Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 21 octobre 2017
Antananarivo | 23h36
 

Politique

Roland Ratsiraka : « Des élections »

samedi 23 juillet 2011

« Il faut stopper la crise », affirme Roland Ratsiraka ce vendredi 22 juillet à l’hôtel Colbert. Le président du parti MTS dit qu’il faut oser dire les responsabilités des uns et des autres dans la situation de blocage actuel : la médiation n’a pas fonctionné, la communauté internationale n’a cessé de redéfinir l’inclusivité et la consensualité et essaie d’imposer aux malgaches l’impunité, les trois mouvances ont bloqué tout processus en refusant de s’intégrer, et la transition fait preuve d’inconstance en ne respectant pas ce à quoi elle s’est engagée pour la tenue des élections.

Deux solutions sont possibles, aux yeux du président MTS : la première solution serait de changer la médiation, puis s’entendre sur les élections et demander à la communauté internationale de les financer, pour que ces élections ne soient pas financées par la transition. La deuxième solution serait que tous ceux qui ont l’intention de se présenter aux élections démissionnent tout de suite de la transition, et la reconnaissance internationale serait alors instantanément obtenue.

Ces deux options assureraient selon Roland Ratsiraka une CENI crédible et capable. Ce n’est pas le cas de l’actuelle qui ne pourra pas, malgré les promesses faites, achever correctement d’ici au 31 juillet la préparation de la liste électorale.

Selon toujours Roland Ratsiraka, les élections à tenir devraient être des élections législatives et présidentielles et être précédées par une amnistie.

Ce dernier point de vue semblait être rejoint par celui du juriste Honoré Rakotomanana, qui dans le débat suivant cette conférence de presse, s’étonnait du flou concernant l’ordre du jour de la session extraordinaire du Parlement qui ne parle que des élections communales et omet le projet de Loi d’amnistie.

Recueilli par Yann

24 commentaires

Vos commentaires

  • 23 juillet 2011 à 08:27 | Jipo (#4988)

    Bonjour ,
    Dans la digne continuation du frangin, : « Oser dire les responsabilités ! » on prêche pour sa paroisse , au cas ou l’amnistie passerait , on pourrait faire un regroupement familial, et avec l’équipe en place qui aurait démissionnée , et pour le bien de Madagascar lui en remettre pour quelques années , le tout aux frais de la CI rien que ça , et ; pour que : « ce ne soit pas la transition qui paye ! » on n’avait pas deviné .
    Quand je pense que certains disent qu’il faut changer les mentalités , en effet des comme celles là ,« ya pas foto ! » , et bon courage ,merci à « Roro » pour sa franchise ...

  • 23 juillet 2011 à 09:44 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Vouloir faire « les élections municipales-cantonales-régionales » avant l’élection des DEPUTES de MADAGASCAR est un tour de passe-passe pour museler à la base les électeurs.

    C’est du bonnet-blanc blanc bonnet comme le principe de nommer des « représentants-désignés-repêchés » ;

    Un peu de courage,l’élection des « DEPUTES de MADAGASCAr » permet de constituer un GOUVERNEMENT légal et légitime pour un Etat légal vers un Etat de droit.

    On va masquer l’escroquerie électorale par l’organisation des élections précipitées d’élections municipales et régionales.

    Un petit rappel de notre organisation administrative :

    - 6 Provinces autonomes

    - subdivisées en :

    - 22 régions,

    - 119 districts

    - et 1579 communes.

    Ces communes urbaines et rurales sont constituées de :

    - 17 485 Fokotany ou quartiers,eux-mêmes subdivisés en localités.

    L’élection des « DEPUTES DE MADAGASCAR » d’abord pour « ELIRE » des vrais représentants du Peuple et pour constituer un Gouvernement légal et légitime.

    Ce GOUVERNEMENT déterminera et conduira la politique de la Nation.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 juillet 2011 à 10:27 | jack-no (#1477) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      « ... l’élection des « DEPUTES de MADAGASCAr » permet de constituer un GOUVERNEMENT ... »

      bonjour,

      basile, es-tu sur de ce que tu dis ? je ne crois pas avoir vu, soit dans la constitution de la fausse IV° république, soit dans celle de la III°, que ce sont les députés qui désignent le 1° ministre et son gouvernement.

      jacques

    • 23 juillet 2011 à 11:21 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à jack-no

      Il n’y a pas de discussion à faire :

      - « Un Gouvernement,issu d’une élection au suffrage universel direct,représentant la majorité des Députés de Madagascar est légal et légitime ».

