Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 8 décembre 2016
Antananarivo | 17h14
 

Energie

Un délestage insupportable et destructeur

mercredi 16 septembre 2015 | Léa Ratsiazo

En quelle langue faut-il interpeller les responsables, ou ceux qui sont censés l’être, pour qu’ils prennent les décisions qui s’imposent pour mettre fin à ce fameux délestage ? Au moins deux heures par jour, 4 heures en pleine période de travail et avec toutes ses conséquences sur la productivité du secteur privé. Les fonctionnaires ainsi que les travailleurs dans les sociétés d’Etat ne s’en soucient pas, ils seront toujours payés à la fin du mois. Ce qui n’est pas du cas du secteur privé d’une manière générale. Déjà que les employeurs s’arrachent les cheveux à chaque fin de mois, certains sont contraints de mettre des travailleurs au chômage à cause de ce délestage qui les empêchent de travailler normalement. Sans parler des petites structures PME-PMI. Alors qu’en même temps, le fisc s’acharne sur eux.

Les syndicalistes en grève de la Jirama, en conflit ouvert avec leurs dirigeants, enfoncent le clou en informant que le délestage, du moins celui de la capitale, risque encore de durer 8 mois, si l’Etat ne
prend pas de mesure pour régler les arriérés des fournisseurs. Selon ces syndicalistes, ce délestage a pour origine le non paiement des arriérés des fournisseurs. Les usagers de la Jirama, eux ont toujours réglé leurs factures, la moindre des choses serait de les respecter et de ne pas couper l’électricité à tout bout de champs. Mais respecter les clients est une notion inconnue des sociétés d’Etat dont les salariés sont toujours sûrs d’être payés et de bénéficier de tous les avantages quel que soit les torts qu’ils causent aux clients ! Les gouvernants pour leur part ont pris une grande décision : ne rien faire !

39 commentaires

Vos commentaires

  • 16 septembre 2015 à 08:58 | Noue (#2427)

    sao dia tokony miala daholo ireo mpiasa tsy mahavita azy ireo ee ?

    tsy rariny mihintsy zao !!!!!

  • 16 septembre 2015 à 09:00 | hrrys (#5836)

    Tu paies 50000ariary au mois de juillet et au mois d’aout et septembre tu devras payer 320000 ariary alors que les délestages en ce mois -ci sont intenses

    • 16 septembre 2015 à 09:08 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à hrrys

      Hrrys :
      - S.V.P,refaîtes-moi vos factures de 9.00 H.
      Merci d’avance

    • 16 septembre 2015 à 11:43 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Hrrys,
      ce n’est pas une question de « zizanie » mais une question de compréhesion de l’établissement de la facture d’électricité.
      Une estimation de consommation trimestrielle établie,on pourrait faire une moyenne pour établir un prélèvement automatique sur votre compte bancaire,une fois par mois,une date décidée en commun avec le fournisseur.
      Exemple :
      - prélèvement de « X » somme par mois,jusqu’en juillet 2016.

    • 16 septembre 2015 à 14:50 | hrrys (#5836) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mais Basile qui vous demande de démontrer le calcul ????? les agents de la JIRAMA n’a même pas visité votre maison , comment voulez vous faire le calcul dans ces conditions là ???

  • 16 septembre 2015 à 09:03 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - Tout est dit :
    - « NE RIEN FAIRE ».
    Les fautifs-responsables sont connus :
    - « LES DIRIGEANTS du Pays ».
    Les « GENTILS » :
    - « les syndicalistes ».

    • 16 septembre 2015 à 09:23 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Comprendre le délestage.
      Le délestage consiste à arrêter==volontairement==l’approvisionnement d’un ou de plusieurs consommateurs==« pour rétablir rapidement »==l’équilibre entre :
      - la production
      - et les consommateurs du r"seau.
      Il s’agit d’une mesure==de sauvegarde==pour éviter les risques d’effondrement en tension ou en fréquence qui pourraient entraîner==la coupure==de la totalité d’un sous-réseau.
      Une des causes de délestage :
      - « Une insuffisance de la production due à une indisponibilité de centrales à un moment où== »le marché"==ne permet pas de s’approvisionner==auprès==d’autres fournisseurs.

    • 16 septembre 2015 à 10:12 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Les gentilles racailles que vous encouragez au quotidien, tout est dit : les branleurs inkompétents comme vous :que vous adulez !
      Vous n’ en avez pas marre d’ incarner le troll de service,la baudruche du réziment, le larbin du capitaine des dragons ...

