Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 16h29
 

Société

Commune urbaine d’Antanananarivo

Assainissement des rues : Tendance à tourner au vinaigre

jeudi 10 novembre | Bill

L’assainissement des rues du centre ville de la capitale Antananarivo ne sera pas pour demain. La manière de faire des éléments de la Police municipale a encore une fois provoqué des incidents qui ont conduit à l’intervention de l’Etat-major mixte opérationnel de Région (EMMOReg) car les commerçants en colère ont failli prendre d’assaut l’Hôtel de Ville à Analakely. Les commerçants en colère ont assiégé l’Hôtel de Ville. Ils ont réclamé la tête en quelque sorte des auteurs du tabassage subi par un militaire en civil qui protégeait son épouse enceinte. Cette dernière a échappé aux coups de matraques et de bâtons des agents de la Police municipale grâce à cette intervention de son époux qui lui était venu en secours. L’épouse en question fait partie des commerçants illicites ou commerçants des rues et trottoirs du centre ville que pourchassent la Police municipale.

En tout cas, la présence de deux camions remplis d’éléments des forces de l’ordre, composés en majorité de militaires armés de kalachnikov est diversement commentée. Des médias avancent que les militaires étaient là parce qu’un des leurs avait été blessé par des agents de la Police municipale ; ils laissent entendre une certaine velléité de vengeance à l’endroit des agents de polices municipaux. D’autres médias par contre affirment que c’était pour protéger l’Hôtel de Ville et les auteurs de ces violences subies par le militaire contre le risque de justice populaire. Selon d’autres sources un adjoint au chef d’Etat-major de la Défense nationale a demandé auprès des autorités de la Commune qu’elles lui remettent les auteurs des violences qui seront conduits sous leur protection auprès des autorités judiciaires.

Le « sakoroka » ou manifestation de foule de contestation a duré quelque deux à trois heures. Les commerçants prévoient de descendre dans la rue ce jeudi 10 novembre 2016.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 10 novembre à 11:28 | punchline (#9673)

    le couple RAVALOMANANA ne sait gérer que dans la dictature, et encore... quelle gestion ?

    tu sais pas gérer antananarivo, et tu veux gérer Madagascar ? et allô ! allô quoi !

    • 10 novembre à 12:32 | ratiarivelo (#131) répond à punchline

      Salama e !! Aza MIANTSAMBOTSAMBOTRA toy ny VARY kely an-daona !!! hianao ra-punchline o !! ny Antananarivo TSY MAINTSY DIOVINA.......FA AZA manao "vovon’alika tsy hery fa tahotra**** Malama maina ny tanin’ny MPANJAKA, ka sarotra anaovana tongo-dovia o ? Samia velon’aina hoy ilay ra-NAMANA izay !!! Ny manetsa-BE mbola ho avy e !!! San rancune !

    • 10 novembre à 18:04 | ni3tzsche (#6884) répond à punchline

      Kay ve ianao ity tsy misy saina be ohatran’izao e ?

      Na hiosont*y aza izany dia atao fanjakan’ny madinika.

      Izaho manohana hatramin’ny farany, roahy any ireo mpivarotra ireo fa sady mandoto tanana, maha-be mpangarompaosy, maha be embouteillage, manetsina lakandrano, mampiroborobo ny varo-maizin’ny sinoa tsy mandoa hetra (habantseranana) ary indrindra indrindra tsy mampandroso ireo mpivarotra ireo ihany satria mionona @ zavatra tsy misy fotony.

      Atao mihinan’ilay nolazainy mihitsy rehefa mafy loha.

      Toa izany koa ireo mpividy saziana izay tratra mividy eny

  • 10 novembre à 21:36 | Babah (#9347)

    Voici Punchline démasqué : un petit foza qui trouve normal qu’une femme de capsat est au-dessus de la loi et peut « mangetotra an-tsena », continuez à vendre dans la rue et hurlez à la dictature chaque fois que vous polluez la vie des autres, rien à cirer !

    • 11 novembre à 07:26 | ni3tzsche (#6884) répond à Babah

      Aza mampiasa herisetra hono, aza alaina ny entana fa asio fanajàna.

      Fa moa ve ireo olona ireo nanaiky notenenina mora sy nanaraka ny fandaminana ?

      Sady tsy menatra ve le jeneraly tao @ cemgam niseho milay be iny nefa sous officier mpivarotra amorondalana ny vadiny ?

