Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 13h21
 

Société

Ambiance

Traumatisme général dans la capitale

mardi 3 mai | Yvan Andriamanga

Les morts d’hommes et d’enfants survenus à cause des taxibe durant le vendredi 29 avril dernier ont laissé de graves séquelles au sein de la population d’Antananarivo. En effet, depuis ce drame, on parle partout, que ce soit dans les cafés, les pubs, les rues, les réseaux sociaux… de se faire soi-même justice, vu que les forces de l’ordre sont « inefficaces » et d’interdire les voyages d’études et les excursions.

Selon les usagers de taxibe, les chauffeurs qui ont commis des fautes sont très vite relâchés car leurs patrons sont des membres des forces de l’ordre et ces derniers n’hésitent pas à « sauver leurs protégés », mettant ainsi la population en danger, face à ces délinquants. De plus, certains de ces chauffeurs et receveurs sont leurs amis proches ou même des membres de leur famille. « Le fait qu’ils emploient leurs proches n’est pas vraiment un problème. Le vrai problème c’est que ces chauffeurs ne sont pas aptes à conduire des véhicules de transport public. De plus, ils ne se sentent jamais responsables des vies de leurs passagers surtout quand ils savent qu’ils ne seront pas punis. Donc la meilleure solution serait que ces gars-là soient surveillés de près : de l’obtention de leur permis (qui devrait être spécial comme pour les pilotes d’avions transportant des passagers), jusqu’à leur état psychologique : un ivrogne ne devrait pas être autorisé à être responsable de la vie des passagers ! Et enfin, établir un système de cadence pour qu’ils évitent de jouer aux courses poursuites et faire le contrôle régulier de ces véhicules », souligne monsieur Nirina, un usager de la ligne D. « Les autorités responsables devraient prendre des mesures dans les plus brefs délais, avant que les usagers excédés par tant d’injustice ne prennent des mesures eux-mêmes », a-t-il ajouté.

En tout cas, hier 2 mai, les usagers des taxibe d’Ivato Alakamisy Ambohidratrimo avaient subi les conséquences perverses de l’interdiction de circulation des taxibe FIFIABE. Il en était de même des usagers des bus de la coopérative SOAMIRA.

22 commentaires

Vos commentaires

  • 3 mai à 09:54 | Vladimir (#9081)

    Les évènements de la semaine dernière montre la faillite totale du système de transport public à Madagascar.C’est le système de « Taxi-be » qu’il faut changer radicalement ! Pourquoi ne pas investir dans la construction des Métro,Tramways...? En attendant ce sont toujours les pauvres gens qui trinquent !
    Soit dit en passant : tapohan’ny mitondra fiara matanjaka toy ny sprinter ny « gôl » dia ita mihitsy hoe toy ny « andevo mahita fotsim-bary e ».....tsy mahalala izay ahafaty tenany

    • 3 mai à 10:14 | Behantra (#9165) répond à Vladimir

      Metro , tramways et pourquoi pas des hélicos et des bateaux mouches ...

      Et en attendant que tout cela soit fonctionnel : combien de morts iront remplir les tombeaux d’Antananarivo ??

      Certes ce fut un accident , horrible et je suis d’accord avec vous pour une refonte de tout le système mais les assertions insinuant que des ’flics’ sont impliqués dans ce ’système’ devraient faire réagir
      les tenants du pouvoir actuel , et que Rajao n’oublie point que la grande majorité des tananariviens
      sont des électeurs INDEPENDANTS

