Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 02h26
 

Société

Blanchîment d’argent

Soupçons de blanchiment de près de 800 milliards d’ariary

A l’instar du directeur général du BIANCO, Jean Louis Andriamifidy, le directeur général du SAMIFIN, le service de lutte contre le blanchîment d’argent, le professeur Jean-Claude Razara­niaina, se dit aussi déçus par la décision des Tribunaux de ne jamais donner des suites à tous les dossiers qu’on lui a transmis. Au mieux, les juges prononcent des condamnations par sursis mais la plupart du temps, tout est classé sans suite. Mais comme l’a dit la ministre de la justice face à la colère du directeur général du BIANCO pour les mêmes raisons « la décision des juges est irrévocable », et qu’il n’y a lieu de discuter.

En tout cas, aucun dossier de soupçon de blanchiment d’argent transmis par le SAMIFIN n’a fait l’objet de véritable poursuite en bonne et due forme de la part du Tribunal.

Une cérémonie de décoration s’est déroulée ce 19 février à l’hôtel Panorama en l’honneur du professeur Jean-Claude Razanariniaina arrivé en fin de mandat.

Portfolio

23 commentaires

Vos commentaires

  • 20 février à 09:59 | Noue (#2427)

    « Mais comme l’a dit la ministre de la justice face à la colère du directeur général du BIANCO pour les mêmes raisons « la décision des juges est irrévocable », et qu’il n’y a lieu de discuter »

    Dia aleo anao izay tiany atao ary ko ! Eux ils se lavent les mains et comme ça ne leur rapporte rien , débrouillez-vous !

    • 20 février à 10:26 | rakoto-neutre (#8588) répond à Noue

      Que ces pourritures soient chatiés, qu’ils emportent leurs sales argents dans leurs tombes. l’emportent.

      A cause de la plupart de ces juges nous les pauvres sommes condamnés à accepter toutes les malveillances et les allégations.

      Existe-t-il des cours pénales suprêmes pour les traduire en justice. Puisque si tous ces criminelles HORS-LA-LOI et eux complices ne pourront pas être poursuivis, la loi n’existe pas. L’état de droit prôné par nos dirigeants n’est que d’illusion.
      Sans loi, aucun développement.
      VIVE L’ANARCHIE !!!

    • 20 février à 16:13 | SNUTILE (#1543) répond à Noue

      Il n’est pas précisé quel genre de blanchiment s’agit - il ? Pot de vin, 1.Commerce illicite (à préciser le domaine), etc.
      Ce 20 février 2016 LES 800 milliards d’Ariary l’équivalent de 236153986.20 euros pour un taux de change de 3387.62 MGA / EURO .

    • 22 février à 16:52 | racledaclems (#9021) répond à Noue

      tu rentres au gvt avec 1 ariary ’tu sors avec 100 ariary hors que ta paie est de 20 ariary chercher l’erreur d’une decision irrevocable

    • 23 février à 17:29 | rakotoson (#8023) répond à SNUTILE

      Encore du bla bla bla .... du BIANCO , du SAMIFIM ... Cela dit , ce haut responsable a le mérite de stigmatiser toutes les formes de blanchiment d’ argent de ces dernières années . C’ est tout à son honneur . Et , la suite ?

      Va - t on mettre au pilori les coupables ? Les gros bonnets et commanditaires non les seconds couteaux ? Le pays va -t - il récupérer l’ argent volé ? De quoi faire le bonheur des victimes de la sécheresse dans le sud ? Et , non attendre les dons de la CI qui a d’ autres chats à fouetter ailleurs à travers le monde . De quoi payer les maîtres FRAM , les bourses des étudiants malgaches en Chine sans parler ceux d’ Ankatso et d’ ailleurs à Madagascar .De quoi ramasser les poubelles de la CUA ; et , donner ainsi aux indigents de quoi se nourrir comme des ^tres humains normaux.

      Le PM et le PT ont pour la nième fois exprimé leur ferme volonté de mener la guerre contre l’ impunité . Des mots vides de sens . Des promesses d’ ivrogne . Ni plus ni moins . La Justice immanente fera plutôt l’ affaire . Mais , quand ?

    • 23 février à 17:31 | rakotoson (#8023) répond à SNUTILE

      Encore du bla bla bla .... du BIANCO , du SAMIFIM ... Cela dit , ce haut responsable a le mérite de stigmatiser toutes les formes de blanchiment d’ argent de ces dernières années . C’ est tout à son honneur . Et , la suite ?

