Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 08h03
 

Economie

Commerce extérieur

Un Guichet unique pour faciliter les opérations à l’exportation

samedi 30 juillet | Bill

Le Guichet Unique à l’Exportation (GUE) de Madagascar a ouvert ses portes hier vendredi 29 juillet 2016 à l’Espace Conquête Antanimena en présence du Premier ministre, du ministre du Commerce et de la Consommation, du Directeur général de l’International Board of Madagascar (ITBM) et de la Représentante résidente du Système des Nations unies à Madagascar.

La mise en place et l’opérationnalisation de ce guichet ont été initiées conjointement par l’ITBM et le ministère du Commerce et de la Consommation afin de contribuer à lever les barrières internes, qui constituent les principales mesures non tarifaires contraignantes à l’exportation venant de Madagascar.

Ce guichet unique réunit dans un même endroit les départements concernés par les procédures à l’exportation afin de réduire les coûts et le délai de traitement des dossiers.

Le PNUD a accompagné le ministère du Commerce et de la Consommation dans le pilotage du processus de mise en place de ce guichet unique depuis 2014 en appuyant l’organisation des ateliers ayant permis de trouver le consensus autour de la mise en place du guichet en collaboration avec International Trade Center (ITC), la mise à disposition d’une expertise internationale pour renforcer le pilotage national du processus de mise en œuvre, l’élaboration du manuel de procédure et circuit des documents à l’export ainsi que du schéma simplifié des documents du guichet, en renforçant la capacité des futurs agents ministériels au sein du GUE et en dotant en matériels le guichet.

La mise en place de ce Guichet Unique à l’Exportation figure parmi les actions prioritaires dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Bali sur la facilitation des échanges et a été déjà mentionnée par Madagascar lors de la présentation de son 3ème Examen de Politique Commerciale à Genève en Juillet 2015 auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce.

38 commentaires

Vos commentaires

  • 30 juillet à 09:48 | Noue (#2427)

    Concrétisation et ne pas laisser dormir ce projet .

    • 30 juillet à 10:10 | Stomato (#3476) répond à Noue

      A voir la vacuité des bureaux, il est évident que cela sera bientôt une fourmilière.
      Aider l’exportation c’est bien, mais quels produits vont pouvoir être exportés ?
      Des filières parallèles existent depuis si longtemps, et elles fonctionnent si bien... pourquoi changer ce qui gagne beaucoup ?

    • 31 juillet à 07:33 | Bena (#494) répond à Noue

      tafita tazafy. carrière manao yoyo fa ao foana.

  • 30 juillet à 10:08 | I MATORIANDRO (#6033)

    j-96

    100 andro hanaovana ezaka lehibe tokoa ty zato andro ty !

    Efa manomboka mamadika silipo r’inandra fa andeha ny raharaha satria nahazo vola bbbbbbbbbbeeeeeeuuuu hono ny fitondrana mananasy !

    Samia velon’aina !

  • 30 juillet à 10:13 | ndaty (#9516)

    d’abord merci à tribune, ça commence à traiter des sujets intéressants
    mais, il y a mais, l’initiative est louable, mais le fond est vide :
    1)ce guichet unique est un faux problème, les vrais sont :
    - les qualités de nos produits (litchis rabougris, petit calibre), crevette de mauvaises qualité, ... il faut en amont, et donc voir la culture et la collecte
    - la corruption , guichet unique , ne veut pas dire corruption vaincue..., car les corrompus et les corrupteurs, on les connaît déjà, sauf que la justice est lui même pourrie

    2)l’histoire du FEC de FMI hier est bien aussi, mais c’est l’équivalent de notre quote part qui a été donné, c’est à dire notre propre apport, ny antsika ihany no nanajany antsika, et

    3)et puis le FMI, c’est la balance de paiement ça, ce n’est pas de l’économie interne, ce n’est pas le tissus industriel local, ce n’est même pas l’intermediation bancaire , qui sont les gage d’un vrai développement

    • 31 juillet à 14:31 | FAUVY Bertrand (#9518) répond à ndaty

      Je suis français, au rayon surgelé d’Intermarché, je n’achète que des crevettes de Madagascar, et je n’en trouve pas de meilleures. Pourquoi dénigrer vos produits, ils sont de bonne qualité.

  • 30 juillet à 10:16 | ndaty (#9516)

    je corrige, il faut agir en amont, et donc agir efficacement sur la culture et la collecte des produits

  • 30 juillet à 11:15 | Jipo (#4988)

    Ce guichet a été créé pour faciliter l’ exportation de produits taxables et qui ne rapportent rien , ceux qui rapportent : comme l’ Or le BDR, ou les zébus : sont naturellement exemptés de passer / ce « guichet » .
    Ce guichet aura en charge & quelle charge ! , de contrôler si le phytosanitaire & les mines ont bien fait leur travail, à savoir vous taxer et donner le reçu, qui permettra au ( payé à rien foutre ) de ce guichet de mettre un coup de tampon, validant que vous êtes bien passé / son guichet ...
    Heureusement que le PM est là pour inaugurer cet évènement capital !

  • 30 juillet à 22:07 | ndaty (#9516)

    le compteur et bloqué à 6 interventions depuis 11h 15mn, il est déjà 22h heure malgache et 21h heure française) sur ce sujet ô combien essentiel, et donc de 3 choses l’une :

    1) ou bien ils sont tous en vacances,(bizarre, car dans le rubrique tourisme, le fil d’intervention affiche 36)
    2)ou bien le sujet est pour eux inintéressant, si c’est le cas, je leurs posent les questions suivantes : achèterons nous nos essences, nos voitures, et nos médicaments, etc...

