Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 24 juin 2017
Antananarivo | 07h33
 

Energie

Enérgie

Politique énergétique peu convaincante : « Seul le soleil ne trahit pas »

jeudi 29 décembre 2016 | Bill

Les abonnés de Jirama auront vu de toutes les couleurs. Et cette société d’Etat n’en a pas fini car elle n’a aucune vision. En vérité, il n’y a que le soleil qui fait le jour et la nuit, qui distribue chaleur et lumière qui ne trahit point et jamais. Peut-être que le coût d’installation de grande centrale solaire est onéreuse mais son coût d’exploitation est réduite, très réduite par rapport aux autres sources d’énergie sinon les Européens ne l’auraient pas progressivement encouragé et adopté son couplage avec d’autres sources depuis le début des années 2000, à l’exemple de l’Allemagne. Après ce problème d’étiage, bientôt ce sera les grosses pluies diluviennes et les cyclones. Dès lors les crues vont charrier des troncs d’arbres et de l’argile et du sable qui vont entraver le bon fonctionnement des turbines des centrales hydroélectriques ; en plus des coupures des fils haute tension et des autres circuits de distribution. En fait, que signifie cette campagne de reboisement présidentiel à Andekaleka ? Pour protéger cette centrale du tarissement des eaux ou pour d’autres investissements moins décevants ou plus rentables rapidement ?

En tout cas, la Jirama est clean et n’a rien à se reprocher si on devait tenir compte des explications successives des responsables au sein de la Jirama, à commencer par le responsable de la communication, jusqu’aux directeurs et directeurs généraux. Pannes techniques indépendantes de la volonté de la Jirama ; et on cite des transformateurs saturés qui explosent ou des poteaux électriques déracinés ou des fils électriques emportés par des voleurs. Ils invoquent aussi des problèmes économiques tels des approvisionnements qui n’arrivent pas à temps ou des fournisseurs de gasoil défaillants. Ces responsables de la Jirama avouent tout de même que ce n’est pas tellement la faute aux fournisseurs mais au gouvernement et au ministère des Finances qui décident quand il s’agit de régler les impayés des factures des fournisseurs et de fixer les prix du kilowatt aux consommateurs. Dans tous ces cas, la Jirama n’y est pour rien ; bien mieux, elle travaille bien et déploie tous ses moyens et ressources pour le service public. Elle pourchasse les branchements illicites. Elle négocie dur avec les fournisseurs et signent des contrats avec d’autres partenaires pour satisfaire les abonnés, entre autres avec les Forces armées et la Météorologie pour les pluies artificielles. Et tout récemment, les responsables de la Jirama ont expliqué aux abonnés que la société de service public par l’intermédiaire de son Conseil d’administration, a signé de nouveaux contrats avec les compagnies importatrices de carburant, Jovena et Galana, pour qu’elles assurent le ravitaillement des stations thermiques jusqu’au 2 ou 3 janvier prochain. La Jrama a besoin de quelque 300 à 450m3 de gasoil par jour. La région Diana (Nosy-be et Antsiranana) et l’île Sainte Marie elles aussi auraient fait l’objet de conventions du genre pour les fêtes de fin d’année.

Pendant ce temps, les 160 000 barils de fuel lourd produit localement dorment dans les citernes de Madagascar Oil à Tsimiroro ; et sous le soleil accablant du pays, plusieurs régions, dont les périphéries de la capitale s’illuminent avec les lampes et kits solaires de fabrication indienne, européenne et chinoise.

67 commentaires

Vos commentaires

  • 29 décembre 2016 à 09:25 | diego (#531)

    Bonjour,

    Une politique énergétique est de la responsabilité de l’État. Tout comme tout ce qui touche l’Éducation, la Santé, les Infrastructures et la politique étrangère du pays.

    Il y a beaucoup à dire et en même temps, il y a peu de choses que la population, les consommateurs et les contribuables malgaches peuvent faire et dire. Descendre dans la rue, jusqu’ici ne donne pas les résultats escompter. Des petits malins s’arrangent à prendre la colère de la population, pour faire exactement les mêmes politiques que ceux que les gens n’ont plus voulu.

    La colonisation est passée par là. Les forces vives du pays sont éparpillées.

    Il faut investir massivement, mettre le paquet comme on dit, sur l’éducation, l’énergie, la santé et les infrastructures pour espérer sortir de la pauvreté un jour.

    S’endetter, s’endetter et encore s’endetter. Cela veut exactement dire que les dirigeants malgaches aujourd’hui et ceux de demain doivent obtenir la confiance des Bailleurs des Fonds, autrement dit, mettre petit à petit et surement, le pays en position de pouvoir s’endetter comme il veut.

    Il ne faut pas laisser les autres s’endetter pour vous, il faut s’endetter soi-même. Cela veut dire qu’il faut bien définir ses objectifs et savoir compter ce qu’on va dépenser et bien évidemment, définir les urgences.

    • 29 décembre 2016 à 10:20 | Paulo Il leone (#6618) répond à diego

      « La colonisation est passée par là. Les forces vives du pays sont éparpillées. » Ben voyons !!

      Il va de soi que les gentils indigènes Malgaches alias les forces vives, éparpillées et brimés depuis l’aube des temps par les méchants kolonizateurs, ne peuvent pas êre tenus pour responsables de leur m..de atavique et de leur incurie chronique presque 60 ans après leur indépendance !! .... Dixit Diego !!

      ça m’aurait étonné de lire le contraire sous la plume d’un de nos zintellectuels de salon que je soupçonnne d’être imbibé de rhum vita gasy dès l’aurore !

      T’as bien raison diego ! La solution malgacho-malgache c’est .... « il faut que... », « il faut pas que... » et surtout « y a qu’à... » !

      Heureusement que t’es là !

    • 29 décembre 2016 à 12:48 | Jipo (#4988) répond à diego

      @ 👨🏽‍✈️ ✈️ 💡 .

      La colonisation ne peut qu’ être subie , dixit l’ écorché vif de cet enfer .( qui au passage serait plus pilote de charrette, pirogue ou pouss-pouss que : d’ avion )
      Juste une question, pourriez vous avoir le courage de demander, voir / referendum, à vos compatriotes, s’ ils avaient le choix de : RE- SUBIR la colonisation de Renimalala, comparativement à l’ « indépendance » RE-TROUVEE et ce qu’ elle leur fait « subir », actuellement : laquelle des deux préfèreraient-ils ???
      Je ne prone pas en faveur de la colonisation, (loin de moi) mais cracher dans la soupe ainsi est épidermique, aussi épidermique que l’ irritabilité de ce monsieur quand il se souvient de la « colonisation », en voyant le verre toujours à moitié vide, qui plus est comparativement à celui actuellement à moins que moitié plein : mais bon ...
      l’ ingénieuse OP des subprimes des banksters ricains a manifestement fait des émules, quand d’ autres en reviennent certains en redemandent, ne pas apprendre des erreurs des autres serait une spécialité insulaire, voir vita gasy ?
      On n’ endette pas plus qu’ on ne prête à quelqu’ un d’ insolvable, sachant pertinemment que les aides accordées serviront à grossir les comptes des crapules au pouvoir, qui ont permis à un certain prétendu capitaine de pirogue de se la couler douce à Neuilly pendant des années, mais ça , comme les bienfaits de la colonisation, est fady dans le fomba de ces indépendantistes tortionnaires de leurs compatriotes.
      La colonisation Malagasy est tellement plus soft, efficace, rentable ...
      Ne dit-on pas que c ’est le mauvais ouvrier qui se plaint de ses outils ?
      Alors oui la zirama (comme quasiment tout le reste ) du temps de la colonisation avait pale figure comparativement au rayonnement d’ aujourd’ hui, mais ça c ’est la fôte aux méfaits de la kolosizassion ...
      Voilà une idée ça qu’ elle est lumineuse, vous pourriez me rendre mes ray ban svp ? yé souis & bloui !

  • 29 décembre 2016 à 10:30 | Eloim (#8244)

    L’application de la politique énergétique à Madagascar est assez timide voire même inexistante. Ceci se confirme avec l’accès nonchalant à la transition énergétique couplant incessamment l’énergie fossile qui commence à faire sentir ses effets dévastateurs à notre environnement.
    Quoi qu’il en soit, la création de richesse, allusion même à la création d’emploi, dépend essentiellement de cette énergie pour ne parler que l’industrialisation et d’autres secteurs porteurs dont l’hôtellerie, etc.
    Les 15% cités précédemment ne peuvent pas prévaloir autant en terme de prépondérance économique au pays ? Ainsi, sommes-nous loin de la vision misant sur le développement économique durable du pays. Quel GÂCHIS !

    • 29 décembre 2016 à 13:40 | gang’s (#4016) répond à Eloim

      A propos de politique énergetique, il existe des solutions « françaises », de chez Colas, (la France met des sous sur le RD , un exemple), que l’on peut coupler avec la politique pour faire de Madagascar un pays doté de route aux normes ( donc, pas made in China), le pays gagnerait sur tous les plans,
      http://positivr.fr/colas-routes-solaires-france/

  • 29 décembre 2016 à 10:59 | sanois (#8546)

    les 160 mil galons en litre cela fait environ
    160.000 x 160 litres
    soit 25 600 000 litres
    a raison de 450 000 /jour besoins jirama

    donc 25 600/450 = soit environ 60 jours

    il n y a pas de quoi pavoiser depuis que cette huile est exploitee.......
    « poor » la quantite

    elle servira pour la nouvelle centrale a turbine de jovena

    • 29 décembre 2016 à 16:33 | Jipo (#4988) répond à sanois

      @ gangs & c/o : Connaissez-vous le prix au KM de cette lumineuse idée ?

