Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 21h32
 

Société

Manifestations contre les Chinois

Soamahamanina fait tache d’huile

jeudi 25 août | Bill

Après les manifestations à répétition et l’importante mobilisation de nombreuses organisations de la société civile et religieuse mais aussi d’entités socio-politiques en faveur de la protection de l’environnement et du patrimoine social de Soamahamanina, les autres populations où des compagnies chinoises évoluent dans le secteur extractif manifestent elles aussi. Il y eut les manifestations des populations du bassin versant du Lac Alaotra la semaine dernière. Et ce 24 août 2016, on apprend de plusieurs sources médiatiques qu’à Mananjary aussi, les habitants de plusieurs fokontany de la commune rurale de Vohilava, sont en colère contre une compagnie minière chinoise qui y exploite l’or. Ils ont marché dans la rue avec leur président de fokontany dont celui d’Ambalavato-Ambalakazaha et ont imposé un ultimatum de cinq (5) jours aux hautes autorités pour résoudre leurs problèmes. Les interpellations du maire de la commune de Vohilava à l’endroit des responsables du district et de la région n’ont pas été entendues d’après le reporter de la Radio Aina entendu sur Radio Don Bosco.

Ainsi, les chefs fokontany, les notables et « ampanjaka » des sites impactés par cette exploitation ont étoffé les rangs des populations qui se plaignent de la détérioration de l’environnement et surtout de la pollution de l’eau qu’elles utilisent autant pour l’hygiène que pour leur alimentation. Du coup, ces manifestants eux aussi réclament des éclairages sur cette compagnie minière et qu’elle arrête dans les délais de cinq (5) jours cette exploitation.

40 commentaires

Vos commentaires

  • 25 août à 09:33 | Eloim (#8244)

    L’ère Rajaonarimampianina s’annonce mal par la CHINOPHOBIE. Géopolitique ? Géostratégique ? ou pire Xénophobie jouée avec du patriotisme aveugle ? Réflexion !

    • 25 août à 11:12 | Turping (#1235) répond à Eloim

      Eloim,
      - La continuité de la politique de la francafrique, à laquelle se substitue ou se complémente les chinetoques, termes injurieux voire même raciste qui désignent les chinois, c’est à dire les personnes originaires de Chine.
      - Les chinetoques ont envahi L’Afrique, c’est qu’on appelle la Chinafrique.
      - Le texte nous parle de protections environnementales les pollutions, voire même les expropriations.
      - La problématique qui se pose c’est de pouvoir se poser la question :quelles sont les mesures gouvernementales à prendre face aux exploitations qui ne respectent pas souvent les normes dans le mépris total de la santé publique, les villageois ? Alors que la sécurité sociale, l’accès à l’eau potable, le minimum de soins pour tous et toutes n’est pas encore un combat gagné d’avance ? Qui va protéger les plus démunis face à l’absence des réglementations totales ?
      - Les corrompus, dès fois même les autorités locales sont complices du génocide masqué !
      - Les chinois font le business. Dans ce cas il faut penser aux intérêts collectifs « gagnant -gagnant ».Est-il le cas ?

  • 25 août à 10:26 | Twinkie (#9611)

    Je ne sais pas si les manifestants ont été payés ou pas mais toujours est-il qu’un projet minier a toujours un impact important pour l’environnement. Et on sait bien que l’environnement de Mada fait partie de ces seules richesses (souvent des espèces uniques au monde).
    Alors oui, ça vaut le coup de le protéger. Et les chinois (et d’autres) n’auront pas de scrupules pour extraire ce qu’ils ont besoin, de payer grassement les intermédiaires, et de laisser la population dans une situation pire qu’au départ ...

    • 25 août à 11:28 | Eloim (#8244) répond à Twinkie

      Votre première phrase m’amène à poser la question suivante (un peu enfantin) : est ce qu’on ne va (ou doit) pas EXPLOITER nos ressources minières parce que (selon vous) toute exploitation a toujours un impact sur l’environnement ?
      Ce qui m’embête dans cette histoire de PHOBIE, c’est que nous prenons l’initiative de solliciter le partenariat avec des investisseurs tant nationaux qu’étrangers, plutôt des GROS investisseurs qui osent s’engager dans des projets miniers d’envergure alors de l’autre côté nous répliquons par une crise d’hystérie qui ne fait que ternir l’image du pays au sein du concert des nations ?
      Un investisseur quel que soit son origine ne peut débuter ses « boulots » (de l’étude à l’exploitation proprement dite) qu’après avoir eu l’aval de l’autorité malgache par le biais du BCMM et du Ministère de l’Environnement. Alors, il ne faut surtout pas s’en prendre aux étrangers INVESTISSEURS car ils n’ ont pas fait de FORCING ou mettent de pression pour qu’ils puissent EXPLOITER expressément sur le territoire malgache.
      En outre, vous insinuez (peut être) qu’il y a des dessous politiques dans cette histoire de contestation agissant en « pseudo-patriote » de certaine population locale. C’est pourquoi, j’insiste sur l’existence de la notion géopolitique ou géostratégique ?

    • 25 août à 12:11 | Twinkie (#9611) répond à Twinkie

      Oui le sous sol malgache est aussi une richesse ! Mais est-ce que vous voyez quoique ce soit d’organisé pour son exploitation ? Est-ce que vous voyez un réel programme d’éducation et de santé pour la population en contrepartie ? Qu’est-ce qui est fait pour que ce soit réellement bénéfique à la population ? N’est-ce pas juste comme tout ce qui se fait là-bas ? C’est à dire que la contrepartie de l’exploitation est d’engraisser quelques personnes pour avoir le droit d’exploiter ces ressources.
      Prenons l’exemple du pétrole, il y a des pays qui sont sortis de la pauvreté grace à son exploitation, et puis il y a les autres où l’argent du pétrole ne va qu’à quelques uns : Nigeria, Algérie ...
      Ne pensez-vous pas qu’à Mada, c’est plus la voie des seconds qui est emprunté ?
      Si c’est pour suivre cette voie là, oui, je préfère surtout et avant tout préserver l’exceptionnelle richesse naturelle de Mada.

  • 25 août à 10:37 | Isandra (#7070)

    Toutes ces contestations nous prouvent que la population en général, n’a plus de confiance en leur dirigeants, dans la mesure où ils ont trahi leur confiance de le départ,...

