Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 8 décembre 2016
Antananarivo | 20h39
 

Lu ailleurs

Davos 2015 : « un nouveau contexte global »

« Un peu court… pour traduire les enjeux complexes auxquels sont confrontés nos sociétés. »

lundi 26 janvier 2015

On ne peut que constater le décalage total entre la réalité du monde telle qu’elle “explose” aux regards de tous le 11 janvier 2015, et la représentation de l’état du monde, quelque peu simpliste, proposée par le sommet de Davos.
On assiste à une mobilisation unique dans l’histoire des peuples contre la barbarie terroriste, en défense des valeurs de la démocratie, contre les extrémismes communautaristes violents. On regrette à ce titre que les tueries en masse de Baga, au Nord-est du Nigéria, qui se déroulaient en même temps que les exécutions meurtrières de Paris, n’aient pas suscité un quelconque intérêt médiatique ou fait l’objet d’une parole officielle ; signe tragique que la valeur d’une vie au Nord est toujours plus importante qu’au Sud.

On voit des gens vouloir faire société ensemble dans le respect de leurs différences. Dignement mais clairement, ils interpellent les élites sur leurs contradictions, leur impuissance, attendent de vrais réponses sociétales enfin associées étroitement aux réalités économiques.

Et puis on lit le programme prévu pour le forum économique mondial de Davos en 2015… Et là, on constate qu’une fois encore, les enjeux décisifs pour les sociétés humaines s’expriment dans le langage technocratique propre au sommet et aux élites des Nords. On a le sentiment que ces élites en sont au deuil difficile de leur vision de la mondialisation, pas aux solutions urgentes pour résoudre ses tensions par l’action. J’ai connu un Davos plus prospectif et visionnaire ! Bien sûr des leaders de 400 cités du monde sont invités, mais pour quelles confrontations ouvertes, pour quelles actions partagées ?

En vérité, il n’y a pas encore de “nouveau contexte global” commun. Les événements récents en apportent une preuve manifeste. C’est bien là le problème. Un processus long de transformation planétaire travaille en profondeur toutes les échelles, tous les peuples et leurs cultures, toutes les dimensions des activités humaines. Il est traversé par une série d’accouchements dans la douleur et parfois l’horreur. Mais les leaders des Suds ont changé beaucoup plus vite que ceux des Nords. La jeunesse des Suds est plus vive, aussi, que celle des Nords.

On assiste à la destruction de pans entiers des réalités passées. Les tensions, les résistances, les transformations sociétales sont au plus fort. Les identités et les cultures, ne seront pas celles d’hier, et encore moins définis dans le vocabulaire des Nords. Les méthodes éducatives et l’emploi sont bouleversés. L’analogique et le numérique fusionnent. La présence et la distance prennent d’autres sens, ainsi que l’espace et le temps humains. Le niveau d’incertitude est au plus haut en matière économique et financière à propos des nouveaux leviers de croissance. L’écroulement, seul, du prix du pétrole change la donne.

Ce qui est beaucoup moins incertain, malheureusement, ce sont l’insécurité alimentaire, les épidémies qui progressent comme l’Ebola, les guerres énergétiques, les catastrophes naturelles aggravées, les réseaux de criminalités, les risques d’explosion sociétales entre communautés. C’est sur ces enjeux que l’on attend des leaders du monde qu’ils fassent preuve d’une grande capacité d’intelligence collective, d’innovation radicale et de coopération proactive. Qu’ils pilotent le changement, ensemble.

On voudrait par exemple un forum sur la “nouvelle vision partagée, économique et sociétale” de la transformation, des ateliers participatifs sur la manière d’assurer une gestion mutualisée de l’exploitation des ressources naturelles, mais aussi de celle des risques sociétaux liés aux décisions géoéconomiques de production et de distribution ; On espère un échange Nords/Suds sur la manière de combler le fossé générationnel qui s’approfondit entre populations de plus en plus âgées et jeunesse, élites et peuples, par l’éducation, la formation, l’entreprise.

Oui, on attend un Davos courageux qui témoigne de l’émergence d’un nouveau contexte et de ses turbulences, dans les faits, et pas seulement dans l’analyse et le discours consensuel. Un Davos où les enjeux d’avenir ne seraient plus formulés en termes aseptisés et où les défis seraient exprimés en un vocabulaire commun qui fasse un sens commun… pour les peuples. Un Davos 2015 où la diversité de 400 cités fera surgir, enfin, une volonté partagée des leaders de résoudre les problèmes par l’action commune, dans le monde réel.

Rédaction Financial Afrik du 22 janvier 2015
Richard Attias, Fondateur du New York Forum

4 commentaires

Vos commentaires

  • 26 janvier 2015 à 11:16 | Isambilo (#4541)

    Attias est un organisateur d’évènements superficiels comme les conférences de Sarkozy, le forum des femmes de présidents africains, etc.
    Il est tout simplement jaloux de ne pas avoir eu le forum de Davos.
    Le forum de Davos sert avant tout aux conciliabules dans les couloirs. S’il avait une importance pour trouver une solution aux problèmes internationaux, on l’aurait su depuis longtemps.