  • 29 décembre 2016 à 11:43 | Turping (#1235)

    Là oui, le projet dans l’énergie solaire est un bon investissement même s’il est onéreux, au fil du temps avec l’amortissement cela deviendra très intéressant.
    - Comme j’ai dit hier les énergies fossiles ne sont pas éternelles il faut à un certain moment adopter une « politique énergétique » ambitieuse si la bonne gouvernance successive était au rendez-vous bous depuis l’indépendance octroyée sous dépendance avec les incapacités à relever le vrai défi.
    - Les pays développés depuis un moment se sont déjà projetés vers les énergies nucléaires, solaires, éoliennes, etc....Même les voitures électriques, hybrides ont été en cours d’expérimentation depuis un certain moment. Ainsi comme les voitures avec les batteries de lithium (l’or blanc qu’on trouve en Bolivie massivement).

    • 29 décembre 2016 à 14:06 | Mihaino (#1437) répond à Turping

      Bonjour Turping,
      J’ai lu attentivement votre réaction d’hier sur les problèmes énergétiques en réponse à Queen.
      Votre conclusion sur« le manque de volonté collective et d’ambitions pour aller vers l’avant alors que le Pays a des potentialités...... » devrait interpeller tous les Responsables aux affaires de notre Pays et nous tous, sans exception ,qui pourrions apporter notre part de briques pour son développement .
      Rien à ajouter à votre réaction ci-dessus car il nous faut justement relever ce défi .
      Amicalement,

  • 29 décembre 2016 à 12:12 | Isandra (#7070)

    Cela ne m’a pas étonné du tout, si ce régime n’a pas la politique énergétique,...du fait que non seulement, le Président est un Président par hasard, mais, il s’est orgueilleusement mis à dos une équipe déjà bien préparée pour mettre en oeuvre un programme bien ficelé, qui devait l’épauler pendant son mandat,...

    • 29 décembre 2016 à 12:34 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Pendant ce temps, les ZD perdent encore et encore leur temps à ré-commenter comment leur Dada a été obligé de déposer sa démission,...

    • 29 décembre 2016 à 12:49 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Faire des projets ,batir des chateaux en Espagne ,c’est bon pour la galerie mais quand il faut passer aux actes il n’y a plus de compétence et le Vola de l’aide étrangère a disparu. C’est ainsi depuis 60 ans
      Comment faisait donc ces colons batisseurs avec pour seules ressources celles de l’impot local et des subsides d’une métropole affaiblie dans deux guerres mondiale ?
      Pour eux ,il n’y avait pas le secours du FMI ,de la Banque mondiale ,de la Banque africaine ,de la FED etc.....

    • 29 décembre 2016 à 13:11 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena, l’unchronique,...

      Qui voulait nous faire gober que pendant la période coloniale, Madagascar était pays émergent, Dragon de l’Afrique,...qu’il le prouve ici, ne serait ce qu’un journal colonial,...

      Vous avez oublié la première république où les Malagasy vivaient bien loin des corvées coloniales,...pouvaient fréquenter n’importe quel endroit et lieu sans risquer d’être expulsé à cause de son statut indigène,...et que Madagascar était un vrai grenier de l’océan indien,...

    • 29 décembre 2016 à 13:43 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena, l’unchronique,...

      Un rapport de l’UNESCO nous a rapporté, ceci :

      "Avant l’Indépendance, il y avait régression du niveau de vie moyen ; entre 1950 et 1960, le PIB est passé de FMG. 67, O milliards à 105 milliards ( 30 70) mais la population qui était en 1950 de
      4 200 O00 habitants atteignait 5 300 O00 habitants en 1960 ( 16 70) et l’indice des prix de gros à Tananarive (base 100 en 1950) passait de 111 à 134 ( 12 70). de FMG. 24 500 à FMG. 23 250, soit une baisse de 5 70. économique se traduisait par une chute de l’emploi ; les effectifs salariés (à l’exclusion des fonctionnaires) au nombre de 220 O00 en1950 étaient réduits à 191 O00 en 1960."

      Cela nous laisse penser que la période coloniale n’était pas aussi faste que Vatomena prétendait,...

    • 29 décembre 2016 à 17:58 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      @Isandra --- La France n’a jamais été la poule aux oeufs d’or .Au temps colonial ,elle n’avait pas que Madagascar en charge . Elle instruisait ,enseignait ,soignait ,batissait au Sénégal ,en Algérie ,au Cameroun ,en Nouvelle Calédonie ,à la Réunion ,au Tchad ,au Congo ,...partout. Sans se rendre compte que cela dépassait ses moyens et l’épuisait . En situation de dénatalité prononcée ,elle était incapable de peupler ses colonies. La décolonisation a été pour elle une libération de charges et de responsabilités .Mais ,le général De Gaulle n’avait pas imaginé que des millions d’africains ,100 000 à 140 000 malgaches ,viendraient chercher leur pitance dans l’ancienne métropole et alourdir le poids des charges sociales prévues à l’origine pour les seuls français ..
      Dans mon entourage combien de fois ai je entendu les dadabe qui soupiraient :Sambatra izahay tamin’ny andron’ ny vazaha ! Chez vous ,peut etre , c’était plutot : Nous sommes les damnés de la terre . Et combien nous sommes plus heureux avec notre monnaie en ariary aujourd’hui !

    • 29 décembre 2016 à 19:18 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      @Isandra --- La 1ère République était fraiche née de la colonisation.On y vivait mieux qu’aujourd’hui : Vous meme le reconnaissez. Le franc CFA était une monnaie convertible.Qui veut de nos ariary quand on voyage aujourd’hui ?

  • 29 décembre 2016 à 12:29 | filaver31 (#8373)

    Actuellement tous les pays africains s’orientent vers la transition énergétique. Tous remplacent leurs vieilles centrales thermiques au pétrole lourd ou au fuel par des centrales utilisant d’autres sources d’énergie, notamment le soleil.
    Ils y sont incités par les organismes financiers internationaux, FMI et Banque mondiale et autres acteurs du développement.
    Nombreuses aussi sont les offres émanant des industriels pour la construction de ces centrales.
    Mais, les sommes en jeu sont tellement faramineuses et la concurrence féroce que se livrent ces industriels passe comme toujours, par le népotisme, le favoritisme et la corruption.
    Les marchés d’Etat, qui devraient être étroitement contrôlés par des appels d’offres transparents sont pour la grande majorité d’entre eux biaisés et accordés aux plus généreux à grands renfort de valises de billets et de comptes off shore.
    Les pots de vin lors de la signature de ces contrats se chiffrent en dizaines de millions d’euros.
    Evidemment ces « commissions » viennent grossir le chiffre total de l’équipement qui verra son évaluation augmenter sensiblement depuis le chiffre officiel mentionné pour valider l’appel d’offre et le chiffre final payé par le pays.
    Tout cela aux dépens du citoyen malgache qui paiera 20% de plus que le coût réel ; dans le même temps certains dirigeants seront devenus milliardaires.....Et seront peut être même remerciés pour avoir équipé le pays de belles centrales solaires...
    Pas de démocratie sans contrôle des dirigeants, sans réelle opposition, sans éducation des peuples, vaste programme...espoir pour 2017

  • 29 décembre 2016 à 12:59 | Rakotozafy (#1655)

    La vraie solution c’est une centrale nucléaire ça prend moins de place et comme on trouve de l’uranium au pays c’est la solution la plus évidente

    • 29 décembre 2016 à 13:30 | Jipo (#4988) répond à Rakotozafy

      Ne reste plus qu’ à former les techniciens, vous me direz qu’ il suffit de recycler ceux de la zirama et le tour est joué ...
      Et pour cela, vous les envoyez ou pour la formation ?

    • 29 décembre 2016 à 13:31 | Isambilo (#4541) répond à Rakotozafy

      Quand on n’est même pas capable de gérer un stock de gasole pour faire fonctionner un groupe électrique, il serait mortel de jouer avec l’atome.
      Revenons d’abord au jabora, puis on vera ensuite. Mais dans ce cas, il faut renoncer à l’internet.

    • 29 décembre 2016 à 13:34 | filaver31 (#8373) répond à Rakotozafy

      Une centrale nucléaire à Madagascar, ça serait une pure folie !!!

      D’abord l’uranium est fait lui aussi partie des combustibles fossiles, donc par définition non renouvelable.
      Le nucléaire a été une mauvaise solution adoptée par les pays riches depuis une 50aine d’années.
      Actuellement que la plupart de ces centrales arrivent en fin de vie, on commence à s’apercevoir de l’énorme coût de leur démantèlement, du problème insoluble des déchets et de santé publique. Cela relativise le mythe de l’électricité bon marché qui a servi à anesthésier les populations depuis un demi siècle.
      La tendance actuelle est à l’abandon de cette filière et au développement des énergies renouvelables.
      Ensuite, quand on voit la gestion calamiteuse de la Jirama, on frémit à la même gestion appliquée à une centrale nucléaire... (ceci dit sans douter un instant de la compétence des techniciens malgaches)
      Madagascar posséderait des ressources en uranium, peut être, mais quand on voit le désastre causé au Niger par l’extraction de son minerai, on ne peut souhaiter cela pour Madagascar.

      Toute l’histoire du nucléaire, tant civil que militaire démontre qu’il s’agit d’une technologie de mort, tournons nous plutôt vers des ressources de vie, inépuisables comme le solaire ou l’éolien.

