Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 04h15
 

Société

Insécurité

Reprise des kidnappings des karana

jeudi 21 avril | Bill

A peine le karana d’Antsirabe relâché, un autre vient d’être enlevé à Antananarivo. Un karana propriétaire d’une quincaillerie à Andravoahangy vient d’être kidnappé par 4 bandits armés dans la soirée du lundi dernier en sortant de son magasin. La victime est un opérateur économique bien connu dans la capitale. Vingt quatre heures après le rapt, la famille assure qu’elle n’a pas encore reçu des messages en provenance des kidnappeurs. La police nationale commence à s’activer mais déplore une fois de plus le manque de coopération entière de la famille de la victime. Notons que le frère de cette victime qui est également propriétaire d’une quincaillerie dans le même quartier était déjà victime de kidnapping. La victime étant de nationalité française, les autorités françaises ont dépêché des experts en matière d’enlèvement comme ils l’ont fait comme le lycéen kidnappé à Tuléar l’année dernière.

Le nouveau ministre de la police nationale quant à lui promet de prioriser la lutte contre la corruption au sein de son département, reste à appliquer à la lettre cette promesse.

111 commentaires

Vos commentaires

  • 21 avril à 09:50 | Noue (#2427)

    Kidnapping Andravoahangy : Enlèvement de Zahid, des éléments du GIGN français débarquent

    De sources concordantes, ils sont là pour le compte du ministère des Affaires étrangères français, le Quai d’Orsay. Cette prise de décision indique que l’affaire n’a pas été prise à la légère par l’Etat français qui a ainsi dépêché ses spécialistes dans nos murs. Pris sous un autre angle, les observateurs ont vite compris que l’Hexagone aurait perdu sa confiance envers les forces de l’ordre malgaches.

    http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2016/04/21/kidnapping-andravoahangy-enlevement-de-zahid-des-elements-du-gign-francais-debarquent/

    • 21 avril à 09:52 | Noue (#2427) répond à Noue

      mahita atao mihintsy ireo olona ireo a ! lasa zao indray no atao fitadiavam-bola tsss

    • 21 avril à 12:58 | caro (#7940) répond à Noue

      « ... des éléments du GIGN français débarquent » :

      => les autorités locales ne sont ni plus ni moins que de simples épouvantails.

    • 21 avril à 13:48 | Cylab (#9448) répond à caro

      Ça montre l’incompétence du ministère de l’intérieur à trouver une parade à ces séries. De kidnapping. Faudrait faire sauter quelques têtes étatiques pour faire sortir de la torpeur les autorités locales.

    • 21 avril à 15:17 | Stomato (#3476) répond à caro

      Un épouvantail fait peur, il épouvante.
      Qu’en est-il des autorités locales ?

    • 21 avril à 15:38 | caro (#7940) répond à Stomato

      @Cylab,
      @Stomato,

      Non seulement l’épouvantail appelé à faire peur ne fait pas peur, mais c’est lui-même qui descend dans les champs et se met à le saccager car il n’y a que du semblant !

    • 21 avril à 20:10 | Bena (#494) répond à Noue

      « aza manao an’i zahid tsy ho vazaha ».

      non seulement il est citoyen français, mais c’est le frère de quincaillerie 2000. qui ne connait pas sa force locale et surtout son rôle en 2009. et voila que des forces étrangères ont le droit de fouler le sol national. et que dire de la sécurisation du prochain sommet. ce sera bri, gipn, gign, case-neuve, le brillant, etc. comme à la maison.

      la situation interpelle. à chaque fois qu’il y a kidnapping, les victimes sont des pilleurs de richesses nationales surtout bdr, des fraudeurs à la douanes, des corrupteurs, des gens de la mafia. simple coincidence peut etre.

    • 21 avril à 20:15 | Bena (#494) répond à Cylab

      l’intérieur ne contrôle ni la police ni la gendarmerie (sauf les élections par télécommande).

  • 21 avril à 10:06 | betoko (#413)

    Est ce qu’ un malgache qui possède la nationalité française et malgache habitant à Madagascar victime d’un kidnapping aurait droit aux interventions de la GIGN ?
    Comment se fait il que des Karana , de nationalité française habitant à Madagascar condamnés par la justice malgache bénéficient de liberté sans raison . Pourquoi l’ambassade de France ne réagit pas ?

    • 21 avril à 10:19 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Elle a offert des bracelets électronik ...
      et les zôtres ont banqué la caussion : CQFD !

    • 21 avril à 10:42 | franc (#9485) répond à betoko

      Est ce qu’ un malgache qui possède la nationalité française et
      malgache habitant à Madagascar victime d’un kidnapping aurait droit
      aux interventions de la GIGN ?

      NEGATIF ! IL AURA DROIT À UN POMPIER SANS BORNE FONTAINE, UN DOCTEUR EXPERT EN AUTOPSIE, DES MAGISTRATS ET POLICIERS MAGICIENS ET KELKES BECASSE COUPABLES QUI SE CASSE À LA PREMIERE OCCAZ.
      AFFAIRE CLASSÉE !!! SHHUUUT !

      Comment se fait il que des Karana , de nationalité française habitant
      à Madagascar condamnés par la justice malgache bénéficient de
      liberté sans raison . Pourquoi l’ambassade de France ne réagit pas ?

      LOI DU VIP, LOI DE COMPATRIOTISME, LOI DU PLUS FORT, LOI DE LA JUNGLE...

      ARMEE MALAGASY SI J’ETAIS J’AURAIS HONTE JE DEMISSIONNERAIS, JE RENTRE À LA CAMPAGNE POUR CULTIVER LE RIZ POUR MON PEUPLE.

    • 21 avril à 10:45 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      A la place de betoko,
      j’aurais secoué mon arbre généalogique,
      histoire de voir si par hasard il tomberait pour moi de cet arbre
      un ancêtre karana .

      Et si jamais le résultat est favorable, je crierai :« Bingo ! »

    • 21 avril à 11:07 | betoko (#413) répond à Saint-Jo

      M’étonnerais si j’avais un ancêtre Karana . J’ai connu tous les arrières grand-parents , aucun n’avait un physique Karana , nous avons tous un physique asiatique , type Viet, Cambodgien , Laotien voir chinois , et aucun ne pratique la religion musulmane

    • 21 avril à 11:11 | betoko (#413) répond à betoko

      tous mes arrières grand-parents autant de côté de ma mère que de mon père , Mon arrière grand -père était de caste noble originaire d’Ambatomanga , un caste que ma famille ne revendique pas

    • 21 avril à 11:13 | zaho (#699) répond à betoko

      Bonjour. Pourquoi rajouter à la fin « aucun ne pratique la religion musulmane ». Je ne comprends pas. Qu’est ce que la religion a avoir dans ce rapt ? Laissons les religions dans les églises, les mosquées, les synagogues, les temples,.........etc.

    • 21 avril à 11:18 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      Oui, vous avez peut-être connu tous vos arrière-grands-parents .
      Mais avez-vous connu leurs parents à eux ?
      Quant aux traits physiques, tout le monde sait qu’il y a ce que les spécialistes de la génétique appellent caractères dominants et caractères récessifs.
      Si les traits karana sont récessifs, vous ne pouvez pas les voir avec vos organes sensoriels .

      betoko, je ne veux pas vous contrarier mais il est quand même possible que vous avez un ancêtre karana.

    • 21 avril à 12:11 | betoko (#413) répond à zaho

      Car la majorité des Karana sont de religion musulmane .Je ne fais que répondre à la personne qui me disait que peut être j’ai du sang Karana dans mes veines

    • 21 avril à 12:19 | betoko (#413) répond à Saint-Jo

      M’étonnerai , en quelle année les Karana sont arrivés à Madagascar , au 18 éme siècle je crois , , allez vous nous dire aussi que tous les Andriana ont du sang Karana ?
      Comment se fait il qu’aucun anthropologue n’avait jamais étudié nos génétiques ou nos ADN . Si dans ma famille quelqu’un a du sang Karana , cela se saurait , déjà physiquement , déjà personne de ma famille a le nez Karana , ni le teint Karana encore moins des us et coutume Karana .

    • 21 avril à 12:32 | DIPLOMAT (#846) répond à franc

      Un malgache de nationalité Française ... condamné par la justice Malgache et vivant à M/car doit faire sa peine et c’est à la justice Malgache de faire appliquer la décision de justice.
      Le consulat de France n’a pour rôle que d’assister son ressortissant et de veiller à ce que les droits fondamentaux soient respectés.

      Il ne faut donc pas chercher des pressions extérieurs, il faut demander des comptes au juge d’application des peines. Cela ne doit pas être difficile à trouver.

    • 21 avril à 12:48 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      Betoko de quel lien de Parenté êtes vous Français ???
      L’êtes-vous vraiment ????
      Car vos réflexions laissent souvent des doutes, en étant Français.
      A vrai dire la Nationalité Française n’est que du profit, pour vous..Non ,,, ?????

    • 21 avril à 13:14 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      21 avril à 11:11 | betoko (#413) répond à betoko ^
      tous mes arrières grand-parents autant de côté de ma mère que de mon père , Mon arrière grand -père était de caste noble originaire d’Ambatomanga , un caste que ma famille ne revendique pas.

      Wow !
      [Ajout] mais une caste que betoko lui-même vient juste de revendiquer être de son appartenance !

      Note :
      C’est très dur d’être discret, hein ! betoko.
      Voici pêle-même les noms des groupes des andriana de l’Imerina
      [pêle-mêle pour que certains n’aillent pas se vanter d’appartenir à un groupe supérieur à un autre]
      Zanadralambo, Andrianamboninolona, Zanakandriana, Andriandranando, Andriatompokoindrindra, Andriamasinavalona, Zazamarolahy.
      Alors, betoko, auquel de ces groupes vous prétendez appartenir ?

    • 21 avril à 13:23 | Dadabe (#9116) répond à betoko

      Le nez, le teint, la religion.... Parle-t-on de juifs ? Non ? Ouf... Point d’antisémitisme, alors. Est-ce que l’anti-karanisme est interdit par la loi ? Non ? Ouf... Il a eu chaud, le petit Betoko raciste.