      Va - t on mettre au pilori les coupables ? Les gros bonnets et commanditaires non les seconds couteaux ? Le pays va -t - il récupérer l’ argent volé ? De quoi faire le bonheur des victimes de la sécheresse dans le sud ? Et , non attendre les dons de la CI qui a d’ autres chats à fouetter ailleurs à travers le monde . De quoi payer les maîtres FRAM , les bourses des étudiants malgaches en Chine sans parler ceux d’ Ankatso et d’ ailleurs à Madagascar .De quoi ramasser les poubelles de la CUA ; et , donner ainsi aux indigents de quoi se nourrir comme des ^tres humains normaux.

      Le PM et le PT ont pour la nième fois exprimé leur ferme volonté de mener la guerre contre l’ impunité . Des mots vides de sens . Des promesses d’ ivrogne . Ni plus ni moins . La Justice immanente fera plutôt l’ affaire . Mais , quand ?

  • 20 février à 10:14 | Gérard (#7761)

    Pour tous ceux, nationaux ou étrangers, qui vivent ici, et qui, le plus souvent, aiment ce pays et ses habitants, il n’existe que peu d’espoir de voire cesser la dégringolade collective à laquelle nous assistons
    Bianco, Samifin, qui pourrait être porteur de cet espoir ?

  • 20 février à 10:42 | betoko (#413)

    Comment voulez vous que la communauté internationale ait confiance en cette république bananiere et que certaines personnes preferent une justice populaire au lieu de s’adresser à qui de droit.
    Si en 2018 le régime change est ce ceux qui seront en place pourrions changer quelque chose
    Paraît qu’Albert Zafy va sortir un livre dans le quel il ferait des révélations inedites concernant ce régime

    • 20 février à 13:09 | Parole (#2602) répond à betoko

      A part sa syntaxe approximative, je reproche deux choses à betoko :
      - son ignorance de l’Histoire de Madagascar. Ramener tous les problèmes de ce pays aux abus supposés de Ravalomanana, même si celui-ci n’est pas exempt de tout reproche, est fortement réducteur.
      - son aveuglement sur la vraie nature du régime de transition, plus précisément de la HAT et de son chef.
      Sur le premier point, reconnaissons que la rareté des études historiques sérieuses sur les cinquantes années d’indépendance de Madagascar (le livre de Robert Archer, « Madagascar après 1972, la marche d’une révolution », qui date de...1976, fait exception) ne permet guère de solides mises en perspective. Pour y remédier, il faut donc recourir à la confrontation des sources et des idées.
      Sur le deuxième point, le seul fait que le leader de la « révolution orange » vive en France devrait enfin ouvrir les yeux des plus « croyants ».
      Conclusion : en 2018, et cela commence à se sentir déjà, les appétits et les rancoeurs se déchaîneront. Prenons dès maintenant la mesure de ce qui nous attend et cessons de tomber dans les panneaux des marchands d’illusions.

    • 20 février à 13:30 | betoko (#413) répond à Parole

      A mainte reprise je disais que je ne suis pas un inconditionnel d’Andry Rajolina il a commis des bourdes pendant la transaction mais il n’est pas le seul responsable Hery Rajao l’est aussi et sans Andry Rajolina Madagascar serait sous le joug d’un dictature .Andry Rajolina fait la navette entre La France et Madagascar aucune loi ne l’interdit
      Autre que lui nombreux sont les candidats potentiels pour 2018 , je ne crois pas que je vais voter pour lui

    • 20 février à 13:31 | betoko (#413) répond à Parole

      A maintes reprises je disais que je ne suis pas un inconditionnel d’Andry Rajolina il a commis des bourdes pendant la transaction mais il n’est pas le seul responsable Hery Rajao l’est aussi et sans Andry Rajolina Madagascar serait sous le joug d’un dictature .Andry Rajolina fait la navette entre La France et Madagascar aucune loi ne l’interdit
      Autre que lui nombreux sont les candidats potentiels pour 2018 , je ne crois pas que je vais voter pour lui

  • 20 février à 10:45 | betoko (#413)

    Comment voulez vous que la communauté internationale ait confiance en cette république bananiere et que certaines personnes preferent une justice populaire au lieu de s’adresser à qui de droit.
    Si en 2018 le régime change est ce que ceux qui seriont en place pourrions changer quelque chose ?
    Paraît qu’Albert Zafy va sortir un livre dans le quel il ferait des révélations inedites concernant ce régime

  • 20 février à 11:41 | Belakana (#7721)

    Voici un fait qui n’a pas été repris par les médias malgaches :

    Adressée à Madame Noëline RAMANANTENASOA Garde des Sceaux Ministre de la Justice

    Nous ne nous tairons pas !