    3) ou bien le sujet n’est pas à la portée de tous ces branleurs intellectuels du forum de Madagascar tribune

    • 31 juillet à 07:24 | Dadabe (#9116) répond à ndaty

      Bonjour ndaty,
      Il n’est pas douteux que j’appartienne, comme vous le dites avec élégance, à ces « branleurs intellectuels du forum ». Cela dit, lorsque je lis un articulet publicitaire sur une nouvelle usine à gaz malgache, je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout envie de perdre mon temps sur le sujet.
      Lorsque je lis ceci : « La mise en place de ce Guichet Unique à l’Exportation figure parmi les actions prioritaires dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Bali sur la facilitation des échanges et a été déjà mentionnée par Madagascar lors de la présentation de son 3ème Examen de Politique Commerciale à Genève en Juillet 2015 auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce », je me dis qu’il est peut-être temps d’aller se rafraîchir ou de passer à autre chose.
      Lorsque je lis ce qui précède, je pense qu’une fois encore il y a beaucoup de monde en costume cravate avec grosse chevalière bien dorée au doigt (le comble de la vulgarité) payé à ne rien faire.
      En revanche, le sujet concernant le tourisme (un sujet qui revient souvent il est vrai) pose de vraies questions qui concernent TOUS les Malgaches. Pas uniquement ceux qui vivent sur le dos de la bête.
      J’ajoute que le problème de Madagascar n’est pas le « guichet unique » mais la qualité des produits licites exportés et la lutte sans faille contre l’exportation des produits illicites (bois de rose, par exemple). Enfin, parlons un peu d’importation : comment expliquez-vous qu’une voiture normale (neuve ou récente, à usage privée) achetée en France (d’une valeur de l’ordre de 12.000 euros) coûterait environ 6 ou 7.000 euros supplémentaires à son légitime propriétaire désireux de l’importer et de l’utiliser à Madagascar à des fins strictement privées ? Ne pourrait-on créer un guichet unique pour mettre fin et rapidement aux activités douteuses des douaniers et des pondeurs de taxes en tous genres ? Le parc automobile de Madagascar est en train de mourir aussi de cela ! Une petite voiture de tourisme neuve achetée à Madagascar (je ne vous parle pas des gros 4x4 bling-bling payés par les trafiquants en tous genres et les politichiens qui puisent dans la caisse de l’Etat) coûte en moyenne 20 à 30 % plus cher qu’en Europe ou qu’en Corée du Sud ou au Japon.
      Alors, votre guichet unique... Je ne sais si vous l’avez déjà compris, mais à peine né, il est déjà mort. Et je serais curieux de voir la même photo que celle illustrant l’article dans un an ou deux : le mobilier etc... Chiche ?

    • 31 juillet à 15:20 | ndaty (#9516) répond à ndaty

      dadabe disait : « En revanche, le sujet concernant le tourisme (un sujet qui revient souvent il est vrai) pose de vraies questions qui concernent TOUS les Malgaches. Pas uniquement ceux qui vivent sur le dos de la bête ».

      le tourisme concerne tous les Malgaches ? vous êtes sérieux ???

      et puis vous nous parlez de l’importation, hors sujet, et d’ailleurs des fois le prix prohibitif des produits importés est l’une des armes utilises pour protéger l’industrie local, CLINTON et TRUMP essaye de réutiliser cela pour l’Amérique ; tu parles de voitures, alors voilà :
      - Madagascar n’a pas beaucoup de devises, les seuls voitures qu’on devraient importés, ce sont les voitures utilitaires, transports, et agricoles, les restes, il faut que ce soit cher pour empêcher les devises d’êtres gaspillées,
      les devises sont pour les médicaments et les carburants, et les nourritures....

      et puis vous dites que Le tourisme concerne TOUS les Malgaches : vous êtes sérieux ???

  • 30 juillet à 22:26 | ndaty (#9516)

    je me corrige au 2ème point :

    2)ou bien le sujet est pour eux inintéressant, si c’est le cas, je leur pose la question suivante : avec quoi achèterons-nous nos essences, nos voitures, et nos médicaments, etc...?

    si vous pensez que le commerce exterieur est un sujet secondaire , alors là donc , on vient juste de découvrir la raison principale du sous développement de notre pays

    • 31 juillet à 00:34 | Jipo (#4988) répond à ndaty

      Si vous pensez que le commerce Ext va passer / ce bureau, vous vous trompez, le commerce à Madagascar est souterrain, aquatique, halieutique, ce bureau est pour se donner bonne conscience, et surtout laisser les trafiquants continuer à piller le Pays, en toute tranquillité, vous vous voyez débarquer avec une tonne de litchis , bananes, vanille ou poivre à ce bureau ???
      le temps qu’ il vérifie, la marchandise aura pourri ou sera sur le point de l’ etre au regard de la vélocité et zèle des intervenants, de plus ils s’ en foutent et ne sont pas pressés au cas ou vous ne le sauriez pas ...
      Vous avez vu le temps pour rentrer avec une valise passer 3 semaines de vacances, imaginez sortir avec des produits Malagasy , vous êtes avant toutes choses un pilleur de richesses, et vous devez cracher au bassinet si vous voulez sortir la moindre chose, jusqu’ à un bout de rafia ...