    • 29 décembre 2016 à 14:04 | tanguy37 (#7699) répond à Rakotozafy

      Sympa !!pour faire venir les touristes !!
      bravo l’idée,surtout quand on n’est pas foutu d’entretenir une centrale au gasoil !!

    • 29 décembre 2016 à 14:35 | atavisme premium (#9437) répond à Rakotozafy

      Encore un qui se crois sortis de la cuisse de jupiter !!!
      Dans le cas peu probable ou vous trouveriez les financements,la technologie et la technicité faudrait encore la maintenance à longs termes !
      Et la je dis non car il faut se rendre a l’évidence ,incapable de gérer même une (petite)centrale thermique je vous vois en docteur fol-amour faire des test genre Tchernobyl.
      C’est pas pour vous ces machins là a moins que le but ultime soit de transformer Madagascar en zone inhabitable pour l’humanité !
      Apprenez a gérer la jirama,airmad et autre fiasco économiques et on en reparles dans 1000 ans !

    • 29 décembre 2016 à 15:31 | Paulo Il leone (#6618) répond à Rakotozafy

      ...et dans 50 ans on aura des gamins Malagasy à deux têtes et trois bras, et des zébus ailés ! MDR !

      Et pourquoi pas des fataper à l’acétylène pendant qu’on y est !

      Rakotozafy mérite le prix du ridicule-qui-ne-tue-pas (enfin pas encore, mais ça viendra !) qui récompense les grands innovateurs de ce siècle !

    • 29 décembre 2016 à 16:02 | Isandra (#7070) répond à Rakotozafy

      Rakotozafy,

      Alors là, vous attirez la foudre de Vazaha,...

      Vous avez oublié que seuls quelques pays seulement peuvent exploiter la nucléaire,...Les autres n’ont pas droit,...

      D’où toutes ces ironies de Vazahas,...en tête Atavisme,...

    • 29 décembre 2016 à 18:01 | atavisme premium (#9437) répond à Rakotozafy

      Isandra,
      Au lieu de raconter n’importe quoi répondez à ces quelques questions .
      Quelles sont ,aujourd’hui ,les capacités industrielles gasy ?
      Combien de gasy sont formés à tous les niveaux des besoins de ce secteur économique et parmi ceux-ci ,combien ont une expérience significative dans les emplois du secteur de pointe qu’est le nucléaire civil ?
      Qui ,quelle structure gouvernementale ou étatiques serait capable de générer et gérer efficacement ce projet dans le temps ?
      En plus clair ce n’est pas des réparateur de 2 ch ou même de Toyota denier modèle voir de technicien d’autre secteur et malgré tout de bonne qualité qu’il faut pour concevoir suivre et mettre en oeuvre une centrale nucléaire .
      Tous les pays au monde possédant du nucléaire civil possède une basse industrielle solide et ceux qui n’avait pas cette atout et mais qui en avait les moyens financiers n’ont jamais pu développer une filière qui pouvait tenir la route dans le temps .
      Donc oui j’utilise l’ironie mordante car ce sujet revient périodiquement et toujours avec les mêmes imbécillités d’impossibilités que vous autres n’acceptez pas .
      Donc ,non la magie et les miracles n’existent pas ,tout comme le monde fantasmé de my dagoland superpuissance .
      Vous êtes collectivement en retard ( et pas qu’un peu) et sur tout dans toutes les aspects du développement humain .
      Si personne chez vous ne s’est aperçu de cela ,il faut consulter en masse !

  • 29 décembre 2016 à 13:22 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Sans vouloir être pessimiste, ces nouvelles technologies énergétiques, que meme les Européens ont du mal à mettre en place, tout simplement à cause de leur cout, est à mon avis au dessus des moyens de Pays comme Madagascar.
    L’ entretien, le stockage, et la distribution de cette énergie, n’ est pas à la portée de tous, pas encore du moins.
    Si vous n’ êtes pas capable d’ entretenir une centrale électrique, comment voulez vous entretenir une solaire, voir atomique ???
    C ’est bien de vouloir rouler en ferrari, encore faut-il des « pistes » pour cela, je sais que ce n’ est pas ce qui manque à Dago, mais je parle de pistes cyclables, par pour sarety .
    Les « lumineux » dépités ont trouvé la solution, les 4#4, plus facile que de construire des routes .
    Vivement des hydroglisseurs solaires, pour faire du canyoning / la bestiboka voir / les pangalanes...
    ( voilà une idée « lumineuse » à soumettre à RR pour developper le tourisme VIP ...)
    Avec les ressources naturelles du Pays, il serait judicieux de construire des barrages pour centrales hydrauliques , construire des canneaux d’ irrigation, des bassins de rétentions, pour redistribuer cette or si précieux & vital qu’ est l’ eau, qui est gaspillée ( sans compter) laissée à la mer, d’ ou l’ expression « jeté à la mer » .
    Alimenter le Sud, faire de l’ Hydroponie, de l’ élevage de tilapia, que sais-je ?
    des projets qui ne nécessitent pas d’ avoir Bac + 8, et qui ne coutent pas les yeux de la tete , avec les moyens du bord comme on dit, rien que ça permettrait d’ y « voir + clair » et sans la zirama !
    Mais bon je dis ça je dis rien ...

    • 29 décembre 2016 à 14:11 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Du solaire à Madagascar ? encore utopique.
      Du nucléaire à Madagascar ? encore utopique.
      Du solaire à Tananarive ? pourquoi pas !
      Du nucléaire à Tananarive ? pourquoi pas !

      Et le reste du pays peut continuer à crever ! Ou à tout le moins supporter de longues périodes de délestage par manque chronique de fric pour payer une fois le pétrole des moteurs, une autre pois pour payer les pièces détachées pour faire fonctionner des groupe hors d’âge ou presque.

      Jipo parle fort à propos des ressources du pays !
      Et de développer l’énergie hydraulique. Il a raison, mais nul n’est prophète en son pays !
      Et les posteurs assidus gros consommateurs de méga octets transmis pas internet, passent allègrement sur des solutions potentielles pour Madagascar !
      Voir http://idenergie.ca/fr/hydrolienne-2/
      Une hydrolienne de ce genre pourrait alimenter des villes et villages loin de la capitale et des nantis.
      Cela permettrait à ces villes de développer des solutions économiques profitables.
      Et cela pourrait inciter les broussards à faire des travaux destinés à réguler les débits et contrôler les excès.
      Ah mais oui, ce genre de solution coute de l’argent, argent qui est bien présent pour des 4x4 de députes mais pas pour la populace !
      Une hydrolienne coute (départ Canada) 9500 dollars Canadiens, soit environ 6800 euros.
      Avec le prix d’un 4x4 combien peut-on financer d’hydroliennes ?

      Le gros inconvénient du solaire est que les cellules photovoltaïques produisent du courant le jour quand on en a le moins besoin. Certes on peu stocker l’énergie électrique dans des batteries mais les batteries ont une durée de vie limitée et coutent très cher au Kw/h stocké.
      L’on pourrait envisager d’utiliser cette énergie pour la transformer en énergie potentielle. Imaginez deux lacs ayant une différence de niveau importante. Une canalisation entre les deux permet d’actionner des turbines générant de l’électricité la nuit en vidant le lac supérieur dans le lac inférieur.
      Le jour l’électricité des panneaux solaires sert a alimenter des pompes qui renvoient l’eau du lac inférieur dans le lac supérieur. Et le cycle recommence la nuit suivante.
      Mais il n’empêche que les panneaux solaires ont besoin d’être remplacés au bout de 20 ans de fonctionnement, à condition que la partie non exposée au soleil soit bien refroidie sinon le rendement des cellules solaire est faible et la cellule se dégrade assez vite et ne dure pas les 20 ans annoncés par les « spécialistes » du solaire qui sont plus forts en finance et baratin.

      Les solutions pour résoudre les problèmes d’énergie à Madagascar ont toutes deux inconvénients : elles nécessitent de l’argent, et demandent du temps pour apporter de l’électricité aux malagasy qui en veulent pour avant hier.

    • 29 décembre 2016 à 14:28 | gang’s (#4016) répond à Jipo

      @ Stomato,

      L’hydrolienne de Canada pose problème, 99,99% des Malgaches ne savent pas nager, du coup, ils ne pourront pas effectuer les entretiens primaires de leur installation canadienne, l’on ne va pas appeler ses pauvres canadiens de si loin pour si peu, d’autant plus que l’on vit déjà les effets néfaste des entretiens européens de la machine à fabriquer les passeports à Anosy, obligé d’appeler des li_tuaniens ou je ne sais qui à chaque panne, merci !!!

  • 29 décembre 2016 à 14:31 | Razaka (#7817)

    Hello
    On a besoin d’une Vraie Opposition constructive contre tous ces Maux.
    Des solutions existent pour redresser Madagasikara vers une croissance INCLUSIVE et endogène à condition de se donner les bons moyens pour y arriver.
    Et je redis aussi qu’une croissance purement capitalistique est très mauvaise pour les Pauvres.
    Je dirais même alors, qu’il est encore plus facile de développer un Pays comme Madagasikara que la Grèce par exemple, vu le système monétaire de l’EU dont ce Pays en est un des prisonniers.

    == > Le Problème à Madagasikara est simple.
    Ceux qui sont nuisibles au Development INCLUSIF doivent quitter l’Administration de l’Etat.

    Comment Faire ?
    D’abord, les personnes parvenues au pouvoir voient dans l’opposition politique, non pas une force adversaire alliée dans une certaine mesure pour la construction de la nation, mais plutôt un ennemi prêt à tout pour accaparer le pouvoir à leur profit.
    Cette irresponsabilité politique du pouvoir nous a déjà démontré au fil des temps à des dictatures parfois violentes dans le Pays. Nous n’avons qu’à constater ce qui résulte des 56 années d’indépendance !

