Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 02h32
 

Société

Formation professionnelle en hôtellerie et tourisme

Trois élèves de Vatel Madagascar accèdent au programme Marco Polo

jeudi 16 avril 2015 | Raw
JPEG - 290.5 ko
(De gauche à droite) : Chef Stéphanie, Renaud Azema, Falihery Ramakavelo et chef Lalaina.

« C’est un très bon départ, c’est une très bonne image et qui est à confirmer » ; ce sont les propos de Renaud Azema ce 15 avril 2015. De passage à Antananarivo, Renaud Azema, directeur général de Vatel Maurice, co-fondateur de l’établissement supérieur de formation en hôtellerie et tourisme, a rencontré la presse pour faire part de l’actualité du tourisme et de son perçu sur l’école supérieure Vatel Madagascar. En tant que co-garant de la qualité et de la rigueur des formations dispensées à Vatel Madagascar, il a avoué que les ambitions sont atteintes. Trois étudiants de Vatel Madagascar sont admis à Vatel Nîmes (France) pour y poursuivre leur 2è année et s’ouvrir au monde. C’est une formule qui offre aux meilleurs étudiants de bénéficier d’un bain international pour leur formation, de partage et de fréquentation de diverses cultures, sans grand frais car les frais de scolarité demeurent identiques à ceux de l’établissement d’origine.

Les étudiants de la première promotion de Vatel Madagascar sont parfaitement bilingues et de grands établissements hôteliers de l’île vont les accueillir en stage sous peu. Contrairement à Vatel Maurice qui n’avait qu’une quinzaine d’étudiants voici 6 ans –aujourd’hui on compte quelque 300 étudiants de 22 nationalités, Vatel Madagascar qui a un effectif plus important est sur la bonne voie et nourrit l’ambition d’attirer des étudiants issus des pays d’Afrique de l’Est. Certes, admet Renaud Azema, des conventions ont été signées avec Singapour ou avec Kigali voici deux semaines, mais l’école Vatel de Kigali qui ouvre au mois de septembre prochain, se tourne davantage vers l’intérieur des terres africaines qui offrent des potentiels aussi importants que la façade maritime de l’Afrique de l’Est. Vatel Madagascar envisage le projet de cours entièrement anglophone.

Falihery Ramakavelo, directeur de Vatel Madagascar confirme le statut international de l’établissement ; il participera à la Convention de Tel-Aviv (Israël) qui est une instance ou une rencontre en vue de l’harmonie des formations dans le groupe qui compte 29 écoles dans le monde.

La rencontre avec la presse a permis aux chefs Lalaina et Stéphanie (sa co-équipière) de remercier le groupe Vatel pour leur soutien lors des préparations pour le championnat du monde et à l’issue duquel concours, ils ont décroché le prix du plus beau buffet du monde ; Madagascar qui a représenté l’Afrique a été classé 4è lors de ce championnat du monde.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 16 avril 2015 à 11:01 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « formation en hôtellerie et tourisme » !
    Vraiment faut-il la faire,en France ou ailleurs !
    MADAGASCAR POSSEDE UNE « ECOLE » DE BONNE REPUTATION,à MAJUNGA !

    - « Toujours,tout ce qui vient de l’étranger est Meilleur »-
    TOUT CE QUI EST DE MADAGASCAR,c’est du==« bas de gamme »==,c’est regretable et dommage !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 avril 2015 à 15:14 | voanjobory (#8858) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Dadabazy an !
      Tafiditra amin’ny resaka tokony tsy hidirana indray ianao !
      Aleo any amin’ny resaka politika -nao any ihany no sahaza anao.
      Fitiavan-tanindrazana avolenta no nataon’ireo chefs mianadahy ireo...ary malaza lavitra noho ireo mpanao politika fositra sy mpamadika tanindrazana sy ireo taranaka padesm.
      Tsy nila 4x4 ireo dia nahavita miracle ...ary tena miracle...io domaine fahaizana mandray olona sy fanasàna olona io dia tsy ho ravanareo olona lomorina toa anareo .
      Mahay ny gasy rehefa tsy misy ny nepotisme sy ity fandranitana adi-poko en permanance ity.
      Raiso dieny izao ny enquets-nao fa olona tia tanindrazana amin’y fomba tsotra ireo hitanao amin’ny sary ireo !
      Sahaza amintsika ny mitodika sy maka traikefa avy any ivelany satria nosy isika.
      ny politikananareo no tena copier/coller amin’ny any ivelany araka ity voalazanao ity« Toujours,tout ce qui vient de l’étranger est Meilleur »