    • 31 juillet à 00:34 | Jipo (#4988) répond à ndaty

      Si vous pensez que le commerce Ext va passer / ce bureau, vous vous trompez, le commerce à Madagascar est souterrain, aquatique, halieutique, ce bureau est pour se donner bonne conscience, et surtout laisser les trafiquants continuer à piller le Pays, en toute tranquillité, vous vous voyez débarquer avec une tonne de litchis , bananes, vanille ou poivre à ce bureau ???
      le temps qu’ il vérifie, la marchandise aura pourri ou sera sur le point de l’ etre au regard de la vélocité et zèle des intervenants, de plus ils s’ en foutent et ne sont pas pressés au cas ou vous ne le sauriez pas ...
      Vous avez vu le temps pour rentrer avec une valise passer 3 semaines de vacances, imaginez sortir avec des produits Malagasy , vous êtes avant toutes choses un pilleur de richesses, et vous devez cracher au bassinet si vous voulez sortir la moindre chose, jusqu’ à un bout de rafia ...

  • 31 juillet à 00:36 | Jipo (#4988)

    Au lieu de planter des doublons vous affichez REPONDRE : quand vous voulez !!!

    • 31 juillet à 11:03 | Guy.robert (#8575) répond à Jipo

      Pourquoi tant de bureaux de complaisance ? Pourquoi tant d’associations INUTILES ? Pourquoi tant de « M’as tu vu » ? alors qu’il serait plus simple et plus judicieux de se consacrer aux vrais problèmes des malgaches.
      L’art et la manière de contourner les vrais problèmes et de caser des ami(es) ... la est le problème des malgaches : comment gagner de l’argent sans bosser, en attendant que les autres vont nous faire la manne .. et de toute les façons ... ce ne sera jamais de ma faute ... C’est pitoyable.
      Je suis Vazah et fier de l’être, je vis a Madagascar depuis 15 ans ... mon épouse est malgache et mes enfants sont franco-malgaches ... et nous sommes fiers d’être Français et honoré d’appartenir à cette grande famille qu’est l’union des êtres. Nos enfants prendront les rennes de ce pays à la dérive, je l’espère de tout cœur.. Arrêter de vous « étoiler » et de vous « médailler », et soyez humble envers ces 98% de gens qui sont vos familles et nos amis ... oublier ces INUTILES congrégations et passer aux chose UTILES ... ne faites pas ce que vos gouvernants et vos élus propagent : la propagande et l’intérêt personnel ... soyez collectifs et bosseurs.

    • 31 juillet à 14:58 | ndaty (#9516) répond à Jipo

      JIPO a dit : « Si vous pensez que le commerce Ext va passer / ce bureau, vous vous trompez, le commerce à Madagascar est souterrain, aquatique, halieutique »,
      waouh !! c’est quoi le commerce aquatique, et surtout commerce halieutique ????

  • 31 juillet à 11:29 | Jipo (#4988)

    Au lieu de planter des doublons vous affichez REPONDRE : quand vous voulez !!!
    @ Guy Robert : nous sommes bien d’ accord, c ’est en effet ce que juke dis avec assurément pas la verve de Lafontaine, le principal est que vous m’ ayez compris, voir dans un autre article le post de ZOZORO, toujours égale à lui-meme .😀

  • 31 juillet à 12:20 | Isandra (#7070)

    « Ce guichet unique réunit dans un même endroit les départements concernés par les procédures à l’exportation afin de réduire les coûts et le délai de traitement des dossiers. »

    Certains forumistes critiquent aveuglement sans analyser l’impact de ce projet auprès des entreprises exportatrices créatrices d’emploi et de richesses,...lesquelles combattent tous les jours pour ne pas perdre leur clientèle internationale. Ce guichet pourra accélérer et faciliter les procédures,...C’es déjà beaucoup réduire les coûts et le delai,...cela veut dire que ces opérateurs pourront réduire leur prix et le délai de livraison de leur produits, pour qu’ils soient concurrentiels,...dans ce monde sans pitié,...

    Quant à moi, je trouve que c’est louable ce genre d’initiative, du fait qu’il faut d’abord aider les opérateurs à satisfaire leurs clients, après, on se penchera sur l’amélioration des produits vita gasy pour élargir le marché,...

    • 31 juillet à 13:59 | Guy.robert (#8575) répond à Isandra

      c’est un projet de bon sens, certes ... Cette action est louable si nous nous projetons dans un avenir « démocratique » et censé ... Malheureusement , ce n’est pas le cas pour notre grande Ile ... Notre avenir et celui de 98% des habitants ne sont pas censé et encore moins démocratique. J’ai aimé Ravalo pour sa bienfaisance, j’ai adulé Rajao pour son courage et j’ai pris parti pour Hery pour la démocratie ... et pour quel Résultat ? ... toujours la même chose et tous les même. Ceux la ne pensent qu’a leur intérêt personnel (et du copinage) sans se soucier du mal-vivre de 90% de malgaches.
      Adieu la « Petite France » que mes ailleux ont aimé et ont fait prospéré .. Adieux cette Grande Ile gorgée de richesse et d’avenir .. Adieu mes ancêtres qui ont foulé cette noble terre et qui ont souffert pour que je prenne vie ... Moi, un Réunionnais, Moi un Français, Moi un Malgache ... Qu’avez-vous fais pour notre belle Ile , qu’avez-vous fait pour le continent de mes ancêtres ... ?
      Vous l’avez vendu, sans âme et sans avenir ... pour le profit des élus, ceux que vous avez mis en place ... honte à nous ...
      Vivement 2017.

