Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 02h29
 

Economie

Banque africaine de développement

Prioriser le financement du secteur énergie

mardi 2 décembre 2014 | Léa Ratsiazo
JPEG - 24.3 ko

Abdelkrim Bendjebbour, représentant résident de la BAD (Banque africaine de développement) à Madagascar affirme que les prochaines interventions de cette banque qui vont débuter vers la fin du premier semestre 2015, prioriseront le secteur énergie. Ceci en constatant la grande crise de l’énergie que traverse actuellement le pays. D’autant que les opérateurs économiques, petits comme grands, conditionnent leurs investissements en fonction de l’accès à l’énergie selon le représentant de la BAD.

L’ensemble des engagements de la BAD se sont concentrés sur les secteurs eau, réhabilitation des routes, bonne gouvernance, santé de la mère et de l’enfant, éducation et infrastructures agricoles.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 2 décembre 2014 à 13:27 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Ces priorisations ne devraient -elles pas etre celle des dirigeants successifs Malgaches et non celles de la BAD, qui se substitue au gouvernement : « souverain » ???

    • 2 décembre 2014 à 15:26 | Gérard (#5118) répond à Jipo

      N’est souverain que celui qui est capable de régner. Madagascar est incapable de se gérer depuis qu’elle est indépendante donc il faut bien que quelqu’un le fasse à sa place car Madagascar s’enfonce de plus en plus dans le moyen âge avec des maladies comme la peste, le manque flagrant d’énergie partout, les infrastructures routières qui rivalisent avec celles des romains il y a deux millénaires. Eux au moins savaient faire des routes pavées alors qu’à Madagascar, entre deux villes importantes il y a des pistes impraticables une bonne partie de l’année et j’en passe et des meilleures qui ramèneraient Madagascar au temps de la préhistoire dans certaines régions de l’île.

  • 2 décembre 2014 à 14:43 | Turping (#1235)

    - BAD , baîlleurs de fonds ,BM ,.....sont des institutions non politisées où les intérêts générés aux prêts ,emprunts contractés sont leur priorité .
    - Prioriser le financement du secteur énergie d’être êtree une mesure prise contractée entre l’emprenteur et le prêteur de manière à ce que le deal rapporte un intérêt réciproque sur le long terme .
    - La réponse est simple : l’option vers la transition énergétique (choix des énérgies renouvelables ) même si cela parait coûteux au départ.
    - De même sur les entretiens des infrastructures ,rénovations ,constructions des routes où les secteurs agronomiques ,halieutiques ,avicoles ,etc....sont des secteurs porteurs qui ont besoin d’être amélioré pour les innovations en vue . Une politique de vision collective ,loin de faire l’unanimité au détriment de l’intérêt national et du peuple malgache .Pour ce faire ,il faudrait engager de reformes profondes en rupture avec les modes de gouvernances successives qui ont fait leur preuve du non avancement tangible ,politique à reculons au lieu d’améliorer les failles ,erreurs commises sans implication du peuple dans tout le système étatique.

    • 3 décembre 2014 à 20:19 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661) répond à Turping

      Cher Turping,

      ta conception limitée du rôle de l’Etat se cantonnant au colbertisme en dit long sur ton orientation politique et sur le pays dans lequel tu résides actuellement (un pays francophone européen à la botte des rouges ...).

      Saches que tes projets ambitieux d’orientation verte sont d’après moi inconcevables dans un pays qui ne peux pas boucler à lui seul son budget de fonctionnement et qui est doté d’un Etat incapable d’assumer parfaitement ses fonctions régaliennes.

      Je pense moi, que les intérêts privés sont ceux qui sont le plus capables d’orienter la stratégie économique pour la simple raison qu’ils sont soumis à la confrontation offre/demande et que l’économie réelle y est également soumise.

      En termes simples que l’Etat se contente de garantir notre intégrité physique ainsi que celle de nos biens ,on se charge de l’économie et du sociétal.

  • 3 décembre 2014 à 05:35 | Radepy (#7163)

    Sans cette priorisation, c’est la mort assurée de notre économie. En outre, le gouvernement doit aussi trouver une astuce afin d’encourager et faciliter les investissements dans ce secteur.
    L’électrification de la périphérie d’Antananarivo où plusieurs sites industrielles ... est une nécessité absolue comme en Province et dans les zones rurales stratégiques.

    • 3 décembre 2014 à 05:38 | Radepy (#7163) répond à Radepy

      Quelque soit le prix à payer !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 75