    D’autre part :
    Les soi-disant oppositions qui sont en général des Caméléons ne luttent souvent que l’aliénation du pouvoir d’Etat parfois par la Violence. Ce qui est une option fatale à tout égard pour toute nation qui se veut démocratique. Je ne souhaite pas cela.

    Etre Proactif est donc une des Solutions si ce n’est la principale :
    ** Une vraie Opposition politique doit être solidaire, solide et constructive.
    Au-delà de la conquête du pouvoir d’Etat, le rôle de l’opposition politique dans la démocratie s’agit, de créer de vrais Contre-pouvoirs.
    ** Une vraie Opposition doit être des garde-fous en mesure de porter un jugement critique sur l’action des tenants du pouvoir afin que le débat né de la confrontation des propositions émanant d’entités multiples puisse aboutir à bâtir les meilleures Options possibles sur toutes les Questions et les Secteurs existants dans une nation pour le bien-être des populations.
    ** Une vraie Opposition pourra fédérer tout un Peuple dans une démarche pareille, puisqu’elle sera un facteur de rebond de l’Opinion pour une Intelligence Collective COMPRISE de Tous.
    = > L’Armée ne pourra rien faire face à une telle adhésion massive et intelligente.

    Car quoi qu’on ait comme idées ici ou là, s’il n’y a pas d’Action collective ancrée dans un nouveau Paradigme, alors Madagasikara court tout droit vers la Perdition et vers le Chaos politique et sociétal.

    Les nouvelles technologies comme les nouvelles techniques existent. Mais l’intelligence réside dans une adéquation avec les réalités du Pays afin d’appliquer ce dont Madagasikara a vraiment besoin pour se redresser de façon pragmatique.

  • 29 décembre 2016 à 16:19 | Stomato (#3476)

    @ bang’s
    >>L’hydrolienne de Canada pose problème, 99,99% des Malgaches ne savent pas nager, du coup, ils ne pourront pas effectuer les entretiens primaires de leur installation canadienne, l’on ne va pas appeler ses pauvres canadiens de si loin pour si peu, d’autant plus que l’on vit déjà les effets néfaste des entretiens européens de la machine à fabriquer les passeports à Anosy, obligé d’appeler des li_tuaniens ou je ne sais qui à chaque panne, merci !!!<<

    99,99% des malagasy des plateaux ne savent peut être pas nager !
    Mais les malgaches qui peuplent le côtes savent nager eux, même s’il ne le font pas toujours par plaisir.
    Je conçois que beaucoup de malagasy ne peuvent envisager apprendre à entretenir des mécanismes un peut évolués. Certainement ceux qui vous ressemblent, qui ont un poil chronique qui pousse dans leurs mains et qui concurrence un ongle de petit doigt qui dépasse le centimètre, et les empêchent de travailler.
    Cependant ceux qui vivent hors de la capitale sont parfaitement capables de réparer n’importe quelle panne de n’importe quel élément d’un véhicule...

    Mais vous avez entièrement raison sur l’incapacité de certains malagasy à entretenir ce qui leur est donné ! Cela a été démontré largement en 50 ans.
    Manifestement vous faites partie de la nouvelle génération qui croit que tout leur est dû, même le respect...

    • 29 décembre 2016 à 16:47 | gang’s (#4016) répond à Stomato

      Bonjour, c’est Gang’s
      J’ai quand mm proposé une solution qui devait vous mettre un petit sourire patriotique, un peu plus haut, c’est sur qu’elle n’est pas canadienne, mais « francophone » , je la redonne
      http://positivr.fr/colas-routes-solaires-france/,
      pour le reste, je suis juste en vacances et je sais très bien me servir de mes mains, détrompez-vous, ce n’est pas parce que l’on ne dissert pas sur Madagascar que l’on ne la connait pas.

    • 29 décembre 2016 à 16:51 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Que ceux qui ne savent pas nager : apprennent , quel argument de poids !
      moi vouloir mais moi yen a pas konnaitre ...
      Je propose le système shadok , vous savez pédaler ? alors pompez cher monsieur !

    • 30 décembre 2016 à 16:38 | Stomato (#3476) répond à Stomato

      @ Gang’s :
      J’ai quand mm proposé une solution qui devait vous mettre un petit sourire patriotique, un peu plus haut, c’est sur qu’elle n’est pas canadienne, mais « francophone » , je la redonne
      http://positivr.fr/colas-routes-solaires-france/, <<

      Cela ne me fait pas rire, ni même sourire, mais je suis sensible à l’intention :-)

      Cette idée de route solaire semble intéressante. En première analyse seulement.
      On a très vaguement parlé du prix : 1 million d’euro pour 1 km.
      Mais on ne dit rien du rendement de la chose, ni des frais d’entretien (lavage), d’élagage des arbres en bordure de route, du stockage de l’électricité produite...
      Mais cela est normal, l’égérie de ce programme est connue pour faire joujou avec l’argent des concitoyens (en deux mots !) et ne pas s’émouvoir quand ses initiatives sont un fiasco.

  • 29 décembre 2016 à 16:59 | Jipo (#4988)

  • 29 décembre 2016 à 17:05 | diego (#531)

    Bonjour Paulo II Leone,

    Qui de nous deux est le plus Français ? Le savez-vous ? Est-ce que la question est à poser, par exemple ? À l’inverse, qui de nous deux, qui aime le plus et profondément Madagascar ? Est-ce que c’est une question à poser ?

    Je vous ai posé la question l’autre jour, qu’est-ce que vous cherchez ? Ce n’est pas une question indiscrète, et je ne cherche pas à discréditer ce que vous dites,. Je questions seulement ce que vous cherchez à accomplir en fait. Et vous n’êtes pas la seule personne qui devez poser la même question !

    Et je pense que vous aimez Madagascar. En tout cas, je ne vous prête pas une mauvaise intention. Mais alors, c’est quoi la politique que vous precaunisez pour sortir ce pays que vous aimez d’une crise institutionnelle reccurente ? Et comment faire, comment s’y prendre pour sortir ce pauvre pays économiquement de la pauvreté ?

    Maintenant votre sentiment et votre ressentiment, vous pouvez l’exprimer à d’autres, ce n’est pas ce qui m’intéresse ici, voyez-vous ?

    Si vous êtes intéressé à échanger, discuter sur le plan politique et économique ou encore sur le plan sociétal, envoyez, je suis prêt, les idées n’en manquent pas. Et intellectuellement, et faire parler les expériences, je pense que tout le monde est en mesure de faire face et a de place pour exister, briller même dans ce genre d’exercice.

    On peut parler d’un pays, n’importe lequel, historiquement, économiquement, philosophiquement.....La France a deux mille ans ! Beaucoup des choses à apprendre, à dire, à apprécier, à détester, c’est de l’histoire. La colonisation est l’une d’elle, que moi, je n’aime pas. La IIIe République française était dure, raciste, violente, par exemple. C’est de l’histoire et il y en a d’autres.....

    Enfin, nous venons toutes et tous d’horizon différent, parmi nous, il y a des médecins, ingénieurs, des juges, des économistes, des enseignants, militaires et des entrepreneurs et beaucoup encore.....tout cela, nos expériences dans les domaines dans lesquels nous excellons, nous ramenons ces bagages là en politique. Cela suppose qu’il ait des excellentes idées, des perspectives riches.....

    À mon sens, entre gens intelligents, des gens qui exercent des métiers aussi nobles et prestigieux comme je viens d’énumérer :

    - trouvez un terrain d’entente et des solution pour sortir de la pauvreté et d’une crise institutionnelle qui appauvrit le pays ne doit être trop difficile. En tout cas, moins difficile que ce que nos métiers respectifs nous demandent !

    • 29 décembre 2016 à 18:52 | Paulo Il leone (#6618) répond à diego

      @Diego

      re-Bonjour ! Sachez cher Monsieur que je ne cherche nullement à polémiquer pour polémiquer, mais quand je lis dans, au moins un post sur deux publiés sur ce forum, que l’on peut retracer l’origine de tous les maux qui affligent Madagascar et les Malgaches à la « période maléfique de la colonisation », je ne peux pas laisser passer de telles énormités ! La situation présente, le passé récent et la réalité historique infirment cette version populaire dont on nous rebat les oreilles chaque fois que la réalité vient cruellement rappeler aux « élites » Malgaches leur échecs et leur incapacité à gérer les affaires de leur pays (Jirama, Airmad, etc etc ..)

      PS : Je n’exerce ni n’ai jamais exercé aucune des professions ’nobles" que vous citez, et à mon avis, s’il suffisait d’avoir des compétences intellectuelles, je pense que Madagascar serait depuis longtemps sorti du bourbier socio-politico-économique dans lequel il s’enfonce et se débat depuis la fin de la 1ère RM. 

      Pour trouver des solutions qui tiennent la route il faut poser les bonnes questions et d’abord et avant tout accepter de se remettre en cause et de se regarder sans complaisance.

      Quelles sont dans votre culture, dans votre mentalité et vos traditions, les obstacles qui font avorter toutes les tentatives de transformation et de développement ?

      Tant que la réaction quasi-pavlovienne des Malgaches sera de se poser en victimes et de pointer un doigt accusateur sur les autres — les colonisateurs, les néo-colonisateurs, les vazaha, les karana, les chinois, et j’en passe — j’ai bien peur que la grande majorité des habitants de ce pays, et en premier lieu les très nombreux enfants Malgaches, n’auront pas le commencement d’une possibilité de vivre dignement !