      .

    • 31 juillet à 14:54 | ndaty (#9516) répond à Isandra

      , enfin un post de bon sens, quand vous dites :
      « Certains forumistes critiquent aveuglement sans analyser l’impact de ce projet auprès des entreprises exportatrices créatrices d’emploi et de richesses »
      Unfortunately , c’est bien cela dont il s’agit, l’objection est déjà dans l’esprit de beaucoup de gens ici, les logiciels de leurs cerveaux sont en mode critique,
      critiquer pourquoi pas ? mais il faut le faire à bon escient : le seul critique qui vaille ici, c’est le fait de faire confiance à nos dirigeants actuels

      sinon, si le PNUD, le ITB ou le ITBM, (des gens sérieux quand même), cautionnent l’initiative, c’est que cela a marché ailleurs, mais nos dirigeants sont ils les bons destinataires ?

    • 31 juillet à 19:35 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      "Qu’avez-vous fais pour notre belle Ile , qu’avez-vous fait pour le continent de mes ancêtres ... ?
      Vous l’avez vendu, sans âme et sans avenir ... pour le profit des élus, ceux que vous avez mis en place "

      Je trouve que votre cri est légitime, cependant, cela ne suffit pas, il faudrait se poser aussi la question : est ce que je ne fait pas partie de responsable, en quelle que sorte, de ce désastre à travers de mon immobilisme,...mon inertie,...?

  • 31 juillet à 14:15 | Guy.robert (#8575)

    Ils me font pitié tous ces « traines savates » à qu’émender et a attendre que leur tour arrive .... A quand la prochaine Révolution qui pourra mettre fin a ce mal et a cette folie qui tuent mon pays et celui de mes enfants. Réveillez vous ....

  • 31 juillet à 14:55 | Guy.robert (#8575)

    je cite : Le Guichet Unique à l’Exportation (GUE) de Madagascar a ouvert ses portes hier vendredi 29 juillet 2016 à l’Espace Conquête Antanimena en présence du Premier ministre, du ministre du Commerce et de la Consommation, du Directeur général de l’International Board of Madagascar (ITBM) et de la Représentante résidente du Système des Nations unies à Madagascar ...

    La question est la suivante : Ils servent à quoi nos élus ? et je répond : à se faire voir et à se « médailler » ... pour le reste, ils demeurent des incompétents, ceux qui n’on rien à foutr... e des problèmes malgaches ...
    Ah, peut être que l’exportation est dans leur domaine de prédilection ... certainement ... ils vont pouvoir s’enrichir du BDR, des tortues et autres trésors de ma belle Ile ... Vivement les prochaines élections.

  • 31 juillet à 16:47 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faudrait penser comment redémarrer rapidement l’économie, bâtir une croissance permettant de créer des emplois, avant de s’occuper de toutes autres choses.

    Redémarrer l’économie, c’est parler politique, aborder, discuter le programme, penser à la mis en place des différents projets pour le développement du pays.

    Penser déjà à l’exportation, dans un monde plus concurrentiel que jamais, alors que le pays n’est même pas sortie d’une crise Institutionnelle, et le régime souffre d’une confiance dans le pays, c’est un peu mettre la charrue avant les bœufs.

    Cela n’a aucun sens.

    Pas de développement si le pays ne s’endette pas massivement. Il faut donc que le régime actuel et les futurs régimes politiques fassent tout pour que le pays puisse s’endetter. Autrement dit, les politiciens s’engagent à renforcer rapidement les autorités de l’État et à solidifier les Institutions. Ainsi, ils acceptent implicitement la mise en place d’un État de droit, gagnant de facto la Confiance des Bailleurs des Fonds.

    Les politiciens font souvent l’erreur de croire une fois au pouvoir qu’ils sont les personnages centraux, les plus important du pays :

    - ils se prennent pour l’État et se considèrent comme les Institutions, alors que la vérité est qu’ils peuvent disparaître du paysage politique aux prochaines élections !!!!

    • 31 juillet à 17:30 | ndaty (#9516) répond à diego

      « Penser déjà à l’exportation, dans un monde plus concurrentiel que jamais, alors que le pays n’est même pas sortie d’une crise Institutionnelle, et le régime souffre d’une confiance dans le pays, c’est un peu mettre la charrue avant les bœufs ».
      cher DIEGO, malgré le respect que je vous dois, vous venez de dire une aberration là :
      avec quoi vous allez acheter votre carburant (pour les voitures avion, machines, Jirama ...) , vos médicaments, vos machines à outils, et vos téléphones portables, etc... avec de l’ariary ? l’ariary ne vaut rien, il faut de devises, et pour avoir de devises, il faut de l’export, la politique peut attendre , pas le carburant et les médicaments
      diego disait : « Il faut donc que le régime actuel et les futurs régimes politiques fassent tout pour que le pays puisse s’endetter »
      et on va t’emprunter sans qu’on puisse être sûr que tu rembourses, en devises ? pas d’export, pas de devises, pas d’emprunt, tu vivras comme au temps de mpanjaka malagasy

    • 31 juillet à 17:42 | vatomena (#7547) répond à diego

      avant de songer à exporter commençons par produire---quand donc Madagascar exportera de nouveau du riz ? Pour l’instant ,nous sommes incapables d’assurer « la soudure » par nous memes ...
      Bien heureux que nous sommes d« avoir un Ambatovy pour exploiter notre richesse minérale ! »Le ’vita Gasy " est absent de tous les marchés en dehors de la vannerie et des broderies !

