Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 05h26
 

Société

Développement des villes

Un plan et une stratégie nationale d’urbanisme attendus en 2015

mercredi 3 décembre 2014 | Bill

70% des richesses produites dans le pays sont issues des activités urbaines et animées par 33% de la population totale. Dans 20 ans, on estime que les 50% de la population malgache s’agglutineront dans les villes. Leur accueil et hébergement constitue un problème majeur. Un atelier sur l’urbanisme et le développement des villes se tient à l’hôtel Panorama à Andrainarivo et se penche sur le sujet afin de recueillir les propositions de solutions et établir un plan national de l’urbanisme. Il est admis que les projets de développement ne devraient pas uniquement être axés sur les activités en milieu rural mais devraient également prendre en compte les villes.

Ainsi, la création et la promotion des écoles formant des urbanistes ont été évoquées afin de donner aux mairies et communes les ressources humaines leur permettant d’organiser et de développer leur cité. D’après un responsable auprès du ministère des Équipements, des Infrastructures et de l’Aménagement du territoire, initiateur de l’atelier, la politique nationale et les stratégies d’urbanisme seront ficelées en 2015. En tout cas, les affrontements de ces derniers jours entre les agents de la Police municipale et les tireurs de pousse-pousses et de charrettes traduisent ce problème dans la capitale en plus de l’explosion des bidonvilles et des conflits fonciers.

69 commentaires

Vos commentaires

  • 3 décembre 2014 à 09:47 | Eloim (#8244)

    J’attendrai bien la ou les solutions avancées par Einstein et BB pour cette notion d’urbanisme sans qu’on exclut les pauvres tireurs de charrette et pousse-pousse de Tana.

  • 3 décembre 2014 à 09:53 | Boris BEKAMISY (#4810)

    Le PRM a confié au Ministre de l’economie Gal HERILANTO de piloter l’elaboration un peu à la va vite du PND

    La competence de HERILANTO à ce niveau n’est pas discutable mais il est TOUT SEUL au niveau du gouvernement sur ce domaine ....alors que l’elaboration d’un PROGRAMMe NATIONAL devrait se faire d’une maniere participative impliquant les acteurs socio-economiques public et privés malgaches et internationnales ....et ce n’est pas du tout le cas aujourdhui, les principales parties prenantes n’ont pas toujours vu la couleur du PND .....BREF le developpement scandé par la HERYMIESONA est mal parti ! (pleonasme !)

    Le pilotage de ce processus devrait revenir à RIVO le ministre d’Etat mais comme il est de notoritété publique qu’il est NUL parmi les NULS ...de ces NULLARDS qui nous gouvernent !

    Et on tourne en ROND comme depuis 50 ans dans l’Ile MAUDITE !

    • 3 décembre 2014 à 10:47 | manga (#6995) répond à Boris BEKAMISY

      Salut Boris,
      Il revient quand même à un soldat de défricher efficacement les « mauvaises herbes » avant la tenue de la francophonie. C’est un grand défi et honneur pour notre cher et bien aimé son altesse sérénissime prince Rakotonirainy Martial. A l’entendre dire me rappelle a fortiori les directives par rapport aux favelas durant la coupe du monde ; ironie du sort : le résultat était vraiment au-dessous des espérances, n’empêchant toutefois la réélection de la dame de fer.
      Quant à la pourriture d’énergumènes, c’est un élément dont la présidence ne pourra s’en débarrasser si facilement, son avenir est assuré du moment qu’il ne se suicide.

    • 3 décembre 2014 à 11:24 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à manga

      Hi Manga !

      On peut defricher efficacement « les mauvais herbes » en adoptant la formule bien connue : les adopter pour des tireurs de pousse-pousse miova fo.....sur une facture de Ar 22Milliars ! mais encore faut-il trouver 22 milliards !

      Il suffit pour y arriver de finaliser son PND et d’organiser une conference des Bailleurs de fonds sur cette base....et le tour sera joué !

      Quand au sommet de la petite canadienne d’origine haitienne à l’allure d’une femme d’Antohomadinika, je ne vois pas pourquoi devoir construire UN MUR pour cacher les favelàs gasy , la jeanette haitienne passera bien pour vendeuse de Ramanonaka en se trainant un peu du coté de NOSYBE (Route de Chirac)

      Par ailleurs, quand on a un President de France de la trempe de Hollande , il est difficile d’avoir un Secretaire General de la Francophonie de la« HAUTEUR » d’Abdou Diouf et on se contente d’une « NORMALE » poète de la nêgritude

      Quand à la « NORMALITE ACTUELLE » qui nous gouverne ....decidement nous copions-collons TOUT de la RENIMALALA.....

      Vivement la rentrée politique de notre SARKO-RAJOELINA à la tete de notre UMPAR....pour enterrer definitivement la probabilité pour la FN-TIM-LEPEN-RAVALO de se retrouver aux affaires !

      Oui le parallelisme franco_malgache est là bien là ! Vous trouvez pas Manga ??

    • 3 décembre 2014 à 14:54 | manga (#6995) répond à Boris BEKAMISY

      Les séquelles sont la et il faut l’admettre d’une part et l’effet burkinabé ne fait que redorer le blason de l’aiguilleur afin d’être beaucoup plus dissuasif au vu d’une tentative (unilaterale) de prise quelconque decision des soumis. Ombiasa tsy masy an-tanine, il ne lui reste que la diplomatie comme carte en main. Le suspecte de Battaz fait faux-bond et enrage Macron. Tout rue vers l’or (propagande) a part le mauvais perdant et certains cherchent même à se livrer ouvertement à de la récupération politique devant Claire Chazal sur les malheurs du Midi. Mais de quoi peut-on exactement s’attendre de ces éternels assoiffés à part se renvoyer la balle. Et dire que nous n’avons rien hérité dans ce sens, c’est plutôt diffamatoire de la part de l’accusateur. Quant aux nôtres : fia raike lo : laka raike lo. Les dettes sont remboursables, c’est le moment de régler et. qu’importe le mode.

    • 3 décembre 2014 à 15:44 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à manga

      Vous voulez sans doute parlez de GATTAZ du MEDEF plutot que de Battaz dont, pour lui, MACRON n’est pas une tasse de thé tellement dans la France de Hollande actuelle, il est interdit d’etre RICHE au risque de se faire l’objet d’une politique de plumage severe qui fait fuir en catimini le CAHUZAC ...

      y a quelque chose de Hollande dans HERYBALARORA ,la liste est longue de leur denomminateur commun : LEGERTE , MEDIOCRATIE , DEMAGOGIE, NAVIGUAGE EN VUE et DIPLOMATIE CATSATROPHIQUE ,seuls les PRIMATES africains qui ne savent autres choses que MASTIQUER POUR L’ALLONGER leur KONstitution qui continuent à se vouer sur St-Hollande DE LA NORMALITE RIDICULE ....

      Nous ne parlons plus de la HERYBALARORA incapable de pondre du moindre PND !

      Quand à notre MACRON à nous c’est depuis lurette qu’il ne l’a pas ouvert pour taquiner un peu le SIM dU black NORO RAKOTOARIJAONA la GATTAZ du Betsimitatatra !

      Vivement 2018 ,notre Sarko-Rajoelina du UMPAR va rafler la mise tellement la descente à l’enfer de HERYDRABA est irreversible, MarineLepenRavalo lui va pourrir à l’Amirauté ! il le vaut bien !

    • 3 décembre 2014 à 16:16 | Eloim (#8244) répond à Boris BEKAMISY

      Ce sont des pures délires - ayant un trait de TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs) et de CM (Confusions Mentales) dont signe principal logorrhées confuses à idée fixe. Incurable !

    • 3 décembre 2014 à 17:31 | manga (#6995) répond à Boris BEKAMISY

      La chasse aux sorcières a été bien effective mais n’a rien apporté de concret. Le retour de flammes après l’investiture risque fort de faire tomber des têtes et ce ne sera pas n’importe lequel.
      An-tratra tsy lavo avia lehiroa : est-ce devenu un slogan pour votre cousin ou l’envie de vouloir vous anesthesier generalement ; comptez jusqu’à 10, vous ne sentirez pas le bistouri.
      Pour votre cousin nordiste, accepter le conclave se monnaie avec la présidence de la séance. Quand on est dans une église, il n’y a que les prêtres qui prêchent les bonnes paroles mais quand le substitut entend ne pas pouvoir valoir de ses droits, c’est NIET, il y a anguilles sous roche.