      Croire qu’on peut trouver des solutions purement politiques ou techniques sans changer profondément la mentalité malgache relève de la crédulité, voire de l’aveuglement le plus coupable.

      Bonne année quand même !

  • 29 décembre 2016 à 17:12 | Jipo (#4988)

    • 29 décembre 2016 à 17:21 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Alors on commence quand ? :
      les appels d’ offres ...
      Les contribuables, cessez de vous bousculer il y en aura pour tout le monde !

    • 29 décembre 2016 à 17:38 | gang’s (#4016) répond à Jipo

      Bonjour,
      Je ne suis pas au courant du prix actuel du marché, ce que je sais par contre c’est que les Malgaches sont acculés, ils n’ont d’autres choix que de porter la main à leur porte-monnaie,et je sais aussi qu’ils ont pas mal de promesses de financement extérieur, c’est un terrain à tâter, qui ne risque rien n’a rien,
      par contre , il est écrit que le prix des renouvelables est moins cher que le nucléaire.
      http://positivr.fr/effondrement-prix-energie-renouvelable

    • 30 décembre 2016 à 16:44 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      @Gnag’s
      >>.../... il est écrit que le prix des renouvelables est moins cher que le nucléaire.
      http://positivr.fr/effondrement-prix-energie-renouvelable<<

      Il faut bien user de bobards pour ne pas dire mensonges, quand l’on veut défendre des choix politiques faits par des politiques qui ne comprennent rien aux techniques à mettre en oeuvre.

      Je pense que vous savez que lorsqu’un chef d’entreprise veut ou doit acheter quelque chose, il regarde ce qu’il a dans la caisse. S’il a assez d’argent il achète, dans le cas contraire il attend !
      Un politicien décrète que ce serait bon d’avoir un tarmac à Ivato capable d’accueillir quatre Airbus A380 en même temps. Il décide donc de le faire puis d’augmenter les taxes, impôts, contributions et autres prélèvements obligatoires pour payer son rêve.
      Ce qui est ci dessus n’est bien sûr qu’une vue de l’esprit...

  • 29 décembre 2016 à 18:53 | Jipo (#4988)

    @ gang of the gang la 💡 !
    Pour ceux qui ne savent pas nager, moins encore entretenir :
    http://www.youtube.com/watch?v=JOl4vwhwkW8&feature=player_embedded
    Garanti satisfait ou remboursé !

    • 29 décembre 2016 à 19:16 | Paulo Il leone (#6618) répond à Jipo

      très ingénieux ! Chapeau aux philippinos !

    • 29 décembre 2016 à 19:25 | gang’s (#4016) répond à Jipo

      Vous avez surement raison sur pleines de choses, je n’en doute pas, je tiens quand mm à vous dire que le petit paysan à quelques ha à Mada connait le prix du m2 de la plaque solaire, et c’est le produit qui se vend comme des petits pains lors des marchés( c’est Chinois aussi). Le problème à résoudre dans l’immédiat c’est l’approvisionnement des entreprises, pour l’économie locale et l’export aussi, il nous faut un bon flux sans interruption , des bons kwhatt garantis d’approvisionnement, c’est sur que celui qui ne se soucie que de lire la nuit se suffirait d’une ampoule mais tous n’est pas aussi simple, rien n’est simple, en gros, cette vidéo représente le besoin d’une famille qui n’a ni frigo ni sèche-cheveux, genre à peine sortie du 18ème siècle.

  • 29 décembre 2016 à 19:52 | Jipo (#4988)

    Je ne cherche absolument pas à avoir raison, qui précisément n’ a pas lieu d’ être sur ce sujet, qui n’ attend que propositions, suggestions, voir solutions, que la bande aux commandes ne peut s’ approprier : ce qui est le + difficile .

    https://changera.blogspot.fr/2015/10/keshe-lenergie-libre-pour-la-paix.html

    • 29 décembre 2016 à 19:56 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Egalement :pour petits bricoleurs, ce dont les Malgaches excellent
      https://www.youtube.com/watch?v=qoi8_9r0WI8

    • 29 décembre 2016 à 20:04 | gang’s (#4016) répond à Jipo

      Ils ont la 4G à Mada

    • 30 décembre 2016 à 16:47 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Avez vous remarqué que les commentaires sont clos pour cette vidéo ?

      Et cela ne vous pose pas question ?

      A moi si !!!

  • 29 décembre 2016 à 20:15 | Jipo (#4988)

    • 29 décembre 2016 à 20:24 | gang’s (#4016) répond à Jipo

      C’est plutôt le blockchain qu’il nous faut expérimenter et le plus rapidement possible, il y a des économies de frais d’intermédiaires à faire, puis c’est chacun sa vision de l’avenir , de Madagascar, bien sur, toutes bonnes volontés sont les bienvenues.

      https://blockchainfrance.net/decouvrir-la-blockchain/c-est-quoi-la-blockchain

    • 29 décembre 2016 à 20:29 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Sans provocation aucune, pourriez-vous me dire combien de foyers Malgaches ont la 4G, sèche cheveux , frigo, Tv & Ml, juste un pourcentage ?
      je pense qu’ une majorité souffre de délestage, de seuil de pauvreté, d’ eau courante, de santé , d’ éducation, de sécurité que vous n’ êtes pas j’ en suis sur : sans ignorer, à moins qu’ à l’ image de stalone, vous invitiez tous les Andafy à venir festoyer à la lumière des bougies éteintes de la zirama, danser / claude françois au son du valiha , pendant que vos compatriotes attendent que le jour se lève pour y voir quelque chose ?

  • 29 décembre 2016 à 20:32 | diego (#531)

    Bonjour Paulo II Leone,

    Il n’y a que des énormités dans les pays pauvres. Et l’héritage colonial multiplie les problèmes et rend complexe les problèmes politiques et économiques en Afrique et à Madagascar.

    Et les Malgaches ont raison de pointer du doigt accusateur sur le pays ancien colonisateur. Philosophiquement, cela veut dire prendre sa revanche et dire haut et fort à la France que Madagascar est dormais un pays souverain. Le problème est que cela ne vient pas de la classe politique....on sait qu’elle est divisée et beaucoup des politiciens sont en fait les vassales de la France, de l’Inde ou de la Chine ou d’autres groupes qu’on peut appeler des groupes mafieux.

    La France, ce grand pays n’a pas besoin de vous pour la défendre, ses Institutions, ses intellectuels, ses élus et sa Société Civile le font merveilleusement bien.

    Pour vous dire qu’en fait, la France a tout à gagner en ayant des rélations normales avec l’Afrique et Madagascar. Le continent Noir est naturellement proche de la France et de l’Europe. Mais pour que le passé ne vienne régulièrement faire l’ombre et perturber le présent, il faut que l’ancien empire reconnaît ses fautes, prendre exemple sur l’Allemagne. Aujourd’hui, 70 ans après la 2d guerre mondiale, l’Europe est prospère, en paix, a l’euro, les échanges économiques sont le plus denses, le plus importants dans le monde, le niveau de vie est le plus important et....l’Allemagne et la France se sont la paix, les couples le plus important en Europe.....l’Afrique et Madagascar comptent des millions et millions des futurs consommateurs pour la France et l’Europe.....ils ne peuvent pas se permettre de se passer de l’Afrique en fait.

    Et enfin, pas de panique, Madagascar est un pays jeune. Un demi siècle d’Indépendance. Il y a et il aura de retard, mais d’une manière générale, les choses surtout politique, se corrige d’elle-même....étouffé le peuple finit toujours par se révolter.....

    • 29 décembre 2016 à 21:05 | gang’s (#4016) répond à diego

      @ Jipo,
      (excusez l’incrustation Diego)
      Voici comment faire pour rendre visite à Mada.Il n’y a mieux pour connaitre un pays que de s’y rendre physiquement, puis si vous cherchez bien, dans « google » vous trouverez des adresses de coiffures, d’hotels et restauration qui souffrent de ka zirama en délestage comme vous dites
      http://www.airmadagascar.com/fr

    • 30 décembre 2016 à 08:33 | Paulo Il leone (#6618) répond à diego

      @Diego

      Si vous vous cantonnez dans des propos péremptoires, quasi incantatoires — je cite « ...l’héritage colonial multiplie* les problèmes et rend complexe les problèmes politiques et économiques en Afrique et à Madagascar. ...Et les Malgaches ont raison** de pointer du doigt accusateur sur le pays ancien colonisateur », je ne vois vraiment pas l’intérêt de continuer cette discussion qui me fait penser au célèbre palindrome latin « in girum imus nocte..."* (et consumimur igni »).

      * votre indignation est d’une logique « implacable », mais sémantiquement péremptoire, mon cher Monsieur.
      ** en vertu de quoi ?
      *** Nous tournons en rond sans fin dans la nuit.... (et nous sommes consumés par le feu.)

      PS : je ne défends pas mon pays .... je suis assez bien placé pour savoir que les épisodes de notre histoire qui font horreur sont au moins aussi nombreux que ceux qui inspirent de la fierté.
      Je ne crois pas que la clé du problème de Madagascar passe par une relecture de son passé colonial. j’ai déjà dit ce que j’en pensais.

    • 31 décembre 2016 à 08:14 | sanois (#8546) répond à diego

      Ou avez vous vu le mea culpa des allemands ?