    • 31 juillet à 18:23 | ndaty (#9516) répond à diego

      je me corrige : et on va te prêter sans qu’on puisse être sûr que tu rembourses, en devises ? pas d’export, pas de devises, pas de prêt, tu vivras comme au temps de mpanjaka malagasy

    • 31 juillet à 19:02 | kartell (#8302) répond à diego

      Bonsoir Diego,

      Avant de rebâtir l’économie, il faudrait déjà rétablir les fondamentaux : sécurité, voies de communications, électricité et plus si affinités !….
      On ne peut pas construire sur des fondations en ruines, la magie n’existe pas en matière d’économie, les magiciens politiciens font davantage d’embabouinés que de satisfaits voir terminent en prison mais pas, ici !….
      Avant d’exporter, sachons-nous rendre autosuffisants, ne chargeons pas la mule avant qu’elle ne soit batelée !
      La dette de l’état est devenue culturelle, nos amis bailleurs se chargent de l’annuler, souvent à l’ombre de la repentance d’un passé colonial devenu encombrant…
      Le pouvoir n’organise rien, il gère ses petites affaires en premier…l’état de droit n’est qu’une façade délavée d’un état qui a perdu toute crédibilité, toute volonté de mettre de l’ordre dans les affaires publiques….
      On règle les affaires comme elles viennent, dans l’urgence et souvent avec des bouts de ficelle qui tiennent jusqu’à ce qu’on leurs tourne le dos….
      Il n’y a pas de sérieux dans le discours politique, tout est superficiel, racoleur pour un public lassé d’entendre les éternelles litanies en sachant par avance que l’orateur est un mauvais comédien….
      Ne croyez pas que de futures élections apporteront des changements, voyez celles de 2013, la déception est d’autant plus grande que l’espoir a été anéanti juste après les derniers flonflons de la fête électorale….
      Restons prudents, dubitatifs plutôt que de croire au miracle sans effort, les temps d’aujourd’hui nous ont appris à rester incrédules et à ne croire que ce qui devient réalité dans la durée ...
      On attend désespérément !...

  • 31 juillet à 18:55 | zanadralambo (#7305)

    C’est d’autant plus aberrant qu’on soit obligé d’exporter du riz alors que d’immenses surfaces de terre sont inexploitées, laissées en jachère. Quelle faute aurait donc commise, à l’époque, Ravalomanana, en voulant louer ces déserts à Daewoo ? Il est évident que la destination finale du loyer aurait pu être détournée vers certaines niches dont sont friands nos voyous de dirigeants, mais ça, c’est une autre histoire.
    @ Vatomena

  • 31 juillet à 19:01 | Jipo (#4988)

    @ ndaty
    & pour cela vous préconisez de faire confiance à ces incapables !!!

  • 31 juillet à 19:38 | diego (#531)

    Bonjour ndaty,

    Ne vous emballez pas ! Si vous étiez économiste, ou passionné (ée ) de l’économie, il n’y aurait pas une place pour une aberration !!!

    Je vous ai lu avec intérêt. Vous devez le savoir :

    - que c’est la CI et les bailleurs des fonds traditionnels du pays comme, la France par exemple, qui s’occupent du pays en ce moment....on parle des chinois et des indiens, mais si la France décide de quitter Madagascar, le régime tombe....

    Le pays se trouve dans une situation politique et économique absurde, pour ne pas dire autre chose. Maintenant les citoyens que nous sommes pouvons discuter de l’économie. Le champ de l’économie peut se résumer en deux grandes questions :

    - un, comment les choix des agents économiques déterminent-ils ce qui est produit, comment et pour qui ?

    - et deux, quand la poursuite de l’intérêt individuel sert-elle l’intérêt social ?

    Toutes les questions économiques ont pour origine notre propension à désirer davantage que ce que nous pouvons obtenir.

    Que produisons- nous à Madagascar ? Comment produisons-nous dans ce pays ?

    Voyez-vous, je ne dis pas qu’il faut que le régime croise les bras et ne rien faire, d’autant plus que ce régime est légitime. Mais je dis, il faut qu’il cherche avant tout à mettre de l’ordre dans la vie politique économique du pays et rétablir de l’ordre dans le pays. Le régime finirait à obtenir la Confiance des Bailleurs des Fonds, autrement dit, il aurait obtenu de s’assoir avec des gens sérieux, avec les représentants des Institutions internationales pour discuter des projets pour le développement du pays.

    Mais bien sûr que le pays peut s’endetter massivement. C’est le seul et unique manière pour sortir le pays du sous-développement et de la pauvreté récurrente.

    Mais bien sûr qu’il faut être sérieux. Pour se faire, il faut connaitre le PIB, par exemple, en prenant le PIB du pays quand il était en stabilité politique et économique, en prenant la valeur marchande, des biens et services finals, des produits au cours cette période. On aurait une bonne idée du potentiel du pays ! Et surtout, il faut que la classe politique et les petits malins s’engagent à ne plus commettre de coup d’État ou affaiblir déliberamment l’État et les Institutions du pays.

    Et dire clairement les objectifs. L’énergie par exemple, la santé, l’éducation, les infrastructures et bien sûr l’autosuffisance alimentaire......évaluer leurs couts et la durée des travaux. Et bien évidemment que les bailleurs des fonds vont imposer tout, mais au final, le pays aurait de bonnes bases pour se redresser. Pensez bien que tout cela, aura des retombés économique sur le long terme et des emplois à la clé.