    • 3 mai à 12:48 | toky (#8231) répond à Vladimir

      Je suis d’accord pour construire des infrastructures digne de notre ère. Mais avant tout cela, j’ai une proposition simple et facile et surtout réalisable :
      1- regardons à l’époque de Antafita, Fibata :
      - il n’y avait pas de de bus qui traînait longtemps à l’arrêt. Pourquoi : car le ticket n’était pas vendu dans le bus, et le chauffeur était là que pour respecter le temps donné à chaque arrêt.
      - les voitures utilisées étaient identiques et propriétaires d’une seule société : avantage : le chauffeur et resevera étaient salariés mensuels, il n’y avait pas des courses entre transporteurs, les usagers avaient la possibilité d’organiser leur temps ;
      - il y avait ce qu’on appelle respect mutuel entre les usagers et les transporteurs.
      2 - regardons ce qui se passe actuellement :
      - le mode de fonctionnement de transporteurs ne s’adapte pas au besoin des usagers : il rémunère les chauffeurs et resevera selon leur deal et par jour. Chauffeur/resevera qui vend le ticket et empoche l’argent directement : qui entraîne le non respect de temps d’arrêt et créer de tension entre les usagers et le tandem chauffeur/resevera. Plus le chauffeur/resevera travaillent dur (en utilisant toute forme de ruse..) , plus ils gagnent : conséquences : ils font tout pour gagner : vitesse excessive, surcharge...beaucoup des morts : physique et morale.
      - le type des voitures utilisées est : divers et varié (petits et grosses), trop nombreux et surtout appartenant à des particuliers, qui entraîne inévitablement de corruption au niveau de coopérative, voire les agents de l’état ; tout le monde veut manger
      Solution proposée :
      - réorganisation de mode de fonctionnement de taxi-be et bus en supprimant les petites voitures tels que le minibus, en n’utilisant que les grosses voitures, : suppression des embouteillages.
      - chaque coopérative s’identifie avec la couleur de sa voiture
      - en aménageant chaque arrêt : espace pour les voitures et pour les usagers
      - en transformant le chauffeur/resevera comme des salariés, et les propriétaire comme des sociétaire qui seront rémunérés /mois.
      - en supprimant la vente de ticket par le resevera/chauffeur, ticket à acheter au guichet de la coopérative par exemple,
      - en installant à chaque voiture un appareil qui composte les billets
      - en multipliant le système de contrôle et sanction pour les fraudeurs
      - en mettant en place à chaque arrêt le programme de passage de chaque ligne,
      Avantages : moins de voitures qui circulent, moins d’accident et usagers qui retrouvent leur place.
      La difficulté : il y en a surtout pour convaincre les particuliers propriétaires de minibus.
      Si on veut avancer ce pays, il faut laisser de côté l’intérêt personnel !

  • 3 mai à 10:06 | tsimahafotsy (#6734)

    / un ivrogne ne devrait pas être autorisé à être responsable de la vie des passagers ! /
    Un petit k.on de dj prétentieux a « été autorisé à être responsable de la vie » d’un pays.
    Et alors ?
    Ce monsieur Nirina usager de la ligne D devrait être autorisé à être ministre des transports.
    Et chaque Malagasy devrait être autorisé à énoncer des platitudes pour sauver la vie des passagers du Titanic.

    • 3 mai à 12:55 | toky (#8231) répond à tsimahafotsy

      Voila le gasy qui ne sait faire que rabaisser ses pairs par jalousie maladive et incurable !
      Dommage nous sommes en 2016 mais n’est plus en 1890 où il n’y avait ni école, ni banque, ni route goudronnée même 1 cm je dis 1 cm, ni université, ni hôpital ni industrie, or les américains le européens avaient déjà des voitures, train., des industries, des routes goudronnés... Bref, Madagascar était déjà parmi le plus pauvre de la planète, car le peuple était dans l’obscurité et l’ignorance totale ! Donc arrêter de dénigrer et rabaisser les gasy otranao ! Mazava ? Si vous avez de quoi à cracher, crachez des propositions mer..de !

