Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 24 novembre 2017
Antananarivo | 12h27
 

Société

Interdiction de vitres fumées et de gyrophares

Que sur le papier uniquement

jeudi 14 septembre | Ny Aina Rahaga

Il y a quelques jours de cela, le ministère des Transports avait sorti une note concernant l’utilisation des vitres fumées et des gyrophares dans la Grande ile. Une note contenant une liste exhaustive des personnes autorisées à se doter de ces moyens qui ont été utilisés à tort et à travers depuis un certain temps, notamment depuis la Transition. En effet, nombreux sont ceux qui se sont permis d’outrepasser les règles régissant la circulation, notamment dans la Capitale. Bon nombre des usagers de la route se sont parés de vitres fumées et ne respectent plus les autres usagers, se faisant passer pour des personnalités jouissant de la puissance publique ou du moins abusant de ce statut si tant est que ce soit le cas. Aussi, ont été autorisés à utiliser les vitres fumées selon le ministère du Transport les chefs d’institutions, les membres du gouvernement et du parlement, les membres du corps diplomatique à Madagascar, les généraux en fonction au sein des forces de l’ordre et enfin les chefs de régions. Outre cela, les gyrophares sont strictement réservés aux représentants des forces de l’ordre précédant les cortèges du président de la République ou lorsqu’ils sont en fonction, les ambulances et enfin les pompiers. Pourtant, malgré cette liste établie par le ministère du Transport, il s’avère jusqu’à maintenant que l’interdiction pour ceux qui ne sont pas sur cette liste n’est pas réelle mais uniquement sur le papier. Bon nombre de véhicules, surtout de 4x4 connu sous l’appellation « V8 » circulent avec des vitres fumées et font encore fi du code de la route sans subir aucun contrôle ni aucune réprimande de la part des responsables. A titre de rappel, le ministère de la Sécurité publique avait précédé le ministère du Transport pour un rappel à l’ordre. Le ministre de la Sécurité publique avait alors déclaré à propos de l’utilisation des vitres fumées et des gyrophares par tous et n’importe qui que : « cette situation commence à se faire ressentir par la population qui dénonce un « usage abusif » des prérogatives de puissance publique, allant jusqu’à persiffler l’Etat. D’autant plus que dans la majorité des cas, certains automobilistes y ont délibérément recours sans avoir le statut de « hautes personnalités » pour se soustraire des contrôles routiers et/ou pour camoufler des actes répréhensibles ». Toujours est-il qu’aucun contrôle ne semble être effectué sur la voie publique. S’agirait-il encore d’une mesure anti-incendie face à un mécontentement populaire qui commençait à se faire sentir ?

5 commentaires

Vos commentaires

  • 14 septembre à 10:46 | vazaha84 (#9187)

    D’où la nécessité de faire plus souvent des contrôles de ces véhicules aux vitres teintées...mais à condition aussi qu’en cas de contrôle le véhicule s’arrête et que les policiers ou gendarmes contrôleurs ne soient pas menacés de sanctions par (les) ou l’occupant du véhicule arguant de leur fonction....

    • 14 septembre à 12:13 | Bena (#494) répond à vazaha84

      Cela ne me choque pas que des gens mettent des vitre fumés. Ce n’est pas tout le monde qui est fier de leur statut et de leur réussite. Il y a ceux qui en ont tellement honte car ils connaissent leur piètre parcours, il y a aussi ceux qui mènent une vie d’adultère et doivent se cacher.
      Il y a également ceux qui posent des cocardes sur des véhicules avec immatriculation étrangère. Ils doivent plutôt mettre des ...con-cardes.

  • 14 septembre à 12:28 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Une solution possible :

    La nature humaine est ce qu’elle est !

    - Construire une base de données avec photo des véhicules « officiels » (Mise à jour régulière à l’initiative du propriétaire. Amende à payer si la date limite de déclaration n’est pas respectée)
    - Photographier les véhicules en circulation ou en stationnement pour comparaison avec la base de donnée)
    - Convoquer rapidement le propriétaire du véhicule pour justifier de son autorisation
    - Informer le bianco pour tout enrichissement suspect.
    - De lourde amende graduée pour remplir la caisse de l’Etat.
    ...

    • 14 septembre à 15:15 | Jipo (#4988) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Absolument ! mais que fait la police ...
      un coup de fil au PC ou à la préfecture avec relève du matricule est une tache au dessus des compétences de ces django juste bons à frimer devant les filles et racketter leurs compatriotes , quand ce n’ est pas louer leurs armes pour arrondir les fins de mois .

  • 15 septembre à 12:36 | Ibalitakely (#9342)

    Sarotra ihany ange raha toa ka pôlisy na zandary barety 1 na 2 na 3 no itsabatsabaka amin’izany e !! Ny toerana misy azy izay mora dia mora ahazahoana fahavoazana [initiative malheureuse hoy ny fiteny] no ao an-tsaina voalohany.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 400