Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 06h38
 

Energie

Symbion Power

Un espoir pour l’électrification de Madagascar

lundi 3 août 2015 | Bill

Le ministère de l’Energie, la direction générale de la Jirama, le Premier ministre et le président de la République, voire des économistes malgaches, sont tous convaincus que les offres de la compagnie Symbion Power sont très intéressantes et permettent une sortie rapide du pays du manque de fourniture d’énergie. Tous se sont exprimés dans les médias et dans les journaux pour mettre en valeur les avantages comparatifs entre la situation actuelle et ce que cette société américaine propose et promet.

D’une part, l’emploi des techniciens de la Jirama sera préservé. D’autre part les consommateurs n’ont rien à perdre ; bien au contraire car la compétition entre les fournisseurs d’énergie sera plus concrète et perceptible au niveau du coût de production. D’après les informations véhiculées par les tenants de Symbion Power, le coût de production actuel d’un kWh sera réduit environ de moitié, grâce à l’usage de fuel lourd et non plus de gasoil.
L’approvisionnement de cette matière première sera local en se ravitaillant auprès de Madagascar Oil.

Par ailleurs, même si les tarifs appliqués aux consommateurs ne seraient pas diminués, l’opération et la technique employée permettent de réduire de beaucoup les sorties de devises et mèneront à une économie des subventions sur l’électricité. D’après des économistes, la première année d’exploitation de la centrale de Mandroseza au fuel lourd autorise une économie de 146 milliards d’ariary.

Le président de la République est plus qu’optimiste à l’endroit du projet de Symbion Power, présenté par son directeur général Paul Hinks, d’installer une centrale électrique à Tsimiroro et qui fonctionne au fuel lourd, avec un réseau de transmission vers Antananarivo. Le président de la République a aussi fait remarquer que Symbion Power est aussi dans les énergies renouvelables et veut investir dans des centrales à biomasse et dans l’énergie solaire ; sont concernés les zones Nosy-Be, Antsiranana, Mahajanga.

21 commentaires

Vos commentaires

  • 3 août 2015 à 11:42 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661)

    .... Et le glorieux Leader pourvoi aux besoins du peuple ,il a chevauché son cheval aux ailes d’argent et a déversé des torrents de lait et de miel sur la nation ,et il a pourfendu ses ennemis d’un coup de son épée de cristal...
    C’est quoi cet article , une ode à la gloire de Kim Jong Un ? Il y eu ZERO transparence sur les contreparties contractuelles qui on été négociées et le délai de livraison des dites centrales .

    • 3 août 2015 à 12:04 | olivier (#7062) répond à GADSDEN_FLAGIVANDRY

      Vous avez raison de critiquer la totale opacité de ce « deal ».

      MAIS

      En tant que consommateurs LAMBDA, ne gâchons pas notre plaisir de voir le monopole de la Jirama peu à peu Rogné, qui plus est par une entreprise « non francafrique », ce qui nous fera des vacances !

      Et soyons serieux..
      Madagascar Oil acceptera il de livrer la Jirama, sachant qu’il ne sera pas payé en temps et en heure ?!

      Pour le coup, je trouve que le PRM va dans la bonne direction : celle de la privatisation, ou tu du moins la limitation des monopoles..

      S’il ouvre le ciel à la concurrence, cette tendance sera confirmée, et il faudra l’encourager.

    • 3 août 2015 à 14:26 | Zanabahoaka (#8890) répond à olivier

      Madagascar Oil ne livrera pas la JIRAMA mais Symbion Power. A Symbion Power de négocier avec la JIRAMA. La production d’électricité a été privatisée depuis 1999, cependant le transport et la distribution ne le sont pas.

    • 3 août 2015 à 19:35 | olivier (#7062) répond à Zanabahoaka

      ai je écris le contraire ?

    • 3 août 2015 à 23:24 | Zanabahoaka (#8890) répond à olivier

      C’était pour apporter quelques précisions pour les lecteurs qui peuvent être induits en erreur en lisant votre phrase « Madagascar Oil acceptera il de livrer la Jirama, sachant qu’il ne sera pas payé en temps et en heure ?! », pas forcément pour vous si vous le savez déjà.

