Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 14h27
 

Hôtellerie et Tourisme

« Haify Mampihavana »

Tiavina Rajoel, « jeune chef 2016 »

jeudi 29 septembre | Bill
JPEG - 39.5 ko
Tiavina et Mariette Andrianjaka

Les 23, 24 et 25 septembre se sont déroulés dans la capitale – au Jardin d’Andohalo, les manifestations intitulées « Haify Mampihavana », organisées par le Consortium national de formation en tourisme et hôtellerie (CONFORTH). Outre le côté festif et de promotion de l’art culinaire, ce fut comme d’habitude l’occasion de concours de cuisine à l’intention des étudiants de différentes écoles de la filière hôtellerie. Plusieurs établissements ont présenté des candidats pour le prix de « Meilleur Jeune Chef ». L’édition 2016 a mis en compétition quelque 14 candidats issus des établissements de la capitale mais aussi des grandes villes de différentes régions de Madagascar. A été sacrée « Meilleur Jeune Chef 2016 », Tiavina Rajoel, une étudiante de l’école Vatel Madagascar. Le second prix est revenu à Nirina, une étudiante de l’ESSVA Antsirabe.

Valoriser les produits alimentaires spécifiques

JPEG - 62 ko
Les finalistes et les organisasteurs

A propos du concours, il faut dire que les organisateurs ont imposé aux candidats, l’usage de produits locaux tels tel le riz évidemment mais aussi l’igname, le taro, la patate, le « poulet gasy », le « patsa fotsy », et le « tamotamo » et le lait de coco entre autres ingrédients. C’est dire que le consortium CONFORTH encourage et promeut les plats typiquement malgaches et spécifiques à certaines régions, chers à la marraine Mariette Andrianjaka. L’association des femmes qui évoluent dans le tourisme (WTAM) conduite par Irène Andréas, membre du consortium, envisage d’organiser les « Haify Mampihavana » dans les régions pour valoriser les produits alimentaires spécifiques à toutes les régions. La Région Amoron’i Mania s’apprête à accueillir la prochaine édition de « Haify Mampihavana » qui peut donc ne plus être un événement annuel mais qui peut se tenir deux ou trois fois dans l’année. L’objectif est de faire de l’art culinaire spécifique aux diverses parties de l’île une force de développement du tourisme.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 29 septembre à 12:09 | Jipo (#4988)

    Le gueux « sinistre du tourisme » RR n’ était pas là pour promouvoir cette capitale manifestation ?
    Au menu grillade de baleine au BBQ / the beach, les Mauriciens n’ ont qu’ à bien se tenir, la nouvelle & féroce concurrence est née, un millésime prometteur : Cuvée vaovao hery 2016 est arrivée ...
    Dépêchez-vous une rupture de stock est imminente, tout comme sa cotation en bourse 🍾 .

    • 29 septembre à 20:08 | Bena (#494) répond à Jipo

      ce sinistre ne se déplace qu’à la réunion, à paris, dans les régions reculées à moto ou sur mer en jet ski. andohalo, connait pas.

  • 29 septembre à 21:54 | takaka (#8449)

    J’espère qu’elle n’a rien à voir avec ANR TGV !
    Ensuite promouvoir les produits gasy pour développer le tourisme, je crains fort !
    Mme Mariette est obnubilée par ses menus Andrianampoinimerina (varanga-kena, etc) avec comme dessert le koba que les vazaha touristes be vola trouvent in......

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 331