  • 26 janvier 2015 à 11:57 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - La lutte contre le terrorisme
    - et =« un coup de manchette » de la part des Grecs.
    Pour le reste,c’est le rendez-vous perpétuel des « GRANDS BAVARDS » et des « UTOPISTES »

    • 26 janvier 2015 à 12:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      C’est un peu comme le « DAKAR » sur le plan publicitaire.
      C’est une marque déposée !

  • 26 janvier 2015 à 13:50 | Razaka (#7817)

    Hello

    === Richard ATTIAS pose ici plus de Questions et trop de Focus, qu’il n’en propose au moins une Solution. Le Vécu véhicule le Positionnement des Idées. C’est aussi vrai chez Nous à Madà, pour ceux qui sont Pro de X, Y ou Z ou ceux qui ont la Haine de certains personnages !! ===
    ** Ensuite l’Auteur prêche pour l’échange économique et culturel NORD/SUD. Il doit savoir que ce Monde Bipolaire est terminé : la Mondialisation de l’économie par les nouvelles technologies d’une part, et surtout par % aux Pays ‘’BRICS’’ et les 4 nouveaux Dragons d’Asie d’autre part.
    ** L’éclatement de l’URSS et la chute du mur de Berlin caractérisent de nouvelles frontières géopolitiques. Des ex Pays satellites de l’URSS deviennent membre de l’EU !! Qui l’eut cru ?
    La Multipolarité du Monde s’affirme vers une Nouvelle Situation du Monde. ===

    === Je prends juste l’Exemple du Cours du Pétrole que R. ATTIAS en parle ici : ===
    *** Les USA avaient toujours eu la stratégie préférée de garder leur Réserve en Pétrole tant que possible.
    Or depuis quelques mois, les USA font totalement le contraire, mais en plus les Riches Pays du Golfe en produisent encore d’avantage qu’auparavant.
    La Monarchie du Golfe qui sont PROCHES des USA pensent se le permettre, vue leur épaisse réserve en devise ‘$’.
    Tout cela entraine suffisamment de baisse du Prix sur le marché mondial du pétrole, lois de l’Offre / sur Demande oblige.

    = Côté POSITIF pour Certains :
    ** Cela a diminué la Facture énergétique de la Zone €uro qui va même leur bénéficier d’une croissance ’globale en plus’ de 0,5% (semble-t-il).
    ** L’EU fait des économies ponctuelles, vu le contexte favorable à la diminution de certains Coûts de productions !!
    ** Cette baisse du Pétrole a favorisé la Production de Voitures Américaines ces temps-ci (par exemple) !!
    ** Elle contribue aussi à tous les autres (petits) Pays importateurs de Pétrole.

    = Côté NEGATIF de la Situation pour d’Autres (les Vrais Problèmes) :
    ** D’un autre côté, les Producteurs de Pétrole d’Afrique subsaharienne (surtout le Nigéria assez peuplé et économie basée en gros sur cette Matière) et ceux du Maghreb en souffrent énormément, puisqu’en plus, les coûts de Production diffèrent d’un Pays à l’autre, surtout dans le cas du Pétrole Leger !!
    D’autant plus que cela pourrait déstabiliser encore plus ces Pays d’Afrique concernés
    A qui le TOUR ?
    ** Le Venezuela en souffre durement aussi de cette Baisse. Cela risque aussi de déstabiliser ce Pays.
    ** Le Rouble RUSSE a spectaculairement plongé, car 1€ vaut environ 67 roubles je crois. Alors que la Russie est presque en Guerre avec l’Occident si cela continue.
    L’économie Russe va encore plus mal (pour le moment) en plus des sanctions Occidentales !!

    === CONSEQUENCES
    # Cette Baisse du Pétrole est donc devenu aussi un des éléments non négligeable que je site plus haut en matière de Géostratégies pour une nouvelle Situation du Monde.
    Jusqu’où cela ira ?
    L’Avenir Proche nous le dira peut-être ?
    # Si cette Situation profite alors à une Certaine Puissance au détriment d’une Autre et ses Alliés potentiels, elle a dû être Manipulée à Grande Echelle ?

    === Et MADAGASCAR dans tout cela ?
    ** Si le Gouvernement Malgache doit s’occuper très rapidement de la Pauvreté et de l’Insécurité, il n’en demeure pas moins important que ses Partenariats avec l’Extérieur dessineront l’Avenir de Madagascar. C’est sérieux car sa Stabilité Politique avenir en dépendra aussi. J’espère alors que les Ministres concernés et surtout le Président en seront à la Hauteur des bons Choix, car cette nouvelle donne du Monde oblige une Bonne Vision Globale des Politiques étrangères.
    ** A mon humble avis, Madagascar ne doit surtout pas négliger ses Partenariats avec le ’BRICS’ et le JAPON (même un peu moins avec la Chine).
    ** Comme on n’est même pas capable de se muscler suffisamment à la Maison pour affronter la Pauvreté locale !
    Alors que l’interdépendance des Intérêts Malgaches et Ceux de ses Possibles Partenaires seront dans toute une autre Gestion en perspective, au risque de plomber pour toujours son Destin dans les mêmes Erreurs.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 316