    • 17 septembre 2015 à 06:27 | Potamochère (#9202) répond à Jipo

      On devrait mettre ce basile premier ministre !!!! Comment peut on déblatérer tant âneries j’ai envoyé un commentaire sur le tourisme a mada dans l’édition précédente et il m’a répondu que chaque touristes devrait présenter ses factures en guise de quitus avant de quitter le pays c’est a cause de gens comme ça que mada régresse tout les jours un peu plus.

  • 16 septembre 2015 à 09:12 | betoko (#413)

    Le Bianco avait diligenté des enquêtes au sein de la Jirama , l’ex pdg et quelques cadres étaient accusés de malversation , Convoqués au tribunal ils sont sortis libre, personne n’était mis en examen , vous avez dit bizarre comme c’est bizarre

  • 16 septembre 2015 à 09:34 | Dadabe (#9116)

    En 1789, le peuple réclamait du pain. Ce fut la Révolution française (c’est un raccourci historique). En 2015, le peuple réclame du pain (surtout,du riz !) et de l’électricité : ce sera très probablement la Révolution malgache (c’est une prévision nullement si idiote que cela...). Bonne journée.

    • 16 septembre 2015 à 09:40 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Dadabe

      En 2015,le « PEUPLE » réclame du riz mais on découvre des "FRAUDES DOUANIERES :
      - de la farine déclarée « RIZ » pour Madagascar...
      C’est peut-être :
      - « LA FAUTE DES DIRIGEANTS ».
      Il faut ==« un Etat fort »== pour lutter contre ==« toutes les malversations »==et l’insécurité alimentaire et physique.

    • 16 septembre 2015 à 09:46 | betoko (#413) répond à Dadabe

      C’est depuis l’époque romaine que le peuple réclame du pain et du jeux . D’ici peu de temps les malgaches n’aurions même pas de quoi pour acheter un kapoka de riz . Vérité des prix oblige , 1Euros= 18000 fmg dans les rues de Tsaralalana et dans les banques 17 300

    • 16 septembre 2015 à 10:14 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « C’est peut-être : »
      Surtout pas C la fôte aux zétranzés sauvazes ./

    • 16 septembre 2015 à 11:04 | Dadabe (#9116) répond à betoko

      A l’époque romaine le peuple ne réclamait pas du pain et des jeux du cirque (’’Panem et circenses’’). Ce sont les empereurs romains qui usaient de cette démagogie (au sens propre du terme) pour maintenir le contrôle de la population libre (les esclaves, eux, n’avaient qu’à se taire). En 1789, le peuple de Paris réclamait du pain et ce fut le début de la fin de la monarchie. A Mada, c’est l’exemple de la Révolution française qui peut inspirer une guerre civile. La démagogie à la romaine, c’était (excusez-moi d’insister, vous qui aimez tant le petit Rajoelina) du temps de la Transition avec les pelouses en herbe synthétique et autres festivités où le déplorable Bac-8 aimait à monter sur scène pour tortiller du cul comme tout bon DJ qui se respecte (là, je sens que je viens de vous énerver...Bonne journée, tout de même). Dadabe

    • 16 septembre 2015 à 12:28 | betoko (#413) répond à Dadabe

      D’abord je ne suis pas un inconditionnel d’Andry Rajoelina , des bourdes il en a fait aussi . Mais c’est le seul chef d’entreprise qui a osé dire « NON » à un dictateur tel que Marc Ravalomanana , Aucune grande famille d’entrepreneur n’avait osé barrer la route à Marc Ravalomanana ,je voulais parler de 3 frères , de la famille Ramanandraibe, Andriatsihihaina ,Ramaroson qui ont subi le dicta de ce dictateur . Qui a pu reconstruire la maire de Tana , et Andry Rajoelina n’était pas président de la république , mais président de la transition , il n’avait pas le plein pouvoir et ce jeune homme a des coui...les
      La révolution française qui peut inspirer une guerre civile ? Bravo pour l’affirmation , Jusqu’ à maintenant il n’y avait jamais eu de guerre civile à Madagascar . Mai 1972 , est ce à cause de la révolution française de 1789 ?
      De quelle pelouse synthétique parlez vous ?
      Toujours cette histoire de bac-3 ou de DJ , vous savez très bien qu’il est chef d’entreprise et ça vous ne pouvez pas le supporter , car vous êtes trop fanatisé par Marc Ravalomanana , Pendant combien de temps vous allez encore lécher son Q , un voleur et un assassin

    • 16 septembre 2015 à 14:46 | Rakoto (#9043) répond à Dadabe

      Une révolution rien que ça ?
      La dernière n’a pas été suffisante ?

