Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2016
Antananarivo | 19h26
 

Economie

Terres rares du nord ouest de Madagascar

Tantalus accélère le cheminement de son projet

vendredi 17 juillet 2015

Tantalus Rare Earths AG se donne de boucler son financement au plus tard fin août 2015 car cette compagnie minière qui est listée en bourse sur Düsseldorf Stock Exchange, veut concrétiser son projet de production de terres rares vers le milieu de l’année 2016. Elle prévoit la première production commerciale à la fin de l’année 2016. C’est ce qu’on lit dans les informations de l’Agence Ecofin du 2 et du 10 juillet dernier. Dans cette perspective, Tantalus qui détient à 100% ce projet, a nommé Doonbeg Capital Ltd comme conseiller financier qui va également l’aider dans le montage financier pour ce projet sur lequel un contrat d’off-take de dix (10) ans a été signé le mois de mai 2015 avec la société allemande Thyssen Krupp.

Ainsi, selon toujours cette source, Tantalus se donne comme objectif de lever sur le marché, six (6) millions d’euros, par placement de 750 000 nouvelles actions, en faveur de son projet de terres rares dans le nord-est du Madagascar. Le 2 juillet dernier, Tantalus avoue avoir déjà mobilisé 2,304 millions € via son plan de levée de fonds qui a enregistré la souscription de quinze investisseurs pour 178 819 nouvelles actions valorisées à 1,430 million €.

Sur la base d’un niveau de production de 10 000 tonnes par an, Tantalus estime à 50 ans la durée de vie de la mine dont la société allemande Thyssen Krupp achètera conformément au contrat, chaque année 30% de la production d’oxydes de terres rares, soit environ 3000 tonnes lorsque la production atteindra la vitesse de croisière.

Le projet terres rares de Tantalus couvre 300 km2 dans la moitié orientale de la péninsule Ampasindava dans la province d’Antsiranana (voir carte). D’après les informations de l’Agence Ecofin, Madagascar occupera 8% du marché mondial des terres rares.

Recueilli par Bill

26 commentaires

Vos commentaires

  • 17 juillet 2015 à 09:41 | poiuyt (#584)

    Peut on considérer que l’infâme putchiste ne connaissait pas l’existence de ce bois rose d’un autre genre ? Ou a t il déjà place ses billes dans ces sols ? Aller donc souffler à un dijéi que la terre c’est de l’or en barre.
    A défaut d’y avoir eu vent provenant de personnels spécialistes du copier/coller, il doit avoir aujourd’hui commencé à fomenter, ce n’est l’occasion qui manque. Cette fois ce sera mille morts par balles et 2 mille grillés vifs ?

    • 17 juillet 2015 à 12:04 | betoko (#413) répond à poiuyt

      Lamentable comme réaction , et si cette fois ci les MAPAR auront quelques 500 ou 800 maires dans tout Madagascar , qu’allez vous faire ? Et un un jour ANdry Rajoelina revienne en politique , allez vous l’assassiner ?
      Pour quoi vous ne portez pas plainte contre lui au lieu de lui crache vos venins ici tous les jours ? Je pense que c’est la meilleur chose à faire

  • 17 juillet 2015 à 10:01 | gang’s (#4016)

    Bonjour,
    Ce genre de développement de Mcar, complètement déphasé, faire des trous dans l’Ile pendant 50 ans, et après ? et après ? c’est d’une débilité ! c’est écocide, pas économique, pas profitable pour les Mches, l’imagination n’est pas le fort du « corrompu », ’vaut mieux bétonner que trouer pour des Allemands.

    • 17 juillet 2015 à 14:30 | Tsisdinika (#3548) répond à gang's

      « Faire des trous dans l’Ile pendant 50 ans »... Donc les mines c’est juste une affaire de trous ? Il faudra également s’en prendre aux trandraka et aux rats alors ?

    • 17 juillet 2015 à 14:37 | olivier (#7062) répond à Tsisdinika

      Non on va te laisser tranquille..