    • 3 mai à 14:17 | tsimahafotsy (#6734) répond à toky

      Je n’arrêterai jamais de cracher ( c.hier) sur ton petit k.on de dj qui a mis le chaos à Madagascar.
      En 2004, en vacances à Mada, j’étais heureux de voir un pays en marche et j’ai décidé de rentrer définitivement et d’investir dans mon pays.
      A cause de ton petit k.on de dj et des fozas comme toi, en 2011, j’ai été obligé de revenir en France car j’ai tout perdu.
      Alors ne viens pas me donner des leçons de civisme !
      Et apprends bien l’histoire de ton pays parce qu’en 1890, il y avait déjà des écoles à Madagascar !

    • 3 mai à 14:38 | Dadabe (#9116) répond à tsimahafotsy

      Bonjour,
      Désolé pour vos déconvenues... J’ai connu dans le Menabe le propriétaire d’une belle exploitation agricole (surtout maraîchère) qui, soumis aux « pressions » et tentatives d’escroqueries des fozas de l’époque (2010-2011), a fini par vendre au plus offrant. Il est désormais co-propriétaire d’un beau golf (18 trous) en République Dominicaine et se porte à merveille (également sur le plan financier). L’exploitation agricole, elle, a périclité et six Malgaches (avec femmes et enfants) sont retombés dans la misère. Aujourd’hui, ces terres sont à l’abandon. A la même époque, le Pe-tikon visionnaire distribuait des tee-shirts à son effigie et se faisait applaudir à Morondava en promettant un grand stade de football avec pelouse synthétique. On attend toujours... Edifiant, non ?

    • 3 mai à 15:55 | tsimahafotsy (#6734) répond à Dadabe

      Bonjour,
      vous remuez le couteau dans la plaie Dadabe.
      Maintenant, je ne suis plus qu’un président de club à distance, alors qu’avant avec notre entraîneur, un ancien joueur de l’équipe national d’Écosse, et qui était aussi directeur technique d’une entreprise de textile dans la zone franche, ensemble nous avons redonné leur dignité et du travail à 70 joueurs (des hommes jeunes des bas quartiers) et donc plus de 200 personnes avec leur famille, qui s’en sortaient grâce à nous. Les enfants allaient à l’école, et les parents travaillaient.
      L’entreprise de textile a été brûlée en janvier 2009 et l’ Écossais est parti en Inde.
      Mes sociétés ont périclité. Une, dans l’import de pièces détachées et le transport de m/dises et l’autre, un village de vacances sur la côte Est.
      Et 90/% de nos joueurs et anciens employés sont au chômage depuis 2011 ou bien vivent de petites combines, ou sont retombés dans la misère
      Édifiant comme vous dites non ?

    • 3 mai à 16:13 | tsimahafotsy (#6734) répond à tsimahafotsy

      Je vous épargnerais tout ce que j’ai vécu au niveau de la douane à partir de 2009 et les attaques de mes camions !

    • 3 mai à 17:51 | Dadabe (#9116) répond à tsimahafotsy

      Je vous crois et je compatis car j’ai vu de tels scandales se multiplier au cours des dernières années (même si cela existait depuis bien longtemps, certains Malgaches ayant semble-t-il un malin plaisir à détruire plutôt qu’à entretenir, par jalousie...). Ce matin encore, à Antsirabe, je bavardais un peu avec un Malgache (fort drôle et plein d’humour, comme quoi !!!) qui se trouve désormais à la retraite (très active car il a conservé une de ses entreprises mais délègue de plus en plus à un membre de sa famille). Dans l’ambiance Fanta Orange de 2009, il a rapatrié ses affaires de Tana à Antsirabe, par précaution. Il n’a, semble-t-il, pas eu tort... Mais combien de faillites ? Combien de drames ? On cite généralement le chiffre de 200.000 emplois perdus sur la seule région de Tana durant la remarquable « transition » d’un « visionnaire » un rien aveuglé par les sunlights de ses propres caméras. Beau bilan ! Et ça prétend revenir au pouvoir, pour achever la mise à mort de Madagascar ?

