Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 8 décembre 2016
Antananarivo | 17h14
 

Société

« Madagascar, île aux trésors »

Tourisme, pirate et trafics en tout genre

mercredi 21 septembre | Bill

« Madagascar îles aux trésors » est la dernière trouvaille du ministère du Tourisme et des responsables du tourisme. Ce label comme dit dans une précédente édition est fondé sur les richesses environnementales et la biodiversité propres au pays et est présenté au salon Top Résa à Paris. Soit ! Encore faut-il préserver ces « trésors » et il semble que divers programmes et conventions ont été développés dans cette perspective. Mais quand on parle de trésors, on ne peut que penser aux trésors enfouis sous terre ou au fond de la mer si on peut toujours penser aux coffres. Aussi faut-il les chercher, les trouver et les extraire, et dans certains cas, savoir les exploiter, les transformer pour en profiter et faire profiter la population et la nation si jamais on y pense.

Dans le cas du tourisme, l’île Sainte Marie est de celle qui attire ces quelques années des touristes grâce à des activités de promotion autour de la baleine. Elle est un centre d’attraction pour des plongées et découvertes sous-marines. Sans vouloir porter ombrage aux activités de nombreuses associations et organisations qui encouragent et ne cherchent qu’à booster le tourisme dans l’île, on se souvient de l’épisode de tournage de film initié par l’équipe de production « October Film » engagée par History Channel. Il était censé propulser la destination Ile Sainte Marie et Madagascar. Une série de film de huit épisodes a été prévue pour diffusion mondiale vers fin 2015, mais jusqu’à aujourd’hui, aucun écho. L’équipe à Sam Brown et Barry Clifford a tout de même sorti des fonds marins un lingot d’argent pesant près de 50kg qui a été présenté au chef de l’Etat Hery Rajaonarimampianina à Sainte Marie même. On rappellera qu’une expertise de ce « trésor » ou de ce « patrimoine subaquatique national » de spécialistes marseillais a défini le « trésor » de plomb.

En tout cas, le nouveau label de la destination Madagascar est délicat, ambigu sinon à double tranchants. Madagascar est présenté comme un nouveau pôle d’attraction, certes aux touristes mais depuis des siècles il faut admettre que l’île a été un refuge et un centre d’attraction des pirates et corsaires. Ces dernières années, elle est la destination des trafiquants d’épaves de navires échoués dans ses eaux, de « trésors » marins, de métaux précieux, de bois de rose et de tortues, et récemment de trafiquants de stupéfiants. Une Réunionnaise de la soixantaine d’âge qui a fait un aller-retour La Réunion-Madagascar a été arrêté par la Police de Saint-Denis à l’aéroport Roland Garros. Le chien anti-stupéfiant a découvert sur elle 4000 cachets de Rivotril, un calmant trop souvent détourné de son usage premier. Combiné à d’autres produits, tel l’alcool, le Rivotril devient une drogue. La presse réunionnaise évalue le lot à 30 000 euros ; elle affirme que le trafic de ce médicament entre Madagascar et La Réunion est courant.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 21 septembre à 09:41 | zaho (#699)

    Concernant La Réunionnaise arrêtée à Roland Garros, comment se fait-il qu’elle ait pu partir de Madagascar sans être inquiétée ? Ce qui est lamentable, c’est que cette personne soit arrêtée à La Réunion et non à Madagascar ? Comment elle a fait pour avoir tous ces cachets ? Là on parle des cachets mais les pierres précieuses qui sortent illégalement tous les jours avec la complicité de nos douaniers et de nos dirigeants. Pauvre de nous.

    • 21 septembre à 11:23 | Eloim (#8244) répond à zaho

      « Là on parle des cachets... »
      Vous n’avez jamais mis les pieds à hauteur de l’escalier d’Antaninarenna (si ne me trompe pas !) ? C’était là bas qu’on « FABRIQUE » tous les cachets des faussaires chez Dagoland. C’est décevant et déplorable, non mais c’est ainsi comment vivent certains d’entre nous !