    La majorité de Malagasy ont voté pour Hery, parce que celui-ci a été présenté comme porte fanion de la révolution orange, sans lequel, il aurait fait partie de zéro virgule,... mais, lui une fois, installé au pouvoir, la première chose qu’il a fait, c’est de renoncer cette charge,... en se mettant à dos toute l’équipe de la révolution orange avec leur programme,...

    Et le résultat est là, tous ce qu’ils entreprennent, il n’ont pas de soutien de la population, ni leur adhésion,...

    • 25 août à 12:19 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Eloim,

      - Géopolitiquement, les chinois ne s’immiscent directement dans la politique interne mais à travers les hommes corrompus du pouvoir s’il existe comme valeur ajoutée.
      - Géostrategiquement, ils sont à la quête de tout ce qui est business, le commerce,... en exportant massivement leurs produits. En contrepartie, ils recherchent aussi les matières premières, les richesses naturelles comme les bois de roses, les pierres industrielles : quartz, etc...puis tout ce qui est précieux comme l’or.
      N’oubliez pas que les chinois détiennent la première réserve mondiale d’or comme valeur de refuge en détrônant les USA.

  • 25 août à 10:53 | Isambilo (#4541)

    Il s’agit là de Chinois, mais il faut que le sujet s’étende à tout projet minier. Notre environnement est notre seule richesse. Elle ne nous appartient d’ailleurs pas à nous seuls mais à toute l’humanité.
    Mais pour cela il faut identifier les intermédiaires malgaches d’abord avant de s’en prendre aus investisseurs (y compris malgaches).
    C’est une excellente nouvelle d’apprendre que la population prend les initiatives. A Fort Dauphin Rio Tinto a réussi à étouffer toute contestation, elle a même réussi à rallier certains chercheurs (Rakotoarisoa, Radimilahy, Rafolo, etc) en se prévalant de l’archéologie préventive.

    • 25 août à 13:52 | rapa (#9695) répond à Isambilo

      bonjour,
      pour ce qui est de Fort Dauphin ,on ne peut comparer cette société qui n’est pas chinoise..meme si ce n’est pas l’idéal..Les conditions de vie sont différentes...Le port prospère..etc...La commune est correctement gérée...les routes correctes...ramassage des ordures .. éclairage public etc..tout en mentionnant 2 heures de delestage... par an.....

  • 25 août à 11:02 | betoko (#413)

    A propos des chinois , lundi dernier je faisais mes courses à Analakely et devant moi se sont présentées deux chinoises qui voulaient acheter des camarrons . D’emblée je disais au poissonnier , au lieu de le vendre à 75 000 fmg le kilos tu leur dis 100 000 fmg , et i a fait une bonne affaire . Puis je disais à ces deux chinoises , vous les chinois vous avez une mauvaise réputation chez nous (en français) elles m’ont répondu qu’elle ne parle pas français mais anglais ou chinois . Un monsieur est venu et leur avait expliqué pour quoi en chinois ,il leur avait parlé de Sohamahamanina , elles semblaient étonnées

    • 25 août à 11:25 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Et vous etes manifestement fier de vous !
      J’ aurais aimé que ce soit l’ inverse, et qu’ en Chinois ils disent à leur compatriote de doubler le prix à votre simple vue et présence.
      Si les Chinois arrivent à faire ce que vous etes incapables, à votre génétique habitude : la jalousie comme réaction, à ce rythme, vous n’ etes pas prêts de continuer à ramer !
      Ce que vous appeler faire des affaires, qui plus est bonnes, c ’est quand vous arrivez à abuser, profiter, arnaquer, vous etes royal kelytoko !
      Entretenir la xénophobie à ce point est pathologique à votre caste de parvenus arrivistes, l’ air sans la chanson & de vous étonner que certains vous regardent avec dédain voir mépris ? mais vous ne méritez que ça sombre 👻 !

    • 26 août à 07:45 | rajoarison (#9522) répond à betoko

      Franchement Betoko, je trouve votre geste complètement ignoble et immorale !!!! Si a l’inverse c’est un Chinois qui fait cela vous crierez au scandale.
      Votre agissement est celui d’un petit Malgache frustré sans principe.
      Pas mieux que les fozas du gouvernement actuel.
      Tout simplement minable.

    • 28 août à 12:21 | vatomena (#7547) répond à betoko

      Les chinois sont là pour se faire de l’argent ; Ils ne sont pas là pour engraisser ceux qui les regardent travailler . Au plus ,ils graisseront la patte des autorités pour avoir des facilités.
      Ils ne sont pas des colonisateurs . Ils n’ouvrent pas d’écoles pour enseigner leurs langues et leur culture. Ils ne prétendent pas administrer le pays .Ils ne viennent pas s’installer avec leur famille .le jour où ils ne trouveront plus d’interet à Madagascar ,ils s’en iront .
      Je crois .

    • 28 août à 12:39 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      betoko est ce qu’ il est !
      Comme la nazie foza femelle isandra et l’auto-proclamé ancien étudiant en politique et économie à Aix-en-Provence RAMBO sont ce qu’ils sont.
      Ces gens-là ne changeront jamais, même s’ils ont devant leur nez les preuves irréfutables qu’ils sont dans l’erreur.

    • 28 août à 14:56 | Belakana (#7721) répond à betoko

      Mais le betoko, au lieu de réagir avec bassesse, il ferait mieux de prendre la place de ces chinois de Sohamahamanina pour commencer. C’est-à-dire qu’il retrousse ses manches, au lieu de maugréer et de jalouser ces chinois.
      Est-ce que betoko est capable de gérer une telle exploitation aurifère ? Est-ce que betoko a les moyens d’investir dans des tractopelles, des camions, des groupes électrogènes, etc...? JE NE LE PENSE ABSOLUMENT PAS, car il n’a aucune notion de gestion même s’il était syndiqué.
      Je reviens à ce qu’il a écrit ailleurs sur les micro-crédits : il se sont fait avoir sa cousine et lui car ils ne connaissent rien en finance.
      Betoko a maintes et maintes fois réitéré sur ce site qu’il ne fera jamais affaire avec les karana et les chinois, donc sa cousine et betoko se sont fait arnaqués par des ... Malagasy !!! Avec un taux léonin pareil (betoko comprend-il ce que veut dire léonin ?), il faut vraiment être fada pour l’accepter.

      Bon dimanche quand même betoko.

