Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 18h05
 

Tourisme

ITM 2015

Promenade touristique

samedi 30 mai 2015 | Randria M.
JPEG - 104.3 ko
Divinité malgache et Déesse de l’Océan Indien.

Depuis le mercredi 27 mai jusqu’à ce jour samedi 30 mai 2015, la quatrième édition de l’ « International Tourism fair of Madagascar » (ITM) a fait connaître les différents acteurs du tourisme à Madagascar, au Carlton Anosy. Si la journée du 27 mai a été réservée aux professionnels, le grand public a pu profiter de la foire à partir du 28 mai.

L’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM), qui en est l’organisateur, a réuni plus d’une centaine de participants, qui évoluent dans le secteur à Madagascar. À travers la visite des stands, les curieux ont fait la découverte des spécificités de chaque région, à travers les offices régionaux du tourisme. L’artisanat, les spécialités culinaires, les circuits et les sites touristiques incluant les réserves naturelles, ont surtout été mis en valeur. Mais les opérateurs et les prestataires comme les grands hôtels ont aussi fait connaître leur compagnie lors de ces journées, sans oublier les agences de voyage de Madagascar, les représentants des « îles vanille » de l’Océan Indien (Maurice, Seychelles, La Réunion, Comores, Mayotte), les ambassades de l’Indonésie et de l’Afrique du Sud. Les groupements d’entreprises, les compagnies aériennes ainsi que diverses associations comme l’ « Aire Protégée Tsinjoriake » ont également participé à l’évènement. Ce ne sont pas seulement les professionnels qui ont été présents sur les lieux mais aussi les centres de formation préparant les jeunes, souhaitant travailler dans le secteur du tourisme.

Touche d’animation et de réflexion

JPEG - 90 ko
L’emplacement des stands cette année à l’Espace baobab parking Kudeta, est l’une des premières pour l’ITM.

Cette édition se distingue des années précédentes par l’emplacement des stands sur deux espaces, précisément à l’espace baobab au parking Kudeta et à la salle Ravinala du Carlton. Les artistes comme Rakoto Frah Junior et les démonstrations d’art ont animé les journées, avec les exposants. La foire propose aussi des journées de réflexion à travers les conférences portant sur différentes thématiques dont le tourisme durable, le tourisme solidaire, les stratégies marketing, l’écologie, la formation et métier, le tourisme et la technologie, la connectivité aérienne…bref sur des domaines qui peuvent rallier le développement et le tourisme. La cérémonie de signature du code de conduite national des acteurs du tourisme, par les Offices régionaux du Tourisme et les groupements professionnels va se faire aujourd’hui à partir de 10h.

Réalités diverses

JPEG - 67.7 ko
Démonstration sur place pour la fabrication du lamba landy.

Comme chaque année, la foire internationale du tourisme à Madagascar procure une sorte de découverte de la grande île par sa nature et son charme. Des images en beauté qui révèlent un autre aspect de Madagascar, faisant rêver les gens de la ville, habitués à la routine et aux embouteillages. Il existe des endroits apaisants à Madagascar, même dans les zones présumées les plus exclues. Vorilaza, un exposant venant de Tuléar le confirme : « il ne faut pas se laisser influencer par les différents propos car les réalités sont diverses. Ce qui se passe dans une région du Sud de Madagascar n’est pas forcément ce qui se passe dans d’autres zones de la région ou même dans la ville de Tuléar. Et même ce que l’on dit à propos des Dahalo car ils ne s’approchent guère des sites touristiques. Les gens font souvent référence à un désert quand ils pensent à Tuléar, ils font erreur car il existe des endroits paradisiaques dans le Sud, l’air pur et la nature peuvent vous accueillir. »

Toutefois, ce ne sont pas des natures à seulement admirer, car elles sont menacées par le changement climatique. Ce ne sont non plus des propriétés privées, car il y a la population locale qui entretiennent des relations intrinsèques avec ces éléments de la nature.

« Je suis venue visiter les stands pour mes recherches et pour localiser les différentes spécialités malgaches, surtout en terme d’artisanat. Je pense que ce serait plus avantageux de rencontrer des personnes qui sont d’authentiques locaux et des représentants de chaque site, mais non pas toujours des responsables administratifs et des entrepreneurs. Selon moi, les mérites reviennent à la population locale car elle représente les réelles potentialités d’une région », dixit Njara, un autre visiteur. En effet, le développement du secteur du tourisme devrait promouvoir les activités économiques de la population locale. Cela incite la collaboration entre les différents acteurs du tourisme, en partie les touristes, étrangers mais surtout malgaches.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 30 mai 2015 à 10:15 | lemama (#5841)

    Bon courage et Bonne chance !
    Voilà au moins quelque chose de positif pour notre pays...

  • 30 mai 2015 à 10:39 | leclercq (#4410)

    Bonjour à tous
    Mais c’est une blague ou quoi ??? en même temps , on peut toujours rêver !!!

  • 30 mai 2015 à 10:42 | leclercq (#4410)

    Bonjour
    Dites-moi que je rêve , ou c’est encore un canular !! tourisme peut-être mais lequel au juste ???

  • 30 mai 2015 à 19:02 | kartell (#8302)

    Beaucoup de méthode Coue dans cet article qui pousse habilement la poussière sous le tapis, en faisant une impasse totale sur toute une vérité bien moins séduisante puisqu’apparemment elle semble déranger les professionnels de la bonne parole touristique !...

    Bien sûr, qu’on aurait tort d’insister sur le train qui arrive en retard tandis que bien d’autres ne posent aucun problème d’horaire...
    Sauf que dans ce domaine particulier du tourisme, on peut se demander si ceux qui posent un réel embarras ne sont pas la plus grande majorité ?...

    Le tourisme est un patrimoine qui demande des efforts à tous les niveaux de structures : accueil, hôtelleries, mise en valeur des sites, sécurité des voyageurs, professionnalisme des intervenants ect....( demander aux français qui, eux, reçoivent en une seule petite journée ce qu’espèrent les malgaches optimistes pour une très bonne année touristique ! ) soit, tout un ensemble de domaines où, ici, seules, les bonnes paroles font office d’unique volonté de changement....

    Nous ne sommes plus au théâtre politique où tout est dit même son contraire pour convaincre, alors qu’en matière touristique, seuls les actes accomplis comptent pour séduire à nouveau une clientèle qui regarde ailleurs...

    En d’autres termes, se servir des mêmes ficelles, aujourd’hui, que celles utilisées en politique pour séduire à nouveau un touriste craintif ne seront pas suffisantes pour retrouver un tourisme dynamique...
    La concurrence est rude et Madagascar ne donne aucunement l’impression de se battre comme il le faudrait trop confiant qu’il est de ses acquis et d’une réputation qui a fini par s’effilocher...

    Parler sans agir ne devrait plus être une habitude du présent mais celle d’un passé révolu et aujourd’hui, nous en sommes toujours à ce stade de la bonne intention sans lendemain !...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 279