    • 21 avril à 14:04 | Saint-Jo (#8511) répond à Dadabe

      Bonjour, Dadabe !
      Je pense qu’on a assez fait gravement disjoncter betoko aujourd’hui.
      Je reconnais que faire disjoncter gravement betoko ou la grosse n’est pas un exceptionnel exploit, mais cela fait du bien de rire un bon coup de temps en temps quand même.
      Je me demande si, tout au long de cette journée, le bonhomme ne sera pas rongé par le doute que l’on a vicieusement introduit dans son esprit : « Et si j’ai réellement un ancêtre karana ? Non, c’est pas possible ! Pas moi ! »
      Vous imaginez le topo, Dadabe ?

    • 21 avril à 14:39 | Cylab (#9448) répond à DIPLOMAT

      Exactement. A la rigueur le ressortissant français peut demander à purger sa peine en France pour des raisons comme familiale et par la suite avec des réaménagement de peine se retrouver à l’air libre ... et revenir à Mada.

    • 21 avril à 15:34 | betoko (#413) répond à DIPLOMAT

      Deux poids deux mesures . Est ce que vous vous rappelez de l’affaire Mohamed Taky ? Un juge d’instruction malgache avait prononcé un non lieu, ce qui ne nous étonne guère ,mais comme les victimes ( tuerie à Fenoarivo) étaient de Karana de nationalité française , un juge d’instruction et des policiers français étaient venus à Tana pour instruire l’affaire . La justice malgache n’a pu rien faire et Mohamed Taky fut extradé et jugé en France à 25 ans d’emprisonnement , Qui était l’avocate du Mahomed Taky ? Maître Nicole , devenu conseillée de Hery Rajao . Et vous croyez encore à la justice malgache ?

    • 21 avril à 15:43 | betoko (#413) répond à Dadabe

      T’es pas raciste peut être . Nombreux sont les malgaches victimes des mépris et des abus des Karana , cela n’a rien à voir avec l’antisémitisme . Comme tu le sais les malgaches sont trop naîfs et se sont fait avoir . Si j’ai affaire avec un Karana car j’en étais victime j’ai le droit de me méfier à deux ou à trois fois et c’est tout à fait mon droit . Si je me laisse encore avoir avec des Karana c’est que je suis un kon , Conclusion je ne fais jamais affaire à des Karana j’en ai eu ma dose basta , même entre eux ils se sont fait kidnappés , assassinés , volés etc ...

    • 21 avril à 15:50 | betoko (#413) répond à FINENGO

      D’abord je suis malgache avant tout , ma nationalité française n’est que du profit comme des millions de bi-nationaux africains , asiatiques, russes , américains etc .....? et alors en quoi ça te regarde ?
      Si j’avais pas travaillé en France pendant des années , je n’avais pas les moyens du pouvoir scolariser des enfants de mon village natal , pas tous mais quelques uns pendant des années , et jamais en aucun moment j’avais demandé quelque chose en retour . Je sais je suis suis pas le seul , mais nombreux sont les malgaches habitant dans le monde entier et qui sont bi-nationaux qui font la même chose

    • 21 avril à 16:12 | Dadabe (#9116) répond à betoko

      Betoko, ce que tu me réponds n’est pas tout à fait faux. Il faut bien le reconnaître. Et il serait bon que l’ensemble de la communauté Karana apprenne à respecter les Malgaches (et les vazahas !). Mais pourquoi parler de « nez », de « teint », de « religion »... C’est ça, le racisme. C’est un ensemble de petites choses, de petits mots, de petites affirmation très générales, de rumeurs, dont se nourrit la « bête immonde » (Bertolt Brecht). Un contentieux se règle entre hommes, selon la loi. Peu importe l’origine ethnique, la couleur de peau ou la religion...

    • 21 avril à 16:33 | betoko (#413) répond à Dadabe

      Le visage d’un Karana est très caractéristique , cela n’a rien à voir avec l’antisémitisme . et tous les Karana sont de religion musulmane , et leur teint aussi est très caractéristique , ici à Madagascar on les reconnait très facilement .Tous les juifs n’ont pas le nez courbé et tous ceux qui ont le nez courbé ne sont pas des juifs
      Je ne suis ni raciste ni antisémite , j’ai été aussi victime de racisme , et je connais ce qu’ils ont enduré les juifs pendant la seconde guerre mondiale , Pourquoi on n’a pas le droit d’être antisémite ( je ne parle pas pour moi , mais les autres ) et pourquoi nombreux sont les juifs qui sont racistes ou ont le droit d’être racistes ?

    • 21 avril à 16:42 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Est ce que La France n’avait pas profité de ses ex-colonies ? Combien de malgaches d’africains d’asiatiques sont morts pour La France en 14-18 et en 39-45 ? et vous osez me dire que avoir la nationalité française n’est que du profit ? C’est grâce à ses ex -colonies que La France est devenue La France , elle en avait profité , y compris quand ces pays sont devenus indépendants en 1960 , La France -Afrique tout le monde le connait , même des présidents africains finances des partis politiques français , Omar BONGO par exemple . Il me semble que vous avez aussi la double nationalité , je me trompe ?

    • 21 avril à 17:09 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      Betoko..Ma double nationalité est par affiliation....La différence entre vous et moi est là.
      Je ne fais aucun profit ni du côté de la France, ni du côté de Madagascar. Les deux Pays je les ai servi sous leur Drapeau respectif. Madagascar en 1973 et après le France dès 1976. Et pourriez vous me dire en quelle année vous auriez servi Le Pays Madagascar et la France ????
      Je pense que vous n’auriez servit ni l’un ni l’autre. Dites moi si je me trompe ???
      Et j’ajoute et je me répète la France pour vous n’est que du Profit, pour vous donner une certaine valeur au Pays à Madagascar. Ce n’est pas mon cas pauvre Monsieur !!!! La France je l’aime et Madagascar je l’adore. J’ai vu le jour à Madagascar et ce n’est pas rien. J’ai aussi vécu en France plus longtemps que j’ai vécu à Madagascar et j’y ai gagné ma vie, et je lui est reconnaissant, car je n’ai rien a envier au Français du nom de Dupont ou de Desjean ou autres. Je suis marié à une Malgache originaire de Vavatenina, qui est loin d’être d’une Grande ville, et ceci depuis 1979 et mes enfants ainsi que mes petits enfants ont le même amour Pour la France et Madagascar. Ceci n’est que les résultats de l’éducation, qui serait me semble t-il hors de votre portée, et ne serait nullement pas votre cas ni de vos descendants.
      Profites bien des avantages que la France vous octroie, vous n’êtes nullement pas éternel, le profit aura bien une fin croyez-moi et ne serait que justice en ce qui vous concerne. Tchao Betoko, Profitez-en bien tant qu’il est temps..!!!!

    • 21 avril à 17:15 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      Lire :..Filiation ... au lieu d’affiliation qui n’aurait aucun rapport...

    • 21 avril à 17:52 | vatomena (#7547) répond à betoko

      Quand on compte le nombre d’africains et malgaches nés longtemps apres la fin de la colonisation et maintenant émigrés en France pour y trouver une vie meilleure , je crois que la france afrique est morte remplacée plutot par une africafrance .laquelle France ne semble pas beaucoup s’enrichir de cet apport .
      Au 19 ème siècle ,quand la france a eu cette malheureuse idée de s’installer en afrique ,l’afrique n’avait aucune richesse marchande à part qqs produits exotiques donnés par la nature .aucune infrastructure non plus . tout était à faire (le train gallièni par exemple ) : Les richesses minières étaient inconnues et dormaient sous de profondes couches géologiques ; l’ère industrielle commençait à peine et ces richesses souterraines n’avaient pas de débouchés .Toutes les colonies étaient déficitaires sauf l’Indochine .Pendant que les allemands développaient une puissante industrie ,les français faisaient des méharées dans le désert .Le meilleur de ses hommes s’épuisait de fièvres en Afrique . Du talent ,de l ’énergie ,de la volonté perdue ; Il reste qu’aux moments difficiles elle a trouvé en Afrique des milliers de soldats noirs volontaires pour se battre à son coté aux frontières .Lesquels ont davantage été respectés dans leurs villages que par l’administration coloniale oublieuse ..Il n’est pas sur que dans les pays devenus depuis indépendants on trouve une pareille ferveur ou autant de courage pour défendre un gouvernement qui fait le malheur du peuple ; (Madagascar !)

    • 21 avril à 18:27 | DIPLOMAT (#846) répond à betoko

      Je n’ai jamais cru en la justice malgache , sinon le parquet aurait exigé un procès, suite à la fusillade devant le palais présidentiel... Selon, toi pourquoi n’y a t-il eu jamais de procès Betoko ?

    • 21 avril à 19:37 | betoko (#413) répond à DIPLOMAT

      Fusillade du 7 février 2009 ? il y avait eu un procès dont le général Raoelina et ses amis furent condamnés mais amnistiés par Hery Rajaonarimampianina . D’après le sénateur Lyllson René de Roland , certains militaires qui ont assassiné des innocents dont leurs noms sont en sa possession ce jour là sont en libertés , et la justice ne les avait même pas convoqué lors du procès ,

    • 21 avril à 19:48 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Qui vous dit que je ne suis pas dans le même cas que vous , avez vous mon dossier au ministère des affaires étrangères à Nantes ? Allez vous dire la même chose à tous ceux qui ont la double nationalité ? Sont ils tous les profiteurs , C’est tout à fait mon droit de profiter de ma retraite française , je ne l’ai pas volé . Si cela ne vous convient pas aller porter plainte contre moi .
      Faudrait il être militaire pour servir La France , ? on peut la servir une et mille façons ,

    • 21 avril à 20:22 | Bena (#494) répond à Cylab

      chers diplomat et cylab de la planète mars : sachez qu’un consul de france a pour habitude (et consigne) de faire sortir tout ressortissant français incarcéré à dago par tous les moyens, quitte à corrompre, et le ramener en france, pour être libre et non purger une peine quelconque. on parle de vrais français blancs ou karana, pas le quelconque gasy-vazaha-taratasy. ce qui explique la bbq de nosy be car il y a méfiance.

    • 21 avril à 20:28 | Bena (#494) répond à Saint-Jo

      oh la la, c’est normal si le gign est là. on n’est pas une république, même pas un Etat. juste un groupe de clans. la vente à tout va de fripes nous sauve des salaka.

    • 21 avril à 20:30 | Bena (#494) répond à betoko

      un mosquée à dago est plus une banque qu’autre chose.