      Ps : il y a un adage qui dit : on peut couper les oreilles d’un âne et lui greffer une belle queue, il ne deviendra jamais un très bon cheval de course, il restera toujours un âne. Hi Han, Hi Haann !!!!

  • 25 août à 11:45 | betoko (#413)

    JIPO
    Vous pouvez me taxer de xénophobe envers les chinois , mais quand vous êtes devant des personnes qui n’ont aucun scrupule , est ce que vous allez prendre des gans avec eux ? Votre réaction m’étonne beaucoup , comme on dit chez nous , c’est notre destin « zny noho lahatra » que c’est lamentable

    • 25 août à 15:37 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Dans ce cas particulier on parlera de sinophobie , la xénophobie s’ appliquant à toutes les races, à ma connaissance .
      Avouez que vous n’ aimez pas plus les Français, que les Russes, que les Américains, que les Chinois, sauf quand ça vous arrange !
      Quand ils viennent construire des routes, créer des sociétés, ou autres investissements, comme tous bons hypocrites que vous êtes , vous les aimez, tout comme : quand vous arrivez à les arnaquer, par contre quand ils commencent à faire du fric dont vous avez été incapables de faire, alors là c ’est de suite l’ invective et votre petitesse qui prédomine ...
      Reconnaissez que vous êtes d’ une malhonnêteté des plus exécrables, et vous méritez quelques coup de pompes ou je pense , bien sentis pour faire redescendre ce qui vous sert à penser, à sa juste place ...
      Les chinois sont réputés etre travailleurs, commerçants (donc obligatoirement sociables) et discrets, par contre pour le caritatif, faudra vous rapprocher de la Suisse .
      De toutes façons, tout ce qui peut etre fait que vous ne faites pas est indésirable, puisque vous ramenant à : vous mettre le nez dans votre situation réelle et non prétendument usurpée .
      A part prétendre, « faire des bonnes affaires », et prendre vos interlocuteurs pour ce que vous êtes, vous faites quoi pour votre Pays, depuis 50 ans ???
      Devant le résultat, l’ humilité serait de rigueur, et non l’ arrogante prétention derrière laquelle vous vous cachez comme un zazakely qui a fait une konnerie et court se réfugier derrière les jupes de sa mère de peur de se faire dans le meilleur des cas : réprimander , à la différence que vous n’ êtes plus des enfants !

    • 26 août à 07:48 | rajoarison (#9522) répond à betoko

      C’est vous Betoko, qui êtes lamentable, Jipo à entièrement raison.

  • 25 août à 14:07 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !
    Plusieurs fois déjà on a disserté, sur ce lieu virtuel, des dangereux méfaits de ces mines des Chinois sur le plan environnemental de ces exploitations aurifères, ainsi que des graves dangers qu’encoure la santé des habitants des régions proches, et jusque très loin en aval, de ces zones.
    Donc je ne vais pas y revenir. Que chacun aille dans les échanges selon ses convictions personnelles (ceux qui font de la bonne santé des ses compatriotes une priorité absolue, comme ceux , par exemple RAMBO l’auto-proclamé descendant direct d’Andrianampoinimerina , qui ne pensent qu’aux sous qui tomberaient dans leur escarcelle si on laisse les Chinois continuer leurs oeuvres).

    Par contre, je soulève un aspect pas trop évident de ces affaires d’exploitation de mines par des Gasy ou des non-Gasy qui exportent tout ce qu’ils ont extrait du sous-sol.
    Il y a trois jours, après la journée de durs travaux collectifs pour remettre en état les canalisations de nos rizières, un vieux compatriote de village me disait :
    . « Ce qui m’étonne chez vous autres, les Tananariviens, c’est que vous prétendez ne pas vendre votre tanin-drazana (littéralement : terre des ancêtres) , pourtant l’or , les pierres fines et précieuses, et les autres matières extraites du sous-sol font partie de notre sol ; donc ces choses-là sont aussi votre tanin-drazana ; et pourtant vous les vendez pour les envoyer à l’Etranger , tout en osant nous dire qu’il ne faut pas vendre notre tanin-drazana. Pourquoi vous, les Tananariveins, faîtes ça ? »
    Je reconnais que la question soulevée mérite réflexions .

    Autre chose , plus proche d’un autre article paru ce jour.
    Le meurtre d’un ressortissant français sur le territoire malgache est loin d’avoir le même impact , aussi bien dans l’opinion publique que dans la diplomatie , comparativement au meurtre d’un non-Français.
    Car dans ce pays, il existe bel et bien un racisme anti-français , d’ailleurs exposé au grand jour sur ce forum par certains intervenants .
    En particulier par le triste sire Boris Bekamisy , RAMBO le prétendu ancien d’un institut d’études supérieures en politique et économie d’Aix-en-Provence , la nazie foza femelle isandra .
    Mais en y regardant de près, il est évident que ces abrutis ne connaissent pas bien la France ni les Français. Ils croient que les Français sont exclusivement ces habitants des banlieues chaudes de la Région Parisienne et ces résidents des horribles quartiers nord de Marseille .

    Le raciste anti-français Boris Bekamisy n’est sûrement jamais allé à marée basse à Clochemerle-sur-Mer , ramasser des fruits de mer en compagnie des natifs des côtes atlantiques françaises.

    RAMBO, l’auto-proclamé conseiller de Rajao-la-terreur , n’est certainement jamais allé accompagner des rigolards Provençaux , pêcher à Trifouillis-les-Fontaines ces célèbres sardines géantes qui , si ong les laisse aller plus loing au large, risquent d’aller trop loing , et même jusqu’à boucher le port de Marseille . Nong ! Mais tenter de faire croire que les seuls Français célèbres son(g)t ceux uniquement d’origine étrangère ! Nong ! Ong ne se moque pas du monde, comme ça ! Hé ! Surtout quan(g)d ong préten(g)d avoir vécu quelques tem(g)ps en Proven(g)ce !

    La nazie foza femelle isandra n’a sûrement jamais eu l’occasion d’aller à Perpète-les-Oies , accompagner de joyeux montagnards aller à la découverte du dahu , l’animal le plus fascinant de haute montagne qui soit.
    Ou bien cette foza femelle est aveugle et sourde .
    Ou bien elle ne connaît les Français que par l’intermédiaire des médias sociaux islamistes ou des tv et radios djihadistes.
    Affirmer la contre-vérité « les Français souches (c’est une expression à elle) sont de plus en plus rares » ; ah ! ça ! il faut ignorer ce que c’est que avoir honte de sa propre bêtise pour oser écrire pareille ânerie !
    Mais un(e) foza est un(e) foza , avec l’attribut caractéristique : la stupidité hors norme !