    • 3 décembre 2014 à 18:03 | caro (#7940) répond à Boris BEKAMISY

      « La competence de HERILANTO à ce niveau n’est pas discutable... »

      A force de vouloir faire avaler des couleuvres, on finit par s’etrangler devant l’assemblée !

  • 3 décembre 2014 à 09:59 | manga (#6995)

    Tel projet peut mourir avec sérénité avec tous les moyens à déployer en un si peu de temps. Lors de son intervention sur tvplus, le PDS avait promis monts et vaux en pensant caricaturer une agglomération européenne à celle de la capitale contrairement à ce grand silence où les tireurs de charette imposent les leur.
    Une association gène l’État qui la reproche d’accaparement illicite de terrain, n’ayant certainement rien à soutirer d’une oeuvre de bienfaisance.
    Pourquoi ne pas freiner l’exode en donnant un coup de pouce aux 3/4 delà population du monde rural, et dont l’investissement ne représenterait même pas la moitié de celui des grandes villes où les bidons garnissent de plus en plus chaque coin de rues.
    Force est de constater que c’est le régime qui favorise la misère qui engendre systématiquement ladite insécurité : deux phénomènes condamnés perpétuellement à vivre ensemble.
    En une seule phrase : c’est encore un coup de bluff à faire réveiller les morts.

    • 3 décembre 2014 à 11:43 | Isandra (#7070) répond à manga

      Quelle que soit la politique de l’urbanisme que nous voudrions mettre en place, tant que la problématique de la décentralisation n’est pas résolue, elle reste et restera inefficience, car le centralisme favorise l’inégalité économique, déséquilibre de la croissance démographique, nous empêche de maitriser l’exode rurale.

      En effet, la décentralisation effective a pour but de limiter les disparités, de mieux équilibrer le développement économique et de répartir la richesse.

      Dans le système actuel, souvent des investissements sont effectués sans que l’on tienne compte des caractéristiques des régions ou sans que l’on respecte leur autonomie, toutes les décisions sont prises par les pouvoirs centraux, alors que le rapprochement des acteurs du développement régional est essentiel à la dynamisation d’une région.

    • 3 décembre 2014 à 13:38 | manga (#6995) répond à Isandra

      Isandra,
      La décentralisation est un sujet dont n’importe quel régime n’a pu résoudre avec efficacité. En l’associant avec l’adjectif « effective », quelque chose me prévient que le fédéralisme est l’idéale selon vous. Si vous avez la moindre connaissance en matière de gestion, et si la capitale que les sites touristiques de renom réclament un statut particulier par rapport aux autres communes, c’est parce que ça ne fonctionne pas comme vous nous laissez entendre. Partons sur l’exemple de la JIRAMA : comment l’État arnaque ses abonnés. Avez-vous vu les étudiants de Manindahy déclarer des pompes qui laissent, et sans le vouloir, couler l’eau 24/24 depuis des années et auriez-vous le minimum de déduction de l’impact occasionné sur le contenu de votre portefeuille ? La misère n’est pas une fatalité mais desserrer le robinet financier en l’État actuel des choses ne nous demande que foncer droit au mur. A n’en citer que quelques exemples : Toamasina est la capitale économique et se demande comment il peut digérer le délabrement de ses infrastructures routières. Quant à Tsimiroro, 17kms de route départementale sont sur le point d’être remblayés avec de la terre et le PM signe le contrat de 40 millions d’euros. Antananarivo recèle des bœufs volés pour nourrir sa population et les bdr se métamorphose en un virus à l’insu de tous.
      La solution aux problèmes se traduit par une bonne gouvernance et uniquement. Nous avons une île pas comme les walons et flamands qui s’entredéchirent.

    • 3 décembre 2014 à 16:13 | Isandra (#7070) répond à manga

      Bien sûr, vous avez raison tant que la bonne gouvernance n’est pas mise en place, tous les projets sont inefficaces, ils n’auront pas d’impact sur la population. Justement, c’est pour cette bonne gouvernance qu’il faut entamer cette décentralisation, ne serait-ce qu’au départ, politique,… afin qu’on puisse donner davantage aux dirigeants locaux la possibilité de décider en fonction de leur réalités, et les besoins locaux, de contrôler, de suivre les réalisations des projets dans leur régions.

      Parce qu’avec ce système de centralisme, les dirigeants privilégieront la gestion des problèmes nationaux au détriment de celle des problèmes locaux, sauf si ces derniers ont la chance d’être soumis par un leader local qui a ses entrées auprès des autorités supérieures et de préférence auprès de la Présidence.

  • 3 décembre 2014 à 10:17 | jansi (#6474)

    Le développement national passe par le traitement de plusieurs secteurs de l’économie dont l’économie urbaine une branche très importante sinon la plus importante. L’agriculture n’est plus le moteur de notre économie. Mais il faut qu’elle le redevienne grace au développement urbain.
    C’est le défi que les autorités doivent comprendre au lieu de se contenter de tip top.

    A mon avis le développement national se base sur le dynamisme du marché intérieur lequel dépend de deux secteurs majeurs : le développement urbain créateur de pôles de consommation et de production dans un système d’armature urbaine reliée par un réseau très dense de routes en bon état.

    C’est seulement en comprenant cela que les plans d’urbanisme trouveront leur sens. De même on saura mieux comment privilégier les zones de production agricole intensive ou familiale.

    Une économie exclusivement orientée vers les exportations na jamais été une solution. D’autant plus qu’on ne maîtrise pas encore la politique de gestion de nos devises surtout en matière de rapatriement.

    • 3 décembre 2014 à 12:32 | manga (#6995) répond à jansi

      Je m’aligne aux raisonnements que vous avez formulé pour la simple raison que le produit agricole consommé par le pays exportateur revienne moins cher qu’a celui producteur lui-même.
      Mes intuitions se basent plutôt sur une tentative de soigner en apparence l’image d’un régime tout en délaissant complètement le sort de ce monde qui représente les 3/4 de la population malgache, d’une part, mais au vu du soi-disant projet, une synchronisation aurait facilité la tâche du concepteur en travaillant de concert avec tous les ministères existants au lieu d’être perpétuellement budgetivores que d’aucune utilité.
      Le miracle viendrait de cette initiative collective, le contraire ne serait qu’utopique.

    • 3 décembre 2014 à 13:27 | Isandra (#7070) répond à manga

      « Une économie exclusivement orientée vers les exportations na jamais été une solution. D’autant plus qu’on ne maîtrise pas encore la politique de gestion de nos devises surtout en matière de rapatriement. »

      Pourtant, les exportations représentent 80% du PIB de la chine, grâce auxquelles elle a pu se mettre au deuxième rang de puissance économique mondiale après les Etats unis.

      A mon avis, dans cette mondialisation, le développement d’un pays dépend beaucoup de son ouverture à l’éxterieur, de ce fait, le pays qui arrive conquérir plus de marchés extérieurs, peut relever leur croissance plus vite,...car cela pourrait booster les investissements, plus les emplois, favoriser le marché interne, augmenter les besoins,..Par ailleurs, aucun pays n’a autosuffisance dans tous les domaines, il a toujours besoin d’échange avec les autres pays,...

    • 3 décembre 2014 à 13:38 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Plutôt pour Jansi,...

    • 3 décembre 2014 à 15:42 | Eloim (#8244) répond à Isandra

      Je suis entièrement d’accord avec vous. Le faiseur de développement d’un pays c’est le secteur privé. En particulier le commerce international - l’exportation source de devises et renforce la valeur monétaire de notre pays. C’est cette stabilité de la valeur monétaire qui assure l’investissement, source de revenu, des valeurs ajoutées, des impôts et taxes diverses qui engraissent la caisse de l’Etat et favorise le marché de travail.
      Donc, si on veut vraiment axer pour la relance économique, l’Etat devra jouer le rôle de catalyseur et facilitateur de la contribution du secteur privé au développement du pays. Des mesures incitatives devront être prises comme l’allègement des charges patronales, facilitation des règlements des impôts et taxes, sécurisation des investissements, exonérations des matières premières et intrants divers, etc ... Mais jusqu’à maintenant, personne n’écoute nos opérateurs économiques qui criaient au scandale depuis le SIM dernier. Y-a-t-il encore un espoir pour ce pays ?

    • 3 décembre 2014 à 16:30 | Isandra (#7070) répond à Eloim

      Bien sûr, il y a toujours de l’espoir, car les patriotes les vrais ne laisseront pas ce pays couler avec cette bande de n..azes. Chaque chose à son temps, sa limite...

      Le problème avec ce régime, il n’y a aucune politique, presque sur tous les secteurs. Il ne fait que combler les trous TIP TOP, partout,...toute leur stratégie relève bien plus de l’improvisation que de la planification.