      LOL

    • 17 juillet 2015 à 15:08 | gang’s (#4016) répond à Tsisdinika

      Oui, des énormes trous béants visible de la lune et qui ne servent à rien, une plaie, voilà, je n’ai pas encore vu des recettes minières mches développées quoi que ce soit, au contraire, Mcar est encore plus pauvre, tant qu’à bien faire, évitons les trous, c’est un crime contre l’écosystème mche.

  • 17 juillet 2015 à 10:08 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    ThyssenKrupp Presta Esslingen GmbH
    Allemagne
    - « Composants technologie »

    • 17 juillet 2015 à 10:18 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      ThyssenKrupp recompense des réalisations « haut de gamme de la technologie »,avec son prix annuel de l’innovation.
      ThyssenKrupp introduit les trois meilleurs projets ainsi que les lauréats de du « Prix de l’Energie et de l’Environnement ».
      D’après ThyssenKrupp,l’urbanisation est une tendance toujours croissante.
      En raison de l’espace limité disponible dans les zones urbaines,les batiments sont de plus en plus haut.
      En 2050,
      - 70 % de la Population mondiale vivra dans les villes.
      - « Ascenceurs deviennent une technologie clé ».

      - « Groupe ThyssenKrupp »
      Allemagne.

  • 17 juillet 2015 à 11:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « Tantalus Rare Earths AG »=« TANTALUS »
    est une société allemande de développement de « terres rares »,à base d’argile ionique,en grande quantité,au nord ouest de Madagascar.
    Tantalus a exploré ==déjà==la région ouest de Madagascar,depuis 2008,du temps de Marc RAVALOMANANA et a obtenu des résultats exceptionnellement « prometteurs ».
    En 2015,TANTALUS l’action opérationnelle de l’exploration à la « PREPARATION DE LA PRODUCTION ».

    La vision de TANTALUS est de devenir ==un fournisseur==de terres rares écologiquement et « SOCIALEMENT » durable offrant une alternative, pour les utilisateurs de terres rares,==à la domination actuelle==de l’offre chinoise.

    Des nombreux acheteurs de terres rares (-ThyssenKrupp-) sont en attente pour TANTALUS à fournir du matériel pour le « marché mondial ».

    Dernières nouvelles.

    RELATIONS AVEC LES INVECTISSEURS.
    - « Les actions de »TANTALUS RARE EARTHS AG" son cotées sur le marché de gré à gré (-Primãrmarkt-) de l’DUESSELDORF STOCK EXCHANGE sous le symbole TAEN:GR.

    • 17 juillet 2015 à 11:28 | Django (#9004) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous êtes un type très bizarre vous vous en rendez compte ?

    • 17 juillet 2015 à 11:37 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - « relations avec les investisseurs »

  • 17 juillet 2015 à 11:22 | Django (#9004)

    N’étant pas très bien renseigné sur l’exploitation de terre rare, j’ai taper « terre rare » sur wikipédia, et voici ce que l’on peut lire sur les conséquences environnementales : « L’extraction et le raffinage des terres rares entraînent le rejet de nombreux éléments toxiques : métaux lourds, acide sulfurique ainsi que des éléments radioactifs (uranium et thorium). Il faut injecter sept ou huit tonnes de sulfate d’ammonium dans le sol pour extraire une tonne d’oxyde ».
    Avec Nosy-Be à coté, c’est super... Le pole touristique de Madagascar...

    • 17 juillet 2015 à 11:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Django

      Vous voulez ou vous ne voulez pas ,ces « TERRES RARES » seront exploitées.
      Tantalus a pris une certaine préoccution :
      - « La vision de TANTALUS est de devenir un fournisseur de terres rares== »ECOLOGIQUEMENT et SOCIALEMENT DURABLE« ==offrant une alternative, pour les utilisateurs de terres rares,à la »DOMINATION ACTUELLE" de l’offre chinoise.

      NOSY-BE,
      - "je me pose toujours la question :
      - Fait-elle partie de Madagascar" ?.
      - « Que rapporte-t-elle »VRAIMENT« à l’économie de Madagascar ».
      - « Ou c’est un refuge des »MAFIA" de toutes origines ???