      La communauté internationale attend un processus électoral où une large gamme des opinions et des personnalités politiques est représentée.C’est-à-dire où toutes les formations politiques,celle du Pouvoir comme celles de l’opposition sont en lice.

      Il convient d’offrir à la population un large éventail d’idées politiques afin qu’elle puisse opérer un choix pertinent.

      Un élection régulière,libre et équitable.

      « A propos de Constitution de la IV République »,elle pourrait-être mort-née au rythme où on essaye de « magouiller » sur les élections (-élections municipales-régionales-avant les élections législative et présidentielle).

      LA PEUR DU RETOUR,sans condition, DE MONSIEUR LE PRESIDENT MARC RAVALOMANANA.

      « Son retour est inéluctable » !!!!!

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 26 juillet 2011 à 00:59 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Une situation qui me rappelle quand j’étais au lycée après un sujet de dissertation philosophique.

      Y a plusieurs raisonnements et démonstrations, de l’induction à la déduction en passant par le contradictoire, l’historique, l’analogie, etc ...
      Tout est bon quand on a le savoir-faire et surtout le faire-savoir et un pouvoir de conviction .

      Notre problème à nous, on ne sait pas exactement les modes et formes d’élections adaptés à notre situation et ses conséquences. De cette lacune, y en a qui sont capables de métamorphoser les résultats de toute élection, source de contestations et discordes « ad eternam ». AT...TCHOUM !!!(Excusez-moi ! C’est allergique !!!). Et le plus grave, y a qui en ont marre de ces palabres stériles et s’en foutent ... Suivez mon regard ...! La désaffection et même de l’incivisme électoral du Vahoaka.

      Vous allez vous élire entre vous, soit : de vrais faux amis, des lèche-bottes, des cocus, des parasites,... en lésant évidemment l’origine, la cause et la finalité de vos pouvoirs : le Vahoaka et le bien de la Nation, dy Tanindrazana.

      BRAVO ET MERCI !

  • 23 juillet 2011 à 12:53 | Mafybe (#5534)

    Chers COMPATRIOTES !

    Deux solutions sont possibles, aux yeux du président MTS : la première solution serait de changer la médiation, puis s’entendre sur les élections et demander à la communauté internationale de les financer, pour que ces élections ne soient pas financées par la transition. La deuxième solution serait que tous ceux qui ont l’intention de se présenter aux élections démissionnent tout de suite de la transition, et la reconnaissance internationale serait alors instantanément obtenue

    Je suis tout a fait d’accord avec ses solutions, sauf que pour l’amnistie, il faut voir cas par cas, pour tous ceux qui veulent se présenter a notre election Présidentille.

    Mais avant de commencer toute election, il faudrait commencer par l’election législative. Et la suite on verra. Que le meilleur Gagne.

    • 23 juillet 2011 à 14:59 | che taranaka (#99) répond à Mafybe

      Les deux SOLUTIONS qui s’appuient sur la CULTURE de l’IMPUNITE (Amnistie des criminels) n’amènent pas FORCEMMENT la BENEDICTION de la CI...

    • 23 juillet 2011 à 18:31 | Mafybe (#5534) répond à che taranaka

      Che TARANAKA ! Vous avez raison pour la culture de l’impunité, mais pour rester réaliste sur ce point. Vous croyez que notre Pays par rapport à sa situation actuelle peut faire quelque chose conçernant l’Amnistie des criminels. Essayer de voir la situation en face ; Est ce que les Putschiste (HAT) ont le droit de Juger le voleur Assassin (R8). Parce que cette justice ne sera jamais équitable, ça sera une justice de révanche de celui (le parti Politique) qui aura le pouvoir au moment des jugements. Une autre solution c’est de faire venir des Juges de la Communauté Africaine, mais nous Malgache accepterait -il de se faire juger par les Africains ? L’autre solution c’est de compter sur la CPI, mais l’enquête sera longue, et celui qui sera au pouvoir, aura une Amnistie pendant son mandat. Donc c’est un cercle vissieux, la seule solution c’est d’accorder le pardon par omission, pour faire avancer le Pays, et ne plus se laisser faire la prochaine fois. Bon Dimanche a vous.