    Alerte PÉDOPHILIE Madagascar

    Historique de l’affaire du pédophile André Gogniat
    Alerte PÉDOPHILIE
    Madagascar
    21 nov. 2015 — L’affaire commence dans les années 2005. André Gogniat avait bien choisi son terrain de chasse : l’archipel des Mitsio au NW de Madagascar, une poussière d’îlots isolés. Là, il va d’abord endormir la méfiance de ces gens pauvres en apportant de l’aide et en faisant des cadeaux. Il se fera même passer pour un humanitaire. Puis très vite il va réclamer son salaire : les enfants.
    Mais son manège, même dans ces lieux reculés va bientôt être repéré et les premiers abus d’enfants signalés. L’homme ne s’en préoccupe guère, sa fortune et ses relations le mettent à l’abri de toute poursuite. C’était sans compter sur le chef de ces îlots, Mahamodo un homme droit et courageux qui décide de dénoncer les agissements du pédophile. Roland Vilella responsable de « Pharmaciens sans Frontières » dans le pays, averti de l’affaire décide de lui apporter son aide. Une douzaine de témoignages malgaches et vasahas ( blancs) sont réunis dont celui du consul honoraire français de la région tous accablants pour André Gogniat. En outre, deux fillettes des Mitsio et leurs familles déposent plainte pour viol.
    La presse malgache s’empare de l’affaire ainsi que la presse suisse et française*. Le procureur Vöser à Bâle suit le dossier et c’est là que se découvre qu’ André Gogniat a un passé pédophile et que l’homme est bien connu des services de police et de la justice suisse. Hélas, très vite, les autorités helvétiques vont se déclarer incompétentes. Le combat va se poursuivre dans Madagascar et va durer des années. Un combat difficile, dangereux, émaillés de menaces, d’accusations fantaisistes ( meurtres d’enfants, trafic de drogue trafics de clandestins ) et même une arrestation, frapperont ceux qui dénoncent le pédophile. C’est ainsi que peu à peu va se découvrir derrière le prédateur un réseau de puissantes et influentes complicités - jusqu’au sein de l’Etat malgache - dont beaucoup affirment qu’il s’agit d’un réseau pédophile.

    Finalement le 2/11/2007, la cour d’appel de Mahajanga condamne A.Gogniat à 5 ans de prison ferme pour viol. L’homme qui s’est prudemment réfugié en Suisse où il coule des jours tranquilles se pourvoit en cassation où le dossier sera finalement enterré. A défaut d’une punition pourtant largement méritée, le prédateur ayant quitté le pays, ceux qui le dénoncent vont s’en satisfaire. Qu’il aille donc se faire pendre ailleurs !

    Hélas, en 2015, voilà notre pédophile de retour à Madagascar muni d’un visa longue durée (2019) et qui s’installe avec l’arrogance des coupables lorsqu’ils ne sont pas punis dans la région même de ses anciennes victimes. Plus invraisemblable encore, il aurait été innocenté en 2012 par un tribunal malgache sans que les plaignants n’en soient avertis et ne soient présents au procès ! Affaire classée, l’homme est libre de repartir à la chasse aux enfants en toute impunité.
    Se présentant alors comme une victime et bien décidé à se venger, le prédateur dépose alors plainte contre Mahamodo qui avait voulu défendre sa petite communauté et Vonizara la mère d’une fillette violée par le prédateur. Les victimes deviennent ainsi les coupables et le criminel, la victime ! Joli tour de passe-passe. Mais l’émotion suscitée par cette injuste condamnation est forte. Dans les 10 jours qui suivent le procès, une pétition est lancée en ligne une pétition papier est également prévue. Les signataires demandent l’annulation des condamnations de Mahamodo et de Vonizara et à défaut d’une condamnation, l’expulsion de Madagascar du pédophile. Un signal fort qui, s’il était donné, prouverait que les autorités du pays sont déterminées à lutter contre le fléau de la pédophilie.