      Vous parlez de cette révolution française qui a établi un record de plus de 120 ans d’instabilité gouvernementale aussi, j’imagine ?

      Qu’est ce qu’il faut pas lire, au lieu de prôner des verrues de travail, de patience ... On ne fait que véhiculer les petites peurs de chacun et on renvoie systématiquement la faute à l’autre.

      Du changement à Madagascar, oui il y en aura. Toutes les personnes de bien qui avancent petit à petit auront demain le fruit de ce qu’ils construisent aujourd’hui (et je ne parle pas que de l’Etat), les pleurnichards et les autres auront des larmes.

      Evidemment le plus gros soucis la dedans, c’est les plus pauvres, et les enfants qu’on ne doit pas abandonner et à qui on ne doit pas donner l’image de fainéant qui passent leurs temps à critiquer et à ne rien faire.

    • 16 septembre 2015 à 16:38 | Dadabe (#9116) répond à betoko

      Ne forcez pas votre « talent ». Cela fait longtemps, déjà, que je vous sais vulgaire et totalement dénué d’humour. Excusez moi, mais j’ai autre chose à faire qu’à vous lire encore et encore... Adieu

    • 16 septembre 2015 à 16:51 | Rakoto (#9043) répond à betoko

      Amusant, ce que vous dites, ça en dit finalement plus que ce que ça veut en dire.

      Vous parlez de dictature sous Ravalomanana ? C’est FAUX et archi-faux ET je ne suis pas un pro-Ravalomanana pour dire ça.
      A Tana, par exemple, il n’y a jamais eu autant de prospérité et de liberté que durant l’ère de Ra8. La plupart des gens vous le diront et les gens ont bien la mémoire de la différence Ra8 et transition. Il n’y a que les tenants de la transition pour dire le contraire.
      Vous allez surement me parler de détournement d’argent ? Mais ce Monsieur était déjà riche avant d’arriver au pouvoir, que voulez-vous qu’il puisse chercher avec les maigres pécules de l’Etat, il faut être cohérent.
      Il a essayé de faire avancer des dossiers là ou ça n’avançait pas. L’histoire de Daewoo aurait très bien pu terminer aux tribunaux au lieu de manipuler la foule.
      Vous allez me sortir des trucs du genre détournement d’avion ? Mais essayez d’être cohérent, AirMad est (était R.I.P.) une entreprise d’Etat. Madagascar n’a pas les moyens d’une flotte aérienne conséquente. On fait donc usage de ligne comme un actionnaire ferait usage de son droit de préemption, ni plus ni moins. Ceci vaut également pour l’histoire de ce dirigeant allemand viré pour bon travail rendu.

      Maintenant, essayons simplement de dire des choses pertinentes.
      Ravalomanana n’a pas été destitué pour les raisons que l’on a invoqué.

      Il a été destitué en partie par les gens qu’il a foutu à la porte. Viré par des incompétents donc (peut être que c’est ça que vous appelez un dictateur ?), et du fait de circonstances externe/interne que tout le haut-Tana connait, mais il n’est pas le seul.

      Donc maintenant, pour moi la seule question que je me pose pour Madagascar, est comment continuer la stabilité, si les incompétents (du régime de Ra8) ne sont pas « encadrés » ? Ils ne vont jamais se remettre en question et continuaient perpétuellement à semer la zizanie.

      J’ose espérer que vous ne faites pas partie de cette catégorie.

      Et autre chose, avant que quelqu’un qui me lise puisse penser que je suis un Pro-Ravalomanana. Il faut un Etat fort actuellement à Madagascar tout comme il a fallu un Etat fort du temps de Ratsiraka. Les choses étant beaucoup plus compliqués du temps de Ratsiraka. Aujourd’hui, et notamment la période Ra8 et actuelle permet un essor économique qui permettra aux Malgaches, aux vraies pauvres (pas nous qui avons accès à internet et discutons sur ce forum) de pouvoir s’en sortir DIGNEMENT, c’est à dire en se regardant dans la glace le matin et en pouvant se dire, « j’ai construit une belle famille et un toit ainsi que l’avenir pour mes enfants ».