  • 3 août 2015 à 16:05 | nirina (#7023)

    Premier point :

    Il ne faut pas se faire des illusions. Le fait que l huile lourde est produite a Madagascar ne veut pas dire que l huile lourde sera moins chere. Le prix de l huile lourde sera toujours en fonction des prix de reference (Brent ou WTI) sur le marché international. La compagnie Madagascar Oil est une compagnie en bourse, elle ne peut pas vendre moins cher l huile lourde, elle doit rendre des comptes a ses actionnaires. Ce qui change c est seulement le cout de la logistique, ni plus ni moins.

    Deuxieme point :

    Si la Jirama va acheter l electricité de la compagnie Symbion Power, alors rien ne change dans la gestion de la Jirama. La Jirama se procurera de tout l electricité necessaire a ses clients qui paient, a ses clients qui volent l electricité et aux raccordements clandestins (total autour de 27-29 Mrd Ariary/trimestre). Avec toutes ces pertes le prix de vente de l electricité ne va pas diminuer malgré que le prix d achat de l electricité par la Jirama diminue. Ce qui change c est la diminution de la pression sur le management de la Jirama d assainir la gestion de la compagnie.

    Troisieme point :

    La pression sur le management de la Jirama pour mettre au point son systeme de securité de travail va diminuer. Le management gagne. Inacceptable : Un electricien mort electrocuté sur un poteau ou aucun mis a terre n est visible dans les alentours montre a quel point il faut reviser le systeme de securité de travail a la Jirama.

    Quatrieme point :

    Construire un reseau Tsimiroro-Tana pour ravitailler la capitale est un jeu de roulette russe vue l insecurité qui regne dans le pays. Un reseau haute tension dans un no man’ s land est un infrastructure critique, il faut des aujourd hui évaluer la nécessité d’améliorer sa protection. Les dernieres nouvelles sur le vol des structures metalliques des pylones (entre Moramanga et Anjiro) ne sont pas de signes positives sur les risques de cette ligne haute tension.

    Dernier point : Qui gagne ? Qui perd ?

    Le PRM gagne si les delestages diminuent. Le PRM a tellement besoin d un tres petit succes si on prend compte qu il veut diriger le pays sans majorité parlementaire, et que les elections communales n ont pas apporté pour lui des bon resultats.

    Le management de la Jirama gagne a coup sur (lire ci dessus).

    Les villes gagnent pcq les delestages pourront diminuer. Ce n est pas sur du tout puisque le reseau de la Jirama est tres surchargé par les vols d electricité et les raccordements clandestins. Souhaitons que les villes et l economie malgache gagnent.

    Le pays une fois pour toute s emprisonnent dans l electricité a source petroliere. Avec cette decision Madagascar ne sortira jamais de cette dépendance des ressources petrolieres, ressources a prix tres volatiles, tres dependant du marché international. Le pays perd.

    Le possibilités de produire de l electricité a partir de sources renouvelables s envolent en l air avec cette decision de ravitaillement par la compagnie Symbion Power. Il n y aura plus de pression pour reviser Andekaleka, pour investir dans les energies renouvelables. L environnement perd.

    • 3 août 2015 à 19:39 | olivier (#7062) répond à nirina

      Qui empêche votre gouvernement d’inciter les investissements dans l’hydro-électrique ?

      Tout comme « j’ai vu une video »...j’ai également entendu parlé de la gourmandise excessive de certains ministres..empêchant l’emergence de certains projets dans la region d’Ambatolampy..

      MENFIN...tout cela n’est que littérature...

      les paroles s’envolent..

      les délestages demeurent..

      la mauvaise foi triomphe..

    • 3 août 2015 à 23:54 | nirina (#7023) répond à olivier

      Qui empêche votre gouvernement d’inciter les investissements dans l’hydro-électrique ?

      Ma reponse est que je ne sais pas.

      Ce que je pense :

      Vu la situation politique instable de Madagascar meme si le gouvernement malgache veut inciter les investissements dans l’hydro-électrique, les investisseurs prendront trop de risques pour venir realiser des investissements dans l’hydro-électrique. L’hydro-électrique est un investissement a long terme avec des couts fixes astronomiques.

      A propos des investissements d Ambatolampy, je m excuse, je n ai aucune information, ce serai irresponsable (unfair) de ma part de dire quoi que ce soit.