    • 3 mai à 19:02 | toky (#8231) répond à tsimahafotsy

      Peut être, il y avait une école mais juste pour 4 ou 10 personnes au max et le reste ??? ça nous montre que le gasy étaient déjà pauvres non ? C’était un vazaha qui avait su faire mieux que nous gasy et le reste. ET vous qui dites foza : ça j’adore votre haine voire racisme envers le gasy comme vous (or vous ne savez même pas qui suis-je ?) qui ne mérité même pas l’année 2016 !, bravo encore, mais je peux vous dire que vous êtes un lâche qui n’osez même pas rester et rentrer au pays ??? Pourquoi vous restez en france pourtant vous savez très bien que beaucoup des français n’aiment pas le n..oir comme vous et moi ! En france, vous savez : foza ou pas ; le gasy sont tous des n...oirs même le métisse comme les africains(ex : le président Brack Obama : mère blanche mais père noir : il est noir non ?? ) en plus il y a un teny gasy qui dit : vazaha taratasy na hoe : tsy ho vazaha rovina ! Menatra raha otranao, tu es gasy et n...oir et tu le restera ! Si tu veux ou pas.
      Quant à moi je suis tellement fier de moi même surtout ma couleur de peau noir, même si tu me dis foza ou pas j’en ai rien fou...tre c’est pas ça qui va diminuer mes valeurs et compétences surtout ma personne ! Même si on m’avait donné le choix de choisir d’être fils ou fille de qui (anglais, français , riche, africain blanc, chinois) , mon choix serait toujours ma personne fils de mon père et le chouchou de ma mère, et je ne serai jamais ami à un ra...ciste comme vous qui sera entérré avec votre haîne et ra.. cisme, on voit que vous êtes victime de ra..cisme là ou vous y êtes c’est pour cela là que tu craches ici ce que tu as subi là bas, car ici tu te crois tout puissant, le pauvre ! Miverena manao salaka e ! L’argent et le passeport ne font tout Mr, et vous n’êtes pas le seul qui a de belle vie sur cette terre ! Foza ou pas un jour le bon Dieu entendra votre haine envers le gasy surtout les martyrs tels que Rasalama, ramazoto, et les femmes enceinte brulées vivantes ....des milliers de famille qui étaient obligées de tout laissé pour sauver leur vie... La roue tourne non ? attendez votre tour !
      L’ironie de l’histoire : le sort de Ravalo tout puissant dépend du bon vouloir du FOZA : honteux ! honteux ! et c’était le foza qui l’avait chassé du pouvoir et je crois que ce sera pour toujours !
      La roue tourne non ?????
      J’utilise tu et vous en même, je crois que tu comprendras facilement ma démarche !

    • 3 mai à 19:13 | toky (#8231) répond à toky

      L’argent et le passeport ne font pas tout Mr

    • 3 mai à 20:24 | tsimahafotsy (#6734) répond à Dadabe

      Une petite anecdote :
      en 2006, j’avais confié à l’architecte qui a construit l’hôtel le Palissandre le projet de mon village de vacances. Il a fait les plans, j’ai trouvé que c’était super et je lui ai dit : - ok, banco, vous prenez la responsabilité du chantier, je veux du clé en main.
      Qu’est-ce qu’il me répond ?
      - Ah non ! je veux bien vous faire les plans et on s’arrête là. Ici on est à Madagascar, pas en France. Ici, on n’a pas de visibilité au-delà de 2 ans. Quand ce ne sont pas les catastrophes naturelles , ce sont les coups d’état. Ici c’est l’instabilité en permanence. Je ne veux pas vous décourager, vous faites bien d’investir dans votre pays, mais il y a longtemps que l’avez quitté et vous ne savez plus comment çà se passe ici. C’est très difficile de trouver des gens de confiance.
      J’ai été un peu choqué par cette diatribe surtout venant d’un vazaha.
      Malheureusement, il avait raison. J’ai vécu j’ai vu et j’ai perdu !