  • 23 juillet 2011 à 13:10 | dedou1 (#3831)

    Tout à fait d’accord avec Basile,

    Elections legislatives d’abord, et non pas communales (en vue de museler les électeurs). C’est vraiment un tour de passe-passe.

  • 23 juillet 2011 à 14:52 | che taranaka (#99)

    La situation politique actuelle à Madagascar est inextricable..tout est FALLACIEUX...........!

    Mr Roland Ratsiraka au lieu de se retirer de la vie politique pense apporter lui aussi des valeurs et des solutions.. il porte un nom difficile à assumer ; même dans le grand port dont il est originaire...car les gens se méfient plus de son nom que de sa politique qui tout compte fait n’apporte pas beaucoup d’espoir à ses concitoyens..!!! ... c’est comme çà...

    Comme Mr Ramarozatovo je crains que l’ORGANISATION des ces ELECTIONS apporte plus de PROBLEMES que d’APAISEMENT....!

    ..les canditatures des MALFAISANTS et des APARATCHIKS à mon avis préfigurent la GUERRE CIVILE....nous sommes peu à comprendre le pourquoi..de ce phénomène..!...mais l’agitation actuelle et certains règlement de compte des clans au sein du groupe TGV vous donnent une idée de la chose..

    ..les MAFIOSI n’ont pas assez de MATURITE et de SERENITE pour mener UNE POLITIQUE d’un PAYS..le fameux INTERÊT GENERAL... qui est different de l’INTERÊT d’un CLAN.....!

    Un REFERENDUM en 2010 pour RIEN avait dit Basile..!?

    A cette époque je craignais même le pire..je craignais que ce REFERENDUM ne se tranforme en PLEBISCITE...!!!..mais je pense que sachant les réalités de sa popularité TGV et son clan hésitaient et puis finalement renonçaient..à un PUTSCH dans le PUTSCH...!!

    Si les CONDITIONS d’une INSTAURATION d’une NOUVELLE CULTURE de la PRATIQUE POLITIQUE ne sont pas remplies...à mon avis les futures ELECTIONS organisées par la CI ou par la HAT (encore pire...!) seront un COUP pour RIEN au minimum...

    Oui Basile le GVT n’est plus SOLIDAIRE et le CAÏD du quartier est pris en OTAGE par les « 109 »...

    vous réclamez Ra8 pour la résolution des PROBLEMES alors que vous étiez farouchement contre lui...

    votre soutien hésitant par rapport à TGV ne s’explique pas seulement par son non-salaire..!(??????)

    le REFERANDUM de 2010 une perte dce temps ,d’argent..comme il adit un journaleux de la Gazette on aurait pu construire des CEG..

    Bref....merci de m’avoir lu...!

    • 23 juillet 2011 à 17:44 | Jipo (#4988) répond à che taranaka

      rajoelina sans salaire ! mais qui peut croire à une ânerie pareille ! de toutes façons , n ’ a t il pas été volé ? ou devrais - je dire :« envolé »... cessez de prendre vos compatriotes , comme ceux que vous soutenez : pour des imbéciles , roshefarisoa , vous bouffez à tous les râteliers avec comme prétexte une histoire qui ne tient pas debout une histoire de salaire ! mais si c’était vrai , vous auriez à faire à un vrai patriote et vous devriez le soutenir , ah ! oui c’est vrai vous ne soutenez que les fachos , azafady , n’import nawak .
      roland ratsiraka a bien profité des largesses du frangin et bien aidé à piller le Pays , et continue comme rosehefarisoa à dire ce qu’il faut faire : honte de rien ! ! ! , Ya vraiment des pruneaux qui se perdent .

    • 23 juillet 2011 à 23:43 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à che taranaka

      Oui !!

      J’étais contre le Président Marc RAVALOMANANA quand il conditionnait son retour avec le débarquement des forces étrangères (les forces de l’ordre de la sadc) à Madagascar.Point barre !!

      Politiquement,je n’ai pas eu des griefs à faire et cela m’amusait la bataille des chiffonniers,à l’Ambassade malgache à Paris,pour les panneaux de MAP.

      Est-ce assez clair,che taranaka.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 24 juillet 2011 à 09:40 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Jipo

      jipo=pipo

      « DEGUERBISSEZ » !!

