::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 01h27  :  15°C  :  Clair de lune très nuageux
samedi 1er novembre 2014
 

 > Diaporama

CCI Ivato

Rencontre des représentants de la Magistrature, de la Police nationale, le président de la transition et le Premier ministre

vendredi 17 février 2012, par Ra Bens

Portfolio

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 1 réaction Lire les commentaires
  • RATSIRAHONANA QU EST QU IL FOUT LA ,SA MAY NY ENDIBOANJO.
    17 février 2012 15:20, par ravel (#4625)

    D’autres révélations sur les coups d’Etat de 2009 se font entendre pendant que les négociations de sortie de crise se poursuivent.
    Deux semaines après celle sur la somme d’argent distribuée aux auteurs du coup d’Etat de mars 2009, le colonel Charles Andrianasoavina fait d’autres révélations sur les faits saillants de la crise, dont le « Lundi Noir » du 26 janvier 2009, le carnage du 07 février et le coup d’Etat du 17 mars 2009. Le colonel Charles Andrianasoavina en a fait une lettre qu’il a adressée au médiateur Joaquim Chissano. Sur l’événement du 26 janvier, appelé aussi « Lundi Noir », le Colonel Charles fait savoir qu’une réunion préparatoire s’est tenue le 19 janvier à 22 heures à Ambatomainty. Cette réunion a vu la présence de plusieurs membres du CST actuel, de deux chefs des gros bras et de 20 gros bras. L’objectif, d’après le colonel Charles, a été de constituer 20 groupes de 30 gros bras chargés de casser les grands magasins tels que Jumbo Score, saccager et incendier les Magro, la TVM, la RNM ainsi que les biens des nationaux et étrangers proches du régime Ravalomanana.
    07 février 2009. Sur le carnage du 07 février, le colonel Charles qui croupit actuellement en prison, révèle qu’une réunion préparatoire s’est tenue le 06 février 2009 au début de la soirée au domicile d’un haut dirigeant de la HAT. Etaient présents à cette réunion plusieurs membres du CST actuel et des hauts gradés de l’Armée. La nuit du 07 février, une réunion de la mise sur pied du Collectif des jeunes Officiers supérieurs a été présidée par le colonel Charles Andrianasoavina. L’objectif a été de préparer un coup d’Etat (17 mars 2009). Le 18 février, témoigne le colonel Charles, une réunion sur l’étude du coup d’Etat a été organisée à l’école d’Etat-Major à Fiadanana. L’objectif consiste à la prise du Régiment d’Appui de Soutien d’Ampahibe, de faire bouger les véhicules blindés (BRDM) et de renverser le régime de Ravalomanana.
    Financements. Le colonel Charles Andrianasoavina affirme dans sa lettre que les coups d’Etat de 2009 ont été réalisés grâce aux financements apportés par les groupes et les personnalités qui sont actuellement proches de la HAT. Des opérateurs indo-pakistanais très connus de la place y ont injecté plusieurs milliards d’ariary. Trois opérateurs malgaches actuellement favorisés par la HAT sont également cités par le colonel Charles. Un membre du gouvernement et son oncle ont aussi apporté leur contribution financière (200 millions d’ariary) aux coups d’Etat de 2009. Le montant total des financements répertoriés dans les révélations du colonel Charles s’élève 12,2 milliards d’Ariary.

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 128  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360