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 juillet 2015 à 12:00 | Django (#9004) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      La vision de TANTALUS est de devenir un fournisseur de terre rare ECOLOGIQUEMENT et SOCIALEMENT DURABLE..
      C’est bien qu’ils aient cette ambition, néanmoins ce n’est pas le cas pour le moment puisque c’est ce qu’ils souhaitent atteindre comme objectif. Et est-ce seulement possible d’exploiter sans polluer ?
      Concernant Nosy Be, si les touristes viennent dépenser leurs devises et faire fonctionner des sociétés qui payent des impôts, je vois difficilement comment Madagascar pourrait s’en passer, surtout à l’heure actuelle...

    • 17 juillet 2015 à 12:07 | betoko (#413) répond à Django

      Merci pour l’info Django , seriez vous un renard ?

    • 17 juillet 2015 à 12:10 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Django

      Django,
      Je suis allé dans une grande société française de « GESTION ».
      Quelle surprise :
      - « ON PARLE DE VACANCES DE GROUPE DE CERTAINS MEMBRES DU PERSONNEL POUR NOSY-Be et »DIEGO"==ensuite==,l’organisateur c’est un salarié de la société,ancien de Madagascar.
      pour DIEGO,c’est l’hébergement en Famille (-informel-).
      NJANGO,
      Je suis pour le tourisme à condition que :
      - ça rapporte de l’argent à l’Etat
      - et ne crée pas des « NOUVEAUX PAUVRES ».Point barre !
      (-des salariés à la merci du bon vouloir du patron- ou des clients-).

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisola gmail.com

    • 17 juillet 2015 à 12:18 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Django

      - « On avait parlé aussi pour l’exploitation des pétroles et maintenant,ce sont les USA qui utilisent cette méthode tant décriée,pour »SON INDEPANDANCE PETROLIERE".
      Nous avons repoussé l’exploitation pétrolière à Madagascar,à cause de cette suspicion sur cette méthode d’extraction pétrolière.
      AUX MALGACHES D’EN JUGER !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 juillet 2015 à 12:19 | gang’s (#4016) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous n’avez pas le monopole du « vouloir » du Mche. La vision de Tantalus pour conter le monopole du chinois fait partie du dernier souci du Mche. Qu’ils aient trouer chez les Grecs ou les pays Baltes, il vaut mieux Mcar en champs non-défriché que Mcar troué pour du tantale qui ne lui rapportera que des ennuis, d’ailleurs , le rôle du Mche est de défendre et dénoncer ce genre de contrat signé derrière son « vouloir » et les autres qui sont encore dans les tiroirs.

    • 17 juillet 2015 à 12:20 | Django (#9004) répond à betoko

      Tout à fait, je suis un renard... Mon père était un renard et ma mère métisse renard-langouste (enfin bon on l’a toujours considérée comme une renarde).

    • 17 juillet 2015 à 12:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à gang's

      Cette affaire était déjà sur la place publique en 2008,du temps du Président Marc RAVALOMANANA.
      - « TANTALUS a exploé la région ouest de Madagascar et a obtenu des résultats »PROMETTEURS".
      C’est au Gouvernement actuel de refuser ou de finaliser l’exploitation des terres rares de Madagascar ;

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoaàgmail.com

    • 17 juillet 2015 à 12:26 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - Tantalus a déjà exploré...

  • 17 juillet 2015 à 20:42 | kozobe (#7754)

    Il se trouve que je connais relativement bien cette région de la « Presqu’île d’Ampasindava ». 300 Km2 !!! C’est pratiquement la superficie de Nosy Be. J’imagine le nombre de villages qui se trouvent dans cette aire géographique. Quid de leur devenir ? C’est une zone qui se caractérise entre autre par une situation d’enclavement physique très prononcé : on s’y déplace à pied dans les terres, et par mer c’est la pirogue et le « boutry ». Les habitants y pratiquent la culture sur brûlis et les cultures de rente ( café et poivre essentiellement et, depuis peu, la culture cacaoyère, vanillerie s’intensifie progressivement) . Sur la côte s’y ajoute la pêche. A mentionner aussi l’existence de l’établissement hôtelier « Eden Lodge » sur le site d’Anjagnozagno". Cet établissement est classé parmi les dix meilleurs éco-lodge au monde.