    • 21 septembre à 21:00 | manga (#6995) répond à zaho

      Ce qu’il faut retenir du passage de RAJAO lors de sa visite inopinée à l’aéroport international. Un président de la république qui préfère se confier à un représentant d’une société privée de peur de se faire botter les faices par les forces de l’ordre auxquelles la moitié négocie sérieusement.
      Après l’Artane c’est le Rivotril ; c’est tout simplement la dénomination qui change mais les effets restent les mêmes.
      A ma connaissance, les services de sécurité et de défense du territoire sont deux fois plus efficaces en matière d’importation, du moins quand il s’agit de produits non prohibés par rapport au point d’embarquement.
      Des cachets qu’elle peut écouler rien qu’ en un claquement de doigts aux fronts de mer de la côte ouest, de Saint-Pierre à Saint-Gilles-les-bains, que dans les centre-villes du chefs lieu d’arrondissement ainsi que ceux les plus populaires comme de l’Appolo night à le Firt en passant obligatoirement par les Roches Noires et tant d’autres qui battent leur plein du Jeudi au Samedi.
      La belle dame n’a pas tellement eu tort quand il s’agit de gagner sans trop se suer : sauf qu’elle a la flagrance de confondre Ivato à Roland Garros ; nul ne peut ignorer qu’il ne s’agit pas ici d’une première tentative. Une chose est sûre : la taupe l’a carrément balancé puisque les quatre agents douaniers de service ne pourraient jamais fouiller les bagages d’au moins une centaine de passagers.
      Prétendre publiquement que c’est monnaie courante de la part d’un soi-disant présumé n’engage que sa personne ; mais ne ferait que l’enfoncer encore un peu plus dans le gouffre.

  • 21 septembre à 10:21 | atavisme premium (#9437)

    J’ai bien ri !!!!!
    Et la corruption, qui est initiée aux plus haut sommets de l’état et des institutions ,tu connais ?
    Mais c’est vrai une réunionaise ,une étrangére ,une Française qui vient trafiquer chez nous !
    Intolérable les trafics c’est nous, point barre aurait dit Basile !
    Et puis ces réunionaises ,qui sont d’origine Malagasy à 80 % ,pourquoi elles restent pas chez elle ?

  • 21 septembre à 12:07 | Jipo (#4988)

    Qui ne se souvient pas de la précipitation de l’ homme aux ciseaux venu inaugurer en grandes pompes : la découverte de ces 50kgs de plomb, pris pour de l’ argent ?
    Une inauguration comme présence, aussi inutiles que stériles, à l’ image de sa « présidente » usurpation .
    J’ attend avec impatience, le traffic de baleines, via Singapour, à destination de tokyo , sous l’ oeil bien veillant de ce cher ministre du tourisme, et de dénoncer cette initiative allant à l’ encontre de sa raison d’ etre, concurrencer l’ ile Maurice, avec un tourisme de masse sans sacs à dos, mais bourrés de biftons justifiant au passage la raison de la nullité de résultat à l’ égal de sa personne et mandat & à l’ image de sont tôlier ...

  • 21 septembre à 14:00 | jules (#2904)

    A mada rien ne marche ,tout s’enlise et coule grace à l’inefficacité ,la corruption et la paressse.

    • 23 septembre à 12:42 | Abukéom (#9671) répond à jules

      bien vu cher monsieur, mais vous oubliez la saleté omniprésente à madagascar, mème dans les paysages les plus idylliques. partout ce ne sont que déchets et ordures qui polluent la vue et la saleté, la çrasse. pourtant, la propreté est gratuite, non ?
      c’est un état d’esprit, une affaire de respect mutuel, de savoir vivre.
      et là où il y a de la saleté, pas de touristes.

  • 21 septembre à 20:31 | takaka (#8449)

    Mais voyons Mesdames et Messieurs ! C’est une bonne nouvelle ! Nous sommes les premiers à instaurer le tourisme des pirates et des trafiquants. Out les terroristes qui bombent même les fleurs, les souris, les WC publics, les belles mères, les foza, etc...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 287