      Allez-voir ailleurs.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 23 juillet 2011 à 21:45 | diego (#531)

    Bonjour,

    Pour que les hommes politiques comme Roland RATSIRAKA soient crédibles, il faut avant tout :

    - UN, qu’ils nous disent, qu’il y a eu un coup d’état, qu’ils ont de prêt ou de loin cautionné,

    - DEUX, en suite on croirait ce qu’ils nous raconteront, ils seront un peu plus crédibles.

    On ne commet pas un COUP D’ETAT :

    - Et Get away with it ?????, non, inacceptable.

    On a crée des problèmes, des MONSTRES à la tête de l’État et les créateurs acteurs viennent nous proposer les solutions ?

    On n’est pas C….

    • 23 juillet 2011 à 23:57 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à diego

      diégo,

      deux ans de transition suffisent !!

      nous avons voulu l’intervention de la Communauté Internationale pour nous aider à sortir de cette crise institutionnelle ;maintenant,il y a une feuille de route « AMENDEE »,alors aux Malgaches d’avancer.

      Le retour de Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA est inéluctable alors qu’attend-on pour signer cette feuille de route amendée.

      Le Gouvernement de Transition de l’Union Nationale du Général Camille Vital reste en place pour l’organisation et du suivi des élections des "DEPUTES DE MADAGASCAR mais tous ceux qui souhaitent à se présenter à une des élections à venir,qu’ils/elles démissionnent immédiatement et qu’on procède à la dissolution pure et simple de CT et CST (des représentants-désignés-repêchés).

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmaim.com

    • 24 juillet 2011 à 05:10 | diego (#531) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mr. RAMAHEFARISOA,

      Moi, un mois de transition m’aurait suffit !

      Big différence entre nous…..

    • 24 juillet 2011 à 10:04 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à diego

      diégo,

      un mois,c’est impossible

      ou il faut instaurer sur le champ « une dictature ».

      Mais laisser traîner « une transition » donne de l’espoir à « CHE TARANAKA » pour la Guerre civile qui n’aura jamais lieu à Madagascar,sauf nourrie par des « puissances étrangères »,avec l’aide de certains partisans « Malgaches » revenchards.

      Deux ans de transition suffisent !!

      Allons aux élections des « DEPUTES DE MADAGASCAR ».

      Signons cette feuille de route amendée.

      Laissez rentrer,sans condition, au Pays tous les enfants de Madagascar,y compris « le Président Marc RAVALOMANANA-Famille et consorts ».

      Pour la communauté internationale,son retour est inéluctable.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 24 juillet 2011 à 11:54 | jack-no (#1477) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      basile, avant de vouloir imposer la signature de la feuille de route « amendée », il faudrait déjà connaitre les amendements.

      jacques

  • 24 juillet 2011 à 01:49 | Tanindrazana (#3224)

    Mr Roland Ratsitraka est un peu dephase je pense. Pourquoi rejetter les responsabilite aux uns et aux autres alors qu’il fait, lui meme , parti de l’equipe qui a degage illegalement Ravalomanana du pouroir. Mr Roland voila ce qui arrive qu’and on est revenchard et quand on se trouve de meche avec des putschistes incompetents et sans moral. Vos deux solutions, Mr R. Ratsiraka est ireealiste car vous voulez qu’on recommence encore les negociations et re-depensez des sommes immenses pour refaire les memes choses ? En bref, les solutions devraient etre :

    1) - Ravalomanana rentre et peut participer aux elections.

    2) - Les exiles rentrent et peuvent se presenter aux elections

    3) - Il faut une amnestie generale concernant la crise.

    4) - Etablir une transition neutre ou toutes les entites sont representees.

    5)- Organiser une election neutre avec une CENI Independante et dont les financements seront totalement independants. Bien sur, les legislations sur ces elections doivent etre mis a jours.

    Normalement ceux qui ont l’intention de se presenter aux elections doivent quitter ou ne doivent pas etre nomme au sein d’un departement. Ceux qui sont impliques dans les affaires relevant de l’intervention de la CPI doivent s’attendre a une interpellation ulterieure.

