Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 8 décembre 2016
Antananarivo | 12h30
 

Culturel

Saint Sylvestre d’ailleurs

Sobika.com, inter... générations

mercredi 2 janvier 2008

Quand on approche la quarantaine et on veut séduire à la fois la génération des moins de vingt ans et celle de plus de quarante ans, on adopte la stratégie du fondateur de « sobika.com » la nuit de la Saint-Sylvestre.

A savoir exploiter deux salles mitoyennes en banlieue parisienne, une ambiance discothèque, technotronic et compagnie, âme sensible s’abstenir, et une autre non moins rythmée, mais à une ambiance, dirait-on...plus tropicale, un style plus rétro où on peut danser la valse, le slow, la queue leu leu...

Ndondolah et Tahiry ont été à la hauteur et ont donné le meilleur en eux pour mettre l’ambiance, comme le thème de la soirée le veut, « misy fety ».
Un exercice à grand écart, pas facile à assumer, « sobika.com » l’a fait plus d’une fois, et les salles étaient bien remplies, plus même qu’il n’en faut au point où certaines prestations, comme le service des « voanjo-bory », tant demandé, ne suivait plus.

De même, à défaut de délestage, les amateurs de vins étaient victimes d’une crise de tire-bouchon, le dernier en service agonisait avec l’année 2007.
Si on veut continuer dans les critiques, qu’on veut constructives, on peut que parler de cette lumière de la salle d’orchestre, agressive, où l’on se croirait dans un magasin de chaussures d’une galerie marchande ou d’un magasin d’usine.

Mais sans se focaliser sur ces détails, on peut dire que « sobika.com » est victime de son succès car avant tout, n’est-ce pas une société de communication, et là dessus, on ne peut rien lui reprocher.

Recueilli par Daddy R.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 451