    • 4 août 2015 à 00:03 | Zanabahoaka (#8890) répond à olivier

      « Qui empêche votre gouvernement d’inciter les investissements dans l’hydro-électrique ? ».

      Très bonne question ! Nous aussi on se le demande. On peut trouver sur le site web de la Jirama une étude de pré-faisabilité d’une centrale hydroélectrique de 240 MW à Antetezambato Fianarantsoa pour 498 millions de $ en 2013. Deux possibilités :
      - investisseurs privés, mais comme on peut le constater, ils préfèrent investir dans cette HFO, on ne sait pas pourquoi. Investissement initial moindre ? Intérêts communs avec Madagasacar Oil ? rentabilité rapide à moyen terme ? ... ... ?
      - investissement de la Jirama ou de l’Etat : en jetant un petit coup d’œil aux rapports financiers de la Jirama, on peut facilement en déduire qu’il relèverait d’un miracle qu’elle arrive à trouver un prêt de 400-500 millions $ sur 10, 15 ou 20 ans pour financer cette centrale. Concernant l’Etat, n’en parlons même pas !

      Il reste à ce qu’il parait une autre alternative pour trouver un financement sans passer par les bailleurs habituels : prendre exemple sur le financement du barrage de la Renaissance en Ethiopie. Plusieurs personnes de mon cercle s’excitent sur cette idée mais n’ayant point de connaissance pointue en économie, je préfère ne pas en débattre.

    • 4 août 2015 à 07:04 | rayyol (#110) répond à nirina

      Différence il y a et énorme .Venezuela Trinidad tec L essence edt bendue pour presque rien.

    • 4 août 2015 à 07:07 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Vendue pour presque rien.Très beau coup de Hery Il en ira de même pour Air MAD

    • 4 août 2015 à 08:37 | amidemada (#9121) répond à nirina

      nirina,
      Tous tes points consistent à voir le verre à demi-vide

      - point 1 : « c’est seulement le cout de la logistique... » c’est tout sauf « seulement », au contraire c’est ce qui fait la différence entre un pays producteur et un autre.ici il n’y a même pas de transport vers un port quelconque. c’est pas pour rien que le pétrole ne coûte rien à Dubai.

      - point 2 : c’est Symbion lui-même qui est la pression en tant que vendeur de la JIRAMA. celui-ci ne pourra plus trouver de prétexte pour dire que tout va mal parce que l’electricité manque. on ne parle pas pour le moment de diminution de prix, on parle de diminution de perte

      - point 3 : je vois pas du tout pourquoi JIRAMA va se ficher d’un gars électrocuté sous prétexte qu’il y a plus d’electricité fourni ??? tu devrais mieux t’expliquer

      - point 4 : si on suit ton idée, la seule solution possible c’est de construire un barrage hydroelec sur le canal Andriantany là où il passe par les quartiers résidentiels ... tu penses pas que quelqu’un aurait pu y penser avant toi ?

      qui gagne ?
      je suis très très modérément PRM mais ne parles pas de petit succès quand on parle de 116MW d’electricité en plus quand on sait qu’on en produit mois de 300MW dans tout Mada (dont « seulement » 58MW de notre Andekaleka national).
      faut pas se voiler la face, les villes y gagnent, les campagnes environnantes y gagnent, l’économie, le pays y gagnent
      et tout ça n’empêche en rien d’autres projets : il reste 80% de la population malgache à fournir
      qui perd ?
      le fameux management de JIRAMA y perd :
      * moins de magouilles sur des groupes electrogenes morts-vivants qui doivent être payés qoui qu’il arrive
      * moins de dessous de table pour décider quel quartier va être délesté au détriment d’un autre
      * moins de factures impayées qui deviennent miraculeusement payés après un dîner aux chandelles ...
      bref tout le monde connaît la suite

    • 4 août 2015 à 12:01 | nirina (#7023) répond à amidemada

      Je vais essayer de vous repondre point par point (je demande un peu de patience).