    • 16 avril 2015 à 15:15 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Il vaut mieux ne pas faire de formations en France !
      Vous êtes bien placé (comme un certain Zlatan !) pour savoir que c’est un pays de m**de qui ne vaut pas plus que ça.
      Vous savez très bien que la France est le dernier pays en matière de fréquentation touristique, et que bon nombre de visiteurs venant de pays riches détestent y visiter des monuments multi centenaires et y acheter divers produits de luxe...
      Et puis il faudrait éviter de faire des études ou des formations en France car des gens comme vous y changeraient de statut, passant du mode étudiant au mode parasite.

      Mais vous avez raison ce qui vient de l’étranger ne vaut pas et de loin ce qui vient de Madagascar ! Il n’y a que dans vos rêves que ce nec plus ultra vient de Dago. Normal car vous n’avez pas à vivre au jour le jour ce que supportent ceux qui sont au pays.

      Certes il y a une bonne école à Mahajunga, mais en France il y a d’excellentes école. C’est toute la différence.

      La seule vraie raison pour laquelle il y aurait éventuellement lieu de ne pas faire d’études en France, c’est que les jeunes une fois formés connaissent les lois sociales en vigueur en France, lois qu’ils ne connaitraient pas à Madagascar, ou qu’ils auraient tendance à oublier s’il devenaient patron...

    • 16 avril 2015 à 16:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      En général,les investisseurs profitent de cette =="NON-OBSERVATION==des lois sociales pour faire leur beurre.
      Sans vouloir aller trop loin,j’ai un peu de connaissance en la matière.
      MADAGASCAR DEPENSE TROP D’ARGENT POUR LES PROMOTIONS,c’est du Bling-Bling !
      Bien sûr l’argent de soutien revient directement aux -donateurs-avec les intérêts

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 16 avril 2015 à 16:46 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « Cette affaire de formation a un rapport avec/pour le sommet de la francophonie ».
    Du temps de RAVALOMANANA,c’était le Maroc.. ;
    C’est un marché juteux !
    Ok !
    Vatel ==GROUPE VATEL==c’est un premier groupe mondial de l’enseignement du management de l’Hotellerie tourisme.
    A l’heure actuelle,que rapportent-ils les hôtels et le tourisme ==pour== l’économie de Madagascar ?

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 16 avril 2015 à 17:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Renaud AZEMA,c’est le Directeur de VATEL MAURICE !
    De quoi se mêle-t-il de la formation de l’hotellerie-tourisme à Madagascar ??
    Il y a de quoi à sucer pour le sommet de la francophonie !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 16 avril 2015 à 17:37 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Par curiosité
    VATEL Nîmes ;
    300 euros pour l’inscription
    12 500 euros Management l
    soit :
    - 12 800 euros X 3 = 38 400 euros pour les trois.Malgaches en Management.
    Combien va-t-il toucher « VATEL MAURICE » pour avoir parrainé ces trois Malgaches pour Nîmes,sur le compte du sommet de l’OIF Madagascar 2016 ?

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    Taux de change
    1 euro=3328 MGA

    • 16 avril 2015 à 18:36 | V. Hasselweiler (#8915) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour,
      Le programme Marco Polo a été créé par Vatel pour permettre aux étudiants de suivre l’enseignement de la 2e année dans une autre école Vatel et donc de s’ouvrir à une autre culture, une autre langue... L’étudiant qui part dans le programme Marco Polo paye son année scolaire à son école d’origine. Ainsi les 3 jeunes étudiants de Vatel Madagascar partiront à Nîmes en France et paieront leur scolarité à Madagascar, soit 3 000 euros pour l’année. Je vous invite à consulter les couts de Vatel Madagascar sur http://www.vatel.mg/fr/campus/campus-antananarivo/admission-et-couts.
      Nous sommes donc très très loin des chiffres que vous avancez ci-dessus.