  • 29 décembre 2016 à 21:17 | Jipo (#4988)

    Vous ne répondez pas à ma question ...

    pourriez-vous me dire : 👉 combien de foyers Malgaches ont la 4G, sèche cheveux , frigo, Tv & Ml, juste un pourcentage ? 👈
    je pense qu’ une majorité souffre de délestage, de seuil de pauvreté, d’ eau courante, de santé , d’ éducation, de sécurité que vous n’ êtes pas j’ en suis sur : sans ignorer, à moins qu’ à l’ image de stalone, vous invitiez tous les Andafy à venir festoyer à la lumière des bougies éteintes de la zirama, danser / claude françois au son du valiha , pendant que vos compatriotes attendent que le jour se lève pour y voir quelque chose ?
    Pour vos adresses, merci j’ ai ce qu’ il faut .

  • 29 décembre 2016 à 21:42 | Mihaino (#1437)

    Mille fois MERCI pour les intervenants ci-dessus car j’ai appris bcp de choses ! Franchement , je reconnais que le niveau des débats sur ce forum MT.com est relevé comme dans les années de son début !
    Malgré les piques habituelles lancées par X, Y ...contre A, B ..., je me réjouis personnellement de ce « Brain storming » qui n’a comme seul objectif que le développement de notre beau Pays !
    Je radote , je le reconnais, que nous aimons tous MADAGASCAR car sinon , ce n’est pas la peine de rester sur son ordinateur et de commenter toutes les actualités politiques, économiques, sociales , juridiques ...qui se passent dans notre île . Les divergences et les convergences de nos idées enrichissent ce forum et c’est pourquoi les intervenants sont nettement supérieurs à d’autres forums traitant nos problèmes et les avatars de certains politiciens en mal d’audience et de visiteurs ! Tous ces autres sites se reconnaîtront facilement à mon humble avis !
    Enfin, je persiste et signe que le culte de la personnalité n’est plus efficace actuellement ! On peut fabriquer des millions de tee-shirts et de casquettes à l’effigie d’une personne à distribuer gratos partout, faire des show à l’américaine (par expérience , rien ne dit que tous les spectateurs vont voter pour le candidat organisateur des meetings )car le Peuple malagasy n’est plus dupe et les électeurs
    vont faire leur choix dans l’isoloir !Ils vont voter pour un PROJET et non pour une PERSONNE !Je vais soutenir un candidat jeune compétent et prêt à assumer la fonction suprême et pas les vieux politicards qui ne pensent qu’à leur intérêt perso ! Espérons qu’il n’y ait plus des « halatra be vata » en 2018. MDRR

    • 30 décembre 2016 à 16:50 | Stomato (#3476) répond à Mihaino

      Qui aime bien châtie bien...

      Sauf que ces châtiments ne sont que verbaux et malgré tout respectueux.

  • 29 décembre 2016 à 23:35 | diego (#531)

    Bonjour,

    Quand je dis que la colonisation est subie, il faut être inculte pour ne pas comprendre ce que cela veut dire, enfin, si on prétend connaître ce que la colonisation !

    Maintenant, y introduire, une crise institutionnelle, la pauvreté et les problèmes sociétaux, qu’un pays pauvre et son peuple sont en train de vivre, serait un peu compliqué.....On arrive vite à bien comprendre que les conversation qui touche les rôles de la colonisation et les résponsabilités des colons, dans la crise institutionnelle et économiques en Afrique et à Madagascar aujourd’hui, est incomprise et de deux côtés. C’est tout simplement une signe en fait que la colonisation est encore très mal connue....

    Les problèmes liés à l’immigration que l’Europe connaît aujourd’hui vont sans douter aider les européens, « blanc », à mieux apprecier, un peu, ce que les peuples des pays colonisés durant un demie siècle devaient endurer. Mais comme j’ai dit, c’est de l’histoire et on n’en apprend tout le jour si on veut....

    La crise qu’elle soit politique et enconomique, que l’Afrique vit actuellement et depuis des années, les pays, anciens colonisateurs, ont des lourdes responsabilités. Tout comme les dirigeants et les élites successifs qui dirigent l’Afrique. C’est quelque chose que les intellectuels occidentaux n’ont cessé de mettre en lumière dans l’objectif de normaliser les rélations politiques et échanges économiques avec l’Afrique.....les problèmes liés à’l’immigration, la réligion et le rapprochement du continent Noir avec l’Asie, aujourd’hui, doivent inviter les ex empire, l’Europe, de repenser sa politique et ses approches économiques envers l’Afrique.

    Cela va de soi, et c’est déjà le cas...la France a intervenu au Mali, par exemple, et ailleurs aussi....l’Europe commence à investir en Afrique....cela vient.....tout le monde commence à s’intéresser enfin à l’Afrique. Et ça, il ne faut pas que Madagascar loupe ce train !

    • 30 décembre 2016 à 00:54 | Mihaino (#1437) répond à diego

      Salut Diego ,
      Vous avez relaté l’Histoire récemment ! Il y a histoire et histoire car la plupart des historiens étaient des idéologues et désolé de vous dire que les livres d’Histoire que nous avons appris nous ont induits en erreur car TOUT EST FAUX !
      - On nous a appris que nos ancêtres sont les Gaulois ! C’est faux ! MDRR...
      - Les livres d’histoire , dans les programmes scolaires des années 60/70/80 sont remis en cause actuellement même en France car écrits par les historiens idéologues de ces années !( cf débat sur Franceinfo entre les historiens français sur le programme actuel du Ministère de l’éducation nationale : les hommes célèbres y sont occultés )
      - Les livres de Géographie , enseignés par nos professeurs français , nous ont obligés à connaître la géographie de la France et non de Madagascar ! C’était intéressant de connaître les réalités d’ailleurs , je le conçois ! Un souvenir que je n’oublierai jamais est ce qui suit : A l’examen du CEPE en 1960 , le sujet nous demandait de dessiner la Seine ! C’était facile car ce fleuve ressemblait à un serpent mais j’avoue que jusqu’à ce jour , je ne suis pas capable de dessiner ni le fleuve Betsiboka , ni le Tsiribihina ,ni l’Ikopa etc, etc....qui se trouvent dans notre Pays !
      Nous aimons lire et nous cultiver et des tonnes de livres sont éditées ici et là , seulement chacun est libre de son choix et de ses auteurs !
      Enfin , concernant l’économie que vous détaillez si bien dans ces colonnes MT ,je tiens à souligner que nous sommes libres aussi de choisir les auteurs et les théories qu’ils développent ! Certes, des lois fondamentales restent en sciences économiques mais moi, personnellement , je ne suis pas d’accord avec votre thèse concernant les dettes pour se développer ??! Bref , nous aurons l’occasion d’en discuter prochainement et probablement à la nouvelle année 2017 si Dieu le veut !
      BONNE FETES DE FIN D’ANNEE !

    • 30 décembre 2016 à 17:23 | Stomato (#3476) répond à diego

      >>Quand je dis que la colonisation est subie, il faut être inculte pour ne pas comprendre ce que cela veut dire, enfin, si on prétend connaître ce que la colonisation !<<

      La colonisation est obligatoirement subie. Quoique maintenant beaucoup de malgaches voudraient bien redevenir colonisés, par les chinois par exemple...

      >>Maintenant, y introduire, une crise institutionnelle, la pauvreté et les problèmes sociétaux, qu’un pays pauvre et son peuple sont en train de vivre, serait un peu compliqué.....On arrive vite à bien comprendre que les conversation qui touche les rôles de la colonisation et les résponsabilités des colons, dans la crise institutionnelle et économiques en Afrique et à Madagascar aujourd’hui, est incomprise et de deux côtés. C’est tout simplement une signe en fait que la colonisation est encore très mal connue....<<

      Vous avez raison en ce sens que dans la cas de Madagascar, les références historiques sont avant tout du ressort de l’oralité d’un côté et d’archives papier non consultables facilement à Paris.
      En outre il est très difficile de confondre les responsabilités de colons et de l’administration coloniale.
      Il est en effet très facile pour les référents historiques malgaches de tout mettre sur le dos des colons.

      >>Les problèmes liés à l’immigration que l’Europe connaît aujourd’hui vont sans douter aider les européens, « blanc », à mieux apprecier, un peu, ce que les peuples des pays colonisés durant un demie siècle devaient endurer. Mais comme j’ai dit, c’est de l’histoire et on n’en apprend tout le jour si on veut....<<

      Les colonisés ont eu a endurer un demi siècle de colonisation, temps pendant lequel les colons construisaient des infrastructures et montaient des entreprises.
      Pendant les 50 ans qui ont suivi les indépendances tout a été laissé à l’abandon. Et l’immigration actuelle n’est qu’une tentative de profiter du travail fait par les anciens colons rentrés dans leur pays.
      C’est une vision de l’histoire contemporaine que vous n’accepterez pas !

      >>La crise qu’elle soit politique et enconomique, que l’Afrique vit actuellement et depuis des années, les pays, anciens colonisateurs, ont des lourdes responsabilités.<<

      Quand on veut se débarrasser de son chien on affirme qu’il à la rage, encore une rengaine bien connue.