    • 25 août à 15:10 | Stomato (#3476) répond à Saint-Jo

      Quelle belle charge contre les moulins à vent que sont les personnes que vous avez citées...
      (Note : Demandez à Wikipédia qui s’est rendu célèbre pour ses combats contre des moulins à vent !)
      (Note Bis : St Jo, la note précédente ne vous est pas destinée...)

      J’ai bien aimé les charges quelque peu stupides contre les atteintes à l’environnement perpétrées par comme toujours par des étrangers...
      Mais ceux qui prétendent bien connaitre la France pour y avoir fait des études s’y sont probablement rendu à la rame dans un boutre...
      Je n’ai jamais entendu qui que ce soit s’étonner de la couleur de la mer que l’ont peut voir au dessus de Majunga, pardon Mahajunga, en survolant le delta de la Betsiboka.
      La rougeur de l’eau de la mer est due aux terres arrachées par les pluies sur des zones dénudées par la déforestation, terres qui viennent asphyxier les coraux servant d’abri à la faune marine.

      Il est considérablement plus valorisant de regarder la paille dans les yeux des chinois que les poutres (de bois de rose ???) dans les yeux malagasy !
      Au moins cela montre le courage des malagasy, car les yeux chinois il faut les voir, tellement ils sont petits !
      Il est plus rassurant de protester contre des pollutions à venir, que contre celles existantes depuis 60 ans ! Ah mais contres icelles on ne peut rien faire car elles sont dues aux Français qui sont partis en laissant leurs ordures...

      Mais le plus grand crime des chinois, ceux arrivés pendant la colonisation, n’est-il pas d’avoir copulé avec des filles malgaches (elles n’étaient pas encore malagasy !) et d’avoir fait force filles métisses ayant toutes trouvé des maris très souvent vazaha et ainsi d’avoir dépeuplé Madagascar ?
      La peur d’un recommencement doit être grande pour expliquer cette vindicte anti-chinoise...

    • 25 août à 15:26 | Twinkie (#9611) répond à Saint-Jo

      Merci de considérer les posts parlant de protection de l’environnement à Mada comme stupides.
      Je parlais en ce qui me concerne des mines, de comment elles sont exploitées par ces sociétés peu regardantes de ce qui l’entourent. Ils viennent, ils paient (et corrompent), ils extraient, ils dévastent et s’en vont.
      Dire cela ne veut pas dire que les Malagasy n’ont pas leur part de responsabilité sur les dégâts environnementaux qu’ils affligent à leur propre patrie.
      Oui la déforestation au nom de la tradition est un désastre, il ne reste plus que des îlots préservés, le reste n’est plus que sol dénudé !!
      Encore une fois, ma question était : l’installation de cette industrie minière fait-elle partie d’un projet plus global de progrès pour la population et l’environnement ? J’en doute fortement.

    • 25 août à 16:04 | Stomato (#3476) répond à Saint-Jo

      @Twinkie
      Partout dans le monde, ou presque partout, des entreprises qui s’installe dans un pays ne le font pas comme il y a quelques siècles.
      Il existe des règles internationales qui régissent les relations entre une entreprise et le pays où elle souhaite s’installer dans un but bien précis.
      Les autorités du pays d’installation sont, en principe, nommées et dirigées par des gens élus par la population !
      Les règles à suivre sont édictées d’une part selon des codes internationaux, amendés par le pays d’installation.
      Donc si un ou plusieurs points ne sont pas définis ou posent problèmes qui en est responsable ? La partie qui profite d’une porte ouverte, ou bien la partie qui laisse une porte ouverte ?

      Accuser gratuitement et systématiquement les structures qui souhaitent se développer en en faisant profiter Madagascar, alors qu’une des deux parties ne fait pas le travail avec la rigueur nécessaire pour que tout se passe bien, est-ce un comportement adulte ?

      Existe-t-il une autre approche en vue de la résolution des problèmes que de toujours critiquer ce que fait l’autre ? L’autre qui fait ce que ne fait pas l’autre ! (sic)

    • 25 août à 16:05 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,...

      On dirait Narcisse, ça y est,...vous êtes contaminé, il vous reste les accolades pour les frères, et tout sera parfait ...Je trouve que vous avez bien assuré votre post de son sous-fifre,...

      On peut connaître quelques régions de la France à travers de Wikipédia et des livres ou des documentaires,...sans être obligé d’aller pécher avec qui que ce soit, et après, vous serez capable de citer quelques unes avec leur spécialité...,telle on peut apprendre quelques histoire de la France et ses Rois avec Stéphane Bern et son secret d’histoire, tout en restant chez soi,...

    • 25 août à 20:26 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Finir par faire une accolade à Dadabe, dit la nazie foza femelle isandra !
      Mais ce n’est pas seulement d’aujourd’hui !
      Cette nazie foza femelle ignore-t-elle les nombreuses accolades virtuelles que j’ai faites depuis longtemps à cet homme ?
      Comme d’ailleurs d’autres accolades virtuelles que je fais aussi aux intervenants sur ce forum qui combattent toute forme de racisme anti-français !
      Mais aussi à tous ceux qui pratiquent , comme moi, un racisme anti-foza !

      Compter exclusivement sur le douteux Wikipedia ,
      ou sur des visions de loupe de caméra diffusées lors d’émissions télévisuelles ,
      pour prétendre connaître la France et les Français , comme le font les foza
      RAMBO qui avait tenté de façon ridicule de corriger la plus populaire des formules d’Einstein
      et isandra qui avait écrit le ridicule « les Français souches se font de plus en plus rares » ?

      Il fallait être un ramolli du cerveau , comme le sont les foza , pour s’enorguellir !

  • 25 août à 15:17 | filaver31 (#8373)

    Le problème lié aux concessions d’exploitations minières par des sociétés étrangères est toujoiurs le même dans tous les pays du monde.
    Il faut savoir que ces sociétés ne sont pas des entreprises philanthropiques, leur seule motivation est le profit.
    Ceci dit, il y aurait toujours moyen de s’entendre dans un échange « gagnant-gagnant »
    Cela serait possible dans un pays démocratique, avec des gardes-fous, des protections anti-corruption ;
    On sait bien qu’à Madagascar tout cela n’existe pas (encore) et que les contrats sont signés par des ministres ou autres politiques corrompus, une valise d’or sur un compte en Suisse et le contrat est signé.
    Toutes les clauses de protection des populations et de l’environnement ne sont là que pour le folklore, c’est partout pareil, ne rêvez pas.