    • 17 avril 2015 à 02:28 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à V. Hasselweiler

      OUI,
      J’ai vu :
      - MANAGEMENT 2
      3 000 euros + 750 euros = 3750 euros.
      Franchement,vous n’allez pas me faire croire que « VATEL-Nîmes » accepte==seulement==3 750 euros.
      Et pourquoi :
      - "TROIS ETUDIANTS==seulement pour Nîmes ?
      N’y-a-t-il pas un certain budget de la préparation du sommet de l’OIF,dans cette histoire !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 avril 2015 à 02:54 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      J’attire votre attention sur ce qui suit :
      - « Une fois sur place,VATEL recommande à l’étudiant de prolonger son séjour en effectuant son stage dans le Pays qui l’accueille ».

      ATTENTION DANGER !
      Une question simple :
      - Ces étudiants ne sont pas « BOURSIERS ».
      Dans le cadre d’un échange « MARCO POLO » ils ne paieront que les frais d’inscription de leur établissement d’origine et la sécurité sociale de l’établissement français.
      Pour le logement,il faut compter :
      - 150 euros pour les résidences universitaires
      - 400 euros pour les dtudios ;
      Pour le stage !
      ILS AURONT DU MAL A TROUVER DES STAGES INTERESSANTS.Point barre !
      Je parle en connaissance de cause !

    • 17 avril 2015 à 08:04 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vos connaissances sont largement obsolètes !
      La loi encadrant et définissant les stages étudiants est en application et les stages très surveillés.
      Dans certaines professions, celles de l’hôtellerie en particulier, les conditions particulières des stages comprennent le logement, la blanchisserie et le manger. C’est d’autant plus vrai que les établissements engageant des stagiaires d’une école cotée tiennent à ce que leur personnel ait une tenue physique impeccable : linges et vêtements propres, pas de diffusion d’odeurs corporelles, pratiques professionnelles irréprochables...

      Vous semblez regretter que les personnes choisies ne soient pas boursières...
      Réveillez vous il n’y a rien de gratuit sur cette terre.
      Et particulièrement pour les Malgaches, ce qui est gratuit n’a aucune valeur et donc mérite d’être négligé.

      Pourquoi ne réfléchissez vous pas à la raison qui fait que les dirigeants de Vatel recommandent de prolonger le séjour d’après diplômes dans le pays d’accueil ? Cela est probablement bien au dessus de vos capacités cognitives POINT BARRE.

    • 17 avril 2015 à 11:39 | V. Hasselweiler (#8915) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Marco Polo est fondé uniquement sur un système d’échanges des étudiants entre les écoles. Le règlement des frais de scolarité est toujours du à l’école d’origine de l’étudiant. Le système est simple et garantit les coûts à l’étudiant. Et pour terminer, le groupe Vatel n’entretient aucun lien avec le sommet de l’OIF.

    • 17 avril 2015 à 13:03 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      Stomato,
      J’ai porté une affaire d’hôtellerie jusqu’à la « COUR DE CASSATION »,en France.
      Ce n’est pas à vous que je vais me plier à vos dires.

      Cordialement.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail

    • 17 avril 2015 à 14:18 | Vatel Madagascar (#8917) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vatel Madagascar confirme ce que dit Madame Hasselweiler. Nos 3 étudiants qui vont partir en stage à Vatel Nîmes paient leur frais de scolarité à Madagascar. Vatel Nîmes ont accepté de les recevoir pour leur 2è année dans le cadre du programme MARCO POLO et ils reviendront à Madagascar pour leur 3è année. Il n’a pas de piège.
      Le sommet de l’OIF n’a rien à voir dans notre programme Monsieur RAMAHEFARISOA. Nous vous invitons à venir vous renseigner directement chez nous.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 102