      - 

    • 3 décembre 2014 à 21:07 | jansi (#6474) répond à Isandra

      Une économie extravertie = un pays importateur de l’inflation mondiale dont celui du pétrole cause de nos malheurs actuel.
      Seul le développement du marché intérieur peut assurer une stabilité et une croissance économique durable. Mais cela n’empêche évidemment pas les exportations bien maîtrisées.

      Quant au cas de la Chine qui s’est appuyée sur le commerce international, son objectif est de préserver ses richesses nationales du sous sol jusqu’au jour où les pays concurrents auront affaibli leurs réserves du sous sol.
      Cela neçessite une politique économique bien maîtrisée pour ne pas revivre le syndrome hollandais dont les fortes rentrées de devises grâce au petrole exporte avaient déstructuré et détruit le tissu des manufactures des Pmi Pme en particulier et les réseaux économiques nationaux en général.

      Plusieurs autres cas sont à étudier par ceux qui veulent baser notre développement sur les seules exportations : agri business, mines, petrole, tourisme. Angola, Nigeria, et les îles paradisiaques ouvertes au tourisme des riches. Il y a toujours un revers à chaque médaille.

  • 3 décembre 2014 à 10:37 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalamo alaikoum

    « 70% des richesses produites dans le pays sont issues des activités urbaines et animées par 33% de la population totale. Dans 20 ans, on estime que les 50% de la population malgache s’agglutineront dans les villes. »

    Il faut citer ses sources avant de tenir de telles affirmations sauf si richesses produites correspondent aux impôts divers et droits de douanes et assimilés.
    Parler de la situation dans 20ans alors qu’on a du mal à se projeter sur ce qui va se passer dans 5ans.

    Quant au PND, tant qu’il ne met l’accent sur l’autosuffisance alimentaire à court terme et énergétique à moyen terme et à moindre coût (exploitation de notre potentialité), c’est toujours un PND sur table qui ne tient pas compte de l’état des lieux du pays et des doléances de sa population.

    • 3 décembre 2014 à 10:38 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      lire ...il ne met pas ....

    • 3 décembre 2014 à 16:51 | caro (#7940) répond à plus qu'hier et moins que demain

      « Quant au PND, tant qu’il ne met l’accent sur l’autosuffisance alimentaire à court terme et énergétique à moyen terme et à moindre coût (exploitation de notre potentialité), c’est toujours un PND sur table qui ne tient pas compte de l’état des lieux du pays et des doléances de sa population. »

      1.Ce PND, sous la responsabilité du ministre qui est en charge de l’economie et du plan, un officier superieur, est attendu depuis octobre, et est rejeté sous sa premiere mouture devant l’assemblée. Aller comprendre si le dossier etait bien ficellé.

      2.... a court terme..., a moyen terme :

      des termes inconnus au regiment, sans jeu de mots. Il faut se detromper de ce que disent certains medias qui affirment que Madagascar n’a jamais eu de politique urbaine.

      Le Projet Grand Tana existe depuis trente ans. Aller consulter les archives du ministere des TP pour s’en convaincre. Ce projet prevoyait deja l’extension de Tana jusqu’a Ambohidratrimo dans une cooperation, entre autres avec les italiens. Mais comme d’habitude, le panier dans lequel le financement a été « conservé » n’a pas de fonds/troué et s’est perdu en route.

      Maintenant, comme on cherche a recueillir des propositions, les travaux en amont ont-ils éte effectués ? Ces travaux prealables de base doivent etre fondés sur des chiffres réels (croissance demographique, besoins en infrastructures diverses, moyens financiers et humains, delais previsionnels...) dont j’ai relevé l’importance des données statistiques dans un de mes precedents posts, et sous des responsabilites interministerielles impliquees dans ce dossier.
      Les grands hotels peuvent donner de l’apparence, mais il faut priorotairement avoir preparé les dossiers.

      Maintenant, d’apres le Directeur de cabinet du ministre d’Etat charge des infrastuctures (beau titre, et de fonction aussi peut-etre), l’on cherche a regrouper les « bidonvilles » !!!
      Quelle intelligence, a-t-il pensé a toutes les consequences de telle disposition ?
      Je ne cesse pas de denoncer ce genre de solution a deux sous qui n’est que du rafistolage/rustine/tip top pur et simple. N’y a-t-il pas de gens qui ont des visions plus large pour envisager l’avenir que de ne voir que le bout du nez ?

    • 3 décembre 2014 à 17:28 | Isandra (#7070) répond à caro

      C’est évident Caro, ne cherchez pas loin,...Ces apprentis font tous ces séminaires et forum, symposium, etc pour leur apprentissage,...ils n’ont rien à réaliser tout de suite entre leur mains,...d’où tous ces rafistolages comme vous disiez,...TIP TOP,..

    • 3 décembre 2014 à 18:33 | caro (#7940) répond à Isandra

      Au final donc, ce ne sont que des reunionites de « bleus » ne servant a rien a votre avis ?

      Et pourtant, il me semblait avoir compris que le grand argentier de la transition y etait a la bonne ecole pour avoir su trouver durant cinq annees les fonds necessaires pour faire tourner les rouages ?

      Et si vous me dites qu’ils ne sont qu’en apprentissage, vous n’etes pas coherent en le declarant aujourd’hui parce que vous l’aviez soutenu aux presidentielles. D’ailleurs, sans cela il n’aurait jamais ete la ou il est.

    • 3 décembre 2014 à 19:04 | Isandra (#7070) répond à caro

      Sachez bien ceci, poste de ministre est une, et Président est une autre.Un ministre ne fait qu’appliquer le programme conçu, élaboré par le Président et le Premier Ministre, en quelque sorte, ce n’est qu’un exécuteur, mais non pas initiateur..., du coup, un bon ministre ne fera forcément pas bon Président,...

      Par ailleurs, Hery, lui-même avait été nommé, le fait que c’est un technocrate, mais non pas politicien, c’est un novice en politique, n’avait jamais eu d’expérience élective auparavant,...étant désigné candidat par dépit, n’ayant pas été préparé pour diriger seul le pays,...Une fois arrivé au pouvoir, au lieu de s’entourer des gens expérimentés pour combler ses lacunes, il a choisi de collaborer avec des novices et apprentis comme lui,...Et nous savons tous le résultat,...la situation s’empire, ça fait plus de dix mois, tout est en rouge sur tous les plans...,personne ne sait où on va, quel est le cap,...

    • 3 décembre 2014 à 19:38 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      Candidat par Hasard !!!! Nuance. D’où justice du Hasard, communication Hasardeuse et il mourra par Hasard aussi je pense. Comme Isandra surement née par hasard aussi vous collez le l sur le n vous mélanger bien et ça donne hasard .

    • 3 décembre 2014 à 20:08 | caro (#7940) répond à Isandra

      Il y a un point sur lequel on est d’accord, ” un bon ministre ne fera forcément pas bon Président,... ”, quoique, il y a a dire sur sa gestion du ministere des finances avec tout ce qui y tramait.

      En revanche, un ministre ne saurait pas etre simplement un executant, et ne peut se contenter d’une application mecanique d’un programme.

      C’est un poste politique qui exige une capacite d’analyse et de synthese de la mise en oeuvre de l’orientation de la politique gouvernementale au niveau de chaque departement. Nuance, sans exclure de s’entourer de rompus techniciens. Demuni de cette capacite, un ministre n’a pas sa place dans un gouvernement et n’aurait pas besoin d’etre evalue comme on en parle beaucoup en ce moment. Car en suivant votre raisonnement, le ministre ne fait qu’executer une tache, mais pas une tete a penser. Nuance. Je ne disconviens pas que la frontiere est suffisamment mince pour permettre une meprise.

      C’est le ministre qui doit etablir les programmes, comme celui qui est attendu du ministere du plan avec le PGE devenu PND dont nous avons parle hier. Vous voyez a quel point il est dangereux de s’aventurer en politique. Mais comme beaucoup y vont par cupidite, la noblesse de la politique est videe de son essence. De la, l’experience elective ne sert que de tapis. Et ca ne manque pas chez les politiciens du pays.

    • 3 décembre 2014 à 20:10 | caro (#7940) répond à Maestro

      Quelle facilité de manier les lettres/mots a l’instar de votre pseudo de chanteur !

      Chapeau !

  • 3 décembre 2014 à 11:29 | Stomato (#3476)

    Madagascar a une chance inouïe !