    Signez la pétition en vous connectant sur le lien suivant :

    https://www.change.org/p/la-cour-d-appel-arr%C3%AAtons-le-p%C3%A9dophile-%C3%A0-madagascar?recruiter=491172334&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

    • 20 février à 11:48 | Jipo (#4988) répond à Belakana

      Un pneu autour de la taille ./

    • 20 février à 11:56 | Belakana (#7721) répond à Belakana

      Nous savons tous que la justice à Madagascar est gangrenée par la corruption, que tous ces fonctionnaires (magistrats, procureurs, avocats, celles et ceux qui font partie de l’exécutif et du législatif) sont des vautours, des croque-morts, des moins que rien, des analphabètes doublés d’une incompétence indiscutable. Ils arrivent à occuper leur poste en suçant, en léchant, en pratiquant la promotion canapé. Et il ne faut pas s’étonner de la sentence rendue par le tribunal !! Que cet André GOGNIAT soit rejugé et qu’il écope d’une lourde peine de prison. Il sera ensuite expulsé vers sa Suisse natale où il pourra exercer ses talents de pédophile avéré sur les vaches et les truies ! Ces dernières ne porteront pas plainte, qu’il se rassure.
      Autre solution André GOGNIAT : pends-toi par les c.ouilles (si tu en as).

      Madame la Garde des Sceaux : faites votre boulot, condamnez ce petit suisse de mes deux ! A moins que votre fille mineure soit une des favorites de cet énergumène et c’est pour cette raison que vous ne réagissiez pas.

    • 20 février à 12:37 | betoko (#413) répond à Belakana

      D’accord pour signer cette pétition , mais ce que nous devrions faire aussi c’est de l’attraper et de lui sectionner son organe génital comme faisait cette indienne violée par son beau-frère la semaine dernière
      Autre que la pétition , qui pourrait noud publier sa photo ,car sûr et certain que ce vaza vienne à Tana de temps en temps , et fréquente les hôtels et restaurants qui ne sont fréquentés que par des vaza
      Je suis allé sur GOOGLE , j’ai tapé son nom et je suis tombé sur un article du journal en ligne « afrique.lepoint.fr » datant du 16novembre 2015 , donc c’est très récent ,
      Dans cette affaire je ne suis pas contre la justice populaire

    • 20 février à 13:01 | Gérard (#7761) répond à betoko

      Bien sûr, signons cette pétition pour que le pédophile soit puni et ses dénonciateurs libérés

      MAIS ! comment croire que les activités de ce pervers ont pu se poursuivre plusieurs années durant, sans la « passivité » (complicité ?) rémunérée de moult personnes, qui ne sont peut être pas les dernières à hurler au loup maintenant

    • 20 février à 13:43 | betoko (#413) répond à Gérard

      Justement une justice populaire pourrait nous donner raison face à ces magistrats pourris Cela leur servirait de leçon Hélas nous ne sommes ni Corse ni Marseillais Vous savez il suffit de payer deux voyous de Tana avec 100 Euros ils lui coupent les coui.....les et l’affaire est classée

    • 20 février à 13:44 | betoko (#413) répond à Gérard

      Justement une justice populaire pourrait nous donner raison face à ces magistrats pourris Cela leur servirait de leçon Hélas nous ne sommes ni Corse ni Marseillais Vous savez il suffit de payer deux voyous de Tana avec 100 Euros ils lui coupent les coui.....les et l’affaire est classée

    • 21 février à 23:52 | Jim-0450 (#945) répond à Belakana

      Mahamodoo, ino ambésanao tribonaly tsy anano raha ?
      Atôvinareo amin fanôvanazy bôka zalà.....Môtro....Môtro.

  • 20 février à 13:06 | Paulo Il leone (#6618)

    ...blanchîment d’argent ? .... A Madagascar ? Au pays qui a inventé le fiha-banana ?

    Vous plaisantez ! Les Malgaches sont tous tellement honnêtes... jamais un Malgache ou une Malgache ne s’abaisserait à un tel niveau de turpitude !
    Sans compter que le blanchîment est un concept essentiellement colonio-vazaha...ça fait pas partie de not’ culture bien connue de la transparence et de l’intégrité « consentie etnonmoins consensuelle » (MDR !) !

    « Juré, craché » ... sur la bible... et sur la tombe de mes ancêtres ... et sur mon sacrifice de zébu ! Parole de Malgache (re-MDR) !

    • 22 février à 16:55 | racledaclems (#9021) répond à Paulo Il leone

      et les sous en suisse c’est a tes grands parents irreflechit ?

  • 20 février à 16:28 | leclercq (#4410)

    ETONNANT ! ENCORE QUE CERTAINS « MALAGASY » AVEUGLES HAINEUX ET PAS BIEN MALINS , DIRONS QUE C’EST ENCORE ET TOUJOURS LA FAUTE DE LA FRANCE !!!!

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives

 

Visiteurs connectés : 97