    • 22 avril à 08:51 | franc (#9485) répond à Bena

      et beaucoup d’autres criminel toute citoyennté confondue n’en citer qu’un certain ratsyirak le nregrette rien ! l’autre qui a volé la caisse de l’Etat et qui revient comme si de rien n’était et l’autre qui a envoyé son peuple dans un abattoir... j’en passe mais tous ces malfaiteurs étaient sauvés par france.

    • 22 avril à 09:52 | rakotoson (#8023) répond à betoko

      ### Deux poids deux mesures . Est ce que vous vous rappelez de l’affaire Mohamed Taky ? Un juge d’instruction malgache avait prononcé un non lieu, ce qui ne nous étonne guère ,mais comme les victimes ( tuerie à Fenoarivo) étaient de Karana de nationalité française , un juge d’instruction et des policiers français étaient venus à Tana pour instruire l’affaire . La justice malgache n’a pu rien faire et Mohamed Taky fut extradé et jugé en France à 25 ans d’emprisonnement , Qui était l’avocate du Mahomed Taky ? Maître Nicole , devenu conseillére de Hery Rajao . Et vous croyez encore à la justice malgache ? ###

      ENCORE LA NICOLE , LA FAMEUSE ET OMNIPOTENTE CONSEILLERE DU PRM ET AMIE DE LONGUE DATE DE VOAHANGY

      Elle est forte , très forte , cette fameuse Nicole ? C’ est la même Nicole impliquée dans l’ affaire des plusieurs milliards de FMG débloqués , du Trésor Public , soit - disant pour réhabilitation d’ une école d’ une obscure commune dans la province de Fianarantsoa ou ( ? ) ; et , dont on n’ a jamais vu la réalisation . L’ ordre en a été intimé par le PM Olivier Mahafaly pour les besoins du ministre Rabary , tous deux reconduits dans le 3 ème gouvernement Hery Rajaonarimampianina ;

    • 22 avril à 14:09 | zaho (#699) répond à betoko

      C’est avec ce genre de commentaire qu’on arrive à des guerres civiles dans certains pays. En tout cas, la personne qui a posé cette question ne mérite pas une réponse à mon avis.

    • 23 avril à 16:47 | anhuro (#8513) répond à betoko

      Betoko, pourquoi voudriez vous que l’ambassade de France reagisse ?, si oui ! vous auriez deja « hurle » = les colonisateurs se croient toujours les maitres !, SVP choisissez . Ou vous acceptez un coup de main ou vous faites « confiance !! » a la police « gache » !!!!?.Cordialement

  • 21 avril à 10:08 | franc (#9485)

    Tant k’à faire, envoyez un président malgache de rechange(français), un gouvernement malgache de réchange(français), une armée malgache de rechange (française), des babakotos de rechange (français)...

    • 21 avril à 10:26 | Saint-Jo (#8511) répond à franc

      Il serait plus simple de remplacer le peuple de cette île par un autre peuple.

      D’ailleurs il paraît que cette ridicule idée de remplacement de population est diffusée par certaines personnes en Europe depuis quelques temps et fait peur aux enfants difficiles et aide beaucoup le soir à les persuader d’aller au lit.

    • 21 avril à 10:40 | Jipo (#4988) répond à Saint-Jo

      Importez du Tibétain et vous aurez du synoix ...

    • 21 avril à 11:02 | franc (#9485) répond à Saint-Jo

      Non mais... vous êtes sain vous ? vous n’êtes pas sans savoir que ce n’est pas une idée ridicule, mieux encore, sne même plus une idée, c’est un faite !!! Servez vous un peu de vos ailes, survolez Madagaskat et vous verrez, les malagasy sont devenus de plus en plus étrangers dans leur propre patrie, à part les chinois, les indo-pakist, etc... il paraît que les maurices possèdes déjà leur propre territoire à Mada, vous savez que mainan à Mada, y a des plages que les malagasy ne peuvent plus traverser, les turcs aussi vont occuper bientôt, les cland de l’europe vont petit à petit changer de destination...
      des GIGN à Mada ! ça vous dis rien ça ???

    • 21 avril à 11:38 | Saint-Jo (#8511) répond à franc

      « Non mais... vous êtes sain vous ? »
      D’abord selon le pseudo que j’ai choisi je suis saint.
      Et un saint, quand il n’est pas réellement saint, il ne peut être que sain.

      De plus, même si d’autres « peuplades » nous prennent nos terres et nous en chassent, nous ne sommes pas les premiers à être victimes de ce genre de chose.
      Peut-être même nous ne serons pas les derniers non plus.
      Et ça, vous le savez bien.
      Alors, que nos leaders vendent ou cèdent gratuitement nos terres aux peuplades venues d’ailleurs, peu nous importe. Nous nous en fichons royalement !
      Parce que nous sommes déjà très-très nombreux à être inscrits sur la liste des migrants, destination la ... planète Mars.

  • 21 avril à 10:16 | Saint-Jo (#8511)

    Si je me souviens bien, betoko nous avait menacés :
    si jamais nous l’embêtons, les foudres du consulat de France à Antananarivo allaient s’abattre sur nous !

    Je me demande, si betoko dit vrai
    (car il est quand même permis de douter de ce que raconte betoko),
    je me demande donc si voilà explicitée la protection à laquelle betoko avait fait allusion et avait prétendu en bénéficier.

    Sacré betoko !

    • 21 avril à 10:40 | betoko (#413) répond à Saint-Jo

      En effet toute personne de nationalité française même si elle a la double nationalité , est sous la protection de l’ETAT FRANÇAIS , mais cela ne concerna pas si une personne est condamné par la justice malgache quel que soit son forfait .
      M’embêter verbalement aucune importance mais si c’est une atteinte à mon intégrité physique OUI
      Autre chose , en appelant certains journalistes hier , j’ai en ma possession le nom du ministre qui a payé 1,5 milliard de franc pour être ministre . Mais personne ne voulait me dire à qui a été destiné tout de fric

    • 21 avril à 10:51 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      Personne ne doute des paroles de betoko ... après vérification de leur exactitude.

    • 21 avril à 12:09 | akam (#7944) répond à betoko

      - Allez l’andriana de service ; livre nous ce nom ! te fais pas prier si t’es vraiment noble …le peuple a besoin de savoir la balance entre un pret et la monnaie rendue ! on ne va pas… maitre… ! un doute de ton pas trio…isme.
      - La morale veut que le peuple soit informe de quelle sauce OM va combattre la corruption. Je pense pas que PM n’a pas simplement marque son sacre par un effet d’annonces ? Un PM est bien « l’arme » pour vaincre l’insecurite qui est l’une des plaies qui gangrene l’ile a l’approche du sommet de la francophonie (plus que 7 mois). Meme si l’ile est un joyau, Hollande et sa clique tiennent absolument a decouvrir ici une ile attrayante qui jouit d’une atmosphere politique apaisee.

    • 21 avril à 15:25 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Sauf si cette personne est dans le pays d’une de ses nationalités, alors est elle sous lma protection de ce pays et pas des deux à la fois.
      Un Franco-Malagasy et France est sous la protection et sous le régimes des lois françaises.
      S’il est à Madagascar il est sous la protection et sous le régime des lois malagasy.
      C’est peut-être khon et/ou dommage mais c’est une des khonneries de la double nationalité.

    • 21 avril à 18:14 | ALEVANAR (#7003) répond à betoko

      DROITS ET DEVOIRS ATTACHES A LA NATIONALITE FRANCAISE
      Les droits attachés à la qualité de Français sont de deux ordres selon qu’ils se situent sur le territoire national ou à l’extérieur :
      à l’extérieur du territoire national, c’est le droit de la protection diplomatique du national par les consuls (SAUF EN CE QUI CONCERNE LES DOUBLES NATIONAUX, dans le pays de leur autre nationalité)
      si vous le souhaitez je peux vous envoyer le fascicule complet remis à chaque personne qui vient d’acquérir la nationalité française

  • 21 avril à 10:45 | Eloim (#8244)

    Gouvernement de combat et affaires Kidnapping des Karana à Madagascar :
    Tel a été le titre choisi pour cet article du jour. C’est un match test pour la nouvelle équipe gouvernementale qui prône le changement dans la continuité. Un combat qui tombe bien à pic à l’avènement du règne du nouveau PM, l’un à Antsirabe dont le fruit (sans attendre les différentes passations dans les départements y afférents) a été cueilli à cru par les FO et l’autre, à Andravoahangy dont aucune nouvelle n’a été transmise à ce jour. Donc, ça va être un combat sans merci, car le nouveau PM remonte bien son enthousiasme pour la cueillette des résultats. Sinon, il (le PM) n’hésite pas à changer les hautes personnalités tous les trois mois, faute de résultats palpables. D’après ses dires, il annonce la couleur pour redorer le blason de son corps d’appartenance en tant qu’administrateur et pour se démarquer des pratiques de son prédécesseur.
    En revenant à nos moutons, le PM devra activer toutes ses mobiles pour rassurer la population car si la méthode utilisée va à l’encontre des mauvais présages, la confiance de la CI se volatilise et ceci risque fort bien de pondre le néant à la place du vide actuel.
    Des enjeux d’envergure attendront ce gouvernement, les préparatifs des deux sommets de taille, la COMESA et la francophonie. Et il est impératif d’insister sur la question sécuritaire. Des chefs d’Etat vont assister à ces deux événements d’importance capitale pour la grande île. Et si nous n’inspirons pas du SERIEUX, il nous faut dès maintenant lâcher les prises.

    • 21 avril à 10:54 | Noue (#2427) répond à Eloim

      « le PM) n’hésite pas à changer les hautes personnalités tous les trois mois, faute de résultats palpables. »

      en payant biensûr ! ceux qui veulent être dedans , va falloir payer n’est-ce pas ?

    • 21 avril à 11:07 | Saint-Jo (#8511) répond à Eloim

      J’aime certaines de vos formules, Eloim.

      « un match test pour la nouvelle équipe » ( on dirait l’équipe de foot de Marseille )
      « le changement dans la continuité ».
      « Un combat qui tombe bien à pic »
      « le fruit a été cueilli à cru »
      « il annonce la couleur pour redorer le blason de son corps » ( quelle formulation bien colorée ! )
      « activer toutes ses mobiles » ( ha-ha-ha ! des mobiles, le PM en a un grand nombre )
      « pondre le néant à la place du vide. » ( un grand bravo pour celle-là !)
      « il nous faut dès maintenant lâcher les prises. » ( gare aux courts-circuits, quoi !)

      Bravo, Eloim ! Vous mettez un peu de rigolade dans ce monde gasy bien triste .