    En effet, au cours des cinq dernières décennies le pays ne s’est pratiquement pas développé. Les « résidus » de al colonisation ont été utilisés et usés jusqu’à la corde. Il n’en reste pratiquement plus rien. Bien sûr des verrues ont été ajoutée mais plus en fonction des lubies de dirigeants sans grande vision que de réelles réflexions.

    Aujourd’hui de nombreux Malgaches ont fait des études à l’étranger, dans des pays dits développés, et ont pu voir ce qui peut être bien et ce qui peut ne pas l’être pour la pays.
    Se m a s t u r b e r l’esprit pour réinventer localement la roue est bien sûr faisable. Mais pourquoi continuer la méthode cinquantenaire qui n’a rien donné de vraiment valable ?

    Figurez vous qu’il y a même de jeunes Malgaches qui n’ont pas fait d’études à l’étranger et qui sont des gens de grandes qualités !

    • 3 décembre 2014 à 17:47 | Isandra (#7070) répond à Stomato

      C’est vrai, chacun son interprétation du développement...Même si, actuellement, notre économie est morose, le 2% de taux de croissance n’a pas eu beaucoup d’impact sur la vie quotidienne de la population,...cela ne veut pas dire qu’aucun développement n’a été enregistré sur certains domaines. Nous avons fier de retrouver notre liberté d’expression, ce que nous abusons abondamment sur ce site, la démocratie va en bon train,...malgré des excès de zèle constaté, mais mieux qu’avant,...Sur le plan social, la transition a pu rouvrir plusieurs école, des hôpitaux de bases,...

      Toutefois, n’oubliez pas ceci : « il vaut mieux mourir libre que vivre en esclave »

    • 3 décembre 2014 à 20:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Nous sommes fier,...

  • 3 décembre 2014 à 12:03 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    « D’après un responsable auprès du ministère des Équipements, des Infrastructures et de l’Aménagement du territoire, initiateur de l’atelier, la politique nationale et les stratégies d’urbanisme seront ficelées en 2015 ».
    Depuis 10 ans c ’est tout ce qu’ a été capable de pondre ce responsable !!!
    Quant à ses acolytes « irresponsables » ils font koi ???
    Ils sont tous titulaires de titres aussi pompeux que creux & inutiles , virez-moi tous ces incapables . /

  • 3 décembre 2014 à 13:38 | Turping (#1235)

    - Un sujet que j’ai déjà abordé ci récemment . La population des grandes villes ailleurs surtout à Tana a triplé ces trente dernières années alors que les infrastructures de bases dans la plupart datent encore de la période coloniale .
    - Il n’y a pas de quoi se poser la question en la matière ,l’urbanisme ,en commençant par la politique de l’assainissement de la ville où la peste et le choléra sévissent encore à Madgascar au XXIème siècle .
    - Il manquait et manque toujours de volontarisme réel surtout de vision collective pour faire l’évolution concrète.
    - C’est simple ,car le pouvoir corrompu pour se remplir les poches ,sous le joug des intérêts mafieux n’ont jamais fait évoluer ce pays .Il n’y a pas d’autres hypothèses pour l’expliquer .Le pouvoir où la décentralisation n’est pas effective comme l’on nous fait entendre est loin de résoudre le problème sus cité .Les députés sont contents d’avoir obtenu leurs tablettes pour jouer avec et de se pavaner avec les 4X4 où les carburants sont à gogo ,illimités ,les delestages sont récurrents où les carburants sont détournés ,....et j’en passe !
    - Oui, l’innovation ,la rénovation de la ville des mille comme ailleurs ,il était temps de le faire même il y a 30 ans déjà pour promouvoir le boum démographique ,le problème de pollutions où le seuil autorisé a triplé à Tananarive (maladies respiratoires ,bronchites ,cancer du poumon ,).
    - Des projets ambitieux de constructions de routes ,des entretiens pour affronter le monde du XXI ème siècle (construction de Tramway ,ou de métro souterrain ne serait-ce que 2lignes effectives seulement ,.....pardo je rêve je crois être au Brésil ou en Corée du Sud ).
    Bonne journée !

    • 3 décembre 2014 à 13:53 | Jipo (#4988) répond à Turping

      Bonjour .
      Ce qui serait intéressant, c ’est une étude, ( pas besoin de se réunir dans de grands hôtels pour cela)
      Sur le total des sommes allouées à Madagascar depuis l’ indépendance, pour son développement, les emprunts et dettes contractées,( années après années) et les mettre en balance, avec les investissements réalisés .
      On verrait rapidement ce qui a été détourné, et pourrait demander des comptes aux kon-cernés.
      Ce qui inviterait à ceux en place de « méditer / leur réelle » responsabilité " , voir d’ etre livrés à la vindicte populaire, pour les successeurs ...

    • 3 décembre 2014 à 14:20 | Turping (#1235) répond à Jipo

      Bonjour Jipo ,
      Votre réponse est intéressante. A part le BIANCO ,ce serait intéressant aussi la création des cours de compte ,inspection générale des finances indépendantes. A vrai dire les institutions fortes relevant des pouvoirs publics forts ,justice indépendante ,etc....n’existent pas à Madagascar .
      - Tout est entre les mains des usurpateurs du pouvoir depuis Ratsiraka si j’ose dire sans prendre une partie partisane .
      - C’est simple Jipo , au lieu de se réunir dans de grands hotels avec les apéritifs ,sabler du champagne ,etc.....) comme vous dîtes ,si le pays emprunte de l’argent avec de feuille de route bien structurée ,PEG ,PND ,.....les constructions des routes ,l’amélioration des rendements agronomique ,relancement économique des secteurs ;agricoles ,aviculture ,halieutiques , le tourisme ,...etc sont des secteurs porteurs .Et aussi l’option vers la transition énérgetique pour éviter les delestages dûs aux ralentissements des activités économiques ,le fonctionnement des hôpitaux où il y a les malades graves ,....
      - Tout en sachant que les prêts génèrent des intérêts ,si le gouvernement Kolo kolo relance vraiment le volet socio-économique en décapitant les intérêts mafieux ,Karana ;étrangers qui ont des gros business lucratifs sans pays les impôts ,le minimum ....ce pays décollera en impliquant les malgaches dans le relancement ( introduction d’une gouvernance en mettant en correlationdirecte avec les populations ,les gérances hiérarchiques partant sur la base ,du fokonolona ").
      - Il n’y a pas 36 solutions pour résoudre les problématiques .Un expert -comptable au pouvoir ,un médecin , un Amiral ne sont pas les seuls élites de Madagascar sans compter la communauté diasporique .
      - Il fallait rompre avec les pratiques illicites ,mafieuses ,....de faire autrement la politique que de se battre pour se remplir les poches .C’est le point de départ contre la corruption.
      - Sachez que les Karans sont des bi-nationaux .tous les trafics d’or ,leurs avoirs partent sur leurs comptes bancaires en France ,à Dubai ,ou ailleurs ,....beaucoup de dirigeants malgaches font pareil.
      - A titre exemplaire ;Ratsiraka en 2002 ,pour pouvoir s’exiler à Neuilly en France ,était obliger de confisquer 49 milliards Fmg de la banque Centrale de Toamasina (Tamatave ) .
      - Idem Ravalomanana ,avec ses entreprises , TIKO il a dû expatrier depuis Madagscar vers l’Afrique du Sud ,une grosse somme très importante .
      - Rajoelina ,a grand ouvert la boîte de pandore ,où sûremnt il a des avoirs partout ,à l’îles Maurice ,Dubai, dans les paradis fiscaux avec Leloup et sa clique où tous les coups bas étaient permis .

    • 3 décembre 2014 à 15:14 | Inglewood (#6780) répond à Jipo

      C’est effectivement une bonne idée que vous insufflez sur ce forum.
      A cela, j’ajouterai le patrimoine de l’Etat malgache qui est passé d’une main à l’autre : C’est impressionnant le patrimoine privé bâti, en copropriété, sur le domaine de l’Etat.
      L’autre patrimoine qui disparaît à la vue de tous : Les bâtiments de la marine avec tout l’arsenal de remboursements des assurances et des réassureurs qui disparaissent. qui a encaissé les sommes ?
      Et, Vohirana Rajouelle qui continue l’exploitation et l’exportation de BDR. Les opérations se déroulent la nuit avec l’armée.
      En observation de nuit pour la préservation de l’aye aye avec des scientifiques américains ; nous avions failli laisser notre peau.
      La logistique ici c’est l’armée malgache.
      L’expert comptable à quoi est-il vraiment utile .
      Il nous faut quelqu’un comme Latimer pour nous sortir un bon article sur Madagascar

    • 3 décembre 2014 à 15:18 | Jipo (#4988) répond à Turping

      Concernant les karanes, qui tiennent l’ économie du Pays et donc leurs dirigeants / les cacahuètes , ils n’ ont d’ autre solution que d’ acheter de l’ or ou des pierres précieuses et de les exporter pour expatrier l’ argent qu’ ils gagnent .
      Le FMG ne valant rien , qu’ à cela ne tienne, on achète de l’ or et on l’ envoie ailleurs.
      Les kalidas ( également implantés à la Reunion), exportent leur Or en Inde, ou ils le font travailler( main d’ oeuvre ne coutant rien) et réintroduisent le métal travaillé pour le revendre à prix : d’ or ☻.
      Il ne sont qu’ un exemple parmi tant d’ autres.
      La différence, est qu’ ils sont solidaires, ce qui vous fait cruellement défaut, les comportements des dirigeants successifs , n’ en sont que le triste mais édifiant exemple .
      Les autres n’ ayant comme principale préoccupation que celle de survivre .
      Je ne vois pas une fin de tunnel prochaine, au train ou vont les choses.