    • 3 mai à 20:32 | tsimahafotsy (#6734) répond à toky

      Oui Toky, je suis raciste.
      Raciste envers les foza, envers les k.ons, envers les gasy comme alain . A. , alain R. , rakristine, ratjoelina, radidy...etc..
      Est-ce que vous voulez toute la liste pour voir si vous y êtes ?

  • 3 mai à 10:23 | betoko (#413)

    Voici ce que je propose qu’on installe des etouffards sur tous les taxi-be et taxi brousse et qu’on mette dernière ces voitures le numero de telephones des responsables au cas où i si un chauffeur commette des bêtises on appelle son patron

  • 3 mai à 10:47 | Eloim (#8244)

    Amin’ny loza miteraka ratra sy faty olona tahaka ny niseho tamin’iny faran’ny herinandro iny dia ambarako fa ny TOMPON’NY FIARA no diso voalohany satria :
    - manaràma olona tsy tompon’andraikitra ;
    - manaràma olona tsy ampy traikefa ;
    - manery ny mpiasa hanaonao foana na mivantana na ankolaka ka mahatonga ireny mpamily ireny hanao fihetsika tsy voahevitra ;
    - mihevin-tena fa tsy ho tratry ny aloka hatrany satria eo ny mpamily hanilihana hatrany ny fahadisoana be vava atao ;
    - eo koa ireo tompon’ny fiara izay manao fanararaotam-pahefana satria manana andraikitra ambony amin’ny fanjakana na akaiky koa ny fitondram-panjakana ka mihevin-tena ho zavatra.
    - Fa ny farany izay fisehoan-javatra matetika kanefa tsy misy mpiresaka dia ny amin’ireo mpamily sy mpanampy azy mangalatra ka manezaka mafy manao izay tratra mba tsy hahabanga ny versement ny tompon’ny fiara.
    Ireo trangan-javatra ireo dia fiainan’ireny mpitatitra ireny isan’andro. Koa dia asan-jiolahim-boto ve izany ity fitanteram-bahoaka ao Dago ity ?

  • 3 mai à 11:16 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Ces accidents et morts d’homme à travers les taxibe sont les conséquences manifestes de la corruption et gabegie au sein de l’administration.

    Savez-vous qui sont les propriétaires de ces taxibe qui sillonnent le axes Ivato, Ambohidratrimo, Anosiala et Mahitsy, plus particulièrement les propriétaires de ces voitures de marque Sprinter ?

    Dans la majorité, ce sont les gendarmes et policiers, et autres douaniers qui occupent des fonctions au niveau de l’aéroport international d’Ivato, et ils sont devenus, subitement et par miracle, très riches du fait de la corruption à grande échelle qui y règne par le biais d’exportation illicite de pierres précieuses et d’animaux protégés.

    Pour ces propriétaires donc, le moyen le plus sûr de faire le blanchiment de la masse colossale d’argent fruit de la corruption sont les achats en grand nombre de véhicule Sprinter qu’ils utilisent aux environs de leurs lieux de prédilections.

    Ainsi, pour pallier aux manques de chauffeurs expérimentés, ces propriétaires n’hésitent pas à former rapidement et recruter dans les tas d’aide-chauffeur ceux qui vont conduire leurs nouvelles acquisitions. Et voilà les résultats, des accident et morts d’homme à la pelle.

    Faites vos petites investigations dans les environs, et vous pouvez confirmez ces faits, et tant que vous y êtes, posez vous la question qui sont les propriétaires de ces nouvelles constructions sises à Anosiala, Ambohidratrimo, Ivato, Ankadindravola, Anjomakely ? Toujours ces mêmes propriétaires de taxibe, toujours ces fonctionnaires ripoux,

    Alors si on veut réduire un tant soit peu ces accidents et meurtres, oui car ces morts d’hommes peuvent être qualifiés de meurtre, particulièrement dans les axes Ivato-Ambohidratrimo, alors, il faudra éradiquer par tout les moyens possibles, et dans les plus brefs délais les corruptions au sein de l’aéroport d’Ivato.