    • 21 avril à 11:14 | franc (#9485) répond à Eloim

      Vous avez oublier de pimenter ! « Le cerveau est un des responsables de HVM dans sa région, Il est le
      bras armé d’une femme d’affaire proche du régime et sert de force de
      répression, avec un conseiller d’un ex ministre pour intimider les
      fonctionnaires et les maires. On sait également qu’il est dans l’affaire
      des exportations illicites d’hippocampe avec la complicité de certains
      chinois... » source : http://www.sobikamada.com/a-la-une/item/7853-rapt-d’un-karana-à-antsirabe-le-cerveau-est-un-businessman-proche-du-régime.html

  • 21 avril à 11:11 | Isandra (#7070)

    Eh ! Eh ! Avec tous ses événements de ce dernier temps lesquels ternissent davantage l’image de Madagascar :
    - Démission au forceps de Ravelonarivo,..
    - Les écolages de certains nouveaux ministres,...
    - Et revoilà le kidnapping,...

    Coface va notrès pays classer dans une zone rouge,...même titre que la Syrie et l’Irak, l’Afghanistan,...entre autres...Les investisseurs sérieux rayent complètement Madagascar dans leur projets pendant certains temps,...Bye, bye les emploi, la croissance,...et bienvenue les nouvelles souffrances,...

    Tout cela, à cause de l’entêtement de ce régime à ne pas respecter la constitution et à continuer avec cette équipe des apprentis laquelle avait déjà montrée leur limite,...

    Les sécurités ont été presque rétablies quand Général Ravalomanana a quitté le commandement de la gendarmerie,...

    • 21 avril à 11:18 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Coface va reclasser notre pays,...

    • 21 avril à 11:34 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Les « sécurités ont été presque rétablis » : c’est quoi presque rétablis ( 5 % , 10 % ???)
      Ton type, il a été un bâton de gendarme pour la répression politique.
      Par contre ZERO pointé , question sécurité publique . Les attaques de biens , meurtres, et vols à la tirs allaient de plus belles !! Donc arrête de te faire des films .

    • 21 avril à 11:36 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      Assurément, l’âge d’or pour Madagascar à vos yeux c’était la période 2009-2013. Vous êtes à plaindre plus qu’autre chose. Il n’y a aucun remède pour ce que vous avez.

    • 21 avril à 12:54 | Isandra (#7070) répond à Tsisdinika

      Ne me faites pas dire que je n’ai jamais dit,...Je n’ai jamais dit que la période de transition est l’age d’or pour Madagascar. Cependant, je ne peux faire d’autre que vanter les compétences de cette équipe d’avoir pu
      - mener notre pays à bon port sans dégât majeur (guerres civiles,...) comme on pouvait trouver aux autres pays Africains,...dans ce même genre de situation,
      - réaliser des choses,...
      - laisser à Hery une économie prête à démarrer, taux de croissance de 3% que ce régime n’arrive pas à atteindre,...
      Malgré des embûches, les sanctions internationales,...les blocages de fonds,...etc

    • 21 avril à 13:17 | Dadabe (#9116) répond à Isandra

      Ce que tu n’as « jamais dit », tu ne cesse de le proclamer au fil des mois avec un entêtement de mule. Isandra tu es une menteuse, une copieuse et une grande malhonnête qui ne comprend rien à Madagascar et ne connaît rien de la réalité quotidienne des Malgaches. Tu en es à regretter de ne pas toucher le « RMI » français (ton « gain » !!!! Faut l’avoir lue celle-là !!!!!) et tu crois encore que ta petite marionnette préférée, le Petikon visionnaire, n’est pour rien dans ce dont souffre le peuple malgache depuis des années. Ton aveuglement est criminel. Mais cela non plus tu ne le comprends pas. Si seulement tu écoutais les gens simples, ceux qui travaillent dur, ceux qui ont du mal à donner à manger à leurs enfants... Il suffit de tendre l’oreille. Mais tu es sourde, ma pauvre grosse vieille, et d’une bêtise incommensurable.

    • 21 avril à 13:20 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra tu pourras rendre Gloire à Ton Dieu BAC-8.
      Car tes soient disant bienfaits que ce dernier aurait fait n’est que dans ton fantasme, le Peuple n’en dit pas autant. Toi et ton BAC-8 ne sont que des risées de peu d’importance, pour ne pas dire nuisibles. Si la peine de mort est applicable et appliquer au Pays tous deux vous auriez été les premiers à gouter la lame de la Guillotine, ou la descente d’Ampamarinana.

    • 21 avril à 13:46 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      « Isandra tu pourras rendre Gloire à Ton Dieu BAC-8. »

      Je vous rectifie toute de suite,...tous les Président de Madagascar ont tous leur Bac, sauf un homme Ra8, car même Andry a eu son Bac, après il avait continue ses études de gestion à l’Esca,...puis en France,...C’est claire, sur ce point,...???

      Ne restez plus dans cette fausse information que les ZD voulaient véhiculé pour dénigrer notre champion,...qui a réalisé que vous ne pourrez jamais réaliser dans votre vie,...vue votre sénilité très avancées,...comme votre compère Dadbs ; d’ailleurs qui n’écrit ici que des délires de retour d’age,...Néanmoins, vous êtes excusés,...

    • 21 avril à 14:08 | Isandra (#7070) répond à Dadabe

      « .....n’est pour rien dans ce dont souffre le peuple malgache depuis des années. »

      Tout à fait, je n’ai jamais dit que Andry n’y est pour rien,...au contraire, lui-même, en tant qu’homme d’Etat a assumé sa responsabilité, contrairement à ses prédécesseurs, l’un n’a rien regretté et l’autre n’a aucune chose à se reprocher,...Andry aurait pu faire mieux, si l’on ne l’avait pas empêché,...Son véritable regret, c’est d’avoir eu confiance à l’influence de la France dans le monde,...Erreur,...la France n’est plus que l’ombre de lui-même quant à son influence en Afrique,...elle ne fait que suivre notre Roi du monde (USA) lequel détient toujours le dernier mots sur toutes les affaires dans le monde.

      Je tient à préciser que notre situation actuelle est due à l’accumulation des mauvaises gestions et pratiques depuis des années et les crises,...Madagascar était déjà classé pays pauvre quand Andry Rajoelina arrivait au pouvoir,...

    • 21 avril à 14:29 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      Chez notre ESCA à nous, à Basilou et à moi ?
      Laissez moi rire !
      Chez nous il y a une galerie des palmarès.
      Et personne n’y a vu la moindre trace d’un dj.
      De plus, personne n’a vu un dj dans les réunions des anciens.
      Et aucun des Escatiens ne se vante d’avoir eu un dj dans sa promotion.
      Ou alors, il y a une Esca différente de la nôtre quelque part.

      Le DJ, un ancien de l’ESCA ! Elle grosse celle-là !
      Ah ! Peut-être un ancien qui n’ apparaît pas dans les palmarès, parce qu’il a lamentablement échoué à son examen de sortie pour valider son passage chez nous.
      Ah ! Peut-être !

    • 21 avril à 14:33 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra il va falloir que vous encriez dans votre Tête qu’être Bachelier ne veut rien dire, mais rien dire du tout. On peut-être un Bachelier et être le plus K.on des K.ONS.C’est le cas de votre Rajoelina....Ravalomanana peut-être un non Bachelier et sans le défendre il avait plus de lucidité que votre BAC-8...
      Et Pour terminer car discuter avec vous ce n’est ni plus ni moins qu’une perte de temps et en ce qui me concerne j’ai d’autre chose à faire...Foncez comme bon vous semble à défendre ce petit Mer.d.eux de BAC-8 qui n’est que le plus abominable des dirigeants que le Pays a connu, sans que j’excuse à ses Prédécesseurs leurs bour.des qui ont aussi mené le Pays à son état actuel.
      Sur ce je vous souhaite bonne continuation et une courte vie afin de nous libérer de vos con.ne.ries hors du commun. Vous et vos semblables ne sont que de la M.er.de.

    • 21 avril à 14:44 | Saint-Jo (#8511) répond à FINENGO

      Vous êtes dur, FINENGO !
      Si on peut plus dire des bêtises, où voulez-vous que les stupidités soient écrites !

    • 21 avril à 14:53 | FINENGO (#7901) répond à Saint-Jo

      Bonjour Saint-Jo .
      Désolé de vous avoir dessus..Je n’y peux rien, j’en suis allergique et très allergique aux écrits de ce genre d’individu. Et malheureusement elle n’est pas la seule....Mdr

    • 21 avril à 14:54 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      ESCA, mais branche institut superieur ESSCA (école supérieur sacré coeur) créé depuis 1992,...C’est clair,...

      C’est normal qu’il n’est pas inscrit parmi les anciens,...en voyant votre mentalité et celle de Basile,...

    • 21 avril à 15:05 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra...En parlant de ESCA...D’Antanimena..Toi tu l’aurais fréquenté ???.Avec certitude je te dis NON. Moi j’y étais Connait tu le Frère Louis le seul Frère Malgache qui était Directeur de l’ESCA en 1969...Alors fermes ta Grande Gueu.le...Les deux établissements qui avaient des envieux à l’époque au pays étaient Saint Michel et l’ESCA...Tu ne l’a pas connu cette période ..Donc arrêtes de blatérer..Tu es minus Et ne vaut rien du tout ...Tchao !!!

    • 21 avril à 15:34 | Saint-Jo (#8511) répond à FINENGO

      Non ! isandra ! L’ESCA est une grande famille.
      Et votre DJ n’a jamais été des nôtres.
      La preuve : aucun escatien n’a revendiqué l’appartenance de votre DJ à notre grande famille. Aucun !

    • 21 avril à 16:13 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Cela m’étonnerait pas vue votre mentalité,...!

      De toutes façons, Andry n’a jamais revendiqué de faire partie de votre famille, surtout, les anciennes générations comme la votre,...même s’il y avait bel et bien étudié, lequel est vérifiable dans les archives de cet Ecole,...car il ne trouve pas son utilité,...

    • 21 avril à 16:21 | Dadabe (#9116) répond à Isandra

      C’est bien ce que je dis, tu ne comprends pas... Au passage, notons que le Petikon n’a pas été « empêché » mais qu’il était simplement incapable. Dès le départ, Ratsiraka le savait mais il s’en foutait. Son seul but était d’abattre RA8. Maintenant si tu crois que la France ne sert plus à rien, tu envoies une petite bafouille à François Hollande, on coupe toutes (TOUTES !) les subventions et vous crevez de faim (pas que dans le Sud, toi aussi !) dans six mois. Ça te va ma grosse bébête ?