    • 3 décembre 2014 à 15:48 | Turping (#1235) répond à Jipo

      Jipo,
      - Bien sûr que les Karanas sont solidaires entre eux contrairement aux malgaches en général .Je l’ai évoqué à plusieurs reprises cette notion de « solidarité » ,voire la rubrique de l’éditorial sur le « fihavanana » ,notion à la malgache perdue .
      - Non pas seulement les Karanas sont solidaires entre eux mais aussi ils se font confiances ayant les mêmes profits .
      - Oui ,l’or est une valeur de refuge chez les Karanas , dans le monde même les Chinois l’ont compris ,la Chine detient la plus grosse quantité de réserves d’or mondiale .
      - Même si le Fmg ,l’ariary soit disant ne valant pas grand chose ,tous les karanas à Madgascar sont multi-miiliardaires en Ariary ,chez les plus riches 10 millions d’euros ne représentent pas grand chose pour ceux qui en détiennent 300 .Ils doivent aussi avoir des dévises énormes même en euros ou dollars .
      - C’est simple les Karanas se reposent sur le principe de fructifier leur argent ,tout ce qui rapporte mais non pas sur la philosophie économique ,tous les moyens sont bons pour y arriver ,voire acheter un Ministre ,un haut responsable pour rapporter gros . Les corruptions de haut niveau sont omniprésentes .Les aides ne servent qu’à combler les déficits pré-existants ,de détournements ,des arriérés d’impayés des déléstages ,de payer les salaires des fonctionnaires et la boucle est bouclée . Les recettes fiscales ,il n’y a que les gens modestes ,les entrepreneurs qui ne gangent pas assez qui se font déplumer par l’état mais non pas les gros bonnets ,les richissimes karanas . C’est la raison pour laquelle leur implication dans un coup d’état n’est pas une hypothèse à écarter à part la politique de la françafrique qui défend aussi parallèlement ses intérêts ,ses influences ,etc...

    • 3 décembre 2014 à 15:51 | Jipo (#4988) répond à Inglewood

      Il serait également intéressant d’ aller faire un tour aux domaines et cadastre.
      Voir les projets réalisés, sur les dernières années, par le département de l’ urbanisme, particulièrement les permis accordés, éventuellement ceux refusés , et les perspectives à venir.
      A savoir les VRD, l’ assainissement, les voies de contournement, les zones inondables à proscrire, en attendant d’y trouver des solutions, comme aux Pays bas ( maisons flottantes / exemple) .
      Les « kon-cernés » crieront de suite à la souveraineté, à l’ auto détermination, à l’ ingérence .
      En attendant rien n’ avance, il est donc plus que temps , faute de les museler, de ne plus leur donner droit à la parole, voir cesser de les écouter , mais c ’est encore trop demander ...

    • 3 décembre 2014 à 16:00 | Eloim (#8244) répond à Inglewood

      Voyez ce qui se passe à côté d’Ilakaka où un ami a failli vendre sa peau pour des dossiers compromettant sur l’exploitation dans une zone interdite gardée par les FO et les VOI qui rackettaient de l’argent pour ceux voulaient travaillaient la nuit. Où sont les associations des journalistes qui doivent se lever pour protéger leur ami, en cavalier seul qui fuit et passe d’un foyer à un autre d’un moment à l’autre ? Chers amis journalistes, unissez vos forces pour sauver celui-là qui faisait son travail dans la règle mais en danger à cause des mafia qui courent après lui.

    • 3 décembre 2014 à 16:05 | caro (#7940) répond à Inglewood

      Des Latimer, il n’en existe pas beaucoup par crainte comme vous d’y laisser leur peau. Et chaque fois qu’on denonce ces depredations des richesses nationales et ces corruptions a tous niveaux qui pourrissent le pays, des voies s’elevent sur cette plate-forme pour stigmatiser ceux qui en parlent.

      A-t-on besoin de rappeler que si ce trafic se poursuit meme au-dela de transition, c’est que la logistique derriere est suffisamment solide pour tenir aussi longtemps ?

      « D’après nos sources, des éléments de la Task force, notamment des Chefs hiérarchiques, sont impliqués dans ces trafics. Ils sont de véritables complices des trafiquants. Des témoins oculaires ont affirmé que des véhicules tout terrain, appartenant à la Task Force, ont escorté les camions ayant transporté des rondins de bois de rose jusqu’à la sortie de la zone protégée. Pire, en cas de saisie de ces bois précieux, ce furent les hauts gradés qui ont intervenu ou plutôt, ont donné l’ordre de libérer les camions et leurs cargaisons, moyennant une enveloppe financière consistante. »

      Si la lecture vous interesse : http://forumadagascarica.forumdediscussions.net/t1275-trafics-de-bois-de-rose-task-force-et-cma-cgm-impliques
      (si le lien ne fonctionne pas, faire copier-coller avec votre moteur de recherche)

      L’on peut se poser legitimement la question de savoir l’existence un eventuel lien entre la difficulte d’eradiquer ce trafic avec l’implication de l’armee et le poste occupe par le ministre de l’environnement de l’epoque de la Transition qui est un General de division.

    • 3 décembre 2014 à 16:56 | Inglewood (#6780) répond à Eloim

      +1 : Right on

    • 3 décembre 2014 à 16:57 | Inglewood (#6780) répond à caro

      Merci pour ces quelques mots

    • 3 décembre 2014 à 19:42 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Inglewood

      Pourquoi pas ?...Péan à la place de latimer

  • 3 décembre 2014 à 15:14 | kakilay (#2022)

    « Un atelier sur l’urbanisme et le développement des villes se tient à l’hôtel Panorama à Andrainarivo et se penche sur le sujet afin de recueillir les propositions de solutions et établir un plan national de l’urbanisme. »

    « Ainsi, la création et la promotion des écoles formant des urbanistes ont été évoquées afin de donner aux mairies et communes les ressources humaines leur permettant d’organiser et de développer leur cité. »

    A quoi serviront-ils ?

    Car s’il y a un mal,
    et ce n’est pas le mal radical,
    dans ce pays
    c’est la non considération
    du travail intellectuel.

    Car il ne pèse pas lourd
    devant le pouvoir de l’argent.
    Entre l’intellectuel et l’homme aux écus,
    c’est pour le moment
    l’homme aux écus qui l’emportera.

    on a pu dire dans ce pays :
    ny marina mitavozavoza,
    tsy mahaleo ny lainga tsara lahatra.

    D’où la joute oratoire :
    comme disait Nietzsche,
    l’enjeu de tout discours est la vérité.
    Or,
    le champ de la décision a été déplacée.

    Ny marin’ny mahalala
    tsy mahaleo ny laingan’ny manambola.

    Devant cet état fait,
    la populace en veut à la démocratie.
    Elle ne s"en veut même pas
    d’avoir changé de tribunal :
    le tribunal du plus riche.

    En est-elle au moins consciente ?

    Des réunions par ci,
    des réunions par là :
    c’est cogiter même
    qui est devenu un mal.

    Corollaire :
    moins on cogite,
    plus on se porte mieux.

    Et ne nous étonnons point
    s’il y a des colporteurs
    de bonnes nouvelles
    du pouvoir de l’argent
    pavanent :
    ce sont les intellectuels
    qui sont les responsables de tout.

    Viva pour les donneurs de saucisson.
    Mieux vaut un sandwich bien garni,
    qu’un intellectuel vivant.

    Je posais donc la question : à quoi serviront-ils ?

    Pour
    un faire-valoir
    des mauvaises décisions
    des tenants du pouvoir ?