      Reponse au Point 1

      Je vous remercie de mentioner Dubai. Le petrole du Moyen Orient est en général coté a la bourse de Dubai (Dubai Fateh Crude Oil). Il doit y avoir une erreur si on croit que le petrole est moins cher a Dubai. Voici les prix du Fateh Crude Oil :

      Fateh Crude Oil Spot Price (USD / bbl) :
      May 31, 2015 63.67 ; April 30, 2015 58.67 ; Dec. 31, 2014 60.39 ; Aug. 31, 2014 101.85 ; June 30, 2014 108.01.

      Voici le cout marginal de production aux Émirats Arabes Unis :
      Marginal cost of producing one new barrel of oil (USD / bbl)
      United Arab Emirates : 7 USD/bbl

      Le prix du petrole Dubai Light n est ni plus, ni moins cher par rapport a New York (WTI) ou a Londres (Brent). Bien sur il faut prendre en compte les differences de qualité du brut. Depuis 2011 le prix Dubai se place entre le Brent et le WTI.

      Il ne faut pas confondre le cout et le prix. Je tiens a preciser que le cout de production de l huile lourde (cas de Tsimiroro) est un des plus cher. Je ne connais pas concretement le cout marginal de production de Madagascar Oil. Et n oublions pas non plus les actionnaires qui ont financé l exploration et l exploitation qui tot ou tard veulent revoir leur argent. Le gouvernement avait signé un « production sharing agreement » (le plus accepté par les compagnies petrolieres), qui veut dire que Madagascar Oil au debut de la phase de production a droit a recouvrir ces couts d exploration. Nous somme maintenant dans cette phase la.

      La différence entre un pays producteur et un autre dans le cas « production sharing agreement » commence apres que les couts d exploration ont été recouverts.

      Je crois que vous voulez dire que si le gouvernement malgache aurait eu les compétences humaines, techniques necessaires et les moyens financiers pour l exploration et exploitation de Tsimiroro, alors il aurait pu exporté une partie de sa production a l international au prix du marché et au dépend de cette benefice il aurait pu vendre au cout marginal de production sur le marché domestique. Pour ca il fallait vendre en grande quantité sur le marché international pour avoir des benefices, pourrait vendre a bas prix sur le marché interieur comme aux Émirats Arabes Unis. C est comme ca que le pétrole ne coûte rien à Dubai. Ce qui n est pas le cas actuel de Madagascar.

      Je reviens sur les autres points

    • 5 août 2015 à 12:39 | nirina (#7023) répond à amidemada

      Deuxieme point :
      J ai dis que la pression sur le management de la Jirama d assainir la gestion de la compagnie diminue. S il n y avait pas cette perte enorme alors le prix d electricité vers les clients (ne pas confondre avec prix de l huile lourde produite pas M Oil) pourrait diminuer puisque la Jirama est une compagnie d etat. Dans une compagnie d etat les prix doivent suivre les couts totaux. Bien sur une diminution relative proportionnelle a la diminution des couts.
      Les pertes ne diminueront pas. Si jusqu a maintenant ca n a pas diminuer, alos pourquoi maintenant ?
      La pression diminue, mais n est pas reduite a zero. Pourquoi ?
      Parce que la proportion d electricité produite a Tsimororo n atteindra pas le quart de la demande de la capitale meme si M Oil double sa production.

    • 5 août 2015 à 16:52 | nirina (#7023) répond à amidemada

      point 3 : je vois pas du tout pourquoi JIRAMA va se ficher d’un gars électrocuté sous prétexte qu’il y a plus d’electricité fourni ??? tu devrais mieux t’expliquer

      Vous vous souvenez de cet agent de la Jirama electrocuté au milieu d une jungle de fils haute tension ?
      Un agent ne peut „s infiltrer” entre les fils tant que - de tous les cotés - les mises a terres n ont pas été fixées de tous les cotés.
      Si ca arrive, ca veut dire qu a la Jirama cette pratique est quotidienne, seulement cette fois ci un electricien s est fait electrocuté. L electricien n est pas fou pour se faufiler entre les fils a voir la photo.
      Dans n importe quel pays les regles de mise hors tension sont les memes. Un electricien ne peut monter le poteau tant que les mises a terres ne sont pas fixées. Il n y a pas trente solutions.
      Les formations de securité doivent etre nulles si un electricien OSE monter les poteaux comme dans la photo.
      Comme connu les formations de securité sont meilleires lorsque les controles sont tres tres severes. Si les delestages diminuent, alors tout le monde va dire oufff ! Il n y aura pas de controles severes a la Jirama, tout continue comme avant. Et les formations securité resteront les memes. Pourquoi ca changerai ?