    • 21 avril à 17:03 | betoko (#413) répond à Dadabe

      Que La France nous coupe tout et on verra , La France a beaucoup beaucoup d’intérêt à Madagascar ,elle protège ses intérêts, à commencer par les banques , Bolloré , ses exportations vers Madagascar , Air Mad , Jirama , ADP à Madagascar etc . Si nos dirigeants actuels ne pensent qu’ à leur profit , nous aurions pu aller un peu loin déjà . C’est La France qui dicte ce que devrait faire notre président de la république et aussi son épouse . On dirait que nous sommes revenus aux années 60 où Madagascar n’avait qu’un gouvernement fantoche .
      Mais pourquoi nous avons encore besoin d’aller quémander au FMI , à La Banque Mondiale et à l’UE ?

    • 21 avril à 17:27 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      Betoko..Parles de ce que tu maitrise...En 1960 ce Gouvernement fantoche comme tu le dis a fait des millions d’heureux et qui vivaient dans une normalité. Et que depuis 1975 tout a basculé et de pire en pire chaque année jusqu’à arrivé à un point de non retour où 92% des malgaches ne sont que des Pauvres, qui sont en dessous de ce qu’on puisse appeler Pauvreté.
      Et j’ajoute, comme tu te plains du FMI, de la Banque Mondiale et de l’UE. Créez des liens avec les Chinois, les Mauriciens, les Turcs et d’autres, certainement le Pays retrouvera son bonheur du temps passé. Abruti que tu es, tu n’as même pas une once de réflexions et tu palabres sur des sujets dont ta maitrise est à cent lieux de là. Pauvre C.O.N que tu es !!!!!

    • 21 avril à 18:03 | vatomena (#7547) répond à betoko

      Ce n’est pas madagascar ou son gouvernement qui commanderait à Electricité de France un super générateur atomique !Il faut de l’argent pour passer une telle commande §p
      Par contre on pourrait demander à Bolloré ou Bouyghe de reconstruire le rova à l’identique ; ;C’est peut etre encore dans nos moyens !

    • 21 avril à 18:08 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      Je n’ai jamais vu votre DJ chez nous.
      Ni en tant qu’élève, ni en tant qu’étudiant, ni en tant qu’ancien.
      Mais il est courant aussi que certains individus non escatiens se vantent d’avoir fréquenté l’ESCA.
      Surtout quand il s’agit d’individus qui n’ont pas de racine à faire valoir sur le plan éducation et instruction.
      Le DJ en est la probante incarnation.
      La Transition I n’était-elle réputée avoir été une revanche des personnes sans éducation ni instruction contre les personnes ayant bénéficié d’un bon encadrement sur ce plan ?

    • 21 avril à 18:22 | ALEVANAR (#7003) répond à FINENGO

      d’accord avec vous, depuis 1975 tout a basculé et de pire en pire mais d’après vous pourquoi y a t il eu 1972 ?
      qu’est ce que vivre dans une normalité entre 1960 et 1972 ?

    • 21 avril à 18:58 | FINENGO (#7901) répond à ALEVANAR

      Bonsoir ALEVANAR.
      La normalité tient à très peu de chose. C’est à dire au minimum.
      Pouvoir vivre normalement en ayant une justice qui serait fiable même avec toutes ses faiblesses.
      Pouvoir gagner sa vie sans pour autant voler, les autres, quitte a tuer et d’être corrompu.
      Le respect des autres.
      Rien que sur ces deux points. Pouvez vous me démentir qu’ils n’existaient point de 1960 à cette fameuse date fatidique de 1972..???
      Quand un instituteur gagnait 60.OOO CFA à l’époque était-il à plaindre..???
      A l’heure Actuelle le même Instituteur Gagnerait environ 60 €uros/mois ce qui représente environ 36.000 CFA..Alors pourriez -vous me dire que l’on progresse 40 ans après ???
      Pourriez vous me dire que la corruption actuelle a d’égale au peu qui aurait pu existé en 1960. 1961. 1962. 1963 jusqu’en 1972 ???
      Pour conclure de 1960 à 1971 les Malgaches vivaient heureux, et mieux que certains peuples Africains. Aujourd’hui où en est-on ??? Dans la normalité ??? Je vous laisse le choix de la réponse.

    • 21 avril à 19:13 | ALEVANAR (#7003) répond à FINENGO

      je suis d’accord avec ce que vous dites concernant les conditions matérielles de vie mais alors qu’est ce qui a changé de 1960 à 1972 ?
      je ne cherche pas à polémiquer ni à défendre qui que ce soit mais à essayer de comprendre ce qui s’est passé et pourquoi cela s’est passé

    • 21 avril à 20:20 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Parce que St-Jo pretend être le Directeur et le propriétaire de cette ecole, connaître un à un les plusieirs milliers d’eleves et etudiants qui y ont fait leur etudes ...Le ridicule ne tue vraiment pas,...

      Veuillez vérifier vos archives Mr le Directeur,...

      Je reintere que Andry n’a jamais revendiqué son appartenance de cette école,...parce qu’il n’avait pas besoin de nom de cette école dans sa vie pour réussir,...ou convaincre,...

    • 21 avril à 21:15 | kozobe (#7754) répond à FINENGO

      Bonsoir Finengo,
      J’avoue que, quelque part, j’admire la persévérance dont vous ( et d’autres) faites preuve pour essayer d’ amener à un peu plus de lucidité, sinon de à un de raison ramener à la raison, notre Betoko national. Après 56 années d’indépendance, il y en a encore, parmi nombre de nos compatriotes, à accuser l’administration coloniale d’antan d’être responsable de tous nos maux, de continuer à tendre des embuscades, au détour de milliers de sentiers de brousses et urbains, pour
      régler leurs comptes, à coup de sagaie et autres « Mesobe », aux petits colons. C’était bien la peine d’avoir accepté l’accès à l’Indépendance. Tout ça pour ça ?
      Bonne soirée à vous.

    • 21 avril à 21:30 | kozobe (#7754) répond à kozobe

      Lire plutôt « sinon de ramener à la raison »...

    • 21 avril à 22:09 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      « Andry n’a jamais revendiqué son appartenance de cette école »
      parce qu’il n’y a jamais mis les pieds .

    • 21 avril à 22:52 | FINENGO (#7901) répond à ALEVANAR

      ALEVANAR .
      Avec toute simplicité je vais vous répondre, ça c’est passé comme ça puisque les Malgaches croyaient que c’était la solution..Et j’ajoute manque de jujotte et aussi certainement d’instruction et à tout les niveaux...Comme l’on dit C.On tu es C.on tu restera ..Je reconnais que c’est assez méchant comme propos, mais il correspond bien à notre situation actuelle...La faute n’est pas aux étrangers comme certains le prêchent ici sur le forum mais c’est bel et bien de nous Malgaches...Il faudra en être conscient..!!!!

  • 21 avril à 11:29 | ratiarivelo (#131)

    Salama jiaby !! Rehefa bori-satroka tsy manaja ny MALAGASY mpiara-belona AMINY, dia izao no MANJOA AZY tompoko o !!! Efa hatramin’ny ela IREO BORI-SATROKA ireo no tsy manaja ANTSIKA ???? Akory izao****** Mbola BETSAKA ihany ny BE-SAINA mihevitra AZY faIZY IREO no tompony i MADAGASIKARA**** Lambolahy mifono raty IREO ka main’ny NATAONY !!! Ary MANDRORA MITSILANY ihany koa IREO ka hidaboan’ny NATAONY *** !!! Samy tsara !

  • 21 avril à 12:45 | Takebo Ramasy (#9258)

    POLITIQUE DES DEUX TURQUES na THEORIE DE CONFLIT no IANTSOANA IREO HERISETRA AMPIASAINA ETO DAGO, ka ny IRAY ihany no handresy am farany !

  • 21 avril à 12:54 | caro (#7940)

    Bonjour,

    Ces actes d’enlèvement sont l’expression de la défaillance des autorités de l’Etat. Ils résultent de l’absence de mesures adéquates prises depuis trop longtemps laissant la porte ouverte à toutes sortes de violations des lois de la République. Il n’y a pas à beaucoup s’étonner lorsqu’on a entendu le PR déclarer lors de son investiture : « je ne ferai pas la chasse aux sorcières. » Un karana est venu l’approcher au vu de tout le monde dans l’heure même de l’investiture . C’est un signal fort qui n’est pas tombé dans des oreilles sourdes.

    Tout le monde sait que si on en arrive là, c’est que la corruption règne en maître, entre autres, corruption des détenteurs d’armes : policiers, militaires, gendarmes (location d’armes, intervention directe de personnel en activité). Mais où sont les sanctions ?, seules des peines exemplaires pourraient enrayer ce fléau. Malheureusement, on ne voit pas les gouvernants s’engager dans cette voie car eux-mêmes s’y trouvent impliqués.

    A la question, pourquoi les karana sont particulièrement visés, la réponse n’est que des plus simples. Car seuls ils ont de quoi répondre, on ne vient pas chercher de l’eau auprès d’une source tarie. Un autre aspect vient du fait de la différence flagrante entre les pauvres et les riches. Personne ne peut cautionner tel enlèvement mais sa résurgence explique, un tant soit peu, une exaspération de voir figurer par exemple des noms d’ultra-richissimes malgaches au nom karana parmi ceux cités dans l’affaire Panama Papers. Et pas seulement, mais également lors de la publication des plus grosses fortunes mondiales. Aussi étonnant que cela puisse paraître, je n’ai pas trouvé dans la presse locale les 4 noms de malgaches cités dans Panama Papers. Eventuellement au cas où beaucoup seraient intéressés à les connaitre et feraient la demande, je mettrais en ligne la référence.

    Comment peut-on faire pour se sortir de ce guêpier.