    • 16 septembre 2015 à 18:03 | kunto (#7668) répond à Rakoto

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
      - TOUS ( le peuple naïf - les Politiciens ) coupable de la pauvreté du pays depuis l’indépendance , ils sont instruit mais leur but c’est de s’enrichir plus pas de développé le pays ...
      - QUE DIEU CHANGE NOTRE MENTALITE

    • 16 septembre 2015 à 19:06 | Rakoto (#9043) répond à kunto

      Bonjour,
      Je suis, dans une certaine mesure d’accord avec vous. Il faut changer nos mentalités. Pas radicalement, parce que ça serait hypocrite de penser que l’on puisse le faire, mais au moins se remettre en question.
      Et lorsqu’il s’agit de remettre en question, il faut commencer par soi-même, pour pouvoir pardonner aux autres ne pas avoir la force de le faire.
      Et lorsqu’il s’agit de se remettre en question, il faut aussi apprendre à ne pas diaboliser constamment l’autre.
      J’en ai plus que marre d’entendre à chaque conversation : « Oui, mais oui il a fait ceci ou cela ... ». Jugement constant sur les autres, et vous qu’avez vous fait ?
      Il faut une concurrence saine, il y a assez de richesse dans ce pays pour que l’on puisse tous vivre décemment et honnêtement.

      Et tous le peuple n’est pas naif, comme tous les politiciens ne sont pas verreux. Mais il faut changer les mentalités.

    • 17 septembre 2015 à 06:53 | Potamochère (#9202) répond à kunto

      Malheureusement Dieu ne peut rien pour vous c’est a la future génération de faire bouger les choses et cela passe par l’éducation et le civisme. Mais d’accord avec vous autrement

  • 16 septembre 2015 à 09:38 | Eloim (#8244)

    Le titre de cet article parle en soi-même.
    Insupportable !
    Pourtant, il ne faut pas donner des FAUX ESPOIRS au peuple.
    D’autres sources en disent autrement : le délestage persistera jusqu’à plus de 6 mois, c’est à dire le fait de faire monter la puissance de 50 MW à 80 MW qui peut s’étendre jusqu’à 120 MW, la minimale pour l’agglomération de Tana et ses environs.
    Le Symbion Power va entrer en action par la dotation de 4 groupes de 10 MW chacun et en injectant une enveloppe de 10 M° US$.
    Même avec ces 4 groupes qui vont prendre 6 à 7 mois pour l’installation n’arrive même pas à satisfaire le BESOIN de la Capitale et ses environs ; c’est pourquoi, il me semble que dire dans un mois que se termine cet enfer de délestage qui nous fait « RAGE », car en plus de détruire nos appareils, nous fait plonger dans le noir, bloque complètement nos activités, nos ressources.
    C’est ce que nous attendons de nos dirigeants, une BONNE COMMUNICATION qui nous fait vivre un BON ESPOIR à retrouver la LUMIERE. C’est l’essence même de l’ETAT !

  • 16 septembre 2015 à 09:45 | Maharaka (#576)

    ..Au moins deux heures par jour, 4 heures en pleine période de travail et avec toutes ses conséquences sur la productivité du secteur privé. Les fonctionnaires ainsi que les travailleurs dans les sociétés d’Etat ne s’en soucient pas, ils seront toujours payés à la fin du mois.....

    Des phrases qui interpellent vis à vis du comportement des employés de l’état. C’est tout à fait « normal » que les fonctionnaires sont indifférents vis à vis de cette amputation des heures de travail par le délestage. Avec ou sans cela, la majorité d’entre eux travaille toujours très peu : prise de travail si tard pour partir plus tôt. Par contre, très peu de gens se soucie de ce problème ni même les responsables étatiques alors que ce comportement fainéant des fonctionnaires est parmi les grands blocages du développement. C’est un sujet ’qui mérite « débat national ». L’état espère avoir un taux de croissance économique significatif alors que les exécutants font à peine 50% du temps imparti pour réaliser le travail demandé. Résultats : performance toujours médiocre de l’état et les responsables se cassent la tête de chercher la cause ailleurs ? Mais elle est là, nos employés ne travaillent pas comme il faut. Il faut que les responsables applique un système de contrôle efficace pour rompre avec cette mauvaise habitude qui gangrène l’état d’esprit de nos fonctionnaires. Sinon, aucun développement à espérer. Les privés sont performants car ils font leurs travaux comme il le faut. Mais face à une marée de fainéants de l’état, l’apport bénéfique de leurs efforts reste dilué.

