ?

      Mba nisy nanontany ny hevi-bahoaka ve na tokony ovàna na tsia ny Lalampanorenana ? An ??? Sa zay tsy maintsy tian-dRajoely foana no tsy maintsy atao eto amin’ity Nosy ity ? An ??? Han ??????

      Mba anontanio kely aloha azafady ny hevitry ny Vahoaka tsy mandady harona !

  • 20 septembre 2010 à 12:54 | che taranaka (#99)

    Basile,

    Il se trouve que je suis allé sur Sobika l’autre jour , chose que je n’ai pas faite depuis longtemps !.La raison est que ces journaleux font trop de fautes de frappe ou d’orthographe je ne sais plus..et je trouve celà médiocre pour un site qui se veut tirer la société Gasy vers le haut..!bref..je ne suis qu’un simple internaute sans culture de quoi je me mêle !!!?

    Mais quel fut mon étonnement quand j’ai lu des propos véhéments à votre endroit « il est courageux ce Basile » me dis-je pour affronter des adversaires aussi coriaces sur les sites...mais c’est vrai ce ne sont que des joutes verbales !

    Mais je reviens à nos échanges..

    Basile a des admirations remarquables vis à vis de nos anciens dirigeants politiques mais je remarque que il n’ a pas les mêmes estimes vis à vis des intellectuels..pourquoi ?
    Est-ce que les 19.000.995 malagasy bac-25 ou autres suffisent à gérer le pays politiquement et n’ont nul besoin des intellectuels ....
    Ou comme moi il (Basile)pense que les soit-disants intellectuels sont des mpijapy(opportunistes),des profiteurs et des veules..????..et ne méritent que l’indifférence...comptablement j’entends..!!.surtout les bac+10, s’ils sont vraiment patriotes un billet d’avion n’est quand même pas la mer à boire et un peu de varimintsangana ne leur fera pas de mal ..!

    Lors des vraies oppositions où les combats étaient plutôt rudes j’ai aperçu FIDY,Lecacheur,Roland Ratsiraka,les kamikazes..mais jamais Ranjeva ,Patrick Rajoelina ou d’autres professeurs émérites..peut-être étaient-ils derrière des paravents à tirer les ficelles,étaient-ils affairés à leur propre beurre que les paysans gasy qui n’ont plus que leur peau sur leurs os sont loin de leur vision universitaire française ?

    J’ai écrit ce post pour comprendre un peu vos soutiens « soviet-suprême » à l’égard des vieux routards ...moi les pseudos de tous genres ,anciens prézidà ou anciens recteurs qui n’ont pas changé la vie des millions de gasy ne gagnant 1$/mois/jour depuis 50 ans ....

    ...celà fait maintenant des années que je ne les crois plus capables de faire avancer la « sarety »....

    Une république de plus et une constitution taillée à servir les intérêts des tenants de pouvoir « élus » ou putschistes ,pour moi, ne sont qu’un pas de plus vers la GUERRE CIVILE !..que je n’appelle pas de mes voeux mais les cours des choses nous y conduisent irrémédiablement...hélas Madama SI...ssi !

    • 20 septembre 2010 à 16:51 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à che taranaka

      che taranaka

      je ne suis pas contre les intellectuels/spécialistes,il en faut.Madagascar est bien servi par ses « intellectuels »,contrairement à ce qu’on pense.

      Pour quelques malgaches,je suis un traître,un caméléon,un padesm etc...

      Bref,je suis un homme indépendant.

      A+ che taranaka

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 septembre 2010 à 17:09 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à che taranaka

      Che taranaka

      Pour être sincère avec vous,j’ai connu la première République Malgache (dedans dehors) ,les autres je suis resté observateur sans perdre de vue.

      C’est vrai,j’ai respecté tous les « DIRIGEANTS MALGACHES »,pas plus ni moins.

      Ce qui m’a sauvé de tout :« je ne suis pas attiré par les gadgets ou les superflus de la vie »,bref le fric.

      Ni voiture particulière,ni concerts etc...,toujours pour le transport en commun.

  • 20 septembre 2010 à 16:48 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Nous voilà encore une fois devant ce problème récurrent : ’ZO MITOVY’

    Ou alors tous les malagasy de l’extérieur ne sont pas des malagasy et que les fozatay le disent clairement

    • 20 septembre 2010 à 16:55 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Rakotoasitera Fidy

      Rakotoasitera Fidy

      Qu’entendez-vous par « ZO MITOVY »

      Les malagasy de l’extérieur sont des MALAGASY,sauf s’il s’amusent avec sa double nationalité.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 89