    Car des zones inconstructibles :
    cela ont été déjà définies.

    Mais qui construisent
    sur ces zones inconstructibles ?

    Ceux qui ont un revenu à un dollar par jour ?
    Y en a,
    je l’admets,
    mais ce ne sont pas les plus difficiles à déloger.

    Les dollar-riens,
    les sans-dollars,
    n’ont pas eu,
    en bonne et due forme
    l’autorisation de construire.

    Les autres si :
    comment cela se fait-il ?
    Qui ont signé ces autorisations ?
    A quel prix ?
    Pour l’intérêt de qui ?

    En ces temps de pluie :
    Tana est une mare,
    que ceux qui sont en petites voitures
    tombent en panne,
    ou ralentissent
    créant ainsi les embouteillages monstres :
    à cause des zones inconstructibles
    maintenant occupées,
    les eaux ne s’évacuent plus normalement.

    Pour preuves :
    au niveau de la City,
    au niveau d’akorondrano,
    au niveau d’Anosy...
    au niveau de soanierana....
    et j’en passe.

    Les « ambany tanàna »,
    les onaona,
    espaces des rizières,
    lieux de perdition des eaux en trop,
    sont devenues
    des haut-lieux de la construction.

    Qui a décidé de cela ?

    Et c’est là que nous touchons
    à un des maux radicaux de ce pays :
    la corruption.

    Ce n’est pas
    que les lois n’existent pas,
    mais
    ce sont les corrupteurs
    et les corrompus
    qui les font inexistantes.

    Qui sont-ils ?

    Comme les bois de rose :
    le chef suprême
    déclare la tolérance zéro,
    quand
    sur le terrain
    c’est autre chose qui fait loi.

    Et,
    comme toujours,
    « ON » n’a pas de preuve.

    Et ce sont les intellectuels
    qui sont les colporteurs
    de cette vérité.

    Chose étrange dans ce pays :
    les jeunes sans qualité
    sont les premiers à s’inscrire
    dans les concours
    pour être recrutés gendarmes.

    Ils ont la capacité de payer,
    mais pas les qualités
    pour être gendarmes.

    Le concours,
    « intellectuel »,
    leur ouvrira
    la porte de la corruption.

    Légale et non légitime.
    Devenu légal et légitime.
    Et « ils » veulent
    qu’« on » les respectasse.

    Et je généralise :
    à peine,
    sans peine,
    avec peine ?

    En date de ces jours :
    le scandale d’Ilakaka,
    l’instruction de Koumba et consorts ...

    Viva la corruption :
    l’art
    des nouveaux « diplomés » !

    • 3 décembre 2014 à 16:07 | Eloim (#8244) répond à kakilay

      J’ai dû l’emprunter pour me faire bercer avec mes Gins & Scotchs sous ma veranda ! Merci bcp Kakilay.

    • 3 décembre 2014 à 16:19 | I MATORIANDRO (#6033) répond à kakilay

      enga anie tsy ahita ty resaka ataonao ty reo mpitondra tonga saina reo fa andefasany maramila mpanao fanadihadina any an-tranonao any enao !

      Mankasitraka !

      Samia velon’aina !

    • 3 décembre 2014 à 17:55 | Isandra (#7070) répond à kakilay

      "Entre l’intellectuel et l’homme aux écus, c’est pour le moment
      l’homme aux écus qui l’emportera."

      Parce que les intellectuels n’ont pas de c.ouilles,...si tous les prétendus intellectuels pro-Ra8 de ce forum avaient descendre dans la rue, celui-ci aurait été déjà longtemps libéré,...Malheureusement non, ils ne sont que télé-aboyeurs,...

    • 3 décembre 2014 à 17:56 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      si tous les prétendus intellos pro-Ra8 de ce forum avaient osé descendre,...

    • 3 décembre 2014 à 18:35 | kakilay (#2022) répond à Isandra

      ce qui me conforte dans mes idées :
      que les intellos pro-Ra8
      ne sont pas les intellos fozas.
      Et c’est plutôt sain...

      Et que contrairement à ce qu’on dit,
      ils ne sont pas aussi fanatiques
      que les pro-pt
      qui se cachent maintenant derrière
      le « nous ne sommes pas responsables »
      pour avoir déclenché le « Black Monday »
      et le « 7 Février ».

      Mais de quoi vous êtes vraiment
      responsables
      pour les mériter
      en bois de rose ?

      Et vous voudriez
      que l’on s’aligne sur vos pratiques
      à la pt
      pour valider l’inadmissible ?

      Nous ne sommes pas vous :
      que cela soit dit une fois pour toute.

      Allez suivre votre idole à Dubai :
      pour l’intérêt supérieur de la nation. (sic)

      Nous ne nous encoquinerons
      jamais,
      avec la françafrique,
      300 capsats,
      et prétendre en avoir :
      trop facile !

    • 4 décembre 2014 à 06:51 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à kakilay

      Kakilay peut continuer sa poesie !!

      Mais sans CAPSAT ni FRANCEAFRIQUE ,votre Ravalo ne retrouvera jamais IAVOLOHA/AMBOHITSOROHITRA

      Et comme nous ne sommes pas vous ,nous ne faisons pas la politique à la SENGHOR en 2014 !

      Vous pouvez continuer vos REDIREDY sur MT-COM , ceux-là libereront EN CATIMINI votre IDOLE NAIF

  • 3 décembre 2014 à 16:36 | Razaka (#7817)

    Hello ;

    # # Il y a tellement de chose à faire en termes d’Urbanisme à Madagascar,
    ** pour qu’il y ait une vie descente de la population dans toutes les Villes
    ** pour que l’économie puisse s’y développer de façon inclusive et à la hauteur des besoins propres à la situation.
    Une ETUDE sérieuse en Amont de tout ce qu’il y a à faire est vraiment Indispensable. Ce ne sont pas les Diplômés en la matière qui manquent, mais il faut les soutenir, au lieu de perdre de l’Argent avec des Députés dont la Majorité ne faisait pas grand-chose.
    En gros, la Clé des Problèmes repose sur la Capacité d’un Autre Gouvernement à PRIORISER tous les Près Requis obligatoires (exemple : Voirie, Assainissements ou Hydraulique Urbaine), pour que le Jalonnement des Actions se fasse stratégiquement adéquate % aux Réalités.

    # # La Gouvernance de tels Programmes ne pourra se faire qu’avec une révolution des Visions des choses, qui concerne toutes les classes de la Société malgache et les Acteurs économiques, même si l’exemple doit venir d’en Haut et c’est bien pour cela que j’insiste sur la capacité d’un Autre Gouvernement (mais pas celui-ci).

    # # L’Obsolescence de Gestion Technique qui est aussi au service des plus grandes Magouilles de JIRAMA doit être obligatoirement remis en question au plus vite.
    Il n’y aura pas d’Urbanisme nouveau malagasy, sans Energie disponible.
    Stratégie et Sécurité obligent, l’Infrastructure de l’Energie et celle des Telecom Reseaux doivent être encadrés par l’Etat (je vais dire un Etat capable et sérieux). A mon sens c’est une meilleure Gouvernance du S.I (System Information) et celle du Moteur de toute l’Economie qu’est l’Energie. Cela n’empêche pas l’existence de Providers étrangers qui les exploitent. Mais ceci n’est possible qu’avec un autre Gouvernement, voire avec un autre Président.

    # # Un autre exemple au service de l’Urbanisme et même Plus :
    ** Sans rentrer dans les détails techniques, une autre Révolution Industrielle en matière d’ENERGIE au Service d’une Décentralisation Effective et surtout INCLUSIVE au sens IDH pourrait être à l’étude aussi dès maintenant. Car elle est tout fait adéquate pour Madagascar (à mon sens).
    Cette Révolution par l’exploitation intelligente d’une nouvelle Energie est aussi indispensable pour tous les Acteurs Economiques que pour l’Enseignement et l’Education à Madagascar.
    ** Le Soleil, le Vent et la Mer qui sont des ressources naturelles gratuites peuvent être utilisés au Service d’une nouvelle Energie, exploitables presque dans chaque Recoin de Madagascar.
    Depuis quelques temps, des Grandes Sociétés USA / EU disposent des Centres de mise en oeuvre de cette nouvelle Technique de Production/Distribution d’Energie nouvelle.
    J’en connais qui cherchent à les expérimenter ou à les Mettre en Place Pilote en Afrique.
    Pourquoi pas à Madagascar aussi ? Une Coopération dans ce sens est tout à fait faisable à condition d’avoir une Bonne Gouvernance et Présidence.
    ** Plus tard, on aura besoin de la Puissance des Reseaux Telecom pour la Distribution de cette nouvelle Energie. Il faudra bien mettre des Contenus dans ce Backbone que nous disposons.