      >>Tout comme les dirigeants et les élites successifs qui dirigent l’Afrique. C’est quelque chose que les intellectuels occidentaux n’ont cessé de mettre en lumière dans l’objectif de normaliser les rélations politiques et échanges économiques avec l’Afrique.....les problèmes liés à’l’immigration, la réligion et le rapprochement du continent Noir avec l’Asie, aujourd’hui, doivent inviter les ex empire, l’Europe, de repenser sa politique et ses approches économiques envers l’Afrique.<<

      Ah cette fois les dirigeants dégustent, mais dites moi les peuples anciennement colonisés et aujourd’hui indépendants et libres, que font ils ?
      Ceci dit, la politique menée depuis les indépendances sont maintenant obsolètes et devraient être refondées.
      Mais les habitudes et mauvaises pratiques ont la vie dure.
      Et il serait temps que les jeunes se décident à prendre leur avenir en main !
      Notez qu’en France un très mauvais état d’esprit règne depuis une vingtaine d’années.
      L’on se méfie de tous ceux qui ont une peau basanée. Et ce grâce à des associations racistes comme SOS Racisme (sans S à la fin), comme le CRAN (Comité Représentatif des Associations Noires) dont bien entendu les blancs sont exclus ! la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) toutes associations qui vivent de subsides de l’état...
      Manifestement pas grand monde ne fait officiellement attention à ça. Mais dès que la télévision montre des reportages sur les incivilités de banlieues, de reportages sur les prisons, de meurtres en série commis par X ou Y, l’on peut se demander pourquoi systématiquement les mains des gens dont on ne voit pas le visage, sont des mains qui ne sont pas de gens de type caucasien.
      C’est pourtant un facteur dont les africains devraient être conscients...

      Oui on peut imaginer que des français envisagent de revenir à Madagascar pour s’y installer.
      Certains l’on tenté, presque tous l’ont regretté !
      En France un malgache peut acheter de quoi monter une entreprise et obtenir tout ce dont un français peut bénéficier dans cette objectif. Il peut même décider de ne pas embaucher de français à peau blanche.
      Mais à Madagascar toutes les entreprises et démarches qu’un français devra faire pour monter son entreprise seront systématiquement handicapées par la "pratique des affaires" à Madagascar.
      Il y a un cas particulier, celui des membres de la diaspora qui après un séjour plus ou moins long en Europe tente de rentrer au pays. Il subi la même chose, sinon pire, que le cas du français sus visé.

      C’est peu ou prou la même chose dans la plupart des anciennes colonies en Afrique.

      >>Cela va de soi, et c’est déjà le cas...la France a intervenu au Mali, par exemple, et ailleurs aussi....l’Europe commence à investir en Afrique....cela vient.....tout le monde commence à s’intéresser enfin à l’Afrique. Et ça, il ne faut pas que Madagascar loupe ce train !<<

      La France et des français n’ont pas cessé de vouloir investir à Madagascar. Mais l’attitude tant des autorités que des malgaches eux même n’est pas favorable, ne l’a jamais vraiment été.
      La spoliation est rapidement devenue un sport national.
      Alors le train n’est pas près de partir.

      Et le plus important reste que durant les années qui ont suivi les indépendances, la plupart des pays sont restés sur place, pour ne pas dire qu’ils ont régressé, alors que les anciennes puissances colonisatrices ont continué d’avancer...

    • 30 décembre 2016 à 17:24 | vatomena (#8391) répond à diego

      @Mihaino —« Nos ancetres les Gaulois » ,cela vous fait rire aujourd’hui et moi aussi .Je ris encore plus fort quand on enseigne aux petits blancs que leur ancetre le plus ancien était africain .Il vivait dans la vallée de L’Omo et Lucy était une de ses grands mères .!

  • 30 décembre 2016 à 00:14 | diego (#531)

    Bonjour,

    C’est la solidité de nos connaissances et de nos expériences qui nous permettent de nous bâtir, de critiquer des situations, bref, d’exister.

    "Qu’est-ce que la justice ? Socrate.

    Socrate, le maitre de l’interrogation. Qu’est-ce qu’on connait de Socrate ? Les philosophes occidentales ou d’ailleurs savent, c’est la moindre de chose, que Socrate fut le premier grand philosophe athénien de naissance et vécut pendant la période qu’on a appelée l’âge d’or de la Cité. Il naquit en 470 et mourut en 399 av. J.C, se maria et eut trois enfants. Dans sa jeunesse, il étudia les philosophes de son temps, ceux qu’on appelle aujourd’hui les présocratiques, qui, chacun à sa manièr, essayaient de comprendre de monde environnant.....je l’ai appris en grattant le nez et en nageant dans la Baie de Ramena et en me promenant dans la ville d’Antsiranana..... !!!

    On est loin de la politique énergétique dont on parle aujourd’hui, on y arrive....

    Démocratie et philosophie vont de pair !!

    Après la chute des Cités-État de la Grèce Antique, ce fut seulement au XVIIIe siècle, deux mille ans plus tard que des sociétés pouvant être qualifiées de démocratiques firent leur réapparition (il faut que les Malgaches et ceux qui s’aventurent à critiquer les Malgaches aujourd’hui en tant que Malgaches et un peuple, l’apprennent pour mettre les choses en perspectives et de ne pas raconter des âneries ). Cela s’est produit en 1776 avec la création des États-Unis d’Amérique. Treize ans plus tard, la Révolution française de 1789 donna un nouvel élan à la propagation des idées démocratiques en Europe.

    La démocratisation, au sens moderne du terme, avait commencé. Les idées jouèrent un rôle décisif dans ces changements, surtout celle d’associer la LIBERTÉ de l’INDIVIDU et l’ÉGALITÉ SOCIALE. La question subséquente, comment les concilier avec l’ORDRE SOCIAL et la PROSPÉRITÉ ÉCONOMIQUE devint le thème central de la PHILOSOPHIE POLITIQUE. L’annexion de Madagascar par la France vient en 1897......on peut discuter sérieusement de la colonisation à partir de là.....pas sur les bâtiments, les infrastructures que les colons ont laissés derrière eux.....

    Le philosophe de langue anglaise qui aurait plus d’influence sur moi fut Jeremy Bentham, 1748-1832. Ce philosophe, juriste anglais, fut le fondateur de l’UTILITARISME. Une doctrine stipulant que l’utilité est le principe et la norme de toutes les valeurs, dans le domaine de la connaissance, ainsi que dans le domaine de l’action. Il reprit une maxime qui avait été énoncée plus tôt au XVIIIe siècle par un philosophe irlando-écossais, nommé Francis Hutcheson, « L’action la meilleure est celle qui procure le plus grand bonheur au plus grand nombre. » Bentham la développa en une philosophie morale qui soutenait :

    - qu’on ne devait juger du caractère utile ou nuisible d’une action qu’à l’ aune de ses conséquences (donc indépendamment, par exemple, de ses motifs ), que les bonnes conséquences étaient celles qui donnaient du plaisir, alors que les mauvais provoquaient la douleur, et donc que dans toute situation la bonne conduite était celle qui porterait à son maximum le plaisir par rapport à la douleur, ou bien minimiserait la douleur par rapport au plaisir.

    La majeure partie de l’oeuvre de Jeremy Benthan était destinée à obtenir une réforme Parlementaire et aussi à faire connaitre ses idées radicales. Avec James Mill, il fonda une revue, la Westminster Review, en 1823, paru jusqu’en 1914, s’intéressant aussi à l’Éducation, à l’Art et à la Science ; elle recevait généralement un accueil favorable à l’époque. Cette philosophie fut appelée « utilitarisme »

    Comment ne pas citer John Sturart Mill :

    - « sur lui-même, sur son corps et son esprit, l’individu est souverain. »

    L’égalité des femmes, ce fut le prémier livre de Mill qui le rendit célèbre.

    Tout cela nous conduit vers le pragmatisme, le créateur est le mathématicien et phisicien américain Charles Sanders Peirce :

    - « Le réel, c’est ce à quoi aboutiront tôt ou tard l’information et le raisonnement. » Cela va de soi !

    Une petite dernière, de John Dewey, dont l’oeuvre clés École de Société, Étude sur la théorie logique en 1902 ou 1903, je ne me souviens plus trop bien, mais enfin :

    - il dit « Plus nous établissons d’interactions, mieux nous connaissons l’objet étudié. »

    Maintenant, la République malgache a quel âge ? À peine un demi-siècle.

    En terminant, comment ne pas citer Soren Kierkegaard, le fondateur de l’existentialisme :

    - « Le paradoxe suprême de toute pensée est de tenter de découvrir quelque chose que la pensée ne peut penser. » « La vie ne peut être comprise qu’en regardant en arrière, mais elle doit être vécue en avant. »

    L’individu trouve sa propre identité problématique et espère découvrir le sens de la vie en enquêtant sur le mystère de sa propre existence. La philosophie aide parfois, souvent à mieux comprendre le monde qui nous entoure et à relativiser certaines choses.

  • 30 décembre 2016 à 20:49 | papangue (#9623)

    Hi all,

    @Stomato (et Diego ... aie aie aie ) !!

    "Quand je dis que la colonisation est subie, il faut être inculte pour ne pas comprendre ce que cela veut dire, enfin, si on prétend connaître ce que la colonisation !<<

    La colonisation est obligatoirement subie. Quoique maintenant beaucoup de malgaches voudraient bien redevenir colonisés, par les chinois par exemple..."

     MY REPLY
    Beaucoup ? de qui parlez-vous ?
    Vos sources ?
    Une très infime partie de la clique au pouvoir …

    Mais, de toute façon, c’est global dans le monde, les investissements chinois, et plus en Afrique.
    Alors quand l’Etat est faible, il y a des phénomènes d’accaparement etc .

    >>Maintenant, y introduire, une crise institutionnelle, la pauvreté et les problèmes sociétaux, qu’un pays pauvre et son peuple sont en train de vivre, serait un peu compliqué.....On arrive vite à bien comprendre que les conversation qui touche les rôles de la colonisation et les résponsabilités des colons, dans la crise institutionnelle et économiques en Afrique et à Madagascar aujourd’hui, est incomprise et de deux côtés. C’est tout simplement une signe en fait que la colonisation est encore très mal connue....<<

    Vous avez raison en ce sens que dans la cas de Madagascar, les références historiques sont avant tout du ressort de l’oralité d’un côté et d’archives papier non consultables facilement à Paris.
    En outre il est très difficile de confondre les responsabilités de colons et de l’administration coloniale.
    Il est en effet très facile pour les référents historiques malgaches de tout mettre sur le dos des colons.