    Du fait de cet état d’enclavement, les écoles et les centres de soins primaires sont rares, très rares. Par ailleurs, la pratique de la culture sur brûlis continue de dégrader considérablement l’environnement. Il n’en reste pas moins que c’est une zone riche de sa biodiversité, tant faunistique que floristique ( Mont Andranomatavy qui est classé « forêt protégée », les monts mirahavavy, le littoral pratiquement vide,etc). La mobilisation et l’exploitation rationnelle des ressources propres peuvent constituer un levier majeur pour développer une zone géographique déterminée, une région, voire un pays tout entier. Il est évident que si nos « dirigeants » donnent leur aval, exploitation il y aura. Cette exploitation prendra-t-elle en compte les besoins de la population locale en terme d’infrastructures routières pour désenclaver la zone et faciliter ainsi les déplacements des biens et des personnes (si,si les routes se « mangent »), d’enseignement et d’instruction, de santé de base ? D’emplois aussi, parce que cela pourrait diminuer la pression sur les ressources forestières. En outre, dans cette zone, en matière de propriété foncière, c’est le droit coutumier qui prime. Les terrains bornés et titrés sont quasi-inexistants. Les décideurs en tiendront-ils compte ou allons-nous une fois de plus assister à une expropriation à grande échelle sans autre forme de procès ?

    Quid aussi de l’impact environnemental sur le littoral du fait que (un forumiste l’a mentionné à juste titre) cette zone a un potentiel touristique énorme, sans parler de Nosy Be, Nosy Ambariovato, Nosy Ambariotelo (les trois frères qui est un véritable écrin dans la « Baie d’Ampasindava »), la presqu’île d’Ankifigny ?

    J’avoue que le fait que ce ne sont pas des chinois qui sont impliqués me rassure un tout petit peu. Mais quand je pense aux exploitations sauvages des bois de roses, des dingadingagna (holoturies ou concombre de mer) et autres ressources halieutiques qui n’ont rien emmené de conséquent en matière de développement local...

    Bon, je ne vais pas vous saouler plus. Mais que de questions !

    • 18 juillet 2015 à 03:12 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à kozobe

      Un jour,il faut choisir !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 22 juillet 2015 à 09:54 | intime_etranger (#9100) répond à kozobe

      Bonjour Kozobe...
      Il faut témoigner de ce qu’est cette région magnifique de Madagascar, fertile, bien arrosée, encore boisée, son littoral terrain de reproduction de pas mal d’espece de poissons ... Pas sûr que le pays y gagne à laisser convertir ce joyau en bourbier toxique. Un état des lieux est nécessaire pour que la compagnie Thyssen s’engage fermement à respecter la nature malgache. Avez vous des photographies, des sources écrites, des contacts sur place ?

  • 18 juillet 2015 à 19:00 | justice_sociale (#3810)

    pour faire court et dire moins de baratin,

    écoutez le sage Theo Rakotovao sur l, émission « salangalanga » de :

    http://www.lexpressmada.com/

  • 19 juillet 2015 à 16:07 | SNUTILE (#1543)

    Bonjour,
    Il faut que les reporters malagasy apportent des informations fiables et non dissuasives pour ajouter la détresse du peuple :
    - Sous quelle nomination ’EXACTE’ peut-on vérifier cette cotation via internet ? http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=2aOXTAEN
    Par ce lien si c’est cette entreprise, elle a fait une perte de -100% (moins). mais pas de +100% (plus).
    - C’est à dire qu’il a perdu tout son capital investi et qu’en plus elle doit rembourser l’équivalent de la valeur 100% du capital perdu pour certainement frais de dossier et juridiques.
    D’après cet échec si il s’avère exact ça ne peut être que des aventuriers malgaches bien placés pour dilapider la richesse malgache et en même temps tenter à la vie du peuple. Dans cette voie « trop c’est trop ». Un marché boursier n’est pas le marché local des poissons pourris !
    Merci.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 259