  • 3 décembre 2014 à 17:10 | Mihaino (#1437)

    Je pense sérieusement que BILL exagère dans son article !
    En tant que journaliste , digne de ce nom , il faut avoir l’honnêteté intellectuelle de citer les sources de ces pourcentages bizarres !
    - 70% des richesses produites issues des activités urbaines , mais quelles activités urbaines ????! Jusqu’à la preuve du contraire , notre Pays a une vocation agricole et que la masse paysanne joue un rôle très important dans le développement et la vie de notre Pays !
    - 33% de la population totale animent ces 70% des richesses produites ??!!
    Ce qui sous entend donc que plus d’un tiers de da la population active travailleront dans les bureaux intra muros ( banques, assurances , divers services , fonctionnaires des ministères, ingénieurs , enseignants , ...ou industriels , ouvriers et que sais- je encore ????
    - Admettons que 50% de la population malgache s’agglutineront dans les villes , QUI VA LES NOURRIR ???A moins que nous allions importer encore du riz de l’Asie , de l’huile et des PPN ....venus d’ailleurs et la sortie des devises ne profitera qu’à nos dirigeants et à leurs alliés étrangers habituels ! Commissions obligent ! puis PATATRA ! Nous serions toujours à la merci des gros caïmans ( nationaux et étrangers évidemment !)

    • 3 décembre 2014 à 18:52 | Jipo (#4988) répond à Mihaino

      Mihaino bonsoir .
      A votre dernière phrase, je répondrai que c ’est déjà le cas ☹ .
      Pour le reste en effet à croire que 30% des agriculteurs nourrissent les 70 autres, alors qu’ ils arrivent à peine à survivre mais bon ...

    • 3 décembre 2014 à 19:36 | Mihaino (#1437) répond à Jipo

      Ce qui me fait rigoler est que nos anciens et actuels responsables ont toujours prôné la fameuse « autosuffisance alimentaire » . Il est vrai que notre île est très vaste et que nos différentes régions possèdent des potentialités énormes , leurs produits agricoles et leurs richesses minières respectifs . Plusieurs mémoires & thèses de nos étudiants attestent ces réalités depuis des années !
      Le vrai problème est que nos dirigeants sous-estiment toutes les opportunités relatives à notre agriculture ! Ils disent tout et le contraire et nos pauvres paysans n’arrivent plus à les suivre !Il n’est pas étonnant que l’exode rural a toujours existé car les enfants de nos campagnes voudraient devenir aussi des bureaucrates et citadins ?!
      - Avions - nous une vraie politique de développement des campagnes jusqu’à ce jour ??!!Mille fois NON à mon avis !
      - Les anciens restent à la campagne et travaillent durement car des bras manquent énormément !
      - Les élus ne pensent qu’à leurs intérêts persos ...or la plupart ont vécu à la campagne ! Ils y retournent pour des enterrements ou autres événements !
      Enfin, j’ai omis de souligner plus haut que le système de SURFACTURATION des produits importés par des caïmans (nationaux et étrangers) grève énormément nos finances ! Commissions obligent !
      Cordialement,

    • 3 décembre 2014 à 19:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Mihaino

      Bonjour Mihaino,
      Toujours très intéressé de votre message,mais ce jour,j’attends==la fin==de cette histoire de Madame Rakotonirainy Ravavalomanana invitant les « DEPUTES TIM » de venir à Favavohitra,à FARAVOHITRA.
      C’est regrettable que le Président Marc RAVALOMANANA soit tombé dans le « PIEGE de REVANCHE » lors de son retour au bled.
      - « Qui a brisé l’entente cordiale de son retour » ?

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 3 décembre 2014 à 21:29 | Mihaino (#1437) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Il est tombé dans « LE PIEGE DE REVANCHE » car :
      - Primo , il a prononcé une phrase défiant le régime qui a dépassé sa pensée à mon avis ! Que voulez-vous ? Il n’a pas changé , ont dit certains journalistes présents, et il a appelé Manandafy et Mamy Rakotoarivelo pour défendre sa cause !
      - Secundo, content de revoir ses quelques fans présents , il se croyait encore populaire avec son habituel discours populiste !
      - Tertio , je suis intimement convaincu que sa femme Lalao va rectifier toutes ces bavures commises et qu’elle va rassembler les députés TIM pour mettre un peu d’ordre dans cette mouvance financée par son mari ...
      Enfin, la libération de RA8 reste une condition sine qua non afin que TIM ne soit pas dans l’ opposition comme MAPAR ?! Le PRM Hery et le PM Kolo Cool auront du pain sur la planche malgré tous les mouvements des membres de HVM qui parcourent toute l’île actuellement et l’annonce d’un remaniement imminent du GVT ....
      Wait and see ...

    • 3 décembre 2014 à 22:46 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Mihaino

      D’après une dépêche non confirmée,Madame Lalao RAVALOMANANA est pârtie pour l’Afrique du Sud.
      Mihaino,
      j’espère que ce brouhaha==affaire Marc RAVALOMANANA" soit réglée avant :
      - « NOẼL 2014 ».
      Tout le monde en Famille pour fêter cette festivité universelle !
      Cordialement

    • 4 décembre 2014 à 00:15 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

  • 3 décembre 2014 à 19:05 | diego (#531)

    Bonjour,

    Jour après jour la majorité des Malgaches AVARAMPIANARANA continue à faire rêver leurs compatriotes qu’en fait, il est facile d’enclencher le développement de leur pays. Il est d’autant plus facile de faire rêver quand la majorité de leurs compatriotes sont peu éduqués. Ces gens qui n’ont pas eu la chance de recevoir le minimum d’éducation ne sont pas intellectuellement alertes, n’ont pas la capacité intellectuelle de voir et de comprendre à quoi ressemblerait l’avenir à moyen et surtout à long terme. Et pour eux, mais surtout pour leurs progénitures.

    Un ministre, brillant soit-il, n’oserait pas m’annoncer (d’ailleurs aucun n’oserait le faire ici pour ne pas passer pour un idiot ), plus exactement, ne saura pas expliquer comment est-ce possible d’enclencher le développement d’un pays :

    - Un, qui n’a pas des partis politiques solides !

    Le résultat se voit à l’Assemblée nationale.

    - Deux, qui n’a pas des institutions viables, fiables, respectables et donc solides.

    Le résultat est sous nos yeux. Les citoyens ne font pas confiance à la Justice, à l’Armée et à la Police etc.....les citoyens savent qu’ils sont aux services et alliés fidèles des gouvernants, élus ou putschistes, pour se servir, s’enrichir et les affamer comme la classe politique sait faire merveilleusement bien :

    - Dites-nous donc comment faire et quel est le monde d’emploi GASY pour enclencher le développement de pays dans cette condition. Les ateliers par ici et par là à l’initiative d’untel organisme ou de FIKAMBANANA, TONGASAINA OU PAS, ne pourra pas enclencher le développement tant entendu.

    - Et trois, comment financer leurs programmes, je dirais, leurs délires ?

    Une question assez récurrente que mes proches et mes collègues me posent c’est :

    - Votre pays n’a-t-il pas une société civile ? Autrement dit, est-ce que le pays n’a pas, n’a plus des gens responsables venant de la Société Civile.

    En France par exemple, les lycéens descendent dans la rue et font plier le gouvernement. Chez nous, des universitaires, des officiers supérieurs et généraux de l’Armée, des forces de l’ordre et des politiciens d’expériences, âgés et jeune ont trouvé normal que de non élus dirigent le pays durant cinq ans dans une transition que la CI n’a même pas essayé de reconnaitre !

    Quelle image pensez-vous donner aux autres, à vos voisins et surtout à vos ennemis d’un tel désastre politique ? Autre qu’une image de faiblesse et d’un être stupide ? Quoi d’autres que de la stupidité TSOTRIZAO !

    Qu’espérez-vous obtenir de vos amis après avoir donné untel spectacle durant cinq ans ? D’autant plus que les Mecs qui s’opposent actuellement à ce régime sont ceux qui ont été dans la Transition illégale durant cinq ans :

    - Qu’est-ce qu’ils vont pouvoir vous apporter, politiquement et surtout économiquement, autre que ce qu’ils vous ont donné durant cinq années de transition illégale ?

    Pour enclencher le développement du pays, il faut savoir réunir les conditions pour le favoriser. Une stabilité politique qui exige une majorité à l’Assemblée et la régularisation des tous les élus dans tout le pays dont la majorité sont des usurpateurs des fonctions, une situation qui ne pourra pas durer. Et un renforcement des institutions du pays :

    - Ce sont les deux conditions qui enclencheraient le développement économique du pays.

