Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2016
Antananarivo | 06h30
 

Société

Fièvre aphteuse

Renforcement des mesures de prévention à Madagascar

jeudi 18 août | Randria Maeva

Le Ministère auprès de la Présidence en charge de l’agriculture et de l’élevage (Mpae) a annoncé en conseil du gouvernement le renforcement des mesures de prévention contre l’introduction de la fièvre aphteuse qui sévit actuellement à l’île Maurice. Ainsi, les importations d’animaux vivants, de produits ou de sous-produits, de toutes denrées alimentaires et de toute alimentation (lait, viande,…) d’origine animale en provenance de Maurice et des Rodrigues, sont interdites. Il y a aussi la surveillance et le contrôle des frontières malgaches.

Même si Madagascar est déclaré indemne pour le moment, les échanges commerciaux entre les deux îles peuvent constituer une menace importante pour la grande île.

En effet, la fièvre aphteuse continue de se propager à Maurice et à Rodrigues. C’est un virus qui frappe les animaux d’élevage (bœufs, porcs, moutons, cabris,…). Le premier cas a été déclaré au mois de juillet à Rodrigues. L’épidémie aurait été transmise par le biais d’un bateau transportant des denrées alimentaires et de bétails venant des Rodrigues. Plus de 300 bêtes ont été abattues et les autorités ont encore prévu d’éliminer 4000 bêtes dans toute l’île. Les études pour déterminer la souche du virus se déroulent en Afrique du Sud et en France. Comme plan d’urgence, le gouvernement mauricien s’est procuré 100 000 vaccins auprès du Botswana et 60 000 vaccins sont destinés pour Rodrigues.

Cette épidémie apporte de grands bouleversements dans la situation économique des deux îles. Les activités d’exportation sont désormais interdites pour Rodrigues durant les trois années à venir. La fièvre aphteuse a un fort impact économique qui justifie une politique de prévention efficace pour le pays. Rappelons que la fièvre aphteuse a frappé l’Europe du Nord en 2001 et a causé une perte de 13 milliards d’euros, le Royaume-Uni en 2007 a dû abattre plus de six millions de bétails.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 18 août à 12:24 | Bena (#494)

    maurice et rodrigues, ce n’est pas un même pays ?

  • 19 août à 12:54 | kamaika (#9595)

    tsy ela de ho avy aty io ! mino ve isika fa vosakana ny fanondranana tsy ara-dalana ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 130