     MY REPLY : FAUX !

    Contrairement à ce que vous pensez, Il y a beaucoup d’historiens malgaches, français, anglophones, qui relatent de l’histoire de M/car
    Le père Luis Mariano
    Etienne de Flacourt avec le fameux Hisoire de la grande Isle de M/czar
    Ellis
    Raombana tome I et II refait par Ayache, tres bons ,à lire !
    Depuis des Historiens malgaches et étrangers travaillent sur l’Histoire de M/car en général : Ellis, Randrianja :M/car a short history
    Raison-Jourde :Les Souverains de Ma/car
    Paysans ,intellectuels et populisme à MA/car (Avec randriaja)
    - Verrin , simplement intitulé Madagascar
    - Jacques Torchon, L’inssurection malgache de 1947
    - Fremmigacci-
    - Collectif : Madagascar 1947 la tragédie Oublié
    - Pour les scolaires : Lalasoa Jeannot Madagascar sous la colonisation fancaise de 1896 à 1960.
    Etc

    >>Les problèmes liés à l’immigration que l’Europe connaît aujourd’hui vont sans douter aider les européens, « blanc », à mieux apprecier, un peu, ce que les peuples des pays colonisés durant un demie siècle devaient endurer. Mais comme j’ai dit, c’est de l’histoire et on n’en apprend tout le jour si on veut....<<

    Les colonisés ont eu a endurer un demi siècle de colonisation, temps pendant lequel les colons construisaient des infrastructures et montaient des entreprises.
    Pendant les 50 ans qui ont suivi les indépendances tout a été laissé à l’abandon. Et l’immigration actuelle n’est qu’une tentative de profiter du travail fait par les anciens colons rentrés dans leur pays.
    C’est une vision de l’histoire contemporaine que vous n’accepterez pas !

    La dépendance culturelle dans laquelle ces colonisés étaient, ont contribué à ce phénomène de migration.
    >>La crise qu’elle soit politique et enconomique, que l’Afrique vit actuellement et depuis des années, les pays, anciens colonisateurs, ont des lourdes responsabilités.<<
    Quand on veut se débarrasser de son chien on affirme qu’il à la rage, encore une rengaine bien connue.

     => MY REPLY
    Vous vous traitez de chien, cela vous regarde, mais la responsabilité morale et historique et politique effectivement dans les conflit s interethniques, les ingérences coupables des pays occidentaux dans les pays africains ; Congo avec Lumumba, aide aux Sudaf racistes contre L’Unita, le Frelimo.

    Hitohy / à suivre

  • 30 décembre 2016 à 20:53 | papangue (#9623)

    @stomato ( et diego le rouge !)

    >>Tout comme les dirigeants et les élites successifs qui dirigent l’Afrique. C’est quelque chose que les intellectuels occidentaux n’ont cessé de mettre en lumière dans l’objectif de normaliser les rélations politiques et échanges économiques avec l’Afrique.....les problèmes liés à’l’immigration, la réligion et le rapprochement du continent Noir avec l’Asie, aujourd’hui, doivent inviter les ex empire, l’Europe, de repenser sa politique et ses approches économiques envers l’Afrique.<<

    Ah cette fois les dirigeants dégustent, mais dites moi les peuples anciennement colonisés et aujourd’hui indépendants et libres, que font ils ?
    Ceci dit, la politique menée depuis les indépendances sont maintenant obsolètes et devraient être refondées.
    Mais les habitudes et mauvaises pratiques ont la vie dure.
    Et il serait temps que les jeunes se décident à prendre leur avenir en main !

     MY REPLY

    Il y a des résistances s partout : printemps arabes, en ce moment Congo, au Gabon on n’accepte plus aussi rapidement les décisions de Paris qui élit ou intronise les présidents.

     Déjà répondu :Unita, Frelimo ,Zanu etc ..
    C’est très dur, avec des forces d’oppression en face, quand vous n’avez que vos mains nues !
    D’autant plus que les pays occidentaux interfèrent dans les affaires internes des pays anciennement colonisés : choix du président, intervention militaire diverses et variées..

    "Notez qu’en France un très mauvais état d’esprit règne depuis une vingtaine d’années.
    L’on se méfie de tous ceux qui ont une peau basanée. Et ce grâce à des associations racistes comme SOS Racisme (sans S à la fin), comme le CRAN (Comité Représentatif des Associations Noires) dont bien entendu les blancs sont exclus ! la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) toutes associations qui vivent de subsides de l’état..."

     MY REPLY
    C’est ici que l’on voit votre racisme primitif, toutes les associations qui ont pignon sur rue sont mises dans le même sac.
    Ceux qui excluent les « blancs » ne sont pas citées, à part le CRAN, qui comme son nom l’indique.

    "Manifestement pas grand monde ne fait officiellement attention à ça. Mais dès que la télévision montre des reportages sur les incivilités de banlieues, de reportages sur les prisons, de meurtres en série commis par X ou Y, l’on peut se demander pourquoi systématiquement les mains des gens dont on ne voit pas le visage, sont des mains qui ne sont pas de gens de type caucasien.
    C’est pourtant un facteur dont les africains devraient être conscients..."

    => MY RELPY
     Vous avez raison qu’on ne montre pas, on devine avec la couleur des mains.
     De l’autre ces arguments venant de l’extrême droite, sont facilement démontables : on met ensemble dans les mêmes tours que des immigrés et descendants d’immigrés entre eux, comment envisager une intégration de cette manière ?

     Il n’a y que par le travail qu’ils pourront s’en sortir, et c’est la que le bât blesse, avec un taux de chômage plus élevé que le reste de la population …

    "Oui on peut imaginer que des français envisagent de revenir à Madagascar pour s’y installer.
    Certains l’on tenté, presque tous l’ont regretté !"

     My REPLY FAUX !
    Un grand nombre d’opérateurs dans le tourisme par exemple sont français…
    Que dire des plus grosses fortunes, des entrepreneurs historiques …Ca fait longtemps que vous n’avez plus de contact avec les vrais opérateurs.

    "En France un malgache peut acheter de quoi monter une entreprise et obtenir tout ce dont un français peut bénéficier dans cette objectif. Il peut même décider de ne pas embaucher de français à peau blanche.
    Mais à Madagascar toutes les entreprises et démarches qu’un français devra faire pour monter son entreprise seront systématiquement handicapées par la « pratique des affaires » à Madagascar.
    Il y a un cas particulier, celui des membres de la diaspora qui après un séjour plus ou moins long en Europe tente de rentrer au pays. Il subi la même chose, sinon pire, que le cas du français sus visé.
    C’est peu ou prou la même chose dans la plupart des anciennes colonies en Afrique."

     My REPLY
    Dejà repondu, et pourtant beaucoup d’opérateurs francais et occidentant s’installent !
     Mettez à jor votre logiciel mon vieux !

    >>Cela va de soi, et c’est déjà le cas...la France a intervenu au Mali, par exemple, et ailleurs aussi....l’Europe commence à investir en Afrique....cela vient.....tout le monde commence à s’intéresser enfin à l’Afrique. Et ça, il ne faut pas que Madagascar loupe ce train !<<

    La France et des français n’ont pas cessé de vouloir investir à Madagascar. Mais l’attitude tant des autorités que des malgaches eux même n’est pas favorable, ne l’a jamais vraiment été.
    La spoliation est rapidement devenue un sport national.
    Alors le train n’est pas près de partir.
    Et le plus important reste que durant les années qui ont suivi les indépendances, la plupart des pays sont restés sur place, pour ne pas dire qu’ils ont régressé, alors que les anciennes puissances colonisatrices ont continué d’avancer...

     My REPLY FAUX pour la plupart des pays anglophones( Nigeria etc...), Ethiopie , les pays asiatiques ..

    Veloma jiaby
    Il n’ a pas que MT, il y a la vraie vie aussi ...
    Bonne fêtes et sans rancunes et tous et toutes !

    N’oubliez pas de vivre !
    So long

    • 31 décembre 2016 à 10:27 | Stomato (#3476) répond à papangue

      >> Mettez à jor votre logiciel mon vieux !<<

      Merci, mais puis-je humblement vous recommander d’en adopter un qui soit correct ?

      >>Il n’ a pas que MT, il y a la vraie vie aussi ...
      Bonne fêtes et sans rancunes et tous et toutes !

      N’oubliez pas de vivre !
      So long<<

      Continuez à vivre sans électricité, sans eau, mais avec des augmentations des produits pétroliers comme tout le monde. Alors que vous êtes producteur de pétrole...
      Oubliez un instant que vous vivez grâce à votre travail.

      Vous parlez de racisme primaire... Je connais un femme toujours jeune qui a eu le malheur de naitre de l’amour d’une femme Betsimisaraka et d’un homme venu de Canton.
      Toute sa jeunesse elle a souffert du racisme pas primaire mais supérieur de malgaches comme vous.
      Merci pour cette leçon de votre part.
      NB : Je sais comme vous pratiquer l’art des mélanges, et introduire dans une discussion des items sans queue ni tête.

  • 31 décembre 2016 à 08:35 | sanois (#8546)

    le soleil est une bombe atomique

    quid du nucleaire .....

    et si la jirama est toujours aussi deficiente « le nombre de malgaches augmentera exponentiellement »

    le pays ira toujours plus mal

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 197