    • 3 mai à 14:30 | Dadabe (#9116) répond à Vohitra

      Accusations sévère et précises. Pouvez-vous donner quelques détails supplémentaires et confirmer votre propos ? Je vous en remercie.

    • 3 mai à 15:31 | atavisme premium (#9437) répond à Vohitra

      Je n’ai pas de preuve non plus, mais j’ai habité a Ivato ces dernières années et ce c’est la même version que l’on y entendait.
      Il ne faut pas oublier également qu’aucun chauffeur ou aide chauffeur n’est salarié des propriétaires de « sprinter »
      Les véhicules sont loués le matin ou le lundi et la location est payée d’avance .
      Charge ensuite aux conducteurs et ses rabatteurs de rentabiliser le job
      Aucune formation ,aucun règlement ,une seule préoccupation le fric .
      Le peuple qui se fait transporter n’est que du bétail à rudoyer
      Je rigole quand j’entend le doux nom de coopérative !
      Mais chut, faut pas raconter tous cela ,les gens d’ici n’aiment pas entendre la réalité !

    • 3 mai à 17:54 | Dadabe (#9116) répond à atavisme premium

      Intéressant. Quelqu’un (vous ou un autre contributeur) peut-il m’expliquer le véritable fonctionnement de ces « coopératives », tant pour les taxi-be que pour les taxi-brousses (et quelles différences entre Tana et les autres grandes villes de Mada ? Merci beaucoup, d’avance.

    • 3 mai à 18:18 | franc (#9485) répond à Vohitra

      hummm donc je devine que les gens dont vous parlez, ils travaillent avec les exportateurs illicites de pierres précieuses, et d’autres produits comme les tortues etc... c’est comme s’ils savent au préalable qu’un tel ou telle valise va passer sous scan et qu’il faut porter son attention ailleurs. Quand un canard ou une papaye bridés se fait rattraper avec 1kg et kelkes... d’or car d’autres n’étaient pas au courant ou n’a pas eu sa« mapar », l’affaire, vous connaissez la suite. Un jour, pendant, la fouille des bagages, j’ai vu une canard distribuer de l’argent à un agent et ceux qui l’entouraient là ! quand c’était à mon tour je n’ai rien donné même quand ils faisaient un signe comme quoi fo payer de plus je n’ai rien à me reprocher comme l’autre.
      Il paraît aussi que les autorités, on ne les fouille pas donc on a aucune idée de ce que leur valise peut contenir, je sais pas ptet 3.000.000€.
      LA PREUVE DE TOUS CE QUE JE VOUS DIS C’EST QU’ON SE FAIT RATTRAPER UNIQUEMENT A ROISSY, SINGAPOUR, BANKOK, ETC... parce que les autres ils font leur boulot.

  • 3 mai à 14:45 | diego (#531)

    Bonjour,

    Où et que fait l’État ?

    Où et que font le ministre résponsables et le Président, Mr R. Hery, le premier responsable de la Nation ?

    Il faut savoir poser les bonnes questions, c’est dejà comprendre la ou les situations dans lesquelles se trouvent le pays.

    Qu’est-ce qu’il faut comprendre quand on est politicien, quand on entend que la polpulation discute de faire justice soi-même ?

    Cela paraît très loin de nous, que cela ne nous concerne absolument pas, quand on entend que les politiciens saccagent l’État, mettent sous tutelle les Institutions du pays, l’Armée ( les forces de l’ordre ) et la Justice, mamingavinga les lois du pays, la Constitution :

    - plus du tout quand les drames, qui ne sont que les conséquences de la folie, de l’incompétence, de la négligence de notre classe politique et de nos élites, nous touchent directement !

    Faire justice soi-même, quand on en est arrivé là, le pays va commencer à demander des comptes sur les bois des roses, l’ors et ce qu’on fait des impôts....les richesses du pays...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 398