Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 11 décembre 2016
Antananarivo | 01h41
 

Société

La tendance ou « life style » twerking

Un danger

samedi 2 avril | Yvan Andriamanga

De nos jours, la culture joue un rôle primordial dans l’éducation des jeunes. En effet, tout ce qui est défini comme « tendance », « in », en d’autres termes « à la mode », a sur eux une très grande influence. De plus, l’existence ou plus précisément la liberté qu’offrent l’internet et surtout des réseaux sociaux empêche le contrôle des parents sur ce qui s’avère être leur éducation et notamment l’aspect culturel. Pour preuve, l’histoire de « twerking » à la grande braderie par ces jeunes demoiselles qui ont exhibé leurs postérieurs ; et leurs jeunes camarades trouvant cela « cool » et pire, normal. Ce qui a évidemment outré nombre de nos citoyens. A beaucoup d’égards, la pudeur et la politesse semblent être des principes leur étant complètement inconnus.

Comme les jeunes manifestent un grand intérêt envers la culture, il est normal que ce soient ses principaux acteurs qui les fascinent le plus. Et les plus influents sont les chanteurs car ils savent jouer sur les émotions de leurs auditeurs. Des célèbres DJ et chanteurs comme Major Lazer et Diplo.

Depuis quelques temps, une danse est fréquemment invoquée dans les réseaux sociaux : la daggering. C’est une danse jamaïcaine signifiant « faire l’amour bestialement » (même devant des centaines de personnes durant une fête). Cette danse a été lancée en 2010 mais elle a été interdite en Jamaïque par les autorités responsables de la censure audiovisuelle. Puis un tutoriel lui est dédié par Major Lazer et Diplo afin de la lancer aux Etats-Unis mais cela n’a pas abouti. Pourtant, même interdite, ces pratiquants ont quand même inséré des vidéos dans les sites de partages tel que You Tube et ont même des pages dans les réseaux sociaux comme facebook. Et ces vidéos-là ont été retrouvées par nos chers jeunes et tendent à être remis au goût du jour. Mais après tout, ce n’est qu’une suite logique du twerking non ?

9 commentaires

Vos commentaires

  • 2 avril à 10:21 | dominique (#9242)

    la culture pour les jeunes c’est a l’école que cela s’apprend !! mais comme la plupart n’y vont que le dimanche vous pouvez envisager de très bons résultats surtout dans les petites villes ou campagne merci aux parents en général qui eux n’ont jamais rien compris ...

    • 2 avril à 11:10 | Noue (#2427) répond à dominique

      ça commence par la bonne éducation des parents , vienne ensuite l’école !

    • 2 avril à 19:38 | Bena (#2721) répond à Noue

      la vie est toujours plein de danger, et c’est normal. l’éducation n’y est pour rien, il y a toujours des reliquat dans la société.
      la meilleure éducation se trouve au usa et en europe, mais c’est la bas qu’il y a le plus de tuerie dans les écoles, des bombes de djihadistes, et de prêtres pédophiles. ainsi va la vie, faites attention à vos propres enfants c’est tout.

    • 2 avril à 19:40 | Bena (#2721) répond à Bena

      et la danse est un plaisir vertical que tous veulent être ....horizontal. désolé pour les âmes sensibles.

  • 2 avril à 13:26 | Gérard (#7761)

    L’intérêt pour le sexe des jeunes (et des moins jeunes) n’est pas une nouveauté, et sans cette appétence de nos plus lointains ancêtres, il est probable que nous serions moins nombreux à nous chamailler sur la Tribune

    les réactions stupides des éducateurs et des autorités ne sont hélas pas nouvelles non plus

    interdire une danse est idiot, c’est conduire justement ces jeunes à focaliser leur attention sur cette gymnastique

    un certain Elvis Presley avait déjà trouvé le truc dans les années 50 pour se faire remarquer dans une Amérique hypocritement pudibonde , et dont les déhanchements lui avaient valu le surnom de « the pelvis »

    Expliquer aux jeunes que cette « gymnastique » n’est qu’une composante de l’acte sexuel, que cet acte sexuel n’est lui même qu’un des éléments de l’amour est plus difficile, mais tellement plus efficace

    Par contre limiter les occasions de débauche collective du genre THB tour est effectivement de la responsabilité des pouvoirs publics

    • 2 avril à 14:30 | Gérard (#7761) répond à Gérard

      tenez amusez vous, puisque malgré (ou plutôt à cause !) de mon grand age j’ai trouvé ça

      https://www.youtube.com/watch?v=g2nmgcVbfKE

      pas de quoi fouetter un saka

      et si cette gymnastique vous choque, vérifiez bien que , comme Georges Brassens vous le suggère ci-dessous, votre opinion n’est pas biaisée par la jalousie

      Les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics, ...//...
      Ont des p’tits gueules bien sympathiques !

      Quand la saint’ famille Machin
      Croise sur son chemin
      Deux de ces malappris,
      Elle décoche hardiment des propos venimeux...
      N’empêche que toute la famille
      (Le père, la mère, la fille, le fils, le Saint-Esprit...)
      Voudrait bien, de temps en temps,
      Pouvoir s’conduire comme eux.

  • 2 avril à 15:00 | Parole (#2602)

    Il en sait des choses l’auteur de l’article ! Les « tendances » les plus chaudes...attentif qu’il est !!

  • 2 avril à 16:38 | betoko (#413)

    D’accord c’est suggestif mais ça ne va pas aussi loin que de consommer de la drogue
    Nous malgaches nous sommes très pudiques et aussi puritains , il n’y a pas de quoi fouetter un chat encore moins une chatte (lol)

  • 2 avril à 19:22 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Ny dihy dia fihetsika entina hanehoana fihetsehampo, ary matetika tamin’ny vanimpotoana naha-maritombina ny sivilizasiona iray dia nifamatotra foana tamin’ny kolontsaina sy fomba amam-panao no nentina nanehoana azy. Hita taratra izany teo amin’ny fanehoana ny « tsinjaka » sy ny « antsa ».

    Tamin’ny ankapobeny, teo amin’ireo vondrom-piarahamonina na ireo foko samy hafa mivelatra sy manabe voho ny tanindrazana dia ny loha, ny tànana, ny sandry sy soroka, ny tongotra, ireo no entina hanehoana ireo karazan-dihy.

    Ny soradihy sy fihetsehampo miaro fanetsehana fitombenana sy fiantsiana firaisana ara-nofo toy itony asehon’ny sary amin’ny lahatsoratra itony dia tsy kolontsaina velively fa aingampanahy atosiky ny filàna fotsiny ka mety hiteradoza mahatsiravina raha tsy mandray ny andraikiny amin’ny alalan’ny torohevitra fananarana ny raiamandreny. Moa va tsy toy ireo mpianatra teny amin’ny oniversite tany Etazonia tamin’ny taona fitopolo izay nanao ho taratry ny fandrosoana ny fifohana zava-mahadomelina ?

    « Aza mandihy eo an-tampon’ny antambo »
    « Aza mandihy am-piringa toa vorondolo »

    Mankasitraka Tompoko

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 103