    • 5 août 2015 à 17:04 | nirina (#7023) répond à amidemada

      Réponse point 4 :
      Je n ai pas compris votre question sur le point 4.

      qui gagne ?
      je suis très très modérément PRM mais ne parles pas de petit succès quand on parle de 116MW d’electricité en plus quand on sait qu’on en produit mois de 300MW dans tout Mada (dont « seulement » 58MW de notre Andekaleka national).

      Le PRM a signé un protocole de 116 MW. Mais pour quelle année ? 2017 ? 2018 ? 2020 ?
      La production actuelle a Tsimiroro ne permet pas de produire le 1/10-eme de ce protocole. Il faut augmenter la production de M Oil de 10-20 fois pour que Symbion Power puisse produire une puissance de 40-60 MW d electricité transmis a Tana. Le protocole est de 116 MW, la realité technique immédiate (4-6 MW) est autre chose, c est pour ca que j ai dit « petit succes ».

  • 4 août 2015 à 08:21 | jansi (#6474)

    Bequcoup parmi les forumistes passent leur temps a raler. Comme la moyenne du francais moyen. Lol

    • 4 août 2015 à 11:26 | madasun dirm (#9123) répond à jansi

      Alefaso lavidavitra ny fijery sy ny fisainana fa fandrika handroboana ny malagasy ao @ ny kizo ny fampiasana ny fuel lourd satria hanimba ny tontolo iainana no hiaka bidy hatrany araka ny lalanam-barotra mifehy ny solika manerantany ka tsy ho voafehintsika malagasy mihitsy.

      Misy tombontsoa manokana ho an’ny Amerikana sy ny Mpitondra io tolo-kevitra io fa tsy ho tombontsoa’ny vahoaka velivelY izay disoam-panantenana foana noho ny fitiavan-tenan’ny mpitondra.

      Raha mijery ny tombontsoan’ny vahoaka malagasy ny mpitondra dia tokony ho ny Energies renouvelables avy hatrany no eritreretiny satria nomen’Andriamanitra masoandro sy rivotra ampy isika hanantanterahana izany no tsy vidiam-bola rahateo.

      Ny coût d’exploitaion tsy misy ka mora ny hifehezana ny vidin’ny herinaratra ho azo @izany ary ahafahan’ny mpitondra mampidina ny vidinY tsy ho 50% fa 70 voire 80% eo @vahoaka sy ny orinasa.

      RAMANANARIVO Olivier
      Secrétaire Général MADASUN DIRM
      Ingénieur Conseil en énergies renouvelables

    • 4 août 2015 à 11:33 | amidemada (#9121) répond à madasun dirm

      Nomen’Andriamanitra « fuel lourd » ihany koa i Madagasikara.
      Vokatra avy eto an-toerana io ka aleontsika ve anaovana électrification any Comores na Tombouctou ireo ?

    • 4 août 2015 à 11:58 | Zanabahoaka (#8890) répond à madasun dirm

      Tsy voatery ho diso ny teneninao, fa tsy voatery ho marina koa. Azo hiadin-kevitra tsara. Fa vao nasianao an’ito manaraka ito anefa dia aleo tsy asiana resaka akory fa tsy hitondra antsika n’aiza n’aiza mihitsy ny adihevitra ho hatao aminao.

      "Secrétaire Général MADASUN DIRM
      Ingénieur Conseil en énergies renouvelables"

    • 4 août 2015 à 15:34 | FanDeHery (#8989) répond à madasun dirm

      Inona izany hoe tombontsoa manokan’ny mpitondra lazainao izany ? Sao dia fanosoram-potaka fotsiny izany ramose a ? Ny iala’ny délestage no atao dia io no vahaolana mety indrindra amin-tsika izao aloha. Ny Energies renouvelables mila investissement goavana sy vola be ary koa mila fotoana maro. Isika nefa mila ny fitsaharan’ny délestage aingana dia aingana QCFD.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives

 

Visiteurs connectés : 166