    Nous avons une classe politique et un régime qui ont encore du mal à évaluer le bien fait de l’apaisement politique, qui ne savent pas ce que la réconciliation, pire, à quoi elle sert !

    Et puis, c’est bien beau et cela nous fait passer pour des gens évolués de parler UNE STRATÉGIE NATIONALE D’URBANISME. C’est du snobisme de parler comme cela quand on pense que les AVARAMPIANARANA et les politiciens du pays ont encore du mal à distinguer un coup d’État et de ce qui ne l’est pas, pire, de l’image que cela donne et que nous renvoyons aux autres.

    La politique n’est pas une dépotoire !

    Elle doit être CONCEPTUELLE ! Et c’est bien pour cela qu’on demande au peuple d’aller dans les Urnes pour élire ses parlementaires et ses représentants afin de leur donner des mandats renouvelables !

    • 3 décembre 2014 à 20:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      Ce jour ,je minimise mes interventions parce que j’attends le résultat de la rencontre de Madame RAKOTONIRAINY RAVALOMANA,avec les « DEPUTES TIM »,== :« Députés TIM »== convoqués à Favavohitra,ce jour-ci.
      Je ne ne peux pas m’empêcher de relever dans votre intervention cette phrase :
      - « En France,par exemple,les lycéens descendent dans la rue et font plier le Gouvernement ».
      Franchement,vous me faîtes rire.Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 3 décembre 2014 à 22:47 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Lire :
      RAVALOMANANA

  • 4 décembre 2014 à 00:24 | diego (#531)

    Maintenant, je vous fais rire Mr Ramahefarisoa, TANDREMO SAO TAFATELIN-DRORA DIA KOFINA ARY EEE.....lol.....

    Je n’ai pas le niveau de votre petit DJ ou des vôtres putschistes mon cher Monsieur, je comprends que je vous fais rire.

    Dans cette phrase - les lycéens descendent dans la rue et font plier le gouvernement, en France ou dans d’autres pays occidentaux, il y est plusieurs choses à comprendre et à retenir. Il ne faut pas forcément sortir d’une grande école pour le voir et le relever.

    Je note que vous manifestiez une incapacité intellectuelle de le faire, et ce n’est pas de la paresse, je suis désolé, mais vous êtes viscéralement incapable de le faire. Vous êtes viscéralement méchant envers les Malgaches, preuve, vous soutenez des non élus à la tête du pays !

    On rit quand on n’est pas en danger ou quand on ne sent pas le danger, ou encore, on est incapable de voir venir le danger. Désolé encore une fois, mais c’est exactement votre cas.

    Vous vous insultez avec des gens ici. Ce n’est pas mon cas. Et il n’y a pas une phrase qui me fait rire ici. Tellement, tout est grave. Tout ce qui touche Madagascar est grave depuis ces 10 dernières années, surtout depuis six ans.

    J’ai pris des lycéens français comme exemple, ces lycéens qui n’ont pas voulu la politique économique du gouvernement Villepin qui les concernerait directement :

    - Un, les lycéens étaient dans la Rue ?

    Un exercice de leurs droits à leurs âge grandirait et garantirait la démocratie. Quand on n’est pas content, on le fait savoir calement dans la rue, c’est assez sain pour un pays, pour un peuple. Eh oui, des lycéens ont manifesté, parce qu’ils étaient mécontents de politique de gouvernement de leur pays.

    Imaginez donc ce que ces Lycéens auraient fait si on l’imposait un petit DJ à l’Élysée illégalement, même pour une journée ?

    A Madagascar, un DJ, non élus et des putschistes étaient à la tête du pays durant cinq ans, les lycéens, les étudiants universitaires, les membres de la Société civile croisaient les bras, pire, ils se taisaient......cela vous fait rire parce que vous ne comprenez pas ce que cela signifie pour un pays !!!

    - Deux, on peut raisonnablement assumer aujourd’hui que ces jeunes sont sur le marché de travail ces jours. Ils votent donc. Ils attendent avec impatience 2017 je pense.

    Les gens qui manifestent librement, votent librement, cela aussi va sans doute vous faire rire, mais JAUNE....chez les gens civilisés, on vote pour choisir les parlémentaires et le président !

    - Et trois, des jeunes, dont certains, sont certainement les futures élites, sont peut-être même parmi les élites de pays ces jours.....ils ont donc la résponsabilité aujourd’hui de garantir à leurs petites soeurs et petits frères la même libérté qu’ils avaient eu eux-mêmes....

    .....là, vous ne riez plus jaune, mais vous voyez rouge.....eh oui, la démocratie MANARANAKA, MITERAKA....la démocratie à Madagascar EST MOMBA :

    - Ces jeunes GASY qui ne manifestent pas ou plus exactement qu’on empêche de manifester aujourd’hui seront les futurs dirigeants qui vont empêcher les jeuens GASY, leurs propres progénitures de manifester demain afin de corriger les erreurs des gouvernants TOMPOKO.....pensez-y TOMPOKO !!!

    Alors, si vous me dites que vous riez parce que vous n’avez rien compris de ce que j’ai dit, franchement, c’est une évidence. Mais si vous me dites que vous riez parce que ce que j’ai écrit n’a aucun sens, cela m’étonne beaucoup de votre part, vous qui êtes bien capable de comprendre et de vouloir même à ce qu’un petit DJ inculte, non élu, ramenamt le niveau intellectuel de la classe politique malgache à un Bac MOINS quelque chose disait ces détracteurs et opposants, dirige le pays. Et vous, vous avez le temps de rire en ce moment ?

    Vous êtes loin de la PESTE ! C’est normale !

    Votre rire trahit votre médiocrité ! Je vous assure qu’il m’est difficile de vous le dire !

    • 4 décembre 2014 à 00:34 | Jipo (#4988) répond à diego

      Pourquoi une difficulté, à appeler 1 chat 1 chat & 1kon : 1 c-n ?
      Mais nous avons prézentement à faire à bien pire, une o-dure dans le déni et fier de l’ etre !
      Nous ne sommes plus dans la 3ème dimension, mais bien dans l’ exécrable indésirable .

    • 4 décembre 2014 à 01:32 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      C’est votre stupidité d’oser dire :
      - "Que les lycéens descendus dans la rue peuvent faire plier un Gouvernement...
      Si ces lycéens se disent « VAINQUEURS » parce qu’ils étaient récupérés ou manipulés.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 4 décembre 2014 à 01:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      Vous parlez des « jeunes » :
      Les "JEUNES RAVALOMANANA séparés en DEUX CLANS,en 2007 m’ont insulté pendant l’arrivée en exil de l’AMIRAL ROUGE,à PARIS.
      Alors vous voulez me parler de quel genre de jeunes Malgaches

    • 4 décembre 2014 à 03:47 | rayyol (#110) répond à diego

      C est a croire que les malgaches sont nes sans colonne ce qui les forcent a ramper Ils n ont jamais appris la critique Ils sont incapable de defendre une cause excepte si sa touche leur portefeuille .La releve il ne semble pas y en avoir La mediocrite est leur lot Petit peuple sans releve sans espoir ne pour une miette La continuite dans la mediocrite .Plein de cause les interpellent Ils n osent meme pas lever les yeux de peur

  • 4 décembre 2014 à 04:42 | ramaso (#7441)

    Un plan et une strategie nationale d´URBANISME !Quel beau plan,dans tout ca la remise ou les reconstructions des FEUX TRICOLORES pour regler la CIRCULATION A TANA n´ont jamais ete dans le souci DU GVNT,RAJOELINA etait la pendant 5ans et n´a jamais pu monter un poteau de feux tricolores,LE PRM HERY est la depuis 10mois et tjrs rien en vue pour retablir ces feux tricolores de circulation !MADAGASCAR EST LE SEUL PAYS AU MONDE OÜ DANS SA CAPITALE IL N´EXISTE PAS DE FEUX TRICOLORES POUR REGLER LA CIRCULATION,quelle honte !et tous les regimes successifs n´ont jamais souleve ce probleme qui provoque un embouteillage sauvage comme les Malgaches eux meme sauvages,barbares et babakoto,je suis moi meme Malgache et j´ose l´avouer,MADAGASCAR EST TORTURE,CASSE ET VOLE non seulement par les ETRANGERS mais aussi par nos propres DIRIGEANTS ET DEPUTES SANS SCRUPULES.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives

 

Visiteurs connectés : 117