    L’implication des associations de proximité, des populations concernées, cela peut être efficace, et est de toute façon un frein à l’expansionnisme délirant de ces sociétés extractives.

    La problématique est la même qu’il s’agisse de chinois, de canadiens, de français ou autres, le but est le même, le fric.

    Alors, je ne sais pas si tous ces manifestants ont été payés pour manifester, mais personnellement, je ne peux voir ça que comme une manifestation d’autonomie et d’auto-prise en charge, je ne peut voir ça que d’un très bon oeil.

  • 25 août à 16:48 | Isambilo (#4541)

    Pour ce qui est de la Betsiboka : Dago a toujours été « l’île rouge ». Il y a plus de 20 ans que Bruney a démontré que l’homme n’est pas à l’origine de la déforestation sur les Hautes Terres (thèse de Perrier de La Bâthie) mais il l’a aggravé.
    En ce qui concerne Fort Dauphin : Rio Tinto se serait-il métamorphosé en WWF ? J’en doute. Que le site soit propre, etc, c’est normal pour le bien des expatriés sur place. Mais qu’en est-il des tentatives d’accaparement des terres pour agrandir le site d’exploitation ? Attac La Réunion (avec une Malgache originaire de Fort Dauphin) a réalisé un documentaire la-dessus. Et c’est loin d’être flatteur pour Rio Tinto. Il est clair que les premiers responsables sont les Malgaches (et d’abord les élus du coin).

    • 25 août à 19:40 | filaver31 (#8373) répond à Isambilo

      A Isambilo,
      C’est étonnant dans ce forum de voir citer le grand botaniste de la fin du XIX è siècle Henri Perrier de la Bâthie.
      Les travaux de ce botaniste sur la flore malgache, surtout sur la flore du Sud et les raquettes (Opuntia ficus-indica, O. stricta et O. vulgaris datent des années 1920-1930)
      C’est vrai qu’il a écrit, notamment dans sa thèse que la destruction des forêts malgaches avait commencée bien avant l’arrivée de l’homme, mais il est bien évident qu’elle n’a fait qu’empirer depuis et continu encore.

    • 25 août à 19:51 | Stomato (#3476) répond à Isambilo

      Alors si ce n’est pas l’homme qui a détruit la foret, mais qu’il s’est contenté de l’aggraver, il est légitime de continuer a cultiver sur brulis et incendier la brousse pour obtenir une pauvre herbe verte rabougrie pour faire manger des zébus faméliques.
      Tant qu’aucun Malagasy n’est responsable des malheurs de l’Ile rouge tout va bien.
      Heureusement qu’il y a les zétranzés....

    • 25 août à 19:55 | Stomato (#3476) répond à Isambilo

      @Filaver,
      Les incendies de foret existent depuis avant l’arrivée de l’homo erectus sur terre.
      Il a même fallu plusieurs décennies au américains pour comprendre que les graines de séquoias géants ont besoin d’un épisode incendiaire pour être en mesure de germer et donner naissance à un nouveau sujet.
      Mais je suis d’accord avec vous sur l’influence négative, voire criminelle, de l’homme

    • 25 août à 20:01 | rapa (#9695) répond à Isambilo

      bonjour,
      il faut voir vraiment ce qui se passe à Fort Dauphin..je suis Vahaza. sourire et franchement y’a pas une ville à Madagascar qui soit lotie ainsi.. j’ai bien suivi cet épisode des écolos qui se sont opposés à cette époque ... mais franchement aussi louable soit elle la demarche....ca ressemble de très près à ces ecolos qui roulent avec des diesels qui fument comme c’est pas permis mais avec des revendications qui ne tiennent pas la route...mes enfants vont à l’ecole... a qui aura 15 de moyenne aura aura ses frais d’écolage payés par cette societé....j’ai une liste très longue de ce qu’il ya de positif à Fort Dauphin...Mais cette société ne peut regler à elle seule tous les problèmes de Fort Dauphin comme ceux de Madagascar...La région n’est pas dénaturée ,la démarche quelle soit démago ou pas elle a le merite d’exister..Je vis à Fort Dauphin ce n’est pas du bla bla...ET ces touristes qui arrivent une fois par mois en paquebot qui font travailler les locaux c’est mieux que rien non ???C’est aux dirigeants de Mada d’embrayer sur cette dynamique...Mais HELAS...

  • 25 août à 18:08 | diego (#531)

    Bonjour,

    Question aux résponsables politiques et les élus dans le pays.

    Ces entreprises chinoises qui viennent à Madagascar, qui ont obtenu paraît-il de permis, comment ont-elles trouvé des moyens financiers pour venir et s’installer à Madagascar ? Est-ce que la Présidence et le gouvernement malgache le savent ?

    Les entreprise, privées, chinoises sont endettées jusqu’au cou, les entreprises sous contrôle de l’État chinois, c’est encore plus grave.....la Chine est endetté jusqu’au cou......L’FMI a d’ailleurs dit aux autorités chinois, car cela représente une risque énorme pour la croissance économique mondiale.

    Ces entreprise s’endettent pour pouvoir s’installer à Madagascar. Elles s’endettent auprès des banques ou sur les marchés financiers......

    Et pourquoi recevoir des entreprises endettées chez soi, alors que l’État peut bien s’endetter ? Si une ou des entreprises pouvaient s’endetter, il va falloir que les dirigeants malgaches nous expliquent pourquoi et quelles sont les raisons qui empêcheraient l’État Malgache de s’endetter lui-même ?

    Comment expliquer ? Politique ? Rien d’autre que politique !!! Les élus et le régime peuvent bien évidemment conduire le pays dans une situation politiquemment acceptable et rassurante pour permettre au pays d’être admis pour s’endetter sur le marché ou obtenir des prêts des Institutions internationales.

    Madagascar ne peut pas s’endetter. Le régime fait tout et n’importe quoi pour trouver de l’argent....conduire le pays dans le chemin d’un financement parallèle qui est loin d’être la solution idéale pour garnir la caisse de l’État.