    Un aspect que les autorités doivent prendre en compte consiste à établir un programme de reconversion après le service national qui a entrainé aux maniements d’armes des recrutés. Certes le SN ne fait pas d’eux de soldats d’élites mais la prolifération d’actes à mains armées en démontre une des conséquences. De même pour les vols de bovidés dans le sud.
    Nos gouvernants doivent se rendre compte que la corruption qu’ils laissent se faire, celle qu’elle-même pratique du plus haut sommet (République des mallettes), aux échelons en dessous (toutes les échelles de l’administration ainsi que celles de la police et de la gendarmerie) ne font que rire sous cape ces grosses fortunes qui ont réussi à sortir de Madagascar des richesses de valeurs inestimées et inestimables :

    • de l’or annoncé à 850 Kg clandestinement arrivé à Dubaï ;
    • des milliers de tonnes de bois de rose et d’ébène arrivé en Chine ou ailleurs ;
    • des espèces protégées, entre autres des tortues, dans des aéroports étrangers ;
    • …

    Ils rient sous cape pour la simple et bonne raison que les corrompus malgaches qui pensent avoir fait « une bonne affaire » avec les sommes qu’ils ont empochées ne représentent rien du tout du profit que les corrupteurs en retirent de leurs trafics. Non seulement ce sont des richesses nationales qui ne vont plus réintégrer le circuit économique national, mais aussi et surtout, l’Etat est complètement privé d’exercer ses droits dont celui des ressources fiscales.

    A bon entendeur salut

    • 21 avril à 13:43 | Saint-Jo (#8511) répond à caro

      Bonjour, caro !
      Comme je me crois être un ’bon entendeur’, selon la dernière ligne de votre post, donc je me crois être un des destinaires de votre salut.

      Vous posez une question très importante, sinon vitale :
      « Comment peut-on faire pour se sortir de ce guêpier ? ».

      Personnellement, je ne vois que le nettoyage par le vide de toute cette racaille qui dirige ce pays.
      Attention ! Nettoyage par le vide ne signifie pas toujours mettre fin à leur vie.
      Mais cela peut être mettre fin à leur vie de citoyen libre.
      Ou encore, selon l’amusante formule d’Eloim, « pondre le néant à la place du vide » .
      Je ne devine pas bien ce qu’Eloim entend par là, mais du moment que nous aurons fait le vide dans cette classe politique pourrie jusqu’à sa dernière fibre, nous pourrons construire du neuf. (Je n’ai pas dit reconstruire ! J’ai dit construire)
      Mais surtout pas construire du neuf avec du vieux qui a déjà servi.
      Ras-le-bol de ce fameux « changement dans la continuité ».
      Je me demande d’ailleurs si ces charlots savent exactement ce que « changement » et « continuité » veulent dire.

    • 21 avril à 15:09 | caro (#7940) répond à Saint-Jo

      @ St-Jo,
      @dadabe,
      @Cylab,

      St-Jo, vous dites « Personnellement, je ne vois que le nettoyage par le vide de toute cette racaille qui dirige ce pays. (…) Mais cela peut être mettre fin à leur vie de citoyen libre ».
      Il est clair que beaucoup de malgaches comme d’autres nationalités étrangères qui aiment ce pays voudraient le voir sous un autre jour. Mais la plaie est tellement profonde et la gangrène partout que la simple privation de liberté pourrait sembler insuffisant.

      « … , il faut chasser les « assassins » ordinaires de Madagascar. Il s’agit de quelques centaines de personne. Guère plus (les autres, par lâcheté, rentreront dans le rang). Comparées à plus de 25 millions de Malgaches (dont 60 % de moins de 20 ans !), ces quelques centaines de personnes peuvent être sacrifiées sans la moindre hésitation. »
      C’est en tout cas ce que préconise dadabe le15 avril à 06:54, Dadabe (#9116) répond à caro

      Ici donc, à la différence de votre point de vue, l’auteur pense qu’il faut aller plus loin. Sauf que, au regard des instances internationales, on va entendre hurler de soi-disant défenseur du droit de l’homme. Ce serait un dilemme, mais au regard des l’ensemble de la population qui souffre sans qu’une lueur d’espoir ne se profile à l’horizon, on est tenté de se demander si l’enferment conduirait à faire réfléchir les habitués de la délinquance et de la corruption.

      Lorsqu’on regarde ce dont sont capables nos gouvernants pour gérer les affaires nationales, compter sur eux pour améliorer les choses rendent sceptique. Ainsi, moins radical que Dadabe, il « … Faudrait faire sauter quelques têtes étatiques pour faire sortir de la torpeur les autorités locales. » dit Cylab : 21 avril à 13:48 Cylab (#9448) répond à caro.

      On s’aperçoit dès lors que les solutions convergent vers la considération des autorités au plus haut sommet comme des crevettes dont la tête n’est bonne qu’à jeter ou comme de la canne à sucre : « Toy ny fary ka ny lohany indray no matsatso ».

      Reste à savoir en cheminant vers ces solutions de privation/éradication de liberté/physique si les autorités judiciaires, également englouties dans la corruption, pouvaient tenir correctement leurs rôles.
      A titre personnel, la manière forte me parait tentante pour mettre fin à toutes ces inconsciences à tous les niveaux sans exception. Je reste convaincue qu’il doit rester quelques bonnes âmes réduites à néant sous l’influence et la pourriture du plus grand nombre, élus comme désignés à des postes de responsabilité, mais ne peuvent agir.
      Quelques-uns avaient préconisé ici une nouvelle colonisation pour tout remettre dans l’ordre, « tout reprendre ». En regardant ce qui se passe, en effet, on a envie d’aller dans ce sens, mais c’est une solution de facilité, car la nouvelle autorité va bien sûr tout raser pour fermer le clapet sans faire dans les dentelles. Et c’est également vite oublier que si elle est là, c’est que son profit doit justifier sa présence, rien n’est gratuit et d’ailleurs au regard du droit international, cette démarche est inopérante.
      Tout ceci m’amène à penser que si l’on veut voir Madagascar s’en sortir, il n’y a que les malgaches qui peuvent le faire, mais avec de l’aide.

    • 21 avril à 15:46 | Turping (#1235) répond à caro

      Bonjour ,
      - Excellent post ! Vous avez évoqué la corruption.
      - Vos dires :Tout le monde sait que si on en arrive là, c’est que la corruption règne en maître, entre autres, corruption des détenteurs d’armes : policiers, militaires, gendarmes (location d’armes, intervention directe de personnel en activité). Mais où sont les sanctions ?, seules des peines exemplaires pourraient enrayer ce fléau. Malheureusement, on ne voit pas les gouvernants s’engager dans cette voie car eux-mêmes s’y trouvent impliqués.

      - Malheureusement ,tous les organes institutionnels chez nous sont touchés par ce fléau endémique ,qu’on pourrait classer analogiquement à l’échelle pyramidale de Maslow( corruption à tous les niveaux ).
      - Le pire c’est que nos Hommes politiques ,les politicards ,les hauts fonctionnaires sont tous corrompus sauf quelques uns dans une proportion représentative, infinitésimale .Comme ,l’adage dit : l’argent n’a pas d’odeur .La problématique est là ,car dès qu’on parle « argent » on peut même acheter un haut responsable pour enfreindre les lois en favorisant la corruption. ;
      - Grosso modo ,il n’y a pas de vraie règles et de réglementations censées d’être respectées par tous et toutes en commençant par la constitution.Ce qui démontre le non avancement .
      - Quand on parle des karanas ,le kidnapping ,etc....sur le fonds ,ces actes barbares ,on les condamne.Par conséquent ,en regardant ce que les karanas font en exportant illicitement l’or vers Dubai ,ailleurs ,c’est écoeurant car ces derniers sont champions en matière de corruption ,les dessous de table ,pot de vin ....Exemple :Si un Karana veut obtenir quelques choses pour faire sortir un dossier très rapidement ,il n’hésite pas à proposer une somme d’’argent .Si un karana veut sortir des lingots d’or ,il n’hésite pas de faire une proposition alléchante d’une somme d’argent aux douaniers ,le service des mines ,....
      - Comme ce qui a été dit ,l’exemple devrait venir d’en haut ,malheureusement ce qui n’est pas le cas .Faire la politique ,c’est faire le business se remplir les poches ,avec tous les prestiges ,de notoriétés qui y sont afférentes ,c’est dommage ! Le vrai développement qui profite tout le monde ne sera pas pour demain .

    • 21 avril à 15:53 | Turping (#1235) répond à Turping

      Et je rajoute ,l’impunité règne car les sanctions pour les corruptions de haut niveau sont inexistantes .On paie une certaine caution ,une grosse somme d’argent qui ne va pas être destinée pour entretenir les routes mais dans les poches des voyou ! et c’est pas fini ,une grande partie va dans les paradis fiscaux dans l’attente des aides détournées ,des emprunts générant des taux d’intérêts pour payer les fonctionnaires fantômes au nombre de 50 000 coûtant 20 milliards d’ariary / mois aux Kon.tribuables ! Pourvu que ça continue ,un rituel cyclique !

    • 21 avril à 16:04 | Dadabe (#9116) répond à caro

      Bonjour Caro,
      Je vois que vous me citez. Fort bien. Mais, croyez-le, je ne suis pas aussi « radical » que vous le dites. Je parle de « chasser quelques centaines de personnes ». Être radical voudrait dire quelques milliers de personnes et avec une solution définitive (la peine de mort). Naturellement, on peut ne rien faire, on peut espérer des jours meilleurs (un siècle, deux ?), on peut prier... Moi, je dis simplement qu’il y a quelque 25 millions de Malgaches, dont une écrasante majorité de jeunes pour encore innocents, qui ont le droit absolu de vivre dans une démocratie normale, avec une justice normale, une santé et une éducation normales, des forces de l’ordre normales et un État de droit normal où la corruption, comme tout autre crime ou délit, serait sévèrement réprimée. Rien n’est parfait dans ce monde mais ce dont je parle n’est pas une utopie. Cela existe ailleurs. Aux Malgaches de prendre en main leur destin. En ce sens, comme on ne fait jamais d’omelettes sans casser d’oeufs, quelques centaines de bandits et politichiens corrompus ne pèsent vraiment pas lourd dans la balance... Tout le reste n’est que vœu pieu et bla, bla, bla.

    • 21 avril à 16:10 | caro (#7940) répond à Turping

      Bonjour Turping,

      En effet, tous les secteurs sans exception sont affectés par la corruption. Aucun n’est épargné, du bas de l’échelle jusqu’au sommet. La seule explication : c’est la pauvreté. Celle-ci a fait tache d’huile car chacun essaie de s’en sortir de son merdier quotidien.
      Par conséquent, c’est devenu comme une seconde peau, une mentalité. Voilà pourquoi, les plus récents connaisseurs de Madagascar n’y trouvent qu’un pays de tous les désastres.