    Vous savez, en occident, chaque famille est endettée, à hauteur de 25-40 mille dollars et cela continue à augmenter. La dette n’est pas forcement nocif. On est endetté, mais on a du travail, les routes sont belles, on peut se soigner...c’est le cycle vertueux de l’économie de marché, sous l’oeil vigilant de l’État providence !!!!

  • 31 juillet à 20:26 | diego (#531)

    Bonjour kartell,

    Qu’est-ce que je lis là ?

    Alors vous me parlez des fondamentaux !

    Vous vous adressez souvent à moi, je ne me plains pas, mais j’ai quand même l’impression que vous me lisez très mal, ou mon français est horriblement mauvais.

    Pour info, cela fait six ans que je parle de l’État ici. Qu’il faut revenir aux fondamentaux :

    - État, Constitution et Institutions !

    Tant mieux si vous le pensez, mais il faut penser le dire à vos compatriotes, certainement pas à moi !

    Ceci dit, plus il y a du monde qui le pense, mieux ce serait pour le pays.

  • 31 juillet à 20:47 | diego (#531)

    Bonjour vatomena,

    Ce n’est pas à moi qu’il faut le dire compatriote. Il faut le dire aux gens qui vous gouvernent, au régime de Mr R. Hery.

    Comme je viens de dire à Kartell, je ne souhaite qu’une chose, que le pays retrouve une stabilité politique et qu’il faut vite rétablir l’autorité de l’État dans tout le pays.

    Je ne fais qu’avancer mes petites idées. Et je ne l’ai pas inventé ces idées, c’est le standard partout, dans le pays qui veut se développer.

    Il faut rétablir une autorité et respect les lois. Bref, renforcer le pouvoir des pouvoirs publics et les Institutions :

    - qui ont vacation à rester, ce n’est pas le cas des élus, qui partiraient aux prochaines élections par exemple....

    Quand je dis que le pays peut s’endetter massivement, pour pouvoir le faire, il faut remplir plusieurs conditions. Ces conditions, Madagascar, à mon sens, peut les remplir sans trop de difficulté.

    Il faut comprendre et réaliser la situation politique dans laquelle le pays se trouve. Maintenant, les Bailleurs des fonds n’ont pas confiance à Mr R. Hery et son gouvernement, en tout cas, personne ne va prêter des millions à Mr R. Hery. Cela va de soi ! Mais il peut conduire le pays vers une vie politique normale, rétablir la Confiance, obtenir des aides....lancer le pays dans des projets vitaux :

    - dans les domaines de la santé, éducation, infrastructure, autosuffisance alimentaire, etc....

    C’est ce que la Côte d’Ivoire vient d’obtenir par exemple......mais bien sûr que le pouvoir actuel dans ce pays a tout fait pour obtenir la Confiance des Bailleurs des Fonds, Européens d’ailleurs....

  • 31 juillet à 20:57 | diego (#531)

    Ndaty,

    En occident, pour acheter une maison ou une voiture par exemple, les Occidentaux vont à la Banque, à leurs banques, qui leur prêtent de l’argent que les gens vont rembourser avec les intérêts bien sûr durant x temps....

    Si la majorité des Malgaches ne peuvent pas faire la même chose, l’État malgache peut le faire auprès des Institutions Internationales.

    Mais bien sûr qu’il faut remplir quelques conditions. Madagascar pourrait remplir sans trop de difficulté.

    Mais peut-être que la stabilité politique serait obtenue durablement, bien obligée, ce que les politiciens malgaches craignent peut-être alors :

    - comment ils vont vivre si l’ordre revient et lois sont respecter à Madagascar.

    Il faut voir le problème sou cet angle-là peut-être !!

  • 1er août à 08:04 | Dadabe (#9116)

    A l’attention de ndaty -
    Bonjour ndaty, je suis très occupé ces temps-ci et ne puis vous répondre qu’au petit matin... Hier après-midi, vous écriviez ceci me concernant, à propos du guichet unique que je considère être une usine à gaz, une de plus :
    "dadabe disait : « En revanche, le sujet concernant le tourisme (un sujet qui revient souvent il est vrai) pose de vraies questions qui concernent TOUS les Malgaches. Pas uniquement ceux qui vivent sur le dos de la bête ». Le tourisme concerne tous les Malgaches ? vous êtes sérieux ???’’.