    Tout faire pour donner la chance au pays de pouvoir s’endetter massivement pour financer des projets qui moderniseraient et automatiquement développer Madagascar.

    Ce sont ces projets financés qui vont créer des emplois dans le premier temps ; les entretiens de ces projets permettraient de créer des emplois permenant et spécialisés......c’est de cette manière qu’un pays fait émerger une classe moyenne pouvant soutenir, garantissant et pérenne une croissance économique saine.

    • 25 août à 20:05 | Stomato (#3476) répond à diego

      Les pays, les entreprises (qui ont des possibilités de gagner de l’argent) peuvent s’endetter auprès de banques, parce que prêter de l’argent et toucher des intérêts est le seul moyen pour les banques de gagner de l’argent. (De préférence avec l’argent qui appartient aux déposants, vous savez les pauvres stupides qui croient que les banquiers sont sympas...)

      La Chine (pays) n’a pas plus d’argent que vous et moi ! Ce sont les banques chinoises qui ont de l’argent.
      Banques et pays sont copains comme Q et chemise car les banques ont besoin des pays pour lever impôts et taxes pour pouvoir ensuite payer en retour les intérêts des emprunts faits par les pays...

      Madagascar ne peut s’endetter dites-vous ? Mais Madagascar pourrait s’endetter si, et avant tout si le pays était capable de lever sérieusement les impôts et les faire fructifier.
      Mais tous se passe comme si les sommes venant des impôts n’entraient pas dans les caisses de l’état. Loin de moi l’envie d’accuser autre chose que des caisses percées qui laissent couler l’argent !

      Et puis ce n’est pas grave, car il y aura toujours des *ù%*$£ sur la planète pour donner de l’argent à Madagascar afin d’éponger les besoins de liquidité les plus cruciaux...

  • 25 août à 21:10 | diego (#531)

    Bonjour stomato,

    Madagascar ne peut pas s’endetter car l’État et les Institutions Malgaches sont en faillites par conséquent peu fiables.

    Qu’est-ce que je dis et répète ici depuis six ans ? Revenir vite aux fondamentaux :

    - État, Constitution et Institutions !

    Il n’y a pas d’autres alternatives pour diriger et gouverner un pays. Il faut avoir un État et des Institutions solides et bien assis et respecter la Constitution. En déhors, c’est le désordre et bien évidemment le pays s’expose à la :

    - DICTATURE !

    Le multipartisme, le quinquennat et les élections présidentielle et législatives sont des acquis qui conduisent mécaniquement à moderniser la vie politique du pays et pourraient enclencher les réformes économiques, de facto, les réformes fiscales à Madagascar....on a vu venir même les réformes donnant de l’autonomie Administratives aux six Provinces et leurs élus respectifs :

    - posons la question, pourquoi Ravalomanana n’a pas continué les travaux de l’ équipe précédente et aller jusqu’au bout de ces réformes ?

    Rien ne justifie l’attachement en permenance des provinces à un pouvoir central, surtout quand on sait que depuis 15 ans, le président, qu’il soit imposé par un victoire imaginaire au 1er tour en 2002, même pas sanctionner par la moindre élection en 2009, inconstitutionnel, dirigeant le pays durant cinq ans...qu’il soit imposé par des pseudo élections organisées par la CI, en 2014 :

    - depuis 15 ans, le système politique à Madagascar fabrique des dictateurs et futurs dictateurs, car depuis 15 ans, les régimes successifs détruisent méthodiquement les partis politiques malgaches.

    Cette situation affaiblit l’État et les Institutions. Et devinez qu’est-ce qui arrive quand l’État et les Institutions sont faibles ? Tout le monde, même les idiots dans la Rue se permettent de questionner la Constitution du pays !!!!

    Qu’est-ce qui va avoir confiance à un pays dans un tel État constitutionnellement ?

    Je plaide pour une endettement massif pour développer le pays et briser la pauvreté. Mais, je dis aussi qu’il faut que les politiciens Malgaches font tout pour conduire le pays et le positionner dans une stabilité politique, gouvernementale et électorale qui veut dire, doter le pays des processus et calendriers électoraux stables et fiables dans le temps.

    En Occident, il n’y a pas une seule famille de classe moyenne capable de payer en liquide une voiture et une maisons par exemple. Elle va à la banque pour demander....et obtenir des prêts pour pouvoir le faire.....avec les conditions s’y rattachant. Pour une famille, la 1er garantie c’est le travail et le ou les salaires....ensuite le taux, variable ou fix, le % et les années etc......exactement les mêmes principes pour un pays.

    Un pays gouverné, dirigé, et constitutionnellement en ordre et où l’État et les Institutions sont solides et la Constitution est respectée :

    - peut, haut là mains, s’endetter. En tout cas, les investisseurs sérieux veulent venir s’installer dans un pays en ordre comme cela.

    Pour sortir des délestages, de la famine, pour avoir des infrastructures dignes et attirer les touristes, pour prendre soin de la santé publique, moderniser l’éducation et former les jeunes malgaches et retablir la sécurité dans toute l’Ile et enfin, pour développer les six provinces malgaches :

    - le pays doit s’endetter, il n’y a pas une seuls alternative viable pour le pays.

    Si on ne le fait pas, Madagascar est condamné à la pauvreté, autrement dit, l’instabilité politique aurait une longue longue vie dans ce pauvre pays.

    Et cela, il faut que les résponsables politiques et les Malgaches éduqués en sont et en prennent conscience !!!!!!

    • 25 août à 23:58 | Jipo (#4988) répond à diego

      Vous pouvez vous endetter sur 10 générations et plus , tant que vous aurez des corrompus comme les dirigeants que vous avez et soutenez, voir des dictatures capables de vous donnez ce que vous n’ avez de cesse de préconiser : « un état fort » ( pour écraser le peuple ) il accapareront tout le pognon pour leur unique intérêt au détriment de vos compatriotes, un des exemple les plus édifiant est celui que vous soutenez mordicus : ratsy-hiraka , et c’est ce que vous souhaitez pour votre pays avec une obstination déconcertante , malgré le résultat catastrophique de plus de 20 ans de dictature et le résultat que vous avez sous les yeux, et vous ne trouvez rien de mieux de dire : encore ???
      Pour un pilote, de ligne, azafady mais : ça fait désordre ...