      Il nous faut donc trouver les moyens pour que les gens retrouvent leur dignité. De quelle façon ? C’est la question qui est posée ci-dessus. Le point de vue partagé est de virer les actuels gouvernants incompétents et inconscients. La méthode reste à définir, manière forte ou plus conciliante, sachant que la première présente l’avantage d’en finir avec « ces racailles » quitte à revivre une nouvelle période de crise dont l’épreuve nous a laissé un gout amer avec la Transition ; et la seconde, moins violent et moins convaincant car c’est la voie suivie jusqu’à ce jour, mais préserve certains acquis dans la mesure où refaire le monde n’est pas aisé et on ne peut pas non plus faire table rase du passé.

    • 21 avril à 16:32 | caro (#7940) répond à Dadabe

      Bonjour Dadabe,

      Vous m’excuserez si le terme « radical » ne vous est pas convenu. Mais à vrai dire, je dois vous avouer que moi-même ne suis pas éloignée outre mesure de cette notion au vu du déroulement de l’histoire de ce pays.
      On a l’impression que malgré tous les atouts que dispose Madagascar en comparaison des autres pays ayant accédé à l’indépendance dans les années 60, son destin est de rester à la queue du peloton, et pourtant il n’avait rien à envier des autres pays d’Afrique à cette époque.

    • 21 avril à 19:29 | ALEVANAR (#7003) répond à caro

      samedi j’ai lu la chronique de Michèle Rakotoson « qu’est ce que l’autorité ? »
      il me semble qu’il y a quelques explications à la situation actuelle, elle termine en disant :
      il y a urgence d’expliquer ce qui est arrivé et de nommer les causes de la douleur... la compréhension de l’histoire passée permettra de prévoir l’avenir, et cela se nomme politique culturelle, politique d’édition, politique d’éducation.

    • 21 avril à 19:58 | Vohitra (#7654) répond à caro

      Bonsoir,
      Veuillez m’en excuser d’avoir fait irruption dans votre discussion.
      Vous disiez « la seule explication, c’est la pauvreté ».

      A mon humble avis, pour le cas des malagasy, la corruption a deux origines liés à la mentalité
      de la population : la convoitise et le manque et/ou l’insuffisance d’éducation.

      Et il faut bien faire ici les nuances entre instruction et éducation, ici, c’est chez les gens instruits qu’on trouve une forte propension pour la corruption.

      Bien à vous

    • 21 avril à 22:05 | Saint-Jo (#8511) répond à Vohitra

      « ici, c’est chez les gens instruits qu’on trouve une forte propension pour la corruption. »

      Bien envoyé !

    • 22 avril à 00:54 | caro (#7940) répond à ALEVANAR

      Bonsoir,

      La personne que vous citez ne m’est pas inconnue, et je ne suis pas beaucoup étonnée de la qualification de l’urgence pour elle. C’est une lettrée, ancienne prof au lycée Rabearivelo avant d’embrasser d’autres carrières principalement en France.

      Vous m’excuserez si la suite pourrait vous paraitre d’une compréhension compliquée.

      Je commence par la fin. L’explication à donner sur ce qui est arrivé, est peut-être pour ceux qui ne connaissent pas ou qui le sont mais de façon récente ce pays.
      Pour faire court, ce qui s’est passé c’est que ce peuple, habitué au moramora en s’adaptant sans broncher avec ce qu’il y a – pour dire que les malgaches ont cet esprit de se contenter de peu et vivre au jour le jour – s’est confronté davantage à des contextes encore plus contraignants, que des étrangers de passage et démunis, s’arrachent les cheveux pour comprendre « comment ils font ». Les autres malgaches du pays coutumiers de cet état de fait ne voient même plus chez leurs compatriotes ces misères sur pieds, et les autres ayant la chance de partir à l’étranger, le plus souvent, ne les considèrent que comme des hontes. Ils sont tiraillés entre la pauvreté du pays dont ils sont originaires et les mille feux du milieu dans lequel ils évoluent et auquel ils sont habitués.

      C’est dans ce contexte que ceux qui détiennent les pouvoirs - quelle que soit l’échelle où ils se trouvent – ratissent large et tente par tous les moyens de soutirer aux autres n’importe quels bénéfices : racket, corruption, détournements,… tout ce qui est susceptible de fournir quelque chose. Cette ambiance qui prévaut partout devient par la force des choses la règle, puis la mentalité. A titre d’exemple, parmi tant d’autres, si vous avez un dossier pour faire liquider vos droits auprès d’une instance, vous êtes bon pour revenir dans trois mois, plusieurs fois, si vous ne faites pas le « mahalala fomba », comprendre graisser la patte.

      Voilà la cause de la douleur, et vous n’ignorez pas que lorsque la douleur est trop intense, le patient ne la ressent plus. La chose la plus étonnante c’est l’apparente indifférence et absence de conscience de tous ceux qui gouvernent devant ces misères, ces saletés et ces personnes qui ne représentent quasiment plus le minimum de dignité humaine. Inutile de rappeler, entre autres, ces amoncellements d’immondices qui envahissent la capitale.

      Je ne contredis pas Mme Rakotoson, mais à mon sens, la politique culturelle et la politique d’édition aussi noble que soit l’intention, ne peuvent pas devancer celle de rendre en tout premier lieu la dignité à ces personnes dont la première est constituée par un repas correcte pour une journée, car contrairement à ce que l’on peut imaginer, beaucoup d’entre eux, même en fouillant dans les poubelles n’y trouvent pas de quoi satisfaire ce besoin élémentaire défini dans la pyramide de Maslow.

      Je termine avec la question d’autorité. Par définition, l’autorité désigne la possibilité de se faire obéir, différent du pouvoir, qui lui, exprime davantage la puissance ou la force. On peut avoir du pouvoir sans qu’il y ait d’autorité, mais on peut avoir de l’autorité sans pouvoir, quoique que les deux peuvent coexister en fonction du contexte.
      L’ autorité est celle que possède celui dont la légitimité est reconnue, et implique une acceptation ou une reconnaissance plus ou moins automatique des règles à observer. Aussi parle-t-on davantage, par exemple, d’autorité morale et non de pouvoir moral.
      Le pouvoir, en revanche, est détenu par ceux qui disposent des moyens matériels pour faire accepter les règles à observer. La question d’acceptation est donc secondaire, l’exécution prime.

      C’est ainsi que je parle de « … défaillance des autorités de l’Etat… » dans mon message plus haut. La légitimité de ceux qui détiennent le pouvoir vacille car ils ne sont pas à la hauteur de la fonction pour laquelle ils ont été élus. D’autorités ils étaient pour l’opinion publique et le peuple, ils ne sont plus que des pouvoirs régulièrement contestés.
      Pour conclure, je pense que si l’on veut parler de politique de l’éducation, il convient de faire une refonte complète, une remise à plat totale du programme scolaire. Un projet qui devrait répondre à nos besoins réels, à notre histoire, conjugué avec l’évolution technologique actuelle conformément à nos moyens, car jusqu’à ce jour, nos écoles ne fabriquent que des individus destinés à répondre aux besoins d’une époque révolue ; et nos universités ne produisent que des intellectuels désoeuvrés.

    • 22 avril à 01:06 | caro (#7940) répond à Vohitra

      Bonsoir,

      Avant de parler de la pauvreté, je vais essayer de m’intéresser d’abord à la distinction instruction/éducation.
      Vous avez parfaitement raison de soulever cette nuance car si l’instruction fait référence aux études effectuées, la notion d’éducation, elle relève du savoir-vivre et de la mœurs. On pourrait dès lors estimer que les instruits devraient avoir plus d’éducation que les autres.

      Effectivement, la corruption se trouve plutôt du côté des instruits que du reste de la population. Ce phénomène s’explique par les faits que j’ai développés plus haut en réponse à Alevanar. Il se résume à l’avidité de ceux qui sont au pouvoir en tentant d’obtenir par tous moyens des indûs sans faire cas de scrupule.

      Pourquoi donc j’estime que l’explication de la corruption se trouve-t-elle dans la pauvreté ?
      Il convient de noter de prime abord que je parle bien du contexte malgache et non d’ailleurs car les origines de la corruption s’explique autrement sous d’autres cieux.
      Chez nous, si vous avez des souvenirs des années 70, vous aurez remarqué que l’on ne parlait pratiquement pas de corruption. Ce n’était que des péripéties qui n’affectaient qu’une infime portion des agents de l’administration dont des gendarmes qui font la police de la route et qui louchent aux « boites d’allumettes ».

      Cette situation n’était plus ce qu’elle était depuis l’avènement de la révolution socialiste où, pour obtenir dans les années 80 un litre d’huile ou un kilo supplémentaire de riz, il fallait persévérer pendant une demi-journée de queue devant le bureau de Fokontany.
      Cette situation conduisait chacun à développer des imaginations très fertiles, malheureusement pas pour produire davantage ou mieux s’enrichir, mais juste pour faire face au quotidien. La paupérisation s’agrandit de jour en jour et a inculqué une mentalité égoïste qui ne fait regarder que son intérêt personnel. Ainsi, tout le monde essaie, tant bien que mal de s’en sortir et si la moindre possibilité pour tout un chacun de gagner quoique ce soit se présente, on ne laisse pas passer telle occasion.

      Voilà qui explique que la pauvreté engendre une psychologie narcissique, car pour satisfaire vos besoins, vous acquiescez à la moindre sollicitation. Pourriez-vous imaginer quelqu’un qui accepterait de courir un risque pour un gain qui ne vaut pas la peine ? Vous extrapolez cette situation à une envergure plus large et vous obtiendrez ce qui se passe pour un kidnapping ou un rapt qui fait encourir énormément d’amendes et plusieurs mois de peine de prison.

      Lorsque vous constatez que les deux origines de la corruption chez les malgaches viennent de « la convoitise et le manque et/ou l’insuffisance d’éducation. », vous n’avez pas tort, mais en poussant plus loin le raisonnement, vous constaterez que cette convoitise, elle-même, nait d’un esprit pauvre au départ car si vous possédez les mêmes biens que votre voisin, il n’y a pas de raison à le jalouser, à moins d’un autre esprit, celui de le voir à terre. Ce qui ne me semble pas justifier la mentalité corrompue à Madagascar : la misère ambiante entraine une surenchère psychologique de se mettre au-dessus des autres et conduit les corrompus à inhiber toutes pensées distinctives du bien et du mal. Tout ce qui compte, c’est mon gain, un esprit en totale déconfiture. Et c’est ce que vous entendez par manque et/ou insuffisance d’éducation.