    La reconnaissance devrait etre deja acquise avec les solutions anterieurement proposees par l’international. Plus la peine de refaire la meme etape meme avec un dialoque Malgacho-Malgache. La seule chose a la quelle j’accepte c’est que les actes et la gestion actuelle de cette transition n’apporteront aucune solution viable. Vos propos sous entends en fait que la solution HAT ne marche nullement plus. Il faut que les gens de pouvoir reconaissent qu’ils ont failli a leurs taches et qu’il n’y plus de solution sans la participation de tous....Les Malgagches ont faim, n’ont plus de boulot, vivent dans une insecurite totale, l’economie degringole a grande vitesse, la mentalite est pourrie, l’education est tombee bien bas par rapport a 2007, on ne fait plus confiance a la justice, nos terres et richesses sont vendues au rabais, le peuple est malade et les enfants sans espoir.... bref, on en a marre de ce bordel que la HAT a foutu dans notre pays.... Attendons les dernieres resultats des pourparlers et negociations et appliquons a la lettre cette transition.

  • 24 juillet 2011 à 18:30 | diego (#531)

    Bonjour,

    Mr. RAMAHEFARISOA, il faut bien que les politiciens et les Malgaches comprennent une chose :

    - un pays sans gouvernement légal est en danger ; le président de la Transition et son gouvernement ne sont pas reconnus et cela fait deux que cela dure. Autrement dit, cela fait deux ans que le pays s’expose aux dangers…à mon sens, CHE TARANAKA est un être lucide, justement, il est conscient du danger que la Guerre Civile.

    Dire qu’une Guerre Civile n’aura jamais lieu à Madagascar - c’est votre souhait - à ne pas mélanger avec la réalité. Une erreur que beaucoup des compatriotes font, quand ils aiment un homme, ils veulent être dirigé par cet homme. Quand ils détestent une femme, ils veulent dégager cet femme. En oubliant au passage qu’un pays doit avoir un état dans lequel les hommes exercent des pouvoirs selon des règles bien précises et bien comprises par chaque citoyen, ( souhaitable ) ; bien comprises et respectées par ceux sont au pouvoir. Les élections ne sont pas inventés pour les C…..c’est pour que le peuple transfert, confère un pouvoir aux élus et avec un bail bien précis….un coup d’état et l’opposé de ce genre de processus….

    En 2002 et 2009, les politiciens Malgaches ont ignoré ce qu’un État et la bonne manière pour accéder au pouvoir. Les origines de ces deux crises sont les mêmes :

    - relations conflictuels entre les politiciens Côtiers et Hauts Plateaux, - l’immaturité de l’Armée Malgaches et - les sabotages perpétrés par les étrangers se trouvant à Madagascar, depuis toujours….

    TROIS PROBLEMES que les Malgaches n’osent pas affronter, n’osent pas regarder en face. Les politiciens ne sont pas lucides, mais les citoyens sont pires…on évite d’en parler, c’est tabou surtout dès qu’on dit - conflit entre les Hauts Plateaux et les Côtiers - oh la la la….il aurait un tremblement de terre….

    On aurait franchi un grand pas en avant si un jour on décide de résoudre une fois pour toute ce problème. Rien que les relations conflictuelles ; la méfiance et les défiances entre nous pèseront à plus de 90% comme l’un des principaux causes de nos retards et pauvreté chronique de notre Belle Île.

    C’EST TRISTE NON ??

    Qui sont les politiciens qui osent dire, aujourd’hui que Madagascar est à l’abri d’une Guerre Civile ? Les irresponsables oui….ils sont nombreux, mais que les gens responsables se lèvent, peu nombreux, peu importe, qu’ils soient audibles et maintenant.

    Si RAJOELINA était un Côtier, son sort a été scellé dans les petites semaines après la chute de Ravalomanana. C’est aussi simple que cela. Est-ce que certains classe de l’ Intelligentsias de pays aurait supporté voir un type, inculte, non élu, sans expériences se trouve à la tête du pays ? Et qu’eux, ils vont devoir lui faire la courbette ? Pas dans le pays du FIHAVANANA TOMPOKO….mais qui osent le dire ?

    Un jour, quand la majorité de notre jeunesse aurait accès sur le net, elle va changer les choses, pas avant. Un jour, quand 70% de notre population sauront lire et écrire, tout changera. Pour l’instant, on fait tout pour que cela ne change pas, justement pour que rien ne change et qui peuvent en tirer profit de cette situation :

    - majoritairement, les étrangers sur notre territoire.

    Alors le jour où nous faisons les bons diagnostiques, oseront se regarder et parler des choses qui ont du sens, notre Belle Île ne sera plus victime d’un coup d’Etat, on saura punir ceux qui s’y aventure….

