::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 22h42  :  12°C  :  Clair de lune et nuages épars
mercredi 23 juillet 2014
 

 > Economie

Matières premières

Terres rares : Madagascar intéresse le Français Rhodia

mercredi 2 mai 2012

Comment échapper à la mainmise de la Chine sur les terres rares ? Pékin souhaiterait que toute la filière s’implante sur son sol. Mais les spécialistes de ces métaux stratégiques ont déjà commencé à investir dans des projets d’extraction et de transformation sous d’autres cieux, en Australie ou aux Etats-Unis.

L’essentiel de la production des terres rares (97 %) se fait aujourd’hui en République populaire de Chine. Ce terme de « terres rares » désigne un métal stratégique (17 métaux dont la série des lanthanes, plus le scandium et l’yttrium). Jusqu’à présent, aucun gisement hors de Chine ne fournissait de terres rares lourdes (europium, dysprosium, terbium), les plus chères.

Et la plupart des nouveaux gisements fournissent des terres rares légères, les plus répandues à la surface du globe. D’où l’intérêt porté à la péninsule d’Ampasindava, au nord-ouest de Madagascar, qui possède des sols comparables aux terres argileuses du sud de la Chine.

Le groupe produit des ampoules à basses consommation

La petite compagnie minière allemande Tantalus a prouvé l’an dernier la présence d’oxydes de terres rares lourdes dans cette région de Madagascar. La Chine s’y est intéressée la première, pour asseoir davantage encore son monopole. Mais le protocole d’accord chinois avec Tantalus est resté lettre morte. C’est donc au tour du Français Rhodia de signer une lettre d’intention avec cette compagnie. Le groupe apporte son financement mais devra aussi mettre au point le procédé d’extraction, à base d’acide sulfurique, pour transformer le minerai en concentré, qui lui-même sera envoyé dans les usines de séparation et de purification des terres rares de Rhodia en France, aux Etats-Unis ou au Japon.

Le groupe français produit en particulier les poudres qui recouvrent les verres des ampoules à basses consommation. La demande, déjà importante dans les lampes fluo-compactes, va exploser lorsque les lampes à diode électroluminescente ou lampe à LED (de l’anglais Light-Emitting Diode) vont s’imposer partout, des automobiles à l’éclairage public, affirme en substance Christian Hocquard du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Rhodia, qui prévoit une mise en route en 2014, diversifie ainsi son approvisionnement en terres rares lourdes.

Cette diversification rapportera, avec une production estimée à 15 000 t / an, jusqu’à 500 millions de dollars / an à Madagascar. Un revenu toutefois bien modeste comparé à ce que la Grande Ile compte tirer du nickel lorsque le gisement d’Ambatori entrera enfin en production.

Claire Fages (MFI/ 30.4.12)

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 4 réactions Lire les commentaires
  • Terres rares : Madagascar intéresse le Français Rhodia
    2 mai 2012 12:24, par QUEMPER THIERRY (#727)

    C’est bien beau tout ça,mais ça va créer combien d’emplois pour les
    malgaches ?

    • Terres rares : Madagascar intéresse le Français Rhodia
      2 mai 2012 15:32, Vary-Manta (#2623) répond à QUEMPER THIERRY (#727)

      Ah, ben voilà quelqu’un de concis et claire.
      Une phrase une question précise
      Bravo !
      Mais je crains que même nos chers journalistes n’ont pas songé á chercher une réponse.

    • Terres rares : Madagascar intéresse le Français Rhodia
      2 mai 2012 16:01, Vary-Manta (#2623) répond à QUEMPER THIERRY (#727)

      Aussi j’ai oublié - On continu á piller sans songer à établir ou de moins faire entrer chez nous les savoir-faire ou les technologies inhérentes à la préparation de notre avenir. Nous restons toujours dans la politique du survivre au jour-le-jour. Bravo l’équipe HAT - si vous pensez que cela ira au compte de vos prédécesseurs !

  • Terres rares : Madagascar intéresse le Français Rhodia
    3 mai 2012 01:05, par Ngerengere (#6449)

    Mba hihevitra ve ianareo fa hitondra tombontsoa « concret » an’ny mponina malagasy ve ny fitrandrahan’ny orinasa vahiny « terre rare » ao Madagasikara, na dia 500 tapitrisa dollar/taona aza no mety ho azo amin’io ?

    Raha tia tanindrazana kosa ireo olona ao amin’ny governemanta ireo dia tokony tsy homeny an’ny vahiny maimaimpoana io harena io ; na dia sarotra tsy misy ohatr’izany aza ny fiainana ao Madagasikara ao.

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 162  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360