    • 16 septembre 2015 à 10:19 | Jipo (#4988) répond à Maharaka

      Il faut délester les fonctionnaires avec devoir de résultat !

    • 16 septembre 2015 à 12:39 | Isandra (#7070) répond à Maharaka

      « Il faut que les responsables applique un système de contrôle efficace pour rompre avec cette mauvaise habitude qui gangrène l’état d’esprit de nos fonctionnaires. »

      Comment voulez vous qu’un gouvernement lequel n’assure que le service minimum puisse contrôler son personnel,...alors que l’exemple devait venir d’en haut,...?

      Je vous rapporte ceci cet article de dgi :

      http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=49076:a-ambohitsorohitra-et-a-mahazoarivo-c-est-encore-le-service-minimum&catid=57&Itemid=115

    • 17 septembre 2015 à 06:56 | Potamochère (#9202) répond à Jipo

      Il faut surtout mettre un grand coup de balai dans toutes ces institutions budgétivore

  • 16 septembre 2015 à 09:49 | koukoulampy (#6913)

    Pléonasme ma chère Léa ! un délestage est insupportable et destructeur.
    Le nôtre est un pain quotidien... Efa mahazatra !
    Avez-vous vu les gens faire une manif contre le déléstage ? même pas. Tant que le peuple ne montre pas ses dents, ce gouvernement fera la sourde oreille.
    Efa ela noho naha Gouvernemanta an’ny mpitondra, mbola tsy nahita Gouvernamasaka ny malagasy !

  • 16 septembre 2015 à 10:02 | rakoto-neutre (#8588)

    Le délestage prendra fin lorsque la IRAMA ARRETE DE VENDRE A LA PERTE

    • 16 septembre 2015 à 10:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à rakoto-neutre

      JIRAMA est un service public.
      Vente à perte :« NON ».
      - "Il y a de subventions en compensation -(dédommagement octroyé pour remédier une perte-).
      Ce qui est dommage c’est la concentration du « PROBLEME JIRAMA » sur la Capitale.
      Antananarivo,n’est pas Madagascar.Il faut une politique d’énergie pour toutes les « POPULATIONS » de Madagascar ;

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 septembre 2015 à 11:22 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      la parole du saint homme est dite .
      YA QU’A FAUT QU’ON tout est dit ,alleluia ,point barre .
      Mais le budget de l’armée personne ne le connait !

    • 16 septembre 2015 à 11:58 | koukoulampy (#6913) répond à rakoto-neutre

      Ou bien on coupe tout et plus de délestage mais retour à l’age de rapiera

    • 16 septembre 2015 à 15:03 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bien sûr qu« il y a »SUBVENTIONS« , c’est la politique politicienne puisque la JIRAMA perd 200 Ar au moins par KWH. Et qui en profite ? Le petit bougre qui n »en consomme que 15 à 40 KWH par mois ou les GRANDS BONNETS, les grandes sociétés et entreprises PRIVÉES qui en bouffent jusqu’à 20 000 KWH/mois.

  • 16 septembre 2015 à 10:56 | Isandra (#7070)

    « Les gouvernants pour leur part ont pris une grande décision : ne rien faire » dixit Léa,...

    Ils suivent les conseils de Pierre CONESA « Surtout ne rien décider », pour se maintenir au pouvoir,...

    Voici ses quelques conseils pratiques, que je trouve que ce gouvernement applique à la lettre :

    - Différer l’urgence
    - Ne se fâcher avec personne
    - Subventionner sans réformer
    - Créer de la complexité

  • 16 septembre 2015 à 11:22 | justice_sociale (#3810)

    je re copie ici un petit extrait de ce que dit notre chère éminente journaliste :
    «  »
    Les usagers de la Jirama, eux ont toujours réglé leurs factures, la moindre des choses serait de les respecter .......«  »

    s,agissant de toujours honorer les factures, les usagers l, ont toujours fait et et dire que les usagers méritent respect est un mot de trop ou pléonasme car pour moi il fallait dire :
    ça suffit, trop c,est trop, nous, usagers de la jirama, nous réclamons une indemnisation conséquente au vu des prejudices subis ....