  • 24 juillet 2011 à 19:11 | che taranaka (#99)

    Diègo,

    même Basile évoque l’éventualité d’une GUERRE CIVILE :

    - "23 juillet 23:43, par Basile RAMAHEFARISOA (#417)
    Oui !!

    J’étais contre le Président Marc RAVALOMANANA quand il conditionnait son retour avec le débarquement des forces étrangères (les forces de l’ordre de la sadc) à Madagascar.Point barre !!"...

    .....si ce n’est pas une GUERRE CIVILE ..celà y ressemble beaucoup..!

    - 24 juillet 10:04, par Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    diégo,

    « Mais laisser traîner « une transition » donne de l’espoir à « CHE TARANAKA » pour la Guerre civile qui n’aura jamais lieu à Madagascar,sauf nourrie par des « puissances étrangères »,avec l’aide de certains partisans « Malgaches » revenchards »....

    ...le « sauf » est donc une possibilité...et ici Basile indique qui sont les INITIATEURS de cette GUERRE CIVILE..

    :es puissances étrangères sont toujours les mêmes qui ont déjà opéraient en Afrique ,en Amérique latine..mais les REVENCHARDS Malgaches Basile pourrait nous donner un peu plus de PRECISIONS... puisque apparemment ils existent....!

    donc le conditionnel est de rigueur Basile.c’est le mot « sauf » qui l’exige...!

    par ailleurs je réitère que cette GUERRE CIVILE PROBABLE n’est nullement quelque chose que je souhaite ..loin de là..je dirais même que des gens comme Basile,Zozoro..BôBekamisy..qui risquent d’en être « resposables » à force de se comporter comme des veules,des autistes,des thuriféraires ou des va-t-en guerre...!

  • 24 juillet 2011 à 19:29 | che taranaka (#99)

    « les sabotages perpétrés par les étrangers se trouvant à Madagascar, depuis toujours... »(Diègo)

    ..les manipulations de françafrique ,terme initié par Houphouet Boigny pour indiquer la coalition et la force politique et financière qui le soutenait..en l’occurence la France de Mr feu Foccart..! que Basile connaisait très bien !...

    ...je ne parle même pas de la franc-maçonnerie qui par le biais de ses membres influencent et influent la vie politique nationale de beaucoup de pays anciennement colonies françaises....y compris Madagascar..!

    ..ainsi notre culture ancestrale du « velona iray trano ;maty iray fasina » est très sérieusement battue en brèche par des intérêts économiques ,financiers et politiques qui nous dépassent largement..le peuple est le dindon de la farce..et la principale,la seule victime d’une telle catastrophe..malheureusement on ne lui demandera pas son avis...!hélas..

    • 24 juillet 2011 à 21:40 | diego (#531) répond à che taranaka

      Che taranaka,

      Justement, c’est bien pour cela qu’on demande ANTANADROA à nos hommes de se mettre d’accord et que le pays soit dirigé. Que le pays ait des représentants légaux, reconnus, acceptables pour arrêter les hémorragies :

      - cérébrales de nos élites,

      - des capitaux, et démographique de notre économie

      Et surtout pour arrêter enfin UNE JOYEUSE DÉBANDADE des nos politiciens depuis deux années.

      À mon avis, pour se débarrasser de françafrique, de ce qui lui reste ( c’est une bête qui est proche de son dernier soupire ! ), il faut l’utiliser. Mais avant tout, il faut que les élites Malgaches regardent dans la même direction :

      - il faut que le pays soit gouverné, sinon, point de salut.

      Il y a des gens biens qui pensent qu’en éliminant un tel ou tel d’une élection présidentielle ou autres, à venir résoudrait bien des problèmes, FAUX.

      Les problèmes de MADAGASCAR n’ont jamais été RATSIRAKA, ZAFY, RAVALOMANANA ou RAJOELINA. Un conclusion pareil revient à dire, qu’on élimine ces gens physiquement et MADAGASCAR sera stable et prospère et que la pauvreté sera disparue à jamais…..à mon humble avis, c’est un raccourci assez dangereux.

  • 26 juillet 2011 à 13:06 | nandaloteto (#5852)

    Chaque fois qu’il parle de politique ce monsieur, je me suis toujours poser les questions suivantes : qu’est ce qu’il a fait de bon pour le pays ? quelles sont les fruits de ses oeuvres ?????

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 199