      Sa rehefa miaramila sy vady miaramila dia tsy iharan’ny fandaminana ?

      Kely saina sy dondro-paty mihitsy ireo jeneraly, aiza moa ny firenena no tsy hikorosy... Ny dahalo nefa tsy hita izay anaovany azy..

      Mampa tsy te handoa hetra intsony mihitsy fa hamelomana an’le tsy vanona ireo fotsiny

  • 12 novembre à 10:48 | rakotoson (#8023)

    ### Aza mampiasa herisetra hono, aza alaina ny entana fa asio fanajàna.

    Fa moa ve ireo olona ireo nanaiky notenenina mora sy nanaraka ny fandaminana ?

    Sady tsy menatra ve le jeneraly tao @ cemgam niseho milay be iny nefa sous officier mpivarotra amorondalana ny vadiny ? ###

    Monsieur , Madame ,

    Vous avez tout à fait raison . Quand Midi Madagasikara titre en gros de son édition - de jeudi ou vendredi - sur l’ enquête ouverte à l’ endroit d’ une vingtaine d’ agents de la Police Municipale contre les brutalités commises envers la victime quand bien même celle - ci est enceinte , l’ auteur de l’ article est - il aussi sûr qu’ une femme de son espèce peut ne pas s’ empêcher d’ injurier de tous les noms d’ oiseau les agents de police au point de provoquer la colère de ces derniers au lieu de déguerpir tous simplement es lieux ?

    Un bon journaliste aurait dû axer ses commentaires sur les raisons légales du débarquement , devant l’ hôtel de Ville , de ces deux camions entiers de militaires armés jusqu’ aux dents ?

    L’ officier - mari de la victime détient - il une telle prérogative pour un tel débarquement ? Faire sortir d’ une caserne des hommes , deux camions . .. les carburants étaient - ils à la charge de cet officier colérique et ses soldats mus sous des ordres d’ un général kapsily ? Pendant qu’ il y est pourquoi celui - ci n’ avait-t-il pas sorti les blindés ( BRDM) comme l’ ont fait ses supérieurs à l’ issue de la teue du COMESA et de la venue de Mungabe .

    Ceci étant , ces agents de la Police Nationale méritent tous une bonne formation de maintien de l’ ordre . Ils ne sont même pas des gros bras ; et , pourtant , ils usent de leur titre pour faire respecter la loi à leur guise . Je tiens une boutique sur l’ avenue de l’ Indépendance et je suis témoin, tous les jours que Dieu fait , comme de nombreux autres personnes de leurs brutalités . Ils exécutent leur mission juste pour se partager quelques heures après leurs butins à Anosipatrana .

    Les responsables de la Commune devraient vraiment trouver d’ autres solutions pour éviter de tels abus . Transformer l’ avenue en une cuisine et une gargote à ciel ouvert n’ est pas une forme de respect à l’ égard de la Communauté . Transformer le Tanimalalaka d’ Analakely pour leur offrir des stands pour peur petit commerce n’est pas non plus une bonne idée au moment où Easy Park et la CUA s’ accaparent de tous les endroits pour se faire leur beurre Des Horodateurs où l’ automobiliste doivent courir à tous les coins de rue pour payer son ticket de stationnement .

    Et , la Police Municipale qui se donne à coeur joie pour distribuer des contraventions au cas où vous ne trouvez pas ces fameux agents . Hasina Andriamanjato du temps où il était PDS de Tana - Ville aurait dû faire les choses dans les normes . Combien a-t-il encore touché en commissions pour ce genre d’ opération - bidon ?

  • 14 novembre à 10:35 | Ibalitakely (#9342)

    & qu’est-ce qui vous étonne là-dessus, actuellement ici il n’y a que du vinaigre côte d’Isandra & que l’on essaie de tous assaisonner que ce soit entrées-résistances-boissons-desserts-café juste pour démontrer que tout est aigre & rien ne va plus. Dernièrement on a entendu du crustacé lancer un appel pour « assaisonner » ce sommet de la francophonie 2016 comme quoi le monde entier voit vinaigre rouge !!! L’exemple du Brésil aux derniers coupe du monde & jeux olympiques durant lesquels les Brésiliens ont enterré la hache de guerre, même s’ils ont de graves problèmes politiques, ne sont point de bons exemples pour nos spécialistes à la marche diam-poza. Ces foza qui sont justiciables devant le TPI.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 335