    • 26 août à 15:33 | Stomato (#3476) répond à diego

      Diego, j’avais bien écrit :
      "Madagascar ne peut s’endetter dites-vous ? Mais Madagascar pourrait s’endetter si, et avant tout si le pays était capable de lever sérieusement les impôts et les faire fructifier.
      Mais tous se passe comme si les sommes venant des impôts n’entraient pas dans les caisses de l’état. Loin de moi l’envie d’accuser autre chose que des caisses percées qui laissent couler l’argent !"

      J’ai utilisé le conditionnel et indiqué une possibilité d’y arriver !
      Je pense que pouvoir recourir à un endettement serait la solution idéale pour Madagascar, car cela permettrait le financement de sociétés malagasy pour exploiter la plupart des ressources naturelles du pays.
      Mais pour y arriver une condition absolument indispensable est que le pays redonne à l’étranger la confiance détruite au cours des dernières décennies.

    • 26 août à 17:20 | zanadralambo (#7305) répond à diego

      Pilote de ligne, à d’autres ! Un pilote de ligne, un vrai, a fait des études, il ne sortirait pas de pareilles inepties. S’il suffisait de s’endetter massivement pour réussir, ça se saurait !!!!!!!!MDR.
      Un pilote, un vrai, pas un mytho, ne vivrait pas dan le déni, il est forcément intelligent pour reconnaître que 25 ans d’une dictature sanguinaire qui ont fait la faillite d’un pays, ça suffit. Pleurer pour le retour d’un guignol devenu sénile est irresponsable. L’excuser, tenter de l’excuser en affirmant que ce n’est pas sa mégalomanie, mais l’avènement de 2002 qui nous a foutus dans la m…, c’est un mensonge éhonté.
      Diégo, chaque fois que vous nous sortirez la blague de 2002, je serai là, promis. Non, mais…M’en fous si vous ne tiquez même pas.

      Décidément, MT regorge d’affabulateurs, certains disent être sortis de l’IEP d’Aix-en –Provence (qu’ils le prouvent), d’autres touchent une retraite de l’état français alors que le seul apport qu’ils ont apporté à la collectivité est l’insulte quotidienne…Que dire de notre prof d’économie, pilote émérite, instructeur à l’occasion, qui nous fait un cours de droit constitutionnel à ses moments perdus…

      Quand, par-dessus le marché, un poète raciste donne régulièrement de la voix pour diviser les enfants de ce pays et qu’une écervelée (scotchée 24 h/24, 7 jours sur 7 devant son écran) lui répond, en caquetant comme une poule stupide, pour évoquer son amour aveugle pour un DJ déguisé en ado attardé, c’est à se tirer une balle dans la tête ! MT n’est plus ce qu’il était…

  • 26 août à 12:32 | papangue (#9623)

    Hi all,

    Akory aby, tasarava tompoko,

    @Isambilo et @filaver31

    Manomboka ny boky Déboisement et la Végétation de Madagascar Par L LAVAUDEN :
    Hoy izy
    « Il n’est plus aujourd’hui contesté que Madagascar ait été, jadis, entièrement boisée.
    Les travaux de Perrier de la Bathie l’ont définitivement établi, et ceux de H. Humbert l’ont absolument confirmé.
    E. F. Gautier, qui dans son beau livre sur la géographie de Madagascar (1) avait, non sans talent, soutenu la thèse contraire, s’est entièrement trompé à ce sujet, et reconnaît, du reste, aujourd’hui son erreur. »

    Auguste Chevalier ,La Végération à Madagascar,d’après l’ouvrage de H. Perrier de la Bathie
    chap III Appauvrissement de la végetation spontanée

    « Mr Perrier de la Bathie s’étend longuement sur la dégradation de la fore causée par l’homme et c’est la le côté le plus original de son travail. Son livre est un plaidoyer contre la déforestation contre les feux de brousse contre la destruction systématique par les indigènes encouragés par les Européens de toutes les plantes utiles dispersées travers la forêt Il malheureusement un grand fond de vérité dans les affirmations de auteur et cette destruction est pas spéciale Madagascar »

    Tena mahagaga izao raha voasoratrareo izao, tena mifandipatra amin’ny fikarohana siantifika , ary ny tena mapieritreritra da itoy , De la Bathie et Humbert da tsa izany minintsy ny raha novolagniny , ka da sahiragna loha keliko, ka da mba nikaroka koa aho :

    Christian A KULL
    Deforestation, Erosion, and Fire : Degradation Myths inthe Environmental History of Madagascar

    « In the early 1900s, French naturalists Henri Humbert and Henri Perrier de le Bathie developed a narrative and hypothesis concerning the deforestation trend in Madagascar (Kull, 426 and Klien 193). During the height of the French colonial rule, the French naturalists were thought to be superior in knowledge and understanding of the environment and placed blame on the indigenous Malagasy and the poverty stricken, ignorant famers for the destruction of forests. Humbert and de le Bathie claimed that the introduction of shifting cultivation, improper and overuse of fire, logging and excessive agriculture destroyed the once heavily forested island. The French naturalists assumed the island was, at one point, wholly consumed in thick, lush tropical forest that had recently been destroyed. Through basic observations, the narrative claimed that, at the time of the field work, the island was only 10% forested and therefore had been 90% deforested (Kull, 432). Despite seemingly outrageous accusations and statistics, de la Bathe and Humbert became regarded as the most respected on the subject and were often cited for their work (Klien, 193). »

    Loza ity leiretsy a !

    Dia ity , hoy i Burney fa tsy Bruney (isambilo)

    . « In the early 1980s, a team of researchers, led by a scientist labeled Burney, attempted to discover whether current grasslands in the Madagascar region reflected climate change patterns, and also sought to determine the historical role of fire on the island. Through methods such as radio carbon dating and pollen stratigraphy, Burney’s findings represented mixed vegetation prior to human intervention (Klien, 193). In addition, Burney investigated charcoal sedimentation from sediment cores and discovered concentrations of charcoal greater in late Holocene and Pleistocene samples than in more modern periods indicating the natural role of fire prior to human existence on the island (Klien, 193). The role of fire is often misunderstood, within the ecosystems of Madagascar, as destructive to the land rather than a vital, sustaining piece of the area’s ecology. Clearly, the research and evidence portrayed the island as a natural and consistently changing ecosystem. This more modern and accurate thought was not taken into account during initial creation of the hypothesis and proves the potential for over exaggeration and inaccuracies. »