    à l, ère du réchauffement et du dérèglement climatiques, le choix de la politique énergétique devra s, orienter vers les énergies dites « verte »,
    et dire ( par certains individus du forum ) qu, avant ce gvt ci, il y a avait un parti politique fort et gvt visionnaire, cela ne convainc personne, en tout cas pas moi,

    maintenant, il y a de services publics dont l, état régalien ne doit pas céder comme l, armée et l, école de la république ..... mais s agissant de la jirama, il faut se rendre a l, évidence, le savoir faire pour bien faire tourner cette entreprise n, y est pas, corruption à grande échelle non résolue donnant comme conséquence population tjs en détresse et quelle entreprise ? viendrait investir dans un pays dépourvu d, ,energies,

    la céder à 49/51 est la moindre mal ( ne soyez pas têtu ou encore n, ayez pas une ambition trop déplacée
    ...)

    • 16 septembre 2015 à 11:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à justice_sociale

      Madagascar pratique :
      - 3P=Partenariat Public Privé.
      Il faut aller jusqu’au bout comme vous dîtes :
      - « 51/49 ».

    • 16 septembre 2015 à 13:07 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      et le budget de l’armée c’est combien ?

  • 16 septembre 2015 à 16:00 | diego (#531)

    Bonjour,

    J’ai dit hier que Mr R. Hery n’a pas de programme politique. Il n’a pas un seul projet économique. C’est un président qui n’a donc pas tout simplement rien à offrir à son pays.

    En disant cela, je ne fais que rappeler à tout le monde que depuis bientôt 16 ans, une grande majorité de nos politiciens, chefs des partis politiques et des gens responsables, pense-t-on, venant de la Société Civile :

    - ce sont amusés à tripatouiller ou carrément à détruire nos processus électoraux.

    Les résultats sont sous nos yeux :

    - en 2015, nous avons un président qui a été élu avec 1/4 seulement des électeurs !

    Et ce président n’a pas de programme, n’a pas projet !

    Comment pourrait-il en avoir, me demanderiez-vous ? Bonne question ! Il n’avait pas temps de s’y préparer. En tout cas, être ministre de finance dans un gouvernement illégal ne vous préparerait pas à connaître la réalité politique et économique de votre pays :

    - parce que de facto, en devenant acteur de 1e plan dans un gouvernement illégal, vous êtes irrespectueux de la loi dans votre pays, vous vous assoyez et niez fermement la primauté :

    - de la Constitution, des Institutions et des électeurs.

    Autant, j’ai trouvé que 2002 a été une aventure dangereuse et sans lendemain, cette crise a été le résultat des caprices de Ravalomanana et ses alliés, ses élites. Autant, je considère que cinq années de Transition illégale était, est de la folie incommensurable :

    - qui ne peut être expliqué que par la folie de grandeur et l’irresponsabilité des êtres qui ont honoré et participé durant cinq années dans cette folle et stupide aventure.

    Le comble, c’est que tout le monde prétend, ou plutôt espère, qu’un président élu, retenez bien, légalement....oufff.....enfin, auriez de facto un programme et ramènerait la stabilité politique dans le pays.

    L’unique point positif dans l’affaire, qui est tout de même rassurant, ce que nous parlons enfin de l’égalité, après avoir nié durant dix ans l’importance d’avoir des élus légaux !

    Voilà les processus électoraux que l’équipe Ravalomanana et Rajoelina ont fabriqué :

    - c’est à dire des processus non sens, dangereux, qui vont installer, à terme, et durablement des systèmes mafieux dans le pays.

    Ravalomanana est tombé tout comme un fruit pourri :

    - la Constitution, et les Institutions qui sont sensées le protéger, son équipe et lui-même se sont amusés à les détruire !

    Voilà Mr R. Hery, BE projet, que personne ne comprend et son gouvernement est incapable d’expliquer, pas d’argent pour le financer :

    - et cet homme BE projet gouverne tout seul le pays, comme un PDG nommé à la tête d’une entreprise familiale. Et cet homme ne sait pas expliquer POURQUOI. Il y a délestages, pourquoi Air Mad est en faillite...

    ....ce qui revient à dire tout simplement qu’il faut peut-être comprendre avant tout la NATURE de la crise dont souffre le pays. Visiblement, c’est assez difficile pour Mr R. Hery d’arriver à cette conclusion et de le faire !!!!

  • 16 septembre 2015 à 16:01 | Daniel (#8947)

    Il y a dans mon quartier au moins dix soudeurs qui utilisent la Jirama. Ces soudeurs sont connecté illégalement et ne paient rien. Il en est de même pour beaucoup d’autres qui pompent directement leur électricité sur des branchement pirates. Ca aussi ça fait partie du déficit de la Jirama !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 282