    Alors je vous réponds que je suis sérieux, oui, mais que vous, vous ne l’êtes pas trop car vous ne lisez que ce que vous voulez bien lire. Je n’ai pas écrit que le tourisme concernait « tous » les Malgaches, mais j’ai écrit que le tourisme « pose des questions » qui concernent tous les malgaches. Il y a une petite nuance, essayez de la comprendre.
    Je vais essayer de faire court : le tourisme peut et devrait être l’une des deux ou trois principales ressources en devises pour Madagascar (ce dont vous dites à juste titres avoir grand besoin !). Le tourisme éco-responsable (celui que je défends) crée des emplois de proximité dans de très nombreux domaines où l’agriculture et l’agro-alimentaire sont bien présentes. Le tourisme impose de faire d’énormes efforts pour restaurer la sécurité des personnes, pour fournir de l’électricité et de l’eau potable, pour entretenir les lieux remarquables et vider les ordures dans les centre-villes, pour refaire les routes (!) etc, etc, etc... Le tourisme soulève donc des questions qui attendent des réponses qui concernent TOUS les Malgaches (de façon plus ou moins indirectes, mais tout de même).
    Par ailleurs, vous me disiez « hors-sujet », car j’évoquais aussi les problèmes d’importation. Détrompez-vous : l’économie est globale et mondialisée. Donnant-donnant. Il y a un marché à prendre à Madagascar (petit marché, certes, mais tout de même...) à moins qu’en bon insulaire vous ne vouliez vivre qu’en autarcie complète ? Soit. Alors, adieu les portables, les télévisions, les ordinateurs, les véhicules en bon état (rares pour l’instant), les avions, les engins agricoles, les transports en commun de qualité, les moyens de secours modernes, les scanners, IRM et autres médicaments non frelatés venus de Chine (la liste est longue...). Taxer outrageusement certains produits d’importation n’est même pas du protectionnisme à Madagascar : vous ne produisez rien de tout cela ! Cette taxation outrancière sert simplement à remplir des caisses, mais pas celles de l’État, malheureusement, si vous voyez ce que je veux dire.
    PS - Mada est un pays agricole avec d’énormes surfaces arables à mettre en culture. Or, Mada n’est pas en autosuffisance alimentaire. Voyez-vous la contradiction ? Le pays a besoin de moderniser son agriculture et de développer son agro-alimentaire (que la « Transition » s’est parfaitement appliquée à détruire). Il faut mécaniser cette production agricole. Encore faut-il qu’un tracteur (et ses pièces de rechange, les pneus...) ne coûte pas deux fois plus cher qu’en France ! Les zébus font ce qu’ils peuvent, mais...

  • 1er août à 09:19 | Dadabe (#9116)

    A Diego et Zanadalambro -
    Un peu compliqué de s’y retrouver avec la nouvelle présentation du forum...
    Bref, je réponds tardivement et matinalement à Diego mais aussi à Zanadalambro que je renonce d’emblée à mettre d’accord (mission impossible...).
    Je me répète, donc : Diego a parfaitement raison de maintenir contre vents et marées le cap d’une restauration impérieuse d’un Etat de droit à Madagascar et de ses institutions (sous la surveillance d’une Justice indépendante et impartiale). Ce sont effectivement là des fondamentaux incontournables.
    Je rassure Zanadalambro (que j’apprécie tout autant que Diego) : ce « cher Dadabe est trop indulgent avec vous, c’est vrai qu’il ne connaît pas vos antécédents. Bien le bonjour à votre crapule d’amiral » écrit Zanadalambro. Eh bien, je ne suis pas juge et j’ignore effectivement le passé des forumistes qui ne m’intéresse pas autant que leurs réflexions d’aujourd’hui. Cela dit, en 25 années j’ai eu le temps d’entendre et de comprendre quelques petites choses, ici et là...
    Mais, à la vérité cela m’importe peu, je songe surtout à l’avenir de mes enfants malgaches et à celui de leurs propres enfants (sinon, à titre strictement personnel, je peux vivre très bien ailleurs et voyager à ma convenance). Bien entendu que la date de 1975 me semble plus sérieuse que celle de 2002 ! Mais Diego se réfère au non respect de la loi électorale et à un second tour esquivé par Ravalomanana (à raison selon la communauté internationale, d’ailleurs, après quelques atermoiements notamment français). Diego aurait-il oublié les bourrages d’urnes et la police politique de Ratsiraka à l’entrée des isoloirs (sans parler du chantage exercé à l’encontre des fonctionnaires - J’ai des témoignages précis, là-dessus) ?
    L’honnêteté commande, tout de même, de reconnaître qu’à la fin des années 90, début 2000 (sous Tantely Andrianarivo comme Premier ministre !), il y a eu un net mieux socio-économique à Madagascar et une croissance porteuse d’avenir. Ensuite, après une terrible crise, cette embellie socio-économique a repris de plus belle dès la fin 2003 et jusqu’en 2009 ! Dire le contraire est un mensonge absolu ! Et cela, je l’ai vécu sur le terrain, au jour le jour durant de longs mois !
    Oubliez un peu les politichiens et les râleurs officiels de Tana, allez dans les provinces et interrogez la population ! Écoutez ce qu’elle dit, enfin, une bonne fois pour toutes !!!!
    Ce sont les gros criquets, malgaches, chinois et surtout karanas (sans oublier la France) qui ont tout voulu mettre à terre pour protéger leurs « bizeness » ! C’est l’ancien DJ, ce jeune imbécile inculte promu par des militaires félons avec l’aide du vieux dictateur Ratsiraka qui ne songeait qu’à sa vengeance, qui a achevé la besogne et renvoyé Madagascar au moyen-âge ! Et l’actuel président a tout de même une lourde hérédité sur les épaules (il s’agit de ne pas avoir la mémoire trop courte). Il va échouer car il était illégitime dès le départ (pas illégal, illégitime), tout comme son adversaire, d’ailleurs.
    Pourquoi taire cette vérité qui ne dérange que quelques dizaines de pourris qui attendent leur tour pour se servir, en méprisant absolument et honteusement leur peuple ? Pourquoi ?
    Alors, réconciliation nationale ? Oui, mais pour réconcilier qui avec qui, un pourri avec un pourri ? Un truqueur avec un truqueur ? Je l’ai dit hier ou avant-hier : il faut une révolution des esprits et « l’excommunication » de la classe politique actuelle, sans exception.

    • 1er août à 23:18 | zanadralambo (#7305) répond à Dadabe

      @ Dadabe, je vous ai mis en porte à faux en vous citant dans la réponse que j’ai envoyée à Diégo, vous m’en voyez désolé. Et pardon si j’en remets une couche.