      Pour conclure, je dirais que ce vous dites est juste, mais seulement en partie. Les véritables causes du mal se trouvent encore davantage en profondeur, ce qui demande - si l’on veut y remédier - de tout apprendre et de tout reprendre.

      Cordialement

  • 21 avril à 15:04 | takaka (#8449)

    Je pense bien, suite à des indiscrétions faites par des Gasy vrais silamo qui travaillent dans les mosquées des Karana, ces enlèvements sont orchestrés par d’autres Karana. En effet avant de prier ces Karana parlent business dans leurs mosquées. Et les autres par vantardise déplacée (c’est bien connu avec les bourgeois, karana ou pas) n’hésitent pas à parler des sommes glanées surtout si c’est obtenu avec des transactions opportunes inhabituelles. Sinon comment les kidnappeurs peuvent demander telle ou telle somme ? Et souvent les chiffres atteignent les millions d’Euros ! Impensable dans le monde du business à Dago si on suit les créneaux économiques normaux bancarisés avec une quincaillerie, une collecte de produits locaux, etc...

    • 21 avril à 15:16 | caro (#7940) répond à takaka

      Bonjour Takaka,

      J’en ai également entendu parler que ces rapts seraient orchestrés par d’autres commerçants de la même communauté pour des histoires de concurrences malsaines. Je mets au conditionnel à défaut de détenir des éléments vérifiables, mais dans le contexte actuel, il ne faut rien écarter.

  • 21 avril à 16:02 | triker (#9502)

    Salama
    kidnapping karana amiko manokana ( On s’en fout ) efa tonga zany vazaha itady karana ko.
    Mais la réponse au sujet du 1B500M i R....R.....Fenoy ny banga ,ra logique nefa mety diso ao.
    Otrinona kay zao ny kilao am hena omby eny antsena.

    • 21 avril à 16:18 | walesa (#5863) répond à triker

      Mampalahelo, fa zaza no ilalaovina ! Raha tsy izany de volaniko tsotra : Maniry mafy aho ho tratran’ny « otage » ireo « politichiens » efa leo, mangalatra ary manao otage ny vahoaka malagasy ! Maniry aho ho tratran’ny otage ary mba tsy HITA POPOKA izy rehetra e !

  • 21 avril à 17:46 | Saint-Jo (#8511)

    Selon mon point de vue d’amateur
    (je confirme à nouveau que ne suis pas historien ni anthropologue ni politicien)
    il me semble que l’ île de Madagascar et la France ont connu chacune le même nombre de grandes révoltes ou de révolutions (je ne sais trop comment les qualifier) : quatre chacune.

    . Pour la France, dans l’ordre chronologique, 1789 (celle que je préfère et de très loin), 1848, 1870 et 1968. Ces grandes révoltes ou révolutions ont chacune fait quand même changer en bien, et pendant une durée plus ou moins longue, beaucoup de choses dans la vie des Français.

    . Et pour l’île de Madagascar, 1972, 1992, 2002 et 2009 (cette dernière est celle que je déteste le plus !).
    Non seulement ces grandes révoltes ou révolutions gasy sont trop rapprochées dans le temps (sauf entre 1972 et 1992), mais surtout elles
    . n’ont pas réussi à avoir l’adhésion de la majorité des habitants,
    . et ont été détournées à leurs propres avantages personnels par la classe politique (pourrie jusqu’à l’os) et par cette chose répugnante que l’on appelle abusivement « armée gasy ».
    La grande majorité des habitants de Madagascar (je n’ai pas dit du peuple),
    après avoir cru avoir remporté une victoire définitive en 1972, puis en 1992 et enfin en 2002,
    sont profondément déçus.

    Pensez-vous : avoir cru dur comme fer trois fois de suite que, enfin ...
    on va être libres,
    on va travailler dans la paix et dans une ambiance de justice sociale, et que l’avenir sera radieux ...

    Mais que, au contraire, on déchante très vite parce que
    la classe politique et les soi-disant militaires ont tout détourné à leurs propres avantages personnels,
    ou que le Chef de l’Etat en exercice est incapable de faire valoir dans la pratique l’un de ses pouvoirs régaliens, à savoir : la défense de ce peuple contre les ennemis extérieurs et les ennemis intérieurs.
    (Pourtant à l’époque il aurait été plus économique en vies humaines et en économie tout court d’arrêter le trublion responsable de tout ; mais le Chef de l’Etat de l’époque, sous l’influence de ses stupides croyances, a laissé les choses s’envenimer)
    Alors comment voulez-vous que tout le monde n’en ait pas marre !

    C’est toujours la grande majorité des habitants qui font figure de dindon de la farce. A chaque fois.
    Et alors, cette grande majorité des habitants ne croient plus à rien.
    Sauf peut-être à leur dieu, dont l’existence ou la non-existence ne sont même pas prouvées.

    Donc cette grande majorité des habitants
    . ne se révoltent plus
    . mais versent dans le fatalisme et l’attentisme,
    . espèrent uniquement à la venue improbable d’un messie,
    . ou semblent croire à un changement miraculeux, donc immérité.

    Voilà où nous en sommes actuellement !

    • 21 avril à 19:17 | atavisme premium (#9437) répond à Saint-Jo

      Je ne penses pas du point de vue historique que l’on puisses faire une telle comparaison.
      Je m’explique ,pour les Français de 1789 et les autres soulèvements, qui ne sont que des répliques de la première,l’ennemi intérieur était parfaitement identifié.
      En effet était visé la monarchie mais aussi toute la noblesse et les religieux qui entretenait et supportaient le système d’oppression du peuple .
      Pour Madagascar les esprits ne sont pas aussi conscient de leurs véritables ennemis .
      Qui est l’ennemi ,les Frantsay,les Karana ,les chinois ,les chiffons rouges agités devant les yeux du peuple l’ont grandement perturber et les soulèvement dont vous parler ont souvent été orchestré par ceux là même, qui sont a l’origine de l’incroyable descente au enfers de ce malheureux peuple.
      Aujourd’hui encore en faisant de mini sondage parmi les gens que nous connaissons ,nous nous apercevons que les choses ne sont pas simples dans la tète des gens victimes de décennies de décervelages honteux servis par la classe dirigeante, qui se gave sur le dos de cette population indigente .
      Le rôle des intellectuels et des gens informés est de dénoncés le système qui se perpétue depuis des décennies et que si il y a des problèmes avec certains (Français,chinois,karana), ce ne sont pas eux qui sont a l’origine des difficultés de ce pays (même si certains y ont contribuer), mais bien certains Malagasy pures souches qui continue de développer une politique d’apartheid ethnique !

    • 21 avril à 22:01 | Saint-Jo (#8511) répond à atavisme premium

      Hum !
      Je ne suis guère convaincu que les soulèvements populaires en France en 1848 puis en 1870 et en 1968 fussent des « répliques » de celles de 1789.
      Elles étaient, à mon avis, des réactions populaires à l’encontre du régime des possédants ou des possédants eux-mêmes (ce que l’on pourrait peut-être appeler les « capitalistes » de l’époque).
      Mais il y avait eu aussi un ou deux autres soulèvements populaires au XIX-ème siècle en France, mais de moindre envergure comparativement à ceux que j’ai énumérés ci-dessus.

      Quant aux soulèvements populaires à Madagascar, à l’exception du coup d’état de 2009, je peux vous assurer que les « révoltés » connaissaient bien leurs ennemis intérieurs. C’était les régimes en place à l’époque.

      Suite aux événements de 1972, c’est la France qui était désignée par Ratsiraka ( l’alors chef de la délégation gasy qui renégociait en 1973-1974 les accords de coopération à Paris) comme l’ « adversaire » étranger. Ratsiraka sortit alors Madagascar de la zone franc.
      Et il obtint aussi dans la foulée le rapatriement de l’armée française et des Français qui ne voulaient plus prendre le risque de rester chez nous.

      En 1992, l’adversaire extérieur du mouvement était les Nord-Coréens. Il y avait dans l’île moins Français et l’armée française n’était plus présente.

      En 2002, l’ « adversaire » extérieur était à nouveau la France, car le Premier Ministre gasy en exercice était un brillant centralien marié à une Française. Et il était difficile aussi de cacher les rancœurs anti-karana.

      En 2009, le DJ était l’ « allié » de Sarko. Mais à la chute de Sarko, le DJ fut lâché par Hollande. Et les troupes du DJ se sont alors retournés contre la diplomatie de Fabius.

  • 21 avril à 18:11 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Dès que le mot « karana » est prononcé, quel que soit le sujet à débattre, le mot « corruption » revient à l’esprit de nombreux malagasy, et la réalité qu’on voit partout reste semblable : il y a très peu de « karana » pauvres alors que le nombre de malagasy pauvres augmente de jour en jour à une vitesse phénoménale ; alors, parler de kidnapping de « karana » dans ce contexte ne suscite que très peu de compassion dans la société, presque avec une indifférence totale en se disant intérieurement « qu’ils règlent leur problème entre eux avec leurs procédés habituels ».

    A chaque fois qu’il se passe un événement malheureux dans le pays, on se presse de se poser la question « est-ce qu’il y a un karana derrière ? ».

    Là encore, le sport national malagasy, l’hypocrisie ou fiatsarambelatsihy, refait surface.

    Pourquoi est-ce que les « karana » sont devenus redoutables et prospères dans le milieu des affaires ? bien évidemment, il y a de la corruption derrière, mais les corrompus, les principaux coupables sont tous pour la plupart des malagasy. Et les victimes consentantes sont aussi des malagasy.

    Les principaux coupables sont premièrement « les fonctionnaires malagasy », viennent ensuite les « politiciens verreux », faut pas s’en douter, ils sont des verreux pour la plupart.

    Que faire alors ? il n’y a pas mille solutions la-dessus : emprisonnez les corrompus et confisquez leurs avoirs dans le pays.

    Et sûrement, il y en a des malagasy qui vont dire « ça suffit, ça va entraîner le désordre, efa leo korontana sy tabataba izahay », et le mal sévira encore pour les quelques siècles à venir.

    Et oui, dès que le malagasy est en face d’un « karana », il est toujours si prompt à dire "patron, monsieur, sefobe...

    Si on règle le problématique des « karana » entre nous malagasy d’abord ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 106