    Source hafa
    Jurgen Klein,
    Deforestation in the Madagascar Highlands – Established `truth’ and scientific uncertainty
    Mba omeo références kely aho anie fa tena gaga sy talanjona.

    hitohy

    • 26 août à 12:32 | papangue (#9623) répond à papangue

      Tohiny ho an’i stomato
      @stomato

      Ny zavamarina dia sarotra ny zavamisy, fa aza dia be fanaraitsiana toy io, itony mba misy hevitra hafa.
      Mbola KULL ihany io :

      « Additionally, other areas of uncertainties, regarding the effects on the Madagascar tropical forests, have become better understood including roles of poverty, population densities, logging and fire. Poverty and rural peasantry are difficult to blame for deforestation because it is the unjust world system that forces them into their position (Vandermeer and Perfecto, 131). The local populations on Madagascar are strained by population growth and poverty leaving them no choice but to make short term resource use decisions and ignore long term sustainable practices in order to better survive (Kull, 428) From a local perspective, the indigenous populations are transforming the land to survive because that is all that they have been provided with (Kull, 432). Deforestation is often attributed to the cutting of forests for fuel wood and construction. However, recent studies have shown that this remains true only within areas of high population density and Madagascar’s population density has been extremely low until recently in its history (Klien, 195). The basic concept of Malthusian thought is not applicable to the Madagascar scenario because population is simply a small piece of the problem and is not the driving force to the issue. Commercial logging is also not seen as a major issue because of the rapid forest recovery rate. Instead, more focus needs to be placed on allowing the land to recover and avoiding land uses that will inhibit its recovery process (Vandermeer and Perfecto, 91 »

      Dia ity :
      Evaluating the Effects of Colonialism on Deforestation in Madagascar :
      A Social and Environmental History
      De Claudia randrup
      sy
      http://wrm.org.uy/oldsite/bulletin/66/Madagascar.html World rainforst movement

      Madagascar’s historic problem of deforestation can be linked to the detrimental policies of the colonial state in terms of land use and agriculture. The deforestation problem in Madagascar began when it was annexed as a French colony in 1896. An uncertain political climate and famine followed this annexation, and many of the Malagasy fled to the woods for survival. These farmers started practicing the method of shifting cultivation as a means of survival.

      Méchant !

    • 26 août à 15:39 | Stomato (#3476) répond à papangue

      Et la bonne attitude que vous prônez est de dire et accepter sans autre analyse que c’est la faute de la colonisation française si la déforestation a commencé.
      Et maintenant que l’indépendance est arrivée les malagasy continuent à détruire LEUR foret la conscience tranquille au prétexte que les français ont commencé...
      Permettez moi de me relever cette nuit pour en rire.
      J’apprécie particulièrement cette nouvelle forme de l’humour malagasy.

  • 29 août à 17:23 | papangue (#9623)

    Akory
    Ino tsy metimety amin’ny tenanao ?
    Zao ro izy fa tena hatsikana bevata ty atoy :
    Tegna hatsikan tokoa izy ‘ty

    - Primo
    « Et la bonne attitude que vous prônez est de dire et accepter sans autre analyse que c’est la faute de la colonisation française si la déforestation a commencé. »
    Vous, sur simple intuition ( ???) , par amour pour la mère Patrie , vous doutez ?
    Comment ca sans autre analyse , mais c’est des scientifiques reconnus qui ont réalisé ces recherches.
    Et vous , qui etes –vous ? scientifiques ? quels sont vos arguments ?
    Avez-vous lu au moins, ou Mossieur ne comprend pas l’anglais ?
    Voici aussi d’autres informations :
    Deforestation in Madagascar : Counter Arguments and Opposing View Points
    http://profiles.arts.monash.edu.au/christian-kull/why-we-cant-say-madagascar-is-90-deforested/

    - Secundo :
    « il est légitime de continuer a cultiver sur brulis et incendier la brousse pour obtenir une pauvre herbe verte rabougrie pour faire manger des zébus faméliques. »
    Vous êtes d’un mépris vis-à-vis des tantsaha , pourtant , encore une fois selon les scientifiques :

    Au lieu de considérer les tantsaha comme ignorants et désespérés, nous devrions reconnaitre leur capacité à utiliser les ressources à leur avantages (Esoavelomandroso)
    Les tantsaha sont des personnes expérimentées travaillant sous contrainte socio-politique
    Voir aussi la gestion de forêt de tapia par les tantsaha. :
    https://serval.unil.ch/resource/serval:BIB_D6D1155E8044.P001/REF
     ;In Deforestation in Madagascar : Counter Arguments and Opposing View Points :
    « The local populations on Madagascar are strained by population growth and poverty leaving them no choice but to make short term resource use decisions and ignore long term sustainable practices in order to better survive (Kull, 428) From a local perspective, the indigenous populations are transforming the land to survive because that is all that they have been provided with (Kull, 432). »

    Additionally, other areas of uncertainties, regarding the effects on the Madagascar tropical forests, have become better understood including roles of poverty, population densities, logging and fire. Poverty and rural peasantry are difficult to blame for deforestation because it is the unjust world system that forces them into their position (Vandermeer and Perfecto, 131

    - Tertio
    Le feu est aussi utilisé comme résistance pendant la colonisation et apres (époque ratsirakienne), Esovelomandroso.

    - Quarto
    « Et maintenant que l’indépendance est arrivée les malagasy continuent à détruire LEUR foret la conscience tranquille au prétexte que les français ont commencé...
    Permettez moi de me relever cette nuit pour en rire. »
    Je n’ai nullement écrit cela !!!!

    Although humans are generally thought to be the primary cause of the loss of Madagascar’s endemic species recent studies of the decline of forest cover have suggested that climate change may
    have also played an important role. Inparticular, periods of drought may have been the primary or at least complementary cause of the forest loss, grassland expansion and megafauna disappearance
    across Madagascar (Virah-Sawmy et al., 2010).

    Néanmoins, la forêt de l’Est a considérablement diminué, et l’homme en est aussi responsable.
    Il faudrait aider ces tantsaha, pour les sortir de l’extrême pauvreté, si les malgaches sont dans leur situation économiques ,sociales explosives c’est grandement à cause d’eux même : corruption, irresponsabilité, inconséquence des dirigeants.

    Mahereza manao fisolokiana ,sy kolikoly sambatra e !

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 225