      Disserter sur l’Etat de droit, sur le nécessaire respect des Institutions, ergoter sur les fondamentaux d’une République qui n’en porte pas que le nom…je sais faire. Moi aussi.

      Quand j’ai lu Diégo, pour la première fois, insister sur ces principes basiques de la démocratie, je me suis dit « le grand homme que voilà ». J’ai vite déchanté en découvrant que mon nouvel héros était, en fait, un vil adorateur du tyran sanguinaire qui a mené mon pays en enfer et qui m’a, avec d’autres, obligé à émigrer pour voir si l’herbe y était plus verte. Elle l’était, surtout à l’époque.

      Diégo s’égosille tous les jours pour nous donner des cours de droit constitutionnel. Mais ce qu’il écrit, c’est l’évidence même, il ne faut pas sortir de Science Po ou d’HEC pour comprendre que seul un Etat de droit, avec des Institutions solides qui respectent la séparation effective des pouvoirs, peut amener et garantir ce processus d’alternance qui nous délivrera des bandits qui nous gouvernent depuis des lustres…depuis 75. Justement, où était Diégo quand la révolution socialiste a bridé notre avenir ? Que ne l’a-t-on pas entendu alors crier cette évidence dont il nous rabat les oreilles ? Sous ses airs de vierge effarouchée par la décadence du pays, notre ami mène une croisade pour exonérer son gourou de la faillite de son peuple ; à l’écouter, cette période, c’était presque le paradis. Ben, voyons.

      Trois ans que je suis sur ce site, je n’ai jamais vu Diégo remettre en cause l’héritage désastreux de son pourri d’amiral. Au contraire, le visionnaire disciple de Kim Il Sung aurait installé le multipartisme à Madagascar. Et le FNDR alors, je ne suis pas daltonien. En dehors de ce groupuscule de bandits soviétiques, vous n’aviez aucune chance de présenter le moindre candidat aux élections !

      L’armée, dixit encore Diégo, était une Institution fiable. Mais qui est-ce qui l’a politisée pour en faire sa marionnette ? En 72, on avait 3 généraux. Le dirigeant éclairé, tel que le bouffon aimait se faire appeler (le culte de la personnalité inspiré du leader bien aimé de la Corée) a érigé au grade suprême une cohorte d’incompétents galonnés, ventripotents, rustres et incultes qui était censée commander son armée mexicaine. Le gugusse s’était bombardé amiral, par la même occasion : on n’est jamais mieux servi que par soi-même, il est vrai)…

      Diégo aime parler de justice. Quid alors de ces hommes et femmes, connus ou inconnus, qui par dizaines, par centaines, voire par milliers, ont succombé dans des morts subites, jamais élucidées ( Sibon Guy, Joel Rakotomalala…la liste serait trop longue) ? Les Kung Fu qui ont été massacrés par des blindés pour avoir voulu en finir avec l’impunité des TTS à la solde de qui vous savez, passés par la case pertes et profits, j’invente ?

      La corruption qui est devenue une philosophie chez nous, qui est-ce qui l’a instaurée ? Pour preuve, je ne citerais que les bourses extérieures : pour y avoir droit, les étudiants payaient, le prix fort, les garçons en monnaie sonnante et trébuchante, les filles passaient à la casserole.

      L’insécurité qui est la source de tous nos maux aujourd’hui, elle date de quand ? Elle est la fille aînée des amours incestueuses du Guide suprême et des crapules des bas quartiers qui assuraient l’ordre socialiste dans les 4 coins de Tana…Quand je repense à mon enfance où je rentrais, la nuit tombée, de mon cours de judo en remontant Ambatovinaky du collège ST Michel Je n’avais alors peur que des mpaka fo et des franc-maçons…et de Caliste (ceux qui ont moins de 45 ans ne peuvent pas comprendre…).

      Enfin, j’oubliais ces petits trésors que les pays frères du bloc soviétique nous ont généreusement fait découvrir : la censure de la presse, le syndicat unique, la radio et la télé aux ordres du régime (la voix de son maître)….The last but not the least, comme dirait l’autre, le charme des files interminables devant les magasins où le ticket de rationnement ne vous garantissait même pas, au bout d’une heure de queue, d’obtenir le kilo de sucre ou de riz pour lequel vous vous êtes levé à l’aube.

      Le droit d’inventaire de ces années de plomb qu’ont été 1975 et sa suite, c’est tout ce que je réclame à Diégo. Non, droit dans ses bottes, notre ami n’en démord pas, tout est de la faute de Ravalomanana. Je ne suis pas un fan de ce dernier (pour l’avoir maintes fois critiqué, je me suis fait traiter sur ce même site de foza), mais c’est un peu gonflé de tout mettre sur son compte. Il a bon dos, Ravalomanana qui n’est certainement pas un saint, soit dit en passant.

      Tant que Diégo fera dans le déni, dans la falsification de l’histoire, dans le révisionnisme, il me trouvera sur son chemin. C’est un homme cultivé, qui a fait des études, qui sait ce qu’il dit. De sa part, autant de mensonges éhontés relèvent tout simplement d’une malhonnêteté intellectuelle. C’est une insulte pour ces millions de compatriotes qui, tels des martyrs, meurent à petit feu à cause de l’aventurisme d’un revanchard.

      P.S. Bien le bonjour à vos enfants, Dadabe, ils ont une sacrée chance de vous avoir comme père. Beaucoup d’enfants de ce pays